Peindre un pont

Bonjour,

Je viens de repeindre l'interieur de mon Daimio. Je souhaite maintenant repeindre la coque et le pont, faut-il sabler une coque ou un pont en polyèster ?? Ou un bon ponssage suffit...

L'équipage
16 sept. 2009
16 sept. 2009
0

Non, pas de sablage pour du polyester
mais un ponçage à sec pour commencer, à l'eau pour finir. Le problème, c'est sur les antidérapants. C'est compliqué à poncer, mais si tu ne le fais pas, la peinture accroche mal.

Jacques

16 sept. 2009
0

Pour la partie antidérapant
Sur des voiliers ancien comme le Daimio, un bon brossage métallique suffit.

16 sept. 2009
0

une chose que j'ai du mal a comprendre
on ponce pour deux raisons.
1)soit pour faire une accroche
2)soit pour enlever les petits défauts
ou les deux a la fois.

donc un antidérapant forme de par sa conception lui même une accroche.
Donc si cet antidérapant tient bien,s'il n'est pas un revêtement souple,je ne vois pas pour qu'elle raison la peinture ne tiendrait pas.

Mon pont est constituer d'antidérapant(pointe diamant)
je l'ai peint sans ponçage,ni brosse métallique,et depuis 6 ans il est toujours propre

17 sept. 2009
0

question d'echelle
l'effet antidérapant des pointes de diamant est ok à l'échelle de ton pied, mais nul à l'échelle de la peinture.

16 sept. 2009
0

peindre la coque et le pont
pour peindre la coque :
il faut d'abord voir l'état du gel coat si il est faîencé il faudra le poncer (ss) avec un gros grain et passer un primaire bi-composant qui bouchera les fissures ,si elles sont trop importantes c'est un enduit qu'il faudra tirer
et reponcer l'état de surface est extrémement import pour le résultat final .
il existe des peintures bi-composant mates
qui sont plus faciles à mettre en oeuvre que l'on recouvre avec un vernis anti UV qui assure la brillance et la protection de la teinte .
certaines peintures de carosserie vont très bien aussi et sont moin onéreuses que les peintures dites "marine"

pour le pont il faut brosser le pont à la brosse métallique pour ne pas effacer l'antidrapant ,sur ce voilier il se peut qu'il y ai du délaminage
à traiter avant de peindre .
pour le pont ne pas peindre en blanc c'est très pénible à supporter au soleil ,on peut peindre
entre les zones antiderapantes en clair et un peu plus teinté les zones de passage .
au gout de chacun .de préférence utiliser de la bi-composant
perso j'ai repeint le pont de mon voilier avec de la peinture de sol gris souris très fatiguée
polyurethane bi que j'ai trouvé chez destock peinture a 12 roros le kg j'ai pris les 5 pots qui leurs restaient avec le transport 75 roros .
j'ai mis une journée pour passer la peinture et 4 jours de préparation (mastiquage & ponçage)
le resultat n'est pas vilain à mon gout c'est le principal
alain

16 sept. 2009
0

selon où tu navigues
une peinture de pont grise peut te cramer les pieds au soleil.

Le beige chauffe nettement moins.

Jacques

16 sept. 2009
0

Avec le gris clair
Il n'y a pas de soucis.

Quant au brossage, c'est forcément mieux avec que sans.

16 sept. 2009
0

exact Erendil
au tout début,je ne savais pas,j'ai peint en gris,deux heures aprés, les copains ce sont moqués de moi,ils me disaient tu fais partis des douanes?
M'en foutais,mais a l'arrivée des grosses chaleurs j'ai très vite compris que le gris n'étais pas bon,pied nus je devais passer en courant et en couinant.
Je l'ai donc repeins en ton (ivoire, coquille d'œuf)
j'ai donc pris ma peinture de sol (monocomposante)
en blanc et l'est teinté avec de l'ocre jaune
(teinte universelle que l'on trouve partout ou l'on vend de la peinture bâtiment)
j'ai copier la teinte sur un bateau des années 70/80
ou la teinte des gelcoats était légèrement crème

16 sept. 2009
0

a quoi il sert le brossage?
:tesur:

16 sept. 2009
0

Tu sais bien,
que l' accroche est toujours meilleure si l'on "rafraichit" la surface d'un quelconque support. Surtout juste avant de peindre.

C'est sans doute bien moins appliqué dans le bâtiment, mais cela doit être une règle de base pour le nautisme.

Ta peinture a tenu, tant mieux, mais on accroit ses chances d'une bonne accroche avec un brossage.

16 sept. 2009
0

l'application est la même qu'elle soit bâtiment ou marine
donc par conséquent si l'on doit peindre une surface lisse,on ponce pour les raisons que j'ai expliqué plus haut.
Par contre,peindre un antidérapant,comme je l'ai expliqué plus haut,un antidérapant n'est pas lisse,donc pour schématiser,
cet antidérapant est donc plus ou moins rugueux .
Il peut donc être représenté par une feuille de papier de verre plus ou moins usé,et de ce fait poncer un antidérapant qui a l'aspect d'une feuille de papier de verre devient incompréhensible.
Je résume le tout.

1)si j'ai une surface lisse, je ponce
2)si j'ai une surface très rugueuse je ne ponce pas

16 sept. 2009
0

personne a parlé de surface mat ou pas mat
une surface lisse est une surface qui peut être mat ou brillante.
Donc toute surface lisse ,quelle soit brillante ou mat se ponce.

Toute surfaces rugueuses,qui sont en bon état ne se ponce pas.

Ensuite pour les surfaces dont les fonds ne tiennent plus,s'écaille,là c'est un autre problème
que ces surfaces soient lisse ou pas.
Nous entrons en ce moment dans un autre processus de préparation,avec grattage,ponçage et couche d'accrochage s'il y a lieu .

