pêcher sans ancre

je cherche a savoir s'il existe dans le commerce un système de "positionneur géostationnaire" qui pourrait être relié au gps et un pilote auto avec moteur électriques ou non pour pouvoir pêcher sans utiliser d'ancre. je sais que se système existe pour les grosses unités qui pose des cables ou en recherche pétrolière. Si quelqu'un a eu vent d'un tel système ce serait sympa de me donner les coordonnées d'un revendeur ou fabriquant. MERCI

L'équipage
23 mar. 2005
23 mar. 2005
0

ça existe....
mais ça va mettre le kilo de poisson peché au prix du bijou place vendome...
jpierre

07 sept. 2018
0

quand on aime on compte pas ,le mec qui s achete une ferrari ca lui coute un bras et quand il veut se faire plaisir il se prend un pv
moi au moins je me fais plaisir et personne pour te faire chier : ca n a pas de prix

23 mar. 2005
0

sans parler du fait
que forcement il va falloir laisser le moteur en marche et avec lui le propulseur d'etrave et aussi celui de poupe pour pouvoir manoeuvrer dans toutes les directions automatiquement

Ca va faire fuir le poisson
ect, ect.......

Enfin, chacun fait comme il l'entend......

23 mar. 2005
0

merci Jean-Pierre d'être encore là...

ça doit être parceque je reviens de l'enterrement d'une voisine (83 ans) que j'ai envie de rigoler un peu.

Bon d'accord, c'est HS, vous pouvez le virer, mais attendez au moins que Jean Pierre l'ai lu.
Merci

23 mar. 2005
0

pêcher sans ancre
je pêche en méditerrannée dans les fosses a la limite du plateau continental. Pour se positionner on jete l'ancre avec quelque fois plus de 500m de corde. La manoeuvre de mouillage arrivée départ prend presqu'une heure.Si on se place mal ou le courant nous déplace il faut tout recommencer. c'est pour ca que je cherche ce système. Si le moteur ou les moteurs sont electriques, un groupe peu suffir à les alimenter. Cest une pêche passionnante car les prises sont exceptionnelles.

23 mar. 2005
0

rectification Jan...
oeuf corse, ce n'est pas de toi que je rigole...

Il me semble que ce genre de mouillage doit être des plus aléatoires pour ce qui est de conserver une position précise, surtout avec 500 mètres de cordes sujètes au courant et tout autre phénomène dérivant...

Avec un GPS précis (ils le sont tous) et des way-points qui suivent la ligne de sonde du plateau continentale, n'est-il pas possible de pécher à vitesse la plus lente possible tout en suivant cette ligne...?

23 mar. 2005
0

pêcher sans ancre
en fait la pêche a la fosse est une pêche a soutenir. Il faut que le bateau soit stabilisé et qu'il reste dans un rayon de 10m.. Donc ni traîne ni dérive. le moteur electrique est idéal car pas bruyant pour le pêcheur.

0

pourquoi pas...
simplement à la dérive, ou alor avec une tite voilounette pour te donner un peu d'erre si c'est important?

23 mar. 2005
0

Vu que tu as l'air d'y tenir vraiment
a mon avis, il te faudrait
- 1 propulseur d'etrave
- 1 propulseur de poupe
- 1 moteur avant arriere
electrique ou hydaulique peu importe
un pilote couple au GPS
Tu donnes comme instruction au pilote de rejindre 1 WP (ton lieu de peche)
Et tu fais commander tes divers moteur par le pilote.
A priori, ca devrais pouvoir fonctionner

Vous en pensez quoi les autres ??

0

j'ai trouvé ça
mais à mon navire, le prix sera à l'avenant
:o(
www.ec-nantes.fr[...]100.pdf

23 mar. 2005
0

j'ai trouvé ça
merci kiwi. Enfin un fabriquant qui pourra peut être me renseigner. Il existe peut être un système a la taille de mon bateau. Et qui sait peut être même à un prix abordable.

23 mar. 2005
0

pêcher sans ancre
merci a tous pour vos contributions.

