panneau solaire

comment mesurer l intensite que fournit un panneau solaire

L'équipage
27 déc. 2006
28 déc. 2006
0

Avec un ampèremètre
en série dans un des fils, ou avec une pince ampèremétrique pour courant continu.

[color=blue]_/)[/color]

28 déc. 2006
0

Et en principe...
... pour un panneau de bonne taille tu dois pouvoir mesurer 4,5 à 5,5 A au meilleur moment de la journée ensoleillée.

28 déc. 2006
0

P=UI
La puissance (en watts) est égale au voltage (en volts (12 ou 24)) multiplié par l'intensité (en ampères).
Si tu divises la puissance de ton panneau par 12 (ou 24 selon ton installation), tu as l'intensité maxi en ampères que peut fournir ton panneau.

28 déc. 2006
0

si tu te bases
sur la puissance nominale indiquée par le fabriquant il vaut mieux diviser par deux
:-) :-) :-)
ex. : un panneau de 50W débitera entre 2 et 3A en conditions normales .

28 déc. 2006
0

ouate marché de singe ?
Un panneau de 50W c'est 2,8 A (50W /18V) et non pas 4,1 (50W / 12V) ou même 3,8A (50W / 13,2V)
12V, 13,2V et 18V étant respectivement la tension de la batterie déchargée, la tension de charge et la tension en sortie de panneau un jour de très grand soleil (pour désulfater à cru)

En 6 ans j'ai noté (car ça me turlupine et que j'ai un shunt) 2 à 2,8A par panneau de 50W, en atlantique ou en med, en journée ensoleillée.
Pas si décevant que ça d'ailleurs, faut juste dimensionner d'après la réalité, pas d'après le prospectus.

Vessies, lanternes, lampes à LED ...

28 déc. 2006
0

c'est pas vraiment de l'arnaque
la puissance nominale est mesurée dans des conditions idéales et normalisées .
De mémoire : 1000W/m², rayonnement perpendiculaire, panneau à 20°C .
Sous nos latitudes, un panneau horizontal en glace perd déjà 20 à 30%

28 déc. 2006
0

La réponse
est en autres ici : www.solar-electric.com[...]ppt.htm et aussi là : www.blueskyenergyinc.com[...]dex.htm :-)

[color=blue]_/)[/color]

28 déc. 2006
0

Alim à découpage
Faisable sauf que 85% c'est déjà un beau rendement.
Sauf qu'il faut concevoir un circuit fiable tenant au chocs, vibrations et contraintes climatiques. Le boîtier étanche (voire hermétique équilibré en pression) et la carte tropicalisée coûteront cher : (qualité de self, transistors bien dimensionnés, capacité à faible résistance interne, courant fort et longue durée de vie)
Et puis l'analyse de la source pose problème car un panneau solaire n'est pas un système idéal en tant que source d'énergie. Cela complique le circuit.

Certainement plus cher que de prendre un panneau 10% ou 15% plus grand.

28 déc. 200616 juin 2020
0

voir les courbes UI
des panneaux .
Y'a pas d'enzymes gloutons qui volent les coulombs .
Indépendamment d'un éventuel régulateur (qui est en fait le plus souvent un limiteur) le débit du panneau s'adapte aux besoins de la batterie .
Si un panneau peut débiter 1A sous 17V il débitera un peu plus sous 13,2V .
Il y a un point sur la courbe où le produit UI est maximum .
C'est tout l'art de ce qu'on appelle le MPPT que de trouver ce point et ensuite par divers artifices essayer d'en tirer le meilleur .
Trouver le point n'est pas un pb très compliqué et il y a différentes méthodes pour y arriver toutes basées sur le calcul via un micro-contrôleur .
En contrepartie, il assez compliqué de réaliser la conversion sans pertes supérieures au gain espéré . Perdre 15% pour en gagner 10 ?
Le couple panneau/batterie ne fonctionne pas si mal sans intervention extérieure .

28 déc. 2006
0

qu'est que tu racontes
esspliques ta pensée !
C'est en rapport avec :
- les courbes UI des panneaux
- le MPPT
- les pinces ampèremétriques
- le raisonnement en général
Qu'ai-je fait pour réveiller ton ulcère ?

