Petits bateaux par temps humide: comment s'organiser pour rester sec?

Bonjour
J'ai récemment fait deux étapes de 100 NM sur mon Class 8 (7.50m) au près par 4 à 6 Bft (donc des embruns) et temps assez pluvieux.
Question: comment gérer l'humidité à bord?
J'ai monté une toile cirée transparente sur velcros sur la descente qui limite les entrées de pluie, étanchéifié mes capots et traversée du pont par le mât, mais le deshabillage des équipiers trempés lors des changements de quart sur un petit bateau mouille tout l'intérieur...
Quelqu'un a t'il des astuces d'organisation ou d'aménagement pour gérer ce type de problème?
Merci
Vincent

L'équipage
10 août 2011
10 août 2011
0

une vraie capote de descente

10 août 2011
0

La capote améliore réélement la situation et agrandi conséquement le bateau soit mais ne régle pas le probléme quand on rentre trempé.

Un vrai probléme et un vrai handicap a la nav (enfin pour moi, ordi, bouquin/doc, fringues, froid, matelas.......) perso j'ai réglé le prb (enfin en partie) avec .......2 métres de plus.......
:oups:

10 août 2011
0

Les ciré sont enlevés sous la capote et laissés dehors sous celle ci, en attendant un séchage, ou envoyés dans les toilettes, selon l'encombrement et la météo.
Par mauvais temps, sur la première marche de la descente, une serviette/serpière est à poste servant à essuyer les semelles, au pied de la descente, une autre, plus grande si besoin, permet de vaquer aux travaux immédiats (nav et bouffe), sans que les dégoulinures :tesur:, trempent l'entrée

10 août 2011
0

Une serviette à la table à carte pour s'essuyer les mains après avoir remonté les manches du ciré pour ne pas pourrire le livre de bord

10 août 2011
0

ainsi que le visage et la mèche de cheveux (enfin pour ceux qui l'ont encore). C'est un truc de photographe sub-aquatique quand il ouvre son matos.
RV

10 août 2011
0

Dès la première amélioration météo, rincer les serviettes et serpillières, puis faire sécher au soleil et au vent

10 août 2011
0

J'oubliais, aération fréquente

10 août 201110 août 2011
0

Bonjour Vincent,
sur mon canot du même format que le tiens, sans capote et plutôt "petit intérieur", j'ai opté pour la technique suivante : une des couchettes est condamné à être mouillée. Le moins possible, évidemment. Mais en réservant un endroit où l'on peut s'assoir, se déchausser, se sécher au mieux avant que d'aller sur une autre place, autre couchette, table à carte, est ce que je préfère. Sur cette couchette, un seul petit matelas léger, quelques serviettes, sacs plastiques contenant un ou deux changes, mouchoir. Et réchaud à portée de main pour le café ou le viandox. Serpière au sol, veste ou ciré mouillé au sol également.
Le choix de mouiller un coin, plutôt que de tout humidifier...
:pouce:
en fait, c'est humide quand même ailleurs, mais pas trop :)

10 août 2011
0

j'oubliai : celui qui rentre mouillé peut s'essuyer le ciré, dehors ou dedans, avec une serviette qu'on tord après. L'intérêt de ne pas rentrer trop d'eau dedans, et d'évier les éclaboussures au déshabillage (intérieur exigüe avec 1,55 sous barrot = assis dedans).
Je songe à la capote, parfois ;-)

10 août 201116 juin 2020
0

Le pire c'est qu'en fait tu mouille tout et en plus l'intérieur de la veste de quart et de la salopette..............enfin le peu qui était encore sec..........

10 août 201110 août 2011
0

Bref, il n'y a pas de miracle ! Même avec 3 mètres de plus, quand il pleut, il pleut et plus on est nombreux à bord, plus tout est pourri par l'humidité. C'est notre vie de cinglés. L'hiver, je reste parfois plusieurs jours dans mes vêtements de quarts (en dessous c'est sec). Je garde même ma brassière. Je dort sans duvet pour ne pas le pourrire. Au réveil, je me colle entre deux couches de polaires une chaufferette chimique et c'est repartie pour 6 heures.
J'écope dans les équipets pour retirer l'eau de condensation.

10 août 201110 août 2011
0

c'est plus de la plaisance c'est une vie de grenouille ,!!!!!!!
perso je ne navigue que quand il fait beau , autrement ce n'est plus de la plaisance c'est de l'esclavage .
j'ai vécu ça 18 ans sur des bateaux gris ou le chaufffage fonctionnait bien en été et la clim en hiver .
depuis je me mefie ,engagez vous rengagez vous qu'ils disaient ...
alain

10 août 201110 août 2011
0

Un chauffage ! Merveilleux, j'en rève !
La clim, quand et là ou je navigue... bof !

c'est une vie de grenouille :pouce:

10 août 2011
0

pas de solution fiable ,même dans trois metres de plus;barrer à poil????

