Permis hauturier

salut tout le monde.
Je me pose des questions sur le permis hauturier au lieu de travailler.
c'est pas sur la theorie, qui est assez au point mais sur les modalités pratiques.
Faut il un permis bateau avant de se présenter au hauturier?
J'ai vu qu'on peut le passer en candidat libre, Ca se passe comment?

Merci

L'équipage
15 juil. 2015
15 juil. 2015
1

Il faut commencer par le permis plaisance option navigation côtière en premier, puis passer l'extension navigation hauturière.
On peut très bien préparer cette option individuellement et la passer en candidat libre.

16 juil. 2015
0

bonjour,
il faut le Permis plaisance option côtière.
Je te conne un lien sur mon site. Tu as tous les renseignements.
www.permis-hauturier.info[...]mis.php

16 juil. 2015
0

Pour un voilier, en mettant de côté l'aspect théorique, y'a-t-il une obligation légale à avoir ce permis, dans le but de faire des navigations hauturières ?

16 juil. 2015
1

Pour un voilier, aucun permis n'est nécessaire, quelle que soit la navigation pratiquée.

16 juil. 2015
5

" y'a-t-il une obligation légale à avoir ce permis, dans le but de faire des navigations hauturières ?"

Non heureusement ! ni même le permis côtier d'ailleurs

Ce permis ne sert rigoureusement à rien car avec l'électronique, les winches électriques, l'enrouleur de GV il n'y a plus rien à faire sur un bateau, à part le cheik

Bonne nav

16 juil. 2015
6

@ odysseus
considérer que "ce permis ne sert rigoureusement à rien" peut s'entendre en voilier du point de vue réglementaire, mais l'électronique à bord demande un minimum de connaissances pour que les informations qu'elle fournit soient compréhensibles : latitude, longitude, milles nautiques, représentations cartographiques et symboles... le permis atteste normalement de l'acquisition de ces connaissances ; et puis toute navigation suppose une certaine préparation (ne serait-ce que vis-à-vis des courants)

17 juil. 2015
3

Bonjour, je vois pas vraiment ce que viennent faire les winchs électriques et la GV sur enrouleur au permis bateau.

16 juil. 2015
0

@ Rochat

Bof !

tout est tracé sur la carte au mètre près.

et il y a des alarmes pour les hauts fonds

si tous les gars qui sortent le dimanche avaient besoin de tout ce truc pour épater la galerie, il y aurait moins de bateau sur l'eau

c'est un peu comme pour conduire une voiture il fallait savoir changer un pneu; même une roue il y en a plus dans les bagnoles

20 juil. 2015
0

Odysseus,
au mètre près tu rêves un peu là.........

17 juil. 2015
14

Et les règles de navigation, le code maritime, le RIPAM.. Vous en faites quoi??..
Si tout les gars qui sortent le dimanche avait tout ces "trucs" comme tu dis, y aurait peut-être un peu moins de débiles sur l'eau!.. Et un peu moins de sortie SNSM..
Un bateau et une "bagnole", ce n'est pas comparable! Quand t'es en panne en voiture, tu rentres à pieds! En bateau, tu peux risquer ta vie et celles de tes passagers!
La mer ca se prends pas a la légère..

17 juil. 2015
1

Le permis hauturier pour un voilier, ça ne sert a rien a 98%. Il devrait d'ailleurs se nommer permis côtier puisque l'on y apprend la navigation à l'estime, mais pas la navigation astronomique. L'épreuve, c'est un problème de trains qui se croisent, et de robinets qui coulent, comme à l'école autrefois. De toutes façons, tout ce qu'on apprend, 8 jours après on en oublie les 3/4, et trois mois après tout est évaporé, puisque l'on ne met pas en application.

20 juil. 2015
7

C 'est tellement simple, qu'à Bordeaux sur 10 candidats, 2 seulement l'ont eu.
Ce que j'ai appris, non seulement je ne l'oublie pas, mais je l'enseigne à ceux qui viennent avec moi. Quand on fait du hauturier, faire une estime me parait normal. Savoir lire une carte, faire la différence entre une route fond et une route surface, tenir compte des courants et de la dérive aussi.
Savoir résoudre un problème de marée quand on est en Bretagne, ne me parait pas superfétatoire, bien au contraire. Que la plupart des navigateurs hauturiers ne passe pas le hauturier est compréhensible....(Dans tous les cas, il faut bien apprendre avec quelqu'un).

01 oct. 2015
0

Pas complètement d'accord, la partie pratique sert à peu de chose c'est vrais.. Mais le code est necessaire, et la partie navigation sur carte est bien utile, ne serait-ce que pour savoir lire une carte marine et toutes les indications qui sont fournies dessus..
Maintenant c'est vrais comme toute discipline que l'on ne pratique pas, beaucoup de chose s'évaporent comme tu dis, mais l'empreinte reste , on se souvient que le sujet a été traité et qu'il y a bien une manière de faire...
Maintenant mon hauturier ne m'a pas vraiment aidé pour devenir cdb en voilier, ce fut plutot par les stages et par l'expérience que j'ai vraiment progressé..

17 juil. 2015
11

c'est incroyable ce que l'on peut lire comme debilité (je m'excuse mais je ne trouve pas d'autre termes plus approprié)

josé

17 juil. 2015
3

Tellement d'accord avec Calypso2 !
"Il vaut mieux se taire et passer pour un con, plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute à ce sujet" !

17 juil. 2015
0

Même s'il est exact que pour un voilier le permis bateau n'est pas nécessaire (sauf si on veut louer un voilier dans certains pays étrangers comme la Grèce entre autres) il n'en demeure pas moins que cela donne quelques règles et connaissances indispensables notamment en terme de règles de sécurité. Le permis aurait en revanche besoin d'être réformé et adapté aux nouveaux moyens de navigation. Inutile d'apprendre à faire le point avec un sextant lorsque l'on peut le faire avec précision sur le GPS d'un Iphone .....
Je sais, je vais déclencher une véritable émeute chez les puristes. Même dans les avions transocéanique ou transpacifique, il n'y a plus de sextant depuis 1970.

17 juil. 2015
2

lorsque tu passe le permis hauturier on ne te demande pas de savoir utiliser un sextant que je sache .

Seulement en tant d'initiateur nav hauturiere j'ai plus d'une fois constaté que certains malgré de nombreuses années de nav ne savaient positionné correctement les coordonnées donné par leur GPS sur une carte papier ni encore moins relevé un cap avec la regle Crass . La seule chose qu'ils savaient faire c'est de rentré les waypoints et naviguer sur le trait .Et ceux qui venaient aux cours étaient des curieux voulant apprendre ...

20 juil. 2015
0

"on ne t'apprends pas non plus à te servir d'un GPS et cela c'est dommage. Le permis hauturier ne comprends que des exercices théoriques sur des lectures de cartes, des reports de positions sur relèvements, un calcul de dérive et un calcul de marée. Beaucoup de théorique pour très peu d'utilité dans la pratique. "

Pourquoi cet examen est-il aussi décalé de la réalité ?

20 juil. 2015
1

C'est vrai que savoir se servir d'un GPS, c'est vachement compliqué et qu'il faut des cours! Ce n'est pas sérieux.....

17 juil. 2015
2

C'est vrai que pour passer le hauturier on ne te demande pas de savoir te servir d'un sextant, heureusement, mais on ne t'apprends pas non plus à te servir d'un GPS et cela c'est dommage. Le permis hauturier ne comprends que des exercices théoriques sur des lectures de cartes, des reports de positions sur relèvements, un calcul de dérive et un calcul de marée. Beaucoup de théorique pour très peu d'utilité dans la pratique.
Un sérieux cours de météo, de sécurité, et d'utilisation des moyens de navigation moderne serait plus adapté.

20 juil. 2015
2

Parce que notre brave administration a au moins 20 ans de retard, peut-être 30.

