Pelage coque sandwich

Hello,

Je traite le bateau contre l'osmose cette année et je suis en train de peller le gelcoat.

Comme il s'agit d'une coque en sandwich et que la couche extérieur est apparemment fine j'ai écarté le sablage pour m'orienter rabot + orbital.

J'ai quand même peur de trop raboter, en fonction de la position du rabot, parallèle ou perpendiculaire à la coque, les passages à répétitions sur une zone. je suis inquiet car je ne maitrise pas la quantité de matière raboté. Bien sûr mon rabot est réglé sur 0.4mm, mais après il y a le ponçage pour retrouver un profil de carène impeccable.

Quelle épaisseur de tolérance ai je sur une coque en sandwich? Si je rabot 0.4mm de tissus est ce que je cours un risque sur la solidité de la structure?

Est ce que les résine époxy apporte un gain, notamment pour remplacer les éventuelles perte de matière?

Merci de votre aide.

Thomas

L'équipage
21 jan. 2011
21 jan. 2011
0

attention
depose un passe coque pour voir l'épaisseur exterieure .si c'est trop fin il sera peu etre necessaire de remettre un couche de tissus genre biaxial avant d'enduire .
alain

21 jan. 2011
0

La couche de tissus très très fin
noyée dans l'epoxy est une technique utilisée par les pros les plus sérieux (selon moi) qui procèdent à un traitement profond de l'osmose (en rabotant 0,4 à 1 mm) même sur des monolithiques. D'après ce que j'en ai compris, ce n'est pas tellement le renforcement de la structure que de conserver une "cohérence" à ce qui deviendra la couche externe. Cela améliorerait aussi la résistance au petits poinçonnement, éclats, et autres incident ainsi que la résistance au faïençage. Maintenant, je suis pas spécialiste.

Ceci étant, pour l'avoir vu faire, il faut un sacré tour de main pour arriver à draper ce tissus très fin sans faire de plis sur la couche d'epoxy passée sur la coque ; le tout en l'air sur une courbe.

Il faut voir le faire. Pour le faire, il était trois à quatre (un qui ajuste, un qui applique, un qui repasse à l'epoxy et un qui assiste les trois autres qui ne peuvent lacher ce qu'ils sont en train de faire.

21 jan. 2011
0

Pour la coque en sandwich de mon Freedom osmosé,
j'ai utilisé la disqueuse car j'ai estimé le rabot moins maitrisable.

j'envisage d'appliquer par la suite un roving 300gr : barrière efficace et renfort, puisque toutes ces coques affaiblissent la couche extérieure.

La pose des tissus n'ets pas si difficile si l'on connait les quelques règles de base. Difficile par contre d'explique par les mots les gestes en question, d'autant plus qu'il s'agit de s'adapter à des situations contenant toujours des variantes.

21 jan. 2011
0

oh la doucement
la coque de flash est faite d un gelcoat puis de deux tissus triaxial de 800 , donc fine , pas de rabot c est sur . disqueuse "leger" . tu as beaucoup d osmose car la résine est une iso et pas une ortho

21 jan. 2011
0

C'est assez pourtant simple.
après tes passages sur une zone, continue alors à l'orbitale pour savoir ce qu'il en est.
Pas besoin de démonter un passe-coque pour cela.

Tu n'as pas grand chose à craindre si tu es précautionneux.
Le tissu de verre s'apercoit avant qu'on l'attaque.

22 jan. 2011
0

je me doute bien qu'il faudra démonter le passe coque
je ne suis quand même pas con à ce point là…

C'était pour dire que rien ne vaut un essai réel avec le matériel,sur une zone pour évaluer l'épaisseur . Qui varie la plus part du temps d'une zone à l'autre.

21 jan. 2011
0

Kevlar
Apparemment il y a des kevlar sur la peau extérieur, j'arrive pas a imaginer qu'il y ai que deux tissus sur la peau extérieur..

