Panneaux solaires 24v

Bonjour,

On m'a suggéré l'idée suivante :

Monter 2 panneaux solaires 160W/24 v en //, les connecter sur un regulateur MPPT Victron BlueSmart 100/30.

A priori, le regulateur détecte la tension d'entrée 24v et la tension batterie 12v et s'arrange pour sortir du 12v vers les batteries.

Cela permet un meilleur rendement de l'installation.

Avez vos un avis technique sur le sujet ?

Merci
Xavier

L'équipage
01 fév. 2019
01 fév. 2019
-3

Je m'informerais auprès de Victron. Pour moi tu dois mettre deux panneaux 12 V en //
On en a parlé sur un autre fil il y a quelques jours.
J'ai demandé l'avis d'un électricien il m'a confirmé ce que je pensais et j'ai aussi étudié l'électricité.
Pour être vraiment sûr à 100 % je demanderais l'avis des services techniques de fabricants, je me méfie des apprentis sorciers.

01 fév. 2019
7

bonjour bzh
bien sur que oui, tu peux
en série en parallèle, il ne faut pas dépasser 100v en entré du régulateur.
Mais une tension plus forte en entrée va permettre de faire démarrer le régulateur plus tôt (+5v supérieur à la tension batterie).

01 fév. 201901 fév. 2019
2

"il ne faut pas dépasser 100v en entré du régulateur". :pouce:

Tout à fait correct, et j'ajouterais qu'un panneau solair peu produire plus que sa valeur nominal dans certaine circonstance, donc en tenir compte quand on fait l'addition des tensions pour ne pas dépasser la valeur admissible du régulateur...dans ce cas ci 100V.

01 fév. 2019
-3

@ Furia
Donc chez vous le régulateur a le rôle d'un transformateur.
Donc perte d'énergie.

01 fév. 201901 fév. 2019
0

régulateur MPPT : est une alimentation à découpage gère par un cpu (rendement 97% en moyenne)
cela fonctionne comme toute les alimentation des appareils que tu achète sur le marché .
cela n'a rien a voir avec un transfo électrique
PS : d'ailleurs je n'aime pas les victron pour cette raison , on entend le claquement de l'alimentation dans la radio FM.

01 fév. 2019
7

@Typhoon : tu interprètes mal le fonctionnement des panneaux et du régulateur MPPT.
On peut mettre (et c'est l'enorme intérêt) ce que l'on veut comme panneaux, du moment que l'on respecte la tension max en entrée du MPPT. C'est cela qui améliore le rendement.

01 fév. 201901 fév. 2019
1

Bonjour
Premier paragraphe de la notice de l'appareil (notice fournie par le fabricant)
Quote
1 Description générale
1.1 Tension PV jusqu'à 100 V
Le contrôleur de charge peut charger une batterie de tension nominale inférieure depuis un champ de panneaux PV de tension nominale supérieure. Le contrôleur s'adaptera automatiquement à une tension de batterie nominale de 12 ou 24 V.
Unquote

Un peu plus loin
Quote
Par exemple : Batterie de 12V et panneaux polycristallins ou monocristallins ? Nombre minimal de cellules en série : 36 (panneau de 12 V). ? Nombre de cellules recommandé pour la meilleure efficacité du contrôleur : 72 (2 x panneaux de 12 V en série ou 1 x panneau de 24 V). ? Maximum : 144 cellules (4 panneaux de 12 V en série ou 2 panneaux de 24 V en série).
Unquote
C'est bizarre le fabricant conseille jusqu'à 4 x 12V en série ou 2 x 24V en serie .
www.victronenergy.fr[...]-SE.pdf

01 fév. 201901 fév. 2019
1

Pour être honnête :
Quote
Batterie de 12V et panneaux polycristallins ou monocristallins
-Nombre minimal de cellules en série : 36 (panneau de 12 V).
- Nombre de cellules recommandé pour la meilleure efficacité du contrôleur : 72 (2 x panneaux de 12 V en série ou 1 x panneau de 24 V).
- Maximum : 144 cellules (4 panneaux de 12 V en série ou 2 panneaux de 24 V en série).

Batterie de 24V et panneaux polycristallins ou monocristallins
- Nombre minimal de cellules en série : 72 (2 panneaux de 12 V en série ou 1 panneau de 24 V).
- Maximum : 144 cellules.
Unquote

01 fév. 2019
-3

Ce n'est pas une raison pour mettre des panneaux 24 V sur un système 12 V
Ces régulateurs sont valable pour un système 12 Volt ou 24 Volt d'accord, cela veut dire que dans un système 12Volt on utilise des panneaux 12 Volt (pas en série) et dans un système 24 Volt on utilise des panneaux 24 Volt (pas en série) ou 2 panneaux 12 V en série.
C'est ce que je disais dans l'autre fil, il y a des gens qui interprètent mal le mode d'emploi du régulateur solaire, même s'il peut accepter des tensions supérieures.

01 fév. 2019
-1

C'est bizarre que dans le cas d'un système 24 Volt Victron Energy conseille 2 panneaux de 12 Volt en série ou un de 24 Volt.

01 fév. 2019
-1

144 cellules veut peut-être dire 2 x 2 batteries de 12 Volt ou 2 batteries de 24 V en //
Apparemment cet appareil trouve son meilleur rendement avec une entrée proche de 24 Volt.

01 fév. 201901 fév. 2019
0

Toujours pour les puristes un régulateur MPPT est composé en gros de deux parties bien distinct la partie PPT et la partie PWM qui gère le découpage (switshing) de sortie et qui en effet induit des parasites difficile à gérer…. même avec des filtres.

01 fév. 2019
1

@Typhoon : un régulateur maintient à sa sortie une tension constante (dans les limites du matériel), indépendament de la charge et de la tension en entrée (entrée continue).

Un transformateur s'applique lorsqu'il y a du courant alternatif en entrée, ce qui n'est bien sur pas le cas ici.

01 fév. 201901 fév. 2019
2

" STyphoon...Rien à voir, Un MPPT fait partie (pour les puristes) de la catégorie “Buck Converter”, c’est un convertisseur DC-DC qui descend la tension tout en augmentant le courant de sortie.

