Performance DL vs PTE

Bonjour,

Dans l optique d'un futur achat, je me pose la question si un Dl genre sunchine 38 Dl, sancerre, sunfizz DL.... est vraiment plus performant au près et plus marin contre un pte de même taille.
Je recherche un 38 pied avec max 1.5m de tirant d'eau (y a des endroits ou je veux aller qui exige un petit tirant d'eau), et du coup je me focalise sur un dl, car je veux un voilier qui remonte malgré tout correctement au vent.
Vous en pensez quoi?

L'équipage
28 jan. 2021
28 jan. 2021
0

A noter: Un monocoque conçu pour la haute mer devrait être par définition marin qu'il soit quillard long, court, DL ou DI. A profondeur de plan antidérive et surface antidérive équivalentes un vrai quillard avec une bonne hydrodynamique devrait être égal ou plutôt meilleur qu'un DL. A surface mouillée égale Un profil antidérive devrait être d'autant plus performant en antidérive qu'il aurait un bon rendement hydrodynamique donc une bonne finesse (rapport longueur largeur), sans préjuger des qualités antidérives de la coque elle même ni des problèmes de stabilité de route de l'ensemble. Et tout cela ne préjuge pas du lestage permettant de porter plus voilure au près. Un DI peut avoir une très bonne et profonde dérive mobile bien profilé mais portera hélas plus de lest car placé très haut lors qu'un DL avec un système antidérive moins bon portera moins de lest placé plus bas.
Et tout cela ne préjuge pas de pouvoir serrer la voilure au plus proche du grand axe de la coque.
Amusant: sur LN à l'époque des biquilles à la mode un voileux recherchant la perfection avait transformé, avec accord de l'architecte son DI en biquille avec de superbes quilles coulées sur mesure. Aux essais face au DI identique avec même tirant d'eau possible il n'avait pratiquement rien gagné.


29 jan. 2021
1

Pour moi la solution intermediaire PTE n a que peu d interet sauf cas tres specifique d un port bien particulier
Tu cumules le desaventages du DL au niveau pres sans en avoir les avantages tres petit tirant d eau et facilite d echouage car en general les versions DL sont etudies par les fabricants pour ce poser
Je te donne mon avis j ai un DL Mon O31 existe en trois versions GTE PTE DL
J ai hesite entre GTE et DL mais pas PTE
Apres entre GTE ET DL tout depends de ton programme aucune version n est superieure a l autre c est trop different et le debat sans interet


29 jan. 2021
0

Comme je vois que tu parles de remonte au vent je pense que DL est superieur a PTE pour meme modele bien sur PTE tu est dans les 1.30 de TE DL derive basse 2.30


29 jan. 2021
-1

Pour essayer de t'éclairer dans ton choix, nous te faisons part de notre expérience :Nous naviguons en Atlantique Manche depuis 20 ans avec des bateaux GTE, 2.20 mètres actuellement, et n' avons jamais eu l' impression d' être handicapés pour les mouillages. Si nous manquons un peu d' eau sous la quille, nous mouillons 50 mètres plus loin. Et quel bonheur quand il faut louvoyer en Manche par 25 nœuds.


matelot@17523:Mouiller 50m plus loin en Manche, tu n'as certainement pas le même confort qui permet de ne pas tenir fermement son verre et la nuit de ne pas valdinguer de ta couchette si tu as un bateau de moins de 35 pieds! ·le 29 jan. 10:26
Bonsoir:Oui je sais que dans 95% des cas un gte n est pas gênant. Mais y a quelques endroits où je veux aller et ou il faut moins d un mètre cinquante.·le 29 jan. 12:02
caracoles:bonjour, je veux juste donner un exemple avec 2m00 de tirant d'eau on ne peut accoster à aucune cale en rance, j'en ai fait l'expérience à la régate des "zèbre" y compris celle du barrage·le 29 jan. 12:10
29 jan. 202129 jan. 2021
0

Pour avoir étudié un peu la question, à mon avis tout dépend aussi si on souhaite un bateau echouable facilement, ou simplement un plus petit tirant d'eau pour passer dans plus d'endroits et se rapprocher de la côte . Parce qu'à taille égale, il me semble que le Pte sera assez souvent plus performant que la version dériveur , lesté ou intégral , ne serait-ce que du fait de la répartition du poids plus bas sur un quillard et la quille plus profilée comparé à un dériveur, qui sera donc parfois moins efficace. Donc si c'est un Pte avec un tirant d'eau qui reste assez réduit et avec une quille à bulbe ou à ailettes par exemple, je pense qu'ils sont parfois echouables sans trop d ennuis pour certains avec béquilles. Mais pour ma part je parle de quillards autour de 7 à 9 metres . Je ne crois pas que beaucoup de quillards plus grands, meme en version Pte, (sauf à quilles longues (longitudinalement) ) pratiquent l echouage souvent, ou alors avec une part de risque .
Par contre oui si la priorité est de pouvoir s echouer de maniere sure, il vaut mieux un dériveur à mon avis


29 jan. 2021
0

Tout dépend du type de la quille.
Les quilles tandem (qui sont differentes des biquilles), conçues pour l'Americas Cup avec le labo maritime Marin aux Pays Bas, ont les mêmes performances qu'un GTE sauf quand il y a peu de vent.

Entre autres les chantiers Etap et Harmony ont des versions tandem.

Par ex. Le Etap 37S a un TE de 1,35.


29 jan. 2021
0

Petit tirant d'eau ou dériveur lesté font beaucoup moins de différences de performances que l'état et le réglage des voiles, ou qu'une hélice fixe ou repliable/mise en drapeau.
Le dériveur lesté est beaucoup plus facile à l' échouage du fait de la longueur de posée, et si talonnage, les efforts sont plus faibles et mieux répartis sur plus de varangues.


29 jan. 2021
1

Dans les monocoques qui peuvent s echouer, et a part les biquilles, il me semble que l'autre solution c'est les bateaux à quille longue anciens, du genre Vancouver 28 et autres , qui permettent de s'échouer sur béquilles avec une bonne stabilité, solide et souvent un tirant d eau reduit assez proche du dériveur lesté, sans pour autant avoir de complications mécanique liée à une dérive


29 jan. 2021
0

Autre aspect, l'échouage à quai pour ceux qui veulent utiliser les cales de carénage:
Le GTE a une quille plus étroite et moins longue, l'équilibre peut être précaire en longitudinal et la répartition du poids sur les varangues plus petite. Atteindre la ligne de flottaison avec le rouleau ou poser son scotch de masquage peut être difficile sans l'escabeau.
DL: posée franche sans problème c'est fait pour! Mais obligé de ramper et s'allonger sur la cale dégueue pour peindre la quille et la carène autour.
PTE: à mon avis le plus facile, la quille est plus large et plus longue que le GTE pour la posée, accès facile pour peindre partout.


29 jan. 2021
0

il existe des PTE avec quille à ailette aussi performants au portant et aussi médiocres au près que les DL, style Sunway, et qui posent sans béquilles si on ne danse pas à l'avant.
Je ne vois pas l'intérêt de s'emmerder avec une quille si on ne profite pas de ses avantages.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bientôt fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (192)

Bientôt fini ?

mars 2021