passer d'une voile avant sur mousqueton a un enrouleur

je me promene avec 7 voiles d'avant sur mousqueton sur mon beau sangria et j'opterais bien pour un enrouleur, mais je ne sais pas par ou commencer je monte dans le mat, j'appelle les constructeur je vais au ship ... tout se bouscule et je ne demarre pas qui a deja osé passer du mousqueton à l'enroulons.?

L'équipage
18 juil. 2009
18 juil. 2009
0

pour mon GTE, je pense à la meme chose...
Question installation , il faudra probablement
- changer l'etai,
- fixer un ridoire à lattes, utiliser une manille torsadée, fixer les poulies sur les chandeliers etc...
- acheter un enrouleur (de bonnes occaz c'est rares)
- retailler et installer une ralingue sur ton genois ou le changer pour un neuf avec bande anti-UV + housse si le budget le permet.

cela nécessite du temps et des roros tout ça. mais cela permet des navs sereines et sûres en solo au lieu de faire le yo yo sur la plage avant pendant le changement de voiles.

Ne pas oublier que l'on rajoute du poids à l'avant et dans les airs ce qui doit être acceptable sur un GTE mais sur un classique je ne sais pas .

18 juil. 2009
0

et on finit
par installer (ou rêver d') un etai largable pour retourner refaire l'andouille à l'avant tellement un genois reduit est laid et fonctionne mal. :-D

Bon pour envoyer (entierement) ou amener (entierement) le gros genois à 150% c'est tout de même pratique, c'est d'autant plus vrai que le bateau est grand (plus discutable sur un sangria).

7 voiles d'avant ça fait un peu beaucoup non ?
hors spi, gennaker ou tourmentin qui sont toujours là avec un enrouleur, une genois à recouvrement + un solent à ris ça permet deja, me semble-t'il, de voir venir.

moi j'ai viré mon enrouleur. ;-)
Sylvain.

18 juil. 2009
0

t'as raison moluva
mon genois des qu'il a 5 tours de rouleaux (en gros des que çà monte à 18 20 nds) est tellement moche, peu efficace et est plus generateur de gite que de vitesse et de cap que je viens de m'offrir un genois de brise qui fait environ 6 m2 que la normale. Maintenant au pres dans la brise c'est un avion, et comme il est taillé expres assez plat quand j'enroule il bouge pas. et finalement par tout petit temps je perd peut etre 0,5/1 nd mais vu la frequence du petit temps (au moins dans le coin) je laisse. alors si je pouvais je virerais l'enrouleur et reviendrais à 3 voiles d'avant.

18 juil. 2009
0

Enrouleur....
bonjour , je suis de l'avis de Moluva.....tout au moins dans cette taille de bateau , et même un peu plus grand.....ou alors quand je serai vieux....je n'ai que 73 ans , et toujours la même envie .....concernant le bateau bien sûr, pour le reste......

18 juil. 2009
0

Insatisfaction
générale :-D :-D :-D

Je pense moi aussi à virer ce satané enrouleur ...
Le génois du Sun 2500 fait 17 m² ... alors ...

Mieux, comme mon voilier est un peu lent dans le petit temps et n'est pas une bête de prés, je pense à un solent à ris a partir de F4 et plus, doublé d'un code 0 pour en dessous ???

Pour un grand génois, un enrouleur oui, mais il faut une voile à rattrapage de creux sinon, roulé ce n'est pas terrible ...

18 juil. 2009
0

enrouleur ou pas
la question se pose mais les réponses que j'ai entendu sont toutes du genre : j'avais un enrouleur, je l'ai viré pour des voiles sur mousqueton.

l'enrouleur, c'est bien si tu utilises la totalité de ton génois déroulé/enroulé (ça devient alors un emmagasineur) sinon en partiel, on perd de l'efficacité.

mais 7 voiles d'avant, tu peux détailler, STP ?

18 juil. 2009
0

J'ai fait la même opération sur mon EdM
La vie est tout de même beaucoup plus belle et plus simple. Je règle mon génois simplement du coquepitte (avec deux "t" aujourd'hui!).
Aller à l'avant sur ces petits bateaux est tout de même assez acrobatique dès que la mer est formée.