01 fév. 2019
0

Aucun soucis, le MPPT fait le travail.
Il s'agit en fait de panneaux assez classiques, pour info les miens sont toujours régulés entre 16V et 24V par le MMPPT.

Après série ou //, voir les discussions sur un autre fil récent, perso pour moi c'est le //.

01 fév. 2019
-1

@ johann
// avec des panneaux 12 V
Ici il veut acheter des panneaux 24 V !

01 fév. 2019
-1

@typhoon
Sauf s'ils contiennent un régulateur intégré, les panneaux ne sont pas 12V ou 24V, ils sont donnés pour des tensions de fonctionnement qui dépendent de la puissance délivrée, et qui sont propres à chaque fabriquant.
Les panneaux classiques actuels ont une tension moyenne comprise dans une fourchette de 20V à 24V, après c'est le régulateur qui fait le job.
Vu la question posée ici, je suppose que les panneaux n'ont pas de régulateur intégré (sinon on ne branche pas un autre régulateur dériière).

25 août 2020
0

Les panneaux n'ont pas de régulateur intégré, ils donnent tout ce qu'ils peuvent, et pour le voltage c'est en rapport à leur nombre de cellules. Le régulateur MPPT ou PWM suit.

01 fév. 2019
0

J'ai acheté des panneaux en 2018, j'avais le choix entre 12 volt ou 24 volt (j'ai pris 12 Volt). Le régulateur était séparé.

01 fév. 201901 fév. 2019
0

C'est simplement une appellation marketing.
Le 12V veut dire que la tension des panneaux sera en fait entre 16V et 24V, et que le MPPT n'est pas nécessaire (un régulateur classique fera l'affaire).
(12V = 36 cellules)

24 V = Plus de cellules dans le panneau, donc la tension va augmenter, autour de 33V-40V.
Là un régulateur classique ne suffit pas (trop de pertes) et le MPPT devient nécessaire.
(24V = 72 cellules)

C'est tout, rien de plus.

01 fév. 2019
3

@ Johann
Ok j'ai pigé, j'ignorais les performances du MPPT n'ayant qu'un régulateur classique sur mon installation.
@ tous
Désolé pour le désagrément causé.
Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas...

02 fév. 201902 fév. 2019
0

@johann78
Oui et non ce n'est pas exactement cela.
Si régulateur classique veut dire PWM alors il s'adaptera très bien (à condition qu'il supporte la tension) Il suffit de voir tous nos petits blocs d'alimentation qui supportent très bien de 100 à 230V en entrée. C'est même le point fort de l'alim à découpage.
Et non plus il n'y aura pas trop de pertes (je joue sur le mots). Une alim à découpage ne chauffe pas ! donc pas de perte - stricto sensus. Pas de perte de puissance mais pas optimiser.

Alors pourquoi les MPPT se sont imposés ? (un MPPT c'est juste un PWM plus intelligent) Parce que les PS sont à la fois de "mauvais" générateur de tension et aussi de "mauvais" générateur de courant. Quant je dis mauvais c'est qu'ils ne maintiennent absolument pas leur tension de sortie constante ni leur courant, Cela varie tout le temps et de façon non linéaire, et donc pour trouver la meilleure "charge" qui fera que le PS donne son max de puissance il faut un calculateur qui fasse varier l'impédance d'entrée du régulateur en permanence.
Cela répond également à la question -- vs // qui est débattue plus loin, c'est kif-kif à part un vague gain sur le diamètre des câbles.

02 fév. 2019
1

@bruno, tu as raison de préciser ce point. Quand je parle de pertes il s’agit des pertes du pwm effectivement. Elles sont tout de meme de 20%-30% dans le cas de panneaux 12v et d’environ 50% dans le cas des panneaux 24v.
Le régulateur ne chauffe pas effectivement, mais avec cette techno on bride la puissance délivrée par les panneaux (rapport tension entrée sur sortie). Le mppt résout ce pb.

01 fév. 2019
1

par experience moi je fais pour avoir des tensions de l ordre de 72 v a l entre du regualteur mppt en cumulant les panneaux en serie (3x24v ou 6 x12 v)
pour une tension de sortie au mppt a 24 v
ce qui permet d avoir un rendement tres correcte et sans probleme quand les uns ou les autres sont plus ou moins
ensoleille

tension haute pour bien alimenter le mppt et en dessous des 100 v

72 v etant un tres bon compromits

01 fév. 2019
1

Le régulateur mppt a deux paramètres.
La tension d’entrée et l’intensite de sortie.
Après études il est préférable de mettre en série car par faible ensoleillement, on a toujours une tension d’entrée de 18 volts, tension minimale de fonctionnement.
Il vaut mieux transporter de la tension que de l’intensité à puissance égale. Une petite boîte de EDF utilise ce principe.
Maintenant en zone de bon ensoleillement la différence n’est pas flagrante.

01 fév. 2019
0

Je me demande si pour d'autres marques de régulateurs (meilleur marché) on peut également y mettre une surtension.

01 fév. 201901 fév. 2019
1

On est quelques un ici à te dire qu'il ne faut pas dépasser la tension nominal....ceci est valable pour tous les régulateurs.... contrairement à l’ampérage qui se limite à la capacité du régul, donc perte si plus important, mais sans dommage pour ce dernier.

01 fév. 2019
0

le regulateur est important et je dirais meme primordiale pour un bon fonctionement
la difference de prix n est pas si flagrante
donc utiliser un bon regulateur plutot que faire des economies de bout de chandelle pour avoir un fonctionement degrade qui ne ferrat le meilleur compromits energie produite et energie stocke
fausse bonne idee que de vouloir acheter un regulateur meilleures marche et moins performant

01 fév. 2019
3

@super typhoon.
il y a que toi, sans connaissance qui est contre tous le monde!!
ça fais un peu troll.
de toute façon bzh74 à ça réponse. "oui tu peu Xavier"

01 fév. 2019
1

moi je dirais monte tes panneaux en serie et la tension ne serrat que de 48 v en entre avec mois d intensite
ce qui est toujours mieux a mon gouts
donc non pas en parrallele mais en serie !!

