Ou faut il relier une anode de mouillage (anode à pendre) ?

Bonjour,

Je posséde depuis peu un antares 700 pêche.

Il y a une anode de mouillage (anode à pendre) reliée au support inox da barre franche lui meme situé sur l'arbre de la barre franche.

Faut il relier cette anode à plonger à l'aide d'une pince crocodile sur l'arbre d'hélice ou sur le boulon de la masse moteur ?

Merci d'avance pour votre aide car je suis néophyte en matiere de corrosion électrolytique.

@+

L'équipage
26 fév. 2010
27 fév. 2010
0

anode à pendre
Salut à tous,
Bsr fred555,
Pour mémoire, l'anode à pendre de mouillage doit avoir un câble en inox; elle se positionne à la hauteur de l'hélice; elle doit etre connectée a n'importe quelle pièce métallique du pont, qui elle même devra être reliée à la borne négative de la batterie.
TOUTES les pièces métalliques du bateau doivent être reliées à la borne négative de la batterie.
La liaison contact par simple pince "crocro" n'est pas suffisante, il faut un bon contact;l'idéal étant une boulonnerie inox.
Dernier détail qui peut faire sourire (mais ca arrive!): ne pas oublier de relever cette anode avant la mise en marche moteur...
Amicalement
Daniel

27 fév. 2010
0

Daniel...
ce montage est tres dangereux.... car quand tu relies toutes les pieces metaliques du bateau ensemble ,tu vas relier des materiaux differents ensemble et creer une belle pile (entre ceux qui trempent dans l'eau) .
pas de gros probleme tant que tu as ton anode pendante ...qui va se consommer , mais quand tu la releves ...bonjour les degats...
Dom

27 fév. 2010
0

Anode
Deux métaux en relation conductrice par de l'eau de mer établissent une pile avec éventuelle consommation de l'un des métaux par rapport à l'autre (selon les lois de Nernst: différences de potentiels électrochimiques des métaux). L'anode a pour but de se substituer au métal à protéger en étant consommée (anode sacrificielle).
Ex: anode zn sur l'axe d'hélice inox (Fe) à protéger de l'hélice en bronze (Cu).
Le moteur (Fe) peut ètre mis en relation avec un élément Cu par l'eau de mer de refroidissement
(anode ZN prévu par le fabricant dans ce cas, sinon préférer le refroidissement avec échangeur)Le principe est très général.
Donc l'anode à pendre doit ètre connectée à l'élement métallique à protéger.
Il faut si possible que le montage des éléments métalliques du bateau ne soit pas mis en relation s'ils ont des potentiels électrochimiques différents (ex: vis inox dans un élément alu) de façon à ne pas créer cette fameuse pile.
Le circuit électrique doit ètre isolé du reste
idéalement montage en double isolation, etc.....
Consulter la Bible Caroff sur la Construction Métallique des coques

27 fév. 2010
0

Anode pendante
Salut à tous,
Malheureusement, je ne suis pas allé à l'école avec Nerst, mais je confirme qu'il faut que toutes les pièces métalliques du bateau soient reliées entre elles et à la borne négative de la batterie. Mis à part les bateaux a coque métallique, je confirme aussi que le montage décrit plus haut n'est pas dangereux électriquement parlant(bien au contraire!), et est le schéma normal pour combattre les effets électrolytiques d'un navire de plaisance.
je confirme aussi que l'anode pendante doit se mettre au plus prés de l'hélice pour (en plus de l'anode bout d'arbre, des noix d'arbre etc ...),protéger au maximun l'hélice et l'arbre de structures différentes;au mouillage, et de plus dans un port, c'est là que l'anode pendante trouve toute son utilité.
Maintenant, chacun fait ce qu'il veut!
Amicalement
Daniel

27 fév. 2010
0

Voici ce que j'ai fait cette apres midi...
Merci à tous pour vos réponses.

Cet après midi je suis allé sur mon bateau et j'ai mesuré avec mon testeur si l'arbre d'hélice était relié à la masse moteur.

En mettant le testeur sur le symbole diode, lorsque je touche les pointes de mesure entre elles, j'obtiens 0 (le courant passe) et 1 lorsque je relache (le courant ne passe pas).

J'ai donc posé une pointe sur l'arbre et une pointe sur la masse moteur...résultat 1...le courant ne passe pas.

J'ai ensuite posé une pointe sur l'arbre et une sur la pince croco de l'anode , résultat 0.1 le courant passe...donc j'ai mis la pince croco de l'anode à pendre sur l'arbre d'hélice. L'anode étant de son coté trempée dans l'eau au niveau du safran (point le plus pres de l'hélice auquel je peux positionner l'anode en la plongeant depuis l'arriere de la coque)

J'ai tout bon ou dois je faire autrement ?

@+

28 fév. 2010
0

Pile
Ma très modeste intervention a été mal formulée.
Pour qu'un courant s'établisse il faut que le circuit soit bouclé. Dans le cas de la pile bateau il faut d'un côté mise en contact de deux métaux de natures électrochimiques différentes par un élément conducteur solide ou liquide conducteur et bouclage par l'électrolyte, l'eau salée dans ce cas. Si le circuit n'est pas bouclé,
en théorie il n'y a pas de circulation de courant et donc dans un monde parfait pas besoin d'anode.
Sur un voilier métallique cela amène à de grosses contraintes: Montage électrique en double isolation,Relais d'isolation de démarrage, si possible isolation maximum du moteur (de l'arbre en particulier),nombreuses anodes (6 pour la coque, 2 pour le gouvernail, 2 pour l'arbre (et si possible hélice non en bronze), chasse à tous banchements intempestifs (particulièrement pour une coque alu).
L'anode à consommation rapide est toujours celle d'arbre/hélice si arbre inox en conact avec hélice bronze (montage le plus répandu).
Refaire la petite manip de lycéen en plongeant une tige d'alu reliée par un galvanomètre à une tige de cuivre, plongées dans un liquide conducteur.

