petit boat, ptit probleme, grandes ballades !!

Apres un conversation sur le tchat ( c est bien pour ca HEO !!! ), on parlait avec Trepo, Pierre 2, kapitainek, babou, evenkeel et encore bien d autre du sujet ( qui fache en France ) du petit bateau pour de longs voyages

Certes le sujet a deja ete traité, mais ici, hors de question de parler matos ( ou a quelques exceptions pres ), l' idee est de partager nos connaissances, nos idées, nos projets, notre philosophie la dessus.

Pas de brailleries, pas d' engueulades, juste des idées en dialoguant sobrement.

L'équipage
20 oct. 2004
20 oct. 2004
0

petit bateau-grand départ
C'est une équation qui peut très bien fonctionner, selon moi. D'après Evenkeel, la valeur du bateau ne doit pas dépasser 30% de la valeur totale du projet. Si le bateau est plus petit, le buget est moindre, le départ plus facile, et une plus grande part des finances peuvent servir aux escales, à la découverte de notre monde, bref, à ce pour quoi on est parti. C'est là que j'en viens à cette trouvaille : paradoxalement, un petit bateau ouvre des horizons plus larges.
En revanche, il implique des décisions justes et appropriés afin de ne pas prendre de risques inutiles. Takari parlait de ne pas trop sortir des alizées pour la grande traversée. C'est du bon sens. On ne va pas aussi demander le Horn à l'envers. Reste la loi. Mais bon, au milieu de l'Atlantique, la loi des hommes...

0

est ce que
on considere que petits boats c'est moins de 10m ou moins de 8.50M comme le disent les anglais pour leurs pockets cruiser?

20 oct. 2004
0

Ca doit être moins de 10 m
Mais tout est relatif, selon les moyens, 10 m c'est petit. Moi je suis habitué au 6;50 m, 10 m c'est un beau bateau (et la longueur du Damien de Janichon et Poncet)

0

on
peut aussi passer le cap horn et le detroit de magellan avec un petit boat ,voir un certain pierre guillaumot qui a parcouru ces endroits sur un biquille de 8m en bois ,(un grand sargue pour les connaisseur)et sans moteur en plus,incroyable !et en plus le bonohme paraissait heureux!!!!

20 oct. 2004
0

tout depend du voyage...
on peut faire de trés long voyages en etant à l'abrit presque tout les soirs....

avec un petit bateau fiable et confortable.

c'est une solution qui est trés sympa pour attaquer la grande croisiere,on voit au fur et à mesure les besoins et les surplus,on alonge le pas et on trouve ainsi ses limites avec le bateau ce qui permet il me semble de mieux apréander le ship suivant......

pourquoi pas ?

gg.interessé.................

20 oct. 2004
0

le débat sur les petits boats
est il limité a ceux qui envisagent au minimum une transat ou bien meme a ceux qui restent en "med" ?(pour l'instant ...)
c'est un sujet qui me m'interresse fortement,mais je ne voudrai pas intervenir "hors sujet" !..

0

non je pense
pas forcement grande croisiere ,balade aussi

20 oct. 2004
0

Liberté, Solidité, Étanchéité
rien à ajouter : quand on aime, la taille ne compte pas...

20 oct. 200416 juin 2020
0

L'important dans le voyage
c'est pas le bateau, et il vaut mieux partir avec un petit bateau que de ne pas partir.
Evidemment il faut adapter le voyage au bateau et ses capacités.
Si le but du voyage est d'escalader la plus haute montagne de l'Amerique du Sud, il vaut peut être mieux prendre l'avion ;-), mais si c'est la curiosité qui pousse, un petit bateau fera beaucoup plus découvrir que le dernier Geo.
Si c'est la vie à bord qui est l'objectif de la démarche, le petit bateau sera vite décevant, mais si c'est la découverte qui est le moteur, le confort plus réduit sera un inconvénient (?) très bien supporté.

A titre d'exemple, j'ai plus souvent rencontré de déçus sur des bateaux moyens et gros (13 à 20m) que sur des petits bateaux (5,5 à 9m), Certainement parce qu'en partant avec un petit bateau on est obligé de faire un choix plus drastique dès le départ.
Les 9 à 13m étant des bateaux normaux :-D :-D :-D et ayant certainement la même proportion de déçus que les moyens et gros. (moi qui déteste faire des catégories ,... faites ce que j'dis et pas c'que j'fais ;-) )

20 oct. 2004
0

Mais le jour viendra où il faudra
faire un saut de puce un peu plus long que les autres, attaquer une traversée un peu plus costaud, plusieurs jours au large, en autonomie...
C'est là que réside la plus grande différence entre petite et grande unité. Le côté sécurisant des grandes peut rassurer ceux que la perte de vue des terres fait frémir. Sur un petit bateau, on doit vite se sentir "comme une goutte d'eau au milieu de l'océan" (c'est le cas de le dire).
Si la météo s'en mêle, ça peut devenir carrément risqué, non ? Question de préparation et sens marin, j'imagine.
Il faut aussi mettre toutes les chances de son côté. Ce serait trop bête d'arrêter prématurément un voyage pour ces raisons.
Après tout, quelque soit la taille de la coque, elle est quand même faite pour flotter...

0

pas du tout trepo
la taille du bateau n'est pas securisante pour tout le monde personnellement je me sentais plus en securité sur mon ancien super arlequin (petit 9M)que sur mon boat actuel 10m50 ou que sur un sun legend de mes copains ou un 16m acier qui passait sous les vagues

20 oct. 2004
0

IL ME SEMBLE QUE...
...le bateau de 12/14 métres nécessaire,à l'heure actuelle, pour entreprendre un voyage au long cours,a pour origine,la mode,d'une part et la recherche du métre de plus,d'autre part.Cette derniére liée davantage à l'économique général(budget plus important,choix considérable de bateaux neufs ou d'occasion,recherche d'un confort comme sur terre,volume nécessaire plus important pour y mettre tous les "bidules"pas forcément utiles,publicité portant essentiellement sur le bateau "confort"et moins sur celui qui navigue vraiment etc...etc...).
Puis,VOYAGER en bateau celà demande-t-il OBLIGATOIREMENT d'aller "tâter" du Horn ou de la Pantagonie???
Naviguer,essentiellement à la voile,en oubliant le moteur et s'amarrer aprés 24 ou 48 heures de mer à 150 ou 200 km de chez vous,n'est-ce pas voyager???Venant de mer et entrer même dans un port connu est bien autre chose que d'aller à ce port en voiture!non?
Certes,tout le monde,et peut-être plus encore nous autres,rêve de voyages lointains.Mais connaissons nous la côte,les habitants,leur façon de vivre,leurs coutumes des Espagnols qui vivent à
72h de Séte (par exemple)?
Personnellement,je me souviens de l'intense émotion que j'ai ressentie quand, pour la premiére fois,j'ai aperçu,dans le brouillard
matinal,aprés 14 h de Mer,la "Bonne Mére" en arrivant sur Marseille.A cette époque,je suis certain,que mon émotion n'aurait pas été plus grande en passant le Horn ou en arrivant aux Marquises!!!
Mon Chassiron ne fait que 8,65 m et il est vrai que certains de ces bateaux sont allés dans le Pacifique,ont doublé le Horn, et ont fait le grand tour mais, ces
bateaux avaient à leur bord des marins qui cherchaient autre chose. (l'exploit?peut-être,la confrontation avec les Eléments?certainement,le risque?pourquoi pas,le voyage?certains,mais pas tous).
Enfin,il me semble que la Mer accepte même pour de grands périples,les bateaux de toutes taille y compris les dits "petits"(inférieurs à 10m)seule compte, il me semble, le désir ardant de partir voyager quelque soit le nombre de milles à parcourir.Et,chose prépondérante,savoir laisser sur le quai sa "peau" de terrien pour prendre celle de..."marien".Celà commence par l'abandon du confort cliquant pour adopter un confort relatif,voir spartiate.Celà va de la nourriture,àla façon de se vêtir ou de dormir.A quoi sert une cuisiniére 3 feux avec four par force 8/9 ou plus???si à prendre du volume!
J'arrête là,parceque je deviendrais cynique!et là n'est pas l'objet de ce fil...ni des autres!

20 oct. 2004
0

je me rend compte que nous avons ....
beaucoup de points commun..........

vieux brigand........

gg. :-p..........

20 oct. 2004
0

Un petit...
... se faufile partout. J'ai souvenir d'être passé avec mon muscadet entre la chaïne de mouillage et la falaise de granit de l'anse du Ster Wen à Belle-île. Le ship était si grand qu'il bouchait presque l'entrée de la ria (c'est très étroit et on est amarré dos à la falaise, en travers du passage).

A marée basse, ça devenait coton de manoeuvrer là-dedans. Sans compter le tirant d'eau. On a été tiré de l'apéro par une belle unité qui a tapé un rocher en culant vers la falaise. On a bien cru qu'il allait prendre son mêt sur la figure. On était désolé pour lui, mais aussi soudainement très satisfait des 6,50 m de long et des 105 cm de tirant d'eau de notre Gwin-Gwen.

Je n'irai pas jusqu'à dire que par certain côté, la navigation sur des "petits" correspond à un état d'esprit, ce serait présomptueux, mais les différences d'approche de la mer sont parfois tellement sensible.

