Période vague et/ou houle

Salut

Quelqu'un peut-il m'expliquer la lecture que je dois faire de la période (en sec) des vagues ou de la houe sur les sites météo tels Ventusky (ici modèle image).

Je ne comprends pas pourquoi une période plus longue entre deux crêtes serait plus dangereuse que plus courte (voir image jointe)

Merci de vos éclairements

L'équipage
06 jan. 2019
06 jan. 2019
0

Bonjour,

Une histoire de fetch...

"distance en mer ou sur un plan d'eau au-dessus de laquelle souffle un vent donné sans rencontrer d'obstacle (une côte) depuis l'endroit où il est créé ou depuis une côte s'il vient de la terre."

06 jan. 2019
0

Ben non... Je sais ce qu'est le fetch mais rien à voir avec ma question ;)
Mais merci quand même.

06 jan. 2019
0

Pour moi, plus la période est courte entre deux crêtes plus la pente est forte et donc dangereuse.
Il semblerait que sur ces sites ils disent le contraire puisqu'il marquent en rouge les périodes longues...
Ou alors je suis idiot :P

Quelqu'un pour m'expliquer?

06 jan. 2019
0

Si je comprend bien cette carte le calcul prend aussi en compte la taille des vagues (arc de cercle plus ou moin grand)

06 jan. 201906 jan. 2019
0

en général la période plus longue va de pair avec une hauteur plus longue, et cela correspond souvent à une houle plus dangereuse surtout en approche de hauts fonds
ils marquent en rouge la grosse houle qui se trouve avoir aussi une période plus longue
la période seule n'est pas pertinente pour juger du risque

06 jan. 2019
0

D'accord avec toi Dahut,
plus c'est long, meilleur c'est ! :cheri:
1 idiot de plus donc, à moins que sur le graphe, il y ait une confusion entre période et fréquence ??

06 jan. 2019
1

en haute mer la contrainte c'est plutot la pente de la vague, hauteur/longueur
La période/longueur par contre est beacoup plus intéressante en zone côtière où il y a (parmi d'autres) le fenomène de "shoaling", la modification de la:structure de la vague (hauteur et période/longueur) dûe à l'interaction avec la bathymetrie.
Des vagues hautes c'est clair cela peut briser et être dangéreux.
Ce qui est moins évident comme danger est par contre une houle très longue et basse, ce qui peut étre très difficile à constater, 0.5-1m de houle sur 100-150m de longueur n'est pas facile à voir: or, une telle longueur signifie une grosse energie, quand une houle comme cela rencontre un fond de mer qui monte, le shoaling est particulièrement fort, la hauteur peut facilement ètre multipliée par 1.5x 2x voir plus (selon pente du fond), conjuguée à diminution de longueur, ce qui fait des brisants voir des rouleaux. Combien de fois on entend: "on s'approchait par mer calme, tout à coup une vague enorme est apparue à l'arrière venant de nulle part et elle a brisé dans le cockpit".
Une mer vive de 0.5-1m de hauteur sur 30-40m de longueur est beaucoup plus visible que une houle de la même hauteur sur 150m, mais cette deuxième est potentiellement beaucoup plus dangéreuse à la cote, la différence vient de la période plus grande, ce qui permet d'emmagasiner plus d'energie.

06 jan. 2019
1

Merci les gars, maintenant c'est clair pour moi :)

le relou raleur : ce site te donne toutes les infos selon le curseur que tu choisis hauteur et période pour les vagues, pour la houle et cumulé..

ainsi que plein d'autres infos météo.
Il me sert beaucoup dans mes préparation de nav parce que pour le vent, en choisissant l'affichage "rafales", j'obtiens un vent très souvent proche de la réalité. (vérifié à travarers plusieurs traversées du golfe de gascogne et nav ouest espagne depuis 2 ans)

www.ventusky.com[...]

