Petit sondage sur la tendance à giter.

Salut

Je propose un petit sondage sur la capacité de résister à la gite de nos bateaux. La question est :
A quelle force de vent est-il devenu nécessaire de réduire la voilure ?
Attention, La question n'est pas : Jusqu'où mon bateau peut resister à l'extrème limite...
Il s'agit simplement du moment où on se dit :
"bon, là ça ne va plus bien, je suis trop couché, il vaut mieux réduire !"
Sans entrer dans trop de détails, il est interressant que chacun précise la longueur coque, la largeur et le poids de son bateau.

Bien sûr, ça n'a d'intérêt, qui si on est vraiment honête et objectif...

Je commence :

Long = 9 m 60 - larg = 3 m 40 (poids incertain) = 13 Nds de vent

L'équipage
03 sept. 2012
03 sept. 2012
0

Sun Light 30 PTE (L 9 m * l3.25 m)
1er ris vers 18 nœuds
2ème ris vers 24 nœuds
3ème ris à 30 nœuds

Les passavants ne font pas un plan anti-dérive très efficace.

03 sept. 2012
0

Toute 1ère réduction , bien sûr, génois ou GV...

03 sept. 2012
0

Vent réel ou apparent ?

03 sept. 2012
0

1m80 pour 0,078T et moi c'est à partir des grammes que je calcule la gite...en général 1,5gr ! Si j'ai pas bien compris la question désolé c'est lundi :famille:

03 sept. 2012
0

Long 46' , 13T à vide, 2,20m de tirant d'eau et 5,4 T de lest pour 130m2 de surface au près.
à 20/22 nds apparent, 1er ris, le 2è suit assez vite mai tient jusqu'à 35nds. Enroulement proportionnel du génois. Sans équipage au rappel sinon j'imagine que ça retarde un peu l'échéance, mais comme je navigue généralement seul...
Bye,
Pierre

03 sept. 2012
0

Au près surface voilure 51m2
18 kts apparents 1er ris
21 kts 1ere marque génois + 1er ris
24 kts 2éme ris
Long flottaison 9m larg 3,40 m

03 sept. 2012
0

Réduire lors d'une gite n'a d'intéret que d'améliorer la poussée vélique.
Et donc en réduisant, on ne perd pas en vitesse, puisque en redressant la carène l'on augmente la surface sur laquelle s'exerce la poussée vélique.

Pourquoi donc, y a t-il des "singes" sur les voiliers de compétition .... Pour la même raison sus-expliquée, mais sans réduire la voilure.

03 sept. 2012
0

Hummm, ça serait pas dépendant de l'angle au vent ce genre de choses aussi, parce que bon. Et l'angle de gite "supportable" est très variable : exemple avec des équipiers confirmés je tolère bien plus de gite qu'en famille avec mes enfants en bas âge par exemple.

Je me lance quand même après 1mois 1/2 d'usage (donc très court et à confirmer)

OC37 11,5mx3,92m (6,5T)
1er ris : 25 nds (Genois enroulé 4 tours ~ 30%)
2eme ris : 32 nds (estimés car je n'ai pas eu besoin n'étant pas au près à ce moment là) (Genois enroulé 8 tours ~ 70%)
3ème ris : au port :-) [cf vendredi dernier]

Une question me vient à l'esprit : vous ne réduisez pas de façon équilibrée ?

03 sept. 2012
1

Bon, petits compléments :
Perso, j'étais parti sur vent réel, mais on peut faire sur vent apparent, plus facile à mesurer...
Et cela concerne le près, bien sûr.
Réduction de génois comprise.

03 sept. 2012
0

dériveur lesté 11m - 3m50 et 2.2m dérive descendue.
Mat rallongé (+3m).

1er GV + Inter au près vers 15 nds
2ème ris + inter au près vers 20 nds
3ème ris au dessus de 30nds (jamais mis)

Réduction assymétrique qui permet de garder un bateau équilibré, même si il y un peu trop de gîte.

Ceci n'est valable que pour le près. Aux autres allures, c'est différent.