17 juil. 2015
1

Bonjour Calypso2
 

Je réagis à Sic ‘’ ne savaient se positionné correctement’’ je n’arrive pas à concevoir qu’un plaisancier pratiquant la voile ne sache pas se positionné sur une carte ! j’ai plusieurs fois vue des motos boat incapable de le faire, mais jamais un voilier pour la simple raison qu’il est bien rare que nous fassions des routes directes, que nous sommes plus sensible au courant et marée par contre j’ai déjà beaucoup vue de petits pécheurs (amateurs) incapable de connaitre les passes et mouillages de la baie d’a cotés leurs connaissance étant pointue sur leurs zones !!! et tous aussi incapable de lire une carte ou de rentrer dans un chenal qu’il ne connaisse pas (mais ils avaient le permis). Le permis hauturier ne fais pas de nous de bon navigateur(le contraire est tous aussi vrai !) .Pour moi la seul école valable reste les écoles sous l’égide de la FFV, ou d’un moniteur FFV .Même si la aussi la pratique pourrais être amélioré sur le contenue type chef de bord.

Cordialement

 

Ps Philippe je trouve dommage votre deuxième intervention.

17 juil. 2015
0

Depuis 8 mois, je ne me suis pas connecté sur hisse et ho. Hier, je mets un commentaire pour aider la personne.Je constate sue Les débiles et les cons sont aussi nombreux sur le forum.
Quand j'ai mis mon site en ligne, il y a 10 ans, je me suis servi de ce forum pour augmenter le nombre des visites sur ce dernier. Le mettais des commentaires salas avec un lien.
Sur ce forum , deux mots sont à proscrire : permis ou Sarkozy.

17 juil. 2015
0

Si j'ai tout compris :

Il faut le permis côtier ou le crr pour utiliser une vhf fixe et/ou asn. La vhf fixe sera obligatoire à partir du 1/1/2017 au-delà des 6 miles.

J'en conclus que le permis côtier devient quasi-obligatoire à partir du 1/1/2017 pour naviguer, même sur un voilier.

17 juil. 2015
1

non
la VHF sera obligatoire pour la nav hauturiere c'est a dire au dela de 60 milles d'un abri et non de 6 milles

17 juil. 2015
0

Tes deux premières phrases sont justes, mais pas la dernière, erreur de raisonnement.
Si le permis côtier ou le CRR sont nécessaires pour utiliser une VHF de plus de 6W, le CRR suffit pour utiliser cette même VHF au delà de 6 milles, même après le 1/1/2017.

17 juil. 2015
0

Là vous passer le CRR tout seul

C'est l'un des examens les plus utiles

17 juil. 2015
2

Est ce que Sarkozy a son permis?

17 juil. 2015
3

Bon j'arrête de déconner car je pars en mer !

J'ai un peu pété un câble sur plusieurs fils du même acabit.

Pété un câble, car j'en ai marre d'entendre qu'on peut faire le Mont Blanc en tongues et cartes Michelin en bandoulière

Quand je vois sur un autre fil que le type parce qu'il a son permis bateau emmène femme et enfants à la baignade en s'inquiétant juste comment calculer une marée

Quand j'entends les conneries débités par les vendeurs au salon nautique qui vendent un 56 pieds à des retraités qui n'ont jamais fait de bateau avec les mêmes arguments que je vous ai servi

Je pense que le monde est devenu fou

Pire même, je m'attendais à une révolte des insultes comme à gravelotte

Vous avez été bien gentil de me traiter seulement de Con

C'est dire que nous sommes blasés par ce genre de raisonnement

J'ai bien aimé aussi le post du voilier sans moteur: qu'est ce qu'on fait avec les fous furieux ? On les encourage, cela fait progresser la science

Bon c'était mon soir de déprime!

13 sept. 2015
0

Mon commandant, vous devriez baisser d'un ton, vous n'êtes pas le seul sur mer à avoir le droit de profiter des vagues et des dauphins ... Croyez-vous détenir la vérité ?
Le bateau, doit se démocratiser et si des vieux ont envie de se noyer, c'est pas votre problème !
Moi, j'encourage les fous parce que eux, au moins, ils ne se prennent pas au sérieux et quand ils se retrouveront sans moteur dans la rade de Brest ou sur le lac d'Annecy ... ils sortiront les rames ... et pis c'est tout !

07 déc. 2015
0

J'ai des petits voiliers, sur lac, moteur interdit.
Mon moteur est a la maison.
Nous prenons la bouée ou le ponton à la voile, normal.
Lorsqu'il n'y a plus de vent et que l'on doit rentrer, c'est godille.

Ok s'il y avait beaucoup de courant, on aurait des soucis.
Mais il existe aussi des godilles avec des profils optimisés qui donnent bien plus de puissance propulsive.

17 juil. 2015
1

Tu peux passer le même jour le côtier et dans la foulée le hauturier. (c'est ce que j'ai fait).
Le côtier comporte un test théorique avec des questions sur les balises, les règles de mer, etc + une partie pratique (manœuvre de prise de quai, récupérations d'homme à la mer, manoeuvres de base, réalisation de noeuds)
Le hauturier n'est qu'une partie théorique avec des exercices de calculs de caps/déclinaison/dérive, des traçages sur carte, relèvements, et calculs de marée. En général tu peux passer les 2 théoriques dans la matinée, et valider le tout dans l'après midi avec la partie pratique du côtier.
Se présenter en candidat libre est possible (il est cependant recommandé de faire quelques exercices avec des annales pour s'entrainer)

30 sept. 2015
0

Bien je pensais que hauturier était plus compliqué. J'ai acheté tout un tas d'ouvrages pour m'y préparer (que j'ai juste feuilleté pour l'instant ) je ne trouve pas ça facile du tout...

30 sept. 2015
1

Quand on aborde une nouvelle connaissance ou une formation , ca parait compliqué puis avec le temps tout devient abordable.

17 juil. 2015
0

L'autre question c'est est ce que du point de vue des assurances c'est qqch qu'on va te demander.
Je pense pas que le permis te donne le niveau pour naviguer loin et longtemps. Perso c'est plutôt de faire de la voile depuis que j'ai 5 ans et de pouvoir faire a peu près toutes les manœuvres sur mon bateau qui me donne une idée pas trop mal du niveau que j'ai.
Mais ça peut être reproché d'un point de vue légal en cas de pépin non?

Ma grosse faiblesse c'est les marées par contre. Un désavantage de l'apprentissage en méditerranée,..

17 juil. 2015
0

Si vous avez des étâts d'âme avec les marées malgré les nombeuses méthodes, livres et logiciels disponibles sur ce sujet, utilisez un Dériveur Intégral qui vous permettra à 90% de ne plus rien avoir à calculer (consulter tout de même le sens d'évolution de la table des coefficients de marées, pour ne pas, au pire, rester échoué un temps certain.

20 juil. 2015
3

Euh .... j'aurais tendance à penser le contraire car avec un DI on s'approche et l'on passe là ou les plus grands tirants d'eau ne vont pas et de ce fait il me semble qu'il faut être plus précis si l'on ne veut pas rester échoué plusieurs jours et si la dérive est relevée c'est directement la coque qui touche un haut fond .

20 juil. 2015
0

Bonjour a tous ,
Je change un tout petit peu de sujet , quoi que ca concerne quand meme le permis hauturier.
Je n'ai pas prévu de le passer dans l'immediat , mais je voudrais me lancer dans des cours theoriques afin d'en connaitre plus (sur la navigatoin ,la lecture des cartes , etc...) que ce qu'on nous apprend au permis côtier.
Avez des bons ouvrages a me conseiller ou bien ceux fournis en bateau ecole (vagnon ) sont suffisant pour approfondir ses connaissances ?
Taytay

20 juil. 2015
1

Il y a le site de Chausey50 :
www.permis-hauturier.info[...]

