par curiosité

quel est le contenu de votre caisse à outil du bord en croisière cotière ?

L'équipage
27 sept. 2009
27 sept. 2009
0

bonjour,
a bord, c'est un atelier complet. j'aurais pu le dire à la Prévert mais ce serait trop long.
dit autrement, je trimbale 50kg d'outils divers et variés.

27 sept. 2009
0

simple
jeu de clé à pipe (6-14)
Clés plates(6-19) + une ou deux grosses spécifiques
Un marteau, des tournevis plat et cruciformes
Des pinces, universelle,multiprise, a bec rond
Un multimètre
Une scie à métaux et des lames
un coupe boulon
Du fil d'inox différent diamètre
deux boite de vis inox
Pour l'instant j'ai tjs réussi à rentrer ...
Pourvu que ça dure... ;-)

27 sept. 2009
0

La caisse a outils
doit être la plus complète possible, mail il est deux ustensiles qui m'ont sauvé la vie pendant ma transat parcourue d'avaries : une perceuse sans fil assez puissante et un étau.

27 sept. 2009
0

Un des cabinets de toilettes
de Troll, notre évasion 37 a été démonté et transformé en boite à outils et stockage de pièces détachées..

Inutile de dire qu'on a de tout...et qu'il manque quand même TOUJOURS LE truc dans LA dimension qu'il faudrait! :-D

27 sept. 2009
0

En nav côtière, si
connaissances mécaniques limitées, une carte bleue approvisionnée est souhaitée.

27 sept. 2009
0

simple mais complet
En nav côtière on n'a effectivement pas à trimballer un atelier complet.

On trouve dans les magasins de bricolage des boites très compactes garnies de l'essentiel (clés diverses, pinces, tournevis,..). ça ne tient pas de place et c'est toujours bien rangé.

Il suffit de rajouter les outils spécifiques du bord
(trousse d'entretien pour moteur HB, clé plate 17 pour purge injecteurs,....)

Je rajouterais à la caisse d'AICA :
- une pince étau (ça sert beaucoup)
- pince multi fonctions ou couteau suisse avec outils
- tournevis électricien

Par contre, ce n'est plus de l'outillage, mais du matériel. Il faut penser à avoir à bord :
- WD40, graisse, huile
- colles en tout genre (CYANOLIT,ARALDITE, néoprène,..), mastic epoxy(j'utilise beaucoup le mastic 2 composants en baton type PATTEX. C'est très pratique à l'usage pour les réparations de fortune)
- un minimum pour les réparations de voiles (ça peut être utile, même en côtière), pièce de tissu autollant, fil à voile, aiguilles, paumelle ou dé à coudre
- fusibles, ampoules adaptés au bord
- SERFLEX variés, joints, raccords de tuyauterie divers

J'arrête là ma liste à la Prévert car l'essentiel y est, mais on pourrait continuer jusqu'à faire couler le bateau. C'est curieux comme les coffres se remplissent vite sans qu'on le veuille.

27 sept. 2009
0

euh
la question c'est en nav cotière non ?

29 sept. 2009
0

dathuillier
"On trouve dans les magasins de bricolage des boites très compactes garnies de l'essentiel (clés diverses, pinces, tournevis,..)"
Attention! c'est à usage unique, après tu peux jeter ;-)

27 sept. 2009
0

Qui peut le plus…
peut le moins

27 sept. 2009
0

Elle doit correspondre à ce que vous êtes capable de réparer!!!!!!
Plus vous êtes capable d'effectuer de réparations ou de l'entretien, plus la caisse à outils devient importante!
Cela va des quelques outils basiques à l'atelier complet comme j'ai pu le rencontrer sur quelques bateaux de voyage...
Et çà peut faire beaucoup, entre la mécanique, la plomberie, l'électricité, l'électronique( dont l'informatique) , la voilerie, sans compter les pièces de rechange!!!!!
Suivant la taille du bateau, il faudra faire des choix!
:scie: :scie: :scie: :scie: :scie:

27 sept. 2009
0

Excuzez pas vu croisière côtière!!!!!!!!
Mais le titre reste vrai!
:jelaferme:

27 sept. 2009
0

Supposons qu'il vous arrive une avarie réparable
à 6 miles d'un abri.

