"Petite" réparation de l'epoxy sur une quille fonte

Bonjour,

J'ai une quille fonte sur mon Dufour 31, recouverte d'epoxy, globalement en bon état.

Mais le précédent proprio a du talonner et l'époxy est parti sur la partie inférieure avant sur une petite dizaine de centimètres. Il n'y a donc plus d'époxy sur le bord de la quille à cet endroit et la couche d'époxy commence à se décoller à partir de cette fente.

J'ai bien lu ici dans les forums que la réparation passe par un séchage prolongé de plusieurs mois. Et c'est bien là mon problème, mon bateau reste à flot toute l'année, et je ne le sors que pour quelques jours maxi le temps du carénage.

Donc ma question est: qu'est-ce que je peux faire pour réparer au mieux la quille en 72h maxi ? Est-ce qu'il vaut mieux boucher l'époxy au risque d'emprisonner de l'humidité ou plutôt laisser comme ça au risque que ça se décolle encore plus ?

Et quels produits utiliser pour accrocher dans ces conditions ?

Merci !

L'équipage
28 sept. 2015
29 sept. 2015
0

Le problème de la fonte est un matériau poreux, donc il faut pas mal de temps avant que tout soit sec. 72h me semble trop juste. Ou alors il faut chauffer la partie endommagée bien la décaper et re-stratifier.

29 sept. 2015
0

Bonjour,
Dans le temps, à l'époque des films argentiques, pour les sécher rapidement on les trempait dans l'alcool avant de les mettre dans la sécheuse. L'alcool chasse et remplace l'eau, et ensuite s'évapore beaucoup plus rapidement .... Est il possible de transposer en arrosant d'alcool ou avec un autre produit ? On peut l'imaginer pour une petite surface ... A essayer !

29 sept. 2015
1

Tiens, ça me rappelle une technique pour récupérer un téléphone tombé a l'eau: Trempage deux ou trois fois dans un seau d'eau douce puis trempage dans du Whisky(que l'on gardera pour la suite, bien sur) puis séchage au chaud sec(machine?).
L'alcool prend la place de l'eau et s’évapore plus vite.
Et puis comme dit si bien "TUX" faut arrêter avec les soucis de porosité de la fonte, quand même, on en fait des quilles et des radiateurs de chauffage depuis quelques siècles, alors si ça fuyait, ça se saurai!

29 sept. 2015
0

Tu chauffes.

29 sept. 2015
1

Bonjour à tous,
Il est temps d'arrêter de dire que la fonte se remplie d'eau comme une éponge. Certes c'est une structure cristalline mais la porosité est bien fermée et s'il y a de l'humidité c'est sur quelques dixièmes de millimètres. Que la fonte rouille à l'air libre n'est pas une preuve qu'il y a de l'humidité dedans, c'est un phénomène naturel que de rouiller.
Donc pour répondre à la question posée : oui il faut traiter sinon il y a un risque que de l'eau s'immisce entre l'époxy et la fonte. Bien tout gratter, rincer à l'acétone, appliquer un passivant à base d'acide phosphorique, une (ou deux) couche de Primocon puis l'époxy. Si ce n'est pas trop important la Watertite va bien.
Bon bricolage à tous.
Bernard.

29 sept. 2015
0

Merci pour vos réponses. L'ennui c'est que je sais pas si l'époxy est décollé de la fonte juste un tout petit peu au bout ou si c'est sur une grande surface. Mais ça je le verrai uniquement en grattant je suppose.

Donc je récapitule:
- grattage de toute la partie abîmée (enlever epoxy et mettre la fonte à blanc) avec une ponceuse
- sécher au mieux (en chauffant par exemple)
- rincer à l'acétone
- acide phosphorique
- primocon (1 ou 2 couches)
- watertite
- poncer pour redonner l'arrondi
- antifouling

J'ai tout bon ?

29 sept. 2015
0

Tu as tout bon !
Attention au chauffage, la fonte est bonne conductrice de la chaleur et il ne faudrait pas abîmer le revêtement sain.
Bon travail.

29 sept. 2015
0

La fonte est une excellente conductrice de chaleur mais tout de même...
J'ai essayé de sécher ma quille au décapeur thermique, ça ne chauffe que superficiellement, 5mn après, c'était à la même température.
Par contre le rayonnement infrarouge risque d'attaquer plus sûrement l'époxy ou les peintures.
Seul moyen trouvé, rincer à l'eau douce et à haute pression, laisser sécher, recommencer, etc, bis repetita...
Après, plus rien ne suinte, ne rouille et on peut traiter.

21 juin 2020
1

Bonjour,

Plutôt que créer, je déterre !

J' m'apprête à faire ce traitement, luste une question d'ordre : j'aurais fait le mastic epoxy AVANT le Primocon mais la discussion propose l'inverse.

Il me semblait plus logique de "refaire la forme" avant de passer le primaire qu'est le Primocon non ?

