Panneau solaire: risque si le régulateur de charge ne fonctionne pas ?

Bonsoir à tous,

j'ai installé ce samedi 2 panneaux solaires 10 watts ( 2 x 10 watts) avec un régulateur de charge 6A (&lthttp://)

Je dois dire qu'aujourd'hui, je stress un peu. quand je suis parti du bateau, la tension de la batterie était à 13,1 volts.
Avec le soleil aujourd'hui, la batterie doit être totalement chargée. (Quelle seriat sa tension ?)

Que peut-il se passer si le regulateur ne fonctionne pas et que les panneaux continuent à débiter dans la batterie ? Incendie ?

Merci pour vos avis, je passerais peut être une meilleure soirée.

L'équipage
22 juin 2008
22 juin 2008
0

Cool !
Avec 2 x 10 watts, il n'y a pas de quoi mettre le feu !

13,1 volts, c'est une tension de début de charge : 13,6 correspond à une tension floating et entre 14 et 14,6 volts... on est en fin de charge.

As-tu lu le mode d'emploi de ton régulateur ? ;-)

_/)

22 juin 2008
0

Je ne suis vraiment pas un spécialiste mais
quand je navigue au moteur, la tension est aussi à 13,7 v. Donc à 13,1 pas de souci...

22 juin 2008
0

la notice...
merci pour vos commentaires.
comme tu dis "cool" mais j'ai une petite appréhension (en fait une grosse, je l'adore ce petit canot)

je mets en PJ la notice (la version française est à la fin du document)

22 juin 200816 juin 2020
0

Vérifié :
En allemand, en anglais et en français, ça dit la même chose !

Ou est le problème ? :reflechi:

_/)

22 juin 2008
0

Non
Je ne connais pas particulièrement ce régulateur, mais soit il est d'ancienne génération et dissipe le trop-plein d'énergie dans son radiateur, soit il est plus moderne ce qui est probable et utilise la technique du découpage qui ne provoque aucun échauffement.

_/)

23 juin 2008
0

Si-si Léon !
Je connais parfaitement les horreurs que tu décris, j'en ai même un tout neuf qui n'a jamais servi en stock depuis plus de quinze ans... que jamais je n'oserais proposer à un client !

Ne me dis pas que ça existe encore ? :lavache:

_/)

23 juin 2008
0

quel regulateur ?
Tilikum, que conseilles tu comme regulateur pour deux panneaux de 10 watts chacun ?

23 juin 2008
0

C'est ça,
pour deux panneaux 10 w, tu vas encore nous conseiller un truc de pro à 150 €...

Il faut parfois prendre la peine de lire les questions.

C'est certain, par ailleurs, que les sites de VPC sont la mort des pro, et surtout de leur taux de marge...

Pas étonnant donc que ces mêmes pro soient toujours au rendez vous pour les dénigrer.

Jacques

23 juin 2008
0

Alors on ne connait pas les mêmes sites de VPC
Pour le matériel pour la plaisance ? Nous avons beaucoup parlé ici de JGTECH, par exemple. J'y ai trouvé mon électronique TACKTICK grosso modo 40 % moins cher qu'en France.

Et j'ai continué avec un écran BG carrément plus de moitié moins cher que chez BG.

Et il y avait l'autre jour un fil trés intéressant sur d'autres sites aux USA qui, niveau du $ oblige, semblait encore plus prometteur. Pour du matos de marque.

Pour le grand public ? Les sites "grand public" genre Cdiscount ou Pixmania restent, pour la vidéo, la hifi et l'informatique, toujours 20% moins cher en moyenne que les hyper marchés.

Pour les fringues ? Vente privée.com, qui pratique tout au long de l'année des prix "soldés" sur des séries successives.

Oh oui, il se trouve des sites qui vendent aussi cher que la boutique du coin. Ce ne sont, effectivement, pas des sites marchands, mais des sites constructeurs.

Jacques

23 juin 2008
0

Réponse donc à la première ligne
JG TECH.

Non, je ne connais pas ton site sur les codoms parfumés.

Jacques

23 juin 2008
0

haaaaaaaaa !!!!
je reconnais bien là le biker de coeur !!!!! :-D :pouce:

23 juin 2008
0

Sur l'ensembel,
on est bien d'accord Léon, mais en l'état actuel des technologies et du prix des composants, il est anormal de trouver encore des modèles tout ou rien d'un rendement plutôt minable, alors que c'est justement dans les petites puissances qu'il faudrait faire un effort.

Autrement dit, vu le prix actuel des composants on est parfaitement capable de fabriquer un bon régulateur PWM au même prix qu'une antiquité obsolète. Le problème : il n'y a pas le marché et aucun fabricant ne s'y intéresse.

Ceci dit ça existe peut-être, mais comme moi-même je n'ai pas ce marché je ne m'y suis pas intéressé et n'ai pas l'intention de le faire, faute de temps.

En pratique : pour une aussi petite puissance solaire, il n'est pas certain qu'un régulateur soit vraiment utile... ;-)

_/)

23 juin 2008
0

PWM et découpage ...
C'est juste une question de vocabulaire.

Une régulation PWM est effectivement une technique "à découpage". Dans le cas qui nous occupe, il n'y a pas en sortie un organe de filtrage pour reconstruire du DC, mais c'est inutile puisqu'en sortie il y a un accumulateur qui ne se portera que mieux s'il est chargé en PWM à une fréquence bien choisie.

Le PWM est bien dans la lignée des régulations à découpage (presque) sans pertes.

Bien entendu il y a d'autres régulateur à découpage pour panneau solaire qui ont une pompe de charge permettant de faire travailler le panneau à son pic de rendement quel que soit l'ensoleillement.

24 juin 2008
0

ca confirme le bien fondé de mon choix
personnel de ne pas avoir de regulateur.
Ca a une contrainte, l'autre jour j'ai oublié de couper les panneaux et j'ai demande a mon fils d ele faire (2 heures d eroute,bof

23 juin 2008
0

Non , non ...

...si le régulateur coupe la charge , le panneau peut bien continuer à produire une tension ! cette dernière ne sera pas transformée en courant , le circuit étant " ouvert" et la puissance qui est le produit de la tension par le courant sera proche de zéro . En réalité seul le régulateur , quelque soit sa technologie , prélèvera le courant dont il aura besoin ( pas grand'chose ) pour assurer son propre fonctionnement . La tension fournie par le panneau ne sera pas utilisée , c'est tout ! Et ce qu'elle fasse 12 ou 17v !
Maintenant si le régulateur présente une anomalie ( C/C de son ballast par exple ) et bien la batterie risque d'être trop chargée , voire abimée ( HS ? )par le fait . Et tout ce petit monde risque de chauffer un peu mais de là à mettre le feu et faire chauffer les cables ... vous n'avez quand même pas 200m² de panneaux sur le pont , et normalement il devrait y avoir un fusible , on peut aussi imaginer une protection thermique , mais est-ce justifié ?

Phil.

24 juin 2008
0

?
Quelle "diode interne de chaque cellule" ?

_/)

24 juin 2008
0

Ah ?
Gilus, je découvre. Cette fonction "zéner" de coude de tension maximale est-elle consubstantielle à la structure même de la jonction semi-conductrice photosensible ?

24 juin 2008
0

Eureka ...
c'est vrai ça, je me souviens avoir fait ça quand on était môme avec les OA72 et consort, et même avec des transistors germanium décapés pour amplifier en même temps.

