Osmose

J'ai pris le parti suivant:
Je laisse sècher mon bateau tout l'été (j'ai sacrifié la saison) sans enlevé le gelcoat...
Quand il sera bien sec je compte mettre une couche de "VC TAR2" (blanc)
Qui connait pour l'avoir utilisé ce produit?
Combien de couches dois je mettre ?
Y a t'il des précautions particulières pour la mise en oeuvre? (intervalle de temps entre les couches?)
Quelle différence y à t'il avec les anciens VC TAR?

Si quelqu'un peut me donner un avis pertinent?
Je le remercie d'avance...

Gérardb

L'équipage
20 juil. 2006
20 juil. 2006
0

Raconte d'abord tout...
L'osmose, elle est déja là, ou tu fais dans le préventif ?
Si l'osmose est déclarée, alors tu n'as pas d'autre choix que de virer le gel coat. Ce n'est pas si difficile, mais très pénible. Tu peux le faire avec une ponçeuse à bande, ou, mieux, avec un bon rabot éléctrique. Ce n'est pas la peine d'espérer sécher ta coque gelcoquée, même dans le desert de mojave (tu sais, là où l'US Air force stocke les B52 parcequ'il n'y a pas plu depuis 4 siècles) si l'osmose est déja là.
Et si tu enduis par dessus, l'osmose continuera par dessous comme si tu n'avais rien fait.
Je ne connais pas le VCTAR, mais j'ai usé avec une totale satisfaction du produit SICOMIN (Seatop ?).
Pour la mise en oeuvre du produit, quelqu'il soit, regarde les informations marquées sur le pot ou sur la fiche d'application.
Bon job
Jacques

20 juil. 2006
0

osmose
Mon bateau à 22 ans,Il n' y a pas d'osmose déclarée au sens ou il n'y a pas de cloques (je laissais les couches d'antifouling d'entasser),mais il y a certainement de l'humidité.
Bien entendu je ferai des mesures d'humidité...
Les traitements avec pelage complet que j'ai vu ne m'ont pas convaincu...deux trois ans apres ils ont toujours des cloques.
(pourtant les gens en question étaient serieux et compétants)
Alors j'ai opté pour cette solution...Apres un taux d'humidité autour de 5%,je compte passer un
VC TAR 2...
Je ne cherche pas une critique de ma methode mais des gens supceptibles de connaitre le produit et de me donner des tuyaux.
Merci

20 juil. 2006
0

Pour lever le doute,
faire appel à un expert compétent et équipé possèdant certainement un appareil de mesure capable de déterminer avec précision le degré d'hygrométrie de la coque.

Ce sont certes quelques sous à dépenser, mais cela peut permettre d'éviter des erreurs onéreuses par la suite...

_/)

21 juil. 2006
0

Un super produit sico....
Qui ressemble a du VC tar 2, et qui tout comme ce dernier est un epoxy solvante est le seacoat hb215 ou 220....

ca se passe bien, ca se ponce bien, et ca se vends en gros pots de 4L + 1L de durcisseur.

Comme tout epoxy solvante, il ne faut pas l'appliquer en direct sur la fibre, mais en ayant pris soit de renourir les fibres a la resine epoxy...

21 juil. 2006
0

Osmose pour ob_seven
Merci...je vais regarder ça...

21 juil. 2006
0

Je me reprend...
"L'osmose présente des cloques profondes de plusieurs centimètres"

je parle de plusieurs centimètres en largeur pas en profondeur :-)

"L'osmose présente des cloques profondes , de plusieurs centimètres de largeur" aurait été mieux :-D

21 juil. 200616 juin 2020
0

Un p'tit lien sympa
Hello !

Voici un petit lien qui permet de tout savoir sur l'osmose ...

perso.orange.fr[...]se.html

Je pensais aussi que ma coque en était atteinte en voyant des micro bulles mais ca n'en était pas (voir photo)...

C'etait juste une réaction (une mini osmose en fin de compte) sur le gel coat, due à la quinzaine de couche d'antifooling (le boat est de 1976) qui étaient accrochées dessus.Ponçage gros grain à l'orbitale, tout a disparu rapidemment.