21 jan. 2011
0

ah c'est encore ..
..plus fin que ce que je pensais. 2 tissu de 800 cela fait moins de 2mm d'épaisseur ???

A+ DIAMBA

21 jan. 2011
0

Salut Tropicat
Oui j'ai pas mal d'osmose...

Et un taux d'humidité important. Beaucoup de personne m'ont poussé à faire ce traitement.

Du coup j'ai commencé a raboter, mais très peu. Mais si j'ai du mal à maitriser le rabot. Quand celui ci est passé j'ai retiré au pire entre 0.1mm et0.3mm. Tu penses que c'est trop?

Pourtant quand je regarde sur un passe coque ou au niveau du sail drive j'ai bien l'impression que la peau extérieur est plutôt importante.

Merci pour tes conseilles.

0

PASSE COQUE
bonjour
normalement, si le rébotage de la coque est en cours, c'est que les passe-coques sont déjà démontés.
L'inverse est une négligence, car l'humidité et l'osmose sont passés aussi sous les passe coques.
et cela peut être une bonne idée de profiter du chantier pour changer vannes et passes coques.

cordialement

Hubert, de Cherbourg

21 jan. 2011
0

Deux triaxial de 800
ce serait déjà un bel échantillonnage pour du sandwich

j'ai construits des halfs-tonners ou par endroit il n'y avait qu'un seul 300gr en roving carbone…

Il ets possible qu'il y ait un Kevlar en couche finale., sa couleur jaune est tout à fait identifiable.

j'ai l'impression que tu as peur d'aller jusqu'au tissu et que du coup tu n'y es pas encore allé vraiment.

Essaie plutôt avec une disqueuse et un disque genre 80 sur une zone précise. et si tu procèdes sans forcer tu atteindras le tissu sans danger.
cela te donnera une idée de qu'il faut enlever.

21 jan. 2011
0

c'est pas l'inverse ?
+ d'osmose avec une ortho qu'avec une iso ?

:-(

22 jan. 2011
0

triaxial 800 curieux
ces curieux pas un mat avant tropicat , il doit avoir du marquage sur le bateau non !!!!!!!
je te pose la question car on mets toujours un mat pour éviter ce problème, d ailleurs ces lui qui ce fait ronger par l osmose avant d atteindre les couches après et au rabotages on le vire pour trouver la zone seine je peut me tromper .

21 jan. 2011
0

Si présence d'osmose...
ton sandwich a été réalisé avec de la résine polyester ??

Ce qui me ferai peur dans ton cas c'est la faible épaisseur de résine + fibre en extérieur du sandwich. On doit tourner autour de 3000 gr voir plus ( ou moins peut être) en terme échantillonnage..( a voir avec l'archi Mr Lerouge il me semble)il faudra donc raboter de manière homogène partout pour ne pas affaiblir certaine zone de la coque par rapport à d'autre.

Pourquoi ne pas faire intervenir un pro équipé de rabot adapté pour faire ce genre d'opération ?( voir HS de voile magazine sur la rénovation d'un "Silphe" ( pas certain de l'orthographe).)

Dans mon cas (centurion 32) j'ai beaucoup d'épaisseur donc je me poserai moins de question, mais dans le tient attention quand même.

Pour la pose de tissu en l'air je ne connait pas la technique...par curiosité j'aimerai bien la connaître mais cela me semble essentiel pour toi afin d'obtenir l'échantillonnage de départ.

Ceci n'est que mon point de vue.

Bon courage à toi.

A+ DIAMBA

21 jan. 2011
0

la disqueuse
ça le fait très bien,mais c'est assez long et pénible.
j'ai utilisé des disques 36 car la couche de gel-coat est assez épaisses, mais pour ton Flash du 50 cela pourrait suffire.

Mais seul un essai sur place permettrait de définir le bon grain à utiliser.

