Pas le pied marin

Bonjour à toutes et à tous,

J'ai 45 ans. J'ai été marié 15 ans jusqu'au 03/12/2013 date à laquelle mon épouse a été emportée par un cancer foudroyant. Je suis veuf avec deux enfants de 11 et 10 ans. Si notre souffrance a été bien réelle, c'est au soleil, comme dans la chanson d'Aznavour, qu'il nous a semblé que la misère y était moins pénible. Nous avons beaucoup voyagé pour surmonter cette perte terrible. Mes enfants qui avaient perdu leurs rires, leurs joies de vivre, ont pu retrouver tout cela au bord de la mer... J'ai tout quitté pour aller vivre en Guadeloupe où nous y sommes très bien. Ayant un vieux rêve d'apprendre à naviguer, j'ai décidé de passer à l'acte bientôt en m'adressant à des bateaux écoles. Cependant, je n'y connais rien... J'ai tellement de questions, je suis si novice, que vous allez me trouver ridicule. Mes premières questions en vrac sont :
- Que faut-il passer comme permis pour pouvoir aller de partout ? ( Il en existe tellement... )
- Lorsque l'on veut naviguer et arriver dans un port, où peut-on trouver les coûts pour le "stationnement" du bateau ?
- Comment peut-on calculer les distances et le trajet d'un point à un autre ?
- Où fait-on le plein ? ( Dans les ports j'imagine ) et à quels coûts ?
- Quand on voyage en bateau d'un territoire français vers l'étranger, comment cela se passe-t-il pour les passeports ?
- Avec un plein combien peut-on faire de distance ?
- Vaut-il mieux un voilier ou un bateau à moteur , ou bien les deux ?

J'ai tant de questions... Si vous avez du temps à perdre et pitié de votre humble serviteur, sachez que je serais ravi pour toutes les pistes que vous voudrez bien me communiquer... En vous remerciant très chaleureusement, Frédéric

L'équipage
23 jan. 2016
23 jan. 2016
2

Bonjour,
L'essentiel, à mon avis, est de trouver une bonne école où l'on navigue chaque fois avec un skipper différent, chacun ayant sa manière et ses astuces. La réponse à toutes les questions viendront pendant l'apprentissage.

23 jan. 2016
0

Merci pour ce précieux conseil que je vais analyser:)

23 jan. 2016
1

bonjour

aller faire un petit tour "physique" a l'accueil de cette ecole :
www.lesilesdeguadeloupe.com[...]rs.aspx

et donc passer du virtuel au reel .
normalement ...soit t'es calmé , soit t'es piqué ... et tu peux embarquer tes gamins !

23 jan. 2016
0

Merci pour votre réponse et pour le lien...:)

23 jan. 2016
2

Bonjour frédéric,

Sincères condoléances pour votre épouse ...
Personne ne pourra répondre à ton choix Voilier ou moteur ...
Ce choix, c'est toi qui le fera en fonction de ce que tu as envie de faire, de ton intérêt pour l'un ou l'autre discipline .
On peut éventuellement te guider ?
Un bateau à moteur, c'est bruyant, polluant, j'allais dire stressant, mais c'est mon opinion personnelle ;-)
c'est cher aussi, ça consomme du carburant, il y a une taxe a payer en fonction de la taille du bateau et de la motorisation, et le permis est obligatoire .
en équivalence de taille, un bateau à moteur est moins habitable qu'un voilier.
je dirais aussi qu'un bateau à moteur est moins "marin" qu'un voilier . J'entends par là que tu seras plus à l'aise dans du gros temps sur un voilier que sur un bateau à moteur
enfin, pour noircire le tableau (tu as compris que c'est un avis orienté ! ) panne de moteur, alors que t'es en mer, t'es dans la merde ...
Le voilier : c'est cher aussi ! car il y a aussi un moteur, même si tu l'utilise moins. les voiles, les cordages, l’accastillage, tout ce qui permet de naviguer sur un voilier s'use et a un cout.
Mais c'est une toute autre philosophie.
Celle du silence.
tu n'as pas besoin de permis (en tout cas, ce n'est pas obligatoire), mais c'est une façon différente de naviguer (on est dépendant du vent, des courants parfois ) c'est une navigation plus "technique", qui a son intérêt pour certains, rébarbatif pour d'autres ...
il faut quand même savoir qu'a la voile, le temps pour parcourir une même distance sera multiplié par un facteur XX par rapport à un bateau à moteur ...
la meilleure façon de te donner une idée, c'est d'embarquer.
Pour cela, il y a des école de voile, des particuliers qui seront heureux de te prendre à ton bord et de faire partager leur passion.
Le milieu marin apporte de l'apaisement, du répit, une fenêtre de Paix et de la quiétude.
Tu fais le bon choix
Bon courage

