peche au large pendant transat

je cherche des conseil pour fabriquer une traine (bonite dorade coryphene ) montage taille hameçons fabrication maison rapala merci

L'équipage
01 déc. 2014
01 déc. 2014
2

Au large, comme leurre, le plus simple est d'utiliser un petit poulpe en plastique, rouge de préférence, que vous monterez avec un gros hameçon double. Ça marche aussi bien pour les bonites que vous rencontrerez jusqu'au Maroc que pour les coryphènes à partir des Canaries, ou les thons au retour autour des Açores.
Investir dans des Rappala est inutile dès que vous avez passé Gibraltar. Pour le prix d'un seul Rappala (que de toute façon vous perdrez) vous achetez une pochette de poulpitos, un sachet d'ogives en plomb qui se mettent dans la tête du poulpito et un sachet d'hameçons doubles. Il n'y a plus qu'à enfiler et faire le noeud. (Vous pouvez aussi fabriquer votre poulpito avec une olive en plomb du papier plastifié découpé en lanière, des plumes et de la ficelle.)
La difficulté n'est pas que ça morde, la difficulté est de remonter le poisson sans qu'il ne se décroche (hameçon double), sans qu'il casse le fil (choisir un petit "poulpito" ne garantit pas qu'un trop gros ne mordra pas mais permet seulement d'attraper aussi des poissons de taille modérée) il faut donc un moulinet et 400 m de 90/100mm et, sur un voilier, de préférence une canne courte et assez rigide. Décat proposait l'an dernier un ensemble autour de 150 E qui pouvait suffire.
Oubliez la traîne à maquereaux et sa planchette que vous perdrez à tous les coups...
Aux Antilles vous pouvez mettre un bas de ligne acier pour les poissons qui ont des dents coupantes mais les barracudas sont toxiques au dessus de la Guadeloupe et ne mordent pas en dessous...
Bonne pêche.

01 déc. 2014
4

en accord avec la plupart des choses dites précédemment
sauf que je pêche avec des hameçons 7/0 ou 8/0 simples depuis toujours et je ne perds rien
la canne est loin d'être indispensable, bien au contraire, , le moulinet fixé sur le balcon AR permet d'avoir une main sur le moulinet et une pour se tenir au bateau
je conseille 2 moulinets 6/0 au minimum ( ligne nylon 100/100)pour avoir 2 lignes à l'eau
et au milieu de bateau j'ai un teaser sur un 4/0
pas de bas de ligne acier pour moi
J'utilise des octopus de 16 à 18 cm, et pas de Rapalas trop dispendieux
mes olives en plomb dans la tête de l'octopus pèse 40 gr
Ne pas hésiter à prendre différentes couleurs de poulpe ( temps clair, leurres clairs, temps foncé, leurres foncés) et changer de tps en tps
Une bonne gaffe, du viski ou rhum à pas cher pour saouler le poisson et un bout' pour l’amarrer le + vite par la queue
Nous le mettons aussi dans une bache de 1m² pour le mettre au noir, il se débat moins.
:reflechi:

01 déc. 2014
1

le coup de ligne avec un sandow ça l'avantage de ramener les têtes des poissons
il faut une canne et un gros moulinet en occase sur lbc il y en a plein .
j'ai à bord deux cannes que j'ai coupées à 1M5
et remis un anneau d'extrémité ,je suis monté en tresse dynema resistance 45KGS
et je me suis fait casser avec bas de ligne acier
le plus dûr c'est d'arrêter le bato ,l'idéal quand on pêche c'est de garder juste une voile d'avant
que l'on peut rouler rapidement ,en gardant un minimum de vitesse pour être maneuvrant avec une bonne gaffe que l'on peur confectionner avec une fer à béton de 10 surlié sur un manche d'au moins 2.5M
je n'utilise pas d'hameçons inox pour qu'ils puissent rouiller et se désagréger en cas de casse;
les poissons je pense n'ont pas le culte du pierçing

définitif .
mon plus gros poisson entre les îles du salut
un tarpon de plus de 100KGS mangé avec les légionnaires sur l'ile du diable qui faisaient les figurants pour le film "l'affaire senzec"
c'est pas terrible c'est plein d'arêtes ,
mais alors quel combat ..
alain

02 déc. 2014
0

the cat
le plus important , quand tu pêches entre les iles du Salut c est :
le mouillage,il y a intérêt a être bien ancré!
d ailleurs , quand tu passes un jour ou deux à l auberge sur l ile Royal, tu as l impression d être revenu dans les années 50/60 ou la pêche au gros était florissante dans les parages, avec la galerie de photos,ou Hemingway tiens une place d honneur
:alavotre:

02 déc. 2014
0

Il me semble que tu avais donné il y a quelques temps la marque des cannes que tu conseillais d'acheter d'occasion sur lbc, je cherche depuis un certain temps à retrouver ce post.

Si tu pouvais mettre le lien , ou remettre cette liste , ça serait sympa!

02 oct. 2016
0

Idem ...mais on ne tue pas le Roi d'Argent normalement....

02 oct. 2016
0

Je n'avais jamais pensé à cette raison avec l'utilisation de hameçons inox. Je n'en achèterai plus, l'idée est convaincante. merci pour eux.

01 déc. 2014
0

Je n’arrête pas le bateau mais je fais des cercles antihoraires qui permettent de récupérer le fil rapidement sans trop forcer et par ailleurs comme les poissons se font en général prendre sur le coté gauche de la gueule ,quand il refusera le combat il se présentera l'hameçon coté ciel donc visible et difficile a décrocher si on rate le gaffage
Je roule le génois et après avoir ramener les autres lignes je démarre les moteurs pour virer sur la gauche et commencer la bagarre
Bien sur s'il s'agit de( friture) moins de 10 kgs on ramène tout sans virer
4 Cannes stand up 30/80 lbs
Moulinet Penn senator 9/0
Fil 80/100eme
Des poulpes 18 cms le matin jusqu’à 11 h du sombre après du clair
Des hameçons simples 9/0 sur agrafes
Jamais de bas de lignes le leurre est directement monté sur la ligne
Au centre et devant les cannes des lignes de teaser sans hameçons pour simuler un banc de petits poissons d’où l’intérêt de monter le plus possible de cannes ,les poissons se faisant rares
Par contre on pèche souvent des barras vers Union et Canouan aux Antilles un équipier en a péché un énorme au Venez qu'on a pas fini de manger alors qu'on était 18 convives

M puissance13
Roland

02 déc. 2014
0

Un bout de chiffon avec un côté découpe en lanières enroule autour de l'hameçon marche bien aussi,2 beaux poissons prit en plein milieu de l'Atlantique .