Bon, je viens de redécouvrir le fil à couper le beurre, faut faire remonter les souvenirs :heu:

24 juin 2008
0

Ah !
Je pensais que tu parlais de [/i]

Parce que avec des amis, on avait cherché en vain qui pouvait bien fabriquer des panneaux avec ce montage... et on a jamais trouvé ! ;-)

(en tout cas pas chez les fabricants connus... et reconnus, on en avait conclu que c'était un canular...)

_/)

25 juin 2008
0

Oui certe , GilusBleu...

...mais il n'empèche que circuit ouvert , il n'y a pas de courant ( ou un peu si un régul est en place) . Ceci vu de l'extérieur bien sûr !
Je ne parlais pas là de ce qui se passe au niveau de chaque cellule , où le courant se refermera sur son générateur dès le seuil de conduction atteint . Ce qui limite de fait le valeur de la tension fournie .
Ce n'est pas un effet zéner , le sens de conduction étant le sens direct de la jonction et le coude le seuil de conduction .
Au fait il me vient une question : quelle est la tension d'avalanche d'une cellule ? pas d'une diode éventuellement en // en inverse , j'avoue l'ignorer , au pif je dirais ~~6v ( silicium ) mais pas sûr .

Phil.

25 juin 2008
0

phil33
une précision sur les positions des réponses, quand tu regardes la liste des messages en tête de fil (sous le post d'origine) tu vois l'arborescence des messages et donc tu ne peux t'intercaler si quelqu'un (ou plusieurs) a déjà répondu, et donc tu viens après,

d'ailleurs n'étant pas sur de l'arborescence pour ma réponse j'ai mis ton pseudo pour interpelé sur le fait que c'est à toi que je répond,

concernant les BC107, ça marche c'est sur, c'était un TP en 1983 au bac, mais au final c'est cher et peut performant, et le poids :lavache:

25 juin 2008
0

Oui ben là ça marche ...

je faisais un peu pareil je descendais avec l'ascenseur et je cliquais sur le "répondre" du post , mais j'ai l'impression que ça ne marche pas quand je suis trop long ( je ne suis pas dactylo ! ;-) !!! )

Phil.

25 juin 2008
0

En pratique...
en court-circuit on mesure à la pince le courant nominal plus environ 10%... c'est d'ailleurs ce qui est indiqué sur la plupart des panneaux : I nominal et I en court-circuit. J'imagine que cette dernière valeur sans aucune utilité de production ne sert qu'à contrôler le panneau ? (ou à déterminer la puissance d'un régulateur fonctionnant en mode court-circuit) ?

Je n'ai pas mesuré avec précision, mais un panneau en plein soleil et en court-circuit ne semble pas chauffer plus qu'en circuit ouvert... en tout cas "à la main" ;-)

_/)

25 juin 2008
0

Effet joule
Phil, quand le panneau est en CC, à mon avis l'effet joule du courant qui passe, additionné à l'effet Joule du rayonnement thermique absorbé par la surface noire est égal à l'énergie totale du rayonnement.

Donc au premier ordre, l'échauffement du panneau sera constant et lié à l'énergie totale du rayonnement, que celle-ci soit convertie en courant qui chauffe ou en chauffage direct par absorption thermique.

Bon, je suis pas sûr d'avoir exprimé clairement ce que je veux dire :heu:

26 juin 2008
0

Pas sûr que
ce soit une bonne idée : la théorie exposée prétend :

[i]L'extraction systématique de la chaleur à l'arrière des modules photovoltaïques améliore l'efficacité opérationnelle du système, d'environ 10%. Cette combinaison contribue à un meilleur rapport coût-efficacité du système de cogénération. [/i]

Pour "extraire" la chaleur, il faudrait un fluide froid... dans cet exemple on prétend produire de l'eau chaude sanitaire, donc au minimum 50°C !

Côté production d'eau chaude, aucun doute, ça va fonctionner.

Par contre, les cellules du panneau sont maintenues "chaudes", ce qui ne peut que diminuer leur rendement... ils le disent d'ailleurs eux-même :

[i]L'efficacité d'un module PV est située généralement entre 8 et 15 %. L'accumulation de chaleur à l'arrière des modules PV réduit la production d'électricité de 0,4 à 0,5% pour chaque degré dépassant la température critique de 25°C. Etant donné que la structure des toits peut atteindre une température assez élevée (sup. à 90 degrés celcius), le rendement d'exploitation sera alors plus bas que la puissance nominale théorique annoncée. [/i]

Donc... plus de 50% de perte d'efficacité des cellules solaires à 90°C :tesur:

Il doit y avoir un truc qui m'échappe dans les arguments... :reflechi:

_/)

26 juin 2008
0

et c'est encore mieux...
...si ta pompe tourne grâce au panneau solaire! :-D

29 juin 2008
0

supercherie ...
le refroidissement c'est bien.

Mais le gain par réfraction de la pellicule d'eau est à mon avis une supercherie de pub, pour deux raisons:

  • la réfraction existe déjà grâce la plaque de verre (et elle est meilleure que celle de l'eau car l'indice optique du verre est plus grand que celui de l'eau)

  • la perte de puissance si le faisceau est incliné provient du fait que la surface de rayonnement capté est réduite par le cosinus de l'angle d'inclinaison et ceci ne change pas avec la réfraction.

Mais je peux me tromper ... :reflechi:

29 juin 2008
0

d"aprés l'inrormation
il semble même qu'ils pensent à faire circuler l'eau à l'intérieur du panneau, pour dissiper l'infra rouge essentiellement, l'U.V se perdant dans le verre !
Le photon pûre et dur?

Quoiqu'il en soit on réalise que ça bouge sacrément dans ce secteur!!

Bon vent!

29 juin 200816 juin 2020
0

théoriquement ... ?
En théorie et en pratique, un panneau incliné d'un angle X ne "voit" et donc ne peut capter l'énergie des photon que dans sa surface projetée cos(X). Un panneau incliné à 60° captera 50% de l'énergie de sa surface. Un panneau incliné de 90% capte zéro surface projetée du flux lumineux. Bien entendu, le panneau à 90% "verra" la luminosité du ciel et débitera un peu tout de même

La réfraction de l'eau n'a aucun pouvoir sur le fait que la surface apparente décroit avec l'incidence..

Par contre la continuité optique entre le verre et la cellule pourrait avoir un effet bénéfique en supprimant la réflexion partielle sur la face interne du verre (5% environ). Mais faudrait y mettre un liquide ayant l'indice du verre, ce qui n'est pas facile.

La suppression du verre de protection apporterait un gain de 10% environ (5% par face à traverser).

30 juin 2008
0

Certes, mais...
J'ai une tonne de doc la-dessus, c'est très intéressant et en effet assez performant mais :

  • C'est lourd et encombrant.
  • La fiabilité est encore loin d'être démontrée
  • Ne peut bien fonctionner qu'avec mécanisme de poursuite du soleil...

Donc inutilisable pour nos applications... qui consistent à produire de l'énergie à bord d'un bateau !

_/)

30 juin 2008
0

Moteur Stirling
Je m'y suis aussi beaucoup intéressé, et il y a eu (ça existe d'ailleurs toujours) un petit générateur de 800 watts extrêmement silencieux pour bateaux ne consomment que 0,7 litres de gasoil à l'heure et d'un rendement de 90%... à condition de récupérer la chaleur pour le chauffage.

Sous les tropiques on a besoin que de la production électrique, et le rendement tombe à 20%... ce qui est performant pour un moteur Stirling mais pas terrible pour un générateur !

_/)

30 juin 2008
0

Ca oui !
J'en ai installé et dépanné, il n'y a même pas d'isolation dans le cocon et ça ne fait pas plus de bruit qu'une machine à coudre au ralenti !