16 sept. 2009
0

je ne connais rien a la stratification
mon métier est peintre donc je ne peut parler que de peinture.
Mais qu'importe tu pratique comme tu le souhaite.
A chacun de choisir sa méthode.
Quand a moi je ne fais que conseiller ceux qui demandent un renseignement.
Tout les bateaux que j'ai fais,je les est fait bénévolement et a ma connaissance il n'y a jamais eu aucuns problèmes pour l'instant.
Je les est tous fait manuellement a la monocomposante ,plus tôt que la bi composante pour deux raisons.
1)cause santé
2)préparation au pétard plus lourd
mon résultat pour un œil pros ,très proche du pétard
et pour un autre œil c'est fait au pétard.
Mon but est de faire comprendre que la plupart des matelots peuvent s'ils sont un peu manuelle de peindre leur bateau avec des peintures de qualité et a moindre coût.
Exemple une coque de bateau environ 9/10 m
150 roros en moyenne.
Un pont environ moins de 40 roros
etc etc

autre chose que je ne comprend pas,comment peut on s'embeter a peindre un antifouling avec un rouleau (patte de lapin) désolé c'est le nom
moi j'utilise un rouleau poil raz ou mi raz bâtiment,la rapiditée d'exécution est incomparable et le résultat aussi,pour la bonne raison qu'avec ce genre de petits rouleau,les moins doués font bien plus de côtes.
Enfin il y a pleins de petits trucs comme ca

16 sept. 2009
0

Petite rectification…
"J'informe l'internaute de ce qui se fait de mieux.", pour ce qui est de ce cas précis.
je ne voudrais surtout pas me faire valoir comme un puits de science. J'ai plein de lacunes techniques, ailleurs.…

17 sept. 200916 juin 2020
0

bonjour michael 6675
je pense qu'il serait souhaitable dans ton cas de poncer et de gratter ce qui s'écaille.
Pour ce qui est des peintures primaires,je pense que dans ton cas,il y a de forte chance que cela soit de l'argent a la poubelle.
Une primaire a pour fonction de traiter ou d'isoler
un support qu'il soit acier aluminium ,bois ,fonte etc etc.
Une couche d'accrochage a pour principale but comme son nom l'indique de permettre l'accroche d'une peinture sur un fond douteux (exemple ancienne peinture qui farine)
donc elle fixe l'ancienne et permet a la nouvelle d'accrocher.

Pour ton cas voici ce que je préconise.
1)grattage et ponçage de l'ancienne peinture.
2) deux bonnes couche de cette peinture que j'emploie personnellement.
Pour les prix ils sont a mon avis super intéressants.
Après j'envoie les prix.
Cette peinture a une bonne résistivité aux uv,elle ne glisse pas et se passe au rouleau et peut se lisser au pinceau

17 sept. 2009
0

je recommence les prix
en 2littres 5
blanc 39,90
gris lumière 45'50
beige sable 45,50

ps je prend en blanc et on peut teinter avec les teintes universelles de la couleur que l'on souhaite

16 sept. 2009
0

Oui, mais l'antidérapant "pointe de diamant",
c'est une surface lisse avec de grosses aspérités...

16 sept. 2009
0

Et bien, c'est là que tu te trompes.
Une surface mat se ponce juste avant de peindre.

C'est bien ce genre de détails qui fait la marque des très bons chantiers navals…

Sur les prototype de course où l'on s'approche des limites, aucune concession n'est acceptable, que ce soit au niveau des surfaces à encoller, que celles à peindre.

16 sept. 2009
0

mais enfin Samedi
un antidérapant usé n'est pas une surface rugueuse !

C'est une surface brillante parcouru d'aspérités, devenue mat.
Petite nuance qui a toute son importance.

Et personnellement, je ponce les surfaces rugueuse s'il s'agit d'effectuer un collage.

Un exemple: on utilise un tissu de délaminage (d'arrachage) qu'on applique en derniers pour les stratifications. celui-ci doit être enlever au dernier moment avant enduit ou nouvelle stratification.
Mais si l'on oublie cette règle temporelle, il faut absolument reponcer la surface rugueuse avant de stratifier de nouveau.

je ne fais aucune différence entre un collage et une peinture.
c'est la meilleure façon d'être assuré d'une réussite.

16 sept. 2009
0

Pour ce qui me concerne
J'informe l'internaute de ce qui se fait de mieux.

A lui de choisir ou pas, l'excellence.

Donc, chers bricoleurs émérites, n'oubliez pas de poncer toujours au dernier moment avant de coller ou peindre, et faites le quelque soit l'état de surface en présence.

17 sept. 2009
0

pour peindre direct sur le polyester

Bonjour
Apparemment j'aisur mon pont une peinture coutchouteuse d'origine indeterminee qui s'caille et que je dois poncer entierement ..j'espere retrouver du gelcoat dessous mais pas sur ...

En peinture économique avec primaire d'étanchéite
bien adhesif ,tu utiliserais quoi dans ce cas ??
(primaire et peinture ? )

17 sept. 2009
0

pour peindre direct sur le polyester

Bonjour
Apparemment j'aisur mon pont une peinture coutchouteuse d'origine indeterminee qui s'caille et que je dois poncer entierement ..j'espere retrouver du gelcoat dessous mais pas sur ...

En peinture économique avec primaire d'étanchéite
bien adhesif ,tu utiliserais quoi dans ce cas ??
(primaire et peinture ? )

17 sept. 2009
0

les prix
;-)

16 sept. 2009
0

la couleur
gris souris très fatiguée correspont à un gris extrement clair légérement teinté de bleu
et en aout je marchais pieds nus dessus
evidemment que c'était chaud je suis dans le midi
mais je ne me suis pas brulé.
maintenant si on veut le faire en rose ou en vert herbe on a le droit ....
alain :-) :-) :-) :-) :-)

17 sept. 2009
0

Michel,
pour taper dans le meilleur rapport qualité/prix, il faudrait que tu trouves un magasin (souvent avec puces de mer) qui propose des sous marques. on y trouve parfois des bicomposantes polyuréthanes et des primaires époxy, à un prix défiant toute concurrence.

La marque Julien propose un primaire acrylique tout usage que j'ai trouvé très résistant (on le trouve dans les magasins de bricolage). La dessous, tu pourrais mettre une polyuréthane monocomposante, que tu chargerais en microbilles pour les parties antidérapantes.

17 sept. 2009
0

"Là dessous, tu pourrais mettre…"
Pas mal celle là !

17 sept. 2009
0

DEGRAISSER
C'est bien de brosser, sans doute, mais sur du gelcoat, l'important de bien dégraisser. Donc acetone obligatoire, plutot 3 fois qu'une. Jamais eu de problème de tenue de peinture, bien que sans brossage. Bon courage, et c'est vrai que le gris brule les pieds.