03 sept. 2012
0

Bavaria 32. Coque 9,90m. Longueur flottaison 8,50m. Largeur 3,35m. TE 1,80m. 3750kg. Surface voile au près environ 50m2.
J'ai installé un inclinomètre. A 10° c'est top confort. A 15° ça devient sportif. A 20° l'équipage (madame et les enfants) gueule. A 25° Auto remonte au vent pour déventer le génois et reprend son cap une fois le bateau remis plus à plat.
Concernant les forces de vent : tout dessus jusqu'à 15/17 noeuds. 1er ris au dela et/ou génois roulé partiellement en fonction des conditions. 2e ris au dela de 20 noeuds + génois bien roulé. Après c'est au port... ;-)

03 sept. 2012
0

la gite dépend essentiellement de chaque voilier .
une gite trop importante réduit la longueur de la ligne de flottaison donc la vitesse et augmente la dérive donc perte de cap.

la connaissance et la pratique de son bateau est la seule véritable règle.

03 sept. 2012
0

Ok, on est d'accord là dessus, et en ciffres ça donne quoi ?

03 sept. 2012
0

conati 31 réduction dès 18 nds apparents pour garder une bonne vitesse et un bon cap gite de 15 à 20

03 sept. 2012
0

Mon bateau:
- Longueur: 13.70m
- Largeur: 3.80m
- Poids lège: 7 tonnes
- Poids en charge: 8-8.5 tonnes
- Equipage réduit / personne au rappel
- Voilure de cotre: GV + trinquette + yankee

Première réduction de la voilure à 20 nds réels, du moins au près serré: un ris dans la GV

Deuxième ris dans la GV à 25-26 nds réels + enroulement partiel du yankee.

Enroulement complet du yankee à 31-32 nds. GV 2 ris + trinquette faisable jusque 40 nds.

03 sept. 2012
0

Trident 80
Longueur: 8 mètres
Poids : Sais plus j'ai beaucoup grossis dernièrement.

Première prise de ris à 24-26 nds réels.
Deuxième à 30-32 nds.
Troisième à 38 avec enroulement du génois + tourmentin (un peu délicat car prises de ris automatique pour les deux premières mais pas pour la troisième)

03 sept. 2012
0

bonjour
océanis 31 (9,3 X 3,39) PTE (1,40m)
Poids ? de série + tout mon bordel à bord (c'est à dire trop lourd)
- avec voiles d'origines (Elvström dacron) : je réduisais à partir de 14 KTS vent réel
Avec voiles mylar Delta voiles : mêmes sensations (et besoin de réduire) à 20-22 KTS vent réel

03 sept. 2012
0

OC 361
11m - 3,8 m large - 6,5 T - 1er ris vers 15 nds apparents - GV à 3 ris.

03 sept. 2012
0
  • Longueur : 10,03m
  • Largeur : 3,42m
  • TE 1,50m (quille plomb).
  • 4800kg
  • Surface voile au près environ 60m2.

J'ai le bateau depuis peu, donc à affiner avec le temps....

Mais a priori ça semble être :

à 18/20kn de vent réel : Réduction 1er ris
à 22/25kn : Génois à la 1ère marque
au delà pas encore eu l'occasion de voir avec ce bateau... Donc le 2ème ris et le 3ème se reposent en attendant :heu:

03 sept. 2012
0

First 30, gite idéale 22 degrés, la où la longueur de flottaison est maximale.

premier ris à 18 noeuds réels
deuxième suit assez vite

avec 22 noeuds réels et 2 ris le bateau est équilibré la barre est neutre et le pilote rigole

si ça force j'affale la Gv plutôt que de prendre un 3eme ris ou d'enroule.

le genoa hydranet que j’utilise le plus souvent supporte ces mauvais traitements

si j'ai du monde sur le rail c'est bien sur très différent

05 sept. 2012
0

et moi qui croyait que sur un first 30 qui à qu'une gv de 16 m2 et 17OO kg de lest, on prenait le premier ris qu'a plus de 30 nds

03 sept. 2012
0

Pour donner une idée, j'indique mes repères, mais pour en tirer quelque chose, les paramètres à ajouter à ce sondage sont nombreux.

DB1 de 10m x 3,50m TE 1,95m. 3450 kg, > 1600kg de lest. 65m2

Je suis souvent le seul à faire de la voile dans la pétole, mais aussi le premier à prendre un ris.

Mon repère est l'état de l'eau. Lorsque les moutons ne sont plus une exception mais la règle, je sais que seul à bord au près il faudra réduire.
Soit un vent reel de 11-12 knts, mais qui fera un vent apparent de 15-16 knts.
Il faut voir que 5 personnes à bord au rappel changent de beaucoup la donne, 400 kg à 2m du centre de poussée de la carène tirent plus que 1600 kg de plomb dont le CG ne se décale que de 0,5 m environ en étant déja bien gité. D'ou l'intérêt de la quille pendulaire ...