06 jan. 2019
0

Merci je me garde ca dans les favoris ;-)

06 jan. 2019
2

demande à celui qui y a laissé son voilier sur la côte marocaine …
alain

06 jan. 201916 juin 2020
2

Exemple Maroc, cartes fax de Boston (pas la même heure mais pour rendre l'idée)
La carte de hauteur de vagues donne 200m de longueur.
Houle en pratique invisible, mais en approche côtier gros gros danger potentiel.

07 jan. 2019
1

En tant que surfeur, la période est grande donc houle puissante. Période courte plutôt de la houle plus hachée et plus « clapot ».
Au large au contraire, un Houle avec une grande période sera plutôt agréable. Par contre près des côtes, attention, car les vagues peuvent doubler voir tripler par rapport à la taille annoncée si période au dessus de 13 secondes. Et surtout, les vagues sont plus étalées dans le temps, donc on y prête moins attention alors que quand elles arrivent, puissantes, ça peut faire drôle.

07 jan. 2019
0

Merci de toutes ces infos. Post très instructif :)

07 jan. 2019
0

Surfeur également, je confirme tout ce qui est dit.
En faisant le "routage" d'un copain pour entrer dans le bassin d'arcachon, c'est d'ailleur ce que je lui avait bien expliqué, une courte période genre 6/7s (comme en Med), avec 1m de houle, c'est parfait, le même mètre avec une période de 16s, c'est l'enfer!
en gros, 6/7 secondes, courte période, houle peu génante (selon la taille) sur les hauts fonds, 9/10s, houle moyenne, ça commence a bien tapper à la côte, au dessus de 10s on commence a faire bien attention car la sensation à la côte va commencer a se multiplier, à 13s on peut compter presque le double, à 16s c'est un très bon jour pour du tow-in à Belharra ou Nazaré avec des vagues sacrément augmentés par rapport à la taille de la houle en approche d'un haut fond!

07 jan. 2019
0

c'est normal au bord de la mer de parler sur un ton vague ..
:blabla: :-(
alain

07 jan. 2019
0

Très intéressant, merci pour ces infos.

Je suis passé en Atlantique cet été et je n' ai guère regretté les houles courtes de la Med, moins encore celles d' Adriatique.

A hauteur égale, les périodes sont bien plus longues et mon tri a très vite apprécié...

Je n' avais pas percuté sur le danger dune longue période par rapport à une faible hauteur...

Je fais pour ma part assez attention au pourcentage de déferlantes probable (sur Zygrib) et aussi aux houles croisées.

A ce sujet, comment analysez vous la situation actuelle dans le Golfe de Gascogne ? Le mer du vent contre la houle d' Ouest, ça doit pas être terrible ?

07 jan. 2019
0

Très intéressant, merci pour ces infos.

Je suis passé en Atlantique cet été et je n' ai guère regretté les houles courtes de la Med, moins encore celles d' Adriatique.

A hauteur égale, les périodes sont bien plus longues et mon tri a très vite apprécié...

Je n' avais pas percuté sur le danger dune longue période par rapport à une faible hauteur...

Je fais pour ma part assez attention au pourcentage de déferlantes probable (sur Zygrib) et aussi aux houles croisées.

A ce sujet, comment analysez vous la situation actuelle dans le Golfe de Gascogne ? Le mer du vent contre la houle d' Ouest, ça doit pas être terrible ?

04 fév. 2019
3

Exemple intéressant, on a récrée en bassin une "vague scélerate", c'est un bassin de test qui permet de composer des trains d'onde avec incidences sur 360°, avec l'angle à 120° on a ce phénomène.
En plus cela ressemble bien à mon avatar :-)

À part l'intérêt pour la vague scélerate, noter dans la vidéo comme la composition de deux états de la mer à peine perceptibles, on voit à peine l'ondulation, puisse donner ponctuellement et localement des agitations beaucoup plus importantes, et ceci en plus en eaux profondes, sans les effets additionnels d'une profondeur limitée.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

Après la pluie...

  • 4.5 (176)

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

mars 2021