Petit budget Grand tirant d'eau ou l'inverse.

Bonjour a tous,

Je suis à la recherche d'un bateau pour partir en voyage un an avec ma famille (6 pers).
En fouillant dans les petites annonces je m'apercois qu'il est difficile de trouver un grand bateau avec un petit tirant d'eau à un petit prix.
Or je ne m'imagine pas naviguer avec un bateau ayant près de 2m de tirant d'eau, adieu les petites rivières les escales le long des plages etc...
Qu'en pensez vous, le tirant d'eau important ou pas important ?

Jean-Yves

L'équipage
14 fév. 2001
14 fév. 2001
0

Petit budget Grand tirant d'eau ou l'inverse.
Le dériveur de voyage est une mode récente, donc ce sont des bateaux récents et demandés donc chers...
Techniquement, un dériveur ou un quillard c'est le même prix de chantier (à 5% prés).

Les "quille courte" ou "à ailette" de 10 ans et plus genre oceanis ou Idylle, ne sont pas trés chers, (c'était la mode, et ça ne l'est plus!)ils ont 1m40 de TE en général, comme les dériveurs lestés.

Ne pas exagérer quand même: on va à peu prés partout avec 1m80 de tirant d'eau, sauf en voies intérieures.

12 mar. 2001
0

Petit budget Grand tirant d'eau ou l'inverse.
A mon sens je préfère un tirant d'eau faible pour un projet de tour du monde :
l'avantage étant de passer partout, pourvoir se déplanter, voir s'échouer pour caréner, réparer....

L'inconvénient lié à la performance au près est un choix, mais quand on a le temps..... Et sur un programme de TDM par les alizés... A priori on l'a toujours dans le dos.

Tom
Petit tirant d'eau d'origine...

12 mar. 2001
0

Petit budget Grand tirant d'eau ou l'inverse.
bien sur, et passer de l'océan à la mer grace à mon vieux canal du midi avec 1m50 de tirant d'eau ..et caréner sur le parking sans louer un ber, et rentrer dans le mouillage jusqu'à ce que la dérive touche, on la relève et on mouille!(bon ça abime un peu la peinture du bout de ferraille..et c'est à éviter avec les dérives coulissantes..)

02 sept. 2003
0

Attention au mat
Il faut bien sur descendre le mat !!

07 nov. 2002
0

Petit tirant d'eau en réponse a JY.

Tu cherches quoi, vraiment, le bateau idéal ou le voyage idéal ?

Si tu veux le bateau idéal jamais tu partiras.

Le voyage idéal c'est celui que tu feras, c'est sur !

J'ai fait parti des constructeurs navigateurs des années 70 et nous avions des bateaux qui maintenant font rire. Ceci dit au programme, L'Afrique jusqu'au Togo en pssant par la Casamance, l'atlatique sud, le Brésil ( t'as déja dansé avec un brésilienne ? t'as intéret a avoir du T E ! ) la terre de feu, les canaux de patagonie, escale prolongée au Pérou, le canal, Cuba ( t'as déja dansé avec une cubaine ? Idem la brésilienne ! ) les acores etc....

Tu trouveras dans les annonces des merveilles, plan Vaton et compagnie pour une misère parce que plus à la mode. Et n'importe quel sabot avec une dérive coute les yeux de la tête ...

Vu la taille d'un voilier de voyage et la taille du globe, même avec 5m de TE tu pourrais t'éclater !

Ton bateau il fautqu'il soit simple, économique et le reste suivra.

Ah ! autre chose . Si tu ne parles que technique dans la prépa de ton voyage, c'est le meilleur moyen d'en dégouter ton équipage !!

Bonne navigation ! Tu vas la faire c'est sur !