23 jan. 2016
0

Merci pour toutes ces précieuses informations détaillées, et merci de ne pas avoir "ri"... :)

23 jan. 2016
0

la vie est parfois dure,si tu t'intéresses ca va rentrer vite,juste de la motivation,bon courage

23 jan. 2016
0

merci pour vos encouragements...

23 jan. 2016
3

Petit commentaire à contre-courant... Certes la navigation au moteur coûte en carburant, mais quand je vois la facture annuelle d'entretien du gréement et des voiles, ça représente un paquet d'hectolitres de gazole (sans parler de l’achat initial du jeu de voiles)... Ne pas croire que la voile c'est naviguer économe ! En plus, comme dit plus haut, un voilier a aussi un moteur, voire deux, à entretenir.
Commentaire "dans le courant"... La navigation au moteur peut être peinarde sur mer plate et par beau temps, conditions qu'on rencontre plus souvent qu'on ne voudrait quand on est sur son voilier, ce qui impose alors de naviguer au moteur. Mais par mer formée, et surtout si on remonte au vent et contre les vagues, ça devient pénible, voire insupportable. Le voilier berce, parfois secoue, le motor-yacht cogne !
Donc tout dépend du programme. Pour du cabotage sur de courtes distances en évitant les météos agitées, le bateau moteur est tout à fait défendable. Pour le voyage, le voilier s'impose.
Pour brouiller les pistes, le voilier peut marcher au moteur mais non l'inverse ! Et il y a aussi les fiftys...
Pour toutes les questions pratiques, je recommande un ou plusieurs bons stages genre Glénans ou Macif, comme je l'ai fait moi-même avant d'acquérir un bateau de croisière. En famille qui plus est, ce sera un socle solide pour démarrer du bon pied (marin) !

23 jan. 201623 jan. 2016
4

ce qui fait naviguer un bateau , c 'est le pognon . Alors à voile ou à mazout , c'est secondaire . On a tous des bateau à pognon .

24 jan. 2016
0

Très d'accord sur les coûts du gréement vs. fuel. Pour info, nous consommons 1 lit/ mile à 6kts, sur notre cata de 12 tons (sans les voiles, donc). C'était aussi l'objectif de Bourgnon sur Jambo, mais il allait plus vite. En Polynésie, on paie le fuel 73XPF (€0.61) en hors taxe. A Antigua, tu paieras moins cher qu'en Guadeloupe.

Pour les places de ports, "it depends" et ça se négocie partout. Les îles anglosaxonnes ont une culture très différente des françaises.

Le mieux que tu aies à faire est de gagner de l'expérience en cherchant des embarquements dans les ports. Tu te frotteras à toutes sortes de personnages et de bateaux et tu pourras te faire une bonne idée.

Les blogs de navigateurs sont une source intéressante aussi.
sailingsalamander.blogspot.com[...]

24 jan. 2016
0

J imagine pour des balades local , il y a des des clubs de voile en Guadeloupe , déja commencer pas du dériveur en plus tu pourras le faire avec tes enfants
La mer et le bateau peut comme d autre activité te redonner joie , pour connaitre ça , le bateau m a aidé a continuer ....

0

Bonjour et bienvenu sur le forum hisse-et-oh. Je vais répondre a tes questions mais sache que je n’ai pas la science infuse je sort tous juste la tête de l’eau de toute les formations, autre enseignement et mise au point d’un telle projet qui est a mon avis beaucoup plus technique et compliqué que construire une maison (certes moins chère mais plus compliqué).

