passage sous le pont de l'ile de Ré dimanche ou pas...

Je viens à la pêche aux infos et à vos avis et expériences.
Dimanche, nous partons de La Rochelle très tôt pour arriver en fin de journée aux sables d'Olonne avec notre nouveau bateau (un First 28) ce sera donc (si l'on exclu la petite sortie avec l'ancien propriétaire) notre première sortie avec ce bateau.
Pensez vous avec la prévision météo de ce dimanche (vent faible le matin 7/12 noeuds) il vaille mieux contourner l'ile de Ré afin d'aller prendre du vent et peut être également avoir une meilleure trajectoire par la suite (le vent est annoncé plein nord vers 6/8h puis nord ouest jusque vers 10h et enfin plein ouest forcissant dans l'après midi 15/20 noeuds) ou bien passer sous le vent de l'île et donc sous le pont?

initialement, nous avions prévu un passage sous le pont mais je me pose maintenant la question, il me semblerait plus judicieux vu l'évolution météo de pointer ouest pour faire le tour de l'île puis de reprendre nord ainsi, nous devrions avoir un peu moins de bords a tirer logiquement.

des avis?
des conseils?
nous sommes preneurs!

L'équipage
02 août 2019
02 août 2019
0

Bonjour Arno,
Suggestion : tu télécharges qtVlm, les fichiers Gribs et il te fait le routage....
L'année dernière il m'avait donné plus court en contournant.
Ensuite question de goût au niveau du paysage.....
Bonne Nav
Nous y serons demain, mais nous partons sur Oléron
Daniel

02 août 2019
0

Il te fait le routage tout seul à la manière d'un viamichelin qui te propose les meilleurs itinéraires ? Sais tu si Opencpn fait la même chose ?

02 août 2019
0

il faut maitriser les gribs vents et courants. Moi je n'y arrive pas.

02 août 2019
0

idem, la notion de gribs est encore abstraite à mes yeux.
je croise la carto avec la météo heure par heure ainsi que les courants par période, cest à ce jour le maximum de mes possibilités.

Pour le moment, j'ai surtout l'impression que je risque d'être trop vent dans le nez si je choisi de passer sous le pont.
Et pourtant, pour le paysage (et le fait que je ne sois pas passé sous le pont depuis 15ans ou presque), je serais bien passé par là.

D'un autre côté, il s'agit de la prise en main de notre nouveau bateau, le côté "minimisation des risques" nous va bien aussi. pleine eau, moins de monde (il faut s'habituer à cet énorme génois qui couvre le pont et bouche la vue), moins de manoeuvre car moins proche du vent et même la possibilité de mettre une traine pour essayer de faire des bonites et surtout, pleine eau, plus de chances de voir des dauphins pour les filles!!

on va voir aussi comment évolue la météo d'ici dimanche matin.

02 août 2019
1

Pour les gribs ce n'est pas très compliqué, c'est comme tout, il faut passer un peu de temps au départ.
j'utilise : openskiron.org[...]openwrf
il y a un article ici :
www.plaisance-pratique.com[...]ormants
si tu contournes, écarte toi bien de l'ile de Ré, il y a des cailloux, ensuite pleine eau... donc un peu plus de houle.
Si tu passes sous le pont tu seras plus protégé, mais probablement plus de près.
....et bonne pêche.

02 août 2019
0

merci beaucoup pour les liens, je vais regarder tout ça a tête reposé!

02 août 2019
0

L'appli "embark" de Cmap sur Android propose des routages .. pas sûr que ce soit super performant mais c'est gratuit et très simple.

02 août 2019
0

logiciel qtVlm : www.meltemus.com[...]php/fr/
gratuit sur PC (Win Linux Mac), 40 € sur tablette.
Un seul logiciel pour la nav, routage et gribs.
sinon, Zygrib mais qui ne fait que lire les gribs.

