Perkins 4236 : points à vérifier

Bonjour tout le monde,
Je vais visiter un boat équipé d'un Perkins 4236, 85cv. Le moteur a été reconditionné en 2003 avant d'être installé sur le voilier. Nombre d'heures inconnu, mais je pense qu'il a fait "quelques" milliers d'heures depuis son reconditionnement. D'après ce que je lis le moteur a bonne réputation ("increvable", etc.), plus que les accessoires de marinisation.

J'aimerais savoir comment je peux tester le moteur et vérifier à maximum de points sur le moteur lui-même et les accessoires de marinisation, et l'inverseur, aussi. Sachant que j'aurais quelques petites heures devant moi, que je ne pourrais pas trop tout démonter mais un peu quand même peut être, qu'il est prévu que nous fassions aussi une sortie en mer si le temps le permet, que j'ai un niveau en mécanique disons médian (par exemple, je saurais changer un alternateur ou des supports moteur mais pas une courroie de distribution).

Concernant spécifiquement le Perkins 4236, j'ai déjà noté :
- collecteur en sortie d'échappement
- échangeur d'eau
- faisceau électrique

Quoi d'autres ?
(si vous pouviez un peu m'indiquer comment identifier les organes en question et les points à regarder, ça m'aiderait)

D'une manière générale, si vous avez des conseils pour évaluer - autant que possible - l'état d'un moteur diesel. J'ai déjà :
- démarrage à froid
- couleur des fumées (ça doit être gris clair, c'est ça ? pas bleu, ni noir, ni blanc)
- certains disent qu'on peut ouvrir le bouchon d'huile et voir s'il y a du "vent", que ça permet d'identifier un problème de compression, vous confirmez ? quel est le "protocole" ?
- capacité du moteur à monter dans les tours
- aspects général bien sûr et regarder partout à la recherche de fuites et d'oxydation
- peut être l'état du filtre à air, facile à ouvrir de toutes façons

Mais encore :
- qu'est-ce que je peux regarder d'autre ?
- comment tester l'inverseur ?

Merci à tous

enter image description here

enter image description here

enter image description here

L'équipage
13 déc. 2020
13 déc. 2020
1

Ce qui concerne la marinisation. J'ai éclaté en morceaux le refroidisseur d'huile moteur par exemple. Corrosion dû trois métaux différents. Le coude d'échappement mais tu l'as noté.


13 déc. 2020
1

Tous n'ont pas un refroidissement d'huile.
Pour moi le principal soucis est le système elec.
Vérifier que les alternateurs débitent bien (en général il y en a deux).
Que les moultes relais "claquent" bien.
Qu'il s'arrête bien (eh oui, le fil jaune! )
Pour le reste, pas connu de soucis...en effet mécanique bonne pour 25 000 heures.


13 déc. 202013 déc. 2020
0

Merci François et Rigil pour vos retours. Pour info, j'ai trouvé sur le site de Perkins les descriptifs ci-dessous (en image). (le problème c'est que ce n'est pas le modèle marine)
www.moteur-perkins.com[...]236.pdf
D'autres avis ?


tdm2023:ah.. et celui là a un turbo, d'après ce que je comprends.. mais le modèle Marine n'en a pas non ?·le 13 déc. 2020 17:47
13 déc. 2020
0

J'ai trouvé ce fil avec des infos intéressantes sur le moteur Perkins 4236 (notamment des liens pour trouver des pièces) et cette belle image :
enter image description here


13 déc. 2020
1

Bonsoir,
Normalement le tableau de bord est équipé d'un indicateur de pression d'huile.Pour un Perkins 4236, elle doit être, à température de fonctionnement comprise entre 2.1 et 4.2 bars. Si cette pression est trop basse, c'est signe de l'usure des coussinets de vilebrequin ou de bielle.
Lire par exemple ici: www.motorlegend.com[...]65.html
Par ailleurs, la dennière doc que vous montrez est vraisemblablement celle de la première version du 4236 - 73cv. cela se remarque par la forme de la boite à eau qui est différente entre les 2 versions.
Philippe


