Période de la houle et ses effets

Voilà ce qui me questionne :
Sur les sites météo plus la période de la houle est longue plus elle est donnée comme dangereuse.
Bien sûr, une houle à période longue est plus puissante, donc potentiellement plus dévastatrice lors de la remontée des fonds à l'approche de la côte.
Mais qu'en est-il au large ?

On aurait tendance à penser que plus la période est longue plus de temps passe entre deux crêtes, donc plus c'est confortable. Est-ce vrai ?

Vos avis éclairés ;)

Fañch

L'équipage
19 mai 2021
19 mai 2021
0

Bonjour,

AU large, ça dépend aussi de la profondeur, ci joint un extrait de météo pratique de R Mayençon pour préciser le phénomène du déferlement en fonction du fond.



19 mai 2021
0

Bonjour,
C'est peut être pour la sécurité des gros et longs bateaux, pétroliers et autres qui peuvent avoir des problèmes si l'étrave et la poupe se trouvent en même temps sur le haut de la houle. ils peuvent se casser en deux.
Au grand large il peut y avoir des problèmes pour nos valeureuse embarcations à cause d'une vicieuse remontée de fond qui fait déferler la mer alors que la houle ne posait aucun problème auparavant.
j'ai été surpris par des zones super agitées où le mer se met à déferler d'un seul coup.
Mon amis Sergio de Las Palmas m'a bien appris à surveiller les remontées de fond.
60 mètres sous la quille alors que 5 minutes avant il y avait 2000m ça bouillonne sérieux. Je sais qu'il y a un truc comme ça sur le trajet Bermudes Açores, à l'approche des Açores, de Soa Vicente et sur le trajet Canaries.


19 mai 2021
0

Le truc comme ça c'est le banc de Gorringe (36°36 N, 11°11 W),Ca passe de fond de 3000 m ou plus à 25 m tout ça à une centaine de milles de la côte la plus proche...


Pedro31:Effectivement il y a celui là en plein sur la route Sao Miguel Gibraltar il y a souvent des bateaux de pêche autour.Suis passé 2 fois pas loin sans savoir ·le 20 mai 12:30
20 mai 2021
0

On avait déjà parlé du sujet dans un fil très intéressant avec les contributions des surfeurs et de Roberto :
www.hisse-et-oh.com[...]u-houle
Ca m' avait fait comprendre... que je ne n' avais pas tout compris...
Le souci principal semble être ce qui se passe à la remontée des fonds. En remontant le long du Portugal, au milieu d' une belle houle tranquille, on a vu arriver une vague plus raide que les autres en se disant mais non, elle va pas déferler !?? J' ai remis un peu au large.
En Med ou pire, en Adriatique, à hauteur égale, je me suis toujours méfié des périodes courtes : 2 mètres / 5 secondes, on y allait pas. A 8 secondes, oui.
Il y avait sur Zygrib, un % de déferlantes que j' utilisais beaucoup mais Roberto nous a expliqué que ça correspondait plus aux "white caps", écume en crète de vague, pas significatif !
Je faisais confiance à ce % et j' ai passé le Cap Saint Vincent au bon plein avec une prévision de 4,50 m / 13 secondes % déferlantes zéro. C'était haut mais pas très puissant (% zéro ?) et venant de la Med, j' aimais bien le fait que l' arrière de la vague soit peu raide. J' ai compris plus tard que ça correspondait à l' effet de la remontée des fonds et que ça n' était pas si bon signe que celà ! Sur place, même si c'était confort, on a quand même tiré au Sud Ouest pour sortir au plus vite de la zone de hauts fonds avant de virer au Nord
Bref, ça reste compliqué et c'est un vrai sujet.
Jean Marc


20 mai 2021
0

je me souviens, vaguement (elle est bonne ...), que plus la période de la houle est "grande" plus l'éventuel coup de vent à venir sera fort (éventuel car il pourrait ne pas venir jusqu'à nous); les fichiers grib permettent, aujourd'hui, d'anticiper les coups de vent plus sûrement;
et je suis entièrement d'accord avec vous sur l'influence très néfaste de la remontée des fonds sur la dangerosité de la houle (pente de la vague, déferlement), même au large, c'est à prendre en compte avec grande attention;
il y a aussi le côté néfaste de la période de la houle sur les estomacs de l'équipage ... je me souviens d'une navigation au portant, tranquille, dans une longue houle au large des triagoz qui, petit à petit, a rendu tout l'équipage malade au point de se rabattre vers les sept iles pour y passer la nuit au mouillage; instantanément, le fait de passer d'un portant indolent à un près serré pour rejoindre le mouillage et les estomacs s'en sont trouvés tout ragaillardis


1

Ne pas négliger non plus la rencontre de la houle et du courant de marée par ex à la sortie nord du chenal du Four.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

"Le temps d'une pause" sur le Canal du Midi avec un SIR 530

Souvenir d'été

  • 4.5 (116)

"Le temps d'une pause" sur le Canal du Midi avec un SIR 530

novembre 2021