Parcours pour devenir skipper?

Bonjour j'ai 20 ans, je suis actuellement étudiant, ayant vécu toute mon enfance sur une petite île, je voudrais devenir skipper et "vivre sur la mer". J'ai des faibles notions de navigation et le permis côtier, je compte d'ailleurs passer mon permis hauturier au plus vite.
Pourriez vous me renseigner sur les permis et brevets nécessaires pour trouver du travail dans ce domaine?

L'équipage
19 jan. 2010
19 jan. 2010
0

site
va voir là : www.formation-maritime.fr[...]/
Il te faudra le capitaine 200 voile à minima

19 jan. 2010
0

sitation
de Marcel Oliver (formateur Instructeur) dans son "Manuel du Master of Yacht"

"On ne compte actuellement que 10 yachts français sur les 3000 navires de plaisance de plus de 24m .Aujourd'hui, vouloir intégrer le milieu de la plaisance professionnelle dominée par le pavillon "Red Flag" c'est appliquer des techniques de navigation impérativement validées par une administration maritime comme la britannique Maritime and Coastguard Agency et les United states Coastguard"

donc avant de passer le permis cotier il faut connaitre parfaitement l'anglais.

josé

19 jan. 2010
0

A girl friend is the best
Il est plus simple de passer le "yacht master" en deux semaines que les certifications françaises qui n'ont de valeur qu'en France.

Le seul inconvénient est de devoir parler et écrire anglais couramment.

Pour cela, je ne connais rien de mieux que de s'immerger dans un pays anglophone et de rencontrer a nice girl friend.

Evidemment, encore faut il avoir navigué et, à 20 ans, ce ne sont pas les opportunités qui manquent.

19 jan. 2010
0

Cruel dilemme
Le sujet revient régulièrement : faut-il choisir une formation anglo-saxonne ou une formation française pour devenir skipper ?
Marcel Olivier a sans doute raison quand il parle des bateaux de plus de 24 mètres, mais il ne faut pas oublier que quand il écrit ça, il fait de la pub pour son bouquin. D'ailleurs, il ajoute un peu plus loin : "Les marins français titulaires (…) du Brevet de Capitaine 200 pourront ainsi compléter leur formation initiale afin d'acquérir les compétences internationalement indispensables pour leur insertion professionnelle."
Et puis, avant de skipper un bateau de 24 mètres (200 UMS), il faut déjà pouvoir skipper un bateau de moins de 200 UMS, et dans cette gamme de taille, il y a beaucoup plus de yachts français immatriculés en France.
Certes, la formation française est longue et coûteuse, mais elle me paraît beaucoup plus poussée. Je conseillerais à notre jeune ami de commencer par un Capitaine 200 basique, puis de le compléter éventuellement par des modules supplémentaires (Module Voile s'il veut aussi skipper des voiliers, CGO, Médical II puis III) qui permettent de s'affranchir de certaines distances un peu restrictives et qui ouvrent la voie du Capitaine 500. Libre à lui ensuite de passer aussi le master of yacht, une fois son brevet français validé après 12 mois de navigation.
J'ajouterai que le travail ne manque pas pour un Capitaine 200 sur la Côte d'Azur, en été du moins, à condition d'être déjà bien introduit dans le milieu. Et ça, c'est peut-être le plus difficile. Les propriétaires ou les skippers ne vont pas lire les CV affichés dans les capitaineries. Ils téléphonent. "Tu ne connaitrais pas quelqu'un qui … ?"
L'anglais est effectivement absolument indispensable, et pas seulement de niveau scolaire, pour les certificats d'opérateur radio en particulier.
Bon courage. Il n'est pas facile de s'y retrouver dans le dédale inextricable des textes officiels et des multiples certifications.

19 jan. 2010
0

par contre

il y a une chose que je n'ai pas bien compris concernant ces formations.

Pourquoi ne pas suivre la voix "normale" des formations dispensées par les écoles maritimes formant les officiers .et ensuite ce specialiser "plaisance" il me semble que les formations sont plus musclée et les debouchés plus larges..

josé

19 jan. 2010
0

Bonne question
Je n'ai pas de réponse précise à apporter.
J'imagine que la formation normale des officiers de marine dans les ENMM est trop spécialisée pour la plaisance, et qu'on a créé des voies spécifiques pour le yachting professionnel. Ces formations sont d'ailleurs parfois assurées par les ENMM, comme le Capitaine 500 à Marseille. Mais je n'en sais pas plus.

