Opinions sur une technique de construction amateur

Bonjour à tous,

Je suis en contact pour l'achat d'un bateau
"construction amateur" remarquablement fini.

La réalisation bois-epoxy est relativement
classique. En revanche la quille longue
rapportée est construite en "acier soudé"
remplie de "copeaux" de plomb.

L'ensemble (coque + quille) a été ensuite
couvert (fibre de verre + epoxy). Il s'agit
d'un deplacement d'un dizaine de tonne.

Ce type de "quille soudée" composite
(parois acier de 6 mm, fonds de 10 mm)
et plomb est-il de bonne pratique et
de bon vieillissement ?

Daniel

L'équipage
09 jan. 2006
09 jan. 2006
0

un aileron en acier
rempli de plomb c'est courant .
La durée de vie est fonction des traitements anticorrosion appliqués et de l'entretien .
De toute façon la semelle souffre et n'est pas entretenue le plus souvent .
Le plus vicieux et imparable, c'est la corrosion par l'intérieur .
Un aileron en acier stratifié, même à l'époxy, c'est une bétise . La stratification ne résiste pas aux talonnages et autres échouements et finit toujours par se couper . Ce qui entraîne des entrées d'eau sous la strat et une corrosion incontrôlable .
Refaire un aileron mécano soudé, c'est facile et pas cher si on peut récupérer le plomb .
Moi mon prochain sera galvanisé avec une semelle épaisse en plomb .

JL

09 jan. 2006
0

un aileron en acier soudé rempli de plomb
Merci à tous les deux de vos remarques.

Concernant la stratification de la quille longue (acier soudé emplie de copeau de plomb), en fait il s'agit vraisemblablement d'une erreur d'appréciation de ma part (le bateau est à l'eau) et je n'ai que des éléments très partiels sur les oeuvres vives et la construction (celui-ci n'est pas disponible actuellement).

La quille est visiblement mastiquée epoxy avant peinture (au vu d'une photo de construction) mais, la fibre de verre ne doit pas être pas présente sur la quille rapportée mais uniquement sur le bordé !

Le mode de fixation de cette quille longue semble robuste via une dizaine de boulons de 20 mm.

Concernant le mode de remplissage de la quille, je n'ai en revanche pas d'éléments fiable. Je vais surement poursuivre car le bateau est par ailleurs très convaincant et, en cas d'accord sur le prix, faire réaliser une expertise détaillée.

Daniel

09 jan. 2006
0

acier-plomb
ca fait effectivement une corrosion assurée à moins que le plomb ne soit coulé dans de la résine.
Ca doit quand même tenir une bonne paire de dizaine d'années à moins vraiment de n'être pas étanche.

La strat est supposée jouer quel rôle ? étanchéïté ? cosmétique ?

Je suis aussi assez curieux que connaître le système d'attachement.

10 jan. 2006
0

a l'enoncer
je trouve que cela est bienfait...boulonne avec des tiges de 20. le plomb dans la quille en"copeaux"...probablement ,il avait coulè,ou du ciment ou de la resine sur le plomb.pas d'air ,pas de rouille...non je ne vois pas de blemes....surement un bon bateau....chez les constru.amteurs."tros fort n'a pas manquè"....le méme gars,quant il construit,c'est pour la vie...... confiance...si tu ne l'achette pas, met-le sur le fil ;-) ;-)

10 jan. 2006
0

juste petite remarque

Ne jamais coulé du ciment sur du plomb ,il se produit une reaction chimique qui detruit le plomb et produisant un gaz toxique.De la resine oui du ciment non.

josé

10 jan. 2006
0

Merci des commentaires
Tu confirmes l'impression que me donne le bateau. Le constructeur amateur a visiblement fait au mieux de ses moyens sans lésiner sur les matériaux.

Sur. J'aurai préféré une quille en acier inox avec du plomb fondu ! Mais au vu des commentaires, celà devrait tenir la route :-)

Daniel

11 jan. 2006
0

quille multi métaux?
pour une construction en cp epoxy, perso, j'éviterais de mélanger les métaux, soit tout en fonte, soit résine époxy plomb,chacun navigue comme il veut(ce n'est pas de moi).

11 jan. 2006
0

Un article de fonds sur la question
Je reconnais mon incompétence en matière de matériaux et de construction navale.

Suite à ta remarque et grace à l'incontournable google, j'ai trouvé un article assez exhaustif sur les questions de métaux dans la quille et de corrosion électrolytique, notamment sous la flottaison. L'article est hélas en anglais.

www.kastenmarine.com[...]rts.htm

J'y ai trouvé a priori validé le processus de construction de la quille sur le bateau que j'évalue actuellement.

A l'expert de le confirmer.

Merci de toutes vos remarques.

Daniel

10 jan. 2006
0

Inox submergé
Non, tu ne voudrais pas de l'inox sous la ligne de flottaison. Ça subit des réactions microscopiques même sans oxygène, le crevice corrosion, qui pourrait éventuellement séparer la quille de la coque.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

Souvenir d'été

  • 4.5 (68)

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

novembre 2021