Dommage que ce soit aussi fragile...

www.whispergen.com[...]nology/

_/)

26 juin 2008
0

Non, mais
ils ne parlent pas de ce détail... mineur ? :-D

C'est sûr que les PAC sont d'une efficacité redoutable, surtout les dernières générations... mais la complexité et le prix ne sont pas négligeables.

_/)

26 juin 2008
0

Une curiosité technique (un peu HS)
Il y a une entreprise du Sud Ouest qui a mis au point un capteur à concentration (parabolique, axe horizontale)qui concentre sur des panneaux photovoltaiques , avec un système de refroidssement liquide. Résultat : il multiplie par le facteur de concentration l'efficacité couteuse d'un panneau photovoltaique et je crois qu'il utilise le liquide porté à une température très élevé pour faire tourner une pompe. En gros, car je peux me tromper. C'est prévu pour l'Afrique (electricité + pompage). L'asservissement est manuel, à la semaine.
Evidement, c'est pas utilisable pour un bateau, mais la concentration simple, peut être. Est ce que deux miroirs inclinés sur les bords d'un panneau avec l'angle ad hoc ne renforcerait pas son efficacité ?

26 juin 2008
0

saturation ?
Il doit bien y avoir un seuil de saturation de la diode photosensible si on augmente indéfiniment l'intensité d'éclairement, non ? (on supposera le refroidissement parfait !)

26 juin 2008
0

Bon là j'ai été trop long...

...à écrire , et le message est décalé vers le bas . goudspide :doc: y'a un truc que j'ai pas compris .

Phil.

26 juin 200816 juin 2020
0

Un peu de puissance.
Quand on regarde la courbe de puissance (35 milli-watts maxi quand même :-D ) on voit que 32,5 mW +/- 10% est atteint entre 1,5 V et 2,1 Volts. Ceci laisse une forte plage pour le réglage en tension de la chose. Il faut pour une batterie à 13,8 entre 6,57 cellules et 9,2 cellules! Plus une pour une diode de sécurité et les pertes en ligne.

Si on extrapole ce comportement à celui d'un panneau solaire un peu plus conséquent, on peut franchement se poser la question d'un régulateur à découpage intelligent ou pas.

Même si on est mal calé, l'énergie perdue est de l'ordre de 10 à 15%. Alors s'embêter avec un régulateur à découpage complexe...

D'autant qu'un petit régulateur de puissance modérée est aussi complexe qu'un gros, et qu'il n'est pas évident de trancher sur la technologie. Montage élévateur, abaisseur, mixte ou transfert d'énergie, mon préféré mais hélas avec un rendement de 80% maxi difficile à atteindre.

Finalement, un truc tout ou rien est une solution à ne pas négliger.

26 juin 2008
0

Ici...
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

Depuis, j'ai remplacé quelques régulateurs "classiques" pourtant en parfait état sur divers bateaux, et les proprios sont ravis du résultat ! :-)

Leur témoin impartial : le gestionnaire de batterie. ;-)

_/)

26 juin 2008
0

j'ai du mal ...
à suivre le vocabulaire !

Un "relai intelligent" qu'est-ce ? un relai mécanique avec une commande PWM à très basse fréquence de l'ordre du Hz ? Comme nos bons vieux "Statop" increvables des années 70 ?

Je n'ai pas de panneau solaire, donc je dis probablement une bêtise : je pensais naïvement qu'un régulateur PWM à découpage moderne a un relai fermé tant que toute la puissance est demandée en dessous de 14.5V de batterie (rendement 100%), puis, au moment de devoir réduire la puissance, un découpage PWM classique à semi-conducteurs (rendement 85-90%, mais on s'en fiche puisqu'il faut limiter l'énergie fournie).

C'est pas construit comme cela ?

26 juin 2008
0

à 20h47
Tili a indiqué pourquoi c'est pas la bonne solution ;-)

Faudrait que le relais maintienne la tension de boost pour ne rien perdre du soleil disponible.

26 juin 2008
0

Ca existe :
même si ce n'est pas l'usage habituel : un relais de couplage automatique type Cyrix...

_/)

26 juin 2008
0

Bien d'accord... mais :
Si on considère deux extrêmes, petite installation avec petite batterie et grosse installation et grosse batterie :

  • Une batterie de 70 Ah et un panneau de 20 watts : régulateur amha superflu !

  • Une batterie de 500 Ah et un panneau de 50 watts... régulateur également superflu !

  • La même batterie de 500 Ah mais avec 300 watts de panneaux solaires... il devient quand même intéressant d'optimiser la source d'énergie.

Ce que je reproche au "régulateur tout ou rien" : ceux que j'ai eu l'occasion d'essayer déconnectent à 14 volts et se reconnectent à 13 volts. Plus la capacité est grande, plus le délai entre la connexion et la déconnexion est grand, ce qui fait que par une belle journée ensoleillée on perd facilement la moitié de l'énergie disponible... sauf si la batterie est vraiment à plat, auquel cas on n'atteint jamais la tension de consigne. Mais si cette tension est atteinte, ça coupe au lieu de continuer à charger...

Ce n'est pour moi pas un "régulateur", mais tout au plus un "appareil de sécurité destiné à éviter toute surcharge"... ce qui de ce point de vue fonctionne très bien ! ;-)

_/)

27 juin 2008
0

Justement non !
la majorité des chargeurs basiques 3 étapes stoppent le mode "boost" (au dessus de 14 volts) pour passer en mode "floating" à 13,6 volts... ce qui ne charge presque plus rien.

Les chargeurs basiques (un peu plus) évolués maintiennent la tension "boost", cela est généralement appelé "phase d'absorption" maintenue jusqu'à 10% de l'intensité nominale... ce qui n'est toujours pas suffisant pour obtenir une charge optimale, même si c'est "moins pire".

Certes un peu plus onéreux : les récentes générations de chargeurs à trois ou quatre étapes, généralement programmables pour chaque usage et pour chaque technologie de batteries, en tenant compte du cyclage, de la température, de la tension...

Encore que ce qui est vraiment onéreux ce n'est pas un chargeur sophistiqué mais bien les batteries qui maltraitées sont à remplacer bien avant leur durée de vie normale...

Ceux qui remplacent le parcs de batteries trois fois moins souvent en ayant un système de charge optimisé ne sont plus à convaincre.

Concernant les régulateurs pour panneaux solaires, on trouve les mêmes technologies sophistiquées que ces chargeurs.

Ces derniers ne sont certes pas justifiés pour une mini installation basique, mais sont très rentables pour les plus grosses installations, et du coup pas si chers que ça... et à l'usage moins chers que les machins basiques.

_/)

27 juin 2008
0

ce sont des relevés...
...sur un truc existant.
Il est fort possible que par conception ce soit 3 diodes en série ce qui expliquerai la tenue en tension inverse qui est très élevée et supérieure à -60Volts

En général, la charge de la batterie 1,2V est en direct via une résistance de protection et l'éclairement de la led se fait au moyen d'un dispositif oscillant doubleur de tension. Il y a un petit circuit imprimé avec une électronique noyée sous une goutte. J'ai aussi un matériel plus ancien ou la fonction était réalisée avec un circuit à sept transistors.

30 juin 2008
0

limité
en ampérage!
Il y a même des circuits "pensant", mais pour des mili A !
Là , AMHA , on est trop "lourd"!
Bon vent

22 juin 2008
0

voici l'adresse de la notice du regulateur

www1.produktinfo.conrad.com[...]-fr.pdf

22 juin 2008
0

je lis comme toi...
à 13,7v le régulateur coupe la charge.

Rien ne se crée, tout se transforme... quand le le régulateur se coupe et que les panneaux continuent de "produire", cela se transforme en "chaleur" dans le cable qui relie les panneau or régulateur ?