24 nov. 2002
0

Petit budget,gd T E
A l'inttention de Michel,(L'autre),
Salut,une question d'un novice à un "vieux" d'expérience.Jai vraiment l'impression que nous vivons dans un monde oû même les bateaux d'occasion atteignent des prix ,souvent "hors de prix",sans doute aussi que la mode des dériveurs influence l'idée que nous nous faisons du " bateau idéal".Par expérience ,je dirai qu'il y a parfois de bonne occases à acheter en Suisse ,si l'on dispose d'un budget de FF.400.000.à 500.000.-env.(COMET 13,neuf,vendu FF520.000.- à un..français,X 421 neuf,vendu FF 600.000.)
Mais j'imagine qu'il y a peut être des pays,oû il y a plus de bateaux,de 10à20 ans d'âge,encore en bon état et peut être moins chers qu'en Europe..j'imagine qu'en Australie,New Zeland,USA,qu'en penses tu?Amicales salutations à tous,Eric

24 nov. 2002
0

Petit budget,gd T E
A l'inttention de Michel,(L'autre),
Salut,une question d'un novice à un "vieux" d'expérience.Jai vraiment l'impression que nous vivons dans un monde oû même les bateaux d'occasion atteignent des prix ,souvent "hors de prix",sans doute aussi que la mode des dériveurs influence l'idée que nous nous faisons du " bateau idéal".Par expérience ,je dirai qu'il y a parfois de bonne occases à acheter en Suisse ,si l'on dispose d'un budget de FF.400.000.à 500.000.-env.(COMET 13,neuf,vendu FF520.000.- à un..français,X 421 neuf,vendu FF 600.000.)
Mais j'imagine qu'il y a peut être des pays,oû il y a plus de bateaux,de 10à20 ans d'âge,encore en bon état et peut être moins chers qu'en Europe..j'imagine qu'en Australie,New Zeland,USA,qu'en penses tu?Amicales salutations à tous,Eric

24 nov. 2002
0

petit budjet?
bonjour
qu'entends tu par petit budjet?
des bateaux aux iles canaries ou en afrique etats unis cote ouest à des prix inferieurs de l'europe mais il faut aller les voir ou acheter en aveugle dangers sur les iles il ya des(gens)qui se sont fait peur ilya ceux avec des problemes familiaux ect et les prix tombent aux etats c'est le poker il ya de tout a tous les prix . autre solution des bateaux en cours de constructions que les constructeurs faute d'argent de temps de competances enfin pour tout un tas de raisons abandonne le projet en cours si tu as un peu de temps devant toi cherche. Comme dit Michel attention de ne pas trop em!!! ton futur equipage avec les probs techniques. bon courage mais avec un tirant d'eau de1.60 tu doit passer partout meme le canal du midi doit depuis un an etre à 1.70
A+ daniel

27 nov. 2002
0

doucement les phantasmes
Je pense que Michel,plein d'expérience a mis le doigt sur un aspect un peu agaçant:la mode!
Je pense qu'il faut avant tout,bien définir son programme de croisière:itinéraires définis à l'avance ,ou balade au petit bonheur;faudra-t-il compter sur une autonomie de moteur pour tracer en cas de pétole,ou bien c'est le règne de la voile absolue(voilier le plus léger possible)?
En règle général ,il vaut mieux avoir un bateau marin,et donc avec du tirant d'eau;ensuite on peut s'orienter vers des options plus ou moins sophistiquées en fonction de la façon dont on pratique la navigation en général ,et la voile en particulier.
Pour ce qui est de la dérive,je pense que peu de plaisanciers sur nos côtes ,peuvent se targuer de profiter réellement de la dérive pour venir échouer sur une belle plage de sable:je pense que c'est assez stressant ,car on est jamais totalement sûr qu'il n'y aura pas une petite caillasse ou un bout d'épave qui traine par là;et puis une fois posé sur le sable,bon,on prend le bateau en photo,on jette un coup d'oeil à la coque, et puis après?je n'imagine pas qu'on puisse laisser le bateau tout seul comme ça pour faire sa petite promenade à terre ,alors que n'inmporte qui peut rentrer à bord pendant ce temps là(bon je suis un peu parano peut-être!).

27 nov. 2002
0

L'important c'est de naviguer
Claudius

Tu evoque l'experience de Michel mais il me semble que tu as la bonne approche. Le pragmatisme et la definition du programme. Ceci dit il est difficile de faire abstraction de la mode ne serait-ce que pour envisager la revente du boat apres le voyage.

Pour ce qui est de la derive, moi qui ballade mes 205cm de plomb, je reconnais que c'est tentant et que ca m'a fait hesiter sur certaines destinations. Apres ca, je n'ai jamais eu de probleme de mouillage et je met un point d'honneur a mouiller plus pres de la plage que les autres bateaux mieux lotis.(Avec la meteo qui va avec).