Que faites vous ?
Vous tentez de réparer ou vous appelez le cross ?

Pour le premier cas, vous avez intérêt d'être bien équipé.
(en supposant que vous avez les compétences bien sur)

27 sept. 2009
0

Je rentre
à la voile, si pas de vent à la godille et si ni vent ni godille... :heu:

27 sept. 2009
0

Avarie réparable
au niveau du moteur, tu rentre à la voile.
Au niveau du mat ou des voiles, tu rentre au moteur.
Un trou dans la coque, les outils de la caisses sont beaucoup moins utiles que les "produits de réparation"
Problème électrique, la lampe à gas ou a pétrole pour éclairer la voile, mais là aussi ce n'est pas de la caisse à outil.

27 sept. 2009
0

si pas de vent
et avarie moteur, tu fais comme un pot, au courant, très longtemp avec le courant, ou si danger tu pioches et tu attends le vent.
C'est sur faut être patient et avoir le temps, mais là il me semble que ce sont les règles de base pour la sécurité.

27 sept. 2009
0

Constaté
- je n'ai jamais l'outil qu'il me faudrait !
- si j'ai l'outil , bien evidemment , il est au fond de la caisse et il faut que je sorte tout pour le recupérer ;-) soit 5 minutes pour le chercher , 30 secondes pour l'utiliser et 10 minutes pour tout remettre en place :-)
La caisse à outil de Ravenala doit peser dans les 20 à 25 kilos

27 sept. 2009
0

une décision de prise en ce qui concerne ma caisse a outils
au début elle était super complète,elle remplissait un grand coffre,jusqu'au jour ou j'ai réalisé quelle ne pouvait me servir en rien étant donné que j'étais super nul en toute sorte de réparations mécanique.
Donc depuis elle s'est allégé de pas mal de kilos

27 sept. 2009
0

L'habit ne fait pas le moine
Ce n'est pas l'outillage qui effectue la réparation, c'est le bricoleur.

Il y a trois types de chantiers :
- Le travail d'intervention sur un sujet connu
Pour ce type de chantier, la boite à outil est évidente, puisqu'elle se garni au fur et à mesure des travaux avec des outils rodés utilisés par des mains aguerries.

  • le travail d'intervention sur un sujet auquel on ne connait rien
    Les outillages ne sont là que pour être éventuellement mis à disposition du gakisoconé qui va effecuer le travail. Ils ont toutes les chances d'être en quantité excessive, sans pour autant receller le précieux birschmut à giglière sous sous-jacente et à guirdon mordoré qui aurait permis de dériver rapidement la gliture.

  • le travail de réparation d'un machin qu'on imaginait pas devoir casser mais qu'il faut quand même réparer.

Et là c'est plutôt de la matière première dont il faut disposer.

Pour moi, en dehors du "B A BA" : marteaux (2 minimum), pince étau, pince coupante, étau, fil de fer, fil électrique, chatterton, ch'tite boite de clef rouge facom, ficelle (oh, pardon : garcette :oups:), machine à coudre manuelle, couteau, briquet, il faut avoir les outils de ses corps de métier connus et un gros tube d'astuce.

27 sept. 2009
0

Elle
la caisse à outils est le reflet du marin ;avant tout très bien connaitre son bateau

27 sept. 2009
0

Le minimum ...
qui me permet d'intervenir sur tous les éléments vitaux du voilier ...

Juste les clés qui vont bien, plus une bonne clé à molette, une pince étau, lame de scie ...

Quelques pièces de rechanges indispensables et les universels, fil de fer, grey tape, pate époxy, colles diverses, kit de réparation voile ...

Le tout rangé dans 3 petites boites à outils, une pour l'outillage et les produits, une de pièces de rechanges et la dernière pour le bazar divers ....

27 sept. 2009
0

il n'y a pas 1 mais 3 caisses principales
et une douzaines de petites caisses et boites diverses organisées par domaines et type de pièces de rechange...