01 fév. 201901 fév. 2019
0

@christophek, sur le principe et la théorie je suis d'accord avec toi (en gros sur le toit d'une maison ok).
Mais d'expérience sur un bateau le montage en série est trés peu performant dès que la GV met un panneau à l'ombre (ou dès qu'il y a un peu d'ombre sur un seul panneau, à cause du mat par exemple), et quand je dis peu performant c'est un euphémisme ..
Le but que je recherche sur mon bateau, c'est d'optimiser non pas le rendement du MPPT, mais la quantité d'Ah qui va être au final recupérée dans le parc servitude.
Maintenant bien sûr, tout dépend de la zone de navigation et de la hauteur apparente du soleil.

01 fév. 2019
0

je ne comprend pas bien ta remarque d efficacite
en effet avec un montage en serie comme les tensoins ajoute et que le mppt lui rabaisse la tension a 24 v dans mon cas
le fait d avoir une ombre sur un panneeau est a mon avis moins genant car au lieu d avoir 48 v du a la serie je peus avoir 40 v
si un panneau est moins au soleil donc le mppt lui rabaisse de toute facon a 24 v
j ai monte plusieurs bateaux comme ca et je suis tres satisfait
mais c est vrai aussi que les bateaux sont dans des zone a fort ensoleilement

01 fév. 2019
1

ok
je n avais pas ce parametre d intensite qui peut baisse dans le panneau
pas ensolleille
pour moi c est la tension qui chute dans le panneau pas ensolleille
mais a verifie
mon experience est plus dans des endroit tres ensoleille donc j ai pas vu le probleme que tu evoques
je vais y faire plus attention et faire des essais !!!
avec les deux systemes parrallele et serie dans les meme conditions en occultant un panneau sur les deux systemes

01 fév. 2019
0

Pour faire chuter l’intensite du 1er panneau dans le deuxième il faudrait que Les cellules soient des résistances variables en fonction de l’ensoleillement !!! Mais Les cellules solaires ne sont pas des cellules photoélectriques.
Je pense qu’il y a une petite erreur dans ton raisonnement.

01 fév. 2019
0

pas vraiment, un panneau ne consomme pas, il produit.
Dans un montage en série, dés qu'un panneau est à l'ombre, l'autre se trouve automatiquement bridé car il ne peut pas produire tout ce qu'il pourait, puisque l'intensité maximale qu'il peut fournir est limitée par le 1er.
Il faut voir un tel montage comme des piles en série ou en // (des générateurs) et pas des résistances (des consommateurs).

01 fév. 2019
0

Donc pas de chute de 5 Ampère dans le deuxième panneau non ?

01 fév. 2019
0

Ce que tu dis est vrai pour des résistances, mais pas tout à fait vrai pour des générateurs.
Par contre il est important que les deux panneaux en série soient de même résistance interne.
Pour qu'il y ai chute de d'intensité il faut qu'il y ai une résistance.
Où passe tes 5 A, l'énergie se conserve, se transforme mais ne disparait pas. Donc si le deuxième panneau limite cela crée un effet joule et on peut faire cuire un oeuf dessus. A défaut de la résistance interne de chaque générateur, mais qui est stable, c'est le fameux hotspot.
De plus si le panneau 2 ne produit pas, la diode de bypass va jouer son rôle.
C'est vrai que ce n'est pas très intuitif, j'ai du me replonger dans mes cours pour comprendre le système.

01 fév. 2019
0

D'où la diode de bypass !!

24 août 202024 août 2020
0

Oui les cellules à l'ombre se comportent comme des résistances assez fortes qui empêchent fortement le passage du courant.
Ce n'est pas la perte de 0.5v qui tue mais la forte résistance interne
d'où l’intérêt des diodes bypass (idéalement 1 diode par cellule mais plus couramment 1 pour 5 cellules)
on perd la tension (0.5v par cellule masquée) mais on garde l'intensité générale du panneau.

01 fév. 2019
0

le problème en série ce n'est pas la tension (qui reste gérée de manière optimale par le MPPT), c'est l'intensité : elle est, par principe, la même dans les 2 panneaux.
Ainsi, lorsqu'un panneau est un peu à l'ombre son rendement baisse, l'intensité fournie diminue, ce qui impacte donc le 2e panneau simultanément (même s'il est au soleil), il ne fournira que l'intensité du 1er panneau, pas plus.
La variation en tension du MPPT autour du point de fonctionnement ne pourra jamais compenser la perte de puissance globale.

Dans le même cas, mais en //, le 2e panneau qui reste ensoleillé pourra fournir bien plus de courant, et dans ce cas c'est le 1er panneau qui n'est plus optimisé mais peu importe puiqu'il ne fournit que trés peu (il est à l'ombre).
Certes ce n'est alors pas optimal vu du MPPT, mais en terme d'Ah cumulé ca fait une belle différence sur la journée (tout du moins dans mon cas personnel).

01 fév. 2019
0

Intéressé par le résultat !

01 fév. 201901 fév. 2019
0

@Christophe : Pour te donner un ordre d'idée : un panneau de 200W délivre environ 9 A sous 22V au max.
Lorsque le panneau est ombragé, la puissance chute par exemple à 70 W.
La tension chute un peu, elle va être par exemple à 18V, et là l'intensité est d'environ 4A !! (18V*4A = 72W).
Ce qui veut dire que l'autre panneau qui resterait ensoleillé voit son rendement divisé par plus de 2 (on passe de 9A à 4A, et la tension varie un peu mais pas significativement).

01 fév. 2019
0

Cela voudrait dire, comme finalement un panneau solaire est constitué de plusieurs petits panneaux solaires en série et parallèle que si un panneau est à moitié à l’ombre, l’intensité créée par la moitié au soleil sera consommée par l’autre ?
On n’est pas sur un circuit de résistance.
Mais je peux me tromper.

25 août 202025 août 2020
0

CHAQUE CELLULE est un panneau solaire a elle toute seule. 36 cellules EN SÉRIE font un panneau de "12v" , donc d'un point de vue électrique,

1 panneau de 200w 72 cellules dit "24V" est complètement identique à 2 panneaux 100w de 36 cellules, montés en serie.

