petit bateau

On connait l'équation impossible:un bateau a la fois
-rapide
-économique
-confortable
Cela n'existe pas,les compromis sont obligatoire...

Une autre équation qui me trote dans la tête depuis longtemps:c'est le bateau a la fois marin, capable de se sortir de situation difficile,de la trempe des bateaux avec les quels on va se balader en mer du nord par exemple...et en même temps transportable...pour du vrais...pas seulement au gabarit routier mais qui soit léger, pratique a mettre a l'eau, a mater,etc...

Avez-vous des exemples probant?
Je connais le clasique corsaire mais bon il me semble que l'on n'est pas très loin du dériveur...?
Le moustic de Pierre Penduff semble pas mal répondre a cette équation,mais J'aimerais avoir des témoignages de pratiquants.
Et les catas Wahrram??Vous en pensez quoi?
Un autre clasique, le muscadet, mais là, sa devient fort lourd sur la remorque...

Voilà, il y a t'il des "foromeurs" qui ont des réponses ou qui partage les même questions?

Salut a tous,
Laurent

L'équipage
11 mai 2003
11 mai 2003
0

Voyons...
Le Cap Corse se situerait à mi-chemin entre ces exigences. Il est plus long que le Corsaire. Il a des bouchains arrondis. Meilleure étrave.
Une fausse quille lestée (très peu profonde), mais assez facilement hissable sur remorque avec de l'aide.
Dans le genre à bouchains vifs, je ne sais à peu près rien du Ptarmigan 17' de Selway Fisher, mais il doit connaître la mer du Nord.
Il y aurait l'Amigo de chez Glen L.
Ou le Winter Wren de chez Devlin, il doit y avoir une version habitable en dériveur.
Ou commander un plan chez John Welsford peut-être, un bordé à clins, ce serait bien; souvent avec un tapecul en plus de la GV.

Eric

12 mai 2003
0

le cap corse
salut
Corsaire et Cap Corse sont de super bateaux, capables d'étaler de bons coups de vent.
Evidemment, ce sont des dériveurs lestés donc gitards, mais qui avancent bien.
Moi je te conseillerai un de ces 2 bateaux.
Facilement transportables, très marins, assez confortables et d'entretien facile (attention lors de l'achat si coque en CTP, bien vérifier l'état).
Prix environ 4000 euros.
ciao!
nico

12 mai 2003
0

petit...mais marin

Merci Nico,
En fait ce n'est pas directement pour acheter, mais c'est plus une question presque"philosophique":)
Peut-on consilier qualité marine "ambitieuses"et transportable? et si c'est possible quel sont les solutions qui ont été retenues.
Merçi Zebulon,
Peut-on trouver sur la toile les bateaux dont tu parle?
Salut
Laurent

12 mai 2003
0

Ouaip
Laurent,

Philosophiquement, càd architecturalement, un bateau stable n'a pas de mât, et encore moins de voile. A la limite, aucun bateau n'est stable.
Si on le déséquilibre en lui en ajoutant un, il faut compenser ce déséquilibre par le rajout d'un contrepoids appelé quille, qu'on remplit ou alourdit de fonte.
Sinon, pour monter le bateau sur une remorque par exemple, on doit compter sur un lest sans quille, appelé ballast.
Aux allures qui font gîter le bateau, on limitera cette gîte en élargissant la coque, ce qui lui conférera une stabilité formelle, et non plus gravitationnelle. On peut aussi adjoindre au bateau des flotteurs latéraux (trimaran).
Cela offre des cabines plus larges et basses de "plafond". Si la dérive est rétractable, elle viendra se loger dans la cabine en prenant encore un précieux espace au plaisancier, sauf si on monte une dérive en L ou si on avance la cabine, ce qui offrira un grand cockpit.
En effet, il n'y a pas de bon bateau, slt de bons compromis.
Une recherche en ligne avec les noms des chantiers cités devrait te donner leurs sites, voici déjà celui du Cap Corse précédé de deux sites montrant des bateaux d'Ian Oughtred qui seront moins faciles à hisser sur remorque mais sont très marins de conception.
Tout cela se construit soi-même avec un budget fort modique, ou s'achète clés en main. Parfois on achète la coque et on termine.

www.alistego.com[...]ro.html

www.alistego.com[...]ra.html

membres.lycos.fr[...]pcorse/

Eric

12 mai 2003
0

22 pieds
Salut,

J'ai un First 22 version quillard. Il reste parfaitement transportable et il me semble est assez bien adapté à la croisière cotiére.

En régate il sait aussi se montrer performant même contre des bateaux "plus jeunes".

POur le mater, deux personnes (l'aide d'une troisième qui passe justement sur le quai est quand même la bien venue) sont suffisantes.

Jusqu'ici je trouve qu'il m'offre un bon compromis (au niveau budget aussi).