En plus une perceuse sur batterie, et des rechanges consommables pour les moteurs (hors-bord et inboard).

28 sept. 2009
0

Caisse à outils de Mooring
aux British Virgin islands en 1995 :

  • une vhf

c'est tout .

  • ben si on veut nettoyer la bougie du hors-bord ?
  • si vous avez un problème vous appelez sur le 16 et on vient réparer .

Depuis que j'ai mon bateau, j'ai beau appeler, y viennent plus ...

:-|

28 sept. 2009
0

En fonction des pannes les plus fréquentes
et les plus faciles à réparer : pour moi, c'est avoir de quoi changer l'impeller.

28 sept. 2009
0

Et un grand serre joint
de 60 ou 70 cm cm.
Ca m'a été très utile à différentes reprises quand par ex la pince étau est trop petite.

Au départ il était resté à bord par erreur, maintenant, je ne pars plus sans.

28 sept. 2009
0

Exact
et des petits serre-joints aussi.
C'est fou comme cela peut rendre service ces trucs là.

28 sept. 2009
0

15 à 25 € par jour et par personne
En allant pas trop dans les ports, ça le fait :-)

28 sept. 2009
0

Hello ;-)
En fait, il n'y a pas de liste définitive amha...

Faut la completer au fur et a mesure, et bien sur, il manque toujours quelque chose...
:-)

Dans la catégorie a ne pas oublier, un [b]extincteur[/b]...
Ca a sauvé le cata d'un ami alors qu'il quittait juste le ponton...

29 sept. 2009
0

Clé de 12 à pipe
La seule et unique fois où la SNSM est venue dépanner le boat à bord duquel j'étais, on avait le pièce de rechange (impeller) mais pas la BONNE clé pour démonter la pompe à eau!

Donc, bien connaître son bateau et avoir un minimum de clés ad hoc.

29 sept. 2009
0

Comme jorge, j'en ajoute tous le temps...
Le point de départ, c'est les clés et les tournevis pour toutes les vis du bord. Ce qui suppose d'avoir fait le tour du bateau pour vérifier. Ce n'est pas que pour la mécanique, pensez aussi à l'électronique, avec ces tournevis bizarres (etoile).
Une grosse pince multiprise, une pince coupante, et une petite pince à long bout rond.
Un clé à bougie qui va bien.
Du start pilote, du WD 40, un vrai dégrippant, une bombe pour les contacts électriques.
Un fer à souder.
Comme déja dit, la colle pour le dauphin en plastique, celle pour recoudre la moquette qui s'arrache, celle pour le bois, de l'araldite et de la cyanolite et le fameux mastic époxy qui prend sous l'eau.
Des outils bizarres bricolés au fil du temps pour des utilisations précises(comme un morceau de pince multiprise meulée pour resserer les pates du moteur HB).

Après, c'est selon. Comme je n'ai pas trop de place à la maison, je stocke sur Erendil pas mal de mon matos bateau, alors vas y pour la résine, le tissu, la peinture, le vernis, l'acétone et comme déja dit aussi, une bonne perçeuse sans fil, mais aussi une scie sauteuse, une orbitale et un flap sur une meuleuse.

J'ai aussi des petites boites avec du bordel dedans, classé par destination (electricité, plomberie, mécanique, accastillage, voilerie...).

Il me manque toujours le truc pour remplacer le machin qui vient de péter, mais si c'est réparable, j'ai toujours la solution.

Jacques

29 sept. 2009
0

Le plus important.
Quelques neurones bien rangés dans la boîte…crânienne!

Sans eux point de salut, et ils pourront souvent remplacer les outils manquants.

Je me souviens un jour avoir enlevé une goupille récalcitrante sur un safran grâce à une simple garcette en dyneema glissée dans le trou de la goupille (située sous l’eau) et renvoyée à un winch par un jeu de poulies.
Ben la goupille elle a pas résistée.

Tout ça grâce à un de mes rares neurones.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Ile Grande août 2021

Souvenir d'été

  • 4.5 (35)

Ile Grande août 2021

novembre 2021