03 sept. 201203 sept. 2012
0

Bonjour,
J'avais posté ça sur un fil similaire :

Par 30 noeuds de vent apparent un voilier devrait porter 50% de la voilure totale déployée au près.

Le tableau présenté ici fournit des valeurs indicatives à partir d'une surface de voilure établie au près (donc sans comptabiliser les spinnakers,
gennakers et autres boosters en Nylon léger). Bien qu'approximatifs, les pourcentages indiquent un ordre de grandeur valable pour différentes forces
de vent apparent. Ils montrent par exemple que, par brise inférieure à force 3 (soit moins de 10 noeuds), le bateau peut porter toute la toile disponible.
Au dessus, et jusqu'à force 7, il faut réduire la surface d'environ 15 % pour chaque degré Beaufort supplémentaire, 30 % pour les forces 8 et 9,
et 50 % au delà.
Force du vent apparent / Réduction par degré Beaufort / Surface résiduelle
<= force 3 (1 à 10 nœuds) / néant / 100%
force 4 (11 à 16 noeuds) / -15% / 85%
force 5 (17 à 21 noeuds) / -15% / 72%
force 6 (22 à 27 noeuds) / -15% / 61%
force 7 (28 à 33 noeuds) / -15% / 52%
force 8 (34 à 40 noeuds) / -30% / 36%
force 9 (41 à 47 noeuds) / -30% / 25%
force 10 (48 à 55 noeuds) / -50% / 11%
force 11 et + (> 56 noeuds) / -50% / 5%

Pour ce qui concerne le cas particulier d'un Evasion 34 (10.5m, 5.5T lège, 35 + 22 M2/près) qui n'accepte de se mouvoir sous voile qu'à partir de 15 noeuds de vent apparent, je garde tout dehors jusqu'à 20 puis commence à réduire dans les mêmes proportions que l'étalonnage ci-dessus... dans ces conditions la gite n'excède jamais 10°
à 45° du vent... Ben oui je sais c'est un confortable fifty...
A+
DD

03 sept. 2012
0

bjr,
je me fous de la force du vent , c 'est la barre et la gîte qui me disent quand je dois reduire , des que je depasse 15°
je reduis ,j'essaie de porter la toile au portant que j'aurais au près avec un peu plus sur l'avant sur mes anciens voiliers .
sur celui que j'ai maintenant comme je n'ai qu'une voile
je pense souvent etre sous toile au vent arriére .
si je dois loffer d'urgence je n'ai pas de problemes .
il n'y a pas de regle d'or pour reduire c'est la communication entre le voilier la mer et le skipper ou celui qui est de quart
qui donne la puissance de la voilure optimale
alain

03 sept. 201203 sept. 2012
0

Bateau Melody. GV25m2 Genois50m2 en gros idem 60nora, c'est a la barre que je juge et je prends 2 ris direct + des tours dans le foc de Genes. si on tire dure sur la barre, on freine le bateau donc ca sert a rien d'insister. En plus 2 ris, on a pas a y revenir au cas ou sa monte.

03 sept. 2012
0

Hola !! ... sur mon Attalia (32") ...

Grand voile et génois sur enrouleur.

Au prés :
20N de vent apparent : GV enroulée 1/3, écoute de gênois à la main,
entre 20/25N réduction gênois
25N de vent apparent : GV enroulée 1/2, gênois 1/3,
+ de 30N je cherche le port et je calme l'amirauté ou alors GV enroulée 2/3, gênois 2/3 ... des fois, le tout en même temps, mais alors, c'est à bord que ça "souffle" le plus :non:

Bon vent !!

03 sept. 2012
0

First 310, GV et solent sur enrouleur neufs en DC.
L=9,14m, bau max.=3m23, Déplacement=3,2 t, lest=810Kg.
En équipage (je navigue peu souvent en solo), au près serré, 1er ris vers 20kn réels, et 2 ou 3 tours sur le solent à 25 kn.
Récemment, sous un grain à 30 kn (pendant 15mn), en équipage réduit, j'ai pu continuer à naviguer GV haute et solent non réduit, à 30° du vent apparent (plage fine) avec une vitesse de 5,5 kn, barre douce, bateau étonnamment équilibré. A noter que la mer n'était pas formée (sous le vent de la côte).
Par contre, dès que l'on débride la bête (bon plein), le canot devient beaucoup plus difficile à maîtriser et la prise du 1er ris devient alors nécessaire un peu plus tôt.
A noter, aussi, qu'un vent régulier permet de tenir plus longtemps avant de réduire. Un vent avec fortes rafales nécessite parfois de réduire un peu plus tôt pour éviter d'enchaîner les auloffées.
Je n'ai jamais pris le 2ème ris sur ce bateau.
Le First 310 a une réputation de bateau peu raide à la toile. En réalité, il nécessite un beau jeu de voiles, de bons réglages, un équipage bien positionné (pas forcément dans les filières) pour naviguer avec une gite raisonnable et un barreur très concentré.