Il faut impérativement changer l'étai lorsque l'on installe un enrouleur. Solution : assurer la tenue du mât vers l'avant avec la drisse de spi et de génois pour plus de sécurité. Trouver une paire de gros bras pour te hisser là haut ou y envoyer un poids léger avec une chaise de calfat et la drisse de GV renvoyée sur un winch d'écoute de génois.
C'est l'occasion de mesurer la longueur de l'étai pour ajuster les tubes de l'enrouleur.
J'ai acheté à mon maître voilier un Plastimo 608T (en fait un 608S suffirait, mais il s'est trompé lors de la commande) qui me donne toute satisfaction depuis 11 ans.
Tu donnes l'étai à un gréeur ou toute entreprise capable de te fournir le matériel idoine en inox pour fabrication à l'identique. En principe, tu n'as pas à toucher à la latte à trous déjà en place.
J'ai demandé plusieurs devis en spécifiant le type du bateau, les voiliers ont des manuels avec les cotes. Le mien est venu après commande pour relever les cotes précises, nous mettre d'accord sur la hauteur du point d'écoute etc...
J'ai commandé un génois bigrammage avec rattrapage de creux. en plus, il est réalisé en tissu traité anti UV dans la masse, ce qui permet de se passer de bande anti UV, d'où moins de poids sur chute et bordure et pas de bande anti UV à changer périodiquement.
Pour le montage de l'enrouleur, on l'enfile par le bas sur l'étai à poste et on ajuste la longueur sur le tube du bas. C'est très bien expliqué sur la notice qui est livrée avec.

Pour d'éventuelles réparations, car cela arrive, mon maître voilier local me les effectue sans problème, même en urgence, ce qui est déja plus problématique si on commande à l'étranger ou à un autre fournisseur.
Il faut savoir que les agents de marques connues se contentent de relever les mesures et ne fabriquent pas eux mêmes.
J'ai la chance d'avoir ici un maitre voilier (le seul entre Dunkerque et Granville) qui conçoit et réalise, entre autres des voiles de compétition.

Outre la facilité de manoeuvre, je récupère de la place dans les coffres.

18 juil. 2009
0

l'enrouleur
je n'ai des actions nulle part ,mais j'en ai posé pas mal .
il faut commencer par mesurer l'etai s'adresser
à un bon voilier qui eventuellement fera la voile qui va avec et lui demander un devis de fourniture pour differents fabricants :plastimo,facnor,exct....
ce n'est pas la peine de mettre très cher actuellement tous fonctionnent bien s'ils sont bien montés .
il n'est pas necessaire de modifier l'ancrage de l'etai il existe un kit avale ridoir dans toutes les marques.
si c'est toi qui fait le montage il faut bien lire la notice et pour la premiere fois il est preferable de le monter sur un etai neuf à terre
si il n'y en a pas il vaut mieux installer un cardan en tete de mat et peu etre une poulie à plaquer pour devier la drisse .
pour monter l'etai ça va très bien avec la drisse de spi celle de genoa remplace l'étai en attendant et celle de gv et la balancine te servent à monter et a t'assurer .
quand on a l'habitude on peut monter l'etai et l'enrouleur après .
pour que le rendement soir maximum il faut un GSE
un genoa retaillé ne s'enroulera pas bien et pénalisera le bato
si le mat est par terre c'est encore plus facile
et généralement j'utilie l'ancien etai pour faire un etai larguable avec un CROC de chez ACMO
ce qui permet d'utiliser les autres voiles
sur de longs trajet au portant tangonnées
ou dans la brise au près avec les focs .
mais c'est un autre sujet .
alain
:-)

18 juil. 2009
0

Deux remarques
1°) les voiles taillées pour être endraillées prennent en compte la capacité de réglage (sa longueur)du rail d'écoute.

En particulier, plus la voile est réduite et le point d'écoute avancé, plus il est haut.

