Penmarc'h. Tombé de son voilier un skipper se noie.

Un skipper, tombé à la mer au sud-ouest de Penmarc'h, est décédé hier, malgré la mobilisation de la Marine nationale, de la SNSM et de la Sécurité civile. Il était 10 h 44 lorsque l'homme, âgé d'une cinquantaine d'années, est tombé à l'eau. Les deux autres personnes à bord ont alors tenté de lui jeter une bouée de sauvetage avant d'appeler des proches qui ont, de la terre, alerté le Cross Corsen. Le centre de secours en mer a aussitôt alerté l'hélicoptère Caïman de la Marine nationale. Déjà en mission, il s'est dérouté sur la zone de recherches, à seulement quelques kilomètres des côtes de Penmarc'h et du phare d'Eckmühl. À 11 h, l'hélicoptère de la Sécurité civile, Dragon 29, s'est joint aux recherches ainsi que le canot de sauvetage de Saint-Guénolé. Plusieurs bateaux se sont également déroutés. A 11 h 46, le skipper a été repéré dans l'eau, d'où l'équipe du Caïman le sort trois minutes plus tard, inconscient. À son arrivée à l'hôpital, vers midi, l'homme est hélas décédé.

Des creux de 4 m

Les passagers du voilier ne sachant pas manoeuvrer, un canotier de la SNSM est monté à bord et a ramené le bateau au port du Guilvinec où les deux proches du défunt ont pu débarquer vers 14 h 15. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie maritime de Brest. Le Jubilacion, un Océanis 311, avait quitté Roscoff, son port d'attache, samedi dernier, puis Audierne hier matin. À l'heure du drame, le temps était mauvais sur cette zone de navigation où des creux de 4 m zébraient une mer forte.

L'équipage
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
0

daniel 76

30 mai 2013
0

seul à savoir manoeuvrer avec des invités à bord . Cela rappelle un autre drame arrivé sur Pen Duick.
.

30 mai 2013
3

Je peux me tromper, mais d'après ce qui a été rapporté à l'époque, en fait les équipiers, qui n'étaient pas des novices, de Tabarly ont bien fait ce tout qu'ils pouvaient avec le bateau qu'ils avaient dans les conditions du moment. Tabarly a été victime du bateau, aux caractéristiques limitées de sécurité, hérité de son père, et qu'il s'est employé pendant de longues années à faire revivre. Etrange destin.

30 mai 2013
0

exact josé...Eric a,je crois me souvenir ,été "balayé"par la bome,"poussé" par la bome lors d'une prise de ris.il était assis sur le roof......vent F6.....

31 mai 2013
1

Tout à fait d'accord sur l'origine de cette chute à la mer. Je résumai simplement ce qu'avaient tenté les équipiers en vain, compte tenu des caractéristiques de Pen Duick. Par contre, pour autant que je me souvienne, ET s'était mis seul à cette manoeuvre qu'il maîtrisait parfaitement pour l'avoir effectuée de nombreuses fois. Sur ce type de gréement, lorsqu'elle n'est pas en tension, la corne n'est en effet pas maintenue et se balance d'un bord sur l'autre au gré du roulis. Il faut donc la gérer "au vol" et c'est ce qui a raté.
Mais ma mémoire peut me tromper. J'étais en escale à Dieppe cette nuit là.
Pour compléter, il n'y avait à bord qu'une VHF portable rapidement déchargée.

31 mai 2013
0

Si, la puissance! On connait l'aversion d'ET pour tout ce qui est électronique ou mécanique et sa capacité à effectuer à la voile des manœuvres dont nous serions incapables. Le moteur de PD n'a que la modeste puissance d'un moteur "auxilaire" et ne permettait pas de remonter contre le vent et la mer.