23 juin 2008
0

Merci...
tikilum pour les explications, c'est tres clair.

23 juin 2008
0

types de régulateurs
Fred, visiblement, tu ne connais pas tous les types de régulateurs. Les régulateurs solaires les plus vendus ne sont ni à découpage, ni à perte d'énergie! Les petits régulateurs vendus chez Conrad ne dérogent pas à cette règle.

Certains régulateurs solaire "low cost" se contentent de mettre en circuit ouvert ou de court-circuiter le panneau solaire une fois la tension maxi atteinte. D'autres, un peu plus intelligents, et plus courants aujourd'hui, déconnectent ou court-circuitent régulièrement le panneau quand il débite trop, pour réguler le courant moyen (~1 fois par seconde, parasitage assuré).

Et pour "etap", quand un panneau est court-circuité temporairement par son régulateur, il ne produit quasiment plus d'énergie, donc aucune énergie à dissiper, ni dans les fils, ni dans le régulateur. Pareil, bien évidemment, quand il est mis en circuit ouvert.

Leon.

23 juin 2008
0

P.S.
Pour ma défense, je dois préciser que je ne travaille qu'avec des fournisseurs... sérieux ! ;-)

Il y a bien longtemps que je ne regarde même plus les m...es que proposent certains sites de VPC !

_/)

23 juin 2008
0

Désolé, sur le fond,
tu as peut-être raison, mais ceci ne justifie pas la virulence de tes propos. Ne pourrions-nous garder un peu de retenue et éviter les jugements à l'emporte pièce?

RV

23 juin 2008
0

Erendil, ton goût immodéré
de la polémique va finir par te jouer des tours, autant pour ta crédibilité que pour ta santé...

Dans le post auquel tu réponds, je répondais à notre ami Leon sur mes connaissances des différentes technologies de régulation.

[i]Il faut parfois prendre la peine de lire les questions.[/i] Désolé d'être en retard, mais la question [i]Tilikum, que conseilles tu comme regulateur pour deux panneaux de 10 watts chacun ?[/i] m'était (me semble-t-il) adressée, et j'ai six heures de décalage horaire.

Alors merci de cesser de déformer mes propos lorsque tu es à court d'arguments.

Pour répondre à Etap, pour une si faible puissance on devrait pouvoir trouver un régulateur entre dix et vingt euros. Pas besoin d'un régulateur de 8 A pour réguler moins de deux ampères. Sauf s'il est prévu d'ajouter des panneaux par la suite, auquel cas il est intéressant d'anticiper avec un régulateur un peu plus gros pour ne pas jeter un trop petit.

A propos des sites VPC, il n'y a aucune concurrence avec les pros : le bon matériel y est aussi cher qu'ailleurs et parfois plus. Il n'y a que le très bas de gamme qui n'est pas cher... et souvent ça donne justement du boulot aux pros !

_/)

23 juin 2008
0

Sites VPC
T'as oublié ceux pour les condoms parfumés ?

Rappel : on parle sur ce fil de régulateurs pour panneaux solaires !

_/)

23 juin 2008
0

faut le dire
c'est là

www.condozone.fr[...]40.html

:heu:

ça fait longtemps qu'il n'y a pas de "hors sujet", alors j'ouvre la boite

;-)

ps: il y tout et j'ai testé, sont bien , :pouce:

23 juin 2008
0

Régulateurs "low cost"
Fred, que reproches-tu à ces régulateurs "low cost"? Certes, ils peuvent créer un peu de parasites.

Mais de là à les qualifier "d'horreur" et de "merde"...

Pour un total de panneaux solaires aussi faible, il serait dommage d'installer un régulateur "intelligent" à découpage, qui alourdirai sérieusement la note. Ces petits régulateurs sont très simples, et sans doute fiables dans le temps. D'ailleurs, le type de régulation de charge "hacheur lent" est utilisée dans l'industrie, avec des vieux chargeurs ayant une durée de vie conséquente en utilisation intensive.

A moins que tu ne connaisse des régulateurs de faible capacité (genre 5A maxi) intelligents et à bon prix... Auquel cas je suis preneur de l'information!

Tu conseilles à Etap des régulateurs entre 10 et 20 euros, mais de quelle technologie? Les petits régulateurs à prix raisonnable que je connais sont soit des "tout ou rien" (connexion et déconnexion en fonction de la tension), soit des "hacheurs lents" avec des cycles "connecté puis déconnecté" de l'ordre de la seconde, soit des "hacheurs rapides" (=PWM) avec des fréquences de plusieurs milliers de Hz.
Mais je n'en connais pas à découpage, c'est à dire à courant de sortie continu mais sans perte, à prix raisonnable. Si tu as trouvé la perle rare...
Le modèle PWM (=hacheur rapide), lui, peut injecter pas mal de parasites, beaucoup plus que le "hacheur lent".

Merci d'avance pour les infos que tu pourras nous apporter.

Leon.

23 juin 2008
0

PWM - parasites
Comme je le disais plus haut, les régulateurs PWM ont le désavantage d'injecter des parasites dans le circuit 12V du bateau. Si c'est mal filtré, on peut entendre un petit sifflement dans les haut parleurs. Je préfère à la rigueur le "hacheur lent". Les vrais régulateurs que je qualifie de "à découpage" (y compris les MPPT) n'injectent pas du tout de parasite (courant parfaitement continu), et en théorie peuvent charger plus pour un ensoleillement identique (tension de panneau potentiellement plus élevée que tension batterie). Ils sont aussi beaucoup plus cher.

A mon bord, j'ai un "PWM" low cost. Si trop de parasite (dans le HP de la VHF), j'arrête le régulateur.

Leon.

24 juin 2008
0

phil33 tu est imprécis.
Au sujet de l'amont :
Un panneau solaire est un générateur de courant.

Si le panneau est hors circuit, le courant généré se referme, cellule par cellule sur lui même, au travers de la diode interne de chaque cellule. Et en sortie, on monte en tension à la valeur maximale de la somme des coudes des diodes.

Il chauffe un peu sans plus. C'est pour cela que certains dispositifs préfèrent mettre le panneau en court circuit quand on ne désire pas prélever d'énergie: moindre échauffement.

24 juin 200816 juin 2020
0

Chaque cellule
est constituée d'une diode de conception.
Pour plus de détail : le lien

(je ne parle pas de l'éventuelle diode de court circuit que l'on serait suceptible d'ajouter, cellule par cellule, pour améliorer les performances en cas de cellule cachée dans un montage série.)

www.lei.ucl.ac.be[...]ele.htm

24 juin 2008
0

C'est dans la conception même de la cellule.
Il y a bien longtemps, on pouvais faire une cellule photo voltaïque avec une diode germanium type OA72 en grattant la peinture noire qui la recouvrait.

25 juin 2008
0

Et autre chose que je ne sais pas ...

...c'est comment positionner une réponse à un endroit précis , ça m'agace des fois ça marche et des fois ça marche pas , deux ou trois positions plus bas ! why ?

PS. les BC107 et consorts en meulant le haut du boitier ça marche aussi ! ;-)

Phil.

25 juin 2008
0

Merci goudspide ,

pour essai....

25 juin 2008
0

Pour ce qui est de mettre la sortie en C/C..

...il y a quand même un truc qui me turlupine ...
Comme tu l'as dit très justement , Gilusbleu , c'est un générateur de courant , mais même court-circuité un générateur de courant produira toujours un courant , pas plus mais pas moins .
Comme la diode et le générateur de courant sont physiquement confondus ( seules les mathématiques les dissocient pour en expliquer le fonctionnement ) le courant passera toujours par la résistance ( elle aussi confondue mais c'est vrai , dépendante du courant ) de la diode , ce qui provoquera un échauffement par effet Joule .