Mais attention, loin de moi l'idée d'opposer les gens qui naviguent sur des "gros" à ceux qui croisent sur des "petits". Croiser une goëlette majestueuse dans la brise à la sortie du golfe du Morbihan reste un spectacle fascinant, mêlé d'un peu d'envie (pour celui qui barre au sec derrière une timonerie, alors que ma veste de quart est le seul rempart contre les embruns qui fouettent).

Mais c'est vrai que la taille du ship rend la rencontre plus facile. J'ai 28 ans, et tous les gens de mon âge qui sillonnait les bancs de Taillefer le faisait sur des coques de longueur approximativement égale à la nôtre. En deux jours de parcours on naviguait en flotte. Et au mouillage, l'ambiance était chez nous !

Je me souviens qu'aux Glénans, une fois, dans un mouillage que nous avions pris pour nous reposer alors qu'il y avait un bon 6 sous les grains, les types qui quittaient leurs grosses unités planquées à nos côtés pour descendre à terre s'arrêtaient à notre hauteur pour demander si on voulait accoster aussi. Pas question pour nous d'utiliser notre vieux pneumatiqu à rame dans les rafales et le clapot. Dans ce mouillage rouleur, il n'y avait pas un bateau de moins de 12 mètres. Nous étions devenus la mascotte de l'endroit. Merci la solidarité des marins.

Voila, c'est juste pour apporter au débat quelques expériences perso liées à la taille de notre voilier. Que des jolis souvenirs, vous l'aurez remarqué.

0

belle tirades kpk
et tellement pleine de verité
devise:si on veux le comfort de la maison sur le bateau on reste a la maison,c'est moins cher et ca bouge pas .

20 oct. 2004
0

Pas d'accord avec ça
devise : Si le bateau est ta maison (définitivement), aucune raison de ne pas avoir le confort que tu aurais à la maison à ton bord.

D'accord pour dire qu'un compromis doit être trouvé par chacun suivant ses goûts. Mais est-ce vraiment l'objet du fil ?

0

oui si tu veux
mais on parlait pas de bateau maison

20 oct. 2004
0

J'ai quand même un peu l'impression
que la taille du bateau (l'appelation) est liée à la longueur du voyage.
Ok avec Kpit sur les émotions, mais un bateau de 8m pour faire 150 ou 200 milles, ce n'est plus un petit bateau, c'est un bateau tout à fait normal.
Ca a peut être a voir avec la charge utile et le niveau de confort, je ne sais pas, mais c'est comme ça que je le sens.
Quant à dire qu'un voyage de 1000 milles apporte plus de joie et d'émotions qu'un de 50 milles... je vous laisse relire Kpit qui a exprimé ça pile poil :-)

20 oct. 2004
0

8 m pour 150 ou 200 miles
bien d'accord avec toi c'est normal...
mais beaucoup croient qu'il faut un + gros , meme pour des etapes de cette longueur !..

en recherchant mon "bb" (8M) j'ai été etonné(presque a douter de mes idées !) du fait que certains les vendaient ...pour aller... en corse : alors il fallait un plus gros !

c'est sans doute + lié a l'idée du confort que la réalité de la mer ...

20 oct. 2004
0

on peut se dire
que un petit bateau fait moins de 10 m ( un dix metres à trois ou quatre est pour moi un petit bateau niveau confort, par contre pour moi tout seul, c est un confort exceptionnel !!! ).

On pourra dire qu une grande nav' peut commencer par la troisieme categorie ( pas l equipement, la navigation, on peut faire plein de choses en europe en troisieme !!! ) en passant par la deuxieme et premiere.

Il apparait dans nos propos que le petit bateau commence par le comportement à la mer et le confort.
On pourrai se dire que le confort, on s' en fout, mais pour moi, c est un aide à la navigation : un marin qui se reposera bien et pourra bien se restaurer sera beaucoup plus capable physiquement pour affronter un gros coup.

Ce qui est interressant chez tous ceux qui naviguent sur un petit bateau, c est leur philosophie du voyage : petites etapes de nav' ou grande, debrouillardise ( avec un peu parfois l esprit de la mini transat ), contact plus fort avec les elements et les gens.
On recherche aussi peut etre de mieux se valoriser en tant que marin ( j ai ete de X à Y tout seul sur mon petit rafiot ).

J ai une petite question à tous ( meme ceux qui ont maintenant des " gros bateaux " ) : qu est ce que vous aimez dans les petits bateaux, avez vous envie d avoir plus gros ( en imaginant qu on ait les moyens ), quels sont vos plus beaux souvenirs sur ces bateaux ( anecdotes, etc ).

Perso, j aime le petit bateau par philosophie, le plus gros bateau que j aimerai avoir serait un 8, 50 m ( en solo, 9, 50 en amoureux pas plus )
J aime aussi le sentiment de pouvoir me debrouiller seul en toute circonstance ( reparation, nav', etc ) de me faufiler dans un mouillage, sentiment qui va avec la liberté pour moi.

Enfin, j aime le petit bateau car il me donne l impression de me redonner, un peu, un instint "animal", me donne plus de recul au monde et à mes idées.
Ado, je revais d' un 15 metres ( je tournais trop les pages des magazines sur les grandes courses oceaniques je pense ), quand j ai compris qu on pouvait naviguer loin, rapidement sur un petit, je n ai plus " lacher l affaire ".

Avec un plus gros bateau en tete, je serai toujours à terre, avec notre Takari, je reve toujours des memes navigations, mais j ai les pieds sur l eau ( enfin presque..... sur un bateau )

20 oct. 2004
0

Tout dépend aussi du nombre de matelots
Quand on y réfléchit, les grandes virées à bord de petits bateaux sont souvent faites en solitaire, ou à 2. Au delà de la notion de confort, toute relative d'ailleurs, c'est peut être aussi l'espace vital qui est important,surtout quand on est secoués.

Mais je ne suis pas de ceux qui pensent qu'un grand bateau est plus sûr. Un petit bateau solide et bien construit, c'est aussi l'assurance de dominer la situation : plus facile de ramener 30 m2 de toile dans un grain que 150...

20 oct. 2004
0

Aveu réaliste

J'ai eu 3 bateaux: 7,50, 9m, 10 et des poussières.
A la trentaine, la quarantaine, plus de la cinquantaine.
Tout est dit ou presque. ;-)

En vieillissant, on supporte moins dès force 6 ou 7 de se faire
chambouler comme dans le tambour d'un lave-linge, de ne plus
pouvoir manger chaud, et de n'avoir la hsb que dans la descente.

Ceci dit, avec quelques dollars de plus, je ne dépasserai pas le 12 m.
Après, cela devient trop contraignant à manoeuvrer, que ce soit au
large dans la plume ou dans les ports.

J'ai convoyé des bateaux jusqu'à 15 m, j'étais encore jeune, mais
c'était éreintant et on perdait en fatigue le surplus de confort
apporté par la taille. Sans parler des aléas. Un winch coincé,
un guindeau grippé, une poulie bloquée, un palan récalcitrant
simples incidents sur un 25' prennent tout de suite des proportions
cataclysmiques sur un 50'.

--
christian.navis.free.fr[...]/

20 oct. 2004
0

il faudrait situer le debat.....
dans la question de base,il est question de long voyages.........

est ce que c'est en une ou plusieurs moyennes voir petites etapes ????

et si c'est pour une seule,là,j'ai une reponse toute faite,dans le cadre de la loie ou pas.parcequ'il ne doit pas etre facile d'homologuer un 6.50 pour traverser l'atlantique.attention,je n'ai pas dis impossible.mais de toutes façon est ce raisonable............

navigue t'on pour l'exploi,ou le plaisir ???

et ou serait le plaisir si ce n'est l'exploit.

je ne sais pas,et vous,à votre avis ???

gg.????????..............

0

il
est question de balades

20 oct. 2004
0

j'aime l'ambiance
des "petits" bateaux

c'est vrai pour...le confort...aie !

mais tout est plus simple...
plus humide (en ce moment...)
plus chaud l'été
plus froid l'hiver
plus lent
plus secoué en mer (au mouillage aussi...)

bref plus de bonheur ! ;-)

0

pourquoi
tout le monde parle de secoué en mer en principe
on essaye de naviguer par beau temps non?

21 oct. 2004
0

Etre au bon endroit au bon moment
Pour moi,l'important c'est le budget puis la raison et enfin le sens marin.
Christian Navis donne un graphique longueur fonction de l'age, j'y crois sauf que la courbe finira par diminuer à nouveau ou il faudra enroler un équipage :-(
A budget égal il me semble qu'il vaut mieux un bon petit bateau qu'une grande baille mal entretenue.
La raison : etre conscient des limites du bateau.
Le sens marin : etre conscient des limites de l'équipage.
J'ai connu des petits bateaux qui sont allés loin sans ennuis et des grands qui sont toujours au même quai.
A l'échelle de l'Europe, le phénomène Campingcar fait des émules : les contraintes de temps, de budget, de place font que ceux qui veulent bouger un peu adoptent le petit croiseur sur remorque pour aller naviguer dans d'autres eaux...et le bichonnent dans leur jardin pendant l'hiver.

