panne insolite et diagnostique de pros inquiètant...

bonjour,
A Avignon après avoir été très secoué sur le rhône j'ai de grosses dificultés de démarage le matin comme si les batteries étaient HS brutalement "démareur très lent".
appel d'un mécano bateau, verdict batteries bonnes mais cablage électrique d'origine ancien 40 ans à refaire..sympa visite gratis...verdict de son concurrent "ami" cablage encore correct mais les deux batteries de 3 et 4 ans son HS "contrôle pendant la phase de démarrage" je redémarre très difficilement avec une nouvelle batterie neuve de 140 ampères.Deux jours plus tard ,le démarreur aussi lent, ce bloc définitivement avec un bruit métallique, grosse angoisse...
appel d'un 3° mécano essais, moteur bloqué dans les deux sens verdict soupapes ou villebrequin kc, démontage complet ou échange du moteur à envisager.
sachant que le moteur tournait très bien après son démarrage en navigation et au ralenti j'exige que le démarreur soit démonté avant toute autres interventions et là, surprise, une rondelle fendu de 14 s'était logé entre le pignon du démarreur et la couronne de démarrage bloquant le moteur.
après une réfection complète du démarreur par sécurité tout redevient normal.une interrogation reste tout de même ,l'origine de cette rondelle au fond du carter??? celui de la cloche ,pas du carter moteur; alors je surveille.

L'équipage
14 oct. 2009
14 oct. 2009
0

Bof !
peut-être était-elle là depuis..........et même un peu plus, et ta remontée agitée l'a fait bondir là où il ne fallait pas !

15 oct. 2009
0

en avignon
il y a un super electricien auto-pl-agri-bato surnommé "le chinois" si tu en as besoin je tepasse l'adresse

15 oct. 2009
0

La cloche du démarreur?
Elle est ouverte vers le haut?

15 oct. 2009
0

suite...
non, non,cloche ou carter de la couronne de démarrage bien fermé .

15 oct. 2009
0

réponse..
fer ou acier ,je ne sais pas mais elle est identique au deux rondelles fendues "anti- dessérage" des 2 boulons fixant le démarreur.celle -ci n'était pas écrasée comme les deux qui étaient en place,je pense donc qu'elle n'a pas fait l'objet d'un serrage sur un autre organe..

15 oct. 2009
0

ouaiiiiiiiiiiiiii pi têt !

Gilusbleu écrit:
"Pourtant, des problèmes de roulement de démarreur c'est fréquent. Et si c'est un point dur sur un tour ou une fraction de tour on se pose les bonnes questions. Pas top les mécanos"

il me semble que les démarreurs des anciens moteurs de bateaux de plaisance sont équipés de bagues, les plus gros sulement ont des roulements de guidage d'arbre. Par contre les démarreurs plus récents avec réducteurs ont des roulements... c'est le réducteur interne qui "explose" en cas de problème.

"Mai c'est vrai, comme tu le souligne diagnostic inquiétant. Quand ça coince, on fait tomber les courroies et en dernier ressort le démarreur"
en effet, un alternateur bloqué ou un pompe grippée en effet peuvent bloquer le moteur, mais ça ne se voit pas tous les jours... heureusement.

Pas facile de porter un jugement sur le travail de quelqu'un, d'autant plus que comme d' habitude, on a ni la marque, le type exact du moteur, année de sortie, ni numéro de série pour émettre des hypothèses sur la base de retour d'expériences...

Il ne faut pas avoir peur des mécanos: ils sont pas aussi idiots que ça!

15 oct. 2009
0

en effet là ce n'est pas tout jeune, mais il y a des solutions à) proposer...
ton démarreur est donc une dynastart.
et ton moteur un volvo...
il est plus facile de de comprendre ce que tu dis en ayant tout simplement ses renseignements.
Effectivement son arbre est guidé par des roulements.

je comprends aussi parfaitement le mécano qui n'a pas voulu s'engager sur la restauration d'un moteur aussi ancien ayant été lubrifié avec un mélange d'eau et d'huile jusqu'à faire pourrir les ressorts de soupapes (risque de rupture): les portées de vilebrequin? les portées de cames? la corrosion des chemises?....
là c'est de la restauration, pas de la maintenance telle qu'elle se pratique, et peu de mécanos y vont parce qu'il y a plus d'enmerdements à y gagner qu'autres choses...
Si le moteur avait été plus récent, il aurait probablement poussé plus loin ses recherches.

