ou passe l'ecoute du spi ?

ou passe l'ecoute du spi sur le tangon ?

L'équipage
24 juin 2009
24 juin 2009
0

Dans la machoire ...
Voir là ...
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

24 juin 2009
0

heu
il y a un piége ? :p

l'écoute ne passe pas dans le tangon elle va direct du spi dans la poulie du barbeur puis autre poulie puis le winch puis la main de la personne qui règle.

par contre le bras lui il passe au bout du tangon avant de passer le barbeur puis poulie puis winch

24 juin 2009
0

merci
je vais essayer demain

24 juin 2009
0

ecoute et bras
ce sont les memes , sauf qu'ils change de nom suivant le sens du spi ?

24 juin 2009
0

yes
le tangon n'est n'y plus ni moins qu'un point d'amure mobile , le bout que l'on coince dans la machoire, prend le nom de bras

le bout libre est l'ecoute

si t'as pas trop d'air, et un équipier, c'est aussi ' sympa et démonstratif d'envoyer le spi "libre".

Dans ce cas pour qu'il gnfle, ça peut aider de pas le hisser complétement en tête, et de bien choquer , pour qu'il se positonne bien en avant du canot et qu'il puisse monter.

Seul il te faut au moins 6 mains

24 juin 2009
0

libre c'est san tangon
juste le bras et l'écoute.

Comme un cerf volant en quelque sorte.

Idéalement il te faudrait un barreur qui sache tenir une allure de largue, pour que tu puisses jouer avec la voile et comprendre comment elle se comporte.

24 juin 2009
0

libre ?
es ce sans tangon ? et le bras coulisse dans l tangon ? es ce bien ca ?
merci pour le conseil

24 juin 2009
0

voila
oui en fonction de ton amure

en gros a chaque empanage ton bras deviens la nouvelle écoute et ton écoute deviens ton nouveaux bras.

aussi pour parler sur le bateau :

Brasser : reprendre du bras
Débrasser : lacher du bras
border / choquer : écoute

le bras c'est ou il y le tangon donc bâbord amure ton tangon est a bâbord donc a bâbord tu as ton bras.

Si tu débute en spi attention a ne pas le faire avec trop de vent et fais toi bien expliqué les manœuvre ou mieux un personne a bord qui sait pour ta première fois tu apprendra plus vite. C'est un coup a prendre ce n'est pas une voile plus difficile que les autres. Malheureusement beaucoup n'ose pas la sortir par plus de 5knt voir n'ose pas la sortir du tout :/.

24 juin 2009
0

Trop vite
Répondu trop vite ... sans réfléchir ... :-(

Mais typhon est un débutant il me semble ... qui ne connait pas forcément tous le vocabulaire ... et pour les manoeuvres de spi il y en a :-D

Allez, italienne à la prochaine marque ... :-D

25 juin 2009
0

oui et encore pour un tout bon
au moin 9,5nds , mais bon avec un minitonner et son manque d experience il va avoir du mal a depasser les 8 nds !

24 juin 2009
0

Trois points à retenir
1. Abattre à 140-150° du vent avant d'envoyer ou de rentrer le spi. La GV déventera ton spi et facilitera beaucoup ces manoeuvres.

  1. En général, larguer le bras en cas de problèmes, pas l'écoute.

  2. Ne pas s'approcher d'un angle de 180° pour éviter tout empannage accidentel. En plus, c'est plus rapide et plus amusant.

Se souvenir qu'au portant, le vent apparent est plus faible que le vent réel. Si déjà le vent réel est faible, sa direction peut devenir difficile à 'lire'.

28 juin 2009
0

Ca dépend...
Si tu veux faire des jolis cocotiers, tu t'évertues à aller à 180°, et surtout à les dépasser au bon moment ! :mdr:

27 juin 200916 juin 2020
0

Ecoute de spi ou bras
le tangon est au vent et le bras passe dans la machoire du tangon. L'écoute est sous le vent et est renvoyée sur une poulie de renvoi à l'arrière du bateau.

Voir la petite photo jointe

27 juin 2009
0

merci
pour tous ces renseignement, demain je met tout cela en pratique car journee en mer de prevu ... en attendant bon week end a vous

28 juin 2009
0

Envoi et affalage
en équipage très réduit ou par temps frais, je choque la grand voile, borde le génois serré, tout çà à 150° du vent comme expliqué, le spi monte tout seul (c'est une image !) derriere le génois .

Puis j'enroule .

S'il y a un couac au hisser, pas de problème on peut affaler dans le même contexte pour corriger la faute .

Pour affaler, pareil, sauf que je largue en grand le bras, pour faire fasseyer (pas longtemps) et je récupère le point d'écoute pour rentrer la toile dans la descente en filant la drisse petit à petit .

Un truc que j'ai trouvé tout seul après avoir acheté des dizaines de mètre d'écoute :
A cause de certains tangons, ou dans des longs bords de traversée, le bras rague méchamment dans le croc du tangon ;
maintenant je mets dans celui-ci un grand anneau en inox, sur lequel je mousquetonne (avec émerillon) mon bras .
NB: le largage se fait en ouvrant le croc du tangon, donc du pont et non du cockpit en largant le bout .

Bof c'est clair ?

:-D

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un éléphant ça trombe

Après la pluie...

  • 4.5 (164)

un éléphant ça trombe

mars 2021