L'osmose présente des cloques profondes de plusieurs centimètres, en général gros comme des oeufs de poule (osmose sérieuse)...

En espérant que cela soit la même chose qui t'arrive
:-)

a+

21 juil. 2006
0

VC TAR est un super produit
Mon voilier qui a maintenant 28 ans ( il est de 1978) a été traité après quelque petites piqures du gelcoat de façon préventive en 1989.
En 2003 j'ai voulu voir où en était ma carène, aussi j'ai tout gratté jusqu'au gelcoat (Houah! le boulot): Carène impeccable!
J'ai recommencé le traitement avec 4 couches de VC TAR 2 (1 par jour approximativement), j'ai même traité ma quille et cela ne bouge pas . C'est un produit epoxy 100% étanche.
D'ailleurs j'ai fait une autre expérience concluante avec ce produit:
J'ai une moto de collection de 1951 et son réservoir était rouillé à l'intérieur.
J'ai traité la rouille avec du "framéto" en le laissant bien sècher, puis j'ai fait couler dans le réservoir le reste de mon VC TAR qui me restait après le traitement du bateau.Une fois bien sec, j'ai remis de l'essence dans le réservoir, et depuis c'est parfaitement nickel!
Je n'ai plus de rouille, l'essence est parfaitement claire.
Voilà voilà
;-)

21 juil. 2006
0

De l'hydrolyse
Osmose, osmose ! Ce mot et ces symptômes obnubilent, mais l'essentiel n'est pas là ! Il y a une atteinte qui s'appelle hydrolyse sur votre polyester (rapppelez-vous l'équation réversible alcool + acide = ester + eau, mais vous roupilliez au fond de la classe, près du radiateur, bande de cancres las).

Donc l'essentiel n'est pas ces petites cloques qui vous préoccupent, elles n'ont jamais coulé un bateau, mais votre polyester, gorgé d'eau, nécessite un traitement (qui n'est pas à un ou deux ans près) parce que si c'était instantané (un peu de science fiction) et que votre polyester se dégradait immédiatement en acides et alcools vous auriez bonne mine de vous retrouver dans une coque juste en fibres de verre.

Ceci aussi pour dire que si vous imaginez que de laisser sècher votre coque sans rien faire d'autre que d'attendre est aussi chimérique que d'espérer qu'un politicien quelconque change la catastrophe politico-économique actuelle. Il vous faudra agir !

  1. en retirant cette membrane semi perméable qui laisse l'eau entrer mais pas aux produits d'hydrolyse de sortir, j'ai nommé le gel coat. Diverses techniques la mieux étant le rabotage.

  2. en lavant, de sarkozienne façon (autrement dit au Kärcher), la coque mise à nue de façon à éliminer ces produits d'hydrolyse (qui ne sèchent pas, ce n'est que l'eau qui sèche)

Comptez 2-3 mois de sèchage (à vérifier impérativement avec l'appareil ad hoc) et refaire la barrière avec les produits époxys ad hoc (Gelshield ou autres)

22 juil. 2006
0

C'est vrai "dans l'absolu"(nos bateaux avec ou sans osmose nous enterrerons)
Je précise des le départ...Il n'y a pas de cloques petites ou grandes.(visible à l'oeil nu)

Effectivement ce sont ces impuretés lors de la construction + de l'eau (disons de l'humididité)qui produise le phénomème.
Mais en ce qui me concerne je ne suis pas convaincu qu'il faille vraiment en arriver là (le rabotage) la plupart du temps.
Dans la pratique (et pour mon cas) le crois tout cela vrai dans la theorie...
Autrement dit ici comme ailleurs "le mieux est l'ennemi du bien"
Il y a des cas (j'en ai vu) ou effectivement il faut passer par un pelage complet (j'ai dit "complet" )c'est à dire sans la quille...combien le font? Et pour un dériveur integral que faut il faire?
Je persiste donc... ma coque est saine je vais la laisser secher et j'y passerai un bouclier qui renforcera le gelcoat un peu vieilli.

Merci pour ta contribution...elle m'oblige à faire la part des choses.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

Souvenir d'été

  • 4.5 (75)

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

novembre 2021