Merci de me corriger si j'ai faux ;-) !

21 juin 2020
0

C'est très rigolo que tu ais remonté mon sujet 5 ans après, surtout parce qu'en fait j'ai pas encore fait la réparation, mais elle est prévue pour le weekend prochain !!!

Un professionnel va me donner un coup de main, j'ai préféré me faire aider car je ne sais pas trop comment ça va se passer et je ne veux pas trop prolonger le séjour sur ber.

Je vais faire des photos !

Mon inquiétude actuelle est au niveau du calage sur ber, au niveau de la quille où ça repose sur un gros morceau de bois, je ne sais pas comment je vais faire vu les travaux à faire...

21 juin 202021 juin 2020
0

Hola
Yammi a tout à fait raison le bi composant avant le mono composant...
Pour la fonte ça dépend de la qualité de ce qu'on y met et du soin à la faire.
Un pote avec un Maramu a le côté tribord nickel et une partie à bâbord toute poreuse où l'eau s'est fait un plaisir de rentrer dans les galeries...impossible à faire sécher... il doit y avoir des creux?... on a essayé de mettre de l'eau claire sous pression et de l'acétone ensuite,rien à faire ça décolle le traitement extérieur fait avec du Ferose pourtant...et le bateau était au sec tout l'hiver,désespérant !
Injecter du béton ou de l'epoxy à l'eau ?

21 juin 2020
0

la fonte n'est pas poreuse ,ce qui de passe c'est de la corrosion galvanique caverneuse ,qui crée un réseau à l'intérieur , cela se produit avec des fontes non homogènes .
les fabricants de quilles utilisent des fontes de récupération ,genre vieux blocs moteurs et le tout venant des ferrailleurs qui n'a pas été acheté par les indiens (arcelor mittal).
elles ne sont pas chauffées suffisamment ni brassées avant la coulée dans les moules .
donc si de l'eau de mer est rentrée dans les fissures ,à par la haute pression je ne vois pas comment enlever le sel .il arrive même que des quilles se cassent en 2 sans avoir de chocs
alain

21 juin 2020
1

Bonjour,

J'ai fait dans l'ordre : Ferose, mastic epoxy, primaire.

Je recommande l'utilisation de la Ferose comme anti-rouille, étape manquante dans la liste donnée plus haut. D'après mes recherches l'an dernier, c'est le SEUL et unique produit grand public qui est clairement spécifiée noir sur blanc dans sa doc pour les parties IMMERGEES en permanence. Ce n'est pas le cas du Rustol CIP qui parle de parties pouvant être immergées temporairement, ou du Frameta qui ne fait même pas état du caractère immergé / émergé des parties traitées.

Ne pas hésiter à rincer la quille une fois par jour pendant des semaines voir des mois si l'on a le temps. 3 mois dans mon cas et j'avais toujours des coulures de sels.

On ne reponce pas la fleur de rouille qui s'est formée sur la quille pendant ce temps là. Le Ferose agit et accroche sur la fleur de rouille.

Ne pas hésiter non plus, dans le cas d'une quille méchamment attaquée comme c'était le cas de la mienne (bavaria), de creuser les cratères de rouille à la brosse métallique toronnée sur disqueuse-meuleuse. Tant que ça envoit de la poussière rouge, il faut creuser , ça veut dire que c'est de la fonte pourrie. Et franchement ça s'enfonce comme dans du beurre. On s’arrête quand ça s'enfonce plus et que la brosse dégage des étincelles. Là on est sur du métal sain. Il faut jouer un peu au chercheur d'or, ça crée des nervures de partout, et quand on croit avoir terminé un zone, on retombe sr un filon de rouille qui nous emmène 20 cm plus loin vers une autre zone de métal pourrie,

Bon courage.

21 juin 2020
0

Bonjour,
Je trouve que l'utilisation de disqueuse ou brosses rotatives n'est pas satisfaisant.la couche de mastic-peinture, chauffe et remplie les caractères alentours, de plus en périphérie,ça se décolle forcément un peu.
J'utilise un petit kit à 30 euro de sablage à sec,acheté de chez casto-merlin.les petites retouches sont vite traitées et depuis 18 ans, date du sablage complet,ça tient. Ça fait parti de l'entretien annuel.
Jean-Charles

21 juin 2020
0

@CetJcL je t'assure que la solution meuleuse au disques remplis de silice et parfaite pour faire partir toute la peinture + primaire sans abimer la fonte. Puis on remplace les disques par les brosses à brins toronnés pour creuser les cratères de rouille. Il ne reste plus un gramme de peinture à ce stade et depuis longtemps.

21 juin 2020
0

Bonsoir à tous !

Super retours que voila !

En résumé (sachant que je n'ai qu'une semaine) :
- sablage
- Acide phosphorique
- Ferose
- Mastic epoxy
- Primaire (primocon)
- Antifouling

Le loto est bien dans l'ordre ce coup-ci ?

Merci à vous !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (32)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021