03 sept. 201203 sept. 2012
0

calypso : 10,5m largeur 3m, 6.5t , 55m2 de voile ,deriveur

reduction genois 25nd
30nd GV

gite tolerée 15° environ

03 sept. 2012
0

Aloa 21: 6.5m larg:2.45 1.1m t.e. 900kg
Je commence à enrouler un peu le genois vers 13-15 noeuds et premier ris vers 15-18 noeuds. Je n'ai pas de mesure de la gite mais je pense être à 15-20° environ.

03 sept. 2012
0

Goelette 15,70m, 2 mats 16,70m , TE 2,70, lest 3T, poids total 11,5 T

C'est fortement lié au comportement du bateau sur le moment plus qu'au vent apparent (meme si il y a bien sur un lien).
En règle générale, et parce que je ménage monture et passagers (bon et capitaine, OK), j'ai constaté :

1er ris (Génois, GV et misaine) : 20 kts apparents
2eme ris (Génois, GV et misaine) : 25 kts apparents + (éventuellement misaine affalée si montée prévue / ou GV si vent arrière))
3eme ris : (Génois, GV et misaine) au delà de 28/29 kts

A 46/51 kts par vent arrière (mardi dernier à 35 NM au large de Leucate) : un string à l'avant et deux verres de rhum.
:heu: :heu:

03 sept. 201216 juin 2020
0

Bonjour,

Moi j'ai commis ça pour anticiper sur ma commande au voilier...
ça vaut ce que ça vaut....


04 sept. 2012
0

Merci c'est interessant, c'est un calcul 100 % perso ou inspiré par un dimensionnement métier ? Comment mesure t'on l'angle plan de voilure avec le plan du bateau ?

Je demande car n'étant pas marin de formation c'est la 1ère fois que je vois ce type de calcul pour une voile, (par contre des calculs de méca flu basé sur Bernouilli, j'en ai pratiqué un peu..)

05 sept. 2012
0

Le principe est de prendre la composante dynamique de la pression (le 1/2 dV*V) est de "projeter" sur la surface voile en fonction de l'angle de voilure, d’où les termes trigo des formules.
C'est ca ? mais l'angle est mesuré comment, c'est la tangeante au niveau du creux de voile, du gindant , chute ? J'arrive pas à me le représenter...

04 sept. 201204 sept. 2012
0

Quand je me suis intéressé au Minibee 6.50 mes "estimations" personnelles déduites des photos et vues trois axes quant aux caractéristiques hydrodynamiques et au couple de redressement furent confirmées" par l'architecte...
Je vais montrer ça au chantier le 13 pour le Django, et je verrai ce qu'on me répond...
Les 900 kg.m c'est le rappel maxi du D2 à 30° de gîte qui est un maxi pour ce type de bateau (déplacement léger, rapport lest déplacement proche de 50%, bau maxi important).
Rien ne sert d'aller au delà (et même 22° sont jugés suffisants par les coureurs) la voilure s'ajuste donc en fonction de la gîte occasionnée ce qui intègre automatiquement les conditions de navigation, vagues courant, rafales donc relances because deplt. léger etc... C'est donc la gîte qui commande la surface de voilure et l'équilibre-sensation à la barre qui détermine la répartition surface voile d'AV GV. Le reste c'est la qualité de la carène donc le coup de crayon de l'archi...

03 sept. 2012
0

Sauvignon : 8,80 X 3.15, 3,2 T, lest : 1.350T, DL

1er ris : 15 N (apparent)
2ème ris : vers 20/22 N + quelques tours dans le GSE

Au-delà : foc de brise à ris sur étai largable + bastaque bridée ( capelage d'étai assez bas) et là, ça change tout, car le genois à grand recouvrement enroulé au dessus de 20 N......bonjour les formes ...et le rendement !

Jamais utilisé le 3ème ris, mais avec ce canot, je n'ai pas connu plus de 30 N constants (et pas envie de connaître d'ailleurs !)

