Palan sur étai de trinquette

Bonjour à tous.

Notre bateau est actuellement équipé d'un étai de trinquette inox de 12 mm équipé d'un levier pour le tendre sur le pont assez imposant. Nous nous demandons s'il ne serai as possible de remplacer ce levier par un système de palan avec du cordage Dyneema reprit sur un winch.Quelqu'un a t il déjà fait ce genre de montage? est possible? conseillé?
merci pour votre aide!

Cordialement

Laurent

L'équipage
02 juin 2020
02 juin 2020
0

On peut tout faire mais il ne faut pas perdre l'objectif premier:
Un trinquette est d'habitude faite pour être utilisée en situation musclée et si on n'anticipe pas assez tôt son établissement, ce qui devrait être, le système choisi doit alors permettre sa mise à poste de façon rapide, facile et fiable. Une fois que cela bastonne il faut éviter d'aller sur l'avant si on peut s'en passer (perso j'avais un système à étai largable inox et ridoir et maintenant la trinquette est sur enrouleur).


lesplantis:Bien d accord avec outremer. Compte tenu qu il est prévu 12mm, par le constructeur, il faut sûrement un spectra moufle, double , repris sur un winch électrique. Compte tenu de la taille du bateau, l effort devrais être entre 4 et 5 tonnes.....une paille.Verifiez aussi en dessous. Mais quel plaisir dans le gros temps d avoir la bonne trinquette qui allège l avant. Voir aussi à recentrer le point d ecoute, rarement prévu par le fabricant. Saiph·le 10 juin 2020 18:13
pcg:4 à tonnes pour une trinquette de 25m2 c'est bien tropIl suffit d aller voir sur le site de Porfurl où il i a un tableau qui donne la taille des 3 modèies de manille de mouflage , la plus grosse étant donnée a 2.6T de charge de travail et 6T en rupture .C 'est fait pour de l emagasineur de voilier de course mais il n y pas de raison que cela soit très différent pour un enrouleurUn winch de 45 est en général donné pour 1200kg de charge de travail en démultiplication maxi . Donc avec un triple palan on doit atteindre les 3T en tablant sur un bon 20% de perte dans les renvois, soit déja plus que la charge de travail de la plus grosse de manille En plus c'est un étai secondaire , pas un étai principalEnfin, dans le cas d'un enrouleur il ne fait pas perdre de vue que le profil d'enroulement en alu donne de la rigidité, ce qui n'est pas le cas pour une simple étai sur cable ( simple ou anti torsion ) ·le 10 juin 2020 18:51
02 juin 202016 juin 2020
0

C'est un montage que je pense faire en conservant mon étai largable métallique avec un palan d'etarquage en dyneema du style en photo. Ça permet de garder l'avantage de l'étai largable mais avec plus de commodité de mise en place et d'étarquage avec le retour sur un winch à l'arrière. Bien étudier le "passage" du palan sur le pont, son stockage au repos ainsi que le blocage du bout dyneema en avant du winch. Le coinceur doit être costaud car ça doit tirer très fort !
Mais à mon avis c'est faisable !


03 juin 2020
1

Sur notre sun magic on avait un étai largable sur palan en anneau de friction avec un bout pas en dyneema, de la drisse peu élastique...

Franchement ça marche mais j’ai jamais trouvé ça fantastique, on n’a jamais eu un étai bien étarqué (c’est dommage pour faire du près), là pour la transat retour j’ai préféré virer le palan pour laisser l’étai sur un ridoir fixe, c’est un cauchemar pour virer de bord sous génois mais en voyage ça se tient.

Si c’était à refaire, on partirait clairement sur un deuxième enrouleur, malgré le coût que ça représente.


glomorph:(Vu que tu parles d’un étai de 12mm,, je suppose qu’on parle d’un gros bateau)·le 03 juin 2020 00:20
03 juin 2020
0

sinon au 21 ieme siècle, on fait des etais largable textile avec palan et retour au cockpit
on peut meme stocker la trinquette déjà endraillee sur le pont dans un sac banane avec les ecoutes à poste.
il ne reste plus qu'à ouvrir le sac banane, frapper la drisse et ramener le tout au point d amure pour hisser...


moana29s:Floreal13 est déjà équipé d'un étai largable en câble et je comprends qu'il n'ait pas envie de tout remplacer sauf le palan de réglage en textile ! C'est moins cher, l'étai sera plus raide, pas de grosse modification et ça n'empêche pas, au contraire de tout ramener au cockpit, la trinquette peut rester endraillée sur le pont dans un sac banane.....21ème siècle ou pas 🙄·le 03 juin 2020 09:24
lune2miel:sur, j ai aussi donné ds ce systeme au siècle précédent sauf que c est une chiotte de stocker l etais largable sans qu il fasse des castagnettes contre le mat.·le 08 juin 2020 01:03
pcg:Si on peut étarquer correctement l étai en position stockage , sur une cadene de bas étai par exemple ca marche nickel ·le 08 juin 2020 09:35
03 juin 202016 juin 2020
0

J’ai ça, mais l’étai largable est en Dyneema.
J’étarque au winch avec un retour au cockpit.