1 panneau de 200w 36 cellules est identique à 2 panneaux de 100w 36 cellules en parallele

La question de l'ensoleillement est moins importante, les panneaux sont déjà passés de 32 à 36 cellules pour gagner en efficacité lors du temps couvert et de l'ombre partielle.

01 fév. 2019
0

Effectivement il ne s'agit pas de cellule photoelectrique, mais de celules photovoltaique.
L'intensité délivrée par les cellules d'un panneau solaire dépend uniquement de la quantité de photons reçu, rien d'autre. Elles transforment l'energie des photons en electrons, plus le soleil brille plus l'intensité augmente et inversement.
On peut les considérer comme une sorte de diode (tension quasi constante, courant variable).

01 fév. 201901 fév. 2019
0

Si justement, le 1er panneau va générer moins d'électrons, donc moins d'intensité à la sortie, et comme les 2 panneaux sont en série, l'intensité du 2e s'ajuste automatiquement sur celui du 1er (les intensités ne s'ajoutent qu'avec un montage en //).

01 fév. 201901 fév. 2019
0

Non non, le 2e panneau ne genere pas d'électricité c'est tout.
Comment ? Les photons ne sont pas absorbés et transformés en électrons, ils sont simplement reflechis (et non absorbés) par le panneau et non utilisés.

Rien de magique et l'energie se conserve bien, les 5A restent simplement potentiels, ils sont sous forme de rayonnement electromagnétique et sont renvoyés dans l'atmosphère.

01 fév. 201901 fév. 2019
0

Les diodes de bypass dans un panneau ne sont là que pour permettre au panneau à l'ombre de fournir un minimum de courant (il peut y en avoir de mémoire, de 2 à 5 selon les technos).
Leur rôle est de court-circuiter les cellules à l'ombre (et qui donc imposent un courant presque nul), comme cela les cellules qui sont un peu ensoleillées dans le panneau peuvent fournir du courant.
C'est grâce à ce bypass que le courant n'est pas nul (et que les cellules sont montées en // et en série dans un panneau).
Par contre une diode de bypass ne produit rien, elle court circuite un élément qui bloque la génération de courant c'est tout.

Pas de rapport avec le montage en serie de 2 panneau dans le cas présent, sauf à faire un montage avec une diode de bypass additionnelle, qui court circuiterait un panneau à l'ombre, mais là autant tout passer en //.

01 fév. 2019
0

Merci pour toutes vos contributions ! J'ai ma réponse :-)
Bye Xavier

01 fév. 2019
2

Tu peux, c'est d'ailleurs ce que j'ai : des panneaux 64 cellules ( "24 V" ) sur un Victron 75/15 pour une batterie 12 V.
Les résultats mesurés sont complètement cohérents en terme de puissance. Le MPPT abaisse la tension et augmente le courant, en conservant la puissance moins les pertes de rendement.

02 fév. 2019
0

Ça deviens trop compliqué pour moi.
Juste une question : Je dois monter 2 PS de 100w chacun avec un MPPT sur mon boat pour maintenir la charge d'une batterie de 12 V 180 A. Dois-je monter mes panneaux en série ou en // ?
Merci à ceux qui pourrons me répondre de façon très simple.

02 fév. 2019
0

Ça deviens trop compliqué pour moi.
Juste une question : Je dois monter 2 PS de 100w chacun avec un MPPT sur mon boat pour maintenir la charge d'une batterie de 12 V 180 A. Dois-je monter mes panneaux en série ou en // ?
Merci à ceux qui pourrons me répondre de façon très simple.

02 fév. 201902 fév. 2019
0

Réponse simple...il y a tellement de paramètres à prendre en compte.

Monte tes panneaux de façon à ce que le câblage soit facilement modifiable de série à parallèle et tu auras la réponde...valable pour ton bateau.

Perso sur un voilier, j'aurais tendance à dire parallèle, à moins d'être bon bricoleur quelques diodes et un bon fer à souder le résultat en série peut être édifiant...

02 fév. 2019
0

Oui rien ne vaut l’experience, j’utilise un mppt VictronConnect Bluetooth et tu compares les deux. Je l’utilise aussi pour orienter mes panneaux de façon optimale.

02 fév. 201902 fév. 2019
1

Si tu n’as pas de contrainte liée au diamètre des câbles, alors je te conseille le parallèle car il permet aussi de prévenir à une défaillance d’un panneau. (Si un panneau est hs dans un montage en série alors la charge est impossible, ce qui n’est pas le cas en //).
Je trouve qu’il y a déjà suffisamment de problèmes potentiels à gérer pour ne pas s’en ajouter inutilement.

02 fév. 2019
0

j'ai la même configuration que tu veut faire 2X100W avec un MPPT et lors de l'achat le vendeur m'avait conseiller en série pour une production tout au long de la journée , et c'est vrai que je produit dès le lever de soleil .

02 fév. 201916 juin 2020
1

Pour surveiller sa production.

02 fév. 2019
0

C’est très bien fait je trouve ! C’est Victron ?

02 fév. 2019
02 fév. 2019
0

dans ce cas de 2 panneaux c est plus simple

02 fév. 2019
0

Pas plus avancé mais bon je crois que j'opterais pour le // de façon à simplifier le montage. Sous nos latitudes, le temps d'ensoleillement est important, donc je ne devrais pas avoir de problème avec cette configuration.
Un grand merci pour vos réponses.

02 fév. 2019
0

Je vous poste ce lien que je viens de trouver
photovoltaique-solaires.blogspot.com[...]19.html

Conclusion : pour un montage en // :
« Dans ce branchement c'est donc l'intensité qui s'additionne ! C'est le branchement idéal lorsque l'on a besoin d'une plus grosse intensité.

C'est également le bon montage lorsqu'il peut y avoir un ombrage sur les panneaux photovoltaïque. »

02 fév. 201902 fév. 2019
2

Sans prendre parti pour un branchement plus que l'autre, cette article orienté n'aborde pas le rôle primordial que peuvent jouer les diodes by-passe dans un branchement série..! étonnant...alors que presque tous les panneaux solaire en contiennent (Kyocera plus de 8..!) article un peu simpliste quand même..!