03 sept. 201216 juin 2020
0

FIRST 235
Comme sur Aloa21; Je commence à enrouler un peu le genois vers 13-15 noeuds et premier ris vers 15-18 noeuds. Je n'ai pas de mesure de la gite mais je pense naviguer habituellement avec 30° donc encore plus de gite dans les rafales.
A la gite trobord, le coffre prend l'eau

03 sept. 2012
0

30° c'est beaucoup (trop) non ? Sur la 2e photo le bateau a l'air largement surtoilé et bcp trop gité...

03 sept. 2012
0

DL en alu. 12.60 x 4.10 environ 11T. 1ier ris vers 20 nds au pres serre.

03 sept. 2012
0

Pas DL mais DI!

03 sept. 2012
0

First 25 QR . 7.60m vent apparent.

12 nds 1er Ris
15 nds Genois enroulé 1/4
17 nds Genois enroulé 1/3
20 nds 2eme Ris
25 nds Genois enroulé 2/3
30 nds idem 25 nds car dès 25 souvent rafales à 30 nds

Je précise que j'anticipe un max, même si le bateau supporte un peu plus de toile, il souffre moins et se comporte très bien.

03 sept. 2012
0

Dufour 34 : 1 ris à 20 nds réel, trinquette à 25 nds, 2ème ris à 27-30nds si pas au bistrot avant. Navigation à deux.

04 sept. 2012
0

Biloup 9m lourdement chargé. Lest 2x450 kg. 28 + 15 m2.

-12/15 kts: 3 tours de genois
- 15/18 kts: + 1 ris
- 20/22 kts: re- trois tours de gégène + 2eme ris
- 25 et + : génois comme un tourmentin et 3eme ris, mais pas de remontée au près sans moteur, car sinon là, c'est 130/150 degrés bord sur bord.

04 sept. 201204 sept. 2012
0

En fait, il me semble que l'on mélange différentes notions dans ce fil: d'une part la tendance à gîter, d'autre part le moment de la première réduction de voilure.

Perso, le choix de l'angle de gîte maximum se fait en fonction de la VMG maximum du bateau. Jeanlittlewing dit par exemple que son bateau atteint une vitesse maximum (et probablement une VMG maximum aussi) à un angle de gite de 22°, parce que sa longueur de flottaison est à son maximum à cet angle. C'est un raisonnement qui me semble tenir la route.

Sur mon bateau, je remarque que je ne gagne plus de vitesse au-delà d'un angle de gîte de 30°. Au près serré dans de bonnes conditions, je fais alors une vitesse de 8-8.5 nds, presque la vitesse de carène. Les puristes ajouteront qu'il faudrait également prendre en compte la dérive en sus de la vitesse. Effectivement, mais cela ne change pas grand-chose pour mon bateau qui a une quille profonde.

A mon sens donc, l'angle de gîte qui correspond à la VMG maximum est l'angle de gîte maximum du bateau. Et cet angle dépend à mon avis quasiment uniquement du dessin de la carène et des appendices.

Le moment de la première réduction de voilure dépend quant à lui d'autres facteurs, principalement la surface de voilure et le moment de redressement du bateau. Le moment de redressement est principalement fonction de la forme de la carène (large ou étroite), du lest (poids et profondeur), de la présence ou pas d'équipiers au rappel, de l'utilisation éventuelle de ballasts, etc.

Si on prend deux bateaux identiques (carènes, lest, etc) sauf au niveau du plan de voilure, il est assez évident que le bateau qui a le plus grand plan de voilure atteindra son angle de gîte maximum avec moins de vent et devra donc aussi réduire plus tôt. Dans le petit temps, ce bateau pourra porter plus de toile que l'autre et sera plus rapide. Mais à partir d'unce certaine force de vent, les deux bateaux porteront sensiblement la même surface de toile et iront quasiment à la même vitesse, parce que la surface de toile qu'ils pourront porter sera définie par l'angle de gîte maximum, angle qui est quasiment le même pour les deux bateaux.

Pour moi donc, le moment de la première réduction de voilure indique principalement si le bateau a été concu pour du petit temps (la première réduction vient tôt) ou pour du gros temps (la première réduction vient tard).