Une voile à enrouleur aura son point d'écoute situé au même endroit que celui de la voile endraillée. En revanche, son positionnement va se dégrader au fur et à mesure de l'enroulement, pour peu que la longueur du rail, trop court, ne permette plus le réglage de la chute.

Dans ce cas, il faudra prévoir des barbers pour adapter le point de tirage de l'écoute.

2°) effectivement, les performances d'un génois à enrouleur enroulé sont médiocres, même si la chute est correctement réglée, et l'utilisation d'un étai largable s'impose.
L'avantage, c'est qu'il va accepter les anciennes voiles endraillées dont on a la chance de disposer.

Sur un plan pratique, un enrouleur a l'avantage de pouvoir élargir l'utilisation des voiles. Par exemple il est possible sans arrière pensée de tangonner le génois qui pourra être réduit, tangon en place, sur un simple enroulement.

Il simplifie l'établissement ou non du génois, ne serait-ce que pour un instant pour masquer un spi ou récupérer un geenacker qui se débobine de son enrouleur (vécu...).

Certes, le rendement est moins bon, mais, entre ses avantages (la toile du temps à temps, tout le temps, la tranquillité d'esprit, le gain de place et de poids, confort, etc...) et ses inconvénients (rendement moins bon, étai largable, bon à tout et propre à rien, etc...), l'écart réel est faible et, hors des utilisations "de pointe" imperceptible.

Amha.

19 juil. 2009
0

je confirme
un enrouleur, c'est presque un outil de sécurité.
ayant eu un sangria avec aussi 7 voiles d'AV, j'avoue qu'il a fallu me marier pour profiter à fond de ce bato sympa. :cheri:
aller à l'AV en enfournant ds les vagues, en solitaire et sans pilote à l'époque, c'était la roulette russe.
c'était il y a 20 ans env.
aujourd'hui sur 28 pieds, l'enrouleur en solitaire est fanchement idéal. :reflechi:
mais il est vrai que l'étai larguable ou l'emmagasineur est un atout de plus pour qui veut profiter à fond du bato par gros temps qui, bien souvent, commence à F5 bien établi pour ces tailles de bateau.
ne pas mégoter sur la taille de l'accastillage, de la drosse et de son blocage. passer un cap demande souvent à réduire pour un moment, et dans la brise le génois ne doit pas se dérouler sous peine de casse ou accident pour l'équipage.
sinon le montage n'a rien de sorcier, pour moi les Plastimo ne demande pas à changer l'étai, mais il faut monter uen poulie de drisse pour éviter son enroulement.
s'il faut tomber le mât, eh bien profiter de monter une ferrure de larguable/emmagasineur, car ça deviendra nécessaire si on navigue souvent par temps soutenu, pour naviguer mieux et économiser le GSE qui fatigue et devient vite un sac. :lavache:
maintenant, c'est comemon le sent.
à+
JL.C

19 juil. 2009
0

Enrouleur
Le montage ne pose pas de problème majeur.
Commencer par mesurer la longueur de l'étais
et son diamètre. Consulter les catalogues.
Consulter le voilier pour faire retailler la voile si c'est possible. Le voilier est un conseil INDISPENSABLE.
Choisir le modèle qui convient en tenant compte
des problèmes d'environnement en bas surtout
(peut ètre lates longues, avale ridoire, etc..)
Penser à monter une fixation à la cardan.
Prévoir les passages des différentes manoeuvres,
les guides, le bloqueur.
Respecter scrupuleusement l'ordre du montage.
Prévoir HELAS un étai larguable, des bastaques, une voile de gros temps.
Beaucoup de réflexion (ne pas se précipiter pour ne pas se faire piéger par ujn détail mal vu),beaucoup de dépenses,
un rendement final aérodynamique moins bon, mais une simplicité d'utilisation vraiment agréable.

20 juil. 2009
0

Retailler un foc à mousquetons....
est une très mauvaise solution, ce sera toujours une sorte de poche informe.
Il faut un génois taillé plat avec un rattrapage de creux à l'enroulement. Ce n'est pas du tout la même chose.
Quant à prévoir étai largable et bastaques sur un Sangria, cela me semble tout à fait exagéré.