20 jan. 2010
0

Skipper
Bonjour,
Pour devenir skipper, il te faut intégrer une école maritime, passer le capitaine 200 qui te donne droit de skipper un bateau à moteur jusqu'à 200 UMS et jusqu'à 20 milles des côtes (zone A1)si tu passes le CRO. Pour avoir le droit de naviguer jusqu'à 200 milles, il te faudra passer le CGO (Certificat Général d'Opérateur). Avec le CGO tu es capitaine 500 donc bateau jusqu'à 500 UMS. Inutile de parler couramment l'anglais car ce n'est que de l'anglais maritime avec des phrases et des procédures toutes faites. Au programme tout ce qui est radiocommunication maritime en ondes déca et hectométriques ainsi que par satellite (inmarsat)donc apprendre sur simulateur. Le problème est qu'il faut tout se "coltiner" en anglais et apprendre par coeur les phrases qui sont les mêmes pour un marin chinois, russe bref qque soit la nationalité, personnellement je baragouine très mal l'anglais. Le CGO est valable en ttes zones océaniques. Ensuite il te faudra passer le module 5 qui est le module spécifique à la voile et là seulement tu seras capitaine 200 voile si CRO ou 500 si CGO avec les mêmes prérogatives que pour le moteur en ce qui concerne la distance. Pour pouvoir faire des traversées océaniques avec des clients (donc passagers payants, charter quoi) il faut passer le médicale 3.
Pour résumer: Captaine 200 voile + med 2 + CRO: 20M des côtes ; med 2 + CGO tu es capitaine 500 donc 200 milles des côtes. Si tu as le médical 3 en +, ttes zones. zone A1 (20M); zone A2 200M; zone A3 ttes mers entre 70°N et 70°S (zone couverte par les sat Inmarsat); zone A4 au nord ou sud de 70°(non couvert par sat Inmarsat)
Tu peux te renseigner auprès des Affaires Maritimes ou sur internet pour plus de précisions sur la formation. J'espère avoir été assez clair, n'hésite pas si tu as besoin. Bon courage Eric

21 jan. 2010
0

j'ai d'autres question si ça ne t'ennuie pas
Merci pour c'est informations précieuses

Quel sont les zones de travail courantes pour un skipper francophone? J'imagine que les plus convoités sont : la Méditerranée, l'été et les Antilles l'hiver? Y-a-il du travail toute l'année? Mieux vaut avoir un autre boulot pour les périodes de creux? Est ce bien payé?
J'aimerais naviguer dans le monde entier, les océans pacifiques et indiens sont ils aussi accessibles?

21 jan. 2010
0

oui, mais non ElRio
le cgo ne suffit pas à passer du c200 au c500, il faut d'abord passer le chef de quart 500 ums qui, une fois validé par les mois de navigation nécessaires, se transforme en capitaine 500 ums.
;-)

21 jan. 2010
0

Sache aussi
qu'il y a deux façon d'exercer ce métier.

Tu peux être convoyeur, mais aussi skipper de charter (ces deux fonctions pouvant bien sûr se cumuler).

Concernant la fonction de skipper de charter il te faudra avoir des qualités relationnelles qui ne sont pas forcément nécessaires pour faire du convoyage (encore que...).

Tu seras marin bien sûr, mais aussi :
Psychologue.
G.o.
Hôtelier.
Steward.
Acteur.
Humoriste.
Guide touristique.
Tu seras capable d'être entièrement au service de tes clients, tout en te faisant respecter.
Tu garderas une bonne humeur inaltérable.

En résumé ton unique objectif sera la réussite des vacances de tes clients.

23 jan. 2010
0

Zone de boulot
J'ai oublié de te parler des zones de travail qui sont dans les grandes lignes la France l'été et les Antilles l'hiver. Pour ce qui est du Pacifique, la Polynésie et la Nlle Calédonie offrent également des opportunités. Pour l'Indien, je ne sais pas. Quand au salaire journalier, il est fonction des sociétés de location qui sont les principales pourvoyeuses de boulot, ça peut aller de 80 à 130€/jours. Enrolé à l'anné, le salaire tourne autour de 2000€ net/mois. évidemment cela peut varier d'un embarquement à l'autre et ce n'est qu'une indication.