17 sept. 2009
0

Samedi, décidément,
je ne serais pas encore d'accord avec toi,
lorsque tu estimes le primaire inutile, alors que je l'estime indispensable, sur les ponts des vielles unités en polyester, au gelcoat malmené.

Si je ne me trompe il me semble que tu viens du secteur du batiment. J'ai l'impression que tu t'es forgé des certitudes qu'un passage comme simple ouvrier dans un chantier naval, digne de ce nom, t'obligerait à revoir…

Donc avec primaire c'est mieux.

17 sept. 2009
0

Je me suis appercu effectivement que tu n'était jamais d'accord avec moi
mais ceci ne me gène pas tu donne tes conseilles ,moi les miens.
Ainsi il y en aura pour tous.
Effectivement la peinture est un métier,que cela soit en bâtiment,métallurgie,ou marine.
Il faut donc bien connaitre ce métier et avoir une bonne expérience pour savoir si tel traitement est nécessaire ou pas,je suis bien conscient que la plupart de ceux qui n'ont que des connaissances superficielles préconisent toujours le grand jeu.
Remarque tant mieux pour ceux qui vendent

17 sept. 2009
0

Mon exigence
me rend opiniâtre et tatillon, j'en ai bien conscience, et je te pris Jean-Pierre d'accepter mes excuses pour mes propos quelque peu acerbes.

Si je suis de ceux qui préconisent le grand jeu, je suis aussi de ceux qui ont étalé des M2 de primaire, d'enduit et de peinture dans des chantiers navals. et je continue de le faire sur mes voiliers.

Le pont de mon Freedom sera donc poncé et recouvert de primaire époxy, puis de laque polyuréthane bicomposant.
Cela lui permettra de ressortir de cette cure de jouvence, comme neuf, et pour très longtemps.

17 sept. 2009
0

Autre nuance
jamais d'accord avec toi est tout aussi exagéré.
Je suis bien d'accord avec toi pour les petits rouleaux "patte de lapin" vraiment pas adaptés pour l'antifouling…

09 oct. 2009
0

a l'intention de ben
bien entendu si il y a un gelcoat comme tu dis fatigué,qui ne tient pas ,une peinture qui farine,
alors là bien entendu il faut traiter avec les produits adéquates.
C'est a dire après sérieux ponçage et grattage,
appliquer un primaire qui fixera ainsi les fonds,
et éventuellement une couche d'accrochage s'il y a lieux.
Cependant dans la plupart des cas,cela n'est pas nécessaire,et une bonne peinture suffit amplement,
bien entendu il y a aussi d'autre peintures bâtiments qui peuvent faire l'affaire,entre autre la moins cher de toutes,et qui cependant va aussi très bien est la pliolite,cependant si je la préconise moins qu'une peinture de sol,c'est parce que son nettoyage est moins évident,la saleté s'incruste plus facilement.

09 oct. 2009
0

Je profite du sujet
J'ai bien tout lu, j'ai pas tout compris :

Je veux repeindre mon pont, polyesther.
En fait, le pont est d'un seul bloc, si on peux dire, l'andiderapant est moulé sur le pont, il y a des parties lisses, d'autres avec du relief, bien définies. Le relief de l'antiderapant est encore bon.
Donc puis-je : lessiver le tout a la brosse, et peindre directement par dessus avec une peinture monocomposante? au pistolet? au rouleau?
Merci !

10 oct. 2009
0

pour le temps de préparation
cela varie en fonction de l'état générale du bateau.
Préparation= nettoyage ,grattage et ponçage des parties lisses ou abimées ,ainsi que rebouchage s'il y a lieux.
Le temps de peinture (manuelle) est en fonction de tes capacités.
Pour exemple d'environ 2heures par couche a 4 heures
je met environ 2 heures sans cacher l'acastillage,je réchampis,ceci pour un bateau de 9metres a 10metres.
Pour une personne non de métier ,il est préférable de cacher l'acastillage,c'est long,mais plus propre que d'embouser partout le matérielle

09 oct. 2009
0

y'en aura pour tout le monde
je suis d'accord sur le fait de recréer une barriere etanche au gelcoat fatigué , pour un perfectionniste ou pour un chantier ça a du sens mais je suis d'accord pour faire des economie et la solution peinture de sol monocomp me parait interessante bien qu venant d'une application terrestre elle a l'avantage d'etre simple econome et "innovante" ce qui irait tres bien pour rafraichir le pont de mon voilier
merci pour les conseils

09 oct. 2009
0

temps de preparation
quelqu'un a un idée du temps de préparation et la methodologie pour preparer une peinture de pont sachant qu il est quasi dépouiller d'accastillage il ne reste que les rail main courantes et chandelier
le masquage de ces derniers sont il indispensable

ben

10 oct. 2009
0

oui luxounette bien sur
si toutefois l'état de ton pont ne part pas en lambeau.
Si toutefois ce travail n'est pas fais par une personne compétent,évite le pistolet.
Une monocomposante se passe très bien au rouleau et pinceaux.
Si ce travail ce fait en période d'hiver,attention que la peinture se fasse au mieux dans la journée ,et s'arranger quelle soit sèche au toucher avant l'humidité du soir

10 oct. 2009
0

mon daimio
salut,
j'ai refait la coque de mon daimio cette année,le plus long c'est de rebouchertous les petits defauts pour avoir un resultat propre.
après, j'ai, personellent,pris de la monocomposante de chez NAUTIX.
donc apres de le degraissage a l'acétone,une primaire P1(nautix&gt&gtprimaire d'accroche sur gelcoat).
apres &gt&gtune ou deux couches de sous-couche U3 (toujours NAUTIX)
et enfin deux a trois couches de laque L3

ATTENTION il faut depolir au grain 600 ou 800 entre les couches sauf primaire /sous-couche.
prix des 2 pots de primaire+1 pot de sous-couche+4 pots de laque&gt&gt&gt212 roros mais tu peux prendre que 1 pot de laque par couche car moi j'ai fait 2 couche de laque et me retrouve avec 2 pots de rab.

cette année,j'attaque le pont aussi,pour ce qui est partie lisse ca sera interdeck et pour les antiderapant &gt&gt nautix-grip(bi-composant)

resultat sur photo.