  • Que faut-il passer comme permis pour pouvoir aller de partout ? ( Il en existe tellement... )

Aucun ou tous ces comme le permit de voiture. Chaque pays décide de reconnaitre ou non les permis des autre pays. A toi de tous les étudier. Je peu te dire par exemple que le permis côtier français n’ai pas reconnu en Espagne donc inutile de brandir fièrement ton permis côtier en Espagne.

  • Lorsque l'on veut naviguer et arriver dans un port, où peut-on trouver les coûts pour le "stationnement" du bateau ?

Choix numéro 1 : Préparé son voyage, allez sur le site web du port et consulter leur tarif si il existe ou bien les appelés au téléphone, les contacté par vois postale,…etc ? Bref les contacté.

Choix numéro 2 : Si tu est déjà sur ton navire les contactés par téléphone portable si tu connais leur numéro ou bien les contacté via la VHF (très généralement le chanel 9).

  • Comment peut-on calculer les distances et le trajet d'un point à un autre ?

Avec un logiciel de cartographie. Par exemple opencpn 4.0 par exemple que je conseille étant donnez que ces le premier et seul que j’utilise vus que ces l’un des rare gratuit. Contrairement a ceux que on peut lire sur internet le logiciel est traduit en grade partie en français et non uniquement en anglais.

opencpn.org[...]ownload

  • Où fait-on le plein ? ( Dans les ports j'imagine ) et à quels coûts ?

Oui dans un port. Les coup sont variable selon la région et le dit port.

  • Quand on voyage en bateau d'un territoire français vers l'étranger, comment cela se passe-t-il pour les passeports ?

Je ne suis pas sur de ceux que j’avance mais d’après ceux que j’ai compris c’est le pavillon qui fait office de passeport en ce qui concerne le navire (pas toi). Si tu navigue dans les eau territorial étrangère tu dépend de la réglementation de l’armement de sécurité, des permis exigé par le dit pays, des taxe et des impôts exiger par le dit pays…etc. Par conclusion pour revenir a l’exemple espagnol. Tu navigue en Espagne avec ton permis côtier français sans être affilé a aucun pavillon sur un voilier d’une taille de 6 mètre 50 par exemple bun en cas de contrôle espagnol bun tu sort pas ton bateau d’Espagne vas falloir pays le remorquage pour le sortir des eaux territorial espagnol, plus els éventuelle amande,…etc. Ca peu couter vite bonbon cette expérience (sauf si la législation espagnol établie des exceptions de pavillons et de permis pour un navire de 6 mètre 50, a vérifier ce n’étai que un exemple).

  • Avec un plein combien peut-on faire de distance ?

Tous dépend de ton navire, de ton ou tes moteurs et de ton réservoir bien sur. Tu fait pas les mêmes distance avec un réservoir de 25 litre que un de 50 litres. Plus ton navire a du lest, plus tu sera fariné en déplacement. Plus ton moteur consomme, moins tu iras loin. Si tu navigue a contre courant, bun forcement tu ira moins vite ou tu consommera plus de carburant pour compensé le farinage dut au courant, donc tu ira moins loin Beaucoup trop de paramètre a prendre en compte pour répondre a cette question.

  • Vaut-il mieux un voilier ou un bateau à moteur , ou bien les deux ?

Tous voilier bien fait dispose d’un petit moteur. Quand a mètre un moteur super puissant sur un voilier ; aucun intérêt, ça risque d’amené pas malle de problème coté paperasse, taxes et impots. En france ou en belgique un voilier n’a pas besoin d'un permis et ceux même si son moteur dépasse 6 chevreau, a condition bien sur que la voile reste l’élément de propulsion principale. Si le moteur est aussi puissant que le jeux de voile je n’ose pas imaginé dans quelle méli mélo de paperasse, taxe, impôts et déperdition d’énergie inutile on s’engage. Donc voilier avec un petit moteur juste pour les manouvre de port ou navire à moteur, mais pas les 2 ou alors faut que on m’explique l’intérêt de ce 3ème choix ? Il ne faut pas non plus un voilier sans moteur car dans beaucoup de port le règlement impose l’utilisation du moteur par principe de sécurité.