02 août 2019
2

Il est très souhaitable pour naviguer en voilier dans les pertuis Breton et d'Antioche de tenir aussi compte des courants locaux variables avec la marée.

02 août 2019
0

De mémoire, il y a aussi les courants dans ces gribs

02 août 2019
0

Les courants dans les Pertuis … je veux bien, mais il faudra m'expliquer ce que signifie réellement en tenir compte, à part se dire que l'arrivée sera plus ou moins "tardive" !
D'autant que de La Rochelle, dimanche, tu pars pour Les Sables avec la marée et donc avec un courant nécessairement favorable .

0

Si le courant est dans le bon sens,aucune hésitation : passe sous le pont puis le pertuis breton.

D'autant plus que, une fois l'arche "qui va bien" passée sous le pont, tu traces tout droit direct vers Les Sables sans avoir à faire la moindre correction.

Plus court, il n'y a pas.

02 août 2019
0

Effectivement dans cette zône, en voilier on est certain de trouver le temps très long, si vent et courant ne sont pas favorables à la route choisie (en pratique choisir le bon créneau horaire).

02 août 2019
0

La mer est haute vers 8 heures, donc courant favorable pendant 6 heures, ce n’est pas rien.
Vu la météo, vent tournant à gauche,tu pars tribord amures dans le pertuis d’antioche, ça va refuser et mollir en fin de matinée, dès que l’autre bord devient favorable,et même un peu avant, tu vires bâbord amures...et arrives deux heures avant ...

02 août 2019
2

Un routage pour aller de La Rochelle aux Sables... :reflechi:

03 août 2019
4

UN des intérêts de la navigation est de faire fonctionner ses neurones avec des cartes, un atlas de courants du secteur, un bulletin météo, un annuaire des marées et naturellement... un bateau.
Mais hélas, les neurones semblent manquer de plus en plus et on demande à des logiciels décérébrants de définir le meilleur parcours pour aller d'un point A à un point B.
Et certains vont même jusqu'à pratiquer une forme de plaisir solitaire avec les polaires du bateau (!!!) pour un parcours qui finalement n'est sans doute pas très compliqué.
En pratiquant par raisonnement personnel, on fait bien des erreurs dont on apprend pour se perfectionner.
Souvenons nous d'Eric Tabarly au cours du Fastnet avec PD 3. Une traversée de la Manche (avec ses courants) dans une brume intense et le navigateur du bord, Gérard Petitpas qui amène PD3 pile sur la bouée d'atterrissage de Cherbourg.

Bientôt, par une savante interconnexion entre le pilote, les divers logiciels, le bateau pourra aller automatiquement du point A au point B sans aucune intervention humaine, le skipper faisant des galipettes avec sa skippette pendant que la technique réglera tous les problèmes de navigation.
Le secteur des anglonormandes deviendrait d'un triste!!!

03 août 2019
0

Je précise pour ceux qui, trop jeunes, ne connaissent pas cette anecdote sur E. Tabarly et G.Petitpas que, à cette époque lointaine, il n'y avait pas d'électronique à bord e que le navigateur pratiquait une technique qui s'appelle "l'estime", avec un certain succès.

05 août 2019
0

D'accord avec toi Ecumeur. Sauf pour les galipettes. Ces gens là ne font pas de galipettes.

06 août 2019
1

Boaf.
On peut aussi faire fonctionner ses neurones toute l'année au boulot (si, si, il y a des jobs qui le demandent) et avoir envie de se décérébrer en navigant, de ne profiter que du plaisir d'être sur l'eau. Dans ce cas là, l'assistance électronique c'est le grand pied, épissétou.
Un peu de tolérance que diable.

05 août 2019
0

En effet ! Papy-Zoom
Les "geeks" vont envahir l'espace maritime.

02 août 2019
0

Bonjour,
Vu les prévisions météo pour dimanche il n’y a pas d’hésitation à avoir (sauf à vouloir tirer des bords toutes les 5 mn et mettre deux fois plus de temps), le passage par le pertuis en laissant Ré sur tribord sera bien plus simple et plaisant pour une première.