P..., j'ai l'impression d'etre un vieux c.. qui radotte : faut que j'aille sur un autre fil :-(

21 oct. 2004
0

Plus l'étape dure longtemps
plus le risque de temps mouvementé augmente.
Or avec un petit bateau , pour la même distance, on reste plus longtemps sur l'eau puisqu'on va moins vite.
D'un autre côté, le "temps chargé" commence beaucoup plus tôt disons 6 à 7 au lieu 8 ou 9 (et ça fait vraiment un grande différence).
On peut en conclure, qu'avec un petit bateau, on naviguera dans des conditions plus difficiles (sans parler du confort)qu'avec un plus gros.
Oui, mais, le bateau sera beaucoup plus maniable (surface de voile) et, à moins d'être un aventurier, moins ambitieux (étapes plus courtes) et plus planifié (dans le respect des saisons)et l'équipage sera plus disposé (prêt) à subir ce genre de temps.
Alors, en final... il faut partir :-).

Comme dit christian, après avoir navigué sur un peu toute les tailles de 6,5 à 22m, mon premier bateau faisait 11m (ce que perso je considère comme petit), le deuxième faisait 14m et le troisième est un cata de 11m. Avec l'age c'est la course à l'espace vital et au confort: je deteste de plus en plus me faire branler :-). Et c'est humain : à terre, ils commencent par acheter un studio ou 2 pièces puis la maison,.... L'important reste de se lancer ;-).

21 oct. 2004
0

budget
c est une question d age et de budget a 20 ans j avais un 9 M , france tahiti en 5 ans puis un 10 m a 30 ans suivit d un 13 et maintenant un open de 45 pieds pour mes 45 ans ,chaque voilier a fait au moins une transat ,GROSSE difference sur la mer , vitesse confort plaisir mais coté budget oh la la , car aujourd hui la GV fait 60 m2 et la si tu n as pas de bon charriot a bille ou drisse spectra reste au port,surtout bien preparé sa croisiere, les galeres arrivent tres tres vite, soigné l electricité , imaginé si une panne de telle ou telle chose, car entre une croisiere d une journé ou une transat .........

21 oct. 2004
0

Bien dit Evenkeel

Sur un petit bateau, on passe plus de temps sur l'eau, même en été le temps change en une journée. Au près à 20 noeuds réels, quand on est bien secoué, qu'il n'y a personne pour prendre le relai, que la route est encore longue et qu'on se fait doubler par un "grand" les doigts dans le nez, on se pose des questions.

On peut aussi partir sur une mer peu agitée et franchir un cap où la mer se creuse fortement. Qunad il fait beau, c'est marrant. Quand le ciel est sombre, moins.

Maintenant, c'est quoi un petit bateau ?
Je crois que c'est un bateau LEGER. Un Cabernet, est petit, mais pas léger. Il peut traverser l'Atlantique.

Sinon, côté "branlage" Evenkeel. Quelle différence entre le cata et le mono coque ?

21 oct. 200416 juin 2020
0

le branlage en cata :
2 aspects TRES différents :
au portant : en multi tu vas plus vite et à plat : pas de roulis tanguage (tangage ?) moins prononcé (tu vas plus vite) donc beaucoup plus confortable. Pas vraiment de branlage (mais gaffe à l'enfournement).
au près : c'est beaucoup plus sec -dans les 2 sens, le cat mouille moins car beaucoup plus haut et les mouvements sont beaucoup plus saccadés- et désordonné, le bateau n'a pas d'ère, s'arrète et repart, la mer passe sous l'une puis l'autre coque alors que la première rappelle déjà, etc... non, le cat c'est pas un bateau de près par mer formée (ou alors seulement très formée par rapport à la taille du cat). Par contre tu ne gites pas. La gite ne fait pas réellement partie du branlage mais ça participe au confort (ben si, je voulais pas le croire, mais à part gité à mort sur mer plate, sinon c'est plus le pied ;-) ).

Et pour revenir au sujet du fil, un grand cat est plus rapide et confortable qu'un petit, mais j'ai préféré un petit pour naviguer "DE SUITE" (accent du sketch de Laspalèss et Chevalier :-) ) et avec mes moyens (physiques et financiers)
quitte à me faire branlouiller un peu plus.
Je te rassure, avec 35 noeuds maxi au près, j'ai pas eu encore de vraie branlée.

21 oct. 2004
0

oui mais
dans le petit temps ton petit bateau avance tranquillement a 4 kt (pas loin de tes perfos habituelles ;-))

un gros croiseur (dans la majorité des cas) ... ne va pas faire mieux, voire franchement pire, ou carrement 8 kt...au diesel

c'est une forme de plaisir a ce moment la... que tu regrettes quand le vent monte c'est vrai !..

cependant on ne navigue pas toujours dans le "baston" quand meme ...

0

et les couchettes?
sur les grand bateaux, de plus en plus, on trouve des vrais lits, alors que les petits ont encore des couchettes de mer, donc certains grands bateaux ne sont confortables que si on passe la nuit dans les ports.
Pour la sécurité, je ne crois pas qu'il y aie vraiment de différence entre 8 et 13m. la vague qui chavirera un 8m en fera autant d'un 13m, et les forces en cas de pépin sur le plus gros yacht sont plus importantes comme déja cité. S'il y a un argument de sécurité, c'est juste psychologique.
Par contre, carburant et eau douce, provisions etc... c'est vrai que la sécurité passe par le confort de l'équipage :-p

21 oct. 2004
0

de la taille du bateau et de l'ambiance
pour moi, la bonne taille pourun bateau répond notament à 2 questions (j'écarte volontairement le côté bassement financier) :
Est ce que je peux naviguer seul avec?
quel est mon programme?

pour l'ambiance, je trouve qu'au port ou au mouillage, l'ambiance est généralement beaucoup plus conviviale dans les "petits bateaux" je dirais jusqu'à 30 ou 32 ft dans la mesure ou le confort on l'a dehors... donc on vit beaucou plus à l'extérieur que dans le carré ce qui amplifie pas mal la capacité à communiquer avec les voisins.
je me souviens de croisières en mousquet ou nous avions la chance d'avoir un frigo au gaz à bord : bilan des courses nous étions les stars du ponton au moiment de l'apéro. Pmon ar contre, je dors beaucoup mieux sur mon 28' que je ne dormais dans le mousquet et j'apprécie de pouvoir m'habiller debout.
Mon programme? de la ballade, des suats de puce de port en port cela suffit à mon bonheur

amicalement

21 oct. 200416 juin 2020
0

Ambiance
c'est vrai que d'être dehors améliore largement la communication, surtout si les bouteilles sont apparentes ;-).
En cata, avec le cockpit pour 10 personnes on s'arrange pour pouvoir tenir jusqu'à 15 ou 18.
Si en plus t'as le dessal, tout les "petits reservoirs" viennent te voir, les bras chargés de cadeaux (langoustes, rhum, sucre,...) et là bonjour l'ambiance :-D , :-D .
C'est pas forcement la taille qui joue, c'est d'être dehors, et malheureusement, sur les moins petits, c'est vrai qu'on reste plus à l'intérieur parce que c'est plus confortable que dans le cockipt.

0

tiens, juste ça, et le climat?
chez nous, dans le nord, on apprécie vachement un peu plus de volume pour les longues croisières, quand on se retrouve cloitrés au carré, pour quand même pouvoir zwanzer avec quelques copains.

Sans compter que le "petit" bateau où sèchent incessamment les cirés devient franchement invivable après quelques jours de pluie.

21 oct. 2004
0

Bonjour tout le monde !
Vous avez des conversations tellement intéressantes, que je n'arrive plus à rester dans mon coin ! Bon, je referai ma fiche plus tard, et ne parlons plus de ça.

Je voulais revenir sur un point donné par Kiwi comme quoi la longueur d'un bateau n'influe pas sur la sécurité d'un bateau.

Je suis dans la lecture du livre d'Adlard Cole et Bruce ... (je sais plus !) "navigation par gros temps". Il y a dedans une étude très intéressante sur le risque de chavirage en fonction de la hauteur de la vague et de la longueur du bateau. Une des conclusions de cette étude est qu'un bateau commencera à être en difficulté avec des vagues atteignant 30 % de la longueur du bateau et chavirera à coup sur avec des vagues atteignant 60 % de sa longueur. Si l'on reprend l'exemple de Kiwi, un 8 m sera en difficulté avec des vagues de 2,40 m alors que le 13 m pourra "attendre" 4 m, et un 8 m chavirera à coup sur à 4,80 m de vague et le 13 m fera la culbute à 7,80 de vague. Cette notion rejoint l'esprit de la nouvelle classification qui donne des classes en fonction de la force du vent et de l'état de la mer.

Prenons cet élément comme une première donnée.

Je suis aussi dans le bouquin (excellent) de Jimmy Cornell "la grande croisière". Jimmy donne ses statistiques de nav (et il a fait plus que de nombreuses navs !). Il relate de mémoire qu'en 72000 miles, il a rencontré une seule fois un vent de force 8. Tout le reste du temps a été en dessous. Donc 72000 miles tout à fait possible avec un petit bateau.

En conclusion, je pense que le choix du bateau se fait au départ en fonction du budget disponible. Mais je suis tout à fait de l'avis de Takari (entre autres) comme quoi un petit budget ne doit pas donner l'impression qu'on ne pourra pas partir en voyage, et qu'il vaut mieux partir sur plus petit plutot que s'entéter à se ruiner pour un plus gros. Il faudra simplement adapter l'itinéraire en fonction des possibilités du bateau et la capacité "à encaisser" de l'équipage.