20 juil. 2015
0

Super site !
Merci Lulu2

20 juil. 2015
0

@taytay77. Le site ci-dessus est effectivement superbe et très utile pour préparer le permis. Je me suis quand même servi en plus du "Vagnon permis hauturier" qui propose des exercices avec corrigés plutôt bien fait.

20 juil. 2015
2

faber
au sujet du GPS,le vendeur de cuisinière devrait nous apprendre à cuisiner ???

26 août 2015
0

Je constate que ce sujet fait débat.Pour ma part, je pense, à travers ma première croisière en Sardaigne cet été(en tant qu'équipier), que d'avoir quelques connaissances est la moindre des choses. Aussi ai je décidé de passer ce permis? mais, faut-il le faire en candidat libre, ou à travers un enseignement spécialisé? on m'assure 100% de réussite...cela me laisse dubitatif car tout n'est pas évident, ne serait ce que de trouver tel ou tel coin sur la carte d'une région que je méconnais. Par ailleurs, on vous propose un enseignement sur 4 jours, une semaine avant l'examen.J'ai un peu dégrossi le sujet en compulsant le site cité plus haut(www.permis-hauturier.info[...]/ ) et même s'il me parait très bien fait, je note des différences de résultat; l'épaisseur du trait ou des Zv un poil différents entament ma confiance. Enfin bref, il ne s'agit pas de savoir si avoir le hauturier est bien ou pas mais plutôt de savoir comment tracer ma route en vue de cet examen. En surface, je crois l'avoir cerné mais au fond????
A vos conseils et d'avance, merci

26 août 2015
0

On peut passer le permis hauturier en candidat libre mais il me semble qu'il est préférable pour cet examen , de passer par une " école " car il y a plein de petits détails , d'astuces de méthodologies que l'on ne trouve pas dans les livres ou le net , de plus il me semble que lorsque l'on se trompe dans un " exercice " on sait de suite là ou l'on s'est trompé , soit par le prof , soit par un voisin de table et je pense que l'on s'en souvient plus que si l'on est seul devant un corrigé .
Je ne sais pas si pour l'hauturier c'est comme pour le côtier mais aujourd'hui les bateaux écoles sont juges et parties puisque c'est elles qui estiment si l'élève à compris ou pas et délivre le permis , alors certaines peuvent effectivement afficher des taux de 100% de réussite .
Maintenant , enfin à mon avis , permis ou pas , il n'y a que la pratique régulière qui permette de se sentir à l'aise avec le sujet .

26 août 2015
0

En 2010 a Espalmador en plein hiver nous avons été contrôlé et convoqué aux affaires maritimes d'Ibiza car nous n'avions pas de permis .
J'avais beau dire que nous nous ne dépendions pas du règlement maritime espagnol , rien n'y a fait Lé réponse était " vous êtes ou la ? en Espagne non ? alors il vous faut le permis " . Tout ça dans une très bonne ambiance avec les 4 douaniers . c’était même très sympas comme rencontre .

26 août 2015
0

Pour le permis côtier, le "bateau-école" est quasi obligatoire pour la partie pratique (conduite).
Pour l'extension hauturier, c'est jouable en candidat libre si tu es à l'aise avec la géométrie et l'arythmétique. Sinon un "bateau-école" sera plus sûr.
4 jours de formation me paraissent vraiment peu pour le hauturier.
Pour passer l'extension en candidat libre, il faut qu'un "bateau-école" accepte de te présenter (inscrire en fait) et ils sont un peu réticents.
A titre personnel, j'ai tout fait en candidat libre (côtier, hauturier, rivières, vhf) mais ça demande pas mal de travail. (En tout cas beaucoup plus que 4 jours).

26 août 2015
0

J'ai déjà le côtier, fluvial et crr.Je ne pense pas que l'on soit obligé de passer par le bateau école pour s'inscrire; c'est un détail; mais ce qui me semble étonnant, c'est qu'à mon envie de prendre mon temps pour assimiler, on m'a répondu qu'il fallait, au contraire, travailler dans un temps bref de façon à être chaud bouillant le jour J. Or, cela ne me correspond pas. Mais bon, peut être ne suis je pas assez confiant? en tout cas, il y a des exercices çà et là que je ne fais pas dans le temps limite et comme déjà dit, je perds un temps fou à trouver un amer d'une région qui m'est inconnue. Je suppose donc qu'il existe des martingales, des astuces qui pallient à cela.

26 août 2015
1

tout depends de "l'esprit" dans lequel ce cours de permis hauturier est abordé .
S'il s'agit de "bachotage" sans comprendre vraiment en 4j ça peut le faire . Mais je crains qu'il n'en restera pas grand chose . Par contre s'il s'agit de bien s'impregné des techniques et de la problematique tant en securité qu'en responsabilité d'une navigation hauturiere (plus de 60mille actuellement) il faut bien plus de quelques heures durant 4j .

Par ma part ayant donné ces cours il durait tout l'hiver 4 mois à raison de 2/3h chaque semaine plus des "devoirs" a faire à la maison ...il ne s'agit pas seulement de faire un cours mais de créer un debat entre tous les candidats ,debats toujours constructif car chacun apporte quelque chose.Et faire intervenir des institutions ou personnes pointu sur certains sujet elargi les connaissances ,par exemple je faisais venir les Affar , le Cross ,et un copain moniteur au centre de securité maritime ... Et ensuite une croisiere de plusieurs jours était organisé ...

A mon avis le mieux et le plus serieux c'est de passer par une association nautique ... mais ça prends du temps , les Glenans je croie propose le permis.

Juste un exemple : tracer une route avec la regle Crass sur une table dans une salle bien chauffé et le faire sur une table à carte dans un bateau qui bouge avec un debut de mal de mer ce n'est pas pareil et pourtant la nav ce fait bien en mer..

26 août 2015
0

Pour le hauturier, quand on a déjà le côtier, pas besoin de bateau école pour s'inscrire. On peut sans problème le passer en candidat libre. Il faut acheter le compas, la règle et la carte. Le livre et utiliser internet, il y a plein d'exercices. Perso, je l'ai fait en quinze jour, et j'ai eu 18 sur 20.
Effectivement, si on est nul en math, si on ne sait pas faire une règle de trois (pour les marées par exemple), moins facile.

26 août 2015
1

tous ces permis sont des autorisations de se noyer et de noyer les autres dans la légalité.
rien ne vaut la formation par tradition orale ,
que les plus expérimentés forment les débutants ...
hors saisons il serait judicieux d'organiser comme le fait le ycf
des formations diverses :à la nav,l'electricité ,la mécanique ..
le sujet est vaste ,c'est impossible d'enseigner tout ça en 10 leçons
sanctionné par un soi disant permis à des gens qui vont faire des traversées en autarcie
sur h&o on sait faire des réunions saussisson
pour quoi pas en faire d'autres genre bout de ficelle ..
alain

26 août 2015
0

Pas trop d'accord avec toi cette fois ci

passer un permis est un DEBUT d'apprentissage il faut bien commencé a apprendre , et avoir de bonne bases ça ne fait pas de mal pour consolidé ensuite par l'experience ,par la pratique ,par mille et mille nav , j'en apprends encore 40 ans apres ....

Mais quand je voie que certains m^me beaucoup ne sont pas capable de reporter correctement leurs coordonnées GPS sur une carte papier apres 10 ans de nav , je me dis que s'ils avaient consacré quelques heures a passer un permis ils seraient un peu moins ignorant et ça me fout les boules ... Aujoud'hui on navigue en rentrant les waypoint dans l'ordinateur et l'on reste sur le trait tracé à l'ecran en dehors de celà c'est la grosse aventure .

30 sept. 2015
0

Tout le monde n'a pas la chance d'avoir accès à "tradition l'orale" . Et pourtant je suis certain que c'est la meilleure école à la longue, mais si on est pas dans le milieu marin là ou il faut , pour avoir accès à la navigation et la formation tradition , on fait comment?