06 juin 2020
1

J ai un palan 3 brins pour ėtarquer un étai larguable sur lequel j ai un petit enrouleur de fabrication brésilienne très leger
J avais dans un premier temps le palan sur le pont et je l ai finalement déplacé sur le point d ancrage en haut du mat avec une simple manille de soufflage alu facnor très legęre.

Ça rajoute du poids dans les hauts et de la contrainte dans le mat, mais quel confort. Sous le boîtier d enrouleur j ai un crochef pélican. Je donne du mou à mon palan , qui est sur un bloqueur dėdiė au cockpit, je décroche le pélican de sa position de stockage. J ai mis une cadence transpont à côté du bas étai pour le stockage de l enrouleur, et j raccroche alors le pelican sur la cadence d étal.
C est fini en trente secondes et Je retourne à l abri dans le cockpit, Quelques tours au winch de 48 sur le bout en 100% dyneema de 10mm et l étai est etarquė. Je laisse les écoutes en permanence sur la trinquette enroulėe. J ai rajouté 2 chariots d écoute sur le rail de réglage dans lesquels passent les écoutes de trinquette qui sont rangées à cotė de celle du génois. 30 secondes après avoir accroché le tiroir pélican , je suis capable de dérouler la trinquette pile poil et de la border avc ses écoutes.
Avec les anneaux de friction je serait tenté de redescendre le palan sur le pont. Au début ce système que j avais copié sur une autre bateau, faisait monter le tambour de l enrouleur assez haut du fait du palan classique à poulie. Avec les anneaux de friction on peut laisser l étal toujours accrochė sur la cadene, tout en pouvant le reculer au max le long du mat ( en donnant du mou sur le palan ) de façon à ne pas être emmerdė par l étal larguable lors des virements de bord avec le grand genois


06 juin 2020
1

Bonjour,

à part l' intérêt de ne pas aller à l' avant si le palan est ramené au cockpit, un simple ridoir inox standard terminé par un croc pélican fonctionne très bien.

Dans ce cas, la tension de l' étai largable est réglée une fois pour toute, et pour l' accrocher ou le décrocher, il suffit de mollir le pataras.

C' est simple, pas cher, rapide à mettre en place ou enlever, et efficace.

Au repos, j' amarre cet étai sur une cadène juste en avant du roof, et reprends le mou par un sandow frappé sur une cadène de galhauban, ce qui l' écarte du mât.

Gorlann


pcg:Le ridoir, sur le pont a 3 inconvénients :A / Il positionne beauc plus haut le tambour de l enrouleur ou de l emagasinneur B/ Avec un enrouleur il y a une torsion qui est appliqué sur le point d ancre , et avec un ridoir , il y aura une rotation a l enroulement ou au déroulement . J 'ai eu ce probleme avec le crochet pelican qui tendait a se dévisser et que j'ai bloqué par une vis allen dans un trou fileté sur le corps de crochetC/ Une fois le croc pelican décroché de la cadene , sans palan, il n y aucun moyen de réduire la longueur de l 'étai. En ramenant vers l ancrage " au repose" proche du mat , il sera impossible d'en réduire sa longueur et donc de l 'étarquer pour ne pas qu'il batte sur la matureD/ La solution du palan avec les anneaux de friction est élégante , d autant que l'on raccourcir le palan pour le stockage au repos . Mais pour avoir un étai bien raide il faut a minima 1,5 tonnes de traction , soit quasi 700kg sur le brin de base d'un palan 3 brins . Avoir une telle traction sans winch est impossible a obtenir , et les anneaux de friction apportent comme leur nom l'indique pas mal de friction et donc de perte De plus, le palan en position "étai" sera sensiblement plus long, et remontera d autant le boitier de l 'enrouleur. Plus le palan textile sera long, plus il se vrillera sous l effet du couple de torsion que génère l 'enrouleur ·le 06 juin 2020 15:47
outremer:Pour un trinquette, voile qui va du temps musclé à juste avant le TMT il y aurait plutôt avantage comme pour le TMT à une implantation pas trop basse pour ne pas arrêter l'eau pouvant déferler sur le pont. ·le 08 juin 2020 13:22
loupeis:C'est mon prochain boulot . Le mat et sa ferurre sont déjà équipés, et l'enrouleur fait le job si il le faut, mais le bas étai sera beaucoup mieux. Reste à affiner. Le système du pont et du tirant vers l'étrave sont acquis, sauf une petite cale pour bien orienter la cadéne dans l'axe de traction, et je vais puiser dans ce fil pour savoir tendre mon bas étai.Une fois de plus le système gorlann m'inspire, reste à reflechir encore un peu.·le 10 juin 2020 13:13
06 juin 2020
0

Bonjour,
Je suis en train de le faire. Je garde l'étai inox, j'enlève le ridoir pélican à poignée que j'ai remplacé par une "sangle" en dyneema (D'escalade pour 6 tonnes) et un palan 5 brins en dyneema que je ramènes à l'arrière par le cheminement prévu pour le bout de l'enrouleur. Le taquet est boulonné sur le pont. Toiut est raide.
J'ai fait de nombreux essais, palan sur le pont et autres ...