31 mai 2013
0

autant pour moi,quant à l'allure que courait P.duick......
Glénans?je crois bien que le port de l'ensemble"gilet/harnais"est systématique...avec cet aspect un peu "ridicule"de voir des équipages en Méd torse nu sous un bon soleil,et vent nul,manoeuvrer pour sortir d'un port,gilets/harnais capelés....(vu plusieurs fois ces étés derniers,y compris à marseillan sur l'étang de thau.....)

31 mai 2013
0

Rappelons ici la réponse d'E. Tabarly, interrogé sur la question :

"je préfère passer un mauvais quart d'heure que m'emmerder toute une vie avec un harnais".

Il avait fait ce choix au nom de sa liberté individuelle, et était certainement conscient des risques qu'il prenait.

31 mai 2013
0

Ecumeur, je dirais la meme chose que toi. Toutefois, hormis le non port du harnais, rien n'indique qu'il n'ait pas changé d'avis après avoir un conjoint ou quand il fût père.
Il n'y a que les .... qui ne chagnet pas d'avis, et, amha, ce n'en était pas un.

30 mai 2013
3

sans en remettre une couche,et avec,tout le respect du aux familles et proches frappés par ces disparitions...Tabarly n'a pas été "victime de son P.Duick aux caractéristiques limitéés de sécurité"(ce qui est pour une part exact)mais il a été "homme à la mer sans harnais"peut etre aussi comme celui de l'océanis...et comme 2/3 autres ces dernières semaines....

30 mai 2013
1

non non outremer , du bateau du pére de Tabarly il restait le lest en plomb et la copie de la barre en bronze tout le reste était neuf .
la coque en polyester avait été faite par Eric et tous les amenagements, pont ,greement par Raymond Labbé à St Malo en l'espace de plusieurs années .

Les autorités avaient noté l'absence du harnais lors de la prise de ris et de la brassiere ..

31 mai 2013
3

L'accident d'Eric Tabarly est plus compliqué. J'avais lu attentivement le rapport d'accident, je cite de mémoire.
Le vent montait et devenait trop fort pour la grand voile aurique aussi l'équipage décidât d'abattre la grand voile et de hisser en lieu et place une voile suédoise sans corne et beaucoup plus petite.
Avec une grand-voile aurique il faut contrôler la corne avec deux bouts guide étarqués au moment de la descente entre lesquels la corne descend jusqu'au pont. Vers la fin de la descente de la GV l'un des deux bouts incorrectement saisi a lâché et la corne s'est mise à battre à 1,50m du pont en donnant des coups de boutoir dans les haubans. Eric était à ce moment dans le cockpit et a crié de la retendre. Voyant que les hommes au pied de mât n'y arrivaient pas, il a sauté comme un chat du cockpit vers le pied de mât. La corne rebondissant sur l'autre guide bien tendu est revenue trop vite sur l'autre bord et a frappé Eric à la poitrine. Celui-ci est tombé inanimé à l'eau.
Il faisait nuit, le vent soufflait fort, la mer commençait à monter. Pen Duick n'est surtout pas un voilier de haute mer, pas de filiéres, pas de harnais, pas de gilet, Eric n'avait plus 30 ans, le drame est arrivé.
L'équipage effondré a tourné en rond toute la nuit pour le retrouver. Au matin un chalutier à proximité a donné l'alerte au reste du monde.

31 mai 2013
0

Il n'y avait pas un souci de moteur pour couronner la situation ?

30 mai 2013
0

Pen Duick était au portant par 7B.
Problème après la chute à la mer de nuit : virer de bord et remonter vers le point de chute ... avec un petit moteur auxiliaire.
Plus retrouver une tête dans l'obscurité et une mer formée.
Moralité : même le marin le plus entraîné effectuant une manœuvre déjà effectuée un grand nombre de fois à bord d'un bateau qu'il connait par cœur peut se faire avoir.
Ce qui milite encore une fois pour le harnais dans ces conditions.
La règle aux Glénans (je suis loin d'être d'accord avec eux sur tout) est de s'attacher lors de la première prise de ris et de nuit dans tous les cas. C'est un bon repère je pense.