Même si ce n'est que de la théorie il me semble qu'avant d'aller sur l'eau avec un bateau il faut un minimum de connaissances, il y a de la signalisation, des règles de sécurité, etc.

Tout paraît plus facile pour celui qui sait déjà, mais celui qui ne sait pas est un ignorant en danger. Comme moi :heu:

26 août 2015
0

Tout à fait en Phase avec Calypso 2

Est ce qu'il s'agit de réviser son cours de géométrie de troisième ou d'apprendre à naviguer ?

J'ai essayé de monter sans aucun succès des cours de navigation.

Il semblerait que dés lors que quelqu'un a fait un chèque pour l'achat d'un bateau il s'estime compétent. Ce que veulent les élèves c'est un bateau école pour pouvoir faire des manœuvres dans les ports et casser du bois chez les autres

Ce week end j'ai expliqué sur la panne pourquoi il était dangereux de naviguer à 20 noeuds au radar dans le brouillard: c'est fou ce que j'avais l'impression d'emmerder le monde.

Il y aurait chez le marin une forme de honte à apprendre.

26 août 2015
0

"il y aurait chez le marin une forme de honte à apprendre"

mille fois d'accord , c'est bien triste

26 août 2015
0

bonjour quand on lit certains commentaires on se dit que le marketting et certains medias ont fait assimiler dans l'esprit de beaucoup caravaning et navigation à voile! heureusement la dure realitè remet souvent les choses à leur plaçe! perso j'estime que des que l'on embarque des passagers sur un voilier de croisere des connaissances avèrèes devraient etre incontournable nottamment quand on loue un voilier! la debauche d'electronique rend beaucoup completement irresponsable! un instalateur/ reparateur important de bretagne sud me disait je reçois regulierement des appels paniquès de bateaux qui ont le lecteur de carte en panne à quelques milles des cotes..... comme disait avec justesse un intervenant on part aussi en haute montagne en espadrilles !! et puis arrive une saison particulierement riche en depressions et mauvais temps avec son cortege d'accidents et la l'administration frappe durement pour tout le monde= nouvelles directives, nouvelles reglementation, nouveaux materiels obligatoires etc etc pas toujours avec discernement, mais que faire, tout le monde veut sa part du gateau,consommer, jouir tout de suite, on achete parceque c'est la mode et que l'on a les moyens apres pour l'utilisation?????

26 août 2015
0

@ captain wat
si je lis bien ton post tous ces gens ont leur permis ..
donc il ne sert à rien ..
puisqu'ils ne le passent que pour avoir le carton ..
dans la rade de hyéres tous les ans en été on a un coup de brume à couper au couteau .
il faut se mettre sur le 16 et écouter ..
quand le cross leur dit de faire du nord et qu'il finiront par voir la côte
certains ne savent même pas qu'ils ont un compas ni s'en servir non plus
et pourtant ....
la démarche de l'hauturier reflète un désir d'apprendre ,mais apprendre quoi ????
alain

26 août 2015
0

et bien justement lors de l'apprentissage pour passer un permis (qu'il n'est qu'une validation des connaissances) on apprends à lire une carte marine et a ce servir du compas ,on sait ou est le nord ...

Or si comme tu dit ceux qui ont passé le permis et donc passer quelque heures en apprentissage ne savent pas se servir d'un compas , j'ose pas imaginer les autres qui "savent"

26 août 2015
0

Beaucoup d'entre nous connaissons ou sont des plaisanciers qui maitrisent très bien la navigation hauturière sans pour autant avoir passé un permis mais pour ceux qui veulent apprendre et qui ne connaissent personne pour leur enseigner , il me semble que les bateaux écoles sont préférables à du bachotage en solo .

30 sept. 201530 sept. 2015
0

@Fritz the cat
Sauf tout mon respect:
"certains ne savent même pas qu'ils ont un compas ni s'en servir non plus", là, tu galéjes!
Quoique!
"C'est vrai que savoir se servir d'un GPS, c'est vachement compliqué et qu'il faut des cours! Ce n'est pas sérieux....."
A la lecture d'un tel message, on peut s'attendre à tout!
Je pourrais expliquer à son auteur comment un "ami" s'est mis sur les cayes parce qu'il ne savait pas se servir du GPS. Heureusement son bateau était d'acier!

26 août 2015
1

la démarche de l'hauturier reflète un désir d'apprendre ,mais apprendre quoi ????

Tout à fait pertinent

Il veulent apprendre car ils ne sont pas rassurés; le nombre de gros bateau qui reste dans un cercle de 30 miles autour de leur port est impressionnant. Le bateau c'est un rêve pour beaucoup.

Apprendre quoi, c'est un peu le mal de notre siècle, on n'a plus la patience.

Pour bien apprendre, il faut de la théorie et de la pratique. la théorie tout le monde pense qu'il sait en consultant internet; même mes filles qui se transforment en pédiatre............. Or la théorie reste les bases pour mieux assimiler la pratique.

Si on a fait un peu de théorie (légère) du radar on comprendra mieux ce que l'on peut en attendre et comment le régler.

La pratique, car ce que l'on réfléchit devant son bureau ou en lisant un livre n'a rien à voir avec ce que l'on doit faire en dégueulant sur un pont glissant.

Et puis, la modernité change tout: avec des élèves avec qui je m'évertuais à faire comprendre comment prendre une bouée par vent fort, mer houleuse sur un bateau avec un grand franc bord, il y a toujours le "plus malin" qui explique qu'avec la gaffe magique il n'y a plus de problème

J'ai acheté la gaffe magique, qui a vécu 15 jours; j'attends son retour de SAV pour noël.

Pour en revenir à apprendre quoi: je répondrais qu'en aviation un pilote privé a fait les 3/4 du chemin de la formation d'un pilote professionnel (hors bien entendu l'aspect ingénieur et maîtrise de la technologie: un robin n'est pas un airbus)

En bateau, on s'achète un airbus et on apprend à voler après: toute la différence

26 août 201526 août 2015
1

"En bateau, on s'achète un airbus et on apprend à voler après: toute la différence"
Le permis valide uniquement la théorie. Est-ce qu'on t'apprends à faire un évitement ou un freinage d'urgence en auto-école? non.
Je suis d'avis que le meilleur enseignement pratique reste le bda unique (copain, parent, club), 1 bateau qu'on apprend à connaître, accompagné d'une personne expérimentée (je n'ai pas dit assermentée ou certifiée) qui te "laisse les commandes". Tout à fait d'accord avec toi: ça ne se fait pas en 1 weekend. C'est pareil dans toutes les disciplines un tant soit peu techniques.
Le reste, ça marche aussi mais c'est du bricolage.

07 déc. 2015
0

"Est-ce qu'on t'apprends à faire un évitement ou un freinage d'urgence en auto-école? non. "

Par exemple:
La FFMC (Fédération Française des Motards en Colère) se bat pour que le permis évolue vers plus de formation depuis 30 ans, mais cela évolue lentement. Mais ils ont créé des écoles de pilotage pour justement former à l'aisance au guidon et à l'évitement des accidents.

Dommage qu'en voile il n'y ait que la FFV (qui ne s'intéresse qu'a la compétition) et d'autres organisations qui ne s'intéressent qu'à la vente par des industriels.
Les associations de plaisanciers ne sont pas visibles ni entendus.

