orage et électronique

En prenant la barre de mon tri dragonfly 920, je découvre que le loch sondeur st60 n'affiche plus de données, l'anémo st60 est lui sans affichage, les leds de temoin de charge de batteries sont toutes éteintes mais toutes les autres fonctions du tableau électriques sont ok. curieusement aucun fusible n'a laché, les batteries débitent normalement. J'ai appris par la capitainerie d'Arradon que le golfe du morbihan a essuyé un violent orage occasionnant de nombreux dégâts. Je n'ai aucune trace de foudre sur mon mat carbone. Est-il possible qu'un éclair puisse griller des instruments, en infligeant un fort voltage mais un faible ampérage rendant les fusibles inopérants ? Qu'en pensez vous ?
Raymarine a examiné l'anémo et a constaté une surchauffe importante rendant l'instrument irréparable.
bon, faut que je prouve tout ça à la maif.
capt'ain loo

L'équipage
27 juin 2006
27 juin 2006
0

le mat
le carbonne il n'y à pas mieux comme conducteur lors d'un orage ou à proximité d'une ligne électrique,

pour faire l'expérience, prendre une canne à pêche carbonne et se promener sous une ligne haute tension..... retour non garanti....surtout lors d'un orage

très dangereux, à isoler avec soin

27 juin 2006
0

Hors sujet
mais pour le fun : j'ai eu une canne à pêche en carbone avec laquelle je pêchais du bord de la plage au Koweït, où il y a de forts vents de sable.

Ca génère de l'électricité statique, et j'étais obligé de relier la canne par un câble à un piquet de terre pour éviter de me prendre des méga-châtaignes !

Je l'ai revendue... ;-)

_/)

27 juin 2006
0

Pour les preuves...
... enfin pour appuyer la thèse de l'orage tu peux demander au bureau Météo dont tu dépends, normalement ils possèdent une carte plus ou moins précise des impacts dans chaque région. Malheuresement ces renseignements étaient payants (je dis "étaient" car cela était le cas lorsque je j'y ai eu recours il y a quelques années).
Cela pourra peut être déjà valider l'hypothèse.
Bonne soirée.

27 juin 2006
0

étrange
mais on en apprend tous les jours et dame nature nous en réserve encore certainement...
mais je reste dubitatif sur la cause et les concéquences et sa risque effectivement d'être compliqué de faire admetre ça.
tout à fais d'accord sur la conductivité du mat carbone, ne suivez pas le conseil de la canne à pêche sour la ligne HT, je suis persuadé que c'est une boutade car bien que se soit très démonstratif, le cobaye qui fait l'essais ne peut plus raconter grand chose, il suffit de savoir que les charbons des alternateur et autres moteurs soient en CARBONE, mais tout le monde le sait et sa ne fait pas avancé l'affaire.
il me semble qu'il y a deux choses sans rapport. c'est à dire la panne de l'électronique par un quelconque survoltage sans intensité ?!? et des traces de chaud sur le circuit, il ne peut y avoir de chauffe d'un circuit par un courrant important, une puissance pour être précis mais même avec une forte tension l'intensité reste suffisante pour laisser des traces ailleurs etil y des choses plus sensible qu'un circuit pour porter des traces de chauffe.
l'expliquation peut être un courrant induit par la foudre à promixité du bateau et répérer par le mat, dans ce cas l'électronique (semi conducteur) peut dégager, mais alors il n'y a pas de chauffe parceque un courant faible peut suffir ce qui explique que les LED soient HS, mais encore faut il que se courrant induit soit véhiculé du mat à l'électronique, OK pour la girouete et anémomètre (via le cable les reliants aux instruments) mais pas pour pour les LED du tableau. ou alors il y a impact direct et là ça se voit mais tu le sait.
je pencherai pour deux causes différentes qui semblent s'etre passée au même moment alors qu'il n'en est rien et n'est qu'un coincidence.
ou alors il y a une donnée que tu n'as pas fournis car tu l'ignores encore, il faudrait inspecter plus en profondeur le problème...
ensuite que raymarine dise qu'il y est chauffe et pas réparable, c'est malheureusement de plus en plus vrai il coute moins cher de changer que dépanner quand les interlocuteurs savent encore le faire, je ne vise pas raymarine que je ne connais pas, mais c'est une généralité que l'on rencontre dans tous les secteurs de consommations. ;-)

27 juin 2006
0

Champ électrique ...
Un orage peut te fusiller une électronique complètement débranchée et posée isolé sur la table, simplement par l'effet du gradient de champ électrique dans l'air, sans trace apparente de "brulure". La seule parade est la cage de Faraday (envelopper l'instrument dans une boite en fer doux, ou à la rigueur dans un papier alu épais (mais c'est moins bon).

Donc les dégâts que tu vois sont tout à fait compatibles avec un dégat de foudre.

27 juin 2006
0

champs électrique ++
En plus de l'effet de pas évoqué par Robert, il y a aussi le champs électromagnétique induit par l'énorme courant de la foudre. Ca induit un champs dont les lignes éqiootentielles des cerles horizonthaux s'enroulant autour de l'arc de descente.
Si tu as le (bon ? mauvais ?) gout de mettre une forme fermée pour couper ce champs variable (ex : une aliance placée dans le plan vertical et dont le plan de symétrie pointe vers l'arc) tu obtnient un très beau secondaire de transfo qui récupère une énergie significative : l'aliance fond et te cuit le doigt).
Les pistes métalliques d'une électronique peuvent accidentellement constituer un tel secondaire, on y voit alors apparaitre des surtensions (100V et +) apte à cuire les composants (et les pistes dans l'exemple évoqué). Il est écrit qqpart de refermer les électroniques (alim + et - je crois) sur des limiteurs de surtensions. On peut aussi répartir les instruments de secours assez loin des descentes (mat, étais, pataras) avec le plan du circuit imprimé à l'horizontal.

Il y a un très bon résumé (trop résumé peut-être) de la foudre et ses effeets dans le "météo géné et marine" de Méteo-France (ouvrage n° de l'ENM).

Y aussi un papier d'un gars de l'université de Floride, en ligne sur le net (et sans doute sur takari)

27 juin 2006
0

j'me disait bien que c'était une connerie
de se mettre la bague au doigt.
:-)

27 juin 2006
0

Maif ...
J'ai eu deux fois des dégats par la foudre, la Maif a toujours remboursé sans rien vérifer. Par contre il fallait envoyer les instruments à un dépanneur quelconque qui devait faire un devis en écrivant "irréparable par dégat de foudre".

Autre point: la décote est très forte pour l'électronique, et pour un truc de 5 ans d'age on ne récupère plus grand chose ... pas loin de presque rien si mes souvenirs sont exacts.

27 juin 2006
0

qq docs
j'en ai mis qq'une sur takari.ouain.com[...]/foudre
dont le foudre1.htm en français, et le papier de Thomson (dont une traduction de la version abrégée)

Voir aussi les papiers de helita et de l'ineris sur le même site (détails dans Caisse.txt)

Que ceci ne vous empêche pas de naviguer, on est pas en Floride ni sur eau douce ;-)

Yves.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Oh fil de l'Oh

Souvenir d'été

  • 4.5 (29)

Oh fil de l'Oh

novembre 2021