Oceoprotec des retours....

Bonjour, je voudrais savoir si il y a des retours d'expérience sur l'antifouling Oceoprotec ? Ca fait plusieurs année que cela existe donc certain on bienun retour d'expérience ou deja vu des bateaux qui on cette antifouling depuis plusieurs années ...
Merci de vos de retour et de vos remarques .
Henri

L'équipage
08 fév. 2011
08 fév. 2011
0

Mon dentiste
qui a un bateau en métropole (feeling 9,50) et un autre aux Antilles, un cata de 38 pieds a traité ses deux bateaux avec ce système.

Dans les 2 cas il est ravi et me dit qu'il lui siffit de passer l'éponge de temps temps sur la carène pour que tout soit nickel.

Le seul pbe reconnu : le coût de l'opération qui me vaut des soins de + en + chers (je plaisante).

10 juin 2021
0

Bonjour Flipper 56 , le traitement est -il oceoprotec ? Si c’est celui-ci, c’est bien le brevet que j’ai vendu ! Mais le produit en sous couches a été modifié et la ! Il y a eu des mécontents ! Et gros problème, il était un peu chaud ! De plus, il fallait le re poncer ! 40 % de matière à terre ! Où est l’intérêt ? Alors que j’ai créé en labo , un revêtement à actions directes, sans ponçage, toujours à l’eau, et sortira à un prix largement compétitif, sur carène dans un état standard. Les dépôts de brevets, c’est mon dada ! La recherche, le pied, alors, à vous à vouloir m’accorder votre confiance et à la future unité de commercialisation, avec ses applicateurs hyper formé, SMAD Global Solution Système, devrait pouvoir vous fournir avec l’applicateur, d’ici à quelques mois, moi, je ne vends rien, seulement répondre aux attentes de mes copains plaisanciers. Mais, n’hésitez pas ! Vous pouvez toujours me transmettre vos questions, le problème que vous rencontrez avec vos œuvres vives où mortes, je serais heureux de pouvoir vous conseiller. Voici une adresse pro : innov.mik17@gmail.com
Le tout en minuscule
Amicalement.


10 juin 2021
0

Bonjour Flipper 56 , le traitement est -il oceoprotec ? Si c’est celui-ci, c’est bien le brevet que j’ai vendu ! Mais le produit en sous couches a été modifié et la ! Il y a eu des mécontents ! Et gros problème, il était un peu chaud ! De plus, il fallait le re poncer ! 40 % de matière à terre ! Où est l’intérêt ? Alors que j’ai créé en labo , un revêtement à actions directes, sans ponçage, toujours à l’eau, et sortira à un prix largement compétitif, sur carène dans un état standard. Les dépôts de brevets, c’est mon dada ! La recherche, le pied, alors, à vous à vouloir m’accorder votre confiance et à la future unité de commercialisation, avec ses applicateurs hyper formé, SMAD Global Solution Système, devrait pouvoir vous fournir avec l’applicateur, d’ici à quelques mois, moi, je ne vends rien, seulement répondre aux attentes de mes copains plaisanciers. Mais, n’hésitez pas ! Vous pouvez toujours me transmettre vos questions, le problème que vous rencontrez avec vos œuvres vives où mortes, je serais heureux de pouvoir vous conseiller. Voici une adresse pro : innov.mik17@gmail.com
Le tout en minuscule
Amicalement.


08 fév. 2011
0

cout?
en définitive, combien ça coute vraiment?
y a t il d autres expériences qui permettrait d avoir 1 idée de la rentabilité?
merci

08 fév. 2011
0

devis
j'ai fait faire un devis au salon, il faut compter 200€ le m2 à couvrir.
Pour un 39 pieds ça s'élève à en gros 8 000€.
Je vais le faire moi même en achetant le produit chez le concurrent et ça me coutera 1 000€ et bcp d'huile de coude

05 nov. 201105 nov. 2011
0

C'est coppercoat qui a beaucoup plus d'expérience depuis 1991 et qui s'applique au rouleau, voir le site

16 mar. 201216 mar. 2012
0

Tu as raison samsung, les deux produits sont différents, j'ais eu la chance de rencontrer Michel Desbois en guadeloupe en 1992, nous sommes restés très copain jusqu'à Décembre 1999, puis comme il ne pouvait plus développer son produit, il est parti en Martinique, avant de partir, il a appliqué sur mon Jouet 930,le dernier produit développé, c'est extraordinaire, en douze années, je n'ais sorti mon bateau que deux fois et le produit est toujours performant, il a changer de couleur, mais toujours fricasse. tu me dis qu'il est malade? Si tu le rencontre donne lui le bonjour et que je dois descendre en Martinique avec mon bateau, la semaine prochaine,car j'ais vendu mon voilier, j'ais fais construire un catamaran de 17 m, si Michel est d’accord et qu'il a un produit aussi performant que celui qui est sur mon Jouet, je suis prêt à lui fournir, toute la logistique nécessaire pour traiter mon cata et s'il veux sortir son produit à la commercialisation, dit lui que j'ais sept chiffres avant la virgule à lui proposer. essai d'avoir ces coordonnés mail où son N° de phone

19 mar. 201219 mar. 2012
0

Salut Tara, je suis arrivé ce matin en Martinique, mon bateau est au mouillage, la capitainerie n'était pas encore ouverte, mais je pense rester au mouillage,le nouveau propriétaire devrait arrivé en milieu de semaine, moi, je vais prendre livraison de mon cata au port de Fort de France, j'espère que cette opération va se passer normalement.
As-tu rencontrer la famille Desbois? Si oui, met toi sur le 9 à 18 heures, nous nous rencontrerons au Mango Bay.
A plus!

25 juin 201225 juin 2012
0

jylou 14: mon 1er message sur le forum.
Il s'agit de l'image de quelle société?
J'ai signé en décembre 2011 le devis et j'ai énormément de problèmes de relationnel et de suivi pour les contrôles mensuels d'humidité .
Les travaux sont reportés à chaque fois depuis début mai.
@+ et merci
Jylou

15 mar. 201215 mar. 2012
0

Bonjour, le prix est important! mai il faut décomposer la prestation, le coût du produit, le sablage, la préparation des oeuvres vives, la protection de la coque et enfin, l'application du revêtement, le produit ne représentant que 35 % du coût total. Le tout! pour bénéficier d'une garantie de 5 années, un revêtement qui a une durée de vie, bien supérieur à la garantie.
Le premier bateau qui a été traité entièrement, date de 2004, les premières applications: des années 1995, Michel, l'inventeur du procédé et du matériel d'application est en Martinique, dommage, il est très malade,dommage! Nous ne connaîtrons peut être jamais l'évolution du produit, car je suis convaincu qu'il a trouvé la réponse à votre problème de coût, il m'en avait plus ou moins parlé, et j'avais eu la chance de voir l'une de ces notes et ce revêtement s'adressait pour des applications adressés aux grands public, avec une application très simple et un produit à l'achat équivalent à un très bon antifouling, avec un pouvoir couvrant de 8 m2 au litre.
Michel m'a traité mon bateau, il y a 7 ans, ce n'ai pas celui qui sort aujourd'hui, le miens était à base de solvant, mai il n'a rien à envier à son petit frère, il est parfait,

08 fév. 2011
0

interessant mais
c est qui le concurrent?

16 mar. 201216 mar. 2012
0

Bonjour, je ne pense pas que ce soit une question d'expérience, c'est plus, une question de composition bien plus performante.
Le traitement parait cher, mai il comprend beaucoup de MO et c'est bien là qu'il y a problème, c'est pourquoi, Michel, l'inventeur du