31 mai 2013
3

J'ai également lu cette déclaration, mais il a laissé derrière lui sa femme et sa fille âgée de 14 ans (je crois) à l'époque et ce qui est défendable lorsqu'on est seul dans la vie le devient moins lorsqu'on est responsable d'une famille en l'espèce.

25 août 201825 août 2018
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
0

... .

30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
0

.........

0

vas ou tu veux meurt ou tu dois

30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
30 mai 2013
0

Tjs bien triste...

30 mai 2013
30 mai 2013
31 mai 2013
31 mai 2013
2

Porter un harnais ou mieux encore un harnais intégré dans un gilet automatique sauve la vie.

Tout le monde trouve ça ridicule, mais hélas il y' a trop de mort dues à ce manquement et je reconnais que c'est frustrant de savoir qu'on pourrait les éviter

Un coup de bôme ou une chute avec la tête qui tape suffira à vous tuer même dans 15N.

APrès chacun voit midi à sa porte.

Mes condoléances à la famille.

Stephane

31 mai 2013
0

Entre la théorie et la pratique...
Paix à son âme.

31 mai 2013
1

Il est vrai qu'un harnais peut gêner. Mais Quid de la gène quand ce même harnais vous sauve la vie. L'accident peut arriver a tout moment. J'ai le souvenir d'une famille entière se baignant en Med' et qui est décédée en totalité car l'échelle de bain n'avait pas été sortie au préalable. Prévenir plutôt que guérir, faites le choix de préserver votre vie et celle de toutes autres personnes a bord.

Condoléances a la famille.

.

31 mai 2013
0

L'histoire est répétée mais est elle exacte?

Tantôt, on m'a indiqué qu'il s'agissait d'une vedette, d'autre fois d'une goélette italienne mais jamais personne ne m'a indiqué d'année ou de lieu de ce drame.

Alors, si vous en savez plus...

31 mai 2013
0

Je crois que c'étaient des italiens. Tout le monde a plongé en pleine mer sans avoir déplié l'échelle. Je crois qu'on a retrouvé les corps flottant autour du bateau encalminé.

31 mai 2013
1

Pour l'échelle, la mienne n'est pas verrouillée et un bout avec une boucle à l'extrémité pend à 10cm au dessus de l'eau. Elle peut être utile également à quelqu'un qui tomberait à l'eau dans le port.
Quant à la ceinture non attachée ou bloquée avec une pince, c'est totalement irresponsable quand on sait que c'est une garantie quasi absolue à moins de 90kmh et que presque toutes les éjections sont mortelles...

31 mai 2013
0

Il faut chercher car mes seuls souvenirs situerait cette histoire aux environs de 1998-2000.
En pleine petole entre la Corse et Marseille il me semble. Mais on ne sait jamais, ma mémoire peut me jouer des tours...

31 mai 2013
0

Comme souvent, on se met en règle en achetant ce qui est devenu obligatoire, mais sans être en mesure de le mettre en oeuvre, comme mes deux voisins de bateau. Peut-être par esprit frondeur, style « je l'ai votre échelle, qu'est-ce que vous voulez de plus »

comme ceux qui roulent la ceinture sur les genoux, non attachée, ni vu ni connu. On est tellement content de rouler les flics.

31 mai 2013
31 mai 2013
31 mai 2013
31 mai 2013
31 mai 2013
31 mai 2013
31 mai 2013
31 mai 2013
01 juin 2013
25 août 2018
25 août 2018
25 août 2018
2

Euh...c'est très triste...mais ça fait 5 ans.
Je ne sais pas si le terme "détérrage" convient ?!

25 août 2018
0

ma faute....je cherchais des posts sur comment c'était passé la disparition de Tabarly en mer.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

lever  du  soleil  à la  Cala  Mongo Costa  Brava

Après la pluie...

  • 4.5 (74)

lever du soleil à la Cala Mongo Costa Brava

mars 2021