Un bateau plus lourd est un avantage en termes de capacité de charge en voyage,de confort a la vague et au mouillage.

Le bateau idéal reste celui qui navigue et il y en a pas beaucoup. Aprés deux ans de navigation je reste surpris du nombre de "yachties" scotchés dans un port pendant des annees, du nombre de retraités qui eux naviguent, en couple qui plus est, et je reviens assez deçu du manque de communications et du manque d'ouverture vers l'autre, entre equipages partageant une meme passion et le meme mode de vie...

28 nov. 2002
0

compliqué!
on revient sur l'impossible quète du "bateau ideal", que chacun voit a sa façon.. c'est vrai (pour Eric)que la mode et les articles de revues valorisent certains bateaux anciens ou nouveaux, et montent les prix (tant mieux pour les vendeurs)mais que finalement on peut trouver le bonheur aussi bien sur un josuah rouillé à 20kf que sur un dériveur alu de 15m à 200kf! (désolé, les euros ça parle moins). "Son" bateau c'est d'abord celui dont on a rèvé, qu'on a utilisé, connu, appris ses qualités et défauts, et avec lequel on fait équipe, qu'on aime , quoi!
Peu importe qu'on aie un budget de pdg ou de chomeur...

c'était le quart d'heure de philosophie.. si on passait a la révision du moteur et du gréement?

02 sept. 2003
0

question à Michel (du Quetzal)
Si tu en vois un de Josua rouillé à 20kF (ou même un peu plus cher s'il n'est pas trop rouillé), fais moi signe, c'est justement ce que je cherche. Quant à un dériveur alu de 15m à 200kf tu crois vraiment que ça existe ?

01 déc. 2002
0

BATO IDEAL
Salut vous tous,
Au saut du lit,un dimanche à 8h,c'est sympa de pianoter..et de vous retrouver.Je suis sans doute mal placé pour avoir des idées bien précises quand au BATO IDEAL,je vis en Suisse,navigue peu sur le lac et juste 400 miles en mer par gros temps.
Mais pourquoi diable parlez vous toujours de programme."Mon bateau idéal"ne serait il pas celui que je peux gérer seul,passe partout,aussi bien pour traverser, les tropiques,la remontée de rivières,que ce soit en Bretagne ou à Borneo,et quelques incursions dans les glaces,pouvoir se poser pour caréner,ou le faire dans un port qui n'a pas forcément de gros moyen de levage.Et surtout un matériau pas trop délicat,qui me permette,de laisser le bateau en place et de rentrer de temps en temps,en Europe et tout cela avec un budget d'ouvrier,je suis paysagiste.Donc pour l'instant je bosse.Salutations.Eric

01 déc. 2002
0

Bateau idéal
Salut,
Ce bateau idéal resurgit surtout l'hiver et devient un marronnier " idéal ".
Je crois à des choses simples, la navigation c'est un jour aprés l'autre, le vent ou le diesel te pousse; quel tirant d'eau et pourquoi? tu veux faire les plages catalogues mais non, tu trouveras les tiennes et tu en seras toujours assez proche pour y aller.
En fait il faut se donner des guides: - quel argent,
pourquoi, quel voyage , le plaisir on va dire.
Il te faut faire coincider ces deux choses et tu auras ton choix qui te correspondra, ce ne sera pas celui du voisin pour toutes les raisons ci-dessus.
Alors aprés si tu casses les pieds à ton équipage avec le matos, là il y a pas photo c'est nul et mal parti.
Le matos le plus simple et le moins sophistiqué possible.
De l'eau, du gas-oil, une radio et i l y a un truc qui sort chez Furuno un boiitier fax navtex à coupler à un micro.
Tout le rst si tu veux des panneaux, un dessal des batteries sup tu pourras l'avoir aprés.
Ne pas oublier le vin sous toutes ses déclinaisons aussi.
T prends pas le chou avec le plus du plus, j'en ai même vu qui prennaient deux cocottes pour faire cuire les langoustes, à ce degré de conneries tu rigoles et tu vas pisser au vent.
I n' y a pas de bateau idéal il y a juste un bon , moyen, moins bon voyage.
Pour moi le bateau que je préfère est le cata qui t'emmènes partout où tu veux aller.
A+
Jean Philippe