Mon raisonnement tient-il la route ou me suis-je foutu dedans ? :tesur:

Je n'ai pas de panneau sous la main pour faire la manip de mesurer le courant de C/C, de plus il faudrait la pince ampèremétrique de Tilikum ( au secours Tilikum) ça je n'ai pas non plus , pour faire un C/C sans y intercaler un ampèremetre avec shunt .

Par contre la mise en C/C peut être utile pour éviter toutes surtensions dues à des charges électrostatiques de tous poils , qui pourraient faire passer les jonctions en avalanche non controlées et destructrices .

Phil.
un peu long je sais et certains me conseilleront de laisser voler les diptères...
:jelaferme:

25 juin 2008
0

10% en plus ...

...c'est en effet assez peu .Merci Tilikum pour la rapidité de la réponse :pouce:
Normal pour un générateur de courant , faites ça avec une batterie :non: , ça va faire plus de 10% ! ( faut pas le faire , hein , c'est pour parler !...)
Par contre en circuit ouvert dès que la tension va dépasser le seuil de conduction , les premiers électrons qui vont franchir la barrière de potentiel ~~0.5V vont me semble-t-il inhiber l'effet photovoltaÏque de sorte que le courant interne ne sera jamais destructeur , le courant étant négligeable en dessous de ce seuil , seuil qui n'est pas marqué (angle sur un une représentation en abscisses/ordonnées , mais une courbe progressive si on "zoome" sur l'"angle" . Je pense que le rayonnement IR doit plus chauffer le panneau que le courant qui le traverse !
Au fait le seuil de conduction direct d'une jonction silicium baisse , je crois ,de 2mV par °celcius ,heu ! de mémoire ...et je commence à ne plus me souvenir pourquoi je n'ai plus de mémoire
:-D

Hors sujet avant d'aller bricoler sur le bateau : vous savez pourquoi il vaut mieux être alzeimer que parkinsonnien , et bien alzeimer oublie de payer alors que parkinson renverse tout avant d'avoir bu ! aller , je vous l'avais dit , totalement hors sujet :-D

Phil.

25 juin 2008
0

et de là cette idée d'avenir!!
www.synergy-space.com[...]dex.php

surtout utile sur un portique !
A bricoler?
Bon vent

26 juin 2008
0

le truc ? ...
On peut pifométrer qu'il faut récupérer les calories du panneau avec de l'eau de refroidissement à basse température et grand débit, par exemple injectée à 10°C et réchauffée par le panneau à 15°C, puis utiliser une pompe à chaleur pour récupérer les calories de cette eau.

Un peu comme les pompes à chaleur qu'on met dans les maisons en pays froid pour produire de l'eau à 60°C pour chauffer la maison en utilisant les calories de l'eau de la nappe phréatique qui n'est que à 10°C en hiver et qu'on rejette dans la nappe à 5°C.

Me gour'je ?

29 juin 2008
0

c'est un peu ce qu'on pensé certains:
www.synergy-space.com[...]dex.php

et peut être à bricoler aussi?
Bon vent!!

29 juin 2008
0

Avant d'arriver
au bout du texte, je me faisait la réflexion [i]mais le vitrage va se couvrir de calcaire ! [/i]

Mais ils ont dû s'en apercevoir eux-mêmes, puisqu'ils pensent utiliser de l'eau déminéralisée... :tesur:

Il y a quelques années, j'avais bricolé un montage expérimental de refroidissement avec un panneau de 45 watts, mais en faisant circuler de l'eau de mer dans un serpentin sous les cellules... résultat positif de +10% malgré la conso de la pompe, mais poids prohibitif. Le serpentin en cuivre n'aurait pas duré longtemps et le cupronickel bien trop cher.

Aurais-dû déposer une demande de brevet ? :oups:

_/)

29 juin 2008
0

et pour se résumer:
fr.wikipedia.org[...]3%AFque
en sachant que le "cout" énergétique de la fabrication des cellules demande 3 ans de fonction pour être "remboursé"...mais qu'un panneau de 350 km2 couvre théoriquement les besoins énergétiques du globe!!!
Avec mon 1/2 m2...fais ce qu'peux!!!

29 juin 2008
0

théoriquement....
dès le changement de cosinus l'eau qui ne va pas couler parallèlement - à forte échelle!- va faire une suite de sillons, chacun ayant une courbure qui peut modifier l'angle d'entrée et de sortie du rayon!
Peu de chose mais multipliée et donnant peut être l'effet retrouvé?
(Je ne connais pas la réalité de ce type d'information précisément sur ce site mais en ce qui m'est plus familier comme secteur de connaissance j'ai pu apprécier leur pertinence , leur éclectisme et la qualité des informations données...-[ encore plus flagrant dans le désert culturel de La Caraïbe où les publications sont pour milliardaires curieux]- ce pourquoi je me suis abonné a leur flux !
Bon vent!

29 juin 2008
0

Meilleur rendement que le panneau photovoltaïque
c'est un miroir parabolique chauffant un moteur Stirling qui entraîne un alternateur. C'est environ 2 fois plus efficace !

Il y a eu des réalisations, dont une décrite dans un numéro de "Système D" des années 6O.

30 juin 2008
0

Bien sûr Tilikum
mais puisque il s'agissait de rendre compliqué quelque chose de simple pour améliorer le rendement, le coup du Stirling m'est revenu à l'esprit.

Ceci écrit, le moteur stirling m'intéresse beaucoup ...

30 juin 2008
0

un avantage cependant.
Le bruit très faible pour une machine thermique.

26 juin 2008
0

Francois 260 ,Sur un aspect théorique plus il y a de photons

...qui "arrosent" le panneau ( à surface égale) et plus il y aura un courant important .(plus d'électrons en goguette pour un ensoleillement donné )
En positionnant des miroirs comme il faut on doit pouvoir augmenter la surface apparente de "captage" des photons et les renvoyer sur la surface active .
Un capteur parabolique doit être très efficace pour ce faire , l'élévation en t° c'est en somme les "dégats colatéraux " ...
Avec des miroirs plans ça doit marcher aussi , mais moins efficace sans doute .
Autre chose il faut tenir compte de l'angle et de l'ombre que vont faire ces miroirs s'ils sont placés au dessus du plan du panneau mais verticalement je suppose , pas évident de bien positionner ça sur un bateau !(ni à terre d'ailleurs)
Si les miroirs sont placés dessous , le panneau devra être à l'envers et il devront former une parabole , l'idéal serait alors un "panneau 1/2 sphérique (!)" . Pas évident non plus sur un bateau ! à terre peut être mais qu'est-ce qui est le moins cher un (des)panneau(x) de surface équivalente ou des miroirs avec tout le tremblement pour fixer tout ça . Et qui fait les vitres ?:-)
Affaire à suivre mais les plâtres seront peut être longs à essuyer ;-)

Phil.

26 juin 2008
0

Si si robert , c'est clair...