21 jan. 2011
0

ponceuse
Bonjour à tous,

on parle de disqueuse, de rabot mais que pensez vous d'un ponceuse à bande?
juste pour info
merci

Cdt

21 jan. 2011
0

j'ai essayé
pas assez puissant en tout cas beaucoup moins qu'une orbitale avec laquelle j'avais eu de bon résultats (mais au prix de pas mal d'efforts).

Ce que je pense : c'est qu'il y a une bonne solution pour chaque bateau. Mon gelcoat devait quand même être bien pourrave pour partir à la ponceuse aussi "facilement". Donc c'est à essayer quand même.

21 jan. 2011
0

le poids
à bout de bras, il vaut mieux une orbitale qu'une ponceuse à bande ;-)

21 jan. 201116 juin 2020
0

La solution, elle passe par le choix du bon grain.
la ponceuse à bande, cela va être très sportif et pas plus rapide à mon avis. Mais pourquoi pas chez celui qui s'y sent à l'aise.

L'orbitale, ca manque de puissance et cela risque d'être très long si le gel-coat est un tant soit peu épais. Mais pourquoi pas si la couche est fine.

Le rabot electrique, c'est bien pour des gelcoat épais et des carènes sans retour de galbord. Mais je préfère la disqueuse.

Pour la disqueuse, j'utilise depuis pas mal de temps les supports de disque Norton, de forme triangulaire.
D'une part, le meulage est bien plus régulier et d'autres part, avantage certain, les divers trous font que l'on voit à travers le disque, en utilisation. On peut s'arrêter au bon moment dès que le tissu se profile, facilement. Et entre grain 80 et grain 36, il y a moyen de s'adapter à toutes carènes.

21 jan. 2011
0

Plateau à vis
Comment s'utilise ce plateau à vis?

Merci de ton aide

21 jan. 2011
0

Plutôt
juste après avoir enduit les creuvasses, et avant la stratification…

21 jan. 2011
0

Merci
Je vais donc opter pour cette solution je pense. De plus l'utilisation me semble moins difficile que le rabot.

21 jan. 2011
0

Dans le montage rien de particulier
par rapport au disque classique.

Le meulage est moins aléatoire car l'ensemble plateau +disque reste assez souple. Je ne me vois plus retourner aux disques classiques, plus "sauvages"

L'inconvénient : Norton a du breveté ce système car il n'y toujours pas de copies depuis son apparition.
Les disques coutent assez cher. Cela ferait grimper le cout totale.
Qui resterait de toute manière bien inférieure à celui demandé par une entreprise.

Sur mon Freedom, je suis aller jusqu'à la strat sans soucis. je passerais un coup d'orbitale au dernier moment, juste avant d'enduire toutes les creuvasses puis la stratification.

21 jan. 2011
0

Idem que lorenzo
J'ai utilisé une disqueuse (mais avec le porte disque et le disque rond) et des disques 36 et 50 pour peler le gel coat d'Erendil.

J'étais parti au rabot, mais c'est mortel, lourd, hyper bruyant et paradoxalement pas si précis du fait du rond de la carène.

Mais bon, on peut être à l'aise avec l'un ou l'autre.

Evidement, il ne faut pas s'endormir pour ne pas passer à travers la strat.

J'ai passé ensuite l'enduit de Sicomin (j'ai oublié le nom). Un plaisir à étaler et à finir.

Jacques

21 jan. 2011
0

Le rabot électrique , c'est assez dangereux je trouve
car c'est difficile à maitriser et un loupé est vite arrivé. Ce qui ne m'est jamais arrivé à la disqueuse. Ou alors on fait des passes très fines et cela prends tout autant de temps voir plus que la disqueuse.

Et en effet c'est particulièrement pénible à l'usage vu le bruit infernal que font ces engins.

21 jan. 2011
0

au point ou tu en es..........;;;
déquille ,retourne la coque : plus facile à disquer , plus facile à stratifier si possible avec époxy + diolen et tres rapidement enduit because c'est presque du kevlar ( moins cher).
On comprend pourquoi les appos ne pèsent que 4 t.