02 déc. 2014
1

D'accord avec ce qui a été écrit plus haut.
Petit poulpe(15 à 18 cm) avec tête plombée et hameçon trident, monté sur un bas de ligne acier lui même monté sur tresse, et un moulinet monté directement sur le balcon. Au moins si tu te fais bousculer par les vagues tu peux te tenir d'une main et mouliner de l'autre comme écrit plus haut. Une gaffe armée d'un crochet, pratique pour attraper la bête par l'ouïe et la remonter à bord, sachant que c'est souvent quand il est hors de l'eau que le poisson en se débattant a le plus de chance de se décrocher.
:pecheur:

02 déc. 201402 déc. 2014
3

Bonjour atamat

Tu peux effectivement pêcher à la traine avec n'importe quoi mais bon pas d'illusion a se faire c'est une vraie technique . si on veut la rendre attractive et donc attraper du poisson autrement que par coup de chance il faut éviter les bidouilles et la réponse de 1166 tient la route. Ce' d'autant mieux qu 'il évoque la notion de combat autrement dit autre chose que de treuiller une malheureuse bête qui arrivera totalement épuisée au bateau et il n'y a aucune chance de pouvoir la relâcher en vie . Ben oui c'est aussi cela la peche sportive: prendre 1 poisson pour améliorer l'ordinaire, mais aussi relâcher les autres en bonne condition de survie.

Organisation

Sur un bateau ce n'est pas une ligne mais plusieurs , pour simuler le bruit d'une chasse. Et il faut soit avoir des tangons soit avoir des lignes plongeant a différentes hauteurs.
J'ai lu qu'un internaute avait coupé sa canne. Admettons mais là aussi a éviter pour la bonne et simple raison que le nerf de la canne a forcément été neutralisé et la encore tu n'auras plus qu'un "bout de bois" et tu treuilleras donc un poisson jusqu'à ce que mort s'en suive.(cf plus haut) avec une canne ayant gardé son nerf le combat devient plus respectueux du poisson car tu pourras plus facilement et rapidement le ramener à bord et donc soit le garder soit le relâcher.

La société amiaud propose des porte Cannes en inox, orientables et qui peuvent se fixer sur des chandeliers ou balcons de bateau. Y rajouter un bout de glène qui permettra d'assurer la canne. Combien de pêcheurs ont vu partir au jus tout le matériel avec unerise sortant de l'ordinaire...

Dans l'exemple du tarpon évoque plus haut , la traine n'est pas la technique logique de peche de ce poisson trophée mais bien à poste avec une canne et des leurres en lancé amené. Quoi qu'il en soit avec une canne a la main il ya 90% de chances que le poisson remonte à toute blinde le bateau , et sentant le ramollissement de la ligne saute hors de l'eau et se décroche. Pour celui qui a vécu cela c'est un souvenir qui hante longtemps ses nuits de pêcheur. D'ailleurs ce poisson est toujours relâché par les pêcheurs sportifs. En Afrique comme sur les côtés guyannaises les peuples du littoral lui prêtent des vertus sacrées, c'est tout dire.

Matos:

Personne j'ai deux types de Cannes:
Canne stand up 50/80lbs sur laquelle le il faut monter un moulinet a tambour tournant pour ma part il s'agit d'un shimano TLD 30. Garni de nylon 80/100 et évidemment pas de bas de ligne (inutile sur du nylon)
Canne "classique" pour le lancer exotique 2m puissance 100-200 avec un moulinet shimano Stella 10.000 garni en tresse de 40/100 et là le bas de ligne en fluoro carbone est indispensable.
Pourquoi ce 2° choix de canne?Parce qu:au mouillage je peux tenter la prise de carpes rouges de barracudas ou de carangues

Évidemment cela pose la question de l'encombrement à bord. Sur un catamaran pas de problème mais il reste toujours la solution des cannes de voyage en 3 ou 4 brins a spigots renforcés (cf les séries travel de chez shiimano, daiwa, tenryu...)

Leurres

Pas d.accord avec ceux qui disent que les poissons nageurs ne sont pas utilisables. Il faut absolument avoir des leurres de surface sub surface et si plusieurs lignes en traine sont mise en place le meilleur moyen d.eviter les embrouilles de ligne c.est de mettre des leurres plus ou moins plongeants.
Prévoir plusieurs types de leurres de surface : tels que dorado catcher tuna catcher, live ballyhoo de chez williamson.
Prévoir egalement des poissons nageurs comme le laser pro et les leurres plongeant williamson ou très gros râpala sur lesquels il faut changer les hameçons et mettre des owner fort de fer.

La aussi j.ai lu un drôle de truc au sujet des hameçons en fer. Un poisson qui part avec dans les mâchoires un morceau de fer ou d.inox est un poisson qui va rapidement mourir. Ce morceau de ferraille va mettre un certain temps à rouiller et pendant ce temps le poisson blessé ne pourra pas se nourrir et sera la proie des prédateurs Le problème n.est pas le même que pour des hameçons engamés profondément et qui subiront eux l.actiondes sucs gastriques (ex avec les congres et les requins). Il vaut mieux ramener à bord le poisson le décrocher et le relâcher (ou le garder)

Autre matos indispensable

Des gants!! Les poissons tropicaux sont presque tous armés soit de dards (ex machoirons en Guyane) ou de lames tranchantes sur les opercules et nageoires ou encore des dentitions redoutables (ex tazards wahoo thons dent de chien, barracudas) il ne faut jamais les manipuler tels quels sinon risque de blessures qui cicatrisent mal sous les tropiques
Une pince et si possible type bocagrip tournante . Cela permet de décrocher les poissons de taille moyenne sans se blesser soi même et sans blesser le poisson ou encore le manipuler à la main ce qui va abîmer le revêtement muqueux qui le protége des parasites. Sinon prévoit un chiffon humide.