... . Un bémol quand même à mon avis , mais je ne connais pas les % , les UV par exple ne vont pas directement chauffer le panneau par rayonnement mais convertis en courant par le panneau , ils participent à l'élévation de la t° par effet Joule (et il en va certainement de même pour d'autres longueurs d'onde ds le spectre utilisables par le panneau )
Il devrait donc y avoir une différence entre C/C et circuit ouvert mais de combien ??? je n'ai pas la réponse .
En fait le rayonnement utile arrache des électrons à la dernière couche , ces derniers en se balladant augmentent la t° de la matière , ce qui agite un peu plus les électrons sur leur orbite qu'ils quittent donc plus volontier , la seule qui les empèche de circuler à l'extérieur c'est quand le circuit est ouvert .
Ce qui des empèchent de circuler à l'intérieur c'est la barrière de potentiel de ~~0.5V de la jonction ( valeur qui diminue de 2mV par degrès et donc diminue le "stock" d'électrons disponibles pour le circuit extérieur éventuel ), tous ceux qui participeraient à augmenter cette valeur "passent" par la diode ( la jonction), là on rejoint gilusbleu .
Le "stock" d'électrons agités "qui ne passent pas" se recombinent sur place , ils sont évacués par le circuit extérieur si ce dernier est fermé et là on peut parler d'effet Joule .

Et ds le fond ça ne change pas grand'chose , non ?
:heu:

Phil.

26 juin 2008
0

décalage ?
phil, ton message est au bon endroit, remonte au début de la page pour voir l'arborescence (la partie écrite en bleu), tu verra qu'il est à la bonne place ;-)

26 juin 200816 juin 2020
0

Caractéristiques d'une cellule.
J'ai démonté un de mes éclairages de jardin à 1,5€ pièce et j'ai testé la cellule.

En plein éclairement, plein soleil elle donne un courant de court circuit de 20mA (le milliampèremètre directement sur ses bornes)
Pour la diode le coude à 21°c est vers 2 volts. Voir courbe. Par contre j'ai été surpris de voir que cette cellule semble ne pas avoir de coude inverse. Elle supporte allègrement -60volts sous un courant inverse de 6mA environ.

26 juin 2008
0

en pratique ...
Faut revenir au cas réel mesuré: j'ai lu ici et là que les mesures montraient jusqu'à 10 à 20% de gain avec un régulateur traquant le point de fonctionnement idéal ... mesuré par l'utilisateur, pas par le fabriquant :heu:

J'ai un peu la flemme de retrouver le lien, qui est sur H&O.

26 juin 2008
0

attention à comparer ce qui est comparable.
Ici tilikum tu compares un régulateur classique je suppose à découpage avec un même régulateur, )donc au pertes électroniques identiques, sauf améliorations technologiques) mais équipé de l'intelligence MPPT.

Donc cette intelligence permet de se mettre au maximum de la puissance disponible. En regardant les courbes plus haut on peut aller jusqu'à 20% pour un système pas mal adapté voir plus si le système est franchement désadapté. (c'est ce qui est décrit en anglais avec les 40% de pertes)

Supposons maintement un bateau équipé d'un régulateur tout ou rien sous la forme d'un relais intelligent; sans découpage.
Dans ce cas le rendement électronique est de 1 et on subit seulement la désadaptation de la courbe du panneau. Donc un rendement énergétique convenable pour un petit bateau dont le challenge est de recharger une batterie de 70Ah en 2 ou 3 jours.

Quand a aller vers un régulateur à découpage simple ou mieux, le prix est dissuasif et il semble préférable de mettre les 10 ou 20% de plus dans la surface du panneau avec l'inconvénient de l'encombrement.

En fait le MPPT semble adapté à la production d'énergie sur une unité dont la consommation et le parc batterie sont conséquents. Et dès que l'on parle régulateur solaire à découpage alors c'est sur, il n'y a pas à hériter il faut franchir le pas et aller vers le MPPT.

26 juin 2008
0

je vois plus basique.
Un relais : en dessous 13,8V ou 14,4 (Suivant technologie) fermé, au-delà ouvert. Se réarme à 12,XX volts ou quand il y a une demande d'énergie importante.

Je ne sais pas comment sont fichus les convertisseurs du commerce ils seraient plutôt du type "Boost" c'est à dire self en série et commutation à la masse.

27 juin 2008
0

on n'est pas dans le fin du fin.
On parle de charge lente à faible courant avec phénomène de polarisation faible. Et à la limite c'est une charge un peu plus forte que celle d'entretien. Le but est d'éviter d'aller trop loin.

Petite énergie et recharge lente.

26 juin 2008
0

Tout ou rien ...
c'est pour ça que je faisais allusion à nos vieux "statop" à relai: c'était une régulation analogique précise et réglages PID, PWM à relai mécanique (perte =0%) , avec une périodicité de quelques secondes, ce qui serait pas mal pour éviter les inconvénients que tu cites, et très bien adaptée aux systèmes à grosse inertie comme la charge des batteries.

Mais un "statop" PID-PWM à relais mécaniques et fiables c'est très cher ! Comme tout système mécanique fiable ... encore plus cher qu'un MPPT probablement :heu:

27 juin 2008
0

C'est une information intéressante,
Et qui me permet effectivement de comprendre ce que j'avais remarqué l'année dernière, bien que je n'atteignais pas les 14v, mais seulement 13v et quelque. Mais effectivement, j'avais remarqué qu'il débitait parfois 1A au lieu des 4A attendus dans ces circonstances, alors que la batterie ne m'apparaissait pas "à bloc", mais plutôt autour de 80% (je n'ai pas grand chose pour le savoir, simplement je mesurais la tension aux bornes de la batterie, panneau déconnecté, et je trouvais quelque chose comme 12,7v).

Cela ne m'a pas posé de problème, sauf les quelques fois où j'avais besoin de mon parc de batteries chargé à bloc, par exemple avant une nav de nuit en cotière, donc avec feux, ordi et tout le tralala.

A part changer de régulateur, quel peut être la solution pour optimiser ce truc ? Nous avions parlé de la solution de supprimer la sécurité "anti surchauffe" dont la notice parle (modèle basique conrad offert avec le panneau).

Est ce que c'est une solution, ou est ce que cela n'a rien à voir ?

Est ce que, dans ce cas, il n'est pas dangereux de supprimer le régulateur, alors que la batterie est quand même pas loin de sa pleine charge ?

Ma situation est intermédiaire par rapport aux exemples cité : 2 batteries 70A et un panneau 85w.

Qu'en pensez vous ?

Jacques

27 juin 2008
0

il va falloir ouvrir un autre fil.
De la technologie de charge des batteries; le boost est-ce utile? Et peut on charger convenablement une batterie en arrêtant la charge à 14,XX volts?

Je me pose un certain nombre de question qui se résumeraient à : Ou sont les limites du marketing et de l'utilité d'un chargeur avec des fonctions aux noms anglos-axons ronflants.

(Mis à part le prix mon pov Monsieur, on n'a rien sans rien! ) :-D

27 juin 2008
0

Une question à se poser serait :

... quelle régulation pour quelle batterie , quelle conso. et pour quel panneau ?
Il me semble que si le panneau est largement sous dimentionné (ou situé ds une zone réputée peu ensoleillée) par rapport à la batterie et à la conso., il est souhaitable d'avoir un système de charge "qui n'en perd pas une miette"
Maintenant , si le panneau est correctement dimentionné , voire surproducteur une régul. plus simpliste peut être suffisante . On peut en perdre , il y en a trop ! bien sûr là on optimise pas ...
Chaque cas étant un cas particulier en terme de surface disponible et de consommation , il faudrait étudier cas par cas , et je passe sous silence le coté financier des différent choix .

Phil.

27 juin 2008
0

Une chose m'étonne...

... gilus bleu , c'est la tension du coude à 1.5 ~~ 2.1V , pour le silicium c'est 0.5 ~~0.7V , alors soit ils ont dopé le truc pour élargir la barrière de potentiel (?), soit il s'agit d'un groupe de 3 cellules en série non dissociables physiquement .
Il ne faut pas oublier que ces cellules sont des tinées , in fine , à alimenter une LED qui ne se contentera pas de 0.7V !
La tension inverse est effectivement assez haute ,~~60V selon ta mesure , ce qui pourrait accréditer la deuxième hypothèse .
Qu'en penses-tu ?