26 août 2015
0

bonjour fritz je ne comprends pas bien ton post=" tous ces gens on leur permis"=non certainement pas!! ce que je veux dire c'est que de plus en plus( pas toujours pas d'amalgame!) on achete un voilier comme un camping car( je n'ai rien contre les campings cars au contraire) mais avec un camping car avec sa petite famille en cas de coup de vent brouillard etc on peut attendre au bord de la route l'accalmie, en mer il faut ramener tout le monde au port! pas de plaçe pour l'incompetançe ou la panique pour le reste ok avec toi j'ai volontairement edulcorè mon commentaire pour rester sympa! perso je partage l'avis de, daboville, avant la reglementation à outrançe dabord responsabiliser, eduquer,informer! si avant de signer leur cheque les acheteurs etaient obligès de faire 8 jours de navigation " hors ambiançe apperitif" il y aurait des gros deficits dans les carnets de commande!
la demarche de l'hauturier devrait (pour repondre à ta question) apprendre à prendre une cape courante, mouiller correctement, prendre la fuite, reagir devant une blessure ou un malaise,faire une estime correcte manuellement, envisager un demattage et les solutions, positionner correctement trainard ou ancre flottante, gerer sa fatigue dans le mauvais temps, etablir une voile de cap, interpreter une carte meteo ,prendre la bonne option etc etc, bref tout ce que l'on peut rencontrer en hauturier c'est à dire quand on est seul à 5, 10 jours,un mois de toute terre avec ce que l'on a appris! la on a le permis sur papier ou virtuel ainsi que le verdict cordialement

26 août 201526 août 2015
1

Je n'ai aucun permis hauturier, et je navigue comme cela depuis 50 ans, et relativement loin ; par contre j'ai un brevet de Pilote pro avion, dont je ne me sert plus à 70 ans passés, causes professionnelle et médicale.
J'ai proposé à mes équipiers embarqués de les former à la navigation aux instruments, navigation qui va beaucoup plus en détail que le simple usage du GPS ; certains ont été intéressés et en ont tiré des enseignements utiles, notamment pour aborder par nuit noire des endroits où ils n'auraient pas osé aller avant.
Mais j'ai constaté, malheureusement, que beaucoup étaient limités intellectuellement, notamment dans la redondance des instruments, et qu'ils décrochaient de l'enseignement en cour de route.
Alors c'est comme en aviation : tout le monde ne peut pas aborder de façon sécuritive la navigation de nuit à proximité des côtes.
Ceci étant, en aviation, on ne peut pas stopper et jeter une ancre en attendant que le jour se lève.... d'où une formation poussée sur simulateur avec toutes sortes de pannes, précédent une formation sur avion et une expérience de plusieurs centaines d'heures : inenvisageable en plaisance : il n'y aurait plus aucun acheteur de bateau

07 déc. 2015
1

Ben moi j'ai passé le côtier pour pouvoir prendre la barre d'un bateau à moteur à l'occasion (ça peut servir) et ensuite le hauturier pour le plaisir d'asseoir mes connaissances en navigation en travaillant sur une carte bien étalée sur une table qui ne bouge pas tout le temps et sans être à 6 ou 7 autour dans un carré inconfortable lors d'un stage trop court... Je n'en ai jamais eu l'usage (du permis, pas des connaissances) parce que je navigue sur des voiliers mais c'était un bon support pour apprendre. Alors pour 38 € de plus ce n'est pas inintéressant.

26 août 2015
2

bonjour daniellouis perso j'ai une profonde admiration et respect pour les aviateurs,domaine dans lequel je ne me sens pas du tout à l'aise!la on est dans un tout autre domaine de competançes !! les aviateurs sont souvent d'exellents marins!ramener son airbus avec des souçis à bord c'est autre chose que de se coltiner un petit forçe 8!! je crois qu'à choisir je prefererais meme un bon 9

26 août 2015
1

Bonjour, je ne suis pas tout à fait d accord avec les deux derniers intervenants. Il faut comparer un bateau de plaisance (voile ou moteur) a un avion de tourisme , les compétences réciproques' et non partir sur des formations de professionnels en simulateur..... J ai également fait de l aviation de tourisme , mono et bi moteurs, mon instructeurs était très limité et nous nous sommes perdus x fois,,quand on ne se faisait pas remonter les bretelles pour survole de zones interdites''.. Pour moi au niveau amateur l aviation ou la nav de plaisance sont un peu comparable....le risque est sensiblement le même'...."on ne s arrête pas dans une aire d autoroute en cas de force 9/10.... Et un avion de tourisme plane sans moteur et peut se poser en difficulté'......les techniques actuelles de nav se ressemblent.....les deux loisirs sont très impact es par la meteo etc.....pour les permis nav, même si les formations sont dépassées, c est mieux que rien....on général un voileux possède les permis côtier (niveau) sans le savoir...ok l hauturier est dépassé mais connaissance encore utile en cas de panne électronique (carto/gps) ....

26 août 2015
1

Salut LECELTE.
En matière d'instructeur, tu n'as vraiment pas eu de bol ; tu es tombé sur un mauvais comme mauvais ! incidemment, j'en ai connu un, qui pouvait être perdu à 20 km de son terrain.
Ceci étant, dans le petit développement que j'ai commis, je n'ai parlé que de la navigation, mais aucunement du maniement du bateau et de tout ce qui se rapporte à la voile et à la mer, qui réclame bien entendu une expérience sur le tas.
Et il préférable d'acquérir cette expérience sur les BDA (Bateaux Des Autres) avant de tester ses propres capacités de skipper.

26 août 2015
0

Les principes basiques de positionnement sont communs à l'avion et au bateau. L'électronique peut aussi tomber en panne en avion (vécu) et il reste toujours le compas.
Le moniteur que vous citez n'a de moniteur que le nom. Perso tous les moniteurs que j'ai connu étaient des gens valables, ne laissant jamais passer une erreur, et faisant tenir des nav. rigoureuses (ce qui est le minimum pour un moniteur), et pas des clowns. On passe effectivement beaucoup de temps à s'entrainer à se poser en catastrophe mais en situation réelle le risque n'est pas négligeable (chaque année des morts en attestent). En bateau tant qu'il y a de l'eau à courrir on est en relative sécurité.

26 août 2015
2

J'ai réellement découvert la voile voilà deux ans à quelque chose près alors que cela fait 35 ans que j'habite au bord de la méditerranée. Quel gâchis! bref, je suis donc un enseignement régulier sur un figaro et je pense maitriser assez bien tout ce qui est réglage de voiles. Nous faisons de temps à autre une navigation, carte à l'appui; on cache le gps et à un moment donné, on compare et ce, en relevant toutes les heures, route, mer etc. sur le carnet de bord. Cet été, en Sardaigne, je me suis vite rendu compte que plus on naviguait et plus le chemin à parcourir au niveau initiation serait long ! je pense notamment à l’amarrage. Traverser les bouches de Bonifacio en fuyant avec 39 noeuds de vent, deux ris au départ, pour finir au génois à une vitesse de 8 noeuds sur un dufour 405, m'a réjoui. La météo annoncée nous a permis de la jouer le sécurité et de rentrer au port un jour plus tôt. Nous naviguions à la carte, car çà me parait essentiel au départ, et nous ne manquions jamais de repérer amers et autres bien à l'avance, par jeu mais aussi par sécurité. De plus, je ne vous dis pas le monde qu'il y avait. Le gps, de toute façon, était à l'intérieur du bateau avec un écran tout petit. Il nous a juste servi à vérifier nos données. Je pense qu'en tant que débutant, çà n'est pas si mal et j'ai bien l'intention de passer le hauturier pour toutes les raisons que vous avez données mais aussi, parce que le temps d'un week end, il nous arrive de partir sur un petit 8m à moteur.
Le problème est le suivant: soit je le travaille seul sur internet, soit je retourne à l'école.Ma demande a été de le bosser à un rythme qui fasse que les choses soient bien assimilées, sans se prendre la tête ni le stress d'un examen.. le mieux que j'ai trouvé, c'est 4 jours pleins une semaine avant l'examen ou sur un mois à raison de 3h/semaine plus exercices mais en passant cet examen 1 mois après...
qu'en penser?

26 août 2015
1

Il me semble que si c'est pour obtenir le permis la première solution est la meilleure car on est à fond dedans et cela me parait plus simple tant que l'on est chaud mais si c'est pour acquérir de façons durable les connaissances c'est peut-être la deuxième solution qui faudrait choisir et si c'est possible voir avec 2/3 participants pour se retrouver en dehors des cours pour bosser ensemble , certains auront mieux assimilé une partie des cours alors que d'autres une autre .
De toute les façons , c'est la pratique régulière qui fera à la longue que les choses seront assimilées et comprises et pas un bout de papier .