23 jan. 2010
0

Une
precision,ce n'est pas le certificat CRO ou CGO qui fait la difference entre un Cpt 200 et un Cpt 500,mais six mois de cours dans une ENMM ou dans certaine EAM ou lycées maritime.
Parmis les autres limite avec un Cpt 200 et un medical II tu peut naviguer jusqu'a 200 NM,si tu obtient le medical III ton Cpt peut etre valider en Cpt Yacht pour des transoceaniques.
Il existe un cours de Cpt 3000 yacht à Marseille que tu peut suivre aprés avoir obtenus le Cpt 200 et commandé une unité de plus de 100 tx pendant (si je me souviens bien) plus de 12 mois.
Dire que les brevets Francais ne sont reconnus qu'en France est inexact car les Brevets (professionels)sont reconnus partout.
Ce qui est surpprenant c'est que des brevets "au rabais" obtenus en 2 semaines sembles avoir plus de poids que des brevets exigeant plusieurs années de cours et de navigation...

23 jan. 2010
0

Oaristys
Tu vieilli ,par deux fois j'ai tapé 200 au lieu de 500 !!!
Troisieme ligne et Cinquieme.
Comme dit Laurent Guera :allez papy une tisane ,plus belle la vie ,un suppositoire à l'eucalyptus et au lit !

21 jan. 2010
0

D'accord
avec ce qui a été dit à propos du Capitaine 500. Un Capitaine 200 qui a le CGO et le Médical II devient Capitaine Yacht 200, ce qui lui permet d'aller à 60 milles des côtes sur un bateau à moteur. (Ce n'est déjà pas si mal. En Med par exemple, ça autorise une traversée directe continent-Corse.) Les autres prérogatives ne changent pas.

D'accord aussi avec les fonctions qu'il doit exercer. On pourrait en ajouter beaucoup d'autres (cuisinier parfois quand l'hôtesse n'est pas à la hauteur, homme de ménage, chauffeur de maître et livreur de provisions aux escales, nounou quand il y a des enfants à bord, pilote d'annexe tard dans la nuit quand le bateau est au mouillage et que les passagers vont au resto puis en boîte, réparateur en tout genre, etc.)

Pour répondre plus précisément à Malikjoyeux : Pour pouvoir valider son brevet et devenir skipper à part entière, il faut avoir navigué 12 mois après l'obtention du diplôme (on a 5 ans pour le faire.) Donc au début on est matelot, ce qui ne veut pas dire qu'on ne pourra pas piloter l'engin si le capitaine est d'accord. Il faut savoir que sur des unités de 200 UMS maxi, seul le skipper est en général employé à l'année. Le matelot et l'hôtesse sont employés sous contrat pour la saison (3 ou 4 mois.) Il n'est donc pas inutile de protéger ses arrières, du moins provisoirement. On peut aussi profiter de l'hiver pour compléter sa formation.

Sur un bateau de 24 mètres, un matelot gagne aux alentours de 2500 € par mois, logé,nourri, blanchi. Mais c'est un gros boulot. Le skipper gagne beaucoup plus. Il y a aussi parfois de gros pourboires, de l'ordre de 300 à 500 € par semaine, surtout quand les passagers sont les invités du proprio.

Les Antilles en hiver cette année, dur dur. Peu de possibilités d'embarquement pour le charter sur des bateaux français. Ailleurs, je ne sais pas.

21 jan. 2010
0

Il est bon de savoir aussi
Qu'en Méditérranée, la majorité des capitaines sont payés au black, que les réglement des salaires se font à la discrétion des propriétaires.

Deux mois de retard sont fréquents et que pour ceux qui sont déclarés, il est peu fréquent qu'ils soient payés par une société francaise, y compris pour les rares voiliers sous pavillon français.

Par ailleurs, je serais circonspect sur les possibilité de trouver en 2010 facilement un emploi.

Le voilier classique sur lequel j'ai effectué les Voiles de St Tropez avait 50 % de son équipage constitué de capitaines (yacht master ou diplomes francais) qui étaient content d'être payés comme marins faute d'avoir trouver un emploi en 2009.