Pour ce qui est de la saturation , robert j'imagine que oui bien sûr .

Pour ce qui est du régulateur ,effectivement ça fait réfléchir !

Phil.

30 juin 2008
0

Oui , doubleur de tension ,

...à transistors ! ça existait en je ne sais plus quelle année pour alimenter les autoradios en 12V à partir des batt 6V à l'époque ou les deux tensions cohabitaient (1967 ~~)!! Quand tu dis matériel plus ancien , si c'est le même :-) !
Bon à l'époque c'était ça ou le truc à vibreur !

Phil.

23 juin 2008
0

Pour toi, Etap
J'ai le même régulateur depuis trois ans. Je l'utilise avec un panneau 85 w.

Contrairement à ce que t'annonce Tili, qui ne parle pas de la même chose, tu ne dépasseras jamais 13,1 v avec ce régulateur.

Tu as trois leds sur le régulateur. Celle d'en bas, qui t'indique que le panneaux débite, celle du milieu, qui t'indique que les batteries sont chargées, celle du haut, qui t'indique une surcharge (en pratique, que rien n'est branché en sortie du régulateur).

2 x 10 w, c'est vraiment pas beaucoup. Cela ne te permet que de maintenir en charge un batterie. En gros en méd, mes 85 w me donnent 4 A/h, soit une 40aine d'A/h par jour. Tu devrais donc compter sur une 10 A/h par jour avec ton installation.

Garde ton régulateur, qui va tout à fait pour ton installation, et si tu veux faire quelque chose, complète ton installation avec un panneau plus gros.

Toujours à titre de comparaison, avec 85 w, je suis autonome en croisière (éclairage, feux avec modération, électronique et PC portable, sans compter tous les chargeurs des téléphones, APN et autres MP3). Mais c'est ric-rac. J'ai 2 x 70 A en batteries, après une nuit de nav, je commence à racler le fond, et s'il fait mauvais le lendemain, je suis embetté. Possible que cette été j'ajoute une batterie et un autre panneau 85 w, afin d'avoir plus d'autonomie pour ne pas être coincé en enchainant le nuits de nav.

Jacques

23 juin 2008
0

Pour Erendil
Merci Jacques pour tes infos.
Les 2x10 watts sont un compromis entre mon utilisation et la place disponible à bord (il s'agit d'un Etap 21i).

En consommation, j'ai uniquement un loch-speedo + un pilote. J'utilise le bateau tous les samedis. Les panneaux ont donc 6 jours pour recharger la batterie (au pire, j'ai un petit chargeur de batterie pour compléter la charge)

PS: C'est quoi ton cata ?

23 juin 2008
0

Erendil ?
C'est un "Profil 99", dessiné par Eric JEAN, du Cabinet marseillais PROFIL en 1986.

Nous l'avons construit avec une bande d'amis en 1988, et il fétera donc à la fin de l'année ses 20 ans...

Pour revenir aux panneaux, je n'ai pas fixé mon panneau 85w. Je le balade sur le trampoline et les roofs en fonction de la route et du soleil.

Le cadre est percé pour l'attacher quand il y a du vent (il s'envole à partir de 25nd...).

Cela peut être une solution pour toi. Le panneau est rangé en nav, et sorti au mouillage.

Tu verras, l'electricité facile crée vite de nouveaux besoins...

Jacques

23 juin 2008
0

Encore une ?
[i]Contrairement à ce que t'annonce Tili, qui ne parle pas de la même chose, tu ne dépasseras jamais 13,1 v avec ce régulateur. [/i]

J'annonce quoi au juste ? Je ne fais que relever ce qui est annoncé noir sur blanc dans la notice du fabricant : il y a le choix entre 13,7 et 14,1 volts

  • 13,7 volts est une tension de floating
  • 14,1 volts est une tension de charge efficace.

A 13,1 volts, on ne charge pas grand chose... sauf en début de charge, et la batterie ne sera jamais totalement chargée.

_/)

23 juin 2008
0

13,1 volts 4 A...
Ca fait 53 watts... j'avais cru comprendre que ton panneau faisait 85 watts ?

Cherchez l'erreur...

_/)

23 juin 2008
0

Comme d'hab'
Tu n'as lu que ce qui te "semblait coller" avec tes convictions, le reste étant sans doute inintéressant à tes yeux ?

Je suggère une petites recherche sur le site, car là, je commence à fatiguer...

[i]dont' feed the t....[/i]

_/)

23 juin 2008
0

C'est bien ce que je dis
Je parle de ce que j'ai mesuré, toi de la notice.

C'est bien l'intérêt d'un forum, confronter la réalité aux discours des vendeurs (je parle bien entendu du rédacteur de la notice).

Encore une fois, parce que je regrette d'avoir du mal a m'exprimer, je n'ai pas l'intention de blesser quiconque. Ce n'est pas forcément partagé, vu le tombereau d'insultes que j'ai reçu d'un pro de ce forum sans que lui-même ne sache parfois pourquoi.

Mon propos est simplement de dire et de rappeler qu'il y a d'autres solutions que le plus cher pour équiper un voilier qui navigue le we.

Bien sur, encore une fois, qu'un wally ou qu'un passoa 50 seront "mieux" qu'un fantasia. Mais est ce cela donne tort à celui qui se fait plaisir avec son fantasia ?

Enfin, pour comprendre, ce régulateur donne 13,1 volts en 4 A. Ce n'est pas les 4A qui chargent la batterie ?

Jacques

23 juin 2008
0

Je crois que c'est toi même qui me l'avait expliqué.
Ce n'est pas une histoire que 85 w c'est à midi dans des conditions d'ensoleillement quasi théoriques (genre soleil au zénith en zone tropicale ?). En bref, que c'est une puissance théorique inatteignable en pratique ?

Je navigue en med, et 4 A/H, c'est une moyenne sur la journée.

Ce qui est certain, c'est que je n'ai jamais vu 5A. Peut être 4,5 A, quelque chose comme cela.

Jacques

23 juin 200816 juin 2020
0

Le sien est...
....De ce type:

23 juin 2008
0

à force d'asticoter les pros du forum....
certain finiront par les dégoûter de participer à celui-ci et qui sera comme des c...s ???
ce sera bien dommage car il faudra passer par les pros ?qui peuplent nos ports , et qui n'arrivent pas à la cheville de til, jp , et les autres... qui sont à la fois très bons et désintéressés et en plus marins et pas marchands de soupe
hug, j'ai dis!

23 juin 2008
0

En plus de la compétence
certains pros du forum (dont Tili) ajoutent une couche de magnanimité, de zénitude, de patience, de correction, de rigueur, de gentillesse, de ......

Quoi ? J'en fais trop ?

En tous cas pas de quoi sensibiliser leurs oreilles aux sirènes de la vindicative polémique.
Hein, c'est vrai ?
Mais p'têt qu'en chatouillant bien ????

23 juin 2008
0

STP,
Je m'associe pleinement à ton intervention.
Certains n'ont sans doute pas assez de temps libre pour naviguer suffisamment et ainsi perdre de leur hargne.
Merci Mr Til pour tous vos bons conseils que j'ai déjà eu l'occasion d'apprécier in vivo.