04 sept. 2012
0

tout a fait d'accord avec toi Numawan .

on remarquera que sur Calypso je reduis generalement plus tard que la plus part d'entre vous ...surement parce que c'est un ketch et donc le moment velique qui fait giter le bateau est plus petit qu'un sloop . l

04 sept. 2012
0

non c'est tres negligable ,c'est plus lourd mais plus bas donc le moment vari guere .et je dis celà apres avoir fait le calcul

04 sept. 2012
0

hum, et le poids des 2 gréements ne compense pas l'avantage ?
ne serait ce pas plutôt la surface de toile ?

04 sept. 2012
0

merci Numawan, mais rendons à césar ce qui appartient à césar. André MAURIC lui même avait indiqué 22 degrés comme la gite idéale maximum !
j'ai pu vérifier en 14 ans et un long sillage que c'était vrai !

04 sept. 201204 sept. 2012
0

Rien à rajouter : l'angle de gîte optimum dépend du bateau; mon vieux couloir lesté était bien court à la flottaison et 20° de gîte me faisait gagner près d'un mètre. La donne a changé ça, avec la disparition des voûtes et des étraves élancées.

04 sept. 2012
0

La corrolaire de cet aspect, gîte optimum, c'est aussi que le monocoque est calculé pour fonctionner avec la carène dans une certaine position. et qu'il en coûte pas mal de vitesse de l'oublier dans le petit temps AUSSI.

Exemple flagrant avec quelques bateaux "modernes" et très larges du cul (Sun Fast 3200, First 30 K par exemple). Faute de mettre du monde sous le vent, ils restent droits comme des I, avec une surface mouillée démesurée, et la vitesse qui va avec.

0

Premier ris dans l'artimon en quittant le port, toujours.
Après, ça dépend si on est à table ou si l'apéro est servi, ou si je suis seul, ou si j'ai envie... enfin, c'est aléatoire voire incertain. Les voiles sont sac à patate et inspirent à un brin de poésie.
De toutes façons, tout dessus (sauf le ris précité) jusque force 4, après, c'est gégène qui se prend des tours.
Désolé baboujoli, je ne navigie pas au près si je peux l'éviter... (et force 4, c'est du vent vrai bien sur, je ne saurais pas dire combien de noeuds ça fait si ma vie en dépendait)
:alavotre:

04 sept. 2012
0

C'est quoi la gite ? :oups: :jelaferme: :goodbye:

05 sept. 2012
0

j'ai oublié.
un truc propre aux "traîneurs de plomb", c'est sûr, mais quoi?

04 sept. 2012
0

SUN ODYSSEY 29.2 long 8.80 larg 2.95
- 18 kts = 1er ris
- 22 kts = 2éme ris + 2 tours de génois ,
- 30 kts et + = 4 tours de génois
- au dessus modification du cap ,

04 sept. 2012
0

Tu as raison Loplop, d'éviter de giter lorsque tu es à table, car "la gite et le couvert" ne font pas bon ménage !

Ça s'agite, ça gite... s'agit de s'assagir...

:mdr: :mdr: :mdr:

05 sept. 2012
0

Histoire de comparer avec moi, est-ce que l'un d'entre-vous aurait un Ovni. Certains me dise qu'il vaut mieux naviguer à plat alors que pour ma part je constate bien me remonter avec un peu plus de 20° de gîte. Et un premier ris pris vers 20nds.

Merci

05 sept. 2012
0

Sur un Biloup 30,
A delà de 20 nds, avec trinquette + 2 ris dans la GV, la gite se situe vers les 15° et 20° sous rafales

ladesirade4.blogspot.fr[...]te.html

05 sept. 2012
0

A 15 nds, 1 ris dans la GV, au delà de 18/20 nds 2 ris ds la GV et quelques tours de génois (1 ris/2 ris en fonction de l'état de la mer) Je privilégie plus de surface AV pour donner plus de puissance sur mer agitée.

Mais au delà des 22 nds je préfère la trinquette, plus performante et 2 ris ds la GV, le bateau est alors bien équilibré pour 15° de gite, rarement plus.

A 20° de gite et au delà je perd presque un nds ...

05 sept. 2012
0

Salut B30
"Au delà de 20 nds trinquette et 2 ris"... Mais avant, tu as quoi comme voilure ? Tu reduis tout ça d'un coup ?

05 sept. 2012
0

les bateaux à bouchain vif marchent mieux calés à un certain angle de gite ...

05 sept. 2012
0

:langue2:
Une saine activité pour votre prochaine grosse pétole avec du monde à bord :

Caler la commande des gaz à un régime vous donnant 3 knts, avec le bateau "à plat", puis déplacez tout votre lest mobile jusqu'à trouver la meilleure vitesse.