Et puis j'ai un copain qui vient de partir sur un Brin de Folie de 9 m pour un tour de l'Atlantique, le bateau et le marin sont tellement bien préparés que je n'ai aucun doute que tout se passera très bien.

Je regrette seulement parfois un espèce de "complexe d'infériorité" de certains (je n'ai pas dit tous) petits bateaux qui gène la communication. J'ai un plus gros bateau (c'est mon choix !), et parfois les petits nous "snobent", cela me désole un peu car j'ai toujours été adepte du "peu importe le tonneau pourvu qu'on ait l'ivresse", et ne demande qu'à partager avec les autres, petits ou gros, le plaisir de vivre en mer.

Exactement comme sur Hisse et HO ! :-)

22 oct. 2004
0

Je t'en mets 3
Alors toi!

Suis super content de te revoir (et c'est sincère)! Donc vas-y avec ta fiche! On t'attend.

Et encore merci de revenir nous faire partager tes précieux conseils judicieux et sages!

Welcome Freja!

Faro!
:-)

21 oct. 2004
0

kiwi...
Il pleut chez toi? viens donc chez nous!

21 oct. 2004
0

Différence?
Trés intéressant fil
Je ne sais pas la différence maritime entre petit et grand bateaux
Pour les notions terriennes ça va de soi:
Le fric, la vitesse, la possibilité d'embarquer plus de bazard, complétez vous même... :-)

Petit mouillage des iles Lipari, réveil matinal par des démarrages de moteur quoi t'est ce?
On lève le capot, tout les voiliers fuyaient cette baie devenue infernale à cause de la rotation des vents
Nous étions 4 à bord dont 2 enfants , et nous n'avions rien ressenti.

Bizerte, bruits de conversation sur le quai en pleine nuit: koitesse?
Levant le capot, une foule de voileux regardait notre bateau danser dans le clapot levé dans la grande darse. ILs ne suportaient plus les mouvements, et s'étaient regroupés sur le quai, se demandant si nous étions à bord.

Ayant navigué autour des Antilles, puis 3 ans en Med, nous n'avons jamais été effrayé: c'est bien ce qui doit carctériser un bon bateau?
Tom Bombadil fait 8m

0

sécurité et taille
le principe énoncé par Adlard Coles est vrai, il y a 30 ans, pour des bateaux fort identiques dans leur conception, et à qualification égale du skipper.
Depuis, un conseil d'enquète maritime très qualifié a même jugé un "sun rève de révolution sanglante 33 1/3" inapte à entreprendre des traversées océaniques.
Personnellement, j'estime qu'aucun bateau en dessous de 100 pieds n'est à l'abris d'un chavirage, et certainement pas lorsqu'ils entament une traversée océanique. Pour cette raison, je suis assez partisan des bateaux qui restent entiers et flottants la tête en bas, et qui ont besoin de peu d'énergie pour être redressés. ces qualités ne sont en général pas dépendentes de la taille, parfois même au contraire.
personnellement je préfèrerais faire le tour de l'atlantique sur un brin de Folie que sur un océanis 1 m plus long. Mais je ne crois pas que cela fait vraiment une différence.

cela étant dit, le bateau plus grand permet d'embarquer des équipiers d'opportunité pour les parcours plus longs ou plus dangereux, et cela peut vraiment participer à la sécurité... Heu, quoi que je me souviens d'un récent article sur les déboires rencontrées avec des "embarqués" :-D

21 oct. 2004
0

choix personnel
je crois qu'il faut simplement trouver le bateau qui vous donne confiance, que vous arriver a maitriser(meme financièrement) et correspond a votre style de vie.
il y en a qui font le tour du monde a pied ou en velo avec juste une tente deux place. et ca marche, il sont heureux, ils realisent leurs reves.
alors, petit ou pas, du moment qu'il me permette d' en retirer du plaisir (meme lors de travaux) ....
c'est sur le metre en plus on en reves tous, les magasines sont la pour nous le rappeler.L'herbe est aussi plus verte dans je jardin du voisin, mais quand on y est (chez le voisin) on constate que c'était pas mal vert chez nous aussi.
alors, profitons du temps present, de la liberté (relative, et encore je suis belge) que l'on a pour vivre. De toute facon, vous avez plus de risque de mourir dans votre auto en vous rendant au port d'attache de votre bateau que sur votre bateau en naviguant. c'est sur, mon but n'est pas de mourir rapidement mais de toute facon on y passera tous.

alors bon vent a tous
didier

PS: quelque soit la taille, le bateau peut toujours etre idéal

redidier

21 oct. 2004
0

taille du bateau...motivation de l'equipage
une notion importante et qui a été exprimée dans quelques reponses precedentes:

la motivation, et la volonté de l'equipage (accepter comme normal la "machine a laver" quand la mer le decide...)
est un element primordial (amha) pour continuer a avancer !

je suis convaincu qu'un petit bateau n'est pas plus dangereux qu'un gros, meme si le mauvais temps commence plus tot pour lui :

bato de 8 m, a partir de 30 kt + mer forte (donc vagues sup. a 2,5 &lt 4 m) : ça devient "sportif"

21 oct. 2004
0

la bonne taille,
hello,
pour moi, la bonne taille c'est celle qui permet de naviguer.
pour ce qui est du debat sur la faisabilité d'un grand voyage sur un petit bateau je pense qu'il y a suff1sement d'exemple de grands voyages reussits sur des petits pour pouvoir dire que c'est faisable meme dans des conditions tres dures. l'un des plus beaux exemple est le retour du captaine blyth. tout le monde se souvient de fletcher christian et de la fin de son histoire mais beaucoup ignorent que blyth apres avoir embarqué dans la chaloupe que fletcher lui laissait a effectué une superbe navigation pour rejoindre une possession anglaise. 4000 milles dans une chaloupe non pontée de 7 m avec 18 hommes en plus de lui et il n'en a perdu qu'un, tué par des indigenes avant d'arriver à timor.
donc le seul probleme des grands voyages sur de petit bateaux, c'est le confort, la securité n'est pas meilleures avec un gros qu'avec un petit, c'est juste son sentiment qui augmente.
enfin c'est juste mon avis
bon vent
jpierre

21 oct. 2004
0

le bateau qui grandit...
ben oui, je vais y passer au mêtre en plus, tant qu'a faire, je vais peut être même passer à 2m en plus, pourtant je l'adore mon Aquila, il n'a que des qualités à mes yeux, d'ailleurs c'est un plan Harlé alors!. Pour moi, le prochain va devenir un grand bateau.

mon programme de navs ne changera pas, ca va me couter pas mal de roros (l'achat, l'assurance et tout le tintouin)

pourquoi je change? c'est pas pour faire le beau, mais si je veux continuer à naviguer quand les enfants sont en vacances, il va falloir agrandir le bateau, pouvoir recevoir un copain ou une copine etc et c'est vrai qu'à 5 dans 28' pendant 15 jours faut sacrément s'aimer les uns les autres.

au fait, quand la météo annonce du 8, que ce soit sur un 28', un 32 ou un 35' je reste au port, je navigue pour mon plaisir, les branlées, si je peux les éviter, je ne m'en prive pas.

amicalement

0

2 chaloupes en fait JP
et c'est effectivement le plus formidable fait de mer de l'histoire, àmha.

d'accord pour éviter les branlées, mais sans la vitesse qu'aporte un grand bateau, elles peuvent parfois te rattrapper, même dans les petites traversées

21 oct. 2004
0

desole kiwi
c'est bien une seule chaloupe, apres verification.
mais c'est de toute façon superbe.
amicalement

21 oct. 2004
0

Le bateau idéal : on l'a tous
Je rajoute un petit texte de Roberto qui figure dans les articles au rayon "budget. C'est très bien vu, une façon de dire que le bonheur est à nos portes...

"Voilà quelle chance, j'ai gagné au loto, je n'ai plus de problèmes d'argent et je peux surtout m'acheter le bateau de mes rêves.
Tant qu'à faire, je vais prendre un swan de 150 mètres de longueur. Quel bonheur! Qui l'aurait jamais imaginé... Pouvoir faire du près serré à 45nd de vent, mon rêve d'enfance. En plus toute l'electronique possible!

Mais non l'éléctronique non, le gps m'enlève déjà la plupart du plaisir de l'atterrissage, et puis je n'ai pas envie de "conduire" le bateau devant l'écran d'un pc.

Bon on enlève l'éléctronique, juste le minimum qu'il faut pour la sécurité.  

Ok, mais où vais-je mettre le bateau? avec sa taille et son tirant d'eau (les dériveurs ce ne sont pas mes préférés), il n'y a pas beaucoup de ports ou de lagons où on puisse rentrer... Et même s'il y en avait, quel emm.. de devoir crier pour se faire entendre...

C'est peut être un peu trop gros, mieux vaut acheter plus petit.
De 150m je descends à 15m, vraiment dommage que les ports soient si petits.

Hmmm, un bateau que j'avais faisait 13m, mais il était toilé comme un quinze mètres. Déjà là dessus, avec des winches rapport de puissance 70 avec un peu de vent ma femme ne reussissait  pas à les tourner (bon je m'y fatiguais moi même beaucoup et les années passent...).

