Perte de signal NMEA

Cela fait quelques temps que je me casse la tête avec le branchement d'un afficheur. C'est un machin B&G, donné pour compatible NMEA, qui devrait donc afficher en pied de mat les données provenant des instruments et du GPS.
En pratique, il y a donc l'écran, un premier faisceau de 4 mètres, un boitier sur lequel se branche avec une prise le faiseau de l'écran, avec une autre prise un bouton de sélection, et avec une troisième prise, le faiseau de connexion de 3 mètres qui finit dénudé et se connecte sur l'alim (deux fils) et sur la sortie NMEA de mon installation (deux autres fils).

Donc, bon, bref, voila.

Ca marche pas. L'afficheur s'allume, réagi au bouton de commande, mais affiche "OFF" a la place des données, ce qui en jargon B&G veut dire justement "Absence de donnée".

J'ai vérifié ma sortie NMEA, qui emet bien les bonnes séquences NMEA, qui sont par ailleurs bien reconnues par tout un tas d'autres machins hétéroclites. Les branchements sont également bons.

Je pense à un truc. Il y a donc 7 mètres de cable entre mon écran et ma sortie NMEA.

Avant de raccourcir les fils (4 mètres me suffisent pour aller de la sortie NMEA de mon installation à l'écran) ou de chercher un amplificateur de signal NMEA, quelqu'un peut t'il me dire si, oui ou non, 7 mètres c'est long pour du NMEA ?

C'est du faisceau classique, avec des conducteurs monotorons, genre 0,1 mm de diamètre.

Jacques

L'équipage
27 avr. 2007
28 avr. 2007
0

?
Difficile de répondre comme ça sans avoir eu soi-même le même problème ...

Je suppose que tu as essayé les deux sens de polarité des fils "signal" ?

Peut-être une piste est que le NMEA ressemble beaucoup qu RS232 sans toutefois être exactement identique du point de vue amplitude des signaux et qu'il y aurait un pépin de ce coté là, l'un étant en NMEA et l'autre en RS232 ?

Tu peux aussi mettre un simple voltmètre numérique ou analogique sur la sortie NMEA , à vide d'abord, puis chargée par le cable de 7m pour voir si le cable "écroule" la sortie ? (le voltmètre va osciller vu l'aspect variable du signal mesuré).

Bon, ça ne fait pas beaucoup avancer le schmilblick ...

28 avr. 2007
0

Pour cerner le pb ...
... tu pourrais peut-être essayer de connecter "court" l'émetteur et le récepteur, non ?

Un bête bout de fil suffira.
Cela te permettrait d'être sûr qu'ils causent le même NMEA0183.

;-)

28 avr. 2007
0

idées
faire un cable court d'essai, bonne idée

et puis un scope permet de voir si les signaux sont normaux au bout du cable

et reverifier dix fois cette "boite de raccord"par rapport a sa docum

dans ces cas là je fais toujours verifier par un autre, car l'homme refait toujours la même erreur en verifiant!

29 avr. 2007
0

Pour du NMEA c'est le BUS CAN
A moins que le câble soit particulièrement capacitif cela ne devrait pas poser de problèmes.

J'ai des valeurs NMEA de :
25m 1000 Kbits/s
75m 500 Kbits/s
200m 250 Kbits/s
500m 125 Kbits/s
1100m 62,5 Kbits/s

Et pour le bus CAN
40m 1000 Kbits/s
100m 500 Kbits/s
500m 100 Kbits/s
1000m 20 Kbits/s

Tout dépend de la fréquence : 1 Essayer à courte distance et si c'est bon, Essayer de changer de câble pour voir.

30 avr. 2007
0

Effectivement
La longueur du cable n'apparait pas en cause.
Il y a quatre métres de cable blindé entre l'afficheur et le boitier, puis encore trois quatre métres entre le boitier et la connection sur l'interface NMEA.
J'ai donc coupé le faiseau aprés le boitier de connection, puisque je n'avais pas besoin d'une telle longueur.
Cela ne change rien.
Ce n'est pas non plus le problème de la connexion sur le boitier, c'est des prises avec détrompages (et on ne peut pas mélanger les trois prises, c'est pas les mêmes).
Les mecs de B&G, qui ne sont pas archi vifs à la réponse, me proposent de leur renvoyer l'afficheur pour vérification.
La suite bientôt...
Jacques

30 avr. 2007
0

MO-DEM ...?
Pour MO-dulation / DEM-odulation.