Et que faire de la pêche?
–--------------------------
Un truc a faire très rapidement après la capture c'eest de vider le poisson. En effet de très nombreux poissons dans toutes les mers du monde, chaudes ou froides, sont infectés par un petit parasite appelé Anisakis. Les larves situées dans les viscères du poisson, vont migrer vers les chairs au moment de la mort du poisson.
Chez l.etre humain qui consomme cette chair infestée, crue ou peu cuite ou encore marinée a la tahitienne ou en saumure il ya un risque notable de contracter une anisakiase affection très douloureuse qui nécessitera obligatoirement un passage chez le gastro enterologue et un traitement antiparasitaire.

Base bibliographique

Pour ne pas pécher idiot voici des lectures fort utiles.
"La peche a la traine " P Garziglia éditions Lariviere. (Ils ont un stand au Nautic) 130 pages écrites par le champion incontesté de la peche a à la traine et qui fait des stages en Méditerranée.
Ce livre donne toutes les astuces en terme de matériel plan de peche sur bateau a porteur voiliers , type de poissons comment les pêcher. Il devrait être dans tous les bateaux pratiquant la traine...

"Peche a la traine"de jan Ollsonn , édition Decitre. cette fois c'est du lourd pour passionnés par toutes les techniques de traine. Vendu dans les boutiques AD

Quelques sites de VPC tres compétents en la matière

DPSG (Paris)
Philippe peche (Paris), ce sera le seul stand de peche au Nautic, bravo a philippe Goichon pour sa ténacité a représenter ectte activité depuis de nombreuses années.
top fishing (Sausset les Pins)
Dans certains comptoirs de la mer on trouve des gens très competents et des rayons traine bien approvisionnés avec autre chose que des mitraillettes a maquereaux (Pornic, Noirmoutier, la Turballe,...)

02 déc. 2014
0

effectivement j'ai enlevé 30CM au bout de mes deux cannes
pour des raisons d'encombrement ,
à voir comment elles cintrent quand j'ai un poisson de bonne taille au bout il n'y a pas de problèmes ,par contre il faut toujours garder le fil tendu si on veut que le poisson
n'éjecte pas l'hameçon;
le tarpon je l'ai pris en dérive avec un mulet d'un kilo en vif
j'espérais un espadon je venais d'en voir sauter un .on avait sympatisé avec l'équipe de tournage et malavoi
qui lui ne dormait pas sur lîle royale il rentrait à cayenne en hélico .
en traversée dès qu'il y a un poisson à bord on range les cannes
alain

03 déc. 2014
2

surtout pêche avec des hameçons en acier galva pas d'inox
pitié pour les poissons ;
en med j'ai remonté des thons avec des abcés dans la machoire avec des restes de rappalas avec trident en inox
ça ne doit pas leur faire du bien quelle torture .
par contre souvent les carnassiers ont la machoire piquée par les dorsales des proies et ça cicatrise très bien .
perso à bord j'ai une massette dès qu'il sont monté je les assomme d'un coup sec je ne les laisse pas agonir dans le cokpit .
depuis longtemps j'arrête dès que j'en ai un sauf quand je vais aux baléares et là je fais le tour du mouillage de fornells avec mes thons dans l'annexe je les échange contre des bouteilles de vin copmme ça j'ai une bonne cave
j'aime bien le vin espagnol le "riora" capiteux
alain

04 déc. 2014
0

sur le ponton des péchous, à kourou, ils débarquent de monstrueux mérous, 3 ou 4 à chaque fois, effectivement, ça finira par poser un problème...
je ne sais pas s'ils sont du coin, ils ne recherchent pas trop le contact...

04 déc. 2014
0

surtout que tous ces gros mérous sont des femelles
puisqu'ils changent de sexe arrivés à un certains âge
tous les petits sont des mâles .
quand j'étais en indonésie j'expliquais aux pécheurs qu'il fallait rejeter les petites langoustes à la mer
ils m'ont répondu :pourquoi les chinois les achètent ???
c'est toujours pareil l'appât du gain et le manque d'éducation .
alain

02 déc. 2014
0

bravo pour la modération sur les captures!! si vous saviez ce que l'on entend parfois par chez nous sur la VHF , (sur le 16 qui plus est...) ce sont des dialogues du genre "oh Marcel! t'es la dessus? on vient de faire 70 maquereaux en une demi heure su' le plateau de la Recherche, si t'en veux magnes toi". Et le Marcel de répondre "Ok MoMo j'arrive.."

sinon oui je comprend mieux pour la capture en la dérive au vif avec un mulet c'est effectivement le bon moyen. On s'était installé au mouillage dans le courant (ce qui est très sportif vu le jus qui passe) on a fait du tarpon est surtout des carangues et un poisson tout drôle : le poisson assiette. tout cela en matériel ultra light ; décharges d'adrénaline garanties et victoires nettement en faveur du poisson (voila pourquoi j'aime cela)

si vous retournez là bas, il faut que vous mouillez tout près de l'ile Royale juste après le campement des militaires presque à ras de la côte. Il y a une fosse à mérous énormes (plus de 100 kg) Là du coup c'est une pêche plutôt dans le genre "bourin".
Généralement les gens qui remontent cela se jettent à l'eau tout près du bateau (avec un bout) pour être pris en photo avec le mérou et ce dernier est relâché sans être sorti de l'eau. Le souci c'est qu'un pro local fait un véritable pillage de la ressource et on voit les capture chuter à vue d'oeil. D'après ce que m'ait dit le guide, ce gars là (le pro) avait eu pas mal de neurones déchirés par un méchant coup de machette. Ceci expliquant cela mais bon....

06 juil. 2018
0

c'est le vin de la rioja. la rioja est une région de l'espagne. à coté du pays basque. tu as raison, il est très bon et pas très cher.

04 déc. 2014
0

C'est terrible à dire et admettre mais les connard qui font cela scient la branche sur laquelle ils sont perchés. Cela est d.autant plus vrai que:
1) Il n.y a pas beaucoup de spots en dehors des îles du salut et des battures du connétable ou de tels pépères de cette importance existent. Donc quand les types de kourou auront tout pillé il ne leur restera plus rien. Et ils iront se terminer le coup de blues à grands coups de " belle cabresse".