Ce n'est pas scientifiquement exactement comparable à son comportement sous voiles, mais ça devrait déjà vous éclairer sur ce que représente la surface mouillée dans la résistance à l'avancement.

ps : pensez aussi à chercher la meilleure assiette longitudinale.

10 sept. 2012
0

solveig, pas bète du tout, pour apprendre à connaitre son propre bateau et son comportement

05 sept. 2012
0

Moi, mes assiettes longitudinales sont ,des "plats"...
:mdr:
(sinon elles sont rondes...)

05 sept. 2012
0

Hanse 461
on réduit de bonne heure, en fonction de la charge des reéservoirs d'eau et GO, sachant que le mat fait 24 m.
Ce doit etre grosso modo vers 12-14 nds selon l'état de la mer
Apres 1 -2 ris plus tout à l'avant
A 25 nds c'est 2 ris + tout à l'avant
Apres 3 ris + trinquette
Après c'est plus fonction d la souffrance du bateau , car au près en Med, on va tropr vite, donc il faut ralentir pour s'adapter aux vagues, mais c'est sur, la gite ne fait pas avancer le bateaux, ce n'est qu'une impression,

05 sept. 201205 sept. 2012
0

C'est quoi le ratio surface de genois surface de trinquette ?
S'il existe....

06 sept. 2012
0

il y a pas de ratio précis, c'est en fonction du bateau, ma trinquette doit représenter a quelque chose près 50% de la surface du solent qui est ma voile , en fait c'est l'expérience du voilier et le programme de nav

06 sept. 2012
0

Merci pour ta réponse.

Effectivement, j'ai regardé avec la fonction recherche sur h&o, et il semblerait que ce soit de l'ordre de 50% de la voile d'avant.

Pour un bateau comme le mien, ce devrait être de l'ordre de 14 m².

Je vais demander à un voilier ses préconisations.

Merci !

05 sept. 2012
0

Angle limite : quand j'étais ado, j'étais équipier sur un Simoun 4.45... on s'amusait à gîter jusqu'à baigner la girouette !
Un coup de rein et on repartait en rigolant...

06 sept. 2012
0

Idem pour moi, mais sur un 4.85.
Seul problème, c'est qu'en régate on aurait bien voulu le garder à plat et on y arrivait pas.

06 sept. 2012
0

Salut,
Sur mon petit Muscadet, ça dépend aussi du nombre d'équipiers
- en général on est deux en mode sport et sinon 4 avec les gamins mais on oublie au dessus de 20n (enfin on ne dépasse pas la pointe) ou alors en mode solo.

Donc en mode sport - pour du vent établi :
GV haute + genoa 14m² < 15n

15n < GV haute + solent 9m² < 18n
18n< GV 1 ris + solent 9m² < 22n
22 n < GV 1 ris + solent 7m² < 26n
26n < GV 2 ris + foc de route 4m² < ben après j'ai pas testé...en général y a déjà eu au moins 3 BMS et on a le temps de rentrer

En solo, je prends un ris GV + solent dès 15n établis bien que cela soit tenable jusqu'à 18/20n
m'enfin le genoa prend beaucoup de place à affaler alors c'est plus pratique quand les conditions sont encore acceptables qu'après...
Une fois que le ris est pris ça laisse de la marge jusqu'à 23/25n
Après prendre un ris dans le solent c'est marrant aussi...

Je dirais que ça dépend aussi pas mal de l'état de la mer, 18n sur une mer peu agitée y a pas de souci - c'est pas la même vent contre courant à la sortie de St Hélier dans 2m de houle !

Un Muscadet fait 6.40m x 2.26m.

Il est bien quand il calé sur son bouchain et qu'on peut voir les poissons du hublot sous le vent...

06 sept. 2012
0

bjr,
un voilier sois disant gitard : le malard 9m
pourtant si on adapte bien la toile il serait meme plus rapide que les autres voiliers de son époque .
je ne pense pas que l'on puisse determiner la gîte d'un voilier selon la force du vent ,l'etat de la mer est aussi a prendre en compte quelque fois il faut donner de la puissance au genois pour remonter de la houle ,le reglage et l'etat des voiles est primordial sur la marche du voilier .
si c'est pour un débutant qui veut savoir quand il faut reduire
ça ne lui apprendra rien ,ces choses la il faut les sentir ..
alain

06 sept. 2012
0

FIRST 35 longueur: 10.8 largeur: 3.7 poids :6.5 t

1er ris dans gv et genois 18-20 nds
2eme ris sur gv 25nds
3eme ris sur gv et genois 30 nds
genois rentré 3eme ris gv +35 nds

06 sept. 2012
0

A 40 12 m : en course avec 9 équipiers nous passons sous solent autour de 18/20 noeuds de vent réel. Nous gardons la GV entière jusqu'à 36/38 noeuds au prés bien sur.