Chez moi, dans 90% des cas où j'ai eu un soucis de carto à bord - 1 GPS "maître" MLR, récepteur du signal et qui le redistribue vers 1 autre GPS 'esclave' (NAVMAN) + Carto de secours d'une part ; et vers 1 PC + Seaclear d'autre part (qui possède des moniteurs d'I/O NMEA pour contrôler ce qui passe dans les deux sens) - ... à chaque fois c'est le maître qui déconnait en perdant (question d'accu je crois) le paramétrage tout au fond des menus, qui détermine le standard de MO-dulation. Du coup, de l'autre côté, l'esclave pouvait toujours essayer de DEM-oduler, il ne comprenait rien !

Les 10 autres %, c'est une question d'oxydation du câblage qui n'a nécessité que de desserrer/resserrer les connexions.

Pas B&G dans tout ça ... je ne peux pas grand chose de plus pour toi. :-(

Bon courage.

;-)

30 avr. 2007
0

Nmea
Perso j'ai un Garmin ,j'ai raccordé le signal nmea sur l'ordi + le pilote autholem, impossible a faire fonctionner le deux simultanement , obligé de choisir entre le pilote et l'ordi ! Nul en electricité il me semble qu'il faudrait emplifier le signal mais comment????????????

30 avr. 2007
0

Tester avec un PC ?
en branchant sur un PC, avec un petit logiciel qu'on trouve facilement (j'avais y a un temps un truc style GPS reader ?), tu dois pouvoir lire et afficher les trames NMEA (de ton GPS) avec cable court/cable long

L'info sur les distances CAN et ... me semble douteuse. Gilus, ne le prends pas mal, je me gourre peut-etre completement. J'ai rarement vu des laisons serie fonctionner a un tel debit 1 (mbits/s) et/ou si loin (1000m). en plus en restant compatible avec la RS232, qui plafonne de memoire autour des 40kb/s et d'une dizaine de metre en lng de cable.

Amities,
Jef

30 avr. 2007
0

Exact Melody 5
Je partage ton point de vue sur la rs232 c'est pourquoi, dès que la fréquence monte ou que la distance s'allonge, on passe sur du RS485.

La RS 232 (tension) est donnée pour 12V/µs temps de montée, le signal typique est de +/-8 volts avec un seuil de détection de +/-1,4 volts la fréquence critique semble se situer vers quelques mégabits pas secondes. Toutefois il faut compter sur la capacité de la ligne et dans ces conditions les belles possibilités s'écroulent lamentablement. Le courant maxi du pavé se situe vers 10mA. Sauf à bien adapter sa ligne, à employer les bons câbles, pratiquement la RS232 est limitée en distance pour des valeurs de quelques dizaines de mètres (sauf à travailler en basse fréquence 1200 bauds ou en deçà 300 bauds.)

C'est pourquoi on utilise de préférence des liaisons RS485 en courant qui permettent de s'affranchir des parasites et de monter en fréquence. Le courant de sortie du circuit intégré est de 30 à 250 mA ce qui confère des temps de montée de 30 à 100ns qui permettent de mieux monter en fréquence. On charge alors la ligne par une résistance assez faible 50 Ohm pour diminuer les effets des parasites et de la capacité du câblage. (expérience personnelle 400m en 9600 bauds)

Le CAN est un protocole de communication associé à des circuits type courant.

Voir www.enseirb.fr[...]us.html
Ou on trouve en fin de l'article un tableau des fréquences et des longueurs des câbles qui recoupent en gros les valeurs.

Il est possible que sur de courte distances la ligne soit mal adaptée. Qu'elle soit le siège de rebonds ou d'oscillations qui sèment la panique. Pas assez chargée? On peut essayer de mettre en terminaison une petite capa de 10pF qui aura pour rôle de calmer le jeu ou en parallèle une 100ohm pour charger ou d'introduire en série une petite résistance de 10 ohms ou 22 ohm pour éviter une oscillation haute fréquence si le problème est dû, au contraire, à une capacité de ligne trop forte qui ferait osciller la sortie d'un circuit.

Un scope serait le bievenu pour voir ce qu'il se passe.

30 avr. 2007
0

Un scope sur PC
Gratuit, un scope sur le PC par l'entrée audio. Evidemment ça limite à 2-3 dizaines de kHz au mieux.