On pourrait aussi dire en forme de conclusion pour un montage en -- :

" Dans ce branchement c'est la tension qui s'additionne ! C'est le branchement idéal si on utilise un MPPT et sous toute réserve assez efficace s'il est muni de diodes by-passe". ;-)

02 fév. 2019
0

@ Elect
Je pense qu'il n'y a pas beaucoup d'intérêt à additionner les tensions sur un bateau.
L'intérêt d'avoir une tension plus élevée c'est si par après le courant est envoyé vers un onduleur et sur le réseau, donc plutôt pour une utilisation terrestre.

02 fév. 2019
1

On est bien d'accord Elect.
Après l'élément le plus important pour la production annuelle c'est la qualité du mppt. Quand je vois des panneaux ultra-performant avec un mppt à 30 euro, je me dit encore une Ferrari avec un 90 cv.
Un bon mppt, en plus d'assurer un bon rendement annuel, il va préserver les batteries.

02 fév. 201902 fév. 2019
0

@elect : indépendamment des problèmes de sureté de fonctionnement et de sécurité, je te donne juste mon retour d'expérience : à conditions météo équivalentes, en navigation en juillet dans le golfe de gascogne, un branchement en série me fournissait environ seulement 120/130Ah, avec des pics à 150Ah, en navigation par jour, une fois passé au branchement en //, j'ai en moyenne 150/160 Ah par jour, avec des pics à 190Ah (2*200W de panneau, MMPT Tristar).
Aux antilles ou en med, la différence se ferait moins sentir.

Comme dit plus haut, sur une maison : branchement en série sans hésiter. Sur un bateau, ne serait que pour la sécurité et la sureté de fonctionnement, le parallèle est le meilleur choix.
(Pour l'installateur, le série est le meilleur choix car plus facile, rapide et moins couteux en cuivre, mais ca c'est une autre histoire...)

25 août 2020
0

Que le voltage ou l'intensité soit favorisé, la puissance reste la meme en sortie,du parc PV.

02 fév. 2019
0

Très bien ce lien Johann.
Je voudrais aussi dire aux fans du branchement en série qu'ils encourent un danger en cas d'électrocution. Une tension de 50 Volt est potentiellement mortelle en courant continu.

02 fév. 2019
0

La vie aussi est potentiellement mortelle !!!
et le rhum 50° aussi.

Mais tu as raison, toute installation électrique doit être faite de façon sécuritaire et dans les règles de l'art. Le courant continu sa colle plus que l'alternatif.

Bref // ou -- on ne fait pas varier sous nos latitudes la prod de 50 %.

02 fév. 2019
0

Perso, je monte 4 PSolaire tension max 18,4v et 100w, je les groupes en série de 2 puis montage en //, ce qui me fait du 36,8v max sur le mppt, c'est ce que m'a conseillé un technicien de chez Victron

25 août 2020
0

Le technicien Victron raisonne en électrique. Il préfère 48 volts plutôt que 96 volts pourquoi ??? Peut-être vis a vis du mppt...mais pour le reste...

Les avis de qui que ce soit sans explication ni justification, n'ont aucune valeur ni intérêt.

02 fév. 2019
0

oui je suis de cet avis
c est pourquoi moi je souhaites faire du 72 v pour facilement sortir du 24 v ou 48 v pour mes moteurs electriqus
et mes batteries 10 kw sont en 48 v !!!

03 fév. 2019
1

Un panneau solaire est constitué de X groupes montés en parallèle, chaque groupe étant constitué de Y cellules montées en série. Typiquement X groupes de 36 cellules pour un panneau 12v et X groupes de 72 cellules pour un panneau 24V. Donc quoi qu’on fasse on aura un système mixte série-parallèle. Pour monter des panneaux en parallèle il faut que ce soient des panneaux de même tension. Pour monter des panneaux en série il faut que ce soient des panneaux de même intensité (donc de même puissance si ce sont des panneaux de même tension). L’intensite d’une cellule varie peu avec l’ensoleillement, c’est plutôt sa tension qui varie. Donc le montage des panneaux en série n’est pas pénalisant si un des panneaux est à l’ombre. En parallèle par contre il est préférable d’avoir le même ensoleillement sur les 2 panneaux leur tension étant de fait identique. (pas de souci par exemple pour 2 panneaux montés côte à côte sur un portique arrière) Dans tous les cas Victron recommande une tension d’entree double de celle de sortie pour un fonctionnement optimum du régulateur MPPT. Donc pour un parc de batteries 12V, on mettra a minima 2 panneaux 12v en série ou 1 panneau 24V. Si on en a davantage on peut continuer à les mettre en série, sous réserve de ne pas dépasser la tension d’entree maxi du régulateur mppt. Ça fait moins d’intensite à passer dans les câbles.

03 fév. 201903 fév. 2019
5

@Philippe, je me permets de corriger un point :
"L’intensite d’une cellule varie peu avec l’ensoleillement, c’est plutôt sa tension qui varie."
:non: => c'est en fait exactement l'inverse, la tension varie peu, et l'intensité varie suivant le flux de photons reçu.
Et la conclusion sur l'ombrage est donc inverse aussi...

La cellule est une sorte de générateur de courant, avec une diode en //.

03 fév. 201916 juin 2020
0

J’avais lu l’inverse illustré par ce schéma. Est ce que le point de fonctionnement du panneau n’est pas impacte par le régulateur mppt ?

03 fév. 2019
0

Ton graphique confirme ce qu'a écrit Johann78 : le courant est quasi constant jusqu'à Vmpp.
Le régul MPPT fait travailler le panneau au point indiqué sur la courbe rouge.

03 fév. 2019
0

C’est ce qu’il me semble aussi.