3

Je pense que tu parles du pertuis d’Antioche.

Le problème, c'est que ça rallonge pas mal par rapport au pertuis Breton : grosso merdo 34 milles par le pertuis Breton pour 39 par le pertuis d'Antioche.
Qui plus est, les courants sont plus puissants dans le pertuis Breton et comme il a la marée pour lui, les deux facteurs font que l'option "breton", sans houle, a des atouts.

0

J'ai, moi aussi, largement fréquenté durant quelques années LR et je ferais sans doute aussi ce choix mais mes motivations seraient différentes.

Je n'aime pas le pertuis breton. Ceci étant, pour que notre ami pose les questions qu'il a posé, je ne pense pas qu'il présente une expérience de longue date de la navigation.

En cas de retard (pas de vent, renverse de marée avant l'arrivée, houle au large des Baleines, etc.) il n'y a pas de plan B par le pertuis d'Antioche.

Le pertuis breton, quand à lui, offre plusieurs points de chute.

En outre et toujours en prenant en compte le niveau d'expérience de notre ami, le pertuis breton est la garantie d'avoir une mer sinon d'huile mais, disons, clémente, alors que, avec un peu de houle, le trajet "Antioche" peut être moins confortable.

02 août 2019
0

Oui nemo, je parle d’Antioche.
Avec le vent pile poile dans le nez, passer par le pertuis Breton ne se fera jamais en 34 miles, sauf à mettre le moteur pendant 3 ou 4h.
Et à la voile avec tous les bords à tirer cela va rallonger de bien plus de temps qu’il n’en faudrait pour parcourir les 5 miles d'écart théoriques entre les 2 routes.

Si je devais le faire dimanche je ferai ce choix, en toute connaissance de cause puisque LR est mon port d’attache.

02 août 2019
0

Je commence à regretter l'époque où il n'y avait pas d'électronique et donc pas de questions à se poser, il fallait une prévision météo et une carte avec quelques courants un compas, une règle Cras ou autre, et c'était tout! Ce sont des coins pas trop compliqués et bien sympathiques. Bientôt avec tous ces logiciels embarqués on n'aura même plus besoin de nous ni du bateau. On regardera l'écran en ciré sous la douche avec un ventilo pour faire comme. Bon ! je sais ! je suis un dinosaure !

02 août 2019
0

CMA ???

03 août 201916 juin 2020
0

Bonjour,
Un routage en prenant la polaire d’un first 31.7 à 70% me dit qu’il vaut mieux partir autour de 9h00 ponton. Mon routage commence à 10h00 à la cardinale w des minimes.

Il fait passer par l’extérieur mais toute la remontée de l’ile se fait au moteur. La route a l’exterieur en rouge c’est au moteur

Perso je passerai à l’extérieur car si on est en retard sur la route et qu’on a la renverse du courant par ces périodes de grande marée c’est beaucoup beaucoup plus long. Si cela arrive à l’extérieur on a le courant de travers plutôt que de l’avoir de face dans le pertuis breton, surtout avec coeff de 103.

On se croisera peut être car je descends des sables vers capbreton. Départ en debut de matinée.

Bonne nav

03 août 201903 août 2019
3

Recommander trois heures de moteur pour monter aux Sables par 3 ou 4 BF, même dans le nez, avec un First 31,7 … sans commentaire !
L'indicateur Chaix serait de meilleur conseil .

03 août 2019
0

Le bord de l’ile de Ré se fait vent dans le nez soit au moins 15 milles avec entre 6 et 8 noeuds.

C’est possible de tirer les bords, tout faire à la voile en doublant la distance avec des bord sur bord parfait à 90° Et en plus finir par se prendre le courant de face.

Dans ces conditions sans mettre le moteur tu peux facilement faire une nav de 12 h pour 30 milles en route directe.