23 mar. 2005
0

A la limite...
... il suffirait d'un moteur électrique orientable sur 360°, d'un tout petit moteur pour l'orienter, d'un GPS (probablement différentiel, vu l'objectif de 10m de précision) et d'un ordi,avec 2 ou 3 relais de puissance sur un port sortie, pour commander les moteurs.

Après, yapuka jouer pour pondre le logiciel d'asservissement qui:
- détecte la dérive
- oriente le moteur dans le bon sens
- le met en route
- mesure le rapprochement de la cible, ajuste tout cela

La mise au point serait plus facile sur un ordi portable, mais ensuite ça devrait pouvoir se réimplémenter sur un petit machin genre PDA.

Les mots clefs sont "à la limite", "il suffirait", "yapuka", et "devrait pouvoir" ! :-D

23 mar. 2005
0

kilo
ca va faire cher le kilo péché ??????

23 mar. 2005
0

merci rolle
de confirmer ce que j'ai deja dit plus haut...
ceci confirme bien que les proprietaires de chateau helvetiques sont un peu lent à la detente. m'enfin, y a pas l'feu au lac.
amicalement
jpierre

23 mar. 2005
0

prix du kilo
Si, bien sûr, mais on s'en fiche, c'est pur exercice intellectuel.

De toutes façons, la pêche "de plaisance", ça revient bien plus cher que d'aller chez le poissonnier du coin.

Au prix des lignes de traîne, mitraillettes, leurres, cuillers et autres colifichets à touristes, plus le prix de location du bateau, mes maquereaux doivent me coûter 20 à 200 fois le cours du marché. Mais ils sont bien meilleurs ! :-p

23 mar. 2005
0

ne pas sous-estimer la difficulté
Rester en station à 10 mètres près avec une propulsion classique (hélice fixe, safran), c'est pas évident, même avec un bon manoeuvrier à la barre. Si le bateau a dérivé mais que ni son étrave ni son tableau ne pointent vers la cible (par exemple si la cible est par le travers à 15m), il faut commencer par le faire éviter sur place ou presque avant de mettre en route vers elle. Sinon, le rayon de giration peut faire qu'on tourne autour de la cible sans s'en rapprocher.

C'est pour ça qu'un propulseur orientable sur 360°, situé largement en avant du centre de dérive, devrait faciliter l'automatisme: on pointe le propulseur vers la cible, et tout le bateau suit en se mettant automatiquement en ligne.

23 mar. 2005
0

ça me rapelle
un britich qui rentrait en marche arrière au fond du Palais, à belle ile

la maneuvre des différents ponts et passerelle ralentissant la progression des bateaux, il était le seul à ne pas aller "au quai" comme le faisait les autres à cause du vent de 3/4 avant

après la manoeuvre il m'expliqua: " un bateau suit toujours son hélice", y compris en stationnaire contre le vent
la même opération en marche avant et le nez du bateau tombe sous le vent...c'est mathématique ;-)

24 mar. 2005
0

En fait, j'ai rien inventé, bien sûr.
Sur l'Espérance (bâtiment hydrographique sur lequel j'ai fait mon sévice mirlitaire), on avait un propulseur d'étrave comme ça: un truc qu'on descendait dans un puits sous l'avant et qu'on pouvait orienter sur 360°.

Avec ça, plus de temps en temps un petit coup de fouet sur le safran ou un ptit coup de marche AR, on arrivait à tenir des stations de plus d'1h à quelques mètres près, pendant qu'on filait un câble à la verticale à plus de 1000m de profondeur pour envoyer des "bouteilles hydrographiques" prélever de l'eau à différentes profondeurs.

C'était un joli petit challenge, une espèce de concours jamais vraiment explicité parmi les chefs de quart, mais on était réellement fier quand on avait réussi à tenir une station parfaite, avec le câble idéalement vertical sous sa potence à 1m de la coque...

24 mar. 2005
0

J'ai vu il n'y
a pas longtemps sur un site US de pêche, des petits moteurs électrique qui se montent sur l'étrave, et couplés à un sondeur qui permet (dixit la pub) de suivre automatiquement une ligne de sonde... :tesur:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Coque de bateau

Souvenir d'été

  • 4.5 (161)

Coque de bateau

novembre 2021