01 déc. 2002
0

Bateau idéal
Salut,
Ce bateau idéal resurgit surtout l'hiver et devient un marronnier " idéal ".
Je crois à des choses simples, la navigation c'est un jour aprés l'autre, le vent ou le diesel te pousse; quel tirant d'eau et pourquoi? tu veux faire les plages catalogues mais non, tu trouveras les tiennes et tu en seras toujours assez proche pour y aller.
En fait il faut se donner des guides: - quel argent,
pourquoi, quel voyage , le plaisir on va dire.
Il te faut faire coincider ces deux choses et tu auras ton choix qui te correspondra, ce ne sera pas celui du voisin pour toutes les raisons ci-dessus.
Alors aprés si tu casses les pieds à ton équipage avec le matos, là il y a pas photo c'est nul et mal parti.
Le matos le plus simple et le moins sophistiqué possible.
De l'eau, du gas-oil, une radio et i l y a un truc qui sort chez Furuno un boiitier fax navtex à coupler à un micro.
Tout le rst si tu veux des panneaux, un dessal des batteries sup tu pourras l'avoir aprés.
Ne pas oublier le vin sous toutes ses déclinaisons aussi.
T prends pas le chou avec le plus du plus, j'en ai même vu qui prennaient deux cocottes pour faire cuire les langoustes, à ce degré de conneries tu rigoles et tu vas pisser au vent.
I n' y a pas de bateau idéal il y a juste un bon , moyen, moins bon voyage.
Pour moi le bateau que je préfère est le cata qui t'emmènes partout où tu veux aller.
A+
Jean Philippe

01 déc. 2002
0

Bateau idéal
Salut,
Ce bateau idéal resurgit surtout l'hiver et devient un marronnier " idéal ".
Je crois à des choses simples, la navigation c'est un jour aprés l'autre, le vent ou le diesel te pousse; quel tirant d'eau et pourquoi? tu veux faire les plages catalogues mais non, tu trouveras les tiennes et tu en seras toujours assez proche pour y aller.
En fait il faut se donner des guides: - quel argent,
pourquoi, quel voyage , le plaisir on va dire.
Il te faut faire coincider ces deux choses et tu auras ton choix qui te correspondra, ce ne sera pas celui du voisin pour toutes les raisons ci-dessus.
Alors aprés si tu casses les pieds à ton équipage avec le matos, là il y a pas photo c'est nul et mal parti.
Le matos le plus simple et le moins sophistiqué possible.
De l'eau, du gas-oil, une radio et i l y a un truc qui sort chez Furuno un boiitier fax navtex à coupler à un micro.
Tout le rst si tu veux des panneaux, un dessal des batteries sup tu pourras l'avoir aprés.
Ne pas oublier le vin sous toutes ses déclinaisons aussi.
T prends pas le chou avec le plus du plus, j'en ai même vu qui prennaient deux cocottes pour faire cuire les langoustes, à ce degré de conneries tu rigoles et tu vas pisser au vent.
I n' y a pas de bateau idéal il y a juste un bon , moyen, moins bon voyage.
Pour moi le bateau que je préfère est le cata qui t'emmènes partout où tu veux aller.
A+
Jean Philippe

01 déc. 2002
0

Bateau idéal
Salut,
Ce bateau idéal resurgit surtout l'hiver et devient un marronnier " idéal ".
Je crois à des choses simples, la navigation c'est un jour aprés l'autre, le vent ou le diesel te pousse; quel tirant d'eau et pourquoi? tu veux faire les plages catalogues mais non, tu trouveras les tiennes et tu en seras toujours assez proche pour y aller.
En fait il faut se donner des guides: - quel argent,
pourquoi, quel voyage , le plaisir on va dire.
Il te faut faire coincider ces deux choses et tu auras ton choix qui te correspondra, ce ne sera pas celui du voisin pour toutes les raisons ci-dessus.
Alors aprés si tu casses les pieds à ton équipage avec le matos, là il y a pas photo c'est nul et mal parti.
Le matos le plus simple et le moins sophistiqué possible.
De l'eau, du gas-oil, une radio et i l y a un truc qui sort chez Furuno un boiitier fax navtex à coupler à un micro.
Tout le rst si tu veux des panneaux, un dessal des batteries sup tu pourras l'avoir aprés.
Ne pas oublier le vin sous toutes ses déclinaisons aussi.
T prends pas le chou avec le plus du plus, j'en ai même vu qui prennaient deux cocottes pour faire cuire les langoustes, à ce degré de conneries tu rigoles et tu vas pisser au vent.
I n' y a pas de bateau idéal il y a juste un bon , moyen, moins bon voyage.
Pour moi le bateau que je préfère est le cata qui t'emmènes partout où tu veux aller.
A+
Jean Philippe