29 déc. 2006
0

non mhê kesstu racontes toa
tu raisonnes comme un marin qui ne crois pas que les petis bruits que fait l'eau sur la coque sont des sirènes :-) . Pourtant, la NASA a elle -même envoyé des sous-marins controler le long de ses navettes spatiales et grace à la théorie de l'oeucuménisme transcandantal appliquée à l'équation de bhertinger sur la polarisation de la masse extensive des trous noirs, les conclusions sont on ne peut plus claires : une courbe métaphysique au chocolat KaPT (non KapitK, tu n'y est pour rien) prouve que le régulateur intersidéral du stranger in the gloom est désacordé et il n'est pas possible d'entendre la gamme pentatonique à plus de 800.000kms du tibet.
Donc, comme je viens de le démontrer, chiffres à la pluie, la seule et unique démarche exhaustive et n'aboutissant à rien est celle du canard.

Conclusion : Tilikum, t'es pas encore prêt à acheter un paquet de merde dans du papier de soie sans y avoir goûté ;-) ! Quelle perte de temps pour tous ces rois de la pub et du marketing ( bien que certaines courbes, venues d'on ne sait où et transmises par on ne sait quel moyen, tendraient à faire valoir que l'importance du.........)

28 déc. 2006
0

Ca correspond bien
à ce que j'ai écrit en dessous : 2,8 A à 13,2 volts, le panneau de 50 watts est déclassé à 37 watts...

Les clients me regardent d'un sale oeil lorsque je leur explique cela, mais ça évite les palabres de l'avoir écrit lors du devis... ;-)

Et facteur agravant et non-négligable : la température ambiante !

[color=blue]_/)[/color]

28 déc. 2006
0

y a pas que de l'arnaque
Indépendemment des conditions normalisées pour mesurer la puissance.

Quand tu met 1A à 13,2 V pour faire le plein de ta batterie, tu dépense 13,2W

Lorsque tu pompes 1A à 12,8V (ta batterie est en pleine charge) tu ne récupère que 12,8W
Les 0,4W manquant ont été pompés par la chimie du truc qui stocker-déstocker. Impossible d'y échapper

Lorsque ton panneau solaire te fournit 1A sous 17V (grand beau soleil), ça tient à la fois à la physique et à l'ensoleillement et ça soustrait 17W à l'effet de serre.
Reste que ton 1A, ton régulateur va te le descendre à 13,2W avant de le verser dans la batterie, et là il y a 3,8W qui ne rentre pas dans la batterie.
Dommage.

Est-ce qu'avec une alim à découpage qui abaisserait la tension de 17 à 13,2V avec un rendement de 0,85 on récuperait plus que 1A, disons 1 * 17 / 13,2 * 0,85 , soit 1,1A aka 14,5W au lieu de 13,2 avec le régulateur "bateau" ?

Qu'en pense ceux qui causent à l'oreille des coulombs ?

28 déc. 2006
0

Voilà bien le genre de raisonnement,
qui me rappelle mon prof d'électricité au collège technique fin des années 60' : il avait passé l'heure du cours à noircir le tableau de formules mathématiques pour nous expliquer qu'une pince ampèremétrique pour mesurer une intensité en courant continu n'existait pas, mais surtout qu'elle n'existerait jamais ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

28 déc. 2006
0

En ce qui me concerne,
que ce soit pour la qualité d'un pain au chocolat ou des performances d'un appareil électrique ou électronique, je ne me permet de le critiquer en bien ou en mal uniquement qu'après l'avoir eu personnellement dans les mains et après avoir fait la série de tests que je juge utiles.

Je n'ai pas les connaissances théoriques suffisantes pour me permettre de dire ce qui est bon ou pas en ne lisant qu'une description de fabricant.

Et je fais cela dans les deux sens : lorsqu'on me dit que tel produit est une merde je vérifie dès que je peux, et si on me dit que tel machin est une merveille je vérifie aussi dès que j'en ai l'occasion.

N'en ayant jamais eu entre les mains je n'ai pour l'instant aucun avis sur les régulateurs MPPT, mais dès que j'aurais 200 dollars en rab j'en passerait un au microscope et ne manquerait pas de faire part de mes conclusions à ceux que ça intéresse !

[color=blue]_/)[/color]

29 déc. 2006
0

:-) :-) :-)
Un peu de poésie dans notre (trop) sérieux monde technique... ça fait du bien ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

28 déc. 2006
0

Comme je préfère les mesures
aux suppositions, voilà ce que j'ai pu constater :

Un panneaux de 75 watts est supposer délivrer 4,4 A, mais à 17 volts !

Ce n'est donc pas 75 / 14 = 5,36 A...

A 14 volts, c'est toujours 4,4 A, mais on n'a plus que 60 watts… et batterie bien déchargée où l'on commence à charger à 12 volts, c'est toujours 4,4 A, mais plus que 53 watts !