10 oct. 200916 juin 2020
0

PHOTO
j'avais oublié la photo

11 oct. 2009
0

Question spéciale samedi
Hello,
Je trouve ton idée "peinture de sol" assez séduisante parce qu'un bateau qui navigue est vite sale avec des pets et ta méthode semble pouvoir s'utiliser assez souvent : une couche de peinture tous les 5 ans, au prix de la peinture de sol, ça me va !

J'ai deux questions :
- est-ce que la peinture de sol peut s'utiliser sur la coque ? je pense ... mais je préfère vérifier !

  • concernant la technique de peinture "à la brosse", est-ce que tu pourrais nous donner quelques détails et trucs pour vraiment réussir ?

Merci beaucoup !

1 anecdote :
cet été, un vieux très vieux, qui regardait un type s'échiner sur sa nouvelle peinture, me regarde en clignant de l'oeil et me dit : "faut vraiment être con pour claquer du fric là-dedans. Dans un mois, sa belle peinture aura des rayures et des marques de parebat et encore ... si tout se passe bien !"
Ma maniaquerie en a pris un coup !

Olivier

12 oct. 2009
0

oui Tago
en effet j'utilise et je préconise cette peinture pour les raisons suivantes.
1)solidité
2)facilité de nettoyage
3)résistance aux uv
4)ne glisse pas comme une peinture ordinaire
c'est pour ces raisons quelle est utilisée dans les parkings souterrains et les dépôts.
5)très bonne résistance aux uv.

Pour ce qui est de la coque,je ne pense pas qu'il y est contre indication,cependant je ne là préconise pas pour deux raisons.
1)Je ne connais pas sa résistance sur des parties souvent au contact avec l'eau de mer.
2) c'est une peinture qui s'arrondit bien moins que les autre peinture type laque.

Pour la coque ,j'ai utilisé pour mon bateau une peinture marine,celle que j'ai choisi est la marque zolpan (clipper)peinture(monocomposante).
Si j'ai choisi cette peinture pour ces qualités .

1) en blanc ,c'est un blanc plus pure que les autres marques,une blancheur incomparable.
2) sa résistance,dans le temps,et très résistante aux uv(elle ne jaunie pas)
3)pour une monocomposante,elle est d'une solidité surprenante et n'a a mon avis la dessus rien a envier aux bi composantes.
Par contre il faut savoir que c'est une peinture satinée et aura donc une brillance au départ moins importante que ces concurantes.
C'est aussi une peinture un peu moins facile en application par rapport a certaines,comme par exemple internationale qui est l'une des plus facile a appliquer.

Pour ton anecdote du papy,je comprend,cependant il n'est pas nécessaire de dépenser des fortunes pour faire un très bon travail.

Le résultat dépendra de la dextérité de la personne effectuant ce travail.

Une peinture bien appliqué sur de bon fonds et faite au rouleau a laquer poil raz et lissé au pinceau spalter ou pinceau type queue de morue par un pros,doit avoir un finis pratiquement identique que si elle avait été faite au pistolet

Pour ce qui est de la méthode ,je l'avais expliqué déjà sur un fil,cependant je vais essayer de recommencer en étant j'espère assez explicite.

Une fois que toutes les préparations ont été faites .

Il faut d'abord préparer la peinture,c'est a dire veiller a ce que la viscosité de cette peinture soit bonne,ni trop liquide ,ni trop épaisse

1) on passe a l'application,une fois le rouleau chargé,étaler cette peinture en travers ,comme en dent de scie,cela permet de l'étendre dans un carré prés défini par vous,puis repasser,jusqu'a avoir peint ce carré.
2)croiser cette même peinture dans l'autre sens,autrement dit,si vous avez commencé de droite a gauche ou inverse,maintenant vous faites de bas en haut ou l'inverse.

Vous avez donc fait la première étape ,cela s'appelle une couche croisé .

Ensuite dans la foulé,prenez le pinceau,que vous aurez au préalable déposé un peu de peinture dessus et aussi tôt essuyé
3)passez sans mettre de peinture dessus le pinceau dans le sens de droite a gauche ou l'inverse sans trop appuyer
4)puis c'est le lissage passer le pinceau de bas en haut sans appuyer,sur la pointe des poils.

Ca y est vous avez fait un carré, reste a continuer ainsi.
Quand on fait un carré,on mort légèrement sans appuyer un peu sur celui qui est finis,attention on fini un peu sur l'autre sans appuyer et sans emplâtrer avec de la peinture,si non vous ferez ce que l'on appelle des sur épaisseurs.

Ces 4 opérations se font a la suite des unes des autre,il faut être rapide.

Le secret de la réussite est le coup de main et la rapidité

bien je me suis relu et j'ajouterais un conseil,si vous n'avez pas trop le coup de main,faite pas des carrés trop grand,il est préférable de faire des petits carrés
;-)

12 oct. 2009
0

oups une grosse erreur
en ce qui concerne la marque de la peinture coque que j'ai employé,et dont j'ai donné le" descriptif,ce n'est pas la marque zolopan,mais bien la marque stoppani(monocomposante clipper de chez stopani)
excusez cette erreur
:-(

12 oct. 2009
0

une dernière chose
quand vous lissez avec le pinceau ,prévoir un chiffon afin de temps en temps a essuyer les poils du pinceau ,il ne doit pas être trop imprégné de peinture,son but n'est pas de déposer de la peinture ,mais de la tirer et de la lisser
;-)

12 oct. 2009
0

C'est bien pour cela que je oréfère largement…
la polyuréthane bicomposante, même s'il faut se faire douleur question portefeuille. Parce quelle est la seule à résister aussi bien aux attaques en tout genre; Et longtemps.

14 oct. 200916 juin 2020
0

comme je vous l'avais dit sur mon poste plus haut
voici ce que vous pouvez avoir pour une somme d'environ 200 euro pour un bateau de 9 m.
Ces peintures ont 6 ans.
Un ensemble

14 oct. 2009
0

petite
les photos, mais je ne doute pas de résultat

14 oct. 200916 juin 2020
0

et quelque unes du pont
.