Pas grave, comme on n'a pas envie d'augmenter le nombre de personnes musclées dans l'équipage et on veut pouvoir sortir en amoureux, on met tous les winches electriques.

Oh làààà, et pour le courant?

Pas grave on va installer un générateur.

Et s'il se casse? ou mieux --quand-- le générateur ou les winches se casseront?

On paye qq'un pour les réparer.
Et quand on est en mer?

Hmmm... on pourrait apprendre à les réparer. Et si la côte sous le vent de mes cauchemars était déjà trop proche?

Mieux ne pas prendre de risques, 15m c'est un peu trop long.
De plus, le grammage de la toile me permettra de coudre moi même une petite trinquette, ça fait tellement de temps que j'en ai envie...

Bon on achète un six mètres comme ça je pourrai faire toute les voiles moi même.

Mais... si le vent renforce? même si on a fait le tour du monde par les 57 caps sur des six mètres, je ne me sentirais pas trop à l'aise, chacun a ses limites et ma côte sous le vent me hante toujours trop.

Donc un bateau un peu plus grand que six mètres, plus petit que 15.

Je me réveille, je regarde mon bateau: finalement il n'est pas si mal que ça.
Il est même très beau.

Roberto"

21 oct. 2004
0

La plus formidable aventure
C'est celle de shackelton : de l'Antartique à la Georgie du Sud.
Et certainement parce que ce n'était pas la haine qui le motivait ( Blyth semblait motivé uniquement par ça d'après ce qu'il écrit) , ni même l'envie de survivre, mais l'envie de sauver tous ses compagnons restés sur Elephant Island.
Il a su adapter la barque, etc...
On l'oublie toujours, mais c'était un véritable marin.

21 oct. 2004
0

j'aime beaucoup..........
merci,Roberto,c'est tellement vrai..............

gg. ;-)...........

0

sans compter
sur la fierté naturelle qui vient avec l'achat de la perle de nos zieux.
Même si au tréfond de moi même, je ne cesse de pester sur ce tas de m.... pourri dont une moitié est en rideau et l'autre obsolète, dont je sais que, dès que je l'ai acquis, un autre plus beau, plus grand, avec frigo, eau courrante et gaz aux étages s'est présenté sur le marché moins cher que ma poubelle... même si les voiules sont défoncées et je ne peux m'en payer de neuves parce qu'il est trop grand. même si je ne peux installer le douche promise à ma promise parce qu'il est trop petit....
malgré toutes ses imperfections et la haine que je lui porte, jamais je ne l'avouerai devant un public de yachtmen, car ça serait avouer que j'ai peut-être fait une erreur en l'achetant... Ha!!! absurde :-D

21 oct. 2004
0

Petit et costaud,
C'était la grosse réflexion de mon demi-siecle,

21 oct. 2004
0

p... de clavier,
Je reprend, petit et costaud ou gros de serie, j'y ai beaucoup pensé ya qcqs années, sachant qu'il n'est pas question de vivre à bord, seulement de naviguer en Med 4 à 6 mois par an.

Tenue à la mer, ça depend surtout du rapport lest/déplacement, pas vraiment de la longueur.

Facilité de manoeuvre, c'est une question de qualité d'accastillage mais ça revient nettement moins cher sur un petit bateau.

Charge utile: le gros probléme des petits bateaux mais avec un déplacement medium de 5T on peut envisager prés d'une tonne, bien suffisant pour moi.

Budget: ben oui, ya certains ports de Med qui reclament de 70 à 100€ la nuit pour un bateau visiteur ...
Fô pas l'oublier, et à moins de 10M on limite les dégats.

Donc à budget équivalent j'ai choisi un trés bon 9,9M plutôt qu'un 11 M standart, sachant aussi qu'il n'est pas prevu d'embarquer plus de deux personnes.

21 oct. 2004
0

au fait
hello,
pour ceux que cela interesse, mon boat fait officiellement 7.40, mais comme le safran rapporté etait compté, cela fait un coque de7.00 à laquelle j'ai rajouté .70 de jupe, ce qui ne fait toujours pas 8.00. ceci ne m'empecherait pas d'avoir suffisement confiance pour faire une grande boucle à deux avec lui. les harlé-aubin c'est du solide et du marin.
bon vent
jpierre

21 oct. 2004
0

tu nous le montre quand???
ton sea monster...........

gg. ;-)........

21 oct. 2004
0

en solo
700 milles cet été autour des Baléares avec mon Bepox 700. Au large, c'était un grand bateau avec un niveau de confort et de performances que je n'avais jamais connu, sauf que dans la baston j'aurais sans doute préféré 2 à 3 mètres de plus. (précédents bateaux, un AD700 et un Jouet 6,80). En côtier je l'ai par contre toujours trouvé trop grand car je n'ai pas pu me glisser partout où j'aurais voulu... Au point que maintenant, je lorgne vers les multis de camping côtier. Serai-je un éternel insatisfait?
Qui est tenté comme moi de revenir au + petit après avoir connu + grand? (j'ai aussi pratiqué le Romanée et le Sélection mais l'intérêt était plus dans la navigation en équipage que dans le plaisir à la voile).J'ai l'impression que l'évolution inverse est plus fréquente...

21 oct. 2004
0

petit bateau...par choix
mais on va se rapproche de la philosophie "zen"...
le bonheur en diminuant ses besoins... plutot qu'en augmentant ses desirs :-)

(ou une idée dans ce genre...)

0

estivela
moi aussi je suis tenté par plus petit,j'y reflechi en ce moment pour faire de la croisiere 4' mois par ans en mediterranée ,
il n'y a pas besoin d'un dix metre ,vu le prix des places de port ,vu le prix des voiles neuves ,vu le prix d'un moteur et de l'accastillage je suis tenté par le metre en moins ,comme ca avec les economies realisées je pourrai l'equiper au top

22 oct. 2004
0

Je suis très souvent seul
Ou avec un ou deux équipiers pas très marinés, mon 7,7m me convient bien, à l'époques ils l'avaient même mis en 2ème catégorie!
Il est je trouve assez raide, et est encore très manoeuvrable avec du 7, il a 735kgs de leste pour 1800kgs de déplassement, un peu lourd pour les allures portantes, mais on s'y retrouve au prés.
Mais actuellement je serai bien tenté par un surprise (longueur casi idem mais moins habitable).

23 oct. 2004
0

la plupart des gens finissent avec un monoplace
de moins de 2 metres de long, 50 cm de large et 40 cm de hauteur et c'est bien vrai, plus aucun problème.......

mais je préfère garder le mien encore un certain temps

amicalement

24 oct. 200416 juin 2020
0

Doit-il être équipé d'un système
de gonflage automatique et d'une ligne de mouillage à l'apréciation de celui qui aprécie ? :-D

0

celle la
tu aurai pus t'en passer jp!

23 oct. 2004
0

ce sont les mensurations d'"aloa"
Bigre je trouve que pour aller jusqu'a 6 miles c'est un peu risqué.

23 oct. 2004
0
  • sérieusement il est bien vrai qu'un bateau + petit diminue certains problèmes: entretien, manoeuvrabilité en solo, prix, accès à certains endroits etc...

mais il est aussi vrai que d'autres problèmes deviennent + importants: emport, habitabilité, tenue dans certains temps, espace réduit pour un équipage etc...

en fait , il est bien utile pour chacun de faire un compte des avantages/inconvénients et de choisir en fonction du résultat sachant que l'avantage pour un navigateur peut etre un inconvénient pour l'autre

amicalement

concernant ALOHA, je suis comme tout le monde: il est toujours trop grand en zone technique et toujours trop petit en mer

24 oct. 2004
0

Oah
&gtla plupart des gens finissent avec un monoplace de moins de 2 metres de long, 50 cm de large et 40 cm de hauteur et c'est bien vrai, plus aucun problème....... mais je préfère garder le mien encore un certain temps&lt

Imagine ce que ce serait pour moi de finir dans une surface développable en résineux à bouchains vifs!
Plutôt le feu de joie à l'américaine!

24 oct. 200416 juin 2020
0

chebec.......
il a dit,JP :

"la plupart des gens finissent avec un monoplace"

tu ne fais pas partis des gens que je sache........

en tout cas,pas de la plupart !!!!!!!!

:-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

gg. :-p..........................

ps : "à l'amerloc" mort de rire............

ps2 : ci joint une surface developable en sapin,avec bouchains vif...........ptdr...

25 oct. 2004
0

un + sécuritaire en faveur des petits bateaux
d'expérience (un peu ancienne mais je pense du'elle est de plus en plus d'actualité)t'es nettement moins "racketté" par les populations locales si t'arrives avec un petit bateau plutôt qu'avec un gros qui sent le fric...et qui plus est, je suis persuadé que le contact avec les locaux est plus nature, plus sincère. Si tu n'as pas plus de fric (affiché) qu'eux, alors c'est pas pour t'en "taxer" qu'ils s'interressent à toi.