Je ne peux pas mettre un enrouleur ni un étai fixe, car c'est pour mon génois solent.
la trinquette 1 m en arrière va bénéficier du même montage.

Pour le mettre en place, j'ai juste à aller à l'avant avec l'étai, le foc endraillé dans son sac banane et accroché avec mousqueton rapide sur le palan.


glomorph:Question un peu hors sujet, où as-tu trouvé une sangle (un anneau je suppose) d’escalade en dyneema avec cette info de 6 tonnes ?En général le matos d’escalade est normé dans les 22 kn (et ce sont des charge de rupture, pas de travail, il n’y a pas de coeff’de sécurité comme en industrie)·le 06 juin 2020 11:59
courtox56:Bonne question, j'avias gardé dans mla tête les sangles industrielles, mais trop grosses pour entrer dans l'oeil de l'étai, donc avec une manille en plus qui empêche les coulisseaux de descendre. A la place j'ai mis celui ci en fdouvble 120 cm pour faire 60 cmwww.ekosport.fr[...]66.html effectivement 22kn kn= kilonewton , 22 kN est égal à 2 243,38 kg .Un grand choix ici: www.ekosport.fr[...]de.html J'ai fait confiance pas mal de fois en moyenne montagne à ces sangles. Je ne pèse que 72kg tout nu et sans le sac. Je verrais à l'usage sur le bateau. Pour l'insatnt j'ai fait 3 foius 4 heures dans 25 nds de vent avec l'étai et le solent de 17 m2·le 06 juin 2020 14:48
juliusse:Attention, c'est fiable, mais pas forcément fait pour travailler en tension permanente, ni en "ambiance" marine. Ceci dit, vu le prix, tu peux surveiller et le changer préventivement chaque année.·le 06 juin 2020 14:51
07 juin 2020
0

merci à tous pour vos posts très intéressant et instructif! Bon vent à tous!!


08 juin 2020
0

Un truc à garder à l'esprit à propos d'une installation en textile.
Ça parait évident quand on y pense, mais on peut aussi passer à côté : le palan ou tout autre renvoi de cet étai ne peut pas être constitué d'une poulie "normale", même surdimensionnée. Ça n'est clairement pas assez costaud.
La solution est donc, comme visible sur les photos plus haut, l'anneau à friction.


08 juin 202016 juin 2020
0

L anneau de friction c'est bien , mais du fait du très faible rayon de courbure cela génère beaucoup de friction . Quand on en met 2 il y a beaucoup de perte

Pour ma part j 'ai préferé une manille de mouflage en alu ( c 'est fait pour ca) dont le rayon de courbure genere beaucoup moins de perte

Voir photo ci jointe justement montée sur un emerillon d'enrouleur

De surcroit en fait partir le bout fixe du palan sur la manille, qui part ensuite sur une grosse poulie montée sur la ferrure d'étai , pour revenir dans le passage de la manille de mouflage , pour ensuite aller sur le réa de passage dans le mat , on a un triple palan

Pour ne pas multiplier les drisses , il faut opter pour un "émerillon de tête" a poulie intégrée. La drisse de hissage revient alors le long de l 'étai , sans avoir a réinstaller un passage de drisse de plus dans le mat.
On peut fait un petit transfilage pour en faire une boucle sans fin , que l'on bloque ensuite sur le tambour. On trouve ce mécanisme dans d anciens enrouleurs ou sur le petit produit de chez alado Usa


ship opera:Tu pourrais faire un croquis svpJe te remercie ·le 11 juin 2020 13:25
10 juin 2020
0

Bonjour,
Sur mon Oceanis 37, j'ai un simple palan 2 brins que j'actionne à partir du winch 32 du piano. Je souque à fond et ma trinquette est bien etarquée. 3 brins seraient plus confortables car je dois vraiment wincher à fond, limite du 32. J'en ai profité pour ramener l'ensemble etai et amure solidarisés dans le sac à voile attaché sur le hauban. Ainsi, pour positionner la trinquette, je n'ai qu'à ouvrir le sac, liberer l'etai et la drisse que je fixe au hauban pour soulager le sac- sans dépasser le mat donc 🙂- et tirer 7m (car mon palan est deux brins) de bout dyneema depuis le piano pour ramener amure et etai sur la ferrure. Je hisse la trinquette ensuite. La trinquette est endraillée sur l'étai dans son sac.
Bonne nav.