14 oct. 200916 juin 2020
0

le pont en gros plans
?

12 oct. 200916 juin 2020
0

non la bicomposante n'est pas la seule a resister ainsi
la monocomposante dont je parle c'est a dire la marque stoppani(clipper),n'a rien a envier en terme de solidité a une bicomposante .
Je suis même prêt a en relever le défit.
La preuve je peu l'emmener avec mon propre bateau,en visuelle,en attendant une petite photos
(travail fait il y a 6 ans et photos carénage assez récente 2008 je crois)
a l'occasion ,je ferais des photos de mon pont,fait il y a aussi 6 ans.
Bien entendu chacun est libre de procéder comme il le souhaite et même d'utiliser toute la palette qu'une marque met a disposition du client.
A chacun la liberté de choix,autant du matériaux que de son porte monnaie

14 oct. 200916 juin 2020
0

la coque
;

14 oct. 200916 juin 2020
0

je ne sais si cela va se voir
j'ai copier la teinte surl' Albert rassey

14 oct. 200916 juin 2020
0

une petite dernière
:-)

12 oct. 2009
0

Petite erreur de placement
mon post précédent est une réponse à Tago, et son anecdote.

12 oct. 2009
0

Merci SAMEDI
De partager ta grande expérience
des peintures et l'utilisation marine que
tu en a fais
Amitiée
Yves

12 oct. 2009
0

Il serait intéressant de comparer…
la mono et la bi de chez Stoppani (s'ils ont une bi).

Pour moi il n'y a pas vraiment pas photo.

12 oct. 2009
0

D'autre part,
je ne vois comment Stoppani aurait conçu un produit miraculeux.

Une bicomposante est forcément plus résistante.
Que certaines bicomposantes soient moins efficaces, c'est bien possible.

Mais une bonne bi sera toujours meilleur qu'une mono.

Ceci-dit, come tu le dis samedi, chacun fait ce qu'il lui plait, surtout suivant son budget qui est souvent le maitre dans ces affaires;

13 oct. 2009
0

hélas Lorenzo je vois que tu n' encore rien compris
le but n'est pas de faire la comparaison de solidité entre une monocomposante et une bicomposante.

Mes interventions en peinture sont bien ciblés,je pense que l'ensemble des matelots l'on compris,ce qui ne me semble pas ton cas en venant sans cesse t'interposer sans amener aucun renseignements ,ni aide a quiconque.
Lire sur les boites ,tout le monde sait faire,informer qu'il faut impérativement,pour une réussite,appliquer toute la palette disponible d'une marque,touts les vendeurs savent faire.
les meilleurs pour cela sont internationale,pour leur marketing bravo

Mes interventions on un but précis qui est d'aider au maximum les matelots dans leurs choix .

Pour ce qui est de la bicomposante,cela nécessite,un matériel plus lourd et des préparations plus lourdes.
Autrement dit pour faire simple ,il faut que le matelot est la possibilité d'avoir un pistolet convenable,ou de s'en faire prêter un.
De plus il faut qu'il soit compétent pour faire du pistolet,ou trouver un copain qui le fasse.
Ou bien entendu passer par une entreprise spécialisé qui elle fera le grand jeu ,pour deux raisons que je ne vais pas développer là.
Donc par entreprise,suivant le bateau autour de 3000 a 5000 euro.

Pour ce qui est de la monocomposante,le matériel se résume a un très bon rouleau et un très bon pinceau.
Il ne faut pas croire qu'une monocomposante ne tient pas,celle que j'ai cité ci dessus est trés solide.
Ce genre de peinture peut être appliqué par n'importe quel matelot s'il est tant soit il un peut manuelle.
Pour l'application voir mes conseilles ci dessus.
Pour en terminer,nous sommes loin des 3000 ou 5000 euro.
Le matelot pourra faire sa coque pour environ de 150 a 200 euro.
Je conclurais ainsi si des matelots a petit budget
peuvent avec mes explications parvenir a ce faire un beau bateau a moindre prix,j'en serais ravis.
La peinture c'est un métier ,a chacun son métier

13 oct. 200916 juin 2020
0

pour goudspide
l'éternel problème des poils de pinceau et des rouleaux qui peluche.
C'est tout a fait exact,quand un pinceau perd ses poils,ou qu'un rouleau peluche,c'est la plupart du temps quand il est neuf.
On appelle cela faire un rouleau ,ou faire un pinceau en terme professionnelle,c'est a dire qu'un rouleau ou un pinceau devient trèe bon après quelques utilisations,il ne peluche plus et ne perd plus ces poils.
Laisser tremper dans l'eau un rouleau ou un pinceau environ 48 heures avant est effectivement une méthode qui n'empèche pas le problème,mais le réduit fortement.
L'ennuie,tu vas dire que quand on fait une peinture de bateaux,on ne la fait qu'une fois et on a pas le temps de faire le rouleau et le pinceau,c'est vrais.
Cependant il faut savoir que certains rouleaux et certains pinceaux peluche ou perd ses poils plus ou moins,et certains pratiquement presque pas.

Il faut impérativement prendre des rouleaux de grande qualité ,ainsi que des pinceaux de grande qualité.
Compter pour un rouleau de bonne qualité , environ 12 a 16 euro en moyenne.
Pour un spaltère environ 12 a 14 euro
pour un pinceau queue de morue environ 8 euro
les trucs a 6 ou 7 euro aucune qualité

la qualité d'un pinceau se fait par la qualité du poil et la quantité de ces poils qui sont sertis ensemble.
J'ai eu des difficultés a trouver une image qui correspond a un vrais laqueur poil raz,c'est l'image de droite,les poils on environ 3mm

13 oct. 200916 juin 2020
0

et un pinceau queue de morue
c'est une brosse ou pinceau plat a vernir,et ça resemble a ça,on en trouve dans les bricos des qualités acceptable

13 oct. 2009
0

merci
mais comment savoir que l'on a un truc de bonne qualité avant de l'acheter ?

c'est la marque ? car le prix n'est probablement le seul critère, car j'imagine des vendeurs vendre très cher pour faire croire à de la qualité,

comment faire un rouleau/pinceau avant de passer à la peinture du bateau ??

peinture à l'eau et on roule ou tire de la peinture sur une planche ???