Conclusion :

Voilier ou navire a moteur. Comme ont a pu te répondre juste au dessus sella dépend de toi, personne ne pourra répondre a ta place ça serai trop facile si non. Sella dit voici des piste qui t’aiderons dans ton choix.

Navire a moteur :
Moins dépendent des forces des éléments et des caprices du temps.
Navigation plus précise. Lest moins importent que sur un voilier. Plus rapide que un voilier a équivalence économique sur les moyens de propulsion. Moins physique que un voilier. Consommation de carburent. Moins écologique que un voilier. Dépendance au pétrole et donc a la société et au system. Navigation bruyante. Si ta plus de carburant en pleine mer, bun sur ton navire a moteur tu sera bien dans la panade. Besoin d’un permis dans beaucoup de pays

Voilier :
Navigation silencieuse. Pas de consommation de carburent ou très peu (juste pour le port). Pas de dépendance au pétrole, il peut y avoir une 3ème guerre mondiale bun tu peu partir, tu n’est pas dépendent a la société et au system). Une meilleur tenu a la cap en pleine tempête (grâce a un plus grand lest). Navigation privilégier sur un navire a moteur de plaisance. Pas besoin de passer un permis dans pas malle de pays contrairement au navire a moteur.
Dépendance des force des élément (quand le vent ce déplace nord -> sud et que on veux ce déplacer au nord, bun ces tous de suite plus compliqué ; faut navigué en zigzag). Navigation moins précise. Faire attention a la profondeur de l’eau du a un plus grand lest. Ranger ces voiles, les protéger des UV et les nettoyer de temps en temps a l’eau douce (donc plus de travail). Il faut hisser les voile, ces plus physique que un navire a moteur. Remater / démâter a chaque transport si tu compte prendre un voilier transportable. Plus de temps a consacré a l’entretien (pas forcement plus chère) entre les cordes, les winchs, les étaux…etc. Donc plus de chose a faire attention et a surveiller.

Concernent l’apprentissage et la réalisation du projet, je te conseille de suivre ce chemin d’étape :

1) Essayé les 2 types de navire (moteur, voilier) ; une a 3 séance de 2 ou 3 h pour chaque un des 2 types de propulsion devrai suffire pour te formé une bonne opinion du type de navire qui te correspond le mieux.

2) Ensuite une foie que tu tes décidé, je te conseille de choisir ton pavillon selon les tarifs, taxes, impôts, armement de sécurité, permis, utilisation entreprise ou plaisance, réglementation…etc. Et ceux même si ton navire fais moins de 7 mètres pour prendre l’exemple du pavillon français ; Il te faut un pavillon si tu veux naviguer en eau territorial étrangère sans souci ou bien te renseigné et te mètre en conformité avec la loie, la réglementation, les taxes, les imports et les différant permis obligatoire…etc, du dit pays visitée du dit pays. Je rappelle que il s’agira uniquement de la navigation extérieur (et non intérieur voie fluvial doit exister des exception notamment panama et suez a voir…) de ton navire sur les eau territorial du dit pays. Si tu veut te rendre sur la terre ferme du dit pays. Les autorisation resterons classique, ces a dire visa ou autre paperasse en bonne uniforme très classique de la normalité.

