OVNI 385

En feuilletant une revue anglaise de l'année passée je suis tombé sur un essai de l'OVNI 385. Sous caractéristiques techniques on trouve une superbe courbe de stabilité pratiquement symétrique avec la mention "angle de perte de stabilité 100 degrés" (angle pour lequel le GZ devient zéro).

Au vu de cette information, je me suis posé les questions suivantes:

a) Tous les dériveurs lestés ont ils des caractéristiques semblables?
b)Qu'en est-il des modèles OVNI plus anciens?
c) Y a-t-il des chavirages connus avec OVNIS? Si oui, je serais intéressé de connaitre les suites. (Je sais qu'un grand nombre d'OVNIS parcourent le monde avec succès et sans problèmes).
d) J'imagine que l'angle de 100 degrés se dégrade lorsque le bateau est chargé et muni de multiples gadgets sur l'arceau. Que se passe-t-il alors? Angle de 90 degrés pour GZ=0 (c.à d. il suffit que le mât touche l'eau pour faire la toupie)?

Merci pour vos réponses.

JP

L'équipage
15 nov. 2003
15 nov. 2003
0

Guerre de religion en vue ....
JP, tu vas rallumer la St Barthélémy entre les tenants du quillard et ceux du dériveur :-)

Pour le moment il y a eu beaucoup de morts virtuels dans cette guerre, et aucun vainqueur puisque les deux sont toujours fabriqués avec autant de succès ...

Robert.

P.S. j'ai un vieil Ovni39, et pas d'angoisse dûe au fait que c'est un dériveur :-)

P.S. Un problème grave connu pour les Ovni fut une perte totale d'un 35 (au début des années 80, de mémoire) , suite à des problèmes structurels , qui ont été corrigés de suite bien entendu. Depuis je n'ai jamais entendu parler d'un autre problème grave de conception.

P.S. La courbe de stabilité statique n'est peut-être pas le meilleur indicateur de la sécurité d'un bateau au chavirage. En effet , une conjonction vague+vent suffisante mettra sur le toit n'importe quel bateau. Sa capacité à se remettre vite à l'endroit grâce à la forme de ses superstructures (créant une instabilité inverse) est probablement au moins aussi importante.

16 nov. 2003
0

Ce n'était pas mon intention...
de lancer une nouvelle guerre de religion. Il y-en-a déjà assez comme cela!

C'est la surprise de voir 100 degrés qui m'a décidé de poser mes questions.

Je suis bien conscient que les problèmes de stabilité d'un voilier ne peuvent être traités en considérant simplement la courbe de stabilité statique. Mais tout de même, un angle de stabilité négative de 160 degrés, cela me semble assez important (d'autant que j'imagine que la courbe intègre l'effet des superstructures).

Merci pour ta réponse

JP

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (21)

mars 2021