23 juin 2008
0

STP
On ne peut pas etre plus en accord avec tes dires...!!
Une etoile!!
Et une constellation entiere pour Fred qui en a depatouillé plus d'un ici (dont moi!! :-) )

23 juin 2008
0

j'espere en effet que Tilikum qui est dans le top 3
des contributeurs de ce site ne sera pas decourage par les polemiques.
sinon la solution que j'avais retenue pour mes 2 panneaux a ete de ne PAS utiliser de regulateur, à moins que la technologie ait evolue (je crosiq ue oui d'ailleurs ) les regulateurs utilisent un peu d'amperage alors que les panneaux sont deja peu puissants.

Quand je quitte le bateau pour plus de 2 ou 3 jours je coupe les panneaux, j'ai un switch.

Quand je suis a bord, les panneaux sont on et j'adore consulter mon moniteur de batterie xantrez.

les batteries sont AGM, 3 X 32 AMP dont 2 en // pour le service
l'AGM de demarrage est un modele optimisé demarrage et les 2 autres optimisees service. Dans les 2 cas, je ne mettrai plus jamais de ces trucs archaiques plein d'acide liquide dans mon bateau
;-)

24 juin 2008
0

Pauvre Etap !
Je ne suis pas sûr que tu ais la réponse maintenant...
Alors je vais essayer de t'aider

Synthèse (d'un non spécialiste en électricité, mais un peu en décryptage de polémiques du forum ;-)) :

  • la tension mesurée à 13,1 volts est normale.

  • quand la batterie sera chargée, le régulateur cessera de l'alimenter

  • si le régulateur défaille, la faible puissance de tes panneaux ne fait pas courir de risque à ta batterie.

  • même s'il n'est pas d'une technologie dernier cri, ton régulateur n'a aucune raison de ne pas fonctionner.

Ma conclusion (toute personnelle) :

Compte tenu de la faible puissance de tes panneaux, un régulateur plus perfectionné, et surtout beaucoup plus cher, ne te serait d'aucune utilité.

Et si tu veux vraiment accroître ta production électrique, il serait plus judicieux d'investir dans un panneau plus puissant.

24 juin 2008
0

Dans le cadre de la polémique
Et sans vouloir dénigrer le compétences des uns et des autres, il ne faut pas perdre de vue que tout le monde n'a pas le besoin (ni peut-être les moyens) d'investir dans la haute technologie.

Il faut tenir compte de la façon dont on utilise son bateau.

Faut-il conseiller au propriétaire d'un bateau de 6 à 9 mètres naviguant essentiellement le week-end d'investir dans un frigo avec refroidissement à eau de mer ???!!!! :reflechi:
:-D :-D :-D

24 juin 2008
0

bien sur que non
investir dans un frigo à eau pour une utilisation en week end

tout comme un panneau solaire ou une éolienne

si les moyens sont limités et pas de place disponible à quai, une batt à balader le fait très bien,

amha ;-)

24 juin 2008
0

Ben oui
Et puis chacun peut choisir de claquer son fric dans ce qu'il veut.

Pour moi, je préfére avoir dépenser mon pognon dans un superbe génois léger en membrane que dans un frigo ou dans un régulateur dernier cri.

Je préfère un bateau qui avance, qui manoeuvre bien, qu'une maison flottante avec une machine à glaçons.

Mais je comprend aussi l'inverse. Et peut être que, d'ici quelques années, je changerais de frigo, de régulateur et même que je mettrais un chauffe eau et un groupe électrogène pour faire tourner les winchs électriques.

Pour le moment, c'est pas encore mon truc. Naviguer, me faire plaisir à faire avancer mon bateau, découvrir mon coin, que je sillonne depuis 20 ans, emmener des potes de potes pour partager ces moments, c'est mon truc du moment...

Jacques

24 juin 2008
0

Tout à fait d'accord
Une glacière fera très bien l'affaire...

RV

24 juin 2008
0

Dans le cadre de la molépique ...
Plusieurs aspects se complètent dans ce genre de polémiques :heu:

D'abord, il arrive que le "bon marché" soit trop cher quand on n'est pas riche. Cela a l'air d'une plaisanterie, mais c'est très vrai. Car un achat fait sous la principale contrainte de l'économie fini souvent à la benne ou sur une étagère après peu de temps , et un second achat devient nécessaire.

Ensuite, le plus durable sur un forum, ce sont les points de vue "larges" qu'on peut y recevoir, c'est dire donnant plusieurs solutions en expliquant les avantages et inconvénient, y compris les solutions qu'on ne pourra pas se payer. Au moins on saura clairement à quoi on renonce.

Enfin, quand on conseille une solution "à l'économie", il faut veiller à prévenir l'interlocuteur si cette solution comporte un risque potentiel, surtout si c'est un risque humain grave, voire gravissime :heu:

Voilà les deux ou trois petites choses que j'ai vu se produire (ou subies) suffisamment souvent pour être maintenant prudent face aux solutions "à l'économie" ... qui sont parfois [b] excellentes [/b], et parfois [b] redoutables [/b] :tesur:

24 juin 2008
0

Ce n'est pas ton post
qui soulève une polémique, c'est les réponses qui sont faites...

Tu n'es pour rien là dedans.

N'hésite pas à poser tes questions. Si tu veux, tu peux le faire en messagerie.

Bonnes navs.

Jacques

24 juin 2008
0

exactement Jean ...
... c'est ce que disait Tili, à savoir qu'avec une si petite puissance de panneau il n'est pas évident qu'un régulateur soit indispensable pour la sécurité.

Inversement, il disait que si le panneau est un peu trop faible par rapport aux besoins quotidien, un régulateur MPPM augmentera l'efficacité du panneau un peu sous dimensionné, mais ce régulateur sera assez cher.

24 juin 2008
0

Merci à tous !!!!
Je ne pensais que mon post allait soulever une telle polemique.

Merci à tous pour vos commentaires !

Bonnes nav !

(j'ai une autre question à poser sur un autre sujet mais j'hesite à la poser

:-) )

24 juin 2008
0

certes mais a moins de 2 % de l'amperage il n'y a pas
de danger pour les batteries sans regulateur sauf que c'est peu utile de laisser les panneaux debiter
dans mon cas c'etait un panneau de 11 watts par batterie de 70 amperes et ils sont reste "on" pendant un an aux acores et j'ai retrouve les batteries chargess
cette solution simple m'a bien rendu service depuis 8 ans, un regulateur de qualite pourquoi pas si il ne ne gaspille pas de cette preceieuse energie !!

24 juin 2008
0

si je rajoute un panneau il faudra surement
rajouter un de ces regulateurs, c'est sur qu'un fonctionnemnet tout automatique ca doit etre sympa

j'ai achete pour une poignée de dollars (90 !!) à San francisco un panneau rigide qui se replie comme un livre mais de surface assez importante quand meme, 2 fois l'equivalent d'un ecran plat de 21 pouces au moins

je vais tester cela cet ete mais ce sera seulement au mouillage,

28 juin 2008
0

un peu hs
mais pas grave, on ne sait jamais, je vai installer un deuxieme panneau ( que j ai testé avec la methode de tilikum, et il va parfaitement bien, aucune indication derriere, mais il crache a vide 2 A pour 19 V pour une taille qui coorespond à un petit 40 W), est ce que je peux le brancher sur celui deja en place pour le 45 W ( le regul est dit pour 10 A ) ou faut il de preference y mettre un second regulateur ?

28 juin 2008
0

Un régulateur
classique n'étant qu'un limiteur de tension, aucun problème pour brancher en parallèle un deuxième panneau, même avec des caractéristiques différentes.

_/)

29 juin 2008
0

chouette
Merci Tilikum !

:-D

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'enfer ou le paradis….

Après la pluie...

  • 4.5 (8)

L'enfer ou le paradis….

mars 2021