papy jeff a écrit un très bon....

Article sur le "Risque" santé du aux Radars, il y a eu d'ailleurs qq forum sur le sujet, je conforte le sujet ayant été pendant mon SM dépanneur radar .
je recommande à nouveau antenne sur le mat et non dans le dos sur un portique.
D'autre part il faut absolument que nous trouvions une solution pour faire interdire aux gros yachts qui mouillent aux bords des plages et habitations, ou dans des mouillages avec plein de voiliers ou bateaux autour de laisser leur radar en route toute la journée et toute la nuit. J'ai déja demandé à plusieurs BM d'éteindre leur radar au mouillage ils m'ont envoyer.....
Pour ceux qui naviguent beaucoup cela peut devenir un pb de santé

L'équipage
16 fév. 2011
16 fév. 2011
0

BM
abréviation de bateau à moteur ou baille à m..de?
Quelle est l'utilité de laisser tourner un radar au mouillage?
Est-ce pour être prévenu en cas de dérive des continents et éviter tout rapprochement avec la plage de sable fin?
Alarme de mouillage pour éviter la veille?

:mdr::mdr:

16 fév. 2011
0

Tous les rayonnements éléctromagnétiques
sont mutagènes.

Rayonnement = erreur de reproduction des cellules vivantes = mutation = cancer.

Depuis la lumière visible jusqu'au rayons gamma.

Le tout est une question de puissance, de temps d'exposition et d'éloignement de la source, donc de dose reçue.

L'éloignement (qui intervient en fonction du carré de la distance) étant le meilleur moyen de se protéger, il est évident qu'un radar dans la mâture sera moins nocif que sur un portique. (100 x moins de "débit de dose" à 10 m qu'à 1 m)

Il est tout aussi évident qu'il est inutile de se préoccuper de la dose radar que l'on reçoit pour les quelques jours où l'on navigue par an si l'on passe tout le restant de l'année scotché sur son portable.

Cela étant, UGO, tu as tout à fait raison en proposant d'interdire le radar aux navires immobiles.

16 fév. 2011
0

La référence citée plus haut, pour les curieux.
www.hisse-et-oh.com[...]cle.php

16 fév. 2011
0

merci
VO pour ce lien.
;-) ;-)

16 fév. 2011
0

Diable
voilà qui est très précis et scientifique ! Merci !

16 fév. 2011
0

faibles doses
Il est tout à fait stupide de s'exposer ou d'exposer sans raison valable à des actions potentiellement à risque, mais la bétise est hélas le propre de l'homme.
Pour ce qui est des interactions entre le milieu biologique et l'environnement il faut garder lucidité et bon sens et ne pas tirer des conclusions hatives. La déclaration de Paracelse est toujours valable: rien n'est poison, tout est poison, c'est une question de dose.
Pour ce qui est des rayonnements ionisants et de la cellule, les mutations sont aussi indispensables à la vie, qu'elles peuvent lui ètre nocives. Toute mutation n'égale pas cancer.
Il y autant de types de cancer que de types cellulaires. Le plus étonnant est qu'il y ait si peu de cancers exprimés alorsque en permanence à chaque instant nous en fabriquons des quantités importantes (ex: à 80ans 80% de K de la prostate mais mort cardiaque ou autre). L'adn entre autre a d'importantes capacités de correction des erreurs. Aux faibles doses ont ne sait pas vraiment ce qui se passe avec balance entre délétion et réparation. On a mème parfois des effets paradoxaux bénéfiques. Les extrapolations linéaires à l'origine dans ces zônes relève souvent de la franche malhonnèteté mathématique ou de la manipulation volontaire du bon peuple.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le navire école allemand Mansfeld en flammes dans le Golfe de Gascogne. Assistance.

Après la pluie...

  • 4.5 (38)

Le navire école allemand Mansfeld en flammes dans le Golfe de Gascogne. Assistance.

mars 2021