Petit bilan Corse

Après 30 ans de nautisme, je n'avais jamais été en Corse car au moment de la traversée, j'avais toujours eu des difficultés de dernière minute. Mais cette fois-ci, c'est fait, en deux étapes bien distinctes. Le bateau, un monocoque de 38 pieds (Dehler). Pour la météo, à coté du Cross, j'ai bien apprécié la météo allemande en RTTY à 5 jours, qui permet d'anticiper vu le peu d'abri de la cote ouest et le problème de la traversée vers le continent.
- De mi juin à début juillet, descente de Calvi à Porto Vecchio : condition de marais barométrique, pas de vent et même peu de thermique, pas de mer, pas de houle, tous les mouillages ont été faciles et assez peu remplis. 90% de moteur.
- De fin juillet à août, remontée de Porto Vecchio à Saint Florent (par l'ouest) : vent d'ouest modéré à fort, de la mer, de la houle, des mouillages bondées, des ports saturés (entre Propriano et St Florent, pas une place, tout ravitaillement eau et diesel en annexe). 80% de voile.
Bilan général : des paysages merveilleux, avec une exceptionnelle protection de l'urbanisme, des eaux superbes, des corses le plus souvent accueillants. Mais une cote faite plus pour le camping nautique (à voile ou à moteur) que pour les voiliers. Notamment, avec cette exposition au vent d'ouest, puis à la houle qui dure évidemment, et des abris de cette direction très limités. Je suis content de l'avoir fait une fois, mais je n'y reviendrais plus. Je connais en Mediterrannée les Baléares, la Yougoslavie (j'y étais allé en 84), la Grèce Ionienne, la Turquie et pour la voile, je trouve ces destinations plus adaptées à la croisière, telle que je la conçois (opinion personnelle, bien sûr).
Quelques précisions sur les ports et mouillages :
- Calvi : en juin, après un arrêt sous la pointe de la Revellata, c'était très bien. Dix bateaux au mouillage, le port tranquille, le plein sans problème, parfait. En août, par SO de force 6, l'horreur : un parking rempli de plus de 200 bateaux, genre hypermaché, mouillé en bout à presque 1 km du port, j'ai dégagé au plus vite. En plus impossible de faire de l'eau ou du mazout, c'est la foire d'empoigne, vite, ailleurs..
- à l'Ile Rousse : c'est là ou je suis allé, à 10 milles, taille humaine, mouillage sympa. Par Ouest force 6 à 7, ne surtout pas mouiller derrière les corps morts (on est dans le ventilateur), mais dans l'angle SO, près de zone de baignade et des maisons : c'est calme. Ca devient rouleur après le vent, et là, il faut aller près de l'entrée du port de plaisance.
- Baie de l'Acciolu : superbe petit mouillage, peu fréquenté (an août, au petit déjeuner, j'étais seul ! Peut être la présence de nombreuses guèpes..). Assez rouleur.
- St Florent : j'ai eu la chance d'avoir une place en août, alors que le port indiquait toujours complet, malgré plus de 200 places. Explication : c'est le seul port où l'on peut garder sa place visiteur, quand on en a une, en payant d'avance, et partir ensuite à la journée (ailleurs, vous payez, mais votre place n'est pas garantie). Evidemment, le turn over s'en ressent..Port et village assez sympa. Le mouillage à coté du port, dans l'angle SE m'a eu l'air assez protégé.
- Marine d'Elbo : en juin, peu de bateaux, c'est moins extraordinaire qu'on ne le dit.
- Giraglia : à l'aller, ca allait assez bien, au retour je suis arrivé à midi et j'avais une place correcte, sauf qu'au fur et à mesure, chaque cm était occupé par un nouveau bateau et évidemment, chocs partout quand le vent tourne. Bref, le bordel. Même si ca peut faire raler, des bouées bien positionnées ca éviterait ce cirque. C'est d'ailleurs prévu. En tout cas, à éviter en saison.
-Cala di Palu : en juin, mouillage tranquille.
- Porto d'Arone : en août, une des rares journées sans houle et avec un vent très raisonnable : mouillage sympathique pour la nuit, avec un resto à coté.
- Cargése : stop de deux heures en août, au mouillage près du port. Ne m'a pas semblé très protégé, la baie plus à l'ouest a l'air plus sûre. Joli petit port, sympa.
- Ajaccio (l'Amirauté) : port qui ne gère pas ses multiples places vides et préfère mettre les bateaux sur un ponton extérieur. Par contre le mouillage m'a semblé être très protégé de la houle et des vents dominants, et de bonne tenue. Pour moi, le plus sûr de la cote Ouest. J'ai mouillé par 7 m de fond, juste à l'est d'une jetée désaffectée, en face des supermarchés.
- Propriano : Il y avait de la place en août : port pas très sympa, cher, mais le golfe étant sensible à la houle, on a pu dormir.
- Cala di Conca : en juin, sans vent, un peu fréquenté par les bateaux à moteur, un peu petit quand même.
- Tizzano : très champêtre, peu de monde en juin, dommage que je ne cale pas 1 m car le fond de la baie est très protégée.
- Anse de Roccapina : à l'aller c'était très bien au retour j'y suis resté deux jours avec de l'ouest 6 à 7. Attention aux rotations des vents à 180 degrés. La colline du Lion étant assez haute, le vent contourne par le nord ou le sud. En plus, au bout de deux jours, la houle a fini par bien rentrer. Pas dangeureux, mais très rouleur. J'hésiterais à y aller par vent fort.
- Bonifacio : A ne pas manquer, bien sûr. Même en août, j'ai trouvé de la place en arrivant tôt.
- Lavezzi : j'y suis passé en juin. 2 heures, après j'ai dégagé. Beaucoup de monde, peu d'espace. Je suis allé en face, à l'Ile Piana. Fonds superbes, et probalement mieux protégée qu'on ne le dit dans les guides. Et de la place..
- Rondinara : Très bien en juin, surchargé en été, avec du 7, mais les fonds sont de bonne tenue.
- Porto Vecchio : petit port, difficile à circuler entre les pannes, mais sympathique. Deux mouillages dans le coin : la baie de Stagnolo, qu'il faut éviter par Ouest, qui ici m'a l'air de débouler SO suivant l'axe Bonifacio-Porto Vecchio. Par contre, Saint Cyprien m'a eu l'air très bien avec de jolis fonds.

L'équipage
28 août 2005
28 août 2005
0

Objectif !
Bonjour,
ta relation me semble intéressante et constitue une bonne référence pour les candidats à cette croisière .
Bien sûr,les impressions d'une escale étant différentes suivant le jour, l'humeur, le vent, ..., toute la partie subjective pourrait être soumise aux voix, par contre, il est vrai que les abris sont peu nombreux, surtout en été !!!
La côte ouest de la corse reste pour moi la plus belle croisière de 1 à 4 semaines que l'on puisse faire à moins de 24 heures de route du continent,
(hors saison !)

:-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bientôt fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (134)

Bientôt fini ?

mars 2021