01 déc. 2002
0

Bateau idéal
Salut,
Ce bateau idéal resurgit surtout l'hiver et devient un marronnier " idéal ".
Je crois à des choses simples, la navigation c'est un jour aprés l'autre, le vent ou le diesel te pousse; quel tirant d'eau et pourquoi? tu veux faire les plages catalogues mais non, tu trouveras les tiennes et tu en seras toujours assez proche pour y aller.
En fait il faut se donner des guides: - quel argent,
pourquoi, quel voyage , le plaisir on va dire.
Il te faut faire coincider ces deux choses et tu auras ton choix qui te correspondra, ce ne sera pas celui du voisin pour toutes les raisons ci-dessus.
Alors aprés si tu casses les pieds à ton équipage avec le matos, là il y a pas photo c'est nul et mal parti.
Le matos le plus simple et le moins sophistiqué possible.
De l'eau, du gas-oil, une radio et i l y a un truc qui sort chez Furuno un boiitier fax navtex à coupler à un micro.
Tout le rst si tu veux des panneaux, un dessal des batteries sup tu pourras l'avoir aprés.
Ne pas oublier le vin sous toutes ses déclinaisons aussi.
T prends pas le chou avec le plus du plus, j'en ai même vu qui prennaient deux cocottes pour faire cuire les langoustes, à ce degré de conneries tu rigoles et tu vas pisser au vent.
I n' y a pas de bateau idéal il y a juste un bon , moyen, moins bon voyage.
Pour moi le bateau que je préfère est le cata qui t'emmènes partout où tu veux aller.
A+
Jean Philippe

01 déc. 2002
0

Bateau idéal
Salut,
Ce bateau idéal resurgit surtout l'hiver et devient un marronnier " idéal ".
Je crois à des choses simples, la navigation c'est un jour aprés l'autre, le vent ou le diesel te pousse; quel tirant d'eau et pourquoi? tu veux faire les plages catalogues mais non, tu trouveras les tiennes et tu en seras toujours assez proche pour y aller.
En fait il faut se donner des guides: - quel argent,
pourquoi, quel voyage , le plaisir on va dire.
Il te faut faire coincider ces deux choses et tu auras ton choix qui te correspondra, ce ne sera pas celui du voisin pour toutes les raisons ci-dessus.
Alors aprés si tu casses les pieds à ton équipage avec le matos, là il y a pas photo c'est nul et mal parti.
Le matos le plus simple et le moins sophistiqué possible.
De l'eau, du gas-oil, une radio et i l y a un truc qui sort chez Furuno un boiitier fax navtex à coupler à un micro.
Tout le rst si tu veux des panneaux, un dessal des batteries sup tu pourras l'avoir aprés.
Ne pas oublier le vin sous toutes ses déclinaisons aussi.
T prends pas le chou avec le plus du plus, j'en ai même vu qui prennaient deux cocottes pour faire cuire les langoustes, à ce degré de conneries tu rigoles et tu vas pisser au vent.
I n' y a pas de bateau idéal il y a juste un bon , moyen, moins bon voyage.
Pour moi le bateau que je préfère est le cata qui t'emmènes partout où tu veux aller.
A+
Jean Philippe

02 déc. 2002
0

Navigation
Salut Jean-Philippe et les autres,
à tout hasard..je suis plus facilement libre en hiver et donc,je voyage à pied pour l'instant,principalement en Asie du Sud Est.
Mais,si quelqu'un recherchait un matelot-plongeur pour une traversée,ou une virée de quelques jours,cet hiver ou ce printemps,en France ou ailleurs,je serais très intèrèssé,(notamment cata à l'occase),à participer.Je ne cherche pas de la navigation farniente,ni du charter,mais au contraire à apprendre et à participer raisonnablement aux frais.(Je serais à Perpignan avant Noël,donc si jamais,pour 1 ou 2 jours,nous serions 2).Mes coordonnées:0041.22.369.0303-vuilleric@hotmail.com.Merci,amicales salutations.