Comme tu le sais les mécanos rencontrent aussi tellement de clients procéduriés qui au premier petit souci t' envoient les avocats avant même d'engager une procédure amiable.
Résultat: plus personne ou presque ne se lance encore dans la révision d'un moteur comme le tien. Le mécano qui a fait sa carière dans la maintenance marine sait aussi renifler les enmerdes qui vont venir et préfère être plus directifs au risque de perdre un client qu'il ne "sent" pas.
Ne le prend pas pour toi GilusBleu, mais parfois il faut mieux en faire moins, mais faire ce qu'on sait bien faire. le client a toujours la possibilité de comparer les offres et chacun peut alors prendre ses responsabilités.
Finalement ce mécano n'a pas su ou n'a pas cherché à te convaincre: l'affaire lui est passé sous le nez et c'est un concurent qui a remotorisé.

15 oct. 2009
0

ça peut être là
dès la fabrication (marinisation) du moteur, si, si !

15 oct. 2009
0

donc,
la rondelle ne peut pas venir du dessus du moteur genre rondelle oubliée par un mécano.

Quelle matière la rondelle : fer ou acier?

15 oct. 2009
0

fer ou acier
de visu c'est la même chose étant donné que l'acier c'est du fer avec un peu de carbonne.
JJ

15 oct. 2009
0

je me suis mal exprimé
Mai ta réponse est précise, ce n'est ni un joint cuivre ni une pièce alu qui aurait pu être oubliée dans un coin.

Donc vraisemblablement une rondelle grower perdue lors du montage ou d'une intervention. Mécano peu consciencieux qui juge que ce n'est pas utile de démonter pour l'extraire.

Mai c'est vrai, comme tu le souligne diagnostic inquiétant. Quand ça coince, on fait tomber les courroies et en dernier ressort le démarreur.

Pourtant, des problèmes de roulement de démarreur c'est fréquent. Et si c'est un point dur sur un tour ou une fraction de tour on se pose les bonnes questions. Pas top les mécanos.

15 oct. 2009
0

deux choses.
Mon ex MD2B de 1973 était équipé d'un démarreur avec roulements. Lors de la tentative de mise en route, rien. Ou plutôt "tonck" et rien. Batterie rechargée. Sauf en allumant un éclairage : perte de lumière. Deux ou 3 fois de suite. Main sur les câbles 1cm de diamètre ils étaient chauds. Bloqué de bloqué : roulements grippés.

Le mécano que j'ai appelé "Bato à Nieuwpoort" a mis 5 minutes pour faire le diagnostic et ressortir avec le démarreur sous le bras.

(Tiens d'ailleurs a vendre alternateur pour MD2B refait à neuf 30 démarrages depuis.)

2) après convoyage et un hivernage à Arzal, problème moteur qui m'a valu de gagner le concours photo HEO de la choucroute sous le cache culbuteur.

La, le mécano vereux d'arzal -qui heureusement a pris sa retraite- me fait un prélèvement de mayonnaise : On s'en fiche. Il y a de l'eau dedans puisque c'est une émulsion. Il fallait prélever l'huile du moteur pour comprendre quel pouvait être l'origine de cette corrosion qui m'avait bouffé un ressort de soupape. Seulement il m'a facturé une analyse d'huile bidon dont je n'ai jamais eu les résultats pour 38 € alors qu'a Vendôme je l'ai fait faire sérieusement pour 20 et il me proposait un devis a tiroirs pour s'assurer une retraite confortable.

La remotorisation à été faite via le chantier par un des autres mécanos compétents et honnête d'Arzal.

Mais c'est pas simple, pour diagnostiquer il faut y passe du temps et réfléchir. C'est fatiguant!