13 oct. 2009
0

ok
bien reçu merci

13 oct. 2009
0

qualité PRO
il FAUT aller chez les fournisseurs pour professionnels, ça évite largement d'acheter des m....es made in chépaou...

13 oct. 2009
0

samedi
je suis avec intérêt ce fil car nous en sommes à savoir comment faire pour éviter de faire un boulot à refaire on galère déjà assez avec les joint de plexi que l'on va devoir refaire pour la troisième fois cette saison :-(

on ne pense pour le moment que pour le pont , en pro tu parles de type de rouleau et de pinceau, pour mettre servis pour des travaux de maison qqes soit la marque et j'ai toujours été confronté au rouleau qui peluche au pinceau qui perd ces poils,

alors qu'est ce que une queue de morue ? quel rouleau entends tu par poil ras, peux tu donner des réf de marques voir des photos,

j'ai essayé les trucs du genre laisser tremper les pinceau dans l'eau pour pas qu'il perde ses poils, etc etc, jamais eu la méthode qui va, alors si tu veux bien avancer dans tes explications je t'en serais reconnaissant ;-)

et d'autres aussi je penses...

13 oct. 200916 juin 2020
0

un spaltère resemble a ça
dans les bricos,la qualité est très moyenne

13 oct. 2009
0

pour savoir si la qualité est bonne
pour un pinceau,le palper et tu verra la différence,
fais un essaie va dans un brico,regarde la largeur du pinceau qu'il te faut,tu verra dans cette largeur,il y a plusieurs prix.
En palpan tu constatera que sur certains ils sont plus fournis en poils.
Pour le rouleau ils n'ont pas,ils on pour grand public.
La meilleur solution c'est d'aller chez ceux qui vendent pour les pros.
L'histoire de la peinture a l'eau et de la planche,il faudrait le faire pendant quelques heures et nettoyer super bien le matérielle,cause possible incompatibilité des peintures.
Si tu prend du matérielle de qualité tu ne devrait pas avoir de problème,je le fais bien.
Si un poil du pinceau se détache enlève le avec le pinceau

13 oct. 2009
0

Merci Samedi pour ton partage d'expérience
J'ai eu l'occasion de refaire ma peinture de coque avec de la Toplac de chez International. La peinture est trés facile à appliquer selon ta méthode et le résultat est trés satisfaisant. J'ai choisi cette peinture monocomposante car je ne suis pas un pro du pistolet. Le seul inconvénient est que lors du carénage au Karcher, la peinture a tendance à s'enlever par endroit. Est ce défaut de qualité de peinture ou un défaut d'application ? Je précise que le bateau avait une peinture bi-composante d'origine que j'ai poncé en surface pour l'accroche. Je n'ai pas mis de sous couche ou de primaire. Comment faire pour eviter de voir ma peinture s'écailler au prochain carénage ?
Merci.

13 oct. 2009
0

pour pingoin
je pense qu'il est anormale que ta peinture s'écaille au passage du karcher.
il est rare que cela vienne d'une peinture,a moins que celle-ci soit trop vielle.
Plusieurs éléments peut en être la cause.
Pour ce qui est de la couche primaire ,ou couche d'accrochage,si ton ancienne peinture était saine,si elle tenait bien,si elle ne s'écaillait pas,si elle ne farinait pas,a mon avis une couche de primaire ou d'accrochage ne s'impose pas.
Les autre causes possible:
avant le ponçage ,le nettoyage ou lessivage de la coque,a t'il était suffisamment rincé?
Ne restait il pas par endroits des parties grasses?
Le ponçage a t'il était suffisant?
Et en dernier,c'est assez fréquent,la puissance d'un karcher peut endommager s'il est passé trop près

13 oct. 2009
0

destoke peinture
ils ont actuellement de lpeinture bi composant
epoxy qui je pense servirait de primaire sur un pont abime avant la peinture definitive et surtout tchip
alain :-)

13 oct. 2009
0

Merci encore Samedi
Ma peinture d'origine était saine, poncée en surface et lavée a l'eau mais sans dégraissage à l'acétone. C'est peut-être ça mon problème. Je constate aussi qu'en tirant sur mon liseret adhésif
au niveau de la ligne de flottaison, j'arrache une partie de la peinture. Que me conseils tu ? Dois je refaire ma peinture intégralement ? Merci.

13 oct. 2009
0

si ta peinture s'arrache en enlevant un scotch
c'est un problème d'accroche.
Si tu est encore au carrénage,tu peux toujours essayer de re ponser la partie qui ne tient pas,et de refaire.
Si non tout refaire,c'est bien embêtent,mais si tu refais tout,ponce bien et met une couche d'accrochage pour te donner bonne conscience

13 oct. 2009
0

Ce n'était oas un dialogue de sourd
je suis convaincu que la mono-composante est le meilleur rapport qualité prix.

14 oct. 2009
0

nouvelle expérience....
bonjour,
je viens juste de repeindre le pont et je consulte le sujet avec un peu de retard;
mon anciènne peinture bi-composant à résisté deux ans alors devant cette déception je suis revenu à une mono composant proposée par un fabriquant très résistante à l'usure.
peinture blanche spéciale pour sol béton avec beaucoup de résine à l'intérieur.
après un lègé ponçage,elle s'étend très bien et à une super accroche après séchage et ne glisse pas.
mon bateau est en acier ;maintenant j'attends de voir le résultat sur la durée:avez vous déjà essayez ce type de peinture?.
merci

14 oct. 2009
0

Qu'une peinture bicomposante
n'ait tenu que deux ans n'est absolument pas normal et il serait intéressant d'en connaitre la marque histoire de l'éviter.

Dit nous d'abord quel type de peinture pour sol tu as utilisé précisément. Pour mon intérieur de Sangria, j'avais utilisé de la V33 pour sol, c'est une polyuréthane monocomposante. Autant l'aspect que la solidité m'a paru excellents.