03 fév. 2019
0

Après pour être honnête il m’importe peu de comprendre les fondements de la chose. Victron dit que pour bien fonctionner sur un parc 12v son régulateur a idéalement besoin d’avoir du 24v en entrée ... ça me suffit surtout si j’y ajoute les autres contraintes (coût, encombrement et puissance nécessaire pour être autonome)

03 fév. 2019
0

Donc il vaut mieux mettre les deux panneaux de 24 V en //
De cette manière on évite les tensions potentiellement mortelles (50 Volt) en courant continu. Ce danger est bien présent en particulier si on a les mains humides. Un enfant n'a pas la même résistance interne qu'un adulte non plus.
Que dire alors en cas de voie d'eau ? Verra t-on bientôt des voiliers semblables aux chalutiers à impulsion électrique hollandais qui tuent tout sur leur passage ?

03 fév. 2019
-1

Nôtre matelot phil.0812 confond probablement avec un grah de température où effectivement en cas de hausse de la température des modules, le courant produit reste pratiquement inchangé, tandis que la tension diminue et entraîne une réduction des performances des panneaux en termes de production.

03 fév. 2019
0

Je ne suis pas ton matelot et je ne confonds rien du tout. La tension et le courant délivrés par un panneau dépendent du circuit qu’on y raccorde. Si on y branche directement une batterie la tension sera constante et donc le courant variable. Si on y branche un régulateur mppt le courant sera proche du courant maxi (courant de mpp) et la tension variable (car le régulateur mppt la fait varier de manière à obtenir la puissance maximale). En parallèle on inflige la même tension (moyenne) aux 2 panneaux alors que celui qui est à l’ombre en demanderait une plus faible et celui qui est au soleil une plus élevée. Aucun des deux ne travaille à son mpp. En série, c’est plus efficace car les tensions s’ajustent à des valeurs différentes pour les 2 panneaux, leur intensité étant identique et proche du mpp pour les deux. Et accessoirement on trimballe moins d’intensité dans les câbles. Donc 24V de panneaux, un mppt, et un parc batteries de 12V c’est bien. Et mettre 2 panneaux de 12v en série ou acheter un panneau de 24v ... c’est exactement pareil.

03 fév. 2019
0

@philippe : Si on y branche une batterie la tension sera constante : oui, ce sera la tension de la batterie !
Le courant variable : non, le courant sera nul (un panneau ne travaille pas à 14v, tu ne pourras rien recharger).

Si tu branches un mppt ce n’est pas le courant qui sera proche du max mais la puissance délivrée par le panneau (UxI)
En // un panneau est au max, celui ensoleillé et celui à l’ombre n’est pas optimisé.

03 fév. 2019
0

La puissance max correspond plus ou moins au courant max (cf courbe rouge presque horizontale jusqu’au mpp). En série comme en parallèle le mppt « voit » les 2 panneaux comme un seul et optimise la puissance fournie par l’ensemble. En parallèle cependant on a de fait la même tension pour les deux panneaux donc en effet on n’est à l’optimim que s’ils sont ensoleilles’pareillement. En série par contre les tensions peuvent s’equilibrer différentemment sur chaque panneau (et elle seront optimales dans tous les cas si les 2 panneaux sont identiques car même intensité de mpp).

03 fév. 2019
0

@bzh74, si ton Victron est un 100/30 tu peux même mettre tes 2 panneaux 24v en série. Il sortiront au maxi 80 volts (40 volts chacun) ce qui reste inférieur aux 100v maxi possibles. A mon avis si l’un est à l’ombre et l’autre au soleil, le rendement global sera meilleur que si tu les mets en parallèle. Mais si tu as la possibilité de faire le test et de nous faire un retour je suis preneur pour confirmer ou infirmer la théorie.

03 fév. 2019
0

Bonjour Philippe,
Désolé je ne ferai pas le test. Je vais mettre 2 panneaux 160W/24v monté en // avec un Victron 100/30 BlueSmart pour alimenter 400A d batterie LiFePO4 avec un sectionneur entre les panneaux et le Victron pour pouvoir couper la charge si besoin.
Bye Xavier

03 fév. 2019
0

Désirant augmenter ma production photovoltaïque et ne disposant pas de plus de place, j' envisage de remplacer mon panneau de 100w en 12v contre un 100w en 24v. (mon régulateur MPPT qui accepte 48v).
Question pratique:
Bien orienté mon panneau 100w en 12v me donne 5,5 ah,
un panneau de 100w en 24v me donnera t-il max 11 ah ?
merci d'avance

03 fév. 201903 fév. 2019
0

Il te donnera ... 100W aussi donc autant d’Ah qu’avant.

03 fév. 2019
0

merci pour la réponse.
je pensais ou j'espérais que le régulateur MPPT recevant une tension double optimiserait le nombre ampères reçus. Sinon à quoi sert de mettre des panneaux en série si on ne gagne pas d'ampères?

03 fév. 2019
0

Il ne sert à rien de mettre les panneaux en série, c'est juste que le régulateur solaire MPTT Victron Blue Smart préfère le 24 Volt en entrée.
Les tests que Johann a effectué attestent qu'il est préférable de monter les panneaux en //

03 fév. 2019
0

Peut être un peu mieux en faible ensoleillement (tension plus élevée en entrée du régulateur lui permettant de mieux fonctionner). Le mieux serait quand même de doubler (en série) ton panneau existant. Moins cher en plus que de racheter un 24v

03 fév. 201916 juin 2020
1

J'ai fait il y a 3 ans maintenant des tests avec mes anciens ps (des 100W) il était facile de les mettre en -- ou en //. Ils étaient montés sur un portique, donc pas d'ombres en générale, j'ai un mppt Victron avec un dongle BT qui mesure la puissance et d'autres info. Je n'ai pas vu de différence entre les 2 montages.
J'ai aujourd'hui changé mes anciens PS pour 2 de 190W qui sont montés en // je pourrais faire la même expérience mais je pense que c'est inutile.
Pour répondre à Philippe au sujet de l'intensité qui change avec l’ensoleillement, et non la tension voici une courbe qui le démontre facilement

05 fév. 201905 fév. 2019
0

Un grand merci à toi Bruno d’avoir apporté ce petit graphe qui corrige mon erreur ... je suis bien content d’avoir défendu mon idée avec entêtement jusqu’a ce que quelqu’un me démontre enfin de manière indiscutable que j’avais tort ... ce site est simplement génial !