Un routage cherche le meilleur compromis.

03 août 2019
0

Il y a un autre critère à prendre en compte, contourner Ré par l'ouest c'est du hauturier donc il faut l'armement (bib) !

04 août 2019
0

Non même par l’ouest ce n’est pas du hauturier, tu restes (sauf grosse erreur) à moins de 6 miles d’un abri, c’est donc du côtier !

04 août 2019
1

En général, sauf ici évidemment ! Le vent est de secteur est ou nord est le matin il faut donc partir partir au travers le matin faire le tour de l'île. ce qui permet ensuite d'avoir du près pas trop serré et même du travers à partir de 2 ou 3h de l'après-midi quand on est au large de la pointe des baleinaux et on peut faire la route vers les sables sans faire trop de près puisque le vent aura tourné ouest ou nord ouest. On aura donc fait la route confortable avec presque pas de près.
Mais évidemment ce dimanche se présente avec des vents de secteur ouest, il est donc préférable de passer par l'intérieur de l'île en serrant la côte de l'île pour bénéficier de l'adonnante de celle-ci

04 août 2019
0

Johann78 tu vois quoi comme abris entre l'anse du martray et le début du fier d'ars ?
Perso je ne fais jamais le tour par l'ouest à cause de ça

04 août 2019
0

L'abri est Ars pendant les heures où c'est accessible et non l'entrée du Fier. Le seul abri 24h/24 dans le coin est La Rochelle.

04 août 2019
1

Existe-t-il un autre port accessible 24h/24 par tous temps dans le coin?
La définition de la division 240 est que c'est un endroit de la côte où tout engin, embarcation ou navire peut se mettre en sécurité en mouillant, atterrissant ou accostant et en repartir sans assistance. Cette notion tient compte des conditions météo du moment, ainsi que des caractéristiques de l'engin, de l'embarcation ou du navire.
Un mouillage comme la Patache peut être un abri en certaines circonstances mais pas dans d'autres. Un port accessible seulement à plus ou moins x heures avant et après la PM est un abri seulement dans cette fourchette horaire. Ainsi, au cours d'une croisière côtière, on passe devant des ports ou des mouillages qui ne sont pas des abris au moment où on passe devant à cause de l'heure de la marée ou de la direction et de la force du vent pour un mouillage, même s'il y a des bouées. Je ne sais s'il y a toujours des bouées de mouillage au large du Gros Jonc à l'île de Ré. Je doute que ce mouillage soit un abri par vent de secteur NW.

04 août 2019
0

Qu’entendez-vous par abri ?
Je ne pense pas que nous parlions de la même chose, je fais référence à la définition de la division 240, et dans ce cadre : non La Rochelle n’est pas le seul abri accessible 24/24 heureusement...

04 août 2019
0

A l'entrée du fier tu peux mouiller en sécurité il y a même des bouées
Le port d'Ars est super loin dans ce cas là aucun doute d'être armé en hauturier !!

05 août 201905 août 2019
0

Pas de nouvelles sur cette première sortie ? J’ai entendu dimanche vers 16h00 à la VHF qu’un first 28 avait émis un pan pan dans les parages des Sables pour assistance remorquage.

J'espère que ce n’est pas Arno33 pour cette première sortie.

J’ai un copain qui avait acheté un first 31.7 et qui en le convoyant sur 50 milles dans la pétole a du faire un stop d’urgence en carburant, avant la moitié du parcours. Le paramètre conso contenance du réservoir utile n’est pas toujours évident sur un bateau qu’on découvre.

06 août 2019
0

Alors malheureusement c'est bien nous.

Nous avions uniquement voulue prévenir le crosse d'une panne moteur sur un voilier que nous prenons en main et d'une situation d'encalminage devant bourgenais.
Sans demander de pan-pan car aucune urgence ni danger, uniquement une inquiétude d'arrivée nocturne sous voiles avec un bateau inconnu dans un port inconnu.
Dernier paramètre, une petite fille malade à bord.
Ils ont déclenchés un pan-pan...
Et j'en suis terriblement honteux car nous continuions à progresser tant bien que mal avec un vent dans le nez faible. ..