Bien sûr, si t'as envie d'être reçu par les notables du coin, c'est pas le bon plan, mais les notables étant les même partout, pas besoin de partir en bateau à la découverte du monde! regardez "Nationnal Géographique" sur votre home cinéma..... :-D

25 oct. 2004
0

et pourquoi que je veux partir avec un 9m???
parce que Vincent a tout compris.
Après,tout dépend de la quête qui nous anime et de l'idée que l'on se fait de soi,sans aucune complaisance,la réalité pure,la vraie,pas planquée derrière des titres,des situations honorifiques et que sais-je encore....
jacquot

25 oct. 2004
0

Et puis...
Un bon vieux proverbe chinois pour marins voyageurs dit: il vaut mieux un petit bateau ET une carte visa. Pour que le voyage ne soit pas une galere, il faut de la reserve pour (bien) vivre, non ?
Bonnes navs a tous.
Gerard

25 oct. 2004
0

other question
selon vous, quelles sont les notions de confort sur un petit boat ?

Pour nous : couchage double, matelats confortables, nombreux rangements, dehors c est une capote, une assise confortable dans le cockpit, vue degagée, un bateau qui ne mouille pas trop son equipage

et vous ?

0

pour nous
grande couchette, petit carré convivial,cuisine pratique mais surtout une douche a bord c'est fabuleux quand on l'a essayé:plus de queue aux douches de la marina et quand on a pris une bonne branlée au large ca fait du bien!!
et un petit chauffage pour l'hiver mais la c'est peut etre trop?

25 oct. 2004
0

chauffage...douche...etc
chauffage indispensable meme en med (du sud) pour l'hiver !..

par contre douche j'aime moins car = grosse conso d'eau donc soit t'as une vache a eau ENORME ...et c'est pas du tout "racing" ;-)sur un petit bateau
soit tu ravitailles tous les 2 jours et c'est ch... :-)

blague a part (et c'est un sujet de discorde avec ma chere et tendre...)
alourdir un petit boat c'est pas une bonne idée pour la secu en mer... j'ai allégé le mien (un fantasia)et si j'ai parfois un peu moins d'agreméent, je m'y retrouve : dans la "petole" c'est sur, mais aussi en cas de vent fort,mon bb reagit maintenant au quart de tour...et c'est du bonheur :-D

0

oui
mais il faut moins de 5 litres pour prendre une douche

26 oct. 2004
0

pour moi
la clim,le chauffage, eau chaude et électricité à volonté, un frigo rien que pour les boissons,un ice maker et un congélo, un lit en 160 de large, le téléphone et le fax,une jardinière pour le persil et la menthe....+ quelques accessoires pour éventuellement sortir en mer, on ne sait jamais, un flash entre les neurones est toujours possible..

à j'oubliais: une ancre SP..E :-D :-D :-D

amicalement

rectificatif: le + beau bateau c'est celui sur lequel est posé ton cul ( et s'il est déjà payé, c'est encore bien mieux)

c'est pour ça que j'ai toujours mon vieil aloha de 28 ans et mon piquelou de 38 ans

27 oct. 2004
0

Confort d'un petit bateau ?

Hauteur sous barrots et pas de cabine arrière, qui de toutes façons sous 10 m est trop basse. On est mieux à dormir dans le carré. A la place de la cabine arrière, de grands coffres.

Cette mode des cabines arrières, c'est soit pour flatter le proprio, soit pour faire plasir aux loueurs dont les clients voyagent à 8 ou 10 pour amortir le coût de la location.

Et le confort, c'est surtout un bateau qui tient son cape barre amarrée. Ne plus entendre le coinement du pilote, et le gémissement de la batterie.

27 oct. 2004
0

MOI C'EST...
La plaque vitro-céramique,la machine à laver tomatique (celle qui lave et qui repasse)et le "Mec plus ultra",sur la plage avant,un jardin à la Française avec banc,arrosage tomatique et lampadaire pour que mon lévrier des Indes puisse y faire son pipi!
Enfin,une piscine olympique à l'eau douce,pour y faire mes ablutions matinales face au soleil couchant et à la brise naissante,soufle Divin du marin!
Achkaminaaaa que Mezdlou vous soit doux et que Zeketra vous sauve de tout péché mortel!

27 oct. 2004
0

Kpit les débouche de + en + tôt
ou c'est encore celle de cette nuit qu'il n'a pas fini de transvaser ;-)

0

kpk
pourquoi tu exageres tout le temps,on sait tous que tu te contente d'un seau pour la vaisselle et les toilettes ,le meme??????

0

je voulais faire remonter ce fil pour deux raisons
d'abord parceque kpk ne m'a repondu et ensuite je trouv que 70 et quelques contrib pour un sujet aussi interressant c'est faible,allez faites un effort les amateurs de petits boats
racontez nous!!!

30 nov. 2004
0

fini les petits
c'est décidé, je lache mon 7m
;-)
pour un 8m 50 quel confort !!!!! :-D

0

t'a bien raison batelier
mais bon 8.50 c'est heureusement encore un petit
mais je croyais que tu avais un vieux halftonner?

01 déc. 2004
0

A QUA VEUX-TU...
...que ch'te réponde Curton?surtout à c't'heure ou
j'viens tout juste d'terminer mon premier seau d'pastis!!!
Tu veux que ch'confime tes dires?
Ben,OUI!moi,j'me sers d'un seul seau pour tout!j'y bois(économie d'verres et d'moques),j'y mange
(pu d'assiettes à bord),j'm'y lave -pas souvent-
(pu d'cuvette,ni douche,ni bidet et pu d'évier),j'y fait ma p'tite lessive (pu d'dépenses en "lavomatic"),j'y fais mon p'tit kk et mon p'tit pipi journaliers (adieu les vécés qui s'bouchent et les vannes qui risquent d'noyer l'bateau...),j'men sers pour aller faire les courses (pu d'panier ni d'sacs plasticopolluants),
y 'm'sers à bai..r les girafes du zoo d'Sigean -j'leur mets l'seau su'la tête et j'me pends aprés l'anse...-(ça m'économise les P.... du port)et pis aussi i'm'sert à dormir profondément!-j'me fous la tête d'dans-...J'ai toujours eu HORREUR d'avoir la tête dans un ...SAC!
Quéq'vous v'lez!quand on a un p'tiot bateau c'est qu'on est pas ben riche!et une p'tite économie par ci par là ben ça paye l'rouquin d'la journée!

01 déc. 2004
0

ça c'est une idée KPK,
si il fait pas trop mauvais demain,je vais au ship pour demonter mes gogues,ça me fera de la place.

gg.

;-)............

01 déc. 2004
0

pour le half, ça ne s'est pas fait
en fait, historiquement, j'ai dessiné un dériveur lesté (bidérives) avec plein d'inovations.

mon vieux Hachélème me donnant de plus en plus de soucis, j'avais décidé de construire un 8m50, plus léger et pas plus large, ce qui me permettait de récuperer tous le matos et le gréement d'Hachélème.
en plus, je pouvais expérimenter mes inovations pour pas très cher, en attendant le bateau definitif pour ma retraite.

là dessus, en cherchant un bateau pour un copain , je tombe par hazard sur un vieux half pas trop cher.
nostalgie, nostalgie, j'en ai tant construits, mais l'affaire à capoté en route, alors je me suis remis à la construction, mise à l'eau printemps 2006

01 déc. 2004
0

gg garde les pour les 1000 sabords
:-D :-D :-D :-D

01 déc. 2004
0

et comment...........
que je commence à stocker du matos.....

je l'ai promis aux responsables du stand HEO et choses promises..........

gg. ;-)................

0

d'ailleurs
j'ai un wc lavac tout neuf a vendre ,bon j'arrete c'est pas le sujet du fil
batelier ton boat biderive a l'air super interressant c'est d'ailleur la solution que je choisirai pour mon futur bateau,surtout dans les petites taille on gagne mieux au vent!

0

d'ailleur encore
c'est toi qui a fait les plans?

01 déc. 2004
0

bien sur
pas de problèmes , c'est le troisième que je dessine et construit pour moi ;-)

pour le quatrième (10m50) mise à l'eau dans dix ans (la retraite heureuse)j'ai déjà fait les plans, mais cet été, j'ai eu un stagiaire qui fait l'école d'archi en GB et comme il a accès au bassin de carène ,il va retravailler le plan de coque

surtout, l'inter-action entre dérives assymétriques très décalées sous le vent et aileron porte-lest
NB: les dérives sont très décalées pour
1) faciliter leur intégration dans les aménagements
2) servir de béquilles à l'échouage (tirant d'eau du lest 1m10)

02 déc. 2004
0

batelier, un projet super intéressant
tu connais j'imagine l'intégral 12,50 sur le même principe du chantier gallinelli.

www.sailworks.net[...]tegral/

quelqu'un connais d'autres bateaux avec le même système de lest-dérives latérales ?

0

bien sur
l'integral n'est pas le premier a avoir eu cette idée, en serie la palme revient au red fox 200E qui fut le premier biderives de serie,il fait 6m de long et comme son grand frere de 7M ce sont de merveilleux petits boats de croisiere!
si ca vous interesse j'ai plein de docs sur ces petits bateaux!
en france il y a gille montaubin qui fait aussi de jolis deriveurs sur ce principe et dans toute les tailles ,ses bateaux gagnent a etre connus car ils sortent des sentiers battus de la grande serie

02 déc. 2004
0

integral 12, 50
le concept me plait enormement ( d ailleurs y a un article de ce bato dans loisirs nautique de ce mois ci ), ca devrai etre jouable sur un bato plus modeste ( petit quoi.... )

question à 100 balles : comment tiennent les derives quand le bato est beaché, appuyé sur ses derives ?