05 fév. 201916 juin 2020
0

En voici un autre pour parfaire tes connaissances et pour me rattraper un peu... ;-)

04 fév. 2019
1

Je rejoins les remarques ici qui répondent aux affirmations de Philippe :
non ce n'est pas la tenson qui vaie sensiblement sur un panneau en fonction de l'ensoleillement, c'est bien l'intensité.
C'est pour cette raison que mettre 2 panneaux en série si leur ensoleillement n'est pas identique n'est pas une très bonne idée : les cellules à l'ombre n'acceptent pas de laisser passer une forte intensité, donc l'intensité globable de l'installation chute et la production est faible.
C'est également pour cela qu'une ombre portée sur un panneau unique est plus dommageable que la fonction linéaire entre la surface de l'ombre et la perte production : 10% des cellules à l'ombre font perdre bien plus que 10% de production, car les cellules d'un panneau sont montées en série et c'est la même situation qu'avec deux panneaux montés en série.
C'est pour limiter ce problème en particulier que les constructeurs montent en de plus en plus des diodes de bypass sur leurs panneaux.
Donc pour 2 panneux sujets à des ombres portées fréquemment, le montage en parallèle peut avoir un avantage substantiel : un panneau à l'ombre affecte peu la production de l'autre panneau qui est bien au soleil.

04 fév. 2019
0

OK c'est en anglais, mais c'est compréhensible.

04 fév. 2019
0

Merci pour ce lien.
En conclusion : pour maximiser la production d’électricité sur un bateau, et à cause des ombres, le montage en // est le bon, c’est sans appel.
En plus c’est le montage le plus sûr et le plus fiable.

Après bien sûr chacun est libre de faire ce qu’il veut sur son bateau.

Le seul intérêt du montage en série est de maximiser le rendement du mppt, qui peut passer au mieux de 97 à 98 ou 99%, soit un gain d’environ 2Ah par jour pour un panneau de 100W, la belle affaire si on pert 30Ah à cause des ombres...

04 fév. 201904 fév. 2019
0

« OK c'est en anglais, mais c'est compréhensible ».

Vraiment… ! et d'un côté heureusement. :heu:

Concernant la vidéo :

Indépendamment du fait que le montage parallèle est plus indiqué sur les bateaux à voile comment peut-on cautionner de telle crap où une bande de moron s’interpellent (principalement dans le premier quart mais pas seulement) pour savoir s’y les panneaux sont actuellement connectés en série ou parallèle…. ! et un peu plus loin lorsque qu’un des acteurs impose une ombre avec un carton placé longitudinalement au panneau….. l’exclamation de la bobonne qui nous sert….. "Omg la perte est moindre… ! il y a probablement des diodes by-passe… !!"
à pisser…. She makes my day :-D :-D

25 août 2020
0

Cette vidéo montre la supériorité du montage parallèle en ce qui concerne les effets d'ombre partiels.

Il serait souhaitable de faire le même genre de test avec le plein soleil, les nuages légers, les gros nuages, la pluie... Mais ça concerne plutôt les installations solaires au sol, habitat...

Pour le yachting, donc, parallèle c'est mieux. 4 panneaux de 50w // seraient même meilleurs que 2 panneaux de 100w // pour les ombres

25 août 202025 août 2020
0

"4 panneaux de 50w // seraient même meilleurs que 2 panneaux de 100w // pour les ombres"

Probablement pas s'ils sont sous sur le même régulateur..et précise, avec éclairement différent sur chaque panneaux.

24 août 2020
0

Bonjour à tous,

D après ce que j ai lu, je peux faire mon montage mais, je voudrais m en assurer car je suis harchi mauvais en elec et je ne veux pas faire de bêtises.
J ai l opportunité d avoir un PS en 24 de 320w. J ai déjà mon régulateur Mppt " voir lien".
www.amazon.fr[...]s_a_1_6
Est-ce que quelqu'un peu me confirmer ou pas, que je puisse installer ce panneau sur ce régulateur de charge pour charger mes batteries en 12v svp?

Merci
Lonlon

24 août 2020
0

Attention, sur amazon sont vendus des régulateurs soit-disant MPPt qui sont en fait de PMW.....

24 août 2020
0

En effet, c est ce qu on me dit.
Par contre, est ce qu on peut me confirmer, avec un bon Mppt, brancher un panneau solaire en 24v sur un parc batterie 12v ?
Lonlon

25 août 2020
0

Oui absolument. Un mppt victron gère.

24 août 2020
0

Concernant la tension, la plus part des bonnes marques proposent des régulateurs qui accepte plus de 100V.

Concernant le lien, le même régulateur est proposé pour 10$ dans un clip sur youTube où il est décortiqué, ce régulateur ne contient pas d'enroulement toroïdale pour la conversion DC-DC nécessaire au fonctionnement d'un bon MPPT.

25 août 2020
0

Pourrais-tu me faire parvenir cette vidéo stp ?
Merci

24 août 2020
0

En gros il ne vaut rien.
Par contre, ça ne répond pas à ma questions ?

24 août 2020
24 août 2020
0

Donc peu importe si C est du 12v ou 24v, c est ça ?

24 août 2020
0

Oui, quelles que soient les tensions respectives de la batterie et du panneau, le MPPT convertira pour adapter l'une à l'autre.
Mais ce régulateur n'est probablement pas un MPPT.

25 août 2020
0

Ps : avec une tension panneau nettement supérieure à celle de la batterie, bien sûr sinon ça ne marche pas.

25 août 202025 août 2020
0

Comment tester si un régulateur qui prétend être MPPT en est vraiment un ou pas?

Et d'ailleurs, c'est quoi la définition précise d'um MPPT?

Au delà du sigle qui signifie "Maximum Power Point Tracker", mais qui n'évoque pas grand chose pour moi.

Bon j'ai répondu à ma dernière question en lisant l'article:

Reste la première: comment tester?