Et puis il faut être humble devant la technique. Ca peut être ça ou ça... Mais la certitude. C'est tellement plus valorisant.

16 oct. 2009
0

non,
cela s'est passé en deux temps avec un démarreur classique (moteur équipé d'alternateur). et correctement réparé en Belgique.

Puis un an après le moteur.
Ce que je reproche a l'ex mécano d'Arzal, c'est d'avoir fait sciemment un prélèvement qui ne pouvait rien donner. Et de proposer quelque chose qui aurait été à coté du raisonnable.

Le résultat du prélèvement fait par moi et analysé à la campagne donnait 15% d'eau de mer, 10 fois plus de grosses particules métalliques de ce que l'on trouve après 50h de fonctionnement. Beaucoup trop de fer, traces d'aluminium de cuivre et de métaux lourds en quantité forte.

Il s'en fichait : un pigeon à plumer juste avant de partir en retraite. Après, plus de responsabilité.

15 oct. 2009
0

Ce que je trouve inquiètant dans cette affaire
ce sont les diagnostics divers et variés des trois mécanos appelés au chevet du moteur! Heureusement, tu as commencé par le démarreur!
:reflechi:

15 oct. 2009
0

Miro
c'est la même chose chez les toubibs, trois toubibs, trois diagnostic différents et parfois très différents quand au traitement, je ne t'en parle même pas.

15 oct. 2009
0

entre nous
Pour avoir fait du diagnostic et recherche de panne,
Sans investigations et tests, il est quasiment impossible de donner un verdic. ceux qui le font sont des menteurs (certains sans qu'ils le sachent)
Maintenant, ils ont peut-être émis des hypothèses que tu as pris pour argent comptant ? ce n'est pas la même chose.
par contre ne jamais jeter une hypothèse même celle qui fait sourire.
JJ

15 oct. 2009
0

Un bon mécano se reconnait
à son bon diagnostic. C'est d'ailleurs un métier, en F1 par exemple pour en avoir rencontré. Et l'oreille y participe grandement.

RV

15 oct. 2009
0

Pour faire un diagnostic, il faut pousser les investigations...
le premier mécano:

il a vu un câblage en mauvais état, pas étonnant après 40 ans.
S'il avait reçu la commande de travaux, il aurait remplacé quelques cosses et 2 ou 3 bouts de câbles et se serait vite rendu compte que le démarreur manquait de puissance. La suite loqique: test de la batterie, il aurait aussi vu que la batterie était Ok et donc la panne se trouve au niveau du démarreur...

le deuxième mécano:

il avance l'hypothèse batterie, qui est valable, donc même développement que dans le premier cas...

le troisième mécano:

le moteur est bloqué, on ne sait pas s'il a connaissance de la chronologie des évènements.
La première chose pour qu'il puisse proposer une intervention est de l'informer des faits des jours précédents

Il y a des données inconnues qui font que tu n'as pas confié les travaux au premier qui alors aurait très probablement résolu ton problème.

Mes conclusions: éviter SI POSSIBLE de zapper d'un mécano à l'autre !

15 oct. 2009
0

réponse...
pour info la chronologie des évènements à bien été transmise à chaque mécanicien, j'ai essayé d'être le plus précis afin d'obtenir une réparation rapide,donc pas de zappage;le premier mécano n'avait pas de temps et ma donné les coordonnés de son collègue à Avignon,quant au troisième 2 jours plus tard je me trouvais avec le moteur bloqué déjà près de port camargue; l'erreur est humaine et ne souhaite pas sur le site mettre en cause un garage.

16 oct. 2009
0

mais ce bout de rondibelle ???
je le vosi mal traîner des années sans ce manifester :reflechi:
par contre, il peut venir du volant moteur où il y a en général une pelletée de boulons
moi je vérifierai, pas facile, mais bon, je vérifierai :acheval:
c'est juste une suggestion
à+
JL.C

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

La relève (Jumeaux).

Souvenir d'été

  • 4.5 (199)

La relève (Jumeaux).

novembre 2021