2) La région essaie de se diversifier sur le plan économique avec le tourisme vert et les loisirs halieutiques ( sortie de peche en mer au Pallika =tarpon, et autres acoupas sinon sortie de peche en rivière à l.aimara et sorties en zones lacustres =baby tarpon ).

Il y a un vrai pillage de la ressource comme évoqué avec les mérous geants mais aussi l'aïmara que des fainéants et des braconniers pechent à la trappe voire même au filet tendu les long des berges du sinnamary (cela je l.ai vu de mes propres yeux, avec le guide on avait failli tout virer, mais la bas en pleine jungle c.est le coup de fusil assuré...)

Au Suriname voisin , ils sont bien moins cons. La peche de loisir est bien mieux structurée Et c.est catch and release obligatoire.

06 juil. 2018
0

hum... c'est l'inverse, Fritz : le mérou nait femelle...
Les vieux deviennent mâles et se font les petites jeunettes...

La vie sexuelle sous marine est pleine de surprises : cherchez celle de Dame Bonélie...:-)

02 déc. 201416 juin 2020
0

Voici un manuel du CPS/FAO sur le sujet.

Conçu pour les pêcheurs artisans du pacifique, plein d'infos.


02 déc. 2014
0

excellent document mais qui date un peu quand même (1993) en vingt ans la technologie concernant les nylons les fluorocarbones tresses à fait un progrès incroyable.
on peut pêcher désormais avec des fils aussi soyeux que de la soie (justement!) ou bien extrêmement résistants pour des diamètres restreints. et les prix se sont envolés

02 déc. 2014
0

je donnais simplement un exemple de progrès technologique sur ces les filaments et autres nylons.
avant on mettait des nylons qui ne résistaient pas au sel et aux UV, désormais c'est plus le cas, il fallait des diamètre conséquents alors qu'aujourd'hui un pêcheur exotique même occasionnel peut gérer un moulinet en 80/100e remonter de gros pépères comme des poissons à rostre

après la pêche peut aussi se vivre comme un vrai plaisir autre que de s'approvisionner gratuitement dans le garde manger. Ce dernier point me parait terriblement frustrant ...

02 déc. 2014
0

Oui, mais ici il s'agit moins de pêche sportive, et du plaisir de sortir un aspe de 3 kilos sur du 6 centièmes, que de se procurer du poisson à manger pour pas cher en matériel.

Pour ce faire, les montages rustiques du manuel vont bien.

D'ailleurs, l'essentiel des montages suggérés dans le fil y est !

02 déc. 2014
0

@ kako
Bonjour
Concernant le gafage je suis contre ta méthode qui est en fait a mon avis le meilleur moyen de perdre un poisson
Ma théorie est de dire que tu risques d'accrocher soit le fil soit l'hameçon ou même les deux quand on est en forme
Perso je préfère piquer le poisson par la queue quand il est bien fatigué il est a plat inerte sur l'eau si on lui relève un peu la gueule dès qu'il est gaffé on peut considérer que son moteur (la queue relevée)est arreté et il ne se défend plus contrairement a l'autre méthode
@jpd Merci bon résumé
@ Fanchino tu nous donnes du boulot a revoir tout ça Merci
Cordialement
Roland

04 déc. 2014
0

@ Roland, la seule fois où j'ai pas gaffé le poisson il s'est barré. Facile à prendre par l'ouïe car souvent quand il arrive fatigué au cul du bateau il est justement sur le côté.
Bien sûr, ne pas prendre plus de poissons qu'on peut en conserver et en manger. On se remettait à la pêche quand on arrivait au dernier repas. Et toujours respecter ces belles bêtes, et remercier la mer de sa générosité. J'avais toujours un petit pincement au cœur en sortant une coriphène.

02 déc. 201416 juin 2020
0

Je suis plus rustique. Pas de moulinet, bas de ligne acier, hameçon double, machin rouge effiloché, gros fil et cordelette, gants de jardinier et fusil harpon pour le remonter. :oups: :jelaferme: Photo c'est pas pour le poisson mais pour mon piètre matos.

02 déc. 2014
0

c'est un mâle ....la femelle à généralement la tête plus ronde ,si tu remet la ligne de suite tu la prends ,c'est toujours le mâle qui mord en premier
alain

02 déc. 2014
0

J'en apprends tous les jours merci.
J'allais pas continuer on avait assez à manger.

02 déc. 2014
0

Rustique aussi pour moi . De la garcette de 3/5mm , longueur variable ,un bas de ligne soit acier, soit nylon . un plomb variant de 50 à 100grs , entre garcette et bas de ligne , puis sur émerillon un hameçon acier double avec un plomb de 30 gars enveloppé dans un paquet alu découpé en lanière (je garde toutes les enveloppes alu des paquets de café pour avoir le stock) et fixé par du simple fil nylon. Un Sandow fixé au balcon remplace la souplesse de la canne .
Si prise , voiles choquées immédiates,
Pour remonter la prise, soit à l'épuisette sur la jupe, et si grosse prise, je fais glisser un nœud coulant le long de la ligne et sur le corps de la bête jusqu,à la queue avant de ferrer,

02 déc. 2014
0

avec cette technique je me suis fait bouffer pas mal de poissons en ne remontant que la tête
alain

05 déc. 2014
0

Ben, c'est la preuve que c'est efficace .. Mais faut pas faire la sieste quand ça mord ! :pecheur:

02 déc. 2014
4

Moi , j'aimerai bien aussi raconter des faits de pêche !
Il y a 2 ans j'ai fait 1700 miles en 20 jours avec le super truc qui trainait derrière , donné par un super pêcheur breton , et bien la seul chose que j'ai remonté c'était des sacs plastique :non: j'ai comme l'impression que : ou le super truc c'était de la daube ! ou je suis une bille , ou les deux ...