25 août 2020
0

Tester en installation est assez facile : panneau bien exposé au soleil, batterie suffisamment déchargée pour qu'elle absorbe tout le courant disponible, on mesure la tension à l'entrée et à la sortie. Si elles sont quasiment égales c'est un PWM, si la tension du panneau est nettement supérieure à celle de sortie c'est un MPPT.
Sinon comme dit plus haut, dans un MPPT il y a un transformateur torique, soit on l'ouvre soit on le soupèse.
Mais des régulateurs exactement semblables à celui de Lonlon, il y en a plein sur Ali ou ailleurs, et tous ceux que j'ai vu sont vendus comme PWM.

25 août 2020
0

Merci matelot pour ces réponses précises.
Voilà, j ai mes réponses.
Maintenant, je vais envoyer un petit mail sympa à Amazon concernant mon faux mppt

25 août 2020
0

Dernière petite question, su je peux me permettre, matelot.
Pour un panneau de 320w, quel amperage prendrais tu pour le régulateur Mppt ? 30A?
Lonlon

25 août 2020
1

on mesure la tension à l'entrée et à la sortie. Si elles sont quasiment égales c'est un PWM, si la tension du panneau est nettement supérieure à celle de sortie c'est un MPPT.

Pas du tout. Bien exposé, en sortie de panneau de 100w, tu as 18v minimum parfois plus. Heureusement que le PWM n'envoie pas ça dans les batteries...

25 août 202025 août 2020
0

18V...! chez moi c'était plutôt un grand maximum et assez tôt le matin, à midi avec la chaleur ça descend entre 15-16V...d'accord pour le reste.

25 août 2020
0

Effectivement, j'ai un panneau qui est plus des 20v que des 18.

25 août 2020
0

C'est pour cela que j'ai précisé "batterie suffisamment déchargée" car dans ce cas (PWM) le panneau est relié à la batterie et ne peut pas monter plus haut que la tension de la batterie.

25 août 202025 août 2020
0

Juliusse, il me semble que pour le coup, tu te trompes. Enfin, si j'ai bien compris ce que je viens de lire en recherchant depuis ta dernière remarque.

Mais si j'ai mal compris, tu m'expliqueras en quoi j'ai faux (si tu veux bien).

Source: le white paper de Victron () - et d'autres pages qui disent la même chose.

Donc extrait de ce white paper:

The PWM controller is in essence a switch that connects a solar array to the battery. The result is that the voltage of the array will be pulled down to near that of the battery.

donc pas de transformateur dans un PWM. Le PWM connecte directement le panneau solaire à la batterie, et coupe la connection quand la tension atteint un seuil [grossière approximation]. Ah oui mais quelle est la tension?

La tension de 18V (voire plus) est celle du panneau solaire en circuit ouvert (plus précisément avec une charge qui impose la tension de puissance maximale). Dès lors que le panneau est connecté à la batterie, la tension n'est plus 18V, mais est celle de la batterie. Le white paper dit:

The input voltage of a PWM controller is, in principle, equal to the voltage of the battery connected to its output

(j'ignore ici la petite chute de tension dans le contrôleur et les cables. Le white paper en tient compte).

A PWM controller is not a DC to DC transformer. The PWM controller is a switch which connects the solar panel to the battery. When the switch is closed, the panel and the battery will be at nearly the same voltage.

Donc pour tester si on a un MPPT, il faut en effet comparer les tensions de sortie et d'entrée. Si elles sont [significativement] différentes, on a un MPPT. Sinon, c'est un PWM. Mais il faut s'assurer que le panneau fonctionne sous une température et une illumination qui permette cette tension plus élevée, ce qui complique le test quelque peu.

25 août 2020
1

Oui jdmuys, ton explication est bonne.

25 août 202025 août 2020
3

L'explication est bonne (c'est celle de Victron), la conclusion l'est moins car aussi bien le PWM que le MPPT auront une entré tension côté panneau élevée située entre 15V-20V et la sortie un peu supérieure à celle de la batterie, (c'est la batterie qui impose la tension pas le régulateur elle varie de 13.5V début de charge à 14.xxV valeur de consigne). C’est le courant de sortie des régulateurs vers la batterie qui sera différent, pour le PWM il sera au nominal du panneau ex : (Panneau de 100W 5.5Imp) PWM= tension batterie 14V X 5.5A (en sortie) =77W. MPPT= tension batterie 14V X 7.14A (en sortie)= 100W (Différence de rendement entre les deux pour une tension donnée à 14V 23% )

25 août 2020
0

@elect, dis moi, de mémoire il me semble qu'un mppt à besoin d'un écart de tension significatif entre sortie de panneau et batterie pour commencer à débiter?
Si c'est le cas, un pwm, suivant la zone où on navigue, va débiter plus longtemps qu'un mppt et du coup, l'écart de production ramené à la journée (dans le cas du panneau de 100W) va être moins significatif, non?
Et dans le cas d'un jour peu ensoleillé, où la tension en sortie de panneau va être moindre, que se passe t'il? le mppt va t'il quand même débiter?

25 août 2020
0

Un mppt Victron a besoin de +5V par rapport a la batterie pour démarrer.
Ensuite pour le maintien en régulation il lui faut dans les +2 volts, voir notice

25 août 202025 août 2020
0

Voici une copie d'écran faite à l'instant, sur Victron PWM Pro.
La tension du panneau est quasi-égale à celle de la batterie (13,48 et 13,42).

25 août 2020
0

C’est le courant de sortie des régulateurs vers la batterie qui sera différent

Ce n’est pas ce que dit le white paper de Victron

25 août 2020
0

J ai l intention de changer mon faux Mppt par celui ci.
Qu en pensez vous ?
www.amazon.fr[...]s_a_1_3

25 août 2020
0

Lonlon, je ne connais pas ce matériel.
Pour un panneau de 320 Wp, prends plutôt le 30 A

25 août 2020
0

Pas d avis ?

25 août 2020
0

😭😭😭😭

25 août 2020
25 août 2020
0

C est le même que j ai mis en lien sauf qu il a des éléments en plus
Merci

25 août 2020
0

Et qu'en plus il est moins cher.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

Souvenir d'été

  • 4.5 (37)

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

novembre 2021