26 août 2015
1

Le permis hauturier est facile et se résume à ce qui est décrit sur les livres ad hoc. Il suffit de savoir et d'utiliser correctement les formules basiques de calcul d'une route avec report sur une carte que l'on doit savoir lire sans ambilguité, ce qui est toujours utile en panne de GPS (il serait d'ailleurs plus réaliste et cohérent qu'un minimum d'astro fasse partie de l'examen) et savoir calculer les marées.
Il peut ètre travaillé sans problème individuellement ou collectivement (plus sympa et agréable s'il y a un bon formateur). Il suffit d'appliquer exactement ce que le livre de formation vous demande et faire avec tous les exercices, pour arriver relaxe à l'examen. Celui qui a déjà navigué ne peut que le passer facilement, s'il lit correctement les enoncées, et ne fait pas d'étourderies grossières.

12 sept. 2015
0

@outremer
pour une centaine d'euros,soit bien moins cher qu'un sextant
correct,tu a un 2émé GPS avec son stock de piles(ex garmin 72H)en 5 secondes tu obtient une position dont la précision fait palir les experts du sextant....donc l astro....??

26 août 2015
0

Il serait bon que sur un forum sérieux comme l'est H&O, nous cessions d'entretenir ce flou qui semble ravir certains et nous nous tenions à la terminologie officielle …

… en l'occurrence :

  • le permis de conduire des bateaux de plaisance à moteur
  • ses options "côtière" et "eaux intérieures"
  • son extension "hauturière" . ;-)
26 août 2015
1

Outremer

Tout à fait d'accord

Si je fais cette comparaison avion / bateau, c'est que globalement la problématique est la même sauf que ............ dans un cas vous avez 10 minutes voir plus pour vous asseoir, reprendre vos esprits, posez vos coudes sur la table, vous faire un café etc... dans l'autre en un quart d'heure vous avez fait 50 km vous avez une petite carte pliée sur vos genoux et une légère sueur dans le dos et sur les mains quand un petit brouillard vient vous gâcher la vue.

Donc un PP, qui n'a pas envie d'aller ramasser le linge dans un pré va être très attentif à sa sécurité et donc à son niveau de compétence; par ailleurs , aucun moniteur ne va vous lâcher avec votre brevet tout neuf pour faire un aller retour en corse sur le superbe bimoteur du club.

En aviation il y a un encadrement sérieux; je pense qu'aujourd'hui les règles ont pas mal évolué et que tout le monde doit utiliser son GPS même non réglementaire pour ne pas se paumer en lozère; c'est fou ce que les montagnes se ressemblent !

En bateau, il y a cette fausse sécurité du plancher des vaches, mais, même si la mer pardonne plus car on flotte plus facilement qu'on ne vole, il n'y a pas de récif, ni de tronc flottant en plein ciel et les routes de collision sont organisés.

Par ailleurs pour un PP, le mauvais temps, l'incite à rester au bar du club en attendant sa fenêtre alors qu'en bateau il faut parfois plus de 60 heures de traversée et Monsieur Météo peut avoir fait la fête la veille.

En revanche en avion il y a plus une technique intellectuelle et en bateau il faut plus de technique physique.

Mais le permis hauturier n'a rien à voir avec le PP2 et la formation non plus. Mais je le répète faire des calculs en avion à l'époque où il n'y avait que la règle à calcul que l'on appelait computer est infiniment plus difficile que faire son point à la gonio.

Mais ce que je veux surtout souligner c'est que 80 % des plaisanciers passent à travers les gouttes et n'ont aucune idée des exigences qu'il faudrait avoir. Dans la mesure où ils savent nager ils peuvent apprendre sur le tas.

26 août 201526 août 2015
1

Bonsoir,
j'ai passé le permis hauturier en candidat libre à Sète en 1993. J'étais titulaire du permis A depuis des temps immémoriaux. Pour être honnête, je pensais l'avoir haut la main sans trop me fatiguer les méninges, étant donné que je croyais avoir quand même quelques rudiments de navigation depuis le temps que les voiliers bouffaient mon capital. En gros, simple formalité. Et pourquoi que je voulais l'avoir ce permis? Ben parce qu'un copain avait acheté un Possilipo de 12m avec 2 Caterpillars dessus, qu'il n'avait pas trop le temps de s'en servir et qu'il acceptait de me le prêter pour aller pêcher au thon sur les fosses. Avec le voilier, c'était moins pratique.
Donc j'achète le bouquin rouge d'exercices, la carte et même le code Vagnon qui en était toujours au permis B et C.
Et en potassant le programme, je me suis rendu compte que ce n'était pas si simple, et surtout que finalement, ben je ne savais pas grand chose. En effet, je ne savais même pas faire valoir une route, je ne savais pas non plus que l'on pouvait faire un point par arcs capables, j'ai aussi appris à naviguer avec les courants en prévoyant ma route en fonction des renverses, à calculer un point et une heure de rencontre entre deux bateaux ou plus naviguant à des vitesses différentes, à me positionner sur une droite en relevant la hauteur d'un amer remarquable, à me passer de carte au large en traçant ma route sur du papier millimétré, etc... etc. J'ai même appris qu'il y avait des endroits où la mer montait et descendait, ils appelaient ça les marées, je crois, et dans la foulée, appris la règle des douzièmes. De plus, l'examinateur était un gars super, un vieux de la vieille qui était enchanté de voir qu'il restait quelques personnes pour s'intéresser à la navigation et avec qui, une fois le permis en poche, nous avons eu l'occasion de discuter à maintes reprises devant un pastis bien frais.
Je me sers toujours en nav de ce que j'ai appris, bon, plus pour m'amuser et garder la main que par réel besoin. Je pense aussi parfois au jour où le monde va basculer dans le chaos et qu'il n'y aura plus de signaux à recevoir dans nos supers appareils bien sophistiqués, et je gonfle ce qui me reste de pectoraux en en sachant que moi, je pourrai aller là ou je veux simplement avec une carte et une règle Cras. En admettant qu'il reste encore des coins où aller, mais c'est un autre sujet.
Bon, pour conclure, en ce qui me concerne, l' expérience a été enrichissante, je ne regrette pas d'avoir perdu un peu de temps à apprendre, et même si cela ne m'a pas rendu meilleur, en tout cas, je ne suis pas plus mauvais. Et en plus, le jour où je veux louer un de ces engins malodorants qui sont propulsés par un voire plusieurs moteurs, je ne suis pas obligé de rester dans les 300m... :mdr: :mdr: :mdr:

12 sept. 2015
2

" Je pense aussi parfois au jour où le monde va basculer dans le chaos et qu'il n'y aura plus de signaux à recevoir dans nos supers appareils bien sophistiqués ": tiens je constate qu'il y a des gens qui pensent!!! (pas beaucoup d'ailleurs)

12 sept. 2015
0

Tellement enthousiasmé par mon expérience de cet été, j'ai donc décidé de potasser l'extension hauturière.
Vous connaissez, sans doute, ce site gratuit:

www.permis-hauturier.info[...]dex.php

Mais je suis allé à la rencontre de celui ci:

www.pilote-assistance.fr[...]pip.php

Les cours sont très bien faits, très clairs; on avance lentement mais surement. Est ce à dire que tout cela est suffisant pour passer le permis en candidat libre? je ne sais pas mais vraiment, vous assimilez son contenu sans vous prendre la tête et de façon assurée.Son concepteur est, par ailleurs, très disponible et répond très rapidement aux problèmes rencontrés. Une participation de 39 euros est demandée, valable trois mois.
Ceci n'est pas une pub mais seulement un avis raisonné susceptible d'intéresser la plupart d'entre nous, permis ou pas en vue...