03 déc. 2014
0

@ Perle
Un thon de 20 ou 60 kgs ne va pas remonter de 30m de profondeur ou il est bien au frais pour venir manger un minuscule leurre qu'il ne reconnait pas soit il même breton avec ou non un bonnet rouge
Par contre si tu peux l'exciter en simulant un banc de fretins avec des teasers(20) placés a 25/ 40 m derrière le bateau et derrière lesquels tu placeras des leurres bricolés ou exceptionnels de super prix tu seras sur de prendre une ou deux belles pièces
En effet il est courant de ramener souvent 2 poissons ou plus de la- même espèce en- même temps et ils auront tous la- même taille
Dans ce cas pas de panique on s'occupe d'abord de ralentir le bateau puis d'une première canne et ensuite de la suivante etc... les cannes et moulinets bien réglés sont la pour ça les faire attendre leur tour tranquillement
Avec un espadon ou un marlin c'est a chacun de voir c'est vraiment différent mais si agréable a combattre car c'est pas tous les jours
Allez rêve encore ça viendra
Roland

02 déc. 2014
0

non ce n'est pas la question "de la daube et de la bille" (cela aurait pu être un joli titre de fable de la fontaine).

la plupart des pêcheurs occasionnels ou débutants lancent une ligne et attendent en espérant "le coup de filet biblique". ce que ne disent pas la plupart des pêcheurs qui y arrivent c'est qu'il faut trois choses : "le bon leurre au bon moment au bon endroit." et qu'ils ont du temps et beaucoup d'obstination et d'apprentissage pour y arriver et finalement pouvoir faire de temps en temps des coups sympas.

le bon lieu?
les poissons côtiers sont sur des endroits précis qu'il faut chercher et pas de secret, il faut bien lire une carte notamment les lignes de sondes et comprendre les accidents de relief + le rôle du courant.
il faut aussi traquer les chasses d'oiseaux qui surviennent souvent a des heures matinales ou en soirée.
les bouts de bois flottants au large sont souvent des lieux où se crée une niche écologique avec toute la chaine alimentaire et ... comme par hasard des pélagiques comme les coryphènes et des prédateurs plus violents (whaoos thazards gros barracuda et requins) trainent par là en embuscade. Idem avec les DCP (dispositions e concentration de poissons) installé au large mais là pas de connerie: les pros y veillent jalousement.

le bon moment?
Quand vous etes au mouillage dans la baie au pied du piton de la soufrière à Ste Lucie, les pêcheurs qui viennent vous vendre leur bonites étaient déjà sur l'eau avant le lever du jour.

Si vous voulez taquiner le baby tarpon au sud de la Martinique, vous aurez plus de chances si des pluies ont amené des alluvions vers la mer.

en Guyane nous sommes allez taquiner un poisson de rivière qui est assez monstrueux de violence et d'intelligence: l'aïmara. Nous avons attendu la saison sèche pour identifier les spots car ce poisson se planque sous des souches et troncs d'arbres immergées , vous imaginez le tableau...

le bon leurre?
allez donc savoir pourquoi en quittant le port de Béquia les bonites se sont énervées sur mon leurre leurre noir et rouge alors que sur l'autre , le leurre orange et vert, ça ne donnait rien...idem à Mayreau Et en quittant L'ile de Union j'ai justement attrapé une carangue à plumes à l'aplomb d'un tombant passant de 5 à 20 m, sur.... le seul leurre orange et vert...
Quand plusieurs pêcheurs sont sur un bateau ils essaient d'abord chacun des leurres différents pour définir celui qui va marcher ce jour. Tout joue : la lumière, la couleur de l'eau, la température, la faim, le comportement grégaire des espèces et puis..... la chance et là personne n'y réchappe en-dehors des très rares spécialistes.

Dernier point
dans le milieu de la peche de plaisance les gens responsables sont tous humbles modestes et respectueux de la nature parce que l'on sait que tout cela pourrait bientôt ne plus être qu'un vague souvenir ... (Bruxelles joue contre nous en ce moment sur ces questions de pêche de plaisance )

03 déc. 2014
0

Merci pour vos encouragements . Je reprend un peu d'espoir , je vais de ce pas acheter des leurres de plusieurs couleurs .
Je n'osais plus sortir la ligne du coffre tellement j'étais persuader d'être bredouille .
D'un autre coté , je suis en Egée 6 mois par ans , je rencontre rarement des gens qui pêchent , peut être pas trop de poissons par ici !!!
J'veux pas un thon de 100Kl , mais un de 30cm et je suis très heureux :-)

03 déc. 2014
0

si si il y a du poisson mais
soit il est devenu très très méfiant (loup)et ne se pêchera que au lever du jour ou la tombée de la nuit
soit il est calé au fond (denti, mérou) et il faut aller le chercher au downrigger ou au leurre souple plombé très lourd
soit il est dans de grand fonds (sabre) et il faut aller le chercher au jig bien lourd (technique épuisante)
soit il s'agit de pélagiques (bonites maquereaux espagnols) et il faut aller faire de la route au moteur pour pister les chasses.

l'an dernier nous avions fait une réunion de cousins dans un hôtel club en Crête. juste histoire de tuer le temps pendant que les autres bronzent sur les transats J'ai amené ma canne fleuret (3-10g) de voyage qui est en 4 brins et tient dans une valise. Sur la jetée du port du club j'ai fait des sérans et de petites rascasses au tout petit leurre souple avec plomb de 5 et 7gr. bien évidemment tout cela était relâché.

en Turquie en chasse sous marine non loin de Bozburun tout près du bord j'avais repéré une basse et j'y avais piqué un mérou.
les bulgares et les roumains viennent beaucoup pêcher les orphies et les maquereaux sur la coté turque
dans toutes chaux on trouve des poulpes (c'est un plat grec célèbrissime)

donc il y a du fish. mais il faut persévérer, lire, apprendre le sens de l'eau, regarder les autres faire, voire prendre des cours avec un guide de pêche; cela je l'ai fait cela pour apprendre plein de techniques différentes et sur un plan humain c'est passionnant.

03 déc. 2014
0

Ok cette année je me documente , je lis , je pratique et je vous jure que moi aussi j'ramène de quoi nourrir , au moins , le personnel du bateau .
L'année passée le cousin de ma tendre femme a pris au sud de Thassos , en Egée , un thon de 160kl !!! une heure de bataille , je l'ai vue , belle bête !!
Nous n'abordons jamais le sujet de la pêche en famille ..... :oups:

05 déc. 2014
0

30cm ?mais c'est un alevin et la législation interdit de toucher aux mineurs :acheval: :acheval:

02 oct. 2016
0

bonjour, je lis ce fil un peu tard, je reviens de 3 mois en Egée, je n'y ai pêché que des sacs plastiques. par contre, au retour par la mer Ionnienne vers la Sicile, c'était thon sur thon (germon) 5 au total dont 4 relachés. J'ai abandonné le rapala pour un poulpe à hameçon simple. facile à décrocher pour relacher le poisson.