Il existe des régulateurs supposés corriger ce défaut en faisant travailler le panneaux à sa tension optimum, mais je n'ai pas encore eu l'occasion d'en tester un.

Chez Siemens/Shell, on constate toujours un peu plus d'intensité qu'annoncé par le fabricant, qui en fait indique cette intensité à la fin de la garantie… 25 ans plus tard.

Si on constate moins d'intensité, il y a probablement un simple problème d'installation, ou tout simplement pas assez de soleil… ;-)

[color=blue]_/)[/color]

28 déc. 2006
0

Un poil hors sujet
mais en ce moment - décembre- avec le régul qui le permet et 225 Watts "commerciaux" dont 150 sont réellement exposés, je monte les batteries à 16.8 Volts ( en position non régulée) pour 2.5 Amps dans le sud de l'espagne.
Je fais ça quelques heures pour désulfater avant de mettre ensemble des batteries qui ne l'étaient pas et faciliter ainsi l'équilibrage.

29 déc. 2006
0

et au niveau du montage "physique"
je sais que ca a ete pas mal traite mais...
Comment avez vous monte vos panneau suivant la taille de vos boats ?
Je dois placer un panneau de 45w "commerciaux" sur un 34 pieds. 3 solutions :
- sur le balcon arriere, sur un support type petit mat. Pas mal de prise au vent, encombrant a un endroit deja charge
- sur la filliere, en milieu arriere de coque. Permet de rentrer/sortir le panneau. Mais montage devant bouger et un endroit assez expose.
- sur le roof. Y'a la place entre le panneau de pont et la descente. Ca me semble l'ideal cote protection et montage fixe. Mais pas l'endroit le plus ensoleille, et un endroit que les gamins aiment pas mal !

Des avis ? Experiences ?

29 déc. 2006
0

moi je
le suspend aux filières par des mousquetons, ce qui permet de le changer de coté en fonction de l'exposition. ce qui ne va pas, c'est le cable qui est toujours...dans les pattes!

29 déc. 2006
0

ca dépend de l'utilisation
si tu ne veux t'en servir qu'au mouillage, le mieux est certainement les filières où tu pourra toujours choisir l'emplacement le plus approprié.
Si tu veux un montage fixe, l'idéal est sur un arche (beurk) à l'arrière.

Il apparait beaucoup d'ombres portées sur le roof mais pour moi, ça fonctionne pourtant mieux que je ne l'aurais pensé au départ : j'en ai 2 sur le roof et 1 derrière sur les bossoirs et je profite honnetement des 2/3 de la puissance en permanence : toujours 2 panneaux sur 3 qui chargent (mesuré, testé et approuvé, j'ai perdu les courbes dans une soirée animée avec daffy et elmer :-D ).

Sur le premier bateau de 36 pied, je ne m'en servais qu'au mouillage et je le posais sur la bome plus ou moins incliné par des bouts suivant le soleil. C'était un 60 Watts (construit il y a presque 20 ans) qui me procurait 1.5 à 2 amps (mesuré au maroc) suivant l'heure de la journée.
Les panneaux modernes sont plus efficaces, entre autre sur les ombres portées : ils sont souvent cablés en 3 X 12 cellules (ou 4X9) ce qui permet qu'une ombre portant sur 1 ou 2 cellules de la même série ne perturbe la production que de la serie de 12 (ou de 9) concernée (suis-je bien clair dans cet éternuement étalé comme je le pense ?).

29 déc. 2006
0

anachronique....
Je comprend ton "Beurk" pour l'arche...et d'autant plus que la silhouette du Chance 37 ne me le pardonnerait pas!
Et donc j'hésite, car les dissimulables sont les moins puissants et peu variés! Que pourrait on faire avec le mat? J'accepterai bien une "montée des couleurs" si cela compensait!
Sur mon tropic, á 13 degres le soleil est quasi fixe? Y a t il eu des suggestions en ce sens?
Bon vent!!!

31 déc. 2006
0

mesure
Salut marin,

Si j'ai bien compris ton interogation est de savoir ce que débite, dans une situation donnée, ton panneau solaire.

2 solutions :
- montage d'un multimètre en série. Ce n'est pas simple du tout, mais économique.
- utilisation d'une pince ampèremétrique. Si tu dois en acheter une, attention car les modèles mesurant le courant continu sont plus rares et surtout beaucoup plus chers.

Bonne nav et bon courage.

Jean

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'enfer ou le paradis….

Après la pluie...

  • 4.5 (84)

L'enfer ou le paradis….

mars 2021