10 juin 202016 juin 2020
0

Le système par cliquet pour étai largable textile Cape Mustang fait parti des solutions visiblement simple à utiliser et a déposer en cas non utilisation bien plus pratique qu'un étai en câble acier.


10 juin 2020
0

Cape mustang donne une indication de charge de 3.3T jusqu'a 6.6T , semble t il pour une trinquette de 40m2

Il y a un autre tableau qui donne les poussées par m2 de trinquette avec différentes forces de vent

Si l'on veut porter la trinquette de 40m2 , jusqu'à 40 noeuds ,soit 52 noeuds avec des rafales de +30% ca faut 40kg/m2 soit 2080kg

Je ne connait pas beaucoup de marin de plaisance qui porte une trinquette de 40 m2 par 40 noeuds, ils ont réduit par arisage ou enroulement avant

Du coup ca relativise la traction a mettre sur l'étai


10 juin 2020
0

Sur mon Oceanis 37, la trinquette fait environ 17m². Les tensions recommandées "ici et là" donnaient 2T! J'ai donc opté pour un étai largable textile de 12mm.
Erreur ! les mousquetons glissent mal; de plus, j'obtiens un étai suffisamment rigide avec moins d'1T (Winch 35, 2 brins, mes petits bras et plein de frottements). Un étai textile de 10mm aurait largement suffit. Le boss de la voilerie locale m'a confirmé -après coup- que j'avais vu trop gros. Par ailleurs, il a insisté sur le fait que l'étai largable ne doit pas se substituer à l'étai principal et donc ramollir celui-ci au risque de casser les tubes de l'enrouleur.


opera:bien vu·le 10 juin 2020 23:39
10 juin 2020
0

Mon expérience est que les moufles ne sont pas si faciles à utiliser, et il faut étarquer au winch ce qui n'est pas toujours évident.
En tous cas, il ne faut pas hésiter à se mettre au portant quelques minutes: plus de sauts de cabri, et travailler à l'abri de la GV est pas mal, étarquer l'étai largable est facile, et on se fait moins rincer.
En croisière, je le fais aussi sur les unités de plus de 12 mètres pour border le génois à la main, presque sans utiliser le winch. Souvent, on borde le génois sous tension au winch électrique, mais les efforts demandés aux écoutes, winchs, chariots est très important, et là, bonjour l'usure et la fatigue des matériels.
Bien sûr, en régate, c'est différent, mais là, faut un sponsor...


11 juin 2020
1

Juste un point: la tension sur l'étai, donc aussi sur le renfort de pont, le palan, etc etc, est considérablement plus sensible à la flèche de la catenaire de l'étai que à la force exercée par le vent sur la voile.
Si par 40 noeuds de vent j'accepte une catenaire rélativement importante et je vais l'obtenir avec une tension de X sur l'étai, si par 20 noeuds je veux avoir une flèche très très petite il se peut que je doive tendre l'étai à 2-3... fois X.
Si en théorie je voulais une caténaire strictement égale à zéro, la tension sur l'étai devrait être infinie; ok cas théorique mais en tout cas la chasse au centimètre marginal en moins de flèche on la paye très cher en tension de l'étai.


ship opera:Tu peux plus clairJ ai pas compris grand choseIl faut tendre ou pas ? ·le 11 juin 2020 13:14
roberto:leplantis plus haut a bien expliqué :) Mon commentaire venait du fait que dans le site internet plus bas ils semblent faire des rapprochements un peu rapides entre force du vent et tension sur l'étai. A parité de surface de voile, la tension sur l'étai depend bien sûr de la force du vent, mais surtout de combien de flèche on veut donner à l'étai (la flèche étant la distance maximale entre la courbe faite par l'étai et la droite qui relie les deux extremités de l'étai, sur le pont et sur le mât).Dans les allures de près, généralement moins de flèche il y a mieux la voile porte, mais pour reduire progressivement la flèche il faut étarquer le palan (beaucoup) plus que proportionnellement, donc on peut rejoindre vite des valeurs assez hautes qui n'ont pas grande chose en commun avec les valeurs de la force appliquée sur la voile par le vent.·le 11 juin 2020 16:42
11 juin 2020
2

La flèche de la drisse de trinquettene doit pas être trop importante car nous sommes au près. Il faut donc la raidir, jusqu'à ce que l etai commence mollir sans trop, car c est lui, l etai qui doit prendre la charge du gréement et surtout pas la drise de trinquette.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

Après la pluie...

  • 4.5 (136)

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

mars 2021