21 jan. 2011
0

au point ou tu en es..........;;;
déquille ,retourne la coque : plus facile à disquer , plus facile à stratifier si possible avec époxy + diolen et tres rapidement enduit because c'est presque du kevlar ( moins cher).
On comprend pourquoi les appos ne pèsent que 4 t.

04 fév. 2011
0

Ah tu ...
essayer de monter un support souple sur ta disqueuse??
je m'explique à la place de ton disque tu peux acheter un support souple en mousse de 1 cm d'épaisseur ou tu peux scratcher des disque d'orbital.

Je viens d'essayer le truc pour décaper 9 couches d'antifouling c'est vraiment bien et peu de trace sauf dans les courbes en creux.( donc décapage à la main)

1 léger coup d'orbital pour finir propre nikel.

J'ai mis 4h pour faire la moitié d'une coque de centurion 32.

Par contre faut vraiment pas appuyer ( cela attaque pas mal !!)et acheter des disque de qualité sinon cela s'encrasse du à la vitesse de rotation élevé de la disqueuse. Les derniers disques sont des NORTON en grain de 40 finition grain 80 à l'orbital.

A+ DIAMBA

04 fév. 2011
0

Disqueuse
Retour sur la disqueuse :

Rapide, très rapide ! Légère et facile a manipuler

A utiliser sans le cartère et je me suis coupé un doigt...

Par contre le boulot de ponçage est important après la disqueuse car au soleil couchant j'ai put voir les vagues que j'ai fais a la disqueuse... chose que je n'avais pas avec le rabot et j'ai l'impression qu'au final j'enlève autant de matière.

04 fév. 2011
0

Qu'il y ait des vagues,
c'est assez normal si le gel coat d'origine a été posé sans le souci de bien l'égaliser de la part de l'équipe qui a fait ce boulot.

Sur mon Freedom avec les fameux disques de forme triangulaire Norton, la surface résultante est vraiment tout à fait correcte.

De toute façon, il est souhaitable de poncer juste avant de commencer le traitement, pour une accroche optimisée.
Tout dépend alors du niveau des vagues : le ponçage peut aller de l'orbital, à la cala à poncer si vraiment les défauts sont importants.
Mais je doute qu'il faille en arriver là avant le début du traitement.

05 fév. 2011
0

Merci
On sent les vagues légère quand on passe la main, par contre quand le soleil ce couche cela fait apparaitre les vagues et c'est plutôt gênant pour moi...

Ceci dit ca me fait penser au peintre qui utilise le projecteur pour faire une surface parfaitement lisse. Pour un bateau je pense que l'on peut être un peu moins exigeants.

J'ai entendu que les résines époxy de traitement d'osmose sont très épaisses et permettent de rattraper les défauts de ponçages est ce le cas?

J'ai peur de faire apparaitre les vagues lors de l'application des résines.

Merci pour les conseilles !

Quatrième jours de poncage et j'ai presque tout fini. J'ai pas envie de tout repasser à l'orbital pour faire disparaitre ces petites vagues.

07 fév. 2011
0

International
Sur la doc d'international il est dit :

"Meulage au disque :

Cette méthode n'est pas la plus fiable pour obtenir une surface régulière et n'est donc
recommandée que pour le traitement de surfaces limitées. Utilisez une meuleuse pour disque de
grand diamètre pour meuler le gelcoat et les cloques."

Après la première couche de gelshield il est noté qu'il faut passer la coque a l'enduit Interfill.

Ça promet encore un gros gros boulot de tout enduire et poncer....

30 juin 2011
0

Bonjour,
Ma coque a été traité "en préventif" :-( par un précédent propriétaire: pire que le mal. Je voudrais retirer cette couche d'époxy je pense, genre West System. Vous avez essayé le rabot, s'agit-il d'un modèle de bricolage (pour le bois normalement), ou un modèle spécial ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (105)

mars 2021