3) Donc tu trouve le bon compromis entre ces 4 paramètres principaux : Pavillon ; Taille du navires (car le pavillon ces bien connu amène des taxes et impôt et une réglementation différente selon la taille de ton bateau) ; Programme de navigation (la même coté pavillon et législation des catégorie de navigation) Accès au port qui comparent (lieu place de port, tarif place de port, délai place de port, grutage selon les 2 modes que nous vairon plus tard). Ces plus compliqué et te devras pas malle faire des allé et viens surtout si tu a un budget très serré, si tu compte vivre sur ton navire, si tu vis dans un appartement et que ta pas de terrain ou entreposer le navire le temps que la place de port ce libérer car le chantier ne vas pas garder ton navire au chaut pendent genre 25 ans pour avoir une place de port sur le bassin de Arcachon ou 15 ans comme dans la plu part de sport de méditerrané. A sella s’ajoute que dans de nombreux pays il inscrive un navire sur une place de port et non une personne ceux qui signifie que tu foit avoir le papier du navire pour t’inscrire sur les liste certain port t’inscrive, mais des que il ont une place pour toi du doit présenté les papier du bateau sur le champ genre 2 semaine maximum. Les chantier navale (du moins ça a étai comme ça pour le navire que je visai) ne te donne les papier du navire que lorsque le navire et terminé que l’intégralité de la somme soit payé plutôt que fonctionné avec les acompte et quant tes pas riche tu peu pas prendre le risque de donné genre 80 000 € d’un trais sans acompte et prendre le risque que l’entreprise coule pendent les genre 8 mois que a mis la construction de ton navire. Faut penser a la synchronisation de tous ça. Bref a budget faible la mise misse en place d’un telle projet est très compliqué plus que l’achat d’une maison avec terrain. Je pense que si tu misse sur la situation safe et selon la place de port que tu vise le projet et le navire coutera plus chère que une maison et un terrain. Je précise bien navire et projet car un navire modeste même en catégorie A coutera en grand généralité moins chère que une maison.

4) Si tu veux transporté ton navire et que tu as déjà un terrain ou le mètre (donc aucune gestion de la place de port), rien de plus simple tu procède comme ceci :

  • Tu sélectionne ton pavillon
  • Tu passe tous les permis que il est nécessaire pour ton pavillon.
  • Si tu prend un voilier sous pavillon français ou belge, je ne te conseille pas de passer le permis côtier, ni hauturier ça te métra une bonne dose de stresse pour les examen, de l’argent en l’aire et ça pourrai frainé ta motivation. Surtout pour un papier qui restera considéré comme un permis et donc non valide a vie comme pour tout les permis comme le permis de voiture. Ce n’est pas le bac que tu passe. De plus ça apporte un titre élogieux que sur les incrédule en navigation. J’ai déjà vus une personne qui n’avais plus naviguer depuis 30 ans et qui avais le permis côtier ne plus connaître les règles de balisage (très importent). A ce point ces comme un conducteur de permis de voiture ne plus connaître les règle de couleur des feu de circulation ou certain panneaux de signalisation du code de la route. Par contre je recommande très fortement de suivre les court du permis côtier et même hauturier et ceux même si tu prend une voilier. Tu peu commencer par les court de Netprof par exemple sur internet. C’est gratuit et j’ai trouver ça très pédagogique, puis peaufiné par les livre du permis côtier et hauturier. Tu verras sans stresse d’examen et d’argent tu apprendras beaucoup mieux et beaucoup plus vite en tous cas j’ai remarqué que ça avais de l’effet âpres chaque un est différent.
  • Tu passe le CRR (examen cette foie) que je conseille fortement surtout pour la navigation dans les eau territorial étrangère étant donné que ces un examen reconnu dans de très nombreux pays qui te donnera le droit d’enregistrer une licence vhf sous le pavillon en question (a voir les dispositions législative du pavillon en question) et donc disposé légalement d’une VHF. Je sais que en france la législation est très souple a ce niveau et que les contrôle en Belgique d’âpres certain témoignage sont peut effectuer a ce sujet mais faut pas ce mètre a niveau des mauvais élève car avec une telle mentalité pourquoi pas ce jeté a l’eau directement. Pour cité encore eux je sais que en Espagne il ne rigole pas avec la vhf.

5) Enfin dernier point placer le navire sur une place de port a l’année le plus compliqué voila pourquoi je détaillerai les étape seulement pour une la solution de riche et la plus aberrante que on peu rencontré en France.

Si tu es très riche, que tu vis dans un appartement que tu veux absolument mètre ton navire sur le bassin d’Arcachon, que il te faut un navire dit non transportable donc un navire de moyenne ou de grande taille (pas un petit du genre 7 mètre de long)

  • Acheter et commander ton navire au chantier navale. Il y a de 5 à 18 mois de temps de travail selon les chantier navale voir plus pour les navire de grande taille

  • Dans ce même temps trouver un terrain non constructible achetable ou louable et passer votre permis remorque

  • Une foie les papiers du navire en votre possession réservé votre place de port a la dite marina et attendes que il vous trouve une place de port. Pour Arcachon en moyenne 25 ans si on part sur une moyenne de 300 € par moi pour votre terrain non constructible 300 * 12 = 3600 €.
    3600 * 25 = 90 000 €.