25 nov. 2009
0

ben
pourquoi des bastaques?

24 nov. 2009
0

C'est un projet
Je compte toujours mettre un enrouleur c'est moins sport mais c'est une certaine progression comme la capote de roof ou le pilote sur batterie on cherche toujours a ameliorer après on regrette ou on vire tous mais au moins on a eu le choix....'

24 nov. 2009
0

l'enrouleur s'est imposé
Certes la vue de mon génois à moitié roulé me colle des boutons, mais en ce qui me concerne, le plaisir passe par une certaine tranquilité d'esprit, et naviguant avec une charmante débutante, il n'est ni question de prendre le moindre risque, ni de la dégouter :-)
J'ai donc monté cet été sur mon Trident un plastimo 608S, en laissant l'etai à poste (2H30 à trois adultes consentants pour le montage...)le plus compliqué (énervant?) est sans conteste de réglage du système une fois en place (ca m'a pris, en gros, la durée de la croisière d'été...):
- angulation de la première poulie pour éviter le surpattage
- trouver la bonne longueur pour le cordage d'enroulement : mon ship m'avait "calculé" la longueur nécéssaire, qui était parfaite pour avoir un génois jamais completement déroulé ni roulé...
- trouver la bonne tension de guindant de genois pour eviter l'enroulement de la drisse autour de l'etai...

MAIS : plus du tout de stress, on roule, on déroule a volonté sans efforts et en toute sécurité, pour ma part ca vaut bien quelques ° et quelques 10emes de noeuds. Ca n'engage que moi :-)

24 nov. 2009
0

Chacun son truc
Bonjour
Moi j'ai acheté un first 30 il y a 2 ans,ben je peux vous dire que la premiere des choses que j'ai fait c'est d'installé un enrouleur.Chouette joli petit vent,oui mais le temps de tout preparer c'est fini et oui.Arriver au port ou au mouillage,enrouler en 10 s ,il y a trois points noirs sur la voile qui sont comme des ris.Sans enrouleur plein de voiles sur le pont et quand il pleut il faut mettre la voile dans la cabine avant par le panneau,non merci.Il y a du pour et du contre.Bien sur de 46 M2 je suis tombé a 35 M2,mais ca sufit largement.Pour le montage le chantier naval m'a demandé 5 heures x 2 personnes = 600 euros.
Pour une premiere,commencer a 15h,l'appero a 17h30 fini.Sans changer l'était
Voila pour mon experience pour des petites navigations.
Philippe

26 nov. 2009
0

De 46m2 je suis tombé à 35m2 ?
C'est quoi ces mètres carrés ?
A l'origine, le F 30 a une GV de16,75 m2, un génois léger de33 m2, un génois lourd de 25,5 m2. Pourrais-tu préciser ?

26 nov. 2009
0

Sur des bateaux ,disons jusqu'à 8/8,50..
à part pour des régates de haut niveau...je ne vois pas ce que font à bord 7(7!!)voiles d'avant!
sont néçéssaires et suffisants
1 génois ,éventuellement avec ris "de fond"
1 solent avec 1 ris (tissu costaud et finitions de qualité)
1 TMT...hors le spi on est paré avec 3 voiles!
Disons meme 2 le TMT bien plié se faisant "oublier"(petit volume/faible poids)99% du temps...
Bien sur rien ne vaut l'enrouleur question rapidité "de rangement et stockage"...mais rien ne vaut des focs sur mousquetons pour faire ....de la voile!
Et finalement,sauf ,comme en régate,à toujours vouloir porter exactement la voilure du temps,les changements de foc ne sont pas si fréquents,excépté ds des méteo trés "instables"
ou des temps "à grains" par ex.
Plier(en zig-zag et à 2)un foc cela prend 3/4 minutes et ds ces tailles de bateaux,ainsi pliés,les sacs prennent peu de place...
Chacun choisira...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Encore la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (93)

Encore la pluie...

mars 2021