06 juil. 2018
0

Salut Perle Noire, J'étais en mer Egée, je n'y ai pêché que des sacs plastiques, contrairement à la mer Ionienne.

03 déc. 2014
0

malheureusement à part en chasse on ne choisit pas
entre l'île maire et la terre(baie de marseille) il y a quelques années ce n'était pas la sardine qui a bouché le port mais le bestiau qui a mordu j'aurais bien aimé le voir je l'ai gardé 3/4 d'heure au bout de la ligne et il m'a rendu l'hameçon redressé .
je pense à un gros rouge de largement 100KGS et même un peu plus je n'ai jamais reussi à rentrer plus d'un mètre de ligne qu'il me reprenait aussitôt .
j'en avais plein les bras ;
petit calcul
la canne fait 1.5M entre le baudrier et les mains il y a 50/60CM c'est a dire qu'il reste un bon mètre au dessus
le bras de levier donne pour une traction de 40KGS
8Okgs dans les bras.c'est ça la pêche sportive .
mon bauf qui était à bord qui pêche le gardon dans la loire du coté d'angers n'en revenait pas .

03 déc. 2014
0

Moi en cotier à force de mouiller du fil sans rien prendre, et de me le faire couper par les semi rigides qui aiment le cul de mon bateau, j'ai fini par attacher une boite de sardines au bout de mes cannes à pêche plantées sur le balcon arrière, avant de rentrer au port.
Au moins les choses sont claires pour tout le monde...

03 déc. 2014
0

bonsoir, en Bretagne cela ne nous arrive pas trop , car les gens sont assez raisonnables.
Le seul truc em c'est que dès qu'il voit un bateau style open pour la pêche posté dans un coin ils viennent s'agglutiner dans le même coin et c'est foutu pour être tranquille de toutes façon les poissons vont voir arriver les chasseurs et ne mordront plus. Ce sont souvent des "chasses soum" à la petite semaine qui nous font le coup entre le 14/7 et le 15/8

Maintenant tu peux essayer un truc que j'ai fait une fois pour éloigner des em... qui sont venus se coller à moins de cent metres de moi. tu prends une grosse cuiller et tu fais des lancers bien appuyés autour de ton bateau. Un triple au bout d'une Mitra spoon bien plombée si ça arrivait sur un boudin cela ferait pschhhhh....et cela les gens le comprennent bien vite.

l'autre truc aussi qui permet de garder une zone a peu près tranquille c'est la pêche à la dérive et replacements réguliers pour passer sur le poste.

03 déc. 201416 juin 2020
0

Quelqu'un a une astuce pour ne pas pecher les oiseaux ? Car le poissons pas de problèmes j'en prends pas, mais alors les oiseaux ça n'arrête pas...
.
Chose marrante, pour ainsi dire: quand un oiseau se lance sur l'hameçon et se fait prendre, les autres disparaissent tous, sauf un/une, qui attend... Après l'avoir libéré, les deux s'envolent ensemble, joli non? :famille:

03 déc. 2014
0

heuuu.... la seule fois où cela m'est arrivé c'est dans une chasse phénoménale où le banc de sprats était coincé entre une meute de bars en dessous et un nuage d'oiseaux au dessus. La mer bouillonnait entre les frétillements des poissons fourrages et les plongeons des fous de bassans et mouettes.
Les oiseaux foncaient dans le tas et croisaient les trajectoires de nos cuillers lestées. souvent l'accrochage se faisait dans les ailes.
Et pour décrocher cela on utilisait des gants une pince pour tenir l'hameçon et une pince bocagrip qui pinçait délicatement le bec car les piquages de l'oiseau sont très douloureux

l'autre cas de figure par chez nous où les oiseaux viennent au cul du bateau c'est quand les pêcheurs vident les poissons et balancent les tripes.

troisième situation : un broumegeur qui balancerait des sardines en gros fragments à la surface et donc les oiseaux viennent se servir

sinon je ne vois pas.

question : c'est quoi le bout d'espar que l'on voit à droite sur la photo? on dirait presque un système pour relever les palangres ou alors un bossoir pour annexe, non?

03 déc. 2014
0

question : c'est quoi le bout d'espar que l'on voit à droite sur la photo? on dirait presque un système pour relever les palangres ou alors un bossoir pour annexe, non?
.
Merci pour le message :)
Le "truc" de la photo est la colonne verticale du Windpilot, le régulateur d'allure.
.
Sinon pour les décrocher, heureusement j'avais à l'arrière les parebattages en grappe, donc j'ai tiré doucement le fil à travers comme ça la bête -passablement énervée- s'est déchaînée contre eux; car ça se démène pas mal

03 déc. 2014
0

:-)))) excellent le coup des pare battages j'imagine la scène ...

04 déc. 2014
0

ou une serpillere sur la tete pour l'aveugler et le calmer
ça m'est arrivé 1 fois et c'est bien assez :heu:

04 déc. 2014
0

J'ai toujours peur quand je vois un banc de dauphins, qu'un attrape l'appât, alors je remonte la ligne.
Est-ce possible ou sont ils assez intelligents pour éviter nos leurres ?

04 déc. 2014
1

Pas de souci, ils ont un excellent sonar et voient très bien le métal de l'hameçon.

04 déc. 201404 déc. 2014
0

Dès lors que des dauphins sont sur zone il faut remonter les cannes et les lignes elles ne servent plus a rien car la peche ne marchera pas. Il se nourrissent de poissons et vous vous doutez bien que leur position tout en haut de la chaîne alimentaire fait que les espèces plus petites auront déguerpi vite fait ou bien seront plus préoccupées à sauver leur peau (j.aurai dû dire "leurs écailles ") plutôt que de chercher à se nourrir en lorgnant votre appât.