Et certains d'entre eux avaient une grande expérience, des références et étaient tout à fait compétents.

21 jan. 2010
0

Une autre piste...
Sur les "grand yachts", le plus repecté est... le cuisinier.
Difficile à trouver un bon cuistot qui sait préparer par tout temps de bons petits plats.
Autres avantages, job à terre ou sur autres paquebots possibles si pas d'embarquements sur des voiliers ou autres navires de plaisance.
De nos jours, il vaut mieux voir "large" dans ses études.

Serge

23 jan. 2010
0

Capitaine 200 ou 500
Le capitaine yacht 200 n'existe pas à ma connaissance et il n'y a aucune prérogative de 60M. Il existe le Cpte 200 et 500. La différence entre les deux, est la distance 20M avec le CRO pour le capt 200 et 200M pour le 500 ou il est demandé le CGO dont la formation inclus l'utilisation de l'Inmarsat. Il est vrai que j'ai oublié de parler du temps de validation.
Le métier de skipper peut être vu de diverses façons, il y a bien sur le skipper "GO" qui fait la bouffe et tout à bord puis il y a le skipper qui ne fait pas de charter mais de la croisière ( c'est ce que j'ai choisit) à bord il n'y a pas de passagers mais des équipiers qui participent à la marche du bateau (manoeuvres, changt des voiles je n'ai pas d'enrouleur, barre, nav...) et à la vie du bord (bouffe, vaisselle...)ce n'est pas la même clientèle mais ce sont des gens qui aiment le bateau et désirent également apprendre. Ce qui n'empêche pas d'être à la disposition des gens de façon à passer un bon moment ensemble et de rester disponible à leurs attentes dans une certaine mesure.
El Rio loin du luxe tapageur de certains bateaux de série a l'avantage d'être simple, fonctionnel et fait pour naviguer. Il n'y a pas de bons ou de mauvais choix, chacun fait en fonction de ce qu'il est et l'essentiel est de trouver sa voie et de l'assumer dans le respect de chacun.

23 jan. 2010
0

Wrema
tu me l'a retiré du clavier !

25 jan. 2010
0

???
Je suis allé voir le site en ref qui ne sais pas trop de quoi il parle...
Navire de jauge brute supérieure à 200 ???? 200 quoi?...il ne parle même pas d'ums..
Cpte Yacht 500 navigation à l'intérieur des eaux territoriales françaises et allant à + de 60 milles???? Et j'en passe....
Pour info, les eaux territ. c'est 12 milles.

Non, restons sérieux, consulte le Journal Officiel et tu ne verras nul part parler du Cpte yacht mais du Cpte 200 ou 500 voile.

(Zone A1 : 20milles)

23 jan. 2010
0

Le capitaine yacht 200 n'existe pas ?
Ah bon, j'ai dû mal lire.

docs.google.com[...]/viewer

23 jan. 2010
0

pro
z'avez dit pro... :mdr::mdr::mdr::mdr::jelaferme:

pfffzzz

23 jan. 2010
0

bonjour a tous
voici un lien qui va t'éclairer.
ecologie.gouv.fr[...]e-1.pdf
bonne continuation

25 jan. 2010
0

capt 200
ça s'appelle capitaine 200 voile et non capt yacht 200

25 jan. 2010
0

...
Dans les prérogatives du site en ref, on parle des 60m pour le moteur, pas pour la voile, ensuite dans les restrictions prérogatives, il est spécifié que les détenteurs du CRO ne peuvent pas exercer au de là de la zone A1 (20 milles)

25 jan. 201016 juin 2020
0

Pour ceux qui persistent...
voir fichier, joint en haut a gauche ref. du decret.
A noter que le choix Yacht est un cul de sac ,surtout si comme moi, vous vous decidez une fois devenu vieux de retourner à l'école impossible de faire mieux que Cpt Yacht 3000.
Car si en théorie la filiere 'chef de quart de navire de mer puis capitaine 3000 vous est ouverte dans la realité les compagnies "n'investissent" que pour valider de jeunes éléves.(qui pourrait leur reprocher ?)
A voir les offres d'embarquement il serait plus judicieux de viser un mécanicien 3000 kw, 5/6 offres pour une de Cpt, même un 3000 yacht,qui comparé aux Brevets de Cpt de 1ere classe n'est finalement pas grand chose pour le marché des(grands) yachts