15 oct. 2009
0

qu'une peinture soit bicompposante ou monocomposante
c'est un choix qui ne met pas en cause sa solidité,
ce qui peut mettre en cause sa solidité est a mon avis son utilisation.
A savoir que certaines peintures on des spécifications précises,c'est a dire que certaines sont particulièrement faites pour être appliqués sur certains supports et moins ou pas du tout sur d'autres.
Les supports qui nous intéressent en marine sont:
L'acier,l'aluminium,le bois et le( plastoc).
A savoir entre autre que mise a part les préparations ordinaires,il y a des préparations spécifique pour l'acier,l'aluminium et le bois.
Il ne faut pas oublier que l'acier et le bois travail en fonction du chaud et du froid.
Par expérience je peu dire que seul une peinture ayant été stocké depuis très longtemps peut perdre ses propriétés,cependant ceci est rare,la plupart du temps cela provient de sa mauvaise utilisation.
Des mauvaises peinture,j'en connais ,mais elle ne sont pas vendu en marine.

24 sept. 2010
0

Gros boulot la peinture du pont
Le pont de mon bateau avait été très mal peint par son ancien propriétaire, y compris les pointes de diamant, en bi-composant. Pour aggraver les choses, il n’a pas mélangé d’antidérapant pour les pointes de diamant. Sur de nombreuses zones lisses, la couche a été passé trop épaisse, ou alors la durée de vie en pot était dépassée, donc elle crevasse. Il n’a pas démonté non plus les accessoires, et on voit la trace du pinceau autour. Entre temps, la peinture a vieilli et s’encrasse en quelques mois, contrairement aux zones où du gelcoat est nu.

Devant l’ampleur du travail : que faire des parties lisses, que faire des pointes de diamant, j’ai mis des années à réfléchir au problème.

J’ai envisagé de remettre le gelcoat à nu, vu qu’il n’était pas vieux en dessous, le bateau ayant été peint à l’âge de 13 ans, et un gelcoat vieilli moins vite qu’une peinture. On m’a déconseillé ici de le faire. En effet, après essai et observation du gelcoat nu avec une forte loupe (compte fil) on voit des petits points noirs dans le gelcoat.

Donc il faut peindre. Mais il faut d’abord enlever la grosse couche crevassée sur les parties lisses. J’ai essayé les décapants. J’ai acheté du Nautix-qui-n’altère-pas-le-gelcoat à 50 € le pot :-(. Effectivement il ne risque pas de l’altérer, car il n’enlève que quelques microns de la couche de peinture. Je suis alors passé carrément au V33. Si si. J’ai fait un essai sous un coffre. Plus efficace, sans apparemment altérer le gel coat, mais il faut quand même gratter fort. J’ai laissé tomber le décapant.

Je suis passé au ponçage. J’ai commencé avec précaution au grain 600 :-). Comme c’était inefficace, après grossissement précautionneux des grains, je suis vite passé à la toile émeri de 60 à sec. Chouette, les belles courbes du cockpit que je n’avais jamais vues apparaissent. C’est dingue de penser que l’ouvrier qui a créé le moule du bateau a passé du temps pour faire de belles courbes aux hiloires et aux supports de winches, et que ce sagouin de peintre a tout noyé sous le plâtre.

Petit conseil en passant. Ne pas se fixer de date pour peindre. Mon bateau était tellement affreux que j’ai décidé de ne pas être pressé, pour ne pas risquer de peindre une surface mal préparée. C’est comme ça que chaque jour, j’étais content de mon travail car il devenait plus beau. Mais chaque lendemain, je voyais mieux ce que la veille je n’avais pas remarqué.

Une fois égalisé la couche de peinture précédente au grain 60, voire remis le gel coat à jour si nécessaire, je suis remonté progressivement au grain 320.

Reste les pointes de diamant. Par endroit, le blanc n’est pas le même, il y a donc des retouches. Sont-elles en mono-composant, ce qui est probable pour des retouches ? Dans ce cas la bi va la faire friser. La méthode préconisée par International pour le vérifier est de laisser toute la nuit un chiffon imbibé de n° 9 (diluant de bi). Je ne me voyais pas faire ça sur tant de zones. Par ailleurs, comment enlever l’excès de peinture dans les creux des pointes de diamant, et comment créer une bonne accroche pour la peinture. Je me voyais faire ça avec précaution avec une brosse métallique à main. Là encore, je suis vite passé à la brosse métallique circulaire. C’est sans danger et efficace, mais phénomène bizarre, par endroits, rares, on a l’impression que la peinture à noircie sous la brosse, comme si elle était brûlée, ce qui n’est pas le cas, ou comme si la brosse avait fait un dépôt de métal sur la peinture. Je ne sais pas si ce phénomène a lieu sur les zones bi-composant ou mono-composant. Par précaution j’ai fait un deuxième passage avec une brosse circulaire nylon ce qui a éclairci ces zones. Ces deux passages de brosse ont suffisamment rayé la surface pour assurer l’accroche, et on pu enlever la peinture qui tenait mal.

Pour résoudre le problème de traces non visibles de mono composant, j’ai décidé de passer une sous-couche en bi. En cas de problème, c’est elle qui frisera, et non la couche de finition. Il ne s’est rien passé.

Vu le temps passé en préparation, je n’ai pas lésiné sur la peinture. Une deuxième couche de sous-couches puis ponçage, à sec comme le préconise International, puis 2 couches de finition, avec poudre antidérapante pour les zones pointes de diamant.

24 sept. 2010
0

certains pros ...........
poncent les pointes de diamant jusque ce soit lisse . Ensuite , tu mets ce que tu veux .
De la peinture sur des pointes de diamant , ce n'est pas top ...........

25 sept. 2010
0

pour Basile
je vois que tu t'est un peut empêtrer dans différentes méthodes ,suite a la lecture de ton fil , la meilleur solution qui se présente a mes yeux seraient le ponçage .
Un ponçage appuyé de façon a réduire toutes aspérités ,et rendre ainsi a ce bateau le côté lisse de son origine .
Exceptionnellement poncer également les parties antidérapantes (diamant) ,puis que dans ma vision nous allons procéder a une rénovation complète .

Voici en plusieurs étapes ce que je préconise pour ton cas (travail difficile a portée de tous ,fatiguant , travail de longue haleine , mais combien gratifiant de ce retrouver avec un bateau impécable)

1) poncer le pont dans son intégralité de façon a obtenir pour les parties non antidérapante des surfaces lisse

2)pour les parties antidérapantes poncer de facon a obtenir une surface sans plate (sans épaisseur ,sans grosseur ,sans aspérités )

3)aprés ponçage ,rebouchage,re ponçage peinture du pont(au choix suivant possibilités ,bi-composante ou monocomposante )

4)après peinture entourer de scotch toutes surfaces devant recevoir l'antidérapant.