Un voilier à eu la très grande gentillesse de se dérouter et nous remorquer.
Journée mécanique à venir en espérant que ce soit un simple encrassement ou soucis d'alimentation.

06 août 2019
0

Je ne pense qu’il y ait de honte à avoir. Peux tu nous en dire plus sur ta navigation elle-même et les conditions rencontrées ? De quel côté de l’ile es tu passé finalement ?

06 août 2019
0

J'attaque la mécanique là mais je reviendrai sur toutes les explications de la nav et les raisons de ce choix. Pertuis d'antioche et contournement de l'île de ré.

06 août 2019
0

Malheureusement le point le plus faible d'un voilier est son moteur thermique (Sur mon voilier avec 2 systèmes propulsifs il m'est arrivé une fois que les deux soient en panne pour des raisons totalement différentes). Avec une voile et du vent on peut toujours s'en sortir (penser aussi qu'une ancre peut immobiliser un bateau).
Au niveau Bourgenais - Les Sables, la côte est très mal pavée (un OVNI qui voulait faire court a été détruit sur les rochers). L'entrée de Bourgenais peut être parfois risquée.

08 août 2019
2

Alors pour la navigation, un vent de nord ouest le matin puis ouest nord ouest était prévu dès 11h.
Nous avons donc décidé de tirer un grand bord aidé par le courant d'environ 1 noeuds puis 1.4 noeuds.
Arrivé proche des baleineaux, nous avons eu besoin de pousser au moteur car le vent était face.
1h30 de moteur et environ 1/2h avant de virer et donc de rétablir le génois, le moteur est tombé en panne.
Pour rappel, c'est le premier jour de navigation avec notre nouveau voilier et nous ne le connaissons pas encore.
Jusque là, nous naviguions sur un First 18.
Donc nous reprenons la route à la voile en virant plus tôt que prévu, il est encore tôt dans la matinée.
Nous fesons bonne route jusqu'à l'approche de bourgenais et le vent ne passe toujours pas ouest, il reste plein nez et faiblissant, avec un petit courant évidemment dans le nez (ce serait trop beau. ..).
Nous commençons à tirer des bords très vilains.
Je fais donc une prévision de route basé sur notre allure et en rapport avec les angles de nos bords.
On insiste puis on appelle le port pour voir s'ils peuvent nous assister à notre arrivée ne voulant pas arriver à la voile dans un port inconnu avec un bateau inconnu.
Nous continuons a faire route.
Le temps passe et vérification des feux de route. .. pas top...
Ma fille est malades puis quelques heures déjà.
Il est 16h00 passé, nous en sommes à presque 10h de mer.
On appelle la SNSM pour previnir de l'avarie en précisant qu'il n'y a aucune urgence, aucun danger mais que nous pourrions avoir un besoin de remorque à l'approche des Sables selon l'évolution.
On raccroche et on entend qu'ils lancent un Pan-Pan...
Bref, un voilier s'est dérouté pour nous porter assistance, un énorme merci à eux.
Arrivé à 21h, s'en est suivi une excellente soirée au restaurant avec eux.
Une belle rencontre et des millions de plates excuses...
Et une belle leçon.
Vraiment dommage que le vent n'est pas tourné Ouest comme prévu, nous serions arrivés gentillement en milieu fin d'après midi à la voile à l'entrée du port.
À ce jour, toujours à port olona, pompe a injection et injecteurs déposés hier et envoyés ce matin pour nettoyage, réfection et tarage.
Si tout va bien, milieu de semaine on remonte tout.
En attendant on patiente.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

août 2017 de retour d’Ecosse vers Bangor

Après la pluie...

  • 4.5 (148)

août 2017 de retour d’Ecosse vers Bangor

mars 2021