25 jan. 2010
0

pardonnez ma question
comme beaucoup je vais sur des sites ou des blogs ou des équipages racontent leurs traversés...
Il est trés fréquent que sur ces même sites internet certains expliquent clairement qu'ils acceuillent, moyennant finances, des équipiers pour un jour, une semaine, ou plus...Les tarifs sont affichés de manière claires et précis avec le détail des prestations comme pour un hôtel.
Comment cela se passe t'il?

A t'on le droit d'accueilir des hôtes payants quand on n'est pas pro (c'est a dire que cela est une source de revenu occasionnel par exemple), ou est ce illégal aux niveaux des assurances and co?
Bon vent

Philou

25 jan. 2010
0

Fou de Bassant
Si tu n'est pas pro inscrit maritime donc payant des charges sociales, tu ne peux pas emmener des équipiers payants. Tu peux juste demander une participation aux frais de GO, de nourriture ou de port ce qui en général selon les annonces s'élève à 10/20€ par jour. Le problème si tu fais payer comme un pro de l'ordre de 70 à 100€(voir bcp plus) par jour, cela peut être considéré comme du charter. Si aucun contrôle, pas de problème. L'ennui est que si tu as un contrôle ou pire un blessé à bord et qu'il se retourne contre toi, c'est là que ça devient grave et que tu risques très gros.
Pour emmener des gens payant, il faut que le bateau soit en NUC et dans ce cas, tu peux faire de la billeterie ou alors pas en NUC mais loué avec skipper pro déclaré aux aff maritimes, donc faire signer un contrat de location à la personne qui te loue le bateau. Dans ce cas, il est interdit de faire de la billeterie càd prendre pers par pers, mais obligation de prendre un groupe déjà constitué. De plus le bateau doit être déclaré aux Aff maritime avec un rôle d'équipage ouvert.
Cela implique dans un cas comme dans l'autre une réglementation différente comme par ex la révision annuelle de la survie alors qu'en plaisance, c'est tous les 3 ans... J'espère avoir répondu à ta question
Cordialement

25 jan. 2010
0

Grds yachts
Tu parles de gds yachts, moi je parle du skipper 200 ou 500 voile qui veut juste faire des skippages ou convoyages quel que soit l'âge. Personnellement si je dois faire convoyer mon bateau, je préfère un "vieux" de 50 ans qui a des milles derrière lui (même s'il na pas le cpte 200 ou 500 de mes c...) qu'un jeune de 20 ans qui l'a mais n'a pas d'expérience. La mer ne s'apprend pas à l'école mais sur un bateau. Et c'est un "vieux con de cpte 500 de 48 balais" avec plus de 100 000 milles et des nvs dans le gd sud en solo derrière lui qui te le dit. Les gds yachts c'est un autre métier, faut pas tout confondre.

26 jan. 2010
0

Je n'ai trouvé
nulle part dans le JO un texte faisant référence au cpt yacht, mais bon c'est sans grande importance.
Quand à mon manque de modestie, tu en penses ce que tu veux, j'ai toujours navigué par amour de la mer, je n'ai rien à prouver à qui que ce soit et n'en tire moi même aucune gloire . Je regrette le ton qu'a pris cette discussion juste au départ renseigner un jeune qui veut devenir skipper!!!
Un forum devrait être un lieu d'échange où chacun apporte son expérience et son savoir et non un endroit où l'on s'emporte et s'engueule.
Pour ma part, écrit ce que tu veux, je n'ai plus envie de bouffer mon temps et mon énergie à des discussions sans fin.
Là où on est d'accord, c'est que skipper est un métier qui s'apprend en mer.
Si un jour nos quilles croisent dans les mêmes eaux, bienvenue à mon bord, en mer on est tous frères.
Eric