30 août 2003
0

navigation
Nous cherchons a louer un bateaux pour quinze jours aux antilles en Janvier connaisser vous des sites ou on peut louer aux particulier notament pour pouvoir essayer des bateaux acier en vue d'achat pour tour du monde depart 2006

30 août 200316 juin 2020
0

encore le bateau idéal !!??
Mais bien sûr qu'il existe, le bateau idéal !!! il n'y a pas besoin de chercher loin:c'est "VARUA" modernisé, avec la climatisation, une bonne installation pour la musique,une bibliothèque, 3 hommes d'équipage professionnels, dont un cuisinier et maître d'hôtel, nourris, logés, blanchis, à l'avant, 3 belles (une brune, une blonde et une rousse) à l'arrière, suffisamment de champagne pour en faire la boisson ordinaire de tout le monde (heureux souvenir du temps où j'étais matelot sur "Talofa"), une chaloupe à rames et à voile, mon "Sunfish" , 2 ou 3 planches à voiles, un ordinateur essentiellement pour monter les vidéos et éditer les photos...

..."enfin poser ma pelle,
et chauffer ma gamelle".. comme dans le poëme de Prévert.

Mais naviguer avec le même plaisir sur un "Eyghtène", un langoustier restauré, un trimaran sorti d'on ne sait où, un "olonnois", un "Gin-Fizz", un "Cazavant", mon "Sunfish", et d'autres, pourvu que ça navigue.
Question existentielle, posée à Gibraltar par un Anglais qui avait invité mon équipage sur son voilier: "le tour du monde?" Après tout pourquoi pas? et aussi pourquoi? se retrouver au même point 3 ans après, simplement 3 ans plus vieux ? Alors que j'ai vu Venise et n'en suis pas mort, et Florence en prime; et qu'il me reste -j'y tiens- à passer 3 ans en Méditerranée, pour avoir le temps de vraiment faire connaissance avec les différents habitants (du moins avec ceux qui ne sont pas occupés à s'entre-tuer), les vestiges que je n'ai pas encore vus, les traces des navigations qui ont activement relié l'Orient au Sénégal actuel, et, vers le Nord, aux Celtes de Grande et de petite Bretagne; C'est de la Méditerranée que tout est parti: sans le rayonnement des grandes civilisations et des petites cités grecques nous ne serions encore que des descendants mal dégrossis de Vikings. Et à mon programme, au moins en 3 ans, l'Amérique du Nord, ses 4 mers, ses grands lacs et ses grands fleuves, ses paysages spectaculaires et sa convivialité généreuse, sans me dérouter sur Disneyland, mais certainement sur La Nouvelle-Orléans, et Alamo, avec un bateau local de préférence, pas trop grand ni lourd, sans moteur mais avec une bonne paire d'avirons et de bonnes voiles; qui m'évitera en tout cas de me masturber l'esprit avec des problèmes de financement , d'entretien et de choix du bateau "le plus parfait". Le peu que j'ai pratiqué de ce genre de navigation a été un enchantement (voir la photo "attachée"): en quelques semaines quantité de copains et même de nouveaux amis de différents milieux, directs, spontanés et chaleureux, des barbecues sur les îlots déserts de l"inland Waterway" ou des "partys" à terre où l'on chantait en s'accompagnant à la guitare ou au violon, racontions des histoires de mer, des blagues méricaines, françaises, canadiennes ou russes en buvant de la "Budweiser", flirtions gentiment... Elle n'est pas belle la vie?

30 août 2003
0

"mon pardessus aussi devenait idéal..."
c'était celui de Rimbaud; mais il ressemble à tous ces projets qui n'en sont pas. "J'ai envie"- et pas n'importe laquelle : naviguer par le Horn, le Cap des tempêtes, l'Océan Indien, et un petit peu d'Antarctique ( -40°c) pour pimenter." - mais il me faut le bateau qui m'isole de la mer , du vent,m'évite de manoeuvrer, fasse le point à ma place, remonte le vent comme un bateau de course tout en me permettant de remonter les rivières à truite.
Enfin, une accumulation de symptômes d'une inquiétude plus que latente et pour le moins frein du projet, d'une fondamentale "trouille de la mer" (ce qui est légitime, car on ne naît pas marin).

