permis côtier ou stage de manoeuvres de port ?

Bonjour,
J'ai utilisé la fonction recherche et je sais que le sujet a été abordé. mais je voulais un complément d'info.
Ayant le projet à moyen terme d'acheter un bateau, je voudrai me perfectionner pour les manœuvres de ports.
Il existe des écoles de voile qui propose un stage sur 1 week end consacré exclusivement au manœuvres de port.Le prix est la moitié a peu près du permis cotier (160 euros).
Du coup, j'hésite entre les deux car il est peut être plus intéressant de payer un peu plus mais d'avoir un permis et une formation supplémentaire mais peut être que le permis n'est pas la bonne solution par rapport à l'attente que j'ai.

elisa

L'équipage
27 fév. 2008
27 fév. 2008
0

le permis côtier
Peut parfaitement se potasser tout seul avec le bouquin. Du moins toute la partie théorique, qui n'est guère que du "par coeur". Et la partie pratique est extrêmement limitée et, qui plus est, peu adaptée à quelqu'un qui veut se consacrer à la voile.

Un stage de manoeuvres me paraît autrement plus intéressant.

28 fév. 2008
0

d'accord

Bonjour,

Je suis complètement d'accord avec mon cousin Hub... Les stages FFV sur les manoeuvres de port sont plus adaptées, moins chères qu'un permis côtier sauf si tu veux exercer un métier en plaisance. De plus, tu peux pour 70 euros (ref 2007, faire un stage sur ton propre bateau, donc travailler ton appropriation avec plus de finesse. Enfin, si le moniteur (trice) est sympa, il (elle)te donnera quelques petits conseils sur tes règlages de gréement dormant. J'ai passé un we sympa et utile en avril dernier au Cap d'Agde.
Amicalement,
Jean-Marie

28 fév. 2008
0

partage aussi cet avis
Le permis cotier ne te servira pas à grand chose pour manoeuvrer un voilier.

Rien de mieux que quelqu'un te montre sur ton bateau, et que tu essaies tranquillement plein de trucs.

Tu pourras facilement répété plein de manoeuvre le soir sur le quai des pompes à essences. Pourqoui ? Parcequ'il est habituellement tapissé de pneux et autres défenses qui t'éviterons d'abimer ton bateau si tu foires un truc.

Jacques

28 fév. 2008
0

Une autre idée
est de faire des manoeuvres 100% à la voile, en gardant le moteur débrayé par exemple par sécurité.

Prendre un coffre à la voile, partir du coffre itou, mouiller et partir d'un mouillage à la voile, etc..., permettent de bcp mieux "sentir" un bateau et faciliteront grandement les maneuvres d'abordage et de départ de ponton.

C'est ce que je fais systématiquement en école de croisière.

RV

28 fév. 2008
0

l'avantage du permier côtier...
...c'est qu'au minimum tu auras appris quelques règles de barre, de navigation, de balisage, de sécurité... etc,

Pour les manœuvres de port, c'est plus délicat avec un voilier, même en rentrant dans la même place.
Il suffit que le vent soit 20° plus à droite et 5 Nds plus (ou moins) fort pour que la manœuvre ne soit plus tout à fait la même.

Maintenant il m'arrive d'en voir qui "merde" leurs manoeuvres toujours de la même manière... :-D

Et il m'est arrivé d'en foirer (je touche du bois) quelques fois...

;-)

28 fév. 2008
0

Manoeuvres de port
le mieux, amha, est d'en faire un max avec TON bateau seul et hors saison (hors témoins sarcastiques ;-) ) pour t'entrainer à un max de situations possibles.

TOUS les accostages sont différents. Il n'y a que toi qui puisse faire corps avec TON bateau et apprendre comment il évite, quelle est son erre, son fardage et son comportement en marche arrière.

Les stages de manoeuvres (je ne connais pas et ils partent certainement d'une bonne intention, je ne les critique pas), risquent de t'enseigner quelques situations "standard" auxquelles tu ne seras peut-être jamais confronté.

Moi, j'ai lu la théorie et puis j'ai essayé. J'ai quelques fois merdé par vent fort, mais à chaque fois, ça va mieux.

28 fév. 2008
0

Au port
Un bateau c'est fait pour naviguer.
Les manoeuvres de port à la voile n'ont pas
beaucoup d'intérèt. Certains ports l'interdisent.
Il faut apprendre les manoeuvres en vrai situation de navigation et comme on est en mer
connaitre les règles de navigation.
On peut seul s'entrainer sans risque dans
un coin calme pour toutes les manoeuvres
y compris celles de l'homme à la mer.
On apprend très bien sur un tout petit voilier.
On peut toujours trouver un équipier sympa
et compétant gratis.

28 fév. 2008
0

Puis je me permettre, de vous faire remarquer...........
....qu'il n'est pas précisé "voilier" dans le post d'Elisa............
:non:

28 fév. 2008
0

elle parle quand même
d'école de voile...