26 jan. 2010
0

ton affirmation
etait : le cpt yacht n'existe pas !
voir les documents il existe bel et bien.
Point barre,je ne parlerai même pas de ton manque evident de modestie...
Il y avait une affirmation erronée qu'il fallait rectifier,quand au NUC sache que nous avons du avoir un des tous premiers voiliers inscrit au NUC,nous avions commencé les démarches en 1986 avant même la parution des textes definitifs...
Cela ne prouve pas que je sois meilleur marin que les autres intervenants même si j'ai navigué plus de milles que certains !Cela prouve simplement que j'ai commencé à naviguer à 16 ans et que je suis plus vieux qu'eux.Aucune gloire à en tirer,contrairement à ce que tu laisses entendre.
D'autre part, ce fil etait centré sur le métier de skipper et un métier cela s'apprend même si c'est en forgeant que ...etc
Des "skipper pro" autoproclamés nous en avons vu défiler pas mal et ce n'était pas toujours des "cadors"
Gd yachts cela commence d'aprés les textes au dessus de 24 m,cela peut donc 'cadrer' avec un cpt 200...

25 jan. 201016 juin 2020
0

Et les brevets
commerce.
Un Cpt 500 avec medical III peut devenir 500 yacht.
Mais un 3000 yacht restera toujours un 3000 yacht (et heureusement la formation est nettement plus courte on ne passe pas part la case chef de quart de navire de mer)

26 jan. 2010
0

Merci pour toutes ces précisions
Une dernière question : est-il vraiment indispensable de passer du capitaine 200 voile au capitaine 500 pour skipper des voiliers de taille "raisonnable", disons moins de 20 mètres ?
A quelle taille correspond grosso modo la jauge 200 UMS pour un voilier ? Un ordre de grandeur ou une fourchette, je sais qu'il n'y a pas en principe de rapport direct.

26 jan. 2010
0

Wrenna
pour 20 m ,le cpt 200 est suffisant.
Pour la conversion entre Tx de jauge et UMS,la transition n'est pas aussi simpliste que certains le disent :"100 tx = 200 ums",car a chaque navire s'applique un coefficient different,par exemple un ferry n'a pas le même coef.qu'un petrolier pour transformer ses TX en UMS.
Les profs d'ENMM interrogés ne m'ont pas donné de réponse ' definitive',mais j'avais trouvé un site qui traitait du sujet, si je le retrouve je te l'envoi.

26 jan. 2010
0

capt 200
Voici un lien utile:

ecologie.gouv.fr[...]e-1.pdf

et pour capt 3000 yacht:

www.mer.gouv.fr[...]887.pdf

26 jan. 2010
0

ci aprés
www.google.fr[...]/search

Tous sont d'accord : pas de corespondance établie entre les deux systeme,juste un accord tacite pour dire : 500 UMS = 200 tx
3000 UMS = 1600 tx

26 jan. 2010
0

en suivant
salutatous

avec un capitaine 200 et module voile, tu es limité à 24m pour un voilier, ce qui est déjà de la belle bête

cordialités maritimes
larent le hareng

26 jan. 2010
0

en suivant
salutatous

pourquoi vous vous prenez la tête ? en plaisance, il y a deux filières, le moteur et le voile

le yacht 200, c'est le brevet quand tu es au moteur, brevet que tu as automatiquement quand tu es breveté capitaine 200 (c'est à dire diplômé puis 365 jours d'enrôlement en tant que marin)

pour la voile, au brevet de capitaine 200, il faut rajouter le "module voile" qui est un examen à part

le "niveau" 500 UMS, est le grade au-dessus, donc pour des bateaux plus gros.

suis-je assez clair ? je l'espere en tout cas

cordialités maritimes
larent le hareng

26 jan. 2010
0

tres clair
juste une precision Cpt 200 20 nm des cotes
Cpt 200 yacht 60 nm des cote limité à 12 passagers et le passage de l'un à l'autre n'est pas automatique il faut,je crois, le CGO pour le 200 yacht (200 nm des cotes).
Comme un Cpt 500 ne te donne pas automatiquement le Cpt 500 yacht car il faut le Medical III alors qu'avec le Cpt 500 tu ne passe que le Medical II.(le Medical III est facturé 1250 euros !!pour quelques jour et des gardes aux urgences)