12 sept. 2015
0

moi j'avais combiné la formation sur internet plus un stage de 3 jours franchement je suis arrivé alaise au stage quasiment pret ou pret a passer le permis mais si le budget n'est pas serré c une formule sympa pour avoir beaucoup de chance de réussite a l'examen
ne pas oublier le stress de l'exam et en plus le jours de l'examen il y avait des pieges il y a eu 5 recalé sur 15 personne

12 sept. 2015
0

Pourrait-on savoir quel type de pièges?

13 sept. 2015
0

désolé je me souvient seulement que bien que j'etait super préparé ,(bateaux et croisiere etant prévus )j'ai dus relire les 2 navigue a plusieurs reprise et dans les questions aussi les choses etait differente des cours

13 sept. 2015
0

je me souviens d'un piege (totalement con d'ailleurs) c'était vraiment vicieux .

C'etait un calcul de hauteur d'eau a une certaine heure ,regle des 12eme etc mais mais les horaires était lors du passage aux heures d'été ,ou d'hiver vers les 3h du matin ....vous pensez bien tout le monde avait faux

12 sept. 2015
0

Je pense aussi parfois au jour où le monde va basculer dans le chaos

Tu feras du bateau avec ta petite famille ?

12 sept. 2015
2

Regarde ce qui se passe en ce moment... tout le monde essaie de se barrer des coins chauds en bateau. Ben nous au moins, ce ne sera pas un pneumatique merdique vendu par un consul honoraire.
Non, je déconne... :acheval: :acheval: :acheval:

12 sept. 2015
0

J'ai passe le permis hauturier il y a plus de 30 ans pour pouvoir louer des 45 et 50 pieds auprès de loueurs anglo-saxons C'était nécessaire pour ne pas se voir imposer un skipper. Fort de 20 de voiles j'avais penser qu'il s'agissait d'une formalité, ben il s'en ait fallut de peu que je le rate. Ca fait du bien de revoir certains fondamentaux.

13 sept. 2015
0

Le principal est passé sous silence, comme d'hab.

Le permis ne concerne que les bateaux à moteur (voir définition)
En France, les cours hauturier sont destinés aux voileux quasi exclusivement.
Et que j'te corrige le courant et le vent et patati et patata ... et j'te calcule la marée et le tirant d'eau pour pas planter la quiquille et l'âge du capitaine ...

Dans les pays anglo-saxon, les cours sont destinés aux skippers de bateaux à moteurs, sans équivoque.

On apprend beaucoup au hauturier et je le recommande vivement aux voileux, même s'il n'est pas obligatoire .... ils prendront la mer un peu moins ignares même s'ils le ratent.

13 sept. 2015
8

Bonsoir,
t'as pas dû t'y présenter, sinon tu saurais qu'en France, les cours pour le permis hauturier ne concernent que les bateaux à moteur. Et les voileux ignares, tu sais ce qu'ils te disent ??? :mdr: :mdr: :mdr:

29 sept. 2015
3

Bonsoir,
Certains ont beaucoup critiqué mon site en le trouvant minable. Je suis content et très fier du message mis sur le livre d'or. Il récompense tout le travail que j'ai dessus. En plus Fabien me remercie gentiment. Cela sait plaisir . Je suis en train de préparer une version pour les smartphones.

le message

Le bateau école ne pouvait me prendre en cours pendant les mois de juillet et aout car trop de monde en cotier. Suis tombé sur votre site et travaillé dessus (aucune notion de navigation à l'origine) : tout est parfaitement expliqué. viens de me présenter en candidat libre à la cession de Marseille en septembre : réussi avec 18/20. il y avait 1exo courant subi + 1exo courant prévu + une marée + 2questions secu+ 1 gps + 2 meteo. Classique mais les 1h30 passent vite ! sur les 7 à passer, 5 etaient en candidats libres et 3 avaient préparé sur votre site, gros succes !!

Merci encore

L'adresse du site pour ceux qui ne le connaissent pas. Il est gratuit et libre.
www.permis-hauturier.info[...]dex.php
Cordialement
Philippe

30 sept. 2015
0

j ai tout les permis, canal lac cotie hauturier etc , et je peux vous dire a quoi ca sert, ca sert exactement a etre dans certaines conditions en parfaite légalité, ca ne sert a rien d autre ... la mer, voile ou moteur, je l ai aprise Avec des gens qui s y connaissent et que je remercie ...

30 sept. 2015
0

et ça recommence ...

30 sept. 2015
0

Personne n'oblige à passer le permis hauturier, qui est pour certains une façon d'apprendre le minimum théorique à savoir pour mener une route (le GPS pouvant tomber en panne). Il n'y a pas une seul méthode pour apprendre. Et il n'est pas mauvais de pouvoir confronter ce qu'on croit savoir à ce qu'on doit vraiment savoir (perso pilote avion, le permis hauturier préparé dans une ambiance sympa, m'a permis d'adapter mes connaissances à la carto marine (ensuite j'ai suivi des cours d'astro). Pour la navigation hauturière en voilier je l'ai fait tout seul progressivement en adaptant mes lointains exploits sur vrais petits dériveurs.

A chacun sa méthode.

30 sept. 2015
0

@Chaussey50

"Certains ont beaucoup critiqué mon site en le trouvant minable"

????????????

Il est très bien votre site !

et s'il est efficace et utile c'est encore mieux

Maintenant le sujet ne prête ni à la rigolade ni aux pinups dénudées

30 sept. 2015
0

chaussey50: il estr trés trés bien ton site; il y auras toujours des gens pour critiquer le boulot des autres amis eux ne font rien- maintien ton site, je le consulte de temps en temps
a+

30 sept. 2015
0

@chausey50 : ben moi aussi j'ai préparé mon hauturier avec votre site. J'ai lu le guide Vagnon et fait les exercices de votre site. Je l'ai passé en candidat libre et ça a marché.
Merci beaucoup pour ce site.

30 sept. 2015
0

Idem, en candidat libre, avec le code Vagnon et les exercices de ton site. Résultat, 18 sur 20. Merci

30 sept. 201530 sept. 2015
0

Bonjour, depuis que je me suis inscrit ici, c'est la première fois que j'interviens (je n'ai pas vu d'endroit où se présenter d'ailleurs).
En effet, je n'ai absolument aucune expérience de la voile, et très peu d'expérience du bateau à moteur (du moins pas suffisamment pour dire que j'ai de l'expérience). Je viens de tomber par hasard sur le sujet du permis hauturier.
Entre ceux qui disent que ça ne sert à rien, forts de leur immense expérience à naviguer partout et depuis longtemps, incontestable et incontestée bien sûr, et ceux qui pensent que c'est superflu car juste destiné à naviguer au delà des 6 miles en toute légalité, mais que...etc, etc, etc... ou bien que ce doit être réservé aux seuls bateaux à moteur, ceux qui disent que candidat libre c'est suffisant pour obtenir le permis, personnellement j'ai une opinion toute différente.
Je fais partie de ceux qui n'ont aucune expérience à la voile donc, pourtant, il me semblait logique de commencer par le commencement : apprendre tout simplement les règles de base. Comme pour la voiture. Peut on envisager de conduire sans au moins apprendre la signalisation ? Et croyez vous qu'avoir le permis de conduire voiture fait de nous des pilotes de rallye émérites ? Non, bien sûr, c'est en conduisant qu'on devient conducteur, pas en ayant simplement le permis (et là en revanche, je suis un peu plus expérimenté et j'ai tous les permis). Donc pour ce qui me concerne j'ai pris ces permis (que j'ai tous... et oui...) non pas comme des moyens de passer pour un marin aguerri et amariné, mais comme le point de départ de mon apprentissage, logique !