04 déc. 201404 déc. 2014
0

ça m'est arrivé de pêcher du thon à coté de bancs de dauphins ils mangeaient la même chose (des sardines)
il y a quelques descenies avant les grand seineurs
en med on trouvait plein de petites chasses de thon blancs
mais depuis les thons qui ont peur se regroupent en bancs énormes au centre de la med et ne s'approchent plus des côtes ,partout les lieux dits "les madragues) c'était des filets à thon perpendiculaires à la cote .
donc pour les seineurs ils les repèrent par avion et n'ont plus qu'a ramasser .
les vivants sont mis dans des cages d'engraissement
pour être vendus en asie et les morts font les cotas
pour être vendus en europe .
en ce moment ils ont des problèmes d'export ,ça partait par la lybie maintenant je ne sais pas par ou
alain
:pecheur: :policier:

06 déc. 2014
0

Bon visiblement ici c 'est le club des pros.

Moi je me lamente du peu de poisson que je prends en Med ( Baléares, Ligurie, corse , mer ionienne ) où je totalise péniblement quelques bonites et des maquereaux en 10 ans en étant assez assidu !!
Certes je pêche de façon annexe à la voile et pas l'inverse, mais en 10 ans j'ai du mal a croire que je n'ai croisé la route que de 3 bonites. Cela s'est un peu amélioré depuis que j'utilise de la ligne en cuivre qui me fait pêcher beaucoup plus profond sur les conseils d'un albanais, mais j'ai rien pris de tout l été dernier

Vous parler de Teaser ? c 'est quoi ? ca ressemble a quoi ?
Ca se met a quelle distance du bateau et du leurre ?

06 déc. 2014
0

@pcg
Ligne en cuivre ?
Nouveau et intéressant.
Peux tu en dire plus ?

06 déc. 2014
0

Ah OK, c'est du lead core ?

06 déc. 2014
0

c'est de la tresse lestée
je l'utilise sur environ 10M depuis je garde un peu plus mes leures en été ça m'évite de pêcher des semi rigides et vedettes diverses
alain

06 déc. 2014
0

Bonjour,
S.agissant du qualificatif de "pros" je ne sais pas pour les autres mais moi je ne suis qu.un amateur qui a commencé comme beaucoup par mettre une planchette japonaise dans le sillage du bateau. Puis comme je trouvais cela franchement ennuyeux j.ai laissé tomber

La pêche c.est comme toutes les activités si c'est fait en dilettante on ne peut pas s'attendre à maitriser de sitôt. Je n.ai pas peur de dire que les périodes de bredouilles j'en ai connu même lors des sorties organisées par des pros. Depuis 9 ans je passe beaucoup de temps en mer mais pour la pêche et surtout dans les coins où ça bastonne; là il vaut mieux être sûr de sondeur de son moteur et avoir un œil permanent sur l.état de la mer. Avec le recul je dois dire que mon sens marin a aussi fortement progressé dans ces circonstances car on apprend a lire la mer autrement..

Les teasers
vous en utilisez sans le savoir avec les montages de mitraillettes précédant une cuiller. Les pêcheurs de bar qui veulent éviter une bredouille le font aussi en mettant une imitation d'alevin à quelque centimètres de leur leurres de surface.
Les "trainards" qui traquent les gros pélagiques utilisent des daisy chains sortes de trains de poulpes non armés sauf le dernier' ils utilisent aussi des sortes d'avions en plastiques qui frappent à la surface et font un boucan d'enfer.
Pour la traine au gros les remous du bateau ont aussi un effet teaser c.est pourquoi il est fréquent de trainer dans l'axe du bateau et très près un leurre qui sera prenant.

Apres je ne sais pas pourquoi tout le monde parle de pêche au gros mais il y a quand même d.autres espèces qui fréquentent nos côtes atlantiques ou meditteraneennes qui se pèchent sans problemes a la traine. A CONDITION d.adapter le matériel. Et la désole de dire que les montages maison sont souvent plus pechant que les montages commerciaux.

06 déc. 2014
0

un teaser, c'est un ou plusieurs leurres plus petit que ton leurre principal tu les installes quelques mètre avant (plutôt sur une autre canne)
le but est de simuler une chasse et/ou d’énerver le poisson chasseur

06 déc. 2014
0

une chose dont on a pas parlé, c'est du lasso qui évite de gaffer les poissons, et de les saisir par la queue sans les blesser.

06 déc. 2014
0

@ goud
Je ne fais que rêver, en lisant ces nombreux posts, aux belles prises que je vais faire dès l'été prochain, en essayant de mettre en pratique vos explications !
Mais le coup du lasso, je ne comprends pas comment ça marche. Est-ce la technique exposée plus haut par albor? Ce n'est pas trop difficile à réussir, avec un poisson qui ne pense qu'à se débattre?
Jacques

07 déc. 2014
0

le "combat" avec le poisson a pour but de le fatiguer et de le rendre beaucoup moins fringuant à l'arrivé au bateau, tu verras que tu seras également beaucoup beaucoup moins fringuant ;) (c'est la ou harnais et baudrier sont appréciables)

quand le poisson est arrivé au bateau, tu le fais passer de bâbord à tribord (ou visse vers ca) et ton équipier(e) lui passe la boucle du lasso par la queue (le lasso à sa boucle rigide) ensuite l'équipier(e) tire et le lasso se referme sur la queue, tu n'as plus qu'a lâcher le frein de la canne et vous n'avez plus qu'a remonter le poisson (plus qu'a = lol)

06 déc. 2014
0

Mes lignes de teaser sont des lignes de nylon 40/100 eme sur lesquelles je monte les meme leurres sans hameçons que ceux montés sur les 4 cannes, je monte un teaser tous les 50 cms a raison de 6 par lignes et selon la largeur du bateau je dispose plusieurs lignes 4 sur mon cata
ces teasers sont placés a 25 m du bateau environ et les leurres des cannes entourent ces teasers a 30 et 40 m signalant ainsi aux poissons des fretins blessés ou fatigués qui s'écartent du banc de teasers
Pour alourdir les lignes je monte des plombs jardines de 40grs a 2 m du leurre
Bon vent

06 déc. 2014
0

@1166, un peu comme les lignes mitraillettes pour pêcher le maquereau, c'est ça?
Je comprendrais mieux alors pourquoi lorsque je pêche à la traîne avec ce genre de ligne ça mort quasi systématiquement sur le dernier hameçon, monté avec une cuillère.

