petit sondage

On parle beaucoup de secu etc...je serais curieux de savoir qui parmi vous a été contraint un jour de tirer une ou plusieurs fusées pour demander de l'aide , et dans quelle circonstance?

Je commence par moi .

De retour de l'Ile de Wight vers Cherbourg apres avoir traversé toute la Manche au moteur ,pas un souffle de vent durant toute la journée je suis tombé en panne d'essence à quelques milles de Cherbourg .Avec la nuit une brume épaisse est tombée visi nulle..On se trouvait juste dans le chenal de sortie du port donc de peur de me faire rentré dedans j'ai tiré un petite fusée à main .Quelques minutes apres des anglais sont venu et nous ont passé quelques litres d'essence.

On a traversé la premiere jetée sans rien voir et on a bien faillé rentré dans le môle du port.

Depuis ce jour ou tout au moins cette nuit j'ai un gant à bord pour éviter une nouvelle fois de me brulé la main .Ce qui peut etre dangeureux si on contraint de lacher la fusée et quel tombe dans le bateau

A l'époque j'avais un decca.

josé

L'équipage
23 oct. 2009
23 oct. 2009
0

moi
Aout 1986 , dématage au raz de Sein, vent force 7/8 mer forte, pas de moteur.

En solo, sans sommeil depuis 60h.

J'ai tiré mes 3 feux à main sous le nez de chalutiers sans résultat immédiat.

1h plus tard un hauturier me prenait en remorque (rapide le remorquage...)
le canot SNSM du Guilvinec a pris le relais pour me rentrer dans le port.

23 oct. 2009
0

7/8 Dans le sein ?
tu ne l'avais pas prévu ?

23 oct. 2009
0

Si
Je devais rentrer à belle-Ile mais l'armée faisait des exercices de tir.

il m'ont envoyé un hélico puis un patrouilleur pour me faire dégager de la zone (j'arrivais d'yeu) en m'indiquant pile l'axe du vent.

j'esperai arriver à groix avant le coup de vent mais ça s'est levé plus vite que prévu du nord ouest.

Impossible de passer la pointe des chats , j'ai donc contourné par le sud.

J'ai tiré plein ouest toute la nuit (pas de GPS à l'époque) et nord nord est au matin.

je me suis retrouvé devant Sein courant dans le nez.
A la renverse la mer est devenue très dure , c'est là que j'ai dématé.

23 oct. 2009
0

Bon , José
Il ne doit y avoir que nous.

Les autres utilisent la VHF?

23 oct. 2009
0

patience ,
sont en RTT .........

23 oct. 2009
0

Je préfère le blanc que le rouge.
En effet j’ai été obligé de percuter un feu à main blanc pour éviter une collision imminente avec un cargo (qui d’ailleurs n’en était pas un).

3 heures du matin, visibilité nulle à environ 30 milles de la Corogne.

C’est là que je me suis aperçu que cet « accessoire » pouvait se révéler très utile en dernière extrémité.

C'est là aussi que j'ai pris conscience qu'un gant n'est pas un luxe pour manipuler ce genre d'engin.

23 oct. 2009
0

C'est très utile de tirer...
des fusées périmées pour se rendre compte du danger que représentent ces engins.
Gant indispensable pour éviter les brûlures pour tirer les fusées mais aussi pour les feux à mains qui dégagent une très forte chaleur.

24 oct. 2009
0

utile de tirer...
on l'a fait en famille le 31 déc au soir (à terre bien sûr)
les feux à mains périmés sont tous partis
1 fusée sur 3 n'est pas partie (vite plongée dans un seau d'eau au cas où)

impressionnant l'intensité lumineuse des feux et la chaleur dégagée
(faut que je pense à mettre un bon gant dans le sac à feux!)

23 oct. 2009
0

au sud ouest de Sao Miguel
aux Açores, plus de vent depuis 8 jous, moteur en rade, et les cailloux qui me semblaient de plus en plus près, merci le courant !
Un voilier est venu mais comme il avait aussi un souci de moteur, il n'a pas peu me remorquer, Par contre il m'a passé 2 paquets de cigarettes (plus de butun depuis 1 semaine) Merci à lui s'il se reconnait ! puis un petit souffle s'est levé et nous a porté jusqu'à Ponta delgada et nous a laissé tombé juste dans l'entrée à la tombée de la nuit !
bah, finalement, des bons souvenires !
salut à toi José !
Bernard

23 oct. 2009
0

A bord d'un chassiron il y a 30 ans
Nous étions 4 personnes sur le bateau pendant cette fameuse nuit du Fasnet qui a coûté la vie à plusieurs de ses régatiers. Nous devions simplement convoyer ce chassiron de Saint Brieuc à Tréguier.
Après un repas bien arrosé le soir, nous sommes partis pour une nuit de navigation. je ne sais plus quelle météo nous avions prise mais elle annonçait une bonne brise et pas encore le coup de vent.
Nous nous sommes retrouvés au large des Roches Douvres en pleine tempête avec très rapidement des avaries : étai cassé ( tout juste le temps de partir à la fuite , un réflexe incroyable de celui qui barrait ) et de monter un étai de fortune avec la drisse de foc, pompe de cale HS, un safran qui ne tenait plus que par un seul boulon. j'étais jeune donc préposé à l'écopage avec le seau de 20 litres tant on embarquait
Vers 4 heures du matin on a lancé ces fusées sans succès bien entendu ( l'eau avait dépassé très largement la hauteur de la table à cartes ) puisque personne ne se trouvait à proximité
Finalement nous sommes arrivés sur Bréhat avec un voilier qui jouait clairement au sous marin.
Une nuit pleine d'enseignement, nous étions aux ordres de notre barreur sans jamais que personne n'y trouve à redire et surtout très unis dans la sauvegarde du bateau et nos personnes.
Une très belle leçon de solidarité réciproque dont j'ai finalement un excellent souvenir