Chris

18 juin 2003
0

transportable et comme les grands
Nous sommes entrain de mettre au point un nouveau 7.25 bau max 2.5m(transportable) quille relevable (tirant d'eau 2.6/09m)grement type catamaran mat tournant montage et demontage tres simple.Realise en sandwich inox ep .8mm, mousse 15mm, resine 600gr:m2.
Amenagement 2 couchettes 1 avant et une sous cockpit
Prix barre en main 45000euros no motorise( prevu hors bord sur chaise)Nous contacter pour plus d'info.

18 juin 2003
0

Plans en cours
Je suis en train, pour un client, de faire faire les plans d'un 7.50m avec un cahier des charges qui semble à priori similaire. Début de construction dans la deuxième partie de cette année en CP-époxy-verre. Tu peux m'envoyer un mail si tu veux en savoir plus.

18 juin 2003
0

petit bateau
Je peux apporter quelques renseignements concernant les Wharram . Ce sont des bateaux que j'ai beaucoup appréciés: rustiques, rapides, une bonne tenue à la mer, avec un tirant d'eau très faible (on le pose aufond du port ou du mouillage, à une heure opportune de la marée, le temps de ranger le pont, on descend à pied sec pour rendre visite à cette petite crêperie sympa, après on fait le tour du port, puis on revient toujours à pied sec sans se presser, on attend un peu pour que le bateau flotte, et on repart..). Pour le transporter, il suffit de défaire les ligatures des traverses, charger le tout séparément sur un plateau ou une grosse remorque; je n'avais pas envie de le faire et je passais par le canal du Midi (avant les horaires actuels ...). Autre détail: les "transats" sur le pont : mes copines adoraient ça, et la tente "igloo" pour les escales. Pour le moteur 5 chevaux suffisent. A partir du modèle standard, il est facile de faire un cockpit pour le barreur, en arrière de l'une des cabines.

Inconvénients: à cause de la forme des coques (V profond; qui lui confère ses qualités marines et de vitesse), le bateau s'enfonce vite sous la charge, ce qui fait qu'il "mouille " beaucoup; ce phénomène est aggravé par le fait qu'il a tendance à tanguer fortement ( tendance qui avait été très bien maîtrisée par le constructeur Gancel, de Pauillac, avec une astuce à lui ). C'est donc un bateau qu'il ne faut pas charger - juste le minimum - même si plusieurs ont traversé l'Atlantique! (mais après tout, c'est la contrainte inévitable si on veut aller vite sur un petit bateau : sur mon "Delph 26" extrêmement rapide, j'avais viré tout poids inutile - le moteur, naturellement, mais jusqu'aux matelas (nous dormions à même le plastique des couchettes, avec les sacs à voile comme oreillers, heureusement, ma petite copine était sportive).

J'ai rencontré Jean-Claude Marcus avant qu'il ne fasse sa traversée avec un Wharram "Tane" à voile de jonque, et après son retour: écoeuré par l'humidité permanente, les giclées d'embruns, et converti à jamais aux vaches. Tout le monde n'est pas fait pour la mer.

Le Wharram est un bateau valable, à condition d'aimer vraiment la mer, le cata, la croisière côtière en allant partout où l'on peut trouver 75 centimètres d'eau (pied de pilote compris): le tirant d'eau à vide est de 45 cm pour le modèle de 8,60m; pas trop regardant sur le confort, sauf sur le pont, et décidé à ne pas emporter toute une quincaillerie (ni une grande cave) en croisière.
Et de prendre garde à ne pas le surpayer: c'est quand même une formule de bateau déja ancienne.

Pour ma part, j'applique le principe de l'occasion qui fait le larron et je prend le bateau qui me tombe sous la main, pourvu qu'il ne soit ni vicieux ni pourri, non plus qu'avec un aileron interminable en Atlantique, et j'en tire le maximum de plaisir, jusqu'à une autre opportunité...

03 juil. 2003
0

detail...?

Windjammer,
j'ai pas mal hésiter a me lancer dans la construction d'un "tiki" une question toujours en suspend, c'est la raideur de l'était sur un cata avec des liasons "souples" ça doit pas être terrible au louvoyage?
salut
Laurent

03 juil. 2003
0

Détail Tiki
Je connais bien le Tiki 21, effectivement le haubannage ne doit pas être aussi raide que sur un monocoque puisque les liaisons sont souples, mais cette caractéristique est plus valable pour les haubans que pour l'étai et le pataras puisque ceux ci sont pris sur les poutres. Au louvoyage, ça ne fait pas un près excellent bien sûr, mais ça remonte quand même au vent.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Ecosse, convoyage en 2007

Souvenir d'été

  • 4.5 (175)

Ecosse, convoyage en 2007

novembre 2021