  • le prix de la remorque et le prix du permi = Vous comprendrez ceux que j’ai dis plus haut.

Tous ça pour dire que il existe de très nombreux piège et la place de port et sujet a de grande attention, tout comme le pavillon car l’entré pour un navire neuf sous pavillon belge ou malgache n’est pas donné ! Les permis de navigation espagnol et la législation du pavillon espagnol fait partie de des corsé. J’oublie pas les malus des assurance si le port du navire est en Espagne. Quand au pavillon français la législation sur la navigation côtiers ok, mais hauturière ces un peu n’importe quoi exemple du carnet d abord que tu doit tenir, très importent surtouts si tu navigue en solitaire. ><

Attention également a l’achat de navire d’occasion avec le compromis de la place de port l’histoire des 51 % de part et 49 %. Ces illégale et en cas de décès du propriétaire qui dispose de 51 % des cas vous allez être mis a la porte du jours au lendemain par la marina ou vous disposer de la place de pourtant convoité sans parlé du probable héritage (51 %)de la famille que il pourrais vous demandez.

Je conseille dans ce milieux de bien mètre sont projet a plat avant de foncer tête baissé car la moindre erreur ne pardonne pas d’ailleurs en mer ces pareille, surtout si tu navigue en solitaire.

En espèrent que ces conseille te donne une vision plus claire.

Cordialement,

25 jan. 2016
0

wahoo ! :lavache: :lavache: vue ce qui a d'écrit au dessus je suis obliger de faire court donc :

Bienvenue chez les fous ! et tous mes vœux de réussite dans tes projets

Cordialement

25 jan. 2016
3

lol en lisant ca moi j'achète un tracteur et je fais le tour de la creuse :mdr:
onbekend59.. juste 5 contributions entre 0 et 3h du mat... dégâts collatéraux d'une bonne cuite? :alavotre:

25 jan. 201625 jan. 2016
1

ou plus simplement -5 heures de décalage ;-)

il s'est mit a l'horaire de Paslepiedmarin pour que la réponse soit en symbiose ! :mdr:

25 jan. 2016
0

Aux dernières nouvelles, un bateau à voile (même avec un moteur d'installé) n'a besoin d'aucun permis si son moyen de déplacement principal est la voile, seul un bateau à moteur l'exige.

25 jan. 2016
0

"tu n'as pas besoin de permis (en tout cas, ce n'est pas obligatoire),"
Ha bon, pourtant plus de 6cv de moteur = permis... donc bon.

25 jan. 201625 jan. 2016
0

:whaou:

Navires à voile : sont considérés comme voiliers les navires dont la propulsion principale est vélique, à condition que
As > ou = 0,07(m LDC)2/3

m LDC étant la masse du navire kilo

As, en M2 , surface de voilure projetée !

enfin en France en tous cas ! ;-)

www.legifrance.gouv.fr[...]exte.do

0

Je viens de m’inscrire au forum. Il faut que je contribue un minimum. Quand j’ai vus le message de Paslepiedmarin je me suis vus mois, il y a 6 ans quand je commençais tous juste à théoriser sur mon projet. La masse de connaissance a aquatir quand nous ne somme pas né dans le milieu est colossale est les pièges nombreux. Si il est vraiment motivé ça ne sera pas sont dernier message. J’ai dut probablement oublier de luis donner quelque conseille d’ailleurs au vus de tous ceux que il faut penser.