Mais comme c'est absolument gratuit ...

perso.numericable.fr[...]scillo/

Et ça marche très bien ;-)

01 mai 2007
0

Gilus, quel est le lien entre "notre NMEA" et CAN ?
c'est un poil hors sujet mais, si je trouve le lien CAN tres interessant, je n'ai pas vu le lien avec la NMEA utilisee par nos GPS.

Est-ce que NMEA est uniquement un standard portant sur la forme des trames ou aussi sur la couche physique ?

On travaille en protocole serie, asynchrone, tres sensible a la distance et affaiblissement. et sans protocole avance de correction d'erreur, type CRC.

En serie type rs232, les donnees sont envoyees par caractere (7 ou 8 bits de data, plus 0,1 ou 2 stops), ls horloges sont resynchronisses a chaque caratere pour diminuer l'influence des pertes.

De mes souvenirs, peu surs, je sais qu'il y a 2 normes tres proches, la RS232 (niveau 0 et + 5v) accessible aux courtes distances, et la RS432, version dite "en boucle de courant". Celle-ci permet des plus longues distances, avec des debits faibles (ceux de nos GPS), peut-etre avec un codage NRZ mais je ne sais plus.

A+
JF
PS : je vais esssayer le logiciel/oscillo PC, semble marrant et suffisant au vu des debits dont on parle

01 mai 2007
0

NMEA dérive de CAN
Le protocole NMEA est basé sur le bus CAN faire une recherche avec les mots clés PROTOCOLE NMEA et tu trouvera des information détaillées. Entre autre des exemples de trames pour GPS : www.gpspassion.com[...]pic.asp

Ou un petit document sur le réseau bateau en général qui explique beaucoup de choses. www.crea-technologie.com[...]006.pdf

Dans le principe pour les liaisons série
-RX-TX de micro à micro collecteur ouvert avec horloge donc synchrone : SPI (RX-TX-ClK + Masse) 125000 bauds sans problème (distance inférieure à 1m)
- sans horloge asynchrone RS (après le micro on utilise un circuit intégré pour monter en tension et pour fournir une tension positive à la place d'un rappel au plus à résistance ex : MAX232. (Le synchronisme est obtenu d'octet à octet il ne faut pas oublier que les générateur de ces signaux sont pilotés par quartz, donc peu de dérive)

-Enfin les bus à boucle de courant Ex : RS485 qui permettent de monter en fréquence avec des protocoles différents I2C, CAN, MNEAxxx... Chacun ayant leur particularité.

02 mai 2007
0

voire les séquences NMEA sur un PC
C'est facile.
Avec Windows, tu as Hyperterminal, qui affiche sur ton écran ce qui rentre par le port où tu as connecté ton interface NMEA.
Il faut bloquer l'affichage sinon le défilé est trop rapide pour avoir le temps de lire.
Sur le site de l'assoc qui gère le protocole NMEA tu peux télécharger un manuel qui présente toutes les séquences NMEA, ce qui permet de vérifier tout ce que ta sortie NMEA envoie.
C'est intéressant pour programmer les sorties de tes instruments en fonction de tes besoins (par exemple, les séquences RMB et RMC sortant d'un GPS sont assez similaires, mais il faut choisir celle dont ton pilote ou ton traceur a besoin pour être certain qu'il recoit bien ce qu'il sait lire.
Je fais marcher sans souci un GLS MLR avec une installation TACKTICK, un pilote SIMRAD, un PC avec Navicarte.
Il n'y a que ce machin B&G qui me cause des problèmes.
Jacques

02 mai 2007
0

autre précision
Pour lire les séquences au calme.

Sur hyperterminal après avoir défini la connexion : port, vitesse, bit, parité etc, on lance :

Transfert\capturer le texte,
on définit un nom du fichier de capture ex:TrucDessai.txt
puis on démarre la saisie
on laisse passer quelques trames puis Transfert\capturer le texte\arrêter et fermer la fenêtre (se déconnecter)

Il ne reste plus qu'a ouvrir la saisie en forme texte (TrucDessai.txt) avec bloc-notes ou wordPad, ce qui laisse tout loisir pour l'examiner ou l'imprimer.

02 mai 2007
0

good !
thanks. Plein de doc a lire et de trucs a essayer. ca tombe bien, y fait pas beau.
Jef

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le soir en Bretagne Nord.

Après la pluie...

  • 4.5 (195)

Après la pluie, le soir en Bretagne Nord.

mars 2021