"celui qui veut faire quelque chose trouve un moyen. Celui qui ne veut pas le faire trouve des excuses".

Julio Vilar navait pas les moyens financiers de s'offrir autre chose qu'un "super-Mistral". Il a donc fait le tour du monde avec un "super-Mistral". La réalité est là: le reste c'est de la "tchatche " et du vent.

Quand on dérape dans la "gamberge" il faut, pour son équilibre et pour ses projets si on en a,
partir une journée tirer des bords avec ce qui tombe sous la main, même un "420" ou un "Laser" jusqu'au soir sans se faire de concession,ni pour le repas de midi, ni pour l'envie d'une tasse de café ou d'un verre de bière, dans la baie , ou sur le lac, ou la rivière voisine; ou se dévouer comme "tire-écoutes" dans une régate d'entraînement s'il s'en présente. Je puis vous assurer que cela fait du bien, même si l'on revient avec des courbatures. Cela réinsère dans le réel avec force, comme un clou qu'on enfonce. Moi-même je le pratique, àl'occasion. Et cela densifie le projet. Un rêve n'est pas un projet, même s'il peut susciter ce dernier: un projet est un schéma d'action, une esquisse qui doit être analysée, précisée, transformée en plan.

Des bateaux, on en trouve, et des bateaux pas cher. Il y a de bons bateaux démodés: l'essentiel est qu'ils soient marins, et pas des veaux, solides, bien grées ou regréables à un prix raisonnable. Si l'on fait un grand départ, il ne faut absoluement pas le faire sans un "grand carénage", c'est-à-dire une sérieuse révision générale: un bateau vieillit beaucoup lus vite en grande navigation qu'un mois par an en côtière pendant la belle saison.Il faut impérativement intégrer le coût de cette révision approfondie dans le budget initial.

Et, si on a réellement envie de naviguer, ce qui est important, c'est de naviguer. En escale aux Antilles, j'avais trouver un endroit sympa ou jeter l'ancre, et, très vite, des "locaux" m'avaient invité à sortir sur un vieux "Shearwater" qu'un touriste avait abandonné. Le panneau d'un des flotteurs avait disparu, et il fallait écoper en permanence avec les moyens du bord: une boite à confiture vide d'environ 5 litres en fer-blanc: chacun de nous faisait l'"écopier" à tour de rôle pendant 1/2 heure, et j'ai rarement vu de bateau moins triste.

Sans aller jusqu'à ces extrêmes, on trouve des bateaux très valables dont les propriétaires aimeraient se débarasser.

A la lecture des "projets", je vois que beaucoup seront plutôt "pesants", et que les contraintes surpasseront largement le plaisir. Un sympathique Alsacien me disait que, dans sa province, un proverbe disait "comme on fait son lit, on dort".J'ai la forte impression que pas mal de gens sont en train de se préparer un lit d'orties; mais peut-être est-ce là la loi statistique de la vie..

Trouvé dans le forum:
"Il doit se baigner dans la félicité celui dont l'esprit est en paix "

Intéressant

31 août 2003
0

rien de neuf à l'horizon
Dans mon fief pour quelques jours ou semaine, je me permets juste un bonjour aux copains.

La vie est marrante, mais ne change pas beaucoup… Y a ceux qui causent, ceux qui déconnent, ceux qui élucubrent, ceux qui radotent, ceux qui débloquent, qui déjantent, qui battent la breloque, ceux qui délirent, qui délirent, qui roulent sur la jante, ceux qui savent et qui ne disent rien, ceux qui ne savent rien ou si peu et qui disent tout… La vie quoi

Bref, j’ai grand plaisir de vous retrouver… mais pas trop longtemps… si dieu et une amie le veulent…

Bon pour le sujet y a des petits tirant d’eau à des prix raisonnables…
Y suffit de chercher et de boulotter un peu…

Oserais-je ajouter que le mien est à vendre… enfin presque… ça dépend de dieu et…

Voili voilà… A oui pour rassurer tout le monde si mon désir se réalise… du dériveur, je vais me retrouver avec 2 mètres sous la flottaison… donc pas de panique les gars. Partez !!!
Et si vous hésitez éclaircissez-vous l’esprit avec une bonne Duvel

Jean-claude

C'est une belle harmonie quand le dire et le faire vont ensemble

L’autre

31 août 2003
0

tout a un prix
y compris le bateau qui:

est très grand pour aller loin en famille, récent et très bien aménagé pour pas cher

fait 15 m en mer mais seulemnt 5.5 m au port pour payer moins

fait 15 m en mer mais qui demande que 1 kg d'antifooling, car ça coute cher

permet d'aller partout en mer et partout en riviere, avec une très grande largeur pour l'habitabilité mais tout en étant transportable pour faire les lacs

enfin...........

amicalement

ps si le vendeur peut aussi me payer pour que je le prenne, c'est encore mieux....