28 fév. 2010
0

Daniel
Ton systeme peut fonctionner ...et est souvent present sur les bateaux americains...mais dans ce cas tout est relié a une anode en permanence immergée...alors que dans ton cas lorsque l 'anode pendante est retirée .....il n 'y a plus aucune protection et une pile est bien crée ..(deux metaux differents , reliés electriquement dans un electrolyte qui est l'eau de mer ) mais comme tu dis ...Chacun fait comme il veut....
Cordialement
Dom

07 juil. 2010
0

? ...
Pourquoi une anode sur le moteur ? il n'est pas en contact avec l'eau de mer ... Seul l'arbre est dans l'eau et il est protégé à son extrémité par une anode.

08 juil. 2010
0

....
c'est un refroidissement à air ??

;-)

09 juil. 2010
0

En gros :
Les deux anodes participent à la protection générale.

Chacune, si elle sont de matière différente, possède un potentiel différent par rapport à la solution oxydante. De même la pièce à protéger possède un potentiel opposé.

La différence de potentiel joue sur les quantités de matière perdues à savoir que l'une peut s'user plus vite que l'autre si elles sont de coulée différente ou de métaux différents.

Elles sont toutes deux reliées extérieurement par un fil conducteur à la pièce en métal qu'elles protège. Mais aussi le transfert des électrons passe par une diffusion dans le milieu ionique (vitesse des ions) et cela s'assimile aussi à une résistance.

Donc, chaque liaison est ohmique et de ce fait les courants ne sont pas identiques : Courant = Différence du potentiel fer-Zinc/résistance. (Ou bronze-zinc)

Le milieu marin étant homogène et infini, en théorie il doit y avoir à métal identique et à résistance de liaison identique la même perte de masse par unité de temps sur les deux anodes jusqu'à disparition totale du zinc.

Ceci étant l'anode d'hélice est en contact ohmique faible, l'anode à suspendre possède un câble de liaison nettement plus résistif que le contact direct. Et elle n'est pas suspendue à proximité de l'hélice, d'où une résistance interne du milieu ionique plus forte.

L'anode sur l'hélice est petite et s'use donc relativement plus vite que l'anode à pendre qui est en général plus grosse. Lorsque l'anode d'hélice aura été totalement dissoute alors l'anode pendante prendra le relais.

Nota : à ce schéma simpliste s'ajoute des phénomènes de surface, de polarisation de présence d'oxygène à proximité de la flottaison qui modifient le comportement des "piles"

07 juil. 2010
0

difference d'usure
sur mon oceanis en plastique j'ai une anode de bout d'arbre et une anode à pendre reliée à la masse moteur (continuité vérifiée à l'ohmmètre).
En 3 mois l'anode de bout d'arbre s'est consommée de moitié alors que mon anode à pendre est à peine dégradée.
Est ce normal?
est ce que l'anode à pendre devrait s'user plus vite ou aussi vite que la fixe?
est elle plus nocive que bénefique?
qu'en pensent les experts heoliens?

08 juil. 2010
0

Moteur
pas en contact avec l'eau de mer??????

09 juil. 2010
0

refroidissement à eau
Sauf erreur de ma part :

Il ne semble pas courant que sur un moteur moderne on met une anode pendante. Le mien (à ligne d'arbre) n'en a pas et pourtant 22 ans d'âge sans problèmes. Le circuit de refroidissement étant indirect, l'eau de mer ne verra que "la tuyauterie" de passage et pas le moteur proprement dit.

S'il faut des anodes (donc s'il y a plusieurs métaux différents dans la tuyauterie électriquement connecté entre eux), la place la plus logique pour l'anode serait alors sur l'élément de tuyauterie le plus faible par rapport à l'électrolyse et non pas sur le moteur lui-même.

Si une conduite a un élément métallique sur un tronçon et si cet élément métallique est isolé des deux côtés par un tuyau plastique, il n'a a n'a pas besoin de protection anodique.

Sauf erreur d'analyse (on ne sait jamais !), mais c'est aussi une constatation expérimentale. :heu:

07 juil. 2010
0

usure anode
sur mon oceanis en plastique j'ai une anode de bout d'arbre et une anode à pendre reliée à la masse moteur (continuité vérifiée à l'ohmmètre).
En 3 mois l'anode de bout d'arbre s'est consommée de moitié alors que mon anode à pendre est à peine dégradée.
Est ce normal?
est ce que l'anode à pendre devrait s'user plus vite ou aussi vite que la fixe?
est elle plus nocive que bénéfique?
qu'en pensent les experts heoliens?

06 août 201306 août 2013
0

Le rôle des anodes étant d'abaisser le potentiel des métaux reliés à un niveau de protection acceptable, elles n'ont d'intérêt que si ce potentiel est effectivement atteint. Et le mesurer est le seul moyen de le savoir. Il n'est généralement pas (plus) préconisé de relier tous les métaux immergés, en particulier ceux qui sont isolés (passe-coques, par exemple). Dans le cas présenté, j'ai quelques doutes sur l'efficacité du montage présenté qui me semble plus relever du "gri-gri" que de la technique.
Sur le sujet, voir le Petit Livre Blanc de la Protection Cathodique sur www.galvatest.com[...]que.pdf

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les enfants de la mer

Souvenir d'été

  • 4.5 (176)

Les enfants de la mer

novembre 2021