tdm2023:Merci Philippe pour ce très bon conseil, très précis.Quand vous dites "comprise entre 2.1 et 4.2 bars" cela significe que toutes les valeurs comprises entre ces deux bornes sont bonnes, ou bien plus c'est près de 4.2 mieux c'est, et quand on se rapproche de 2.1 ça commence à indiquer une usure.Par ailleurs s'il y a usure des coussinets de vilebrequin et/ou bielle, j'imagine que ça veut dire qu'il faut démonter le bas moteur, donc sortir le moteur, donc gros frais ?Effectivement, c'est sans doute pas exactement la bonne doc, car vous avez raison la boîte à eau a une forme un peu plus retangulaire sur le 85cv. Néanmoins, ça m'aide un peu à localiser les différents organes. Ça, ça n'a pas trop changé d'une version à l'autre.·le 13 déc. 2020 20:12
13 déc. 2020
1

Si il est prévu de faire une sortie en mer, "drive it like you stole it", c'est le meilleur moyen de tester.😜


tdm2023:ok, donc, concrêtement, je pousse les gaz à fond pendant 10 minutes et je vois si ça surchauffe pas, et si le régime est stable, c'est ça ?·le 14 déc. 2020 12:44
14 déc. 2020
1

Bonjour,
En pj, une photo de la page de référence dans le livret d'entretien du moteur.
C'est un moteur qui est plutôt gourmant. 5 à 6 L/H selon le régime adopté. Et sans dépassé le régime constant préconnisé de 2250 Trs/mn. Voir les capacités du réservoir par rapport à un projet de grande croisière. Voir aussi l'impact sur le budget si nécéssité ou choix, selon les circonstances, d'usage prolongé du moteur.
Philippe


Solbad:Oh là là: gourmand, dépasser, préconisé!·le 14 déc. 2020 09:55
tdm2023:Merci Solbad pour ce petit paragrpahe instructif. Et merci également de soulever le point de la consommation. Au début je trouvais que le moteur était trop gros pour le boat (d'ailleurs je reste convaincu qu'on pourrait faire avec un moteur plus petit), mais je me suis laissé convaincre que ce n'était pas incohérent d'avoir un gros moteur pour bouger ses 13Tonnes, et que ça pouvait être utile d'avoir de la puissance pour des moments particuliers : passe avec courants, etc. Après, je compte me déplacer principalement à la voile, quitte à attendre le vent. Mais quelques excursions dans des canaux ou rivières ne seraient pas à exclure, donc oui la consommation est un point qui peut avoir un impact non négligeable sur le budget (qui lui sera léger...) J'ai cru comprendre qu'en utilisant le moteur à régime moyen, disons entre 1400 et 1800 tours/minutes on arrivait à une consommation maîtrisée de l'ordre de 4l/h pour du 5knt. Ce qui semble cohérent avec ce que dit Rigil. J'espère effectivement que le boat ne se transformera pas en gouffre à gazole (parce qu'en plus c'est un DI, donc près moyen...), sinon j'aurais complètement raté mon coup.·le 14 déc. 2020 12:52
Solbad:Pour ce qui est du régime de croisière et de la consommation, Lusiades pèse 26T. Avec 73cv, si l'on considère le ratio souvent retenu de 4 à5 cv/T, il est sous motorisé. Heureusement extrèmement évolutif en manoeuvre malgré une quille longue, gràce à un réducteur de 2.91, une bonne hélice immédiatement en avant du safran et un arbre dans l'axe et parfaitement horizontal , ce dernier point améliore le rendement de l'hélice.A un régime de croisière de 2250 trs, la vitesse est de 5.3 nds.Dans certaines zones de navigation dont celles réputées très venteuses, l'été de longs calmes peuvent s'établir·le 14 déc. 2020 18:43
14 déc. 202014 déc. 2020
1

Je faisais max 3.5 l/h a 1700 trmn et 7 nds (voilier lourd de 43 pieds vitesse de carène atteinte, bonne hélice tripale)
Jamais poussé à 2300 tr/mn !