Ca laisse à penser qu'elle est proche de ce milieu là...

28 fév. 2008
0

T'as raison Rachid...
...mais s'il veut acheter un bateau moteur il lui faudra le permis !

;-)

28 fév. 2008
0

manoeuvre de port ...
Dès qu'il y a un peu de vent, il est très utile de comprendre comment agissent les diverses forces sur le bateau : point d'application du fardage, de la propulsion, du plan anti-dérive, couples de rotation, dérive, etc ...

Car si on ne comprend pas (au moins approximativement) comment ça marche, chaque situation nouvelle sera déstabilisante et inconnue pour l'esprit.

Si on comprend comment ça marche, on peut prévoir (et se tromper parfois bien sûr) comment le bateau va réagir, et agir en conséquence.

S'il y a une formation "manoeuvre de port" il serait donc souhaitable qu'une partie non négligeable soit faite en salle devant un tableau noir et des diapositives, par un instructeur pédagogue et compétent.

28 fév. 2008
0

encore des questions
Merci pour vos réponses qui m'aideront dans mon choix: Je penche pour l'instant pour un stage manoeuvres puis quand j'aurai un voilier je réquisitionne un copain et je m'entraine.
Sinon petite question: pourquoi il y a un pas en marche arrière et pas en marche avant?

29 fév. 2008
0

pas de l'hélice ?
S'il s'agit de ce que je crois comprendre dans ta question, le truc est le suivant:

Une hélice a un sens de rotation, donc une dissymétrie. La conséquence est que son jet n'est pas exactement dans l'axe de l'arbre. Tout est arrangé de façon à ce qu'en marche avant le jet soit malgré tout dans l'axe du bateau. Ce qui fait qu'en marche arrière le jet ne sera pas dans l'axe du bateau et qu'il y a toujours un coté "docile" et un coté "je veux pas y aller" ;-)

Ce problème est accentué par le fait qu'en marche avant on bénéficie de l'effet bénéfique du souffle de l'hélice sur le safran, alors qu'en marche arrière cet effet bénéfique n'existe pas.

Par contre, une fois lancé et barre fermement bloquée, et en marche arrière le bateau est intrinsèquement stable (sous vireur), car le point de traction (l'hélice) est devant le point de freinage (en gros la quille). Alors qu'en marche avant le point de propulsion est derrière le point de freinage, ce qui est un arrangement instable (survireur). En pratique, comme on a d'avantage l'habitude d'aller en avant qu'en arrière, on ne s'en rend plus compte ... sauf pour faire un "crénau" avec du vent.

29 fév. 2008
0

Tiens, au fait...
...Elle dit quoi,la réglementation,maintenand,pour les entrées-sorties de port à la voile?
Bon,c'est vrai que le mec qui te voit arriver te mettre à couple à la voile mouille un peu....
Une autre fois dans un chenal,ss moteur,obligé de tirer des bords..Et évidemment un abruti qui lui rentrait qui HURLE que "à la voile,c'est interdit,içi!".....
Mais bon,il y a 15 ans...

29 fév. 2008
0

Manoeuvres
La théorie est expliquée en un bon quart d'heure, pour le reste rien ne vaut la pratique. L'interet de faire des manoeuvres à la voile c'est que premièrement ça permet de sentir beaucoup mieux son bateau, et qu'ensuite au moteur c'est plus facile. Quelqu'un qui a appris à la voile sera plus doux ensuite dans les manoeuvres au moteur (genre pas trop rapide, comme on en voit souvent, avec le gros coup de marche arrière en arrivant). De plus, en cas de panne moteur ça permet de ne pas trop stresser s'il faut faire une manoeuvre un peu chaude à la voile. Il est vrai qu'il est interdit de manoeuvrer à la voile dans les ports, mais en Bretagne il est rare que quelqu'un dise quoi que ce soit si c'est réussi. Bon, si ça loupe, on entend parfois glapir des pique-niqueurs de cockpit.

29 fév. 2008
0

A ma connaissance, il n'y a pas
de réglementation. C'est chaque port qui prend la décision.
De plus en plus de ports l'interdisent.

En théorie, les bateaux à voile sans moteur devraient se faire remorquer.

RV

29 fév. 2008
0

entraînement
Etant passé directement du dériveur léger au croiseur de 12 tonnes, pour éviter d'écraser les bateaux des copains, je me suis entraîné à manoeuvrer en eau libre en prenant pour repère les flotteurs des casiers de pêcheurs ou des corps morts: tout ça pour voir comment se comporte le bateau suivant les conditions de vent, le fardage étant relativement important sur mon bateau...Et en solitaire pas toujours facile!
Sinon question réglementation: j'ai appris les codes vagnon côtier et hauturiers + le "bon sens": comme "permis" ça m'suffit... ;-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bien fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (149)

Bien fini ?

mars 2021