5 application de l'antidérapant , mais attention
je préconise l'un des meilleurs antidérapant , certe plus cher ,mais combien solide et efficace.

Le nom de cet antidérapant? Trou de mémoire , mais pas grave ,il me semble que Robert a cet antidérapant sur son bateau ,il suffit de lui demander
;-)

24 sept. 2010
0

pour samedi et le reste de la semaine
l'année derniere j'ai repeint le pont de mon petit cata 40m2 quand meme avec de la peinture de sol de garage prevue pour du beton que j'ai acheté sur le net chez destock peinture j'ai pris tout le lot pour 60 roros soit 12 pots de 0.75
en gris souris fatiguée .
après avoir rebouché tous les trous et craqulures
bien creusées et brossé l'anti-dérapant avec une brosse metallique en bronze ,pas de fer ça rouille ,degraissé au MEC j'en ai mis deux couches sans trop y croire et surprise ça n'a pas bougé depuis et il m'en reste pour faire des retouches si necessaire .
donc ............................
alain

24 sept. 2010
0

60nora
Lundi, une chose, l'autre une autre. Ca bastone dur sur nos forums...
Il y a d'excellentes peinture à détourner pour nos bateaux: les peintures pour les ciments des stades,naturellement antidérapante, essayez, vous adopterez.
Autre chose, au risque de me faire scalper.
peindre des pointes de diamant enlève une grande partie de l'effet anti dérapant.
Egalement au sujet des primers: ce sont des peintures de"compatibilité". Un bateau cp/époxy, par exemple, rien ne prend sur la couche d'imprégnation. Le primer (après ponçage, où sur une époxy" amoureuse" permet de trouver un dénominateur commun entre l'epoxy, et ce qui suit. Car tout le monde sait que rien ne tient sur l'époxy ;-)
J'utilisait ce truc pour peindre le pont de mes bateaux: avant de passer du blanc, tremper la brosse dans du noir, et mélanger; même une pointe supprime l'effet d'éblouissement, et ajoute un où deux degrés dans le bateau(je suis aux Antilles)
@+

25 sept. 2010
0

Samedi quelque chose :bravo:
Merci de contribuer à enrichir mon vocabulaire ;-)
Cdtl

27 sept. 2010
0

ps non pas paginé ,mais vue entière
:-(

25 sept. 2010
0

jojonas ,le petit truc que tu utilise
s'appelle un blanc cassé au noir ,on peut utiliser différentes teintes
;-)

27 sept. 2010
0

pour réponse basile passer en vue paginé
;-)

27 sept. 2010
0

L'antidérapant très efficace
c'est le Deckline de Map Yachting, une filière récente de Sicomin. Produit relativement couteux.

C'est le type de produit qui équipe tous les voiliers de course destinés au long cours.

Très efficace donc (à base d'elastomère), mais salissant, certains s'en plaignent.

La méthode plus classique et efficace est de faire son propre antidérapant avec microbilles et peinture, et de doser la teneur en microbilles selon ses exigences.

27 sept. 2010
0

c'est ça oui le Deckline de sicomen
super solide ,pis question de salissure ,il suffit de nettoyer régulièrement
;-)

27 sept. 2010
0

geo un bateau neuf , c'est du gelcoat
il est lisse ,un bateau dont le pont a été refait a des parties rugueuse d'où encrassement plus rapide.
Un gelcoat glisse moins qu'une laque les parties pointe de diamant font office d'antidérapant

27 sept. 2010
0

quelque chose me chiffone avec ces histoires de salissures,
j'ai remarqué, mais je peux me tromper, q'un bateau neuf,l'anti derapant se salit beaucoup moins vite q'un pont qui a ete repeind:reflechi:
les gens font plus attention a un bateau neuf?? suis pas sur, je connais des gens qui ont un bateau d'occasion, et sont tres meticuleux, est ce la qualitée du produit que l'ont met pour repeindre?? je serais curieux de savoir. ;-)

27 sept. 2010
0

merci m'sieur
:pouce: ;-)

27 sept. 2010
0

Bonjour SAMEDI
Quelle peinture au tu utilisé pour les fonds de tes bateaux
Amitiés
Yves

27 sept. 2010
0

pour le pont de la peinture béton
pour les fonds j'ai laissé d'origine le gelcoat
je n'ai eu qu'un bateau le BDF ,celui d'aujourd'hui rien a faire
;-)

27 sept. 2010
0

merci samedi pour tes renseignements
je dois repeindre mon pont (un brin de folie) mais j'ai des endroits qui sont faiencés
que faut-il faire pour boucher ses petites fissures?
combien de peinture et de couche me faudra t-il pour peindre le pont en utilisant une peinture pour les sols
est-ce une bonne solution de le peindre en blanc mat
combien de temps environ pour peindre le pont sans parler de préparation.
Désolé pour toutes ces questions

28 sept. 2010
0

petites fissures et peinture
si tu emploie une peinture de sol ,il est inutile de reboucher ces petites fissures , qui s'apparentent probablement a ce que l'on appelle un faiençage ,pour la bonne raison que la peinture de sol est une peinture dite nourissante et deux couches devraient suffire pour avoir un très bon résultat.
Certe il ne faut pas en mettre trop épais ,mais il ne faut pas comme je le vois au carénage la tirer ,comme si avec un rouleau chargé on devait faire 6 m2.
Je préconise une peinture de sol blanche ,elle est satinée et peut se teinter avec un colorant universelle que l'on trouve dans tout les rayons peinture.
Personnellement j'avais teinté très légèrement mon BDF avec de l'ocre jaune , ce qui donnait une couleur coquille d'œuf clair comme beaucoup de bateaux de ces années là.
En peinture ,je mettais 1h30 a 2h heures par couche , mais probablement que tu mettra le double si tu n'est pas de métier

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Un souvenir d'un mouillage aux Grenadines il y a déjà longtemps

Souvenir d'été

  • 4.5 (33)

Un souvenir d'un mouillage aux Grenadines il y a déjà longtemps

novembre 2021