J'ai eu de la chance, mon formateur de bateau école se définissait de "l'ancienne école", lui même ayant été formé à celle-ci avec son formateur. Et plutôt que de se cantonner aux seuls cours minimum, il a débordé pour nous faire travailler (nous étions 2) selon les méthodes "anciennes" (sic). J'ai donc découvert pendant 5 semaines (et non 5 heures), outre toute la signalisation avalée durant le côtier, que préparer une navigation était loin d'être seulement "Tiens, il fait beau, ça souffle, je pars le nez au vent et je me fie à mon instinct." C'est sûr ! pour savoir lire, pas besoin d'aller à l'école, mais quand même ça facilite pas mal les choses et surtout ça donne une méthodologie. Donc oui, je suis "légalement" qualifié, mais pas du tout expérimenté et ces permis m'ont permis de réaliser que j'avais vraiment besoin d'apprendre.
Ce qui m'amuse aussi c'est que chacun a bien sûr sa petite opinion sur le sujet parce que "moi, môssieur, j'ai 100 ans de navigation, moâ". Ah oui ? Alors pourquoi y a-t-il tant d'inconscients en mer, qui ont tous de l'expérience aussi ? Au moins les permis fixent des limites, des règles de conduite (personnelles j'entends) et montrent que partir en mer se prépare, même et surtout en voilier.

Une question.
Sur mon livret de formation de voile (et oui, même si "légalement" je n'en n'ai pas besoin, je suis une formation de voile) pourquoi, pour chaque niveau, on voit des acquis théoriques de navigation ?
Se situer sur la carte sans instruments, repérer un alignement sur la carte, dans le paysage, utiliser le compas de relèvement, faire le point par 3 relèvements, mise en pratique de la sécurité, tenue du rôle de navigateur, définir plusieurs routes et choisir la mieux adaptée aux condition à réaliser une estime fiable sur plusieurs heures en tenant compte de la dérive due au vent et au courant, route fond, route surface, cap compas, cap vrai et j'en oublie. Pourtant tout ça me parle car c'est un langage que j'ai appris pendant que je passais mon permis hauturier. Peut être que finalement c'est plus utile qu'on ne pense !!
Quant au calcul de marée, franchement, il y a plus compliqué comme épreuve, alors forcément, quand on n'est pas matheux, on n'apprécie guère de faire des calculs (il est plus facile de dire que ça ne sert à rien), mais c'est quand même sacrément utile, peut être pas en méditerranée mais par ici, en Atlantique, c'est indispensable, on peut aussi faire "au pif", c'est vrai. Et puis il n'y a pas que l'estran dont il faut s'occuper, il y a aussi les sondes découvrantes négatives et divers dangers affleurants, c'est quand même pas pareil.

Alors certes on peut dénigrer ces permis, pour autant je ne suis pas certain que certains connaissent - ou se rappellent encore - que W=D+d, pourtant avec tout ce qu'il y a même sur un voilier, ça a son importance. Après on peut aussi apprendre sur le tas, et puis oui, c'est vrai avec toute l'électronique embarquée... quand même !!
Ça me fait penser à ceux qui ne savent même plus lire une carte de nos jours, sur terre, parce qu'il y a le GPS dans la voiture, la panacée !! Et le jour où il n'y a plus de batterie ? On fait comment ? Dixit mon formateur pour le hauturier, lui-même marin de très longue date moteur+voile.
Alors d'une part en tant que néophyte, je trouve ces permis d'une grande utilité et l'expérience en bateau complète la qualification théorique, au moins elle m'aura permis de me rendre compte de notre petitesse par rapport à la mer, et ça, j'ai pu constater que certains étaient plus inconscients que moi qui ne suis qu'un pur novice.

Enfin pour répondre au sujet, le jour du permis hauturier, j'ai retrouvé un copain qui affirmait à qui voulait l'entendre qu'il n'avait pas eu besoin de cours, car pour la théorie, les livres et les exercices étaient largement suffisants. Il a fait partie des 4 recalés (deux autres étaient aussi en candidats libres) et pour ma part j'ai réussi haut la main (18.5/20) mais j'en ai conçu une extrême humilité face à ce qui m'attend. Au moins pendant ma formation voile, qui commence en fin de semaine, certains cours théoriques seront plus faciles pour moi que pour les autres, non titulaires d'un seul des permis. Pour le CRR, j'ai la chance d'avoir reçu une formation dans le cadre de ma profession qui se trouve très, très, très largement au dessus du niveau demandé. Pour autant, je prendrai quand même des cours avant de la passer. Je dois donc être maso quelque part....
Voilà j'ai été long, désolé, je ne le ferai plus, juré, craché.

30 sept. 2015
0

C'est bien, et on ne va pas te reprocher d'être sérieux!
Ce qui est plus important encore, c'est l'expérience que tu vas acquérir dans les prochaines années.

01 oct. 2015
0

@Alain44 : ben chacun son truc. Moi j'en connais un paquet qui ont passé le hauturier en candidats libres et l'on eu sans problème. J'ai fait partie. Ca fait économiser plus de 300€.
Perso j'ai aussi passé le CRR et le code de la route (en vue du permis moto) en candidat libre.

01 oct. 2015
0

Bon d'apres ce que je vois sur ce post , passer le hauturier ( c'etait mon idee de depart à vieillot ne sert a rien . J'ai passé mon permis CRR en belgique qui m'autorise a naviguer partout comme je veux ..... alors que en realité j'ai quasi rien appris . Ce que je pense plutot faire c'est apprendre sur le terrain avec un vrai marin et surtout pedagogue ( il ne le sont pas tous ...) pendant deux a 4 semaine mini

Mon fifty sera quasi terminé en base pour fin 2016/17 . Restera en 17/18 a l'equiper en matos electronique et enfin apprendre vraiment a naviguer a partir de 18/19 , pas comme a l'ecole des enfants .
Alors le choix de ce marin formateur sera tres important pour moi . Avis aux amateurs ... :pouce:

01 oct. 2015
0

Essaye de négocier un prix de groupe on sera deux :mdr:

Question d'un ignorant , c'est quoi le CRR ?

07 déc. 2015
0

Les faits, rien que les faits: j'ai finalement opté pour un apprentissage personnel; pour cela, j'ai pris un abonnement chez:

www.pilote-assistance.fr[...]pip.php

29 euros et un suivi très correct puisque le propriétaire de ce site demeure à votre écoute et répond à vos questions et vous appelle si cela s'impose.

J'ai acheté le code vagnon exercices et ai compulsé le site:

www.permis-hauturier.info[...]dex.php

Le seul site gratuit.

Franchement, avec un peu de travail, cet examen est largement à portée de nos petits cerveaux. j'affirme que, si vous maitrisez les exercices de ces trois moyens de connaissance, tout se passera bien.

Résultat: obtention avec une note très correcte. Il me reste à perfectionner la navigation; tout viendra en son temps, à mon rythme.
Que cela encourage ceux qui voudraient tenter l'expérience, le travail sur carte me paraissant indispensable mais pas suffisant.

07 déc. 2015
0

bravo , voici une bonne fondation pour construire l'édifice

07 déc. 2015
2

Aussi bravo.
Une belle conclusion:
"Il me reste à perfectionner la navigation; tout viendra en son temps, à mon rythme."
Je suis entièrement de votre avis.
2 points sur le site:
1. Beaucoup d'internautes me posent des questions et je leur réponds très rapidement. Tout cela gratuitement. Pas de publicité sur le site
2.La météo n'a été pas facile pour le site.
Ces derniers jours, les vents ont soufflé sur Le Permis Hauturier, mais ça y est, la météo est à nouveau favorable. Nous avons changé de port d'attache.
De plus, nous sommes en train de peaufiner la carène de la prochaine version, à venir début 2016 (nouvelle interface, accès facile depuis les téléphones et les tablettes,..).
Bonne visite & à bientôt.
www.permis-hauturier.info[...]dex.php

07 déc. 2015
0

Ah non ils remettent ça! :goodbye:

07 déc. 2015
0

J'adore ce message

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un soleil gros comme ça

Après la pluie...

  • 4.5 (79)

un soleil gros comme ça

mars 2021