25 jan. 201625 jan. 2016
11

Moi je te déconseille fortement de t'intéresser à la voile.
Parce qu'à la minute où tu es pris t'es foutu.
Tu ne vas plus que penser, vivre, parler, dormir et manger bateau.
Ton œil atone va subitement s'illuminer chaque fois que tu vas voir un objet de "voileux".
Bref : passe ton chemin et va jouer au casino. De là on peut en réchapper.
Sinon un petit test:
Tu vas sous une douche froide vêtu d'un ciré et tu déchires des billets de 20 €. Puis tu essaies de lire, toujours mouillé, une carte devant un ventillateur et pour finir tu débouches les wawa.
Maintenant si tu est capable de dire "c'est le pied" c'est que t'es mur pour naviguer.
Un conseil : passe ton chemin, tu n’empêches d'aller à mon bateau... :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:

25 jan. 2016
1

Genial cetecry!!!!
Une définition de la voile des plus merveilleuses!!!
Quand il n'y a plus de billets de 20 tu jettes des pièces et là ces la merde car le siphon ce bouche, alors tu sors la pompe vide cave manuel et tu joues aux shadocks
C'est le pied.

25 jan. 2016
1

@ cetecry : tu es un poète lucide et hilarant. Je ne suis pas sûr que Paslepiedmarin perçoive toute la profondeur de ta poésie mais ça lui viendra avec l'expérience s'il choisit l'option voile.

25 jan. 2016
0

Cetecry bravo ! Ma femme approuve à 100% :-D :-D :-D
Comme quoi on peut être marin et lucide :bravo:

26 jan. 201626 jan. 2016
0

A tout ce qui a été déjà dit, j'ajouterais qu'avant de s'engager, il faut vraiment naviguer pour découvrir au maximum.
 
Personnellement, j'ai été un peu déçu des écoles, où l'on apprend bien des aspects très théoriques (cap, marées, voiles), mais pas du tout des aspects très pratiques... En fait, je ne crois n'avoir jamais été mis aussi en danger qu'en école.
 
Et pour aller droit au but, apprendre rapidement à quel point la mer peut être dangereuse, et le moindre truc devenir une source d'emmerdement monstre.
 
Pour l'opposition voile/moteur, personnellement, je dirais que tous les bateaux sont à moteurs ... La seule question, c'est de savoir quelles raisons on peut avoir d'y ajouter des voiles (autonomie, silence, écologie, philosophie ...) et quelles raisons on a de ne pas le faire (surcoût, complexité, fragilité ...)

26 jan. 2016
1

Bonjour Paslepiedmarin.

Je ne répondrai pas à toutes les questions que tu poses, d'autres l'ont fait beaucoup mieux que je ne pourrais le faire.
En revanche je peux intervenir sur le vécu.

Personnellement, j'ai eu cette même démarche il y a........... quelques temps déjà (que le temps passe vite ma doué !!!) et mon idée était de naviguer sur un bateau à moteur. Plein de raisons à ça. Donc j'ai embrayé là-dessus et navigué sur des canots qui sentaient le gasoil et faisaient un bruit pas possible. 30 mn, ça passe, mais une demi journée, là, çà devient super pénible à la longue. Hein ? Qu'est-ce tu dis ? j'entends pas. Mais bon, c'est quand même sympa, sauf que pour éviter de trop consommer du carburant, tu roules....... tu navigues !!! à faible allure (sauf des fois où tu pousses les gaz parce que t'en as marre de te traîner et là tu entends le cri du réservoir qui se vide, tu vois ?). Et puis, et puis, tu vas d'un point A à un point B et basta causi.
Fan de transat ou de croisière à long terme (voire même très long terme) et bien tu sais quoi ? des stations services en pleine mer.... y'en a pas des masses, ou éventuellement un super tanker de passage, mais c'est pô gagné.
En plus de retour au port, tu dois re-passer par la case "pompe" et t’acquitter d'un montant conséquent pour faire le plein (ouais parce qu'en plus c'est pas un petit réservoir de voiture le bestiau).