tdm2023:Merci Rigil, j'ai vu dans d'autres posts que tu ne tarissais pas d'éloge sur ce moteur. C'est encourageant ! Quel était le poids de ton 43 pieds, et quelle longueur à la flottaison ?merci·le 14 déc. 2020 12:54
Rigil:Le bateau (Amphitrite) fait environ 15 tonnes. 10.35 à la flottaison (en fait, 10.50 mini en route car il a une légère voute qui rallonge la flottaison au moteur).Dépasser 1700 tours ne me faisait guère accélérer la VMax devant se situer autours de 8 nds.J'ai fait moderniser le circuit électrique qui était dépassé (des relais partout, des alternateurs à régulateurs externes de 35 ou 45 A -Lucas, l'inventeur de l'obscurite..-.et j'en passe...) pour un système moderne avec 2 x 95 A/h, répartiteur électronique etc. J'en ai pas eu pour trop cher, mais quel soulagement d'avoir des batteries (x7) chargées, un moteur qui démarre au quart de tout sans relais ou démarreur qui "collent"...et guindeau et propulseur qui ne peinent plus même avec le moteur en marche !·le 14 déc. 2020 14:10
14 déc. 202014 déc. 2020
1

Si la vidange n'est pas trop récente, commande un kit d'analyse d'huile sur le net 50 euros environ prend un échantillon, tu leur envoie ca prend une dizaine de jours pour avoir les résultats


14 déc. 202014 déc. 2020
0

En creusant plus profond, j'ai retrouvé des fils intéressants sur le sujet :

Au sujet de la consommation :
www.hisse-et-oh.com[...]ns-4236

Au sujet des trucs à vérifier :
www.hisse-et-oh.com[...]ns-4236
On y parle des pastilles de sablage à vérifier :
"Les pastilles de sablage ,une derrière la pompe à injection Et une deuxième à la même hauteur au dessus du démarreur , une autre au dessus du refroidisseur de l’inverseur"

Là des liens intéressants pour trouver des pièces de rechange :
www.hisse-et-oh.com[...]-4236-7


Rigil:Oui, j'ai affiné depuis, plutôt 3.5 litres et 1650/1700 trmn.·le 14 déc. 2020 14:14
17 déc. 2020
0

Merci beaucoup à tous ceux qui ont contribué à ce fil.


21 déc. 2020
0

Bon bah, j'ai testé le moteur. Vraiment génial ce moulin !
démarre à froid au quart de tour (j'ai bien vérifié qu'il était froid). Il montait bien dans les tours, et gardait le haut régime sans broncher. Très peu de traces de rouilles sur les organes de marinisation.
Par contre, il est vrai que je ne pouvais pas vérifier la pression d'huile car il n'y avais pas de manomềtre pour l'huile. Mais le "beep" s'éteignait dans la seconde suivant l'allumage. Le démarrage instantanné à froid, serait aussi un signe que la compression est bonne (dixit le vendeur) ?

Au niveau des fumées, je trouvais qu'il faisait un peu de fumées blanches à haut régime. Le vendeur a voulu m'expliquer que c'était du à la température (froide) de l'eau de mer qui condensait dans le collecteur d'échappement. Vous confirmez cette hypothèse, ou c'était l'indice d'un début de joint de culasse ?

Bref, on a finalement pas fait affaire parce que j'ai trouvé de la rouille dans les fonds. J'ai dû me faufiler comme un verre de terre, j'ai presque fait une crise de panique parce que j'étais coincé j'arrivais plus à ressortir... Bien cachée sous les réservoirs, plusieurs lisses qui partaient en mille feuilles de rouilles, et des plaques déjà bien attaquées. Sans doute répérable, mais probablement l'indice d'un bateau qui nous aurait causé du soucis non-stop. Les vides entre les panneaux d'isolant en polystirène étaient comblés à la mousse expensive : pas glop.

Vraiment dommage, parce que sinon le bateau était vraiment cool ! et dans notre budget...

à suivre,

Merci à tous les contributeurs qui m'ont aidé à expertiser le moteur.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

Souvenir d'été

  • 4.5 (140)

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

novembre 2021