11 août 2011
0

Ne pas avoir de vêtement de pluie qui emmagasine l'eau. La toile cirée doit être cirée des deux côtés.
Les vestes de quart sont trop souvent affublées à l'intérieur de tissus qui deviennent vite poreux et gardent l'eau : on mettra dix fois plus de temps pour les sécher.
Idem pour les bottes, ne jamais acheter de bottes qui ont un tissu (inamovible) à l'intérieur, les prendre avec l'intérieur caoutchouc : il suffira de passer un chiffon pour les essuyer.

Jean ROBERT

11 août 2011
0

Bonjour,
AMHA, le seul moyen de sécher quelque chose, c'est de souffler de l'air chaud et sec ... (cf le linge sur le fil) => un mini chauffage (les premiers modèles de chez Eberspächer ou Webasto) à gasoil ou à essence acheté d'occas... mis en marche sur un temps court car le volume n'est pas important est le seul moyen "logique" de régler le pb d'humidité ... c'est pas une usine à gaz si on le monte en sortie directe (pas de gaines) cela consomme très peu d'élec ...et peut être posé / déposé dans un coffre ... seul l'échappement reste à poste ainsi que l'alim carburant avec un robinet d'arrêt ... Il y en a parfois sur e-bay (suède, Norvège, Canada ... sous le capot des bagnoles pour préchauffer les moteurs par grands froids) J'ai testé sur un 26p c'est magique et cela change la vie !

11 août 2011
0

Laisser l'équipier mouillé dehors a assurer les quarts tout seul pendant que ceux qui sont au sec ... restent au sec . :mdr:

11 août 2011
0

Elpeyo et Clairvoile: j'avais organisé une zone humide, mais effectivement, j'ai un peu de marge pour systématiser et améliorer. A part pour la capote que je ne me vois pas mettre (petit côté psycho rigide)
Jean Robert. Noté aussi. Mais pas de solution parfaite: Les "cirés jaunes" ne prennent pas l'humidité, mais au bout d'un moment, cela condense et on mouille les vètements dessous...
Breizhou: le chauffage est une idée intéressante. Mais j'ai un HB à essence, et pas de gazoil à bord. Je vais regarder par contre les soufflantes air chaud électriques pour au moins avoir quelque chose au port en arrivant, s'il continue à pleuvoir.
Reste effectivement la solution efficace de ne naviguer que par beau temps...
Et la météo s'améliore maintenant chez moi...
Vincent.

11 août 2011
0

Mais j'ai un HB à essence ???
un mini chauffage à gasoil ou à essence ... ça existe pour les voitures, comme je le disais ds mon post et ce sont les moins recherchés donc les moins chers d'occas ...

11 août 2011
0

chauffage à essence pour les voitures ??? Où ? :tesur:

11 août 2011
0

Oui, bon, soit... Mais ce truc là ne rentre pas dans mon bateau !

11 août 2011
0

Bonjour, les soufflantes électriques ont souvent min. 1000 W (ou 2 positions 1000-2000) et les prises de quai ne donnent en général que 4 A (880-960 W)
Il faut voir combien tu peux "tirer" de ta prise de quai...
Et si tu trouves une soufflante de 500 W, ça m'intéresse aussi.. :heu:

11 août 2011
0

Pierre, décidément, on ne se quitte plus. Moi, j'ai un petit chauffage électrique à 3 positions : 400w, 600w et 800w. C'est extra parce que à Dintelmond c'était des fusibles de 2,5a sur les pontons. Malheureusement, acheté il y a plus de 10 ans et on ne le trouve plus. Mais tu peux trouver des 800w. Je cherche et je mets ça sur le fil.

11 août 201116 juin 2020
0

depuis deux hivers, j'ai mis un soufflant de salle de bain à 18 euros qui fait 1000/2000 w. Sur une trentaine d'utilisations, ça n'a disjoncté qu'une fois... peu de gens en hiver sur les bateaux :)
Mais je vais chercher un webasto à GO, c'est plus autonome et ça consomme rien.

11 août 2011
0

J'utilise me même truc. Le problème est la longueur de la rallonge. 9a oblige à des petites nav.

11 août 2011
0

Fait comme la grenouille, il pleut enfile un shorty de surfer. Mouillé pour mouillé... au moins on a pas froid.

11 août 2011
0

Moteur Hors bord et chauffage au gasoil, pas de souci, deux réservoirs!

Sur un si petit bateau, je ne conseillerais pas le chauffage, poids et entretien...

Par contre une capote bien pensée, peut se replier pour naviguer décapoté lorsque la météo l'autorise, mais apporte tant de confort lorsque le mauvais temps perdure

11 août 201116 juin 2020
0

il y a ça en électrique : céramique 400/800 W, ça existait chez Uship.

11 août 201111 août 2011
0

Y'a ça aussi :
www.uship.fr[...]fr.html
Maintenant si la question est "comment vaincre l'humidité au ponton avec du 220v" alors c'est différent ... l'idéal c'est un vrai déshumidificateur à compresseur ... facile à fabriquer avec un groupe frigo et un échangeur condenseur équipé d'un ventilo ...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (1)

Le beau temps !

mars 2021