01 sept. 2003
0

a JP
on se connait je crois reconnaitre ton humour, peut-etre que t'es ne 23 mois apres moi dans le midi!! que La mer c'est ta vie ton reve ta fille ect..
A voir si tu lis mon courrier sur ce forum tu sauras qui je suis car a travers mes message j'ai laisser des indices ..45.5 ecosse avec un mousse qui s'apelle puss( mais parfois gaston)
voyage a pied-a moto-et bientot le bateau...

pour les autres
y-a-t-il des musiciens gnere compositeurs sur ordi jouer avec ampli de grattes electriques.
Comment eviter les choc electriques a bord pour les fanas de la zique electrique quand a terre c'est deja risque!! a part en moto avec ampli a pile mais a long terme pas pratique...
Des idees c'est pour mon pote qui parle plutot l'ecossais que le francais !!!

02 sept. 2003
0

question à Michel (du Quetzal)
Si tu en vois un de Josua rouillé à 20kF (ou même un peu plus cher s'il n'est pas trop rouillé), fais moi signe, c'est justement ce que je cherche. Quant à un dériveur alu de 15m à 200kf tu crois vraiment que ça existe ?

02 sept. 2003
0

Si c est pour un vote, je vote petit budget et grand tirant d eau ...
Et pour avoir navigué 1 an aux antilles avec un Gladiateur version régate à 1.95m de tirant d eau, je pensais m interdire d aller à Petite Terre, ce que je n ai meme pas respecté (j'y suis allé quand meme). Franchement, dans la pratique, c est pas si genant que cela et au pres, c est le pied ! (Ps, j ai aussi eu un Euros avec 1.65m de tirant d eau et à part pour le carener (c est + facile) cela ne m a pas changer grand chose ...)
N oublions pas que certains Centurion, Swan ou First font 2.4m ! là, on peut parler de contrainte, mais sous 2m, pas de quoi se ruiner.
Mieux vaut garder tes sous pour une bonne annexe, mais surtout pour rester le plus longtemps sur l'eau !!!

02 sept. 2003
0

le bon bateau ???
Le bon bateau, quand tu le verras, tu diras : "c'est lui" et je le veux alors plus rien ne t'arrêtera pour l'acquérir.

Le dériveur ? une mode ? le flambart de Berk était un dériveur intégral tout comme beaucoup de conchiliculteurs avant l'arrivée du moteur et des plates.

Mon avis : plus tu peux monter haut sur l'estran, plus la route est longue sans profondeur pour redescendre et si çà se lève entre temps, bon courage.

Pour caréner (:-) permets moi de rire : tu carènes à plat ventre ? un masque, un tuba et une ventouse de vitrier pour te tenir.

Autour d'1.80 tu passes partout. Et puis le portant tout le tour, c'est une légende. Quand il faut faire du près, un bon quillard çà fonctionne tellement mieux.

Enfin, le dériveur, y'a de la mécanique, même rudimentaire, il faut l'entretenir au poil pour qu'elle fonctionne.

Stéphane

03 sept. 2003
0

tirant d'eau,?
moins y'en a , mieux ça vaut!
c'est bien au milieu de l'Atlantique, c'est pourri dans les Abers, les lagons, le récif des Bahamas, enfin partout ailleurs.
En attendant, je sors, sans trop regarder au tirant d'eau, et merci les copains: 4h/, 4h1/2 de TGV et, de la Rochelle, Brest ou Granville, c'est parti! Le soir, on commente la journée avant de retourner "galérer" ( quel marin a jamais aimé les galères, ainsi que tout ce qui propulse un voilier hors les voiles ?)
Elle est pas belle, la France?
Et je pense que je vais bientôt la quitter pour longtemps...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

Souvenir d'été

  • 4.5 (199)

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

novembre 2021