Les J 122, First 40 et X 40 ont des plages d'utilisation voisines...
Au portant, c'est GV entière jusqu'à plus de 40 noeuds et spi lourd jusqu'à 40 nds.

En convoyage à 2 ou 3:
Nous naviguons systématiquement avec un foc ORC ( foc 1) et GV dacron.
Cela ne nous empêche pas d'effectuer du prés serré à 6.2/6.5 avec 7/8 noeuds de vent réel... (au lieu de 7 noeuds sous génois)

Nous réduisons la GV à partir de 20 noeuds, et prenons deux ris à 25.
Au delà nous naviguons sous GV seule à deux ris.

A noter que, au vent arrière, sous GV entière seule par 40 noeuds, nous faisons des surfs à 17 nds.

08 sept. 2012
0

Sur mon sun rise 34 je reduis dès que le gite approche les 20° car je me suis rendu compte que si je réduis pour rester entre 15 et 20 ° en constant je ne perds pas de vitesse et j'économise l'accastillage et mon équipage familial!!

08 sept. 2012
0

sur un 8m quillard bien rondouillard, je réduits dès que ça dépasse 15-20° de gite ... au dessus de 35nd je navigue généralement sous foc seul.

la seule règle qui vaille: 2 fois plus de vent = 4 fois plus de force dans les voiles...

08 sept. 2012
0

Sur Jurançon, 9,50 DL

Au près : la GV est un peu grande (prévue pour le petit temps) donc le premier ris vient assez tôt (15nds) et le génois est trop puissant pour être gardé au delà de 15-16nds également. Nous n'aimons pas naviguer au près avec un génois partiellement roulé, donc foc.
au delà, ça dépend des rafales et de l'état de la mer.
Le bateau se cale sur son bouchain à 10-15° et ne va pas plus vite avec plus de gite que ça.

09 sept. 2012
0

Je poserais le problème un peu différemment.
La question n'est pas d'évaluer un angle de gîte et de réduire en conséquence.
Lorsque le vent mont, le bateau gîte de plus en plus, mais l'outil de mesure est plutôt la dureté de la barre et le fait que l'on doive maintenir en permanence un angle de barre significatif. Lorsqu'elle devient dure et que le bateau devient difficile à tenir en même temps qu'il se vautre, le moment est venu d'abord de déporter le chariot d'écoute sous le vent (encore que les bateaux neufs de moins de 10m soient privés de cet "accessoire" indispensable). Cela suffit parfois pour que le bateau gîte moins et reprenne de la vitesse. Ensuite, il faut prendre un ris et/ou réduire le génois ou le remplacer par un solent, cela dépend du plan de voilure.
C'est donc plus une question de ressenti que de mesure précise.

10 sept. 2012
0

Proto open 40', bi safran, 4,30m large, 3,00m tirant d'eau, 5,2t à vide, 7,0t en charge y compris ballasts 750l, 115m2 au près. gite limitée à 25°, gite optimum 20°.
données en vent réel et angle vent apparent
GV + génois à fond = 11nd, 29°
GV + génois à fond + ballast = 14nd, 30º
GV + génois de plus en plus vrillés + ballast = 18nd, 31º
GV 1 ris + génois + ballast = 22nd, 32º
GV 1 ris + trinquette + ballast = 26nd, 33º
GV 2 ris + trinquette + ballast = 30nd, 34º
GV 3 ris + trinquette + ballast = 35nd, 35°
GV 3 ris + trinquette 1 ris + ballast = 40nd, 36°
Au delà de 40 nd on ne fait plus de près serré.

La vitesse au plus prés est trés constante = entre 7,9 et 8,5nd selon l'état de la mer. Note: à partir de 25nd c'est la guerre sur le pont.

Chaque fois qu'on abat de 15° on remonte d'un cran dans la toile et on rajoute 1nd en vitesse. Donc GV 1 ris + trinquette + ballast à 50° du vent apparent se porte jusqu'à 30nds avec 9,3nd de vitesse.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

🎶Always the Sun 🎶

Après la pluie...

  • 4.5 (164)

🎶Always the Sun 🎶

mars 2021