0

oui
en principe dans ce type de deriveur les derives sont etudiées pour servir de bequilles,tout le monde parle de l'integral parceque c'est le plus gros ,il a copié ;-) ;-)
deja en plus de ceux que j'ai cité il y avait le boheme avant lui!

02 déc. 2004
0

ptdrrrrrrrrrrrrrrr kpk
dechainé toi mais bien vrais :-D :-D :-D :-D

02 déc. 2004
0

Olàà Batelier!!!
J'ai écrit quelquefois sur les bidérives, dans le désert.
Je trouve l'Intégral novateur, mais trop grand.
Les deux concepteurs ont cogité le proto pendant leur nav au long cour, comme j'avais fait: je trouve cette solution évidente.
Avec bien sur les points négatif comme toujours en bateau: beaucoup de place prise par les dérives en avant du mat, justement un endroit déjà bien encombré. Le surcout de construction, et le devis poid plutot haut perché.Enfin la prise au vent dérive haute.
Les avantages: échouage bien sur, mais aussi une allure de prés satisfaisante, et pas de trainée dans l'eau du puit au portant dérive haute, puisque située au dessus de la flottaison. Fiabilité: trés important: il n'y a pas de mécanique sous l'eau. La fabrication de la quille du dériveur lesté est plus simple, moins encombrée: emplacement possible du moteur.
Enfin je rajouterai un safran à dérive, qui permet de règler la surface de la pelle avec une dérive semblable aux 2 autre dérives , souvent utile au portant. Bien sur ça se discute, au profit de 2 petites dérives arrière de portant, ou 2 safrans, mais je préfère simple.
Voilà pour cette technique.
POur rester dans le fil, ayant navigué 5 ans sur un DL de 8m, à 2 puis à 4 avec les enfants (Antilles et mer Med à l'année), la longueur n'est pas le seul critère. J'aime bien ceux qui parlent de capacité de chargement: c'est in fine le grand critère pour nos errances lointaines.
Tom Bombadil

02 déc. 2004
0

Pierre 2
Où trouver des infos sur les bateaux dont tu parle, je croyais l'intégral précurseur.
A la réflection, se système de dérives latérales est assez proche des Tjalk hollandais qui sont magnifique avec leurs monumentales dérives pivotantes.

0

si tu veux je te prepare un petit historique
en realité le 1er bato moderne de ce type fut terrorist un one tonner sur plan de bruce king il aurai gagné la one ton cup en 1974 s'il n'avait pas brisé son mat

02 déc. 2004
0

dites,
on parle plus de petits bato là, à moins que je me gourre.
ceci dit c'est interessant mais pourquoi ne pas faire de derives pivotantes, elles rentreraient dans les emenagements et ne generaient pas sur le pont.
jpierre

0

si
on parle de petits boats biderive

0

en france
ceux qui on remis ce type de ship a la mode sont jacque dupeyron (boheme )et montaubin qui a un site (chantier mer)et qui construit lui meme ses bateaux en cp epoxy, pour les docs le site n'accepte pas trop de charge et je ne sais encore bien reduire mais je vais preparer des scans

0

diaoulig
les biderives pivotantes existent sur le serpentaire 8.50 de bertrand veys ,c'est pas un petit boat ça ?

03 déc. 2004
0

j'ai rien dit
et pas sur la tete merci y-a l'armée rouge qui defile.
jpierre

0

moi non plus j'airiendis
j"essaye une image ;-) ;-)

03 déc. 200416 juin 2020
0

loupé
encore

03 déc. 2004
0
  • ou - gros mais.... toujours légers :-) :-) :-) cher Jean Pierre et le style de nav que ces bateaux induisent c'est plutot les petites criques que les marinas

pour Pierre, je crois que JP Brouns a été aussi novateur dans le style

et pour Jacques D, que je conais très bien ;-), son dernier bébé (11m a bouchain partiel) pourait bien avoir été copié par des 60 pieds de renom :-D :-D :-D
Sinon, le bohème 33 (sur lequel j'ai pas mal navigué) a certe les avantages d'un intégral, mais aussi les inconvéniants , rédibitoires à mes yeux (entre autre: aucune protection des apendices et stabilité mal reconnue par l'ICNN à moins d'être à 50% de lest)

0

c'est pour ca
que je prefere le red fox vision qui a une petite quille

0

oui jp brouns
est aussi un novateur ,mais il suit pas ses idées jusqu'au bout ,il a tout fait:deriveur a deux derives en ligne,deriveur integral ,deriveur a deux derives laterales et maintenant biquille ,concept qui n'a pas ma faveur pour des raisons totalement irrationnelles

05 déc. 2004
0

je me pose aussi
des question concernant un hypothetique echouage raté avec un biquille, du style : je suis sur un fleuve ou il y a un bon courant, je me plante sur une caillasse ou autre, l endroit est tres pentu, et, manque de fion, le bateau ne se pose pas sur ses deux quilles mais sur la coque et une quille, comment reagit la structure ?

0

voila
un jolis petit boat a deux derives

0

zut
ya un bleme

05 déc. 2004
0

pour la structure...
suivant la construction, ça dépend ;-)

sur les RM par ex, les deux quilles font partie d'un ensemble composé aussi du lest intérieur (semelle de fonte) lui même repris par un réseau carlingues / varangues
d'autres n'ont pas de lest interne mais théoriquement c'est costaud aussi (B Nivelt me disait qu'il prenait 3xpoids du bateau pour les contraintes sur la ou les quille à l'échouage car risque de ressac ou gros sillage de bateau à moteur lors de la remise à flot)
pour ma part, j'ai vu 1 fois un bi quille se poser en travers, c'était dans le port de l'ile d'Aix où le milieu du port est traversé par un "fossé" peu large mais assez profond créé par l'écoulement des douves. en fait, le bateau a moins soufert que ses passagers (envahissement partiel de vase etc etc...
:-D :-D :-D

05 déc. 200416 juin 2020
0

patience
c'est la bonne?

07 déc. 2004
0

Un avis expérimenté
(voir le site de Getaway, Atlantis 400)
Une quille ou une dérive?
Les projets de navigation lointaine sont souvent vus comme des "parcours tous terrains" pour lesquels un véhicule 4x4 est absolument nécessaire. Cela amène assez généralement à penser à un dériveur en métal, qui permettra d'accéder aux zones de faible profondeur, de remonter les rivières, de s'échouer sur les plages, etc, etc... en résistant aux mauvais coups que réservent les fonds marins.

Nous cherchions donc un dériveur intégral.

Six ans après, on doit pouvoir compter sur les doigts d'une main les opportunités de mouillage ou de navigation qui n'auraient pas été possibles sans la dérive: Une partie des Bahamas et du sud de Cuba sans doute. Un ou deux mouillages en Polynésie. C'est à peu près tout. Généralement nous mouillons au même endroit que les quillards et nous n'avons que très rarement "osé" échouer délibérément Getaway. (Si les circonstances météo le nécessitent, on ne remet pas à flot un dériveur de près de 15 tonnes comme on le fait avec un 420.)

Par contre, les performances au près d'un dériveur sont tellement mauvaises qu'elles découragent les projets de louvoyage qui sont quand même assez souvent nécessaires.

Quand le marnage le permet, un dériveur n'est pas si facile à caréner en profitant de la marée basse . Le nettoyage et la peinture de la semelle et des parties basses est impossible ou inconfortable et inefficace.

La dérive elle même, avec son puits de dérive et son mécanisme de relevage représente une complexité supplémentaire, donc un souci de plus...

Aujourd'hui, notre choix ne porterait pas FORCEMENT sur un dériveur.

0

hervé 35
ton avis est tres interessant mais il y a plusieurs sortes de deriveur ,le systeme que tu critique est le deriveur integral mais il y a le deriveur lesté qui est pas mal surtout avec deux derives

07 déc. 2004
0

le ptincipe du Trismus du regretté Patrick Van God...
mais je suis d'accord avec Hervé 35 sur le peu d'intérêt pratique de pouvoir échouer sur la plage,par contre par baston au portant,le fait d'avoir peu de pieds dans l'eau est un facteur de sécurité non négligeable;de même que l'équilibrage des centres de voilure et de dérive est un gage de confort et de moindre usure(notamment du pilote).Et je me suis laissé dire que depuis Trismus,le près des nouveaux intégraux,ou DL,s'était bien amélioré,quoiqu'il ait toujours été meilleur que des quilles longues(types Josuha).J'ai toujours un avis favorable pour les dériveurs...

07 déc. 2004
0

deux dérives, certe, mais...
chez moi, elles ne seront pas l'une derrière l'autre, mais de chaque coté du bateau, assymétriques, angulées(légèrement pincées)et servant de béquille à l'échouage

0

oui
quand je parlais de deux derives c'etaient des derives laterales bien sur ,depuis qu'on en parle!!!

0

demain je vais au salon
et devinez ce que je vais visiter ,les petits boats :je vous ferais un compte rendu des nouveautées

08 déc. 2004
0

ah oui !!!
si tu arrives à "chiper" qq docs style bateaux en cp epoxy entre 8 et 9 m, greement donnant une grande place à la gv et foc autovireur, avec grande couchette arriere double sans cloison, tirant d eau moyen ou faible ( style petite quille, deriveur en tout genre ), cul open, moteur hors bord

En vrac : le turbo 9, 50, boheme, plans mantobain, veys, villenave, etc

bref, pour tout cela, si tu y arrives, j aimerai bien un compte rendu

( merci papa Noel !!! )

0

c'est
ce que j'aime aussi je ferai mon possible pour les docs!