27 jan. 2010
0

Pour être précis
salutatous

pour être plus précis, le CRO, c'est la zone A1 et il se trouve qu'en France elle fait 20M mais ce n'est pas partout pareil

je sais, je pinaille mais mon prof. de CRO aussi, lol

cordialités maritimes
larent le hareng

26 jan. 2010
0

précision
Pour les distances;Cpt 2OO c'est 20M des cotes avec le CRO, pour 60M il faut passer le CGO,
le médical II on le passe avec le 200,ainsi que tout un tas d'autres brevets

Dany :Cpt 2OO session 2009

28 jan. 2010
0

une précision :
qu'entends-tu exactement par "365 jours d'enrolement en tant que marin" ?? Je lis dans les descriptifs de formation qu'il faut effectivement 12 mois de nav' à titre non privée, mais alors à quoi ca correspond CONCRETEMENT ? Je cherche un convoyage avec un skipper pro, c'est de la nav qui compte ?? je fais une régate, ca compte ?... Merci d'éclairer ma lanterne.
Elo

28 jan. 2010
0

une précision
une précision à ma réponse précédente, si effectivement le skipper pro te déclare aux aff. mar. sur son rôle d'équipage, y a pas de problème pour que ta nav. compte

mais il faut que tu sois aussi, et auparavant, diplômé comme capitaine 200

sinon, tu peux avoir un livret maritime en tant que matelot mais il te faut le CIN et pareil, 365 jours d'enrôlement

cordialités maritimes
larent le hareng

28 jan. 2010
0

à ta disposition pour plus d'infos
larent j'en profite :-)

donc si j'ai mon bateau et je veux l'utiliser professionnellement ce n'est presque pas possible, il faut soit que je navigue 365 avec un autre ou que j'embauche un capitaine remuneré sur mon bateau en y travaillant moi même comme matelot pendant un an, c'est ça ? :-(

28 jan. 2010
0

j'essaye
oui désolé je n'ai pas été clair:

supposons le cas suivant, bien réel: j'ai mon bateau, je voudrais organiser des croisières payantes en y naviguant comme skipper et en étant en règle.

Il me faut: suivre les cours de 6mois environ pour passer les différents modules pour avoir le diplome sans prérogatives de capitaine.

Après, pour avoir la validation, il me faut être embarqué officiellement comme matelot pendant 365 jours: donc il faut que je cherche un autre bateau où il y a un capitaine qui veuille bien m'enroler, ou bien que j'embauche moi même un capitaine sur mon bateau en me faisant enroler comme matelot pendant 365 jours. A la fin de cette période je pourrais organiser des croisières sur mon bateau en y étant capitaine.

Bref, si on veut suivre ce chemin de disons "entrepreneur" individuel (qui y mettrait son bateau et son travail) il faut envisager en gros 18/24 mois de "préparation" avant de pouvoir commencer

est-ce cela ?

merci larent
:-)

28 jan. 2010
0

merci

merci larent

:-)

28 jan. 2010
0

en suivant
salutatous

non, ce que tu cites comme nav. ne compte pas, il faut être enrôler sur un rôle d'équipage c'est une déclaration aux aff. mar. et cotisation à l'ENIM et ce pendant 365 jours réels d'enrôlement

ce que tu cites ne compte sauf si ces nav. sont dans le cadre législatif ci-dessus. c'est très rarement le cas.

à ta disposition pour plus d'infos

cordialités maritimes
larent le hareng

28 jan. 2010
0

roberto
re

roberto, je ne comprends pas ta question, peut tu êtres plus explicite ?

on parlait de formation pour être capitaine 200, il faut dabord suivre une formation en lycée maritime, puis passer les exams et alors tu es DIPLOME capitaine 200 mais cela ne te donne pas les prérogatives de capitaine

pour avoir les prérogatives de capitaine il faut être enrôlé comme matelot pendant 365 jours

une fois cet enrôlement fait, tu es BREVETE capitaine 200 donc tu deviens un "vrai" capitaine

bien évidemment, si tu avais 365 jours d'enrôlement avant de faire ta formation de capitaine 200, tu es breveté directement

j'espère que je suis clair

cordialités maritimes
larent le hareng

28 jan. 2010
0

re roberto
re roberto

oui on peut le résumer de manière rapide et à grands traits comme tu l'as fait

à partir du moment où tu veux facturer des prestations commerciales, tu rentres dans le domaine de la marine marchande (et on va dire que la plaisance professionnelle fait partie de la marine marchande) et donc tu dois suivre la formation/expérience que tu résumes