06 déc. 2014
1

@JPD de ma propre expérience les deux fois ou j'ai touché du"rouge" on venait de voir des dauphins, c'était ddans le golfe de Gascogne.
Sinon un petit renseignement: quel est le meilleur moyen pour fatigué un "gros" thon(à partir de 40/50KG), la dernière fois après 1H30 il a tout cassé au moment de le gaffer au cul du bateau.
Petit conseil :une gaffe c'est bien mais deux c'est mieux, car la dernière fois elle est partie à l'eau avec le bestiau.
Pascual

07 déc. 2014
0

mon ganchou est assuré avec un bout et un mousqueton
que je croche sur la filière .
un gros thon de 40/50 kgs dés que tu le vois tu arrêtes de mouliner et en pompant sur la canne tu le fatigues toi aussi d'ailleurs et on le sent venir dès qu'il arrête de donner des coups de tête
une fois j'en ai chopé un par le coté j'ai cru que j'avais attrapé un sous marin j'ai fini par l'avoir mais alors quelle bagarre j'ai failli abandonner .

06 déc. 2014
0

Deux prédateurs ensemble , car thons et dauphins seront au meme niveau de la chaîne , cela ne paraît pas impossible par contre les autres especes celles qui seront les proies ne vont pas rester dans le coin cela c.est sur

07 déc. 2014
0

@goud Si j'ai bien saisi le coup du lasso, il faut le faire passer par l'arriére,ok; mais la boucle rigide?? Si tu peux en dire plus....ou un petit croquis..??

08 déc. 2014
0

je te fais une photo dès que je retourne au bateau (milieu fin de semaine)

08 déc. 2014
0

ce genre là?

www.polytrans.fr[...]co.html

tu peux en faire un toi même ! :heu:

08 déc. 2014
0

Sympa et merci.

08 déc. 2014
0

Bonjour, oui moi aussi sa m'intéresse une photo du lasso...
Pascal.
:bravo:

08 déc. 2014
0

un parametre non evoqué est la question de la vitesse du bateau.
je viens de faire l'acquisition d'un catamaran "sportif" de 50 pieds et cet été on etait plus que souvent au dessus de 10 noeuds , tous les leurres rebondissaient joyeusement a la surface , inutile de dire que l'on a rien pris ..
donc faut il reduire la vitesse et a quel niveau , ou plomber beaucoup ?

08 déc. 2014
0

5/6 nœuds maxi ! :pecheur:

06 juil. 2018
0

J'avais pris u thon de 10 kg au vent de St Vincent à 8,5 nds. Et les coryphènes se prennent couramment à 8nds.

08 déc. 2014
0

pour le thon jusqu'à 8nds
mais pour le loup c'est plutôt 2 à 3
généralement la traine c'est à la vitesse de l'homme qui marche
tout dépend ce que l'on cherche
j'utilise beaucoup le danrigger en côtier j'ai même pris un mérou
avec du calamar à la dérive avec le dan on tape des liches et par ici des 30kgs c'est pas rare mais c'est la nuit et en hiver faut avoir envie ......
alain

08 déc. 2014
0

ça dépend pour quoi!

en fait ce sont plusieurs critères qui entrent en ligne de compte: type de poissons recherchés type de montage et leurres utilisés. Pour infos les leurres à bavette ont pour chacun d'entre eux une vitesse de traine optimisée. Les australiens avec la marque Halco ont sortis des leurres (remarquables mais chers) pouvant nager très profondément et à grandes vitesses jusqu'à 10 noeuds

ceux qui veulent pêcher du bar en passant au dessus des basses seront à 2-3 noeuds maxi avec une ligne basique type plomb + triangle de traine + montage raglou ou anguille de caoutchouc ou "couenne de porc". sinon ils peuvent monter jusquà 4- 5 noeuds avec des rapala très plongeants à à 6 -10 mètres mais là il faut être extrêmement attentifs car les accroches au fond sont très fréquentes

au downrigger nous c'est 1 - 1,5 noeuds

Les pêcheurs aux gros pélagiques avec des leurres type jet feather williamson ou dorado catcher peuvent sans problème monter plus haut dans les tours (8 -10 noeuds)
chez willamson toujours il existe un leurre pouvant être trainé jusqu'à 13 noeuds et plonger à 10 m. Donc...

08 déc. 2014
0

Perso j'utilise un leurre Yozuri qui plonge à 9-10 m et qui nage très bien à vitesse relativement élevée ( au moins aussi vite que la vitesse de mon bateau )

02 août 2016
0

Bonjour, j'ai une petite question pour équiper mon voilier pour un tour de l'atlantique. Je pense m'équiper de 2 cannes 80lbs avec un moulinet pen senator 9/0 (j'ai trouvé un lot de deux cannes pour 200E) que pensez vous de cette configuration? Je me suis posé la question des treuils? Je ne trouve pas beaucoup de poste sur les treuils? Ca à l'air plus pratique car ça libère une main, pourtant je n'ai pas l'impression que beaucoup de monde embarque ce dispositif ? quelqu'un pour me faire un petit topo ?
Merci,
Thomas

02 août 201602 août 2016
0

Au fait Thomas sur ton autre fil concernant les étiquettes tu as la réponse :-)

02 août 201602 août 2016
0

Je ne suis pas un puriste mais plutot gros lourd en pêche, soit gros hameçons cachés avec du filet de sac de pomme de terre rouge, bas de ligne en acier suivis avec un GROS fils et ensuite du bout. Le tout tourné sur un morceau de bois. Le pauvre est flingué au arpon pour la remontée et fini avec du rhum dans les branchies. Pas classe mais cela nourris.

:oups:

02 oct. 2016
0

A quoi sert le rhum dans les branchies ?

02 oct. 2016
0

à anesthésier le poisson rapidement avant de le tuer

06 juil. 2018
0

le rhum c'est pour se donner du courage pour tuer le poisson ..
l'alcool à brûler marche aussi bien pour l'anesthésier
alain

06 juil. 2018
0

arracher une branchie permet au poisson de se vider rapidement de son sang avant qu'il ne coagule. La chaire est plus blanche, le poisson n'en est que meilleur :-)

06 juil. 2018
0

Moi, les dorades, je leur coupe la tête. Point.

09 juil. 2018
0

stw.fr[...]nter-le
j'ai essayé d'être le plus complet possible à partir de mon expérience.

Jean

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

dans le port de Pollenca aux Baléares

Après la pluie...

  • 4.5 (191)

dans le port de Pollenca aux Baléares

mars 2021