08 déc. 2004
0

j'ai été visiter
non pas le salon nautique, mais le site de Takari

chapeau bas :-)

0

ya rien
au salon comme petits boats de croisiere en dessous de 10
le djinn 7 bien mais plutot day boat
le new jeannau 7.50 trop grand cocpit ce qui nuit aux amenagements
et toujours le biloup 77 bon faut aimer le design!
ensuite le seul boat de serie qui me parais bien construit c'est le hanse 31 a 80000roro il a une version deriveur 0.95m de te
sinon ya rien d'original pour faire rever la plaisance industrielle a tout laminé et standardisé

12 déc. 2004
0

le juste petit
Après lecture de tous les fils, j´avoue être resté insatisfait. Je propose donc les questions suivantes:

1º quelle est EXACTEMENT la taille moyenne du voilier français en 2004? (On additionne toutes les longueurs et on divise par le nombre de bateaux).

Les plus petits que cette moyenne seraient les vrais petits.

2ºles meilleurs petits? (Quillards et dériveurs).

12 déc. 2004
0

le mien
forcément :-D :-D :-D :-D

hachélème que j'aime, rien que le nom, tout un programme :-p :-p :-p

12 déc. 2004
0

petit bateau pour un petit homme.
Bonjour,

Je prépare actuellement un grand départ prévu pour l'automne 2005 ou l'hiver 2005.

Le sujet des petits bateau m'intéresse particulièrement parce que comme je n'ai que 24 ans, et (il va sans dire) peu d'argent, je ne peux considérer les voiler de 14m en aluminium...
Je suis cependant décider à ne pas attendre toute ma vie, à ne pas essayer d'économier 124 ans pour pouvoir me payer un super bateau... d'ailleurs j'aurai bien trop peur de me le faire voler ou de le couler ...

Donc pour économiser un peu d'argent je travaille comme matelot pour la marine marchande canadienne (je suis québécois) Disons que ca paye pas mal mieux que ce que pourraient me donner mes études en Sc. Politique et que ca me garde amariné.

Voila, donc je compte partir sur un voilier qui ne m'aurai pas couter plus de 7-8k $ (5k Euro) ca se trouve au Québec. Mon budget total pour 1 an ou 2 ne dépasse pas 25k$. Mais pour un départ vers l'Amérique latine cela me semble plus que suffisant...

Je le mentionne ici pour 3 raisons:
1-D'abord parce que j'espère que ca donnera des idées à d'autres, surtout ceux qui font 2 ou 3X plus d'argent que moi par an et qui se pensent quand meme trop pauvre pour partir...
2-Parce que je suis quand même un peu insécure et je suis donc à la recherche de conseils, d'histoires, etc.. de gens qui auraient fait cela avant moi...

3-Je cherche du matériel:
-des cartes pour les USA (est) les antilles, l'amérique du Sud (est et ouest)
-deux gps (au moins 1 portable)
-un sextant (pcq c'est pas une vie de se fier au gps, et que c'est quand meme cool de faire de la navigation astro...)
-une éolienne/hydrogénérateur
-un régulateur d'allure (je n'aurai jamais assez de courrant pour un pilote...)
-Une mobylette (50 à 90 cc) (pour se déplacer une fois sur place)
-Probablement pleins d'autres choses auquels je penserai plus tard...

Merci à tous
Je vous donnerais des nouvelles.

Etienne
etienne.mignault@laposte.net

12 déc. 2004
0

sécurité avant tout...
ah oui,

je voulais aussi mentionner que, au regard de mon expérience maritme, un petit bateau me semble souvent plus sécuritaire qu'un grand... (bien que moins confortable...) d'abord parce que sutructurellement un bateau de 8 m sera plus solide qu'un bateau de 12 m (en fait un tonneau de 3 m sera encore plus solide, mais bon ni moi ni vous n'avons envie de partir pour un TDM la dessus...) Ensuite parce que pour avoir navigué un peu (dans la marine marchande et aussi un peu à voile) il m'est apparu qu'un petit bateau prend mieux les vagues qu'un gros parce que meme s'il bouge plus (monter descendre...) il force moins... Voila j'avais aussi un motif sécuritaire (ca pogne pas mal depuis le 11 sept...) de faire ca comme ca...

Etienne
etienne.mignault@laposte.net

12 déc. 2004
0

si celà peut t'interresser....
il y a A Gelinas(un Canadien ;-))qui a écrit un bouquin sur son TDM.
et aussi un autre navigateur(Canadien aussi re ;-)) qui a fait un grand tour.
Les deux sont partis avec des optiques similaires aux tiennes,alors si tu veux je te cherches leurs coordonnées!
Voilà un projet raisonnable,qui pour moi tient bien la route et je te souhaite de le mener à bien,ce dont je ne doutes pas!
cordialement
jacquot

0

agite 12
t'es super, t'as une maniere de parler qui fait plaisir sur ce fil sur les petits boats

12 déc. 2004
0

les limites..
il est sûr que chaque bateau à ses propres limites en matière de sécurité et l'important, AMHA, c'est de connaître à peu près celles de son bateau afin d'évité de se mettre dans des conditions "limites".

Mais les limites les plus faciles a cerner, se sont celles de son porte-monnaie ;-)

donc pour ne pas être "limite" financièrement, vaut mieux un petit que pas-du-tout :-D

et à 20 ans, le confort d'un "petit" est incomparable , même si, avec l'age .....on change d'avis :-D :-D :-D

et comme disait J Villars, "peu importe d'aller vite ou lentement, l'important c'est d'être en route"

18 mai 2005
0

Une histoire de petit...
Je ne résiste pas à faire remonter ce fil en vous racontant le dernier coup d'éclat de notre petit bateau.

Le mois dernier, il était prévu de faire gruter Gwin-Gwen, notre muscadet, à la Trinité, un samedi matin.

J'ai passé quelque jours à le mettre au point, depuis deux ans qu'il n'a pas vu l'eau, il ne faut rien oublier. L'antifooling est fait, notre hébergeur l'amène sur le port en le tirant avec son tracteur sur le ber à roues. Toujours un grand moment d'angoisse, un voilier, c'est pas fait pour aller sur la route. Nous avons rendez-vous le lendemain avec les grutiers pour mâter et mettre à l'eau notre cher bateau. Demain sera un grand jour.

Le lendemain, donc, nous nous pointons à l'aurore pour être les premiers. Le co-skip' va payer la grue, je fixe le moteur. La météo est superbe, nous avons des provisions pour trois jours, l'excitation monte.

Le grutier arrive, nous l'avisons de notre présence et nous discutons de la manouevre en allant au grand élévateur, une machine qui peut lever des yachts jusqu'à 35 tonnes ! Et là, surprise, une roue (énorme, un train d'atterrissage de boeing) du chariot est crevée.

"La journée va être courte" balance simplement le grutier.
Catastrophe pour nous. Adieu la première petite nav' sympa depuis deux ans sur Gwin-Gwen, on peut remballer le lest liquide, on boira l'apéro à la maison... Un ange passe sur nos mines dépitées.

Les autres propriétaires, voyant le soleil qui commence à taper, le vent d'E 3B qui agite tranquillement les drapeaux de la station, arrivent à leur tour. Ils ont tous des bateaux, certains magnifiques, qui font dans les 10 m minimum. Certains ont même une quille longue, on imagine le poids. Le grand élévateur, c'est pour eux, mais il faut le réparer avant. Et nous ? Qu'est-ce qu'on fait ?

Le grutier nous demande alors : "il fait quoi comme poids vot'bateau ?"
- 1t200, répond-on en choeur...
Ok, je m'en occupe. Et le voila qui prend le volant de la grue de mâtage. Il tourne autour de notre petit bateau. Sur le mât de charge, il y a écrit : 5 T.
On est aux anges. Il nous positionne le mât et en deux temps trois mouvements, il passe les sangles dans son crochet et hop, comme une maquette, il pose Gwin-Gwen dans son élément. Tous les proprios des autres voiliers nous regardent avec envie. Et le réparateur du pneu qui doit venir de l'autre bout de la région...

Lorsqu'on s'éloigne, certains nous suivent encore des yeux. Ce jour-là, avec le petit vent d'E, on a pu aller dormir au Ster-Wen, sur la côte sauvage de Belle-Ile, notre mouillage favori. Une magnifique première journée qui va s'enchaîner avec une très sympathique petite croisière grâce à ce départ à l'heure.

Je l'aime comme un grand mon petit mumu, vous pouvez pas savoir.
Bon vent à tous (et sans rancune, vous me faite rêver aussi, les grands...).

Trepo - Mathieu

18 mai 2005
0

ET UN
BIG AND VERY BIG au grutier qui a bien voullu penser que la grue de mât pouvait elle aussi mettre le ptit a l'eau

18 mai 2005
0

vous imaginez pas...
... ce qu'on a pu le remercier !!! Il était en vacances le soir même, j'espère qu'il en a bien profité...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le grain est passé

Après la pluie...

  • 4.5 (73)

Le grain est passé

mars 2021