Parc éolien Groix-Belle-Ile

Pour ceux que cela intéresse, les conclusions du débat public sur la question.

eolbretsud.debatpublic.fr[...]-debat/

L'équipage
19 mar. 2021
19 mar. 202119 mar. 2021
1

Passionnant ...
J’ai tout lu (c’est long) et l’analyse semble exhaustive.
Mais si cela me semble “politiquement correct” et le fruit d’une démarche qui semble démocratique, en consultant les riverains, les pecheurs, la marine de commerce etc.
Le probleme reste pour moi la viabilite du projet pour son aspect économique a long terme.
L’étude table sur un prix de 120€/Mw.
Or on sait parfaitement que ce ne sont que des projections ou des estimations dans un cadre favorable.
Mais la réalité sur le moyen et long terme est toute autre et l’histoire le démontre chaque jour.
Le budget de l’EPR a explosé (pas encore l’EPR ....), les projections sur le coût du Mw produit ont explosé elles aussi (si on inclus l’amortissement) ce qui fait que certains économistes se posent aujourd’hui la question de la rentabilité du projet.
Sans statuer sur le bien fondé et la justification économique a long terme, l’histoire le dira, cela montre que les prévisions et projections faites par des experts peuvent s’avérer inexactes voir totalement fausses.
Même schéma avec le gaz de schiste: de nombreuses sociétés américaines, sûres de leurs projections, ont investi massivement.
Bilan: la majorité ont déposé dans les derniers mois le bilan en raison de l’effondrement des cours du pétrole .
Tout cela pour dire que les aspects économiques de justification du projet ne seront peut être plus valides dans 5 ou 10 ans.
Il importe donc, et le dossier n’aborde malheureusement pas cet aspect, de prévoir dès le départ le “repli” ou la sortie en cas de non viabilité sur le long terme.
Qui démontera les éoliennes installées ? Comment seront elles recyclées ?
Qui démontera les câbles et transformateurs sous marins ?
Qui financera ces travaux ?
Quelles garanties financières les installateurs/exploitants mettront ils en place pour garantir ces démontages (séquestre de fonds ...) ?
L’histoire de nombreux sites industriels aujourd’hui abandonnés et anciennement propriétés d’entreprises ayant déposé le bilan ou revendues a des groupes étrangers est un bon exemple.
Les sites restent pollués, personne ne veut ou ne peut se charger de leur démantèlement, l’état n’en a pas les moyens ...
Pourquoi ne pas intégrer dans l’étude du projet cette dimension ?
Que l’on fasse un test, même a grande échelle, pourquoi pas.
Il faut bien trouver des alternatives aux énergies fossiles.
Mais si cela se transforme en fiasco économique il faut que le bilan écologique soit nul et que nous ne laissions pas derrière nous les stigmates de notre manque de vision, de notre incompétence ou pire de volontés politiques souvent discutables.
Nous allons cette année encore profiter d’un paysage sans éoliennes entre Hoedic, Houat, Belle-ile, Groix.
Profitons en.
Bon we a tous.

19 mar. 2021
0

Bravo à toi d'avoir TOUT lu...

L'un des documents fait quand même 184 pages !

19 mar. 202119 mar. 2021
0

J’avais deja suivi le sujet sur H&O et ailleurs depuis longtemps pour tenter de me faire une idée.
Je me suis donc arrêté sur les points qui me semblaient nouveaux ou qui étaient plus polémiques.
Mais c’est sûr que c’est un gros pavé !!!
A mon sens trop “soft” et consensuel mais qui a le mérite d’exister.
Espérons que ce n’est pas qu’un moyen de faire passer la pilule.

19 mar. 202119 mar. 2021
0

Merci pour le lien vers la synthèse complète.
On en a beaucoup discuté sur H&O avant. Pour ceux qui veulent lire encore plus de littérature
www.hisse-et-oh.com[...]retagne

Ce qui est certain sur toutes ces études, enquête publique, synthèse, ce n'est que la vue consultative du projet. Celui qui va piloter ce projet, le soumissionnaire, fera ce qu'il faut pour que le business marche bien. Il n'est pas obligé de suivre cette enquête d'autant qu'aucun groupe n'a emporté la décision. A nous d'être vigilant, si l'information se diffuse bien pendant la naissance de la réalisation.

L'arbitrage entre les lieux se fera en fonction des bilans financiers.
-Eoliennes proches de la côte: Moins de dépenses de construction sur le court terme, câblages plus courts, distance plus courte entre le port et le parc.
-Eolienne au grand large: : s de charges sur le long terme, pas de taxes, pas d'impôts car le parc serait à plus de 12 milles.
Seul la centrale de connexion au réseau sera à terre avec une empreinte incroyable. Surface occupée, pollution sonore, magnétique ...

Pour le type d'éolienne, on sera sur du flottant et sur les toutes dernières technologies puisque l'appel d'offre n'est pas encore lancé. On ne sera pas coincé sur les anciennes technologies comme le parc devant Saint Nazaire, Le Croisic avec un appel d'offre signé il y a plus de 10 ans, dont le démarrage a été repoussé par des procédures puis maintenant par des problèmes techniques sur les bateaux qui doivent planter les pieds des éoliennes.

19 mar. 202119 mar. 2021
1

Pour Hoedic et Le Croisic, on une belle vue sur la zone de test des futures éoliennes. La première et la seule éolienne flottante fournissant de l'énergie au réseau est bien là. Jamais mise en drapeau pendant les tempête.
Une deuxième va s'y installer pour 4 ans dont 3 connectée au réseau...pour récupérer des € et rembourser ce projet d'étude.

C'est un de mes lieux de promenade, comme celle-ci pour les week end.

Bientôt d'autres lieux à visiter au large de Belle-ile / Groix ???

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Eté norvègien

Souvenir d'été

  • 4.5 (197)

Eté norvègien

novembre 2021