23 oct. 2009
0

j'ai oublié de préciser
que j'ai tiré 2 fusées périmées et c'était la 1° fois que je le faisais.
Pour la 1°, l'anneau m'est resté dans les doigts et je l'ai donc balancée à l'eau (au cas où) la 2° a parfaitement fonctionné, j'ai même été surpris de la hauteur qu'atteignent ces truc la ainsi que de la luminosité !amicalement,
Bernard

24 oct. 2009
0

les coffrets de fusées ,
devraient contenir AUSSI une paire de gants de docker ,à 5 euros dans les bricoy-merlot !

24 oct. 2009
0

Gant de protection ?
Pourquoi pas...
Mais j'ai eu l'occasion de percuter plusieurs dizaines de feux à l'occasion d'exercices, feux tous périmés parfois depuis de nombeuses années, et je n'ai jamais constaté de brûlures. A condition - bien évidemment - de prendre la précaution élémentaire de bien tenir le feux par sa poignée et de ne pas approcher sa main du tube dont la température est très élevée.

25 oct. 2009
0

doivent être le dernier recours pour appeler au secours,
le premier réflexe étant la VHF et les messages idoines.

La fusée servira à aider les sauveteurs en approche à vous localiser précisémment et rapidement.

25 oct. 2009
0

14 juillet 1996
percuté 1 feu à main pour faire comprendre au voilier qui faisait route avec moi qu'il y avait une urgence. Cette personne ne comprenait pas à la VHF la situation.
avis de grand frais sur zone, vent sud ouest. On avait passé la teignouse à 22hoo et on faisait route vers belle iles. A 23h00, la ferrure inférieure de mon safran a cassée (sur gib sea 28), pendant 1 hoo le safran a battu comme un pendule et a minuit environ, la deuxième ferrure a cassée.
j'ai eu le temps de l'amarrer et ensuite de le hisser sur le pont.
on a dérivé vers les roches qu'il y a entre houat et la teignouse. Il y avait environ 2m de creux.
on skippais des voilier d'association et on avait chacun 5 enfants de 12 à 14 ans à bord.
Sur les 5, j'avais 4 malades. Une gamine de 13 ans a tenu la VHF jusqu'a plus de 4h00 du matin, en liaison avec le cross etel (que je remercie encore au passage).
on s'est amarré à belle ile à 4h00 passée en travers des deux premières bouées.
1/2 heure plus tard, on s'est fait agressé par un "connard" (excusez, mais je n'ai pas d'autre termes pour le désigner)parce que ce monsieur voulais partir de sa place à 8h et on le bloquait.
Ce triste sir, a du enjamber le safran sur le pont pour monter a bord d'un bateau (avec un énorme logo de la colo) ou tout était en vrac et qui venait de rentrer dans un port en pleine tempête.
Mon chien (berger belge) qui était à bord, l'a raccompagné jusqu'a son bateau...
J'ai cadenassé le gib sea aux bouées le lendemain matin en lui faisant savoir devant tout le monde ce que je pensais de son comportement. Je n'ai déplacé le bateau que le soir après avoir trouvé le chantier pour réparer et mis les enfants dans la navette pour rentrer sur le continent.

j'espère ne plus jamais avoir à percuter un feu à main et ne le souhaite à personne.

25 oct. 2009
0

Bonjour.
Nous à partir du radeau... au large du Surinam avant d'être récupéré par un pétrolier!

25 oct. 2009
0

atention au tir de fusée !!!
il ne faut pas tirer ses fusées même pour essai sans en aviser les acteurs du sauvetage en mer
cross, semaphore ou autre, et ce meme au cours de fêtes nationales ou autre.
conséquence d'un tir au 14 juillet depuis un parking sur un port:
déclenchement des bips snsm, l'equipage se rend a bord, heureusement faisant partie de l'épquipage et ayant vu le blaireau qui a percuté la fusée depuis le parking et qui s'est sauvé en courant j'ai pu informer le cross du fait. ce coup ci on n'a pas appareillé mais je peux vous dire que l'on sort a peu prés 4 a 5 fois par an sur un tir depuis la terre.
préférer la vhf ou 1616 depuis un portable si on est dans une zone de couverture.
les feux a main sont super a l'approche d'1 navire même dans le brouillard.
on a pu récuperer et tirer d'affaire un voilier en panne electrique par temps de brume et de nuit
grace a ces feux.Il ne faut pas oublier que meme un jour de fête un navire ne peut avoir que ses fusées pour se signaler en danger...evitons donc la confusion :-D

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Ouff! bientôt rentré à Bonifacio......

Souvenir d'été

  • 4.5 (28)

Ouff! bientôt rentré à Bonifacio......

novembre 2021