à ta dispo pour plus d'infos

cordialités maritimes
larent le hareng

28 jan. 2010
0

pour ceux qui doutent toujours
de l'existence d'un Cpt 200 yacht,voir le lien suivant:
admi.net[...]3D.html
Article 7 parle de l'article 24 du décret du 25 Mai 1999 (ça ne date pas d'hier!)
Deuxième ligne :capitaine yacht 200,cpt 200 voile etc...On peut même y retrouver les tableaux joints avant hier.
Entièrement d'accord avec toi "el rio" nous ne sommes pas ici pour nous insulter,d'ailleurs ce n'est pas moi qui ai écrit :"...cpt 200 et Cpt 500 de mes c...."...
Quand à croiser nos quilles cela va poser un problème : nous n'avons que des dérives .

28 jan. 2010
0

Bien entendu,
quand j'écrivais cpt 200/500 de mes c..., loin de moi l'idée d'insulter qui que ce soit, mais tout un système parfois stupide. J'ai été correcteur et j'ai fait passer les oraux du cpt 200 voile il y a 2 ans et si les jeunes connaissaient certaines lois physiques ma foi intéressantes mais pas indispensables pour naviguer, et bien ils ne connaissaient pas la différence entre affourcher ou empenneler, ou la différence entre une brittany et une CQR, ce qui à mon sens est bcp plus utile que Bernouilli ou Cutta (comment ça s'écrit?). La théorie prend parfois trop le dessus sur la pratique, c'est du moins mon avis.

07 sept. 2011
0

Bonjour à tous,

J'arrive un peu tard dans cette discussion mais je voulais simplement indiquer, comme alternative à la fastidieuse filière Franco-française, la filière Yachtmaster de la RYA pour quiconque veut devenir Skipper pro, a un niveau en anglais que je qualifierais de "conversation" (pas besoin de parler couramment) et veut se simplifier la vie.

Le cursus Yachtmaster est extrêmement plus flexible, beaucoup moins scolaire, beaucoup moins cher pour un candidat qui sait naviguer (ce qu'il me semble la moindre des chose quand on veux devenir pro). En plus, le YM est beaucoup plus reconnu à l'international que notre bon vieux Cap200. Avec un YM, une fois "commercially endorsed" (une formalité avec une visite médicale et un brevet 1er secours), vous êtes Skipper pro (sous pavillon britannique qui représente 80% de la flotte plaisance mondiale). Avec la formation STCW95 (5 jours de formation à suivre sans exam), vous êtes Skipper pro international (tout pavillon y compris français).

Autre bonus, pas d'histoire de 12 mois d'embarquement pour valider votre brevet. Avec un YM commercial, vous êtes diplômés, vous pouvez bosser direct. C'est simple.

En résumé, si vous parler un peu anglais (il est jamais trop tard pour s'y mettre), je conseillerais sans hésiter le Yachtmaster par rapport au Cap 200. Si j'avais su ce que je sais aujourd'hui quand j'étais jeune (!), je n'aurais jamais fais le Cap 200 mais le YM direct, j'aurai économiser de l'argent et du temps.

Voila, j'espère avoir aidé et peut-être inspiré certains à regarder en dehors de nos frontières.

Fabrice

skipper-fabricevauclair.hostzi.com[...]/

07 sept. 2011
0

attends 25 ans, tu auras le rsa.... ok, c'est pas drôle

07 sept. 2011
0

Si vous avez l'âge de pouvoir prétendre à un contrat de profesionnalisation, je vous proposerais de passer, avant le YM, un BPJEPS option croisière, par exemple à l'INB ou à l'UCPA ou aux Glénans.
www.institut-nautique.com[...]ps.html
www.ucpa-formation.com[...]/
glénans je ne l'ai plus ...

08 sept. 2011
0

Trop tard, je viens de m'inscrire pour le capitaine 200...
A ce propos, il me manque quelques promesse d'embauche.
Quelqu'un pourrais me faire ça ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Juin 2012, Minorque Est, Luc et son œil de posson

Souvenir d'été

  • 4.5 (135)

Juin 2012, Minorque Est, Luc et son œil de posson

novembre 2021