Et puis un pote m'a proposé un jour de passer la journée avec lui sur son petit voilier. Et là..... ET LA !!!! Ze révélation. Si, si !!!
Comme diraient certains : j'ai kiffé grave la race de sa mère de la mort qui tue.
J'ai basculé d'un seul coup du côté obscur (le moteur) vers la lumière (la voile). Un réel plaisir de navigation et même si la façon de naviguer n'a pas grand chose à voir avec un voilier, malgré tout c'est que du bonheur à l'état pur, presque jusqu'à l'orgasme, c'est dire.
Bref tu l'auras compris, je ne jure plus que par la voile aujourd'hui.
Donc à mon humble avis (AMHA comme on dit sur les forums) y'a pas photo : LA VOILE !!
Pour autant n'hésite pas à passer au moins le permis côtier, ne serait-ce que pour connaître un certain nombre de choses sur les conditions de navigation, non parce qu'en fait, en mer, ben, on n'est pas seul. Non, non, je t'assure !! Et j'imagine mal quelqu'un se lançant dans une nav' sans au moins connaître les rudiments des règles de navigation, surtout quand tu rencontres une cardinale ou une balise de danger isolé, ou quand un autre voilier se pointe tribord amure et que tu es bâbord amure.
Quant au permis hauturier personnellement je suis content de l'avoir car au moins j'ai eu une bonne approche de la navigation théorique et de la route à tracer et toutes ces sortes de choses, ainsi que de l'indispensable calcul de marées. Oui, je sais d'aucuns diront que rien n'est indispensable dans ce domaine, mais ça aide quand même sérieusement.
Bon après y'a pas que des avantages mais tu oublies vite les inconvénients. Voilà mon ressenti.
Enfin c'est vrai que dans les centres de formation de voile on passe son temps à hisser, affaler, virer de bord, empanner, mettre le spi, l'affaler, changer toutes les voiles d'avant, juste histoire de le faire, de pratiquer l'homme à la mer, prendre un coffre, mouiller l'ancre, relever cette p***** d'ancre qui pèse bien sûr une tonne, ranger les bouts tout le temps, border, choquer, avoir le nez tout le temps en l'air pour zieuter la girouette et l'écoute de GV à la main, des fois que...., etc, etc, etc... et ça toute la journée, mais eh, oh, on est en formation non ? Du coup c'est normal. Mais après !!!!
Rhâââââ lovely !!!
Je ne suis peut être pas objectif, mais j'ai comparé déjà.
Kenavo

28 jan. 2016
0

Bonjour à tous,

J'ai bien reçu tous vos précieux conseils et informations concernant mon projet complètement "dingue" de vouloir découvrir la mer, et je vous en remercie toutes et tous très chaleureusement. Je crois que je vais vous donner plus de précisions dans mon projet qui se dessine... Depuis 9 mois, suite aux évènements évoqués dans mon premier message, il m'a semblé que la misère était moins pénible au soleil comme dans la chanson... et pour tout vous dire, à chaque rire à gorge déployée de mes enfants ( qui ne riaient plus depuis le début de la maladie de leur maman jusqu'à son départ vers d'autres cieux...), généré par les vagues de l'endroit où nous nous trouvons aujourd'hui, je suis certain que c'est le lieu où nous demeurerons définitivement... C'est en Guadeloupe que je me suis établi... Mon projet de mer, ne vole pas très haut, il est très modeste... Je souhaiterais pouvoir naviguer ( lorsque j'aurai bien appris ) dans les Antilles... Longer des côtes, m'arrêter dans certains pays et tirer, pourquoi pas, vers le Bahamas ou la Floride en posant mon bateau quelques jours à Miami...tout en passant par toutes les îles de l'arc des Antilles... Alors voilà, cette précision donnée, "moteur ou voile" devrait pouvoir être tranché par es experts que vous êtes et bien entendu, tous les conseils, trucs et astuces que vous pourriez m'indiquer pour naviguer sur cette mer des Caraïbes... Portez-vous tous bien les amis et merci encore !

28 jan. 2016
0

Les canaux ( la mer entre les iles ) est souvent pas facile , travers aux vents et aux vagues , un voilier est plus adapté car la voilure l appui sur l eau, un bateau moteur sauf de grand taille et équipé de stabilisateur , tu vas te faire secouer grave . Pou un voilier je dirais 10 m est le commencement d une longueur qui permet de faire les iles , tj a cause des canaux et puis d un peu de confort a bord ... Le jour ou tu peux faire seul , les bateaux d occasions manquent pas aux Antilles ....

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'enfer ou le paradis….

Après la pluie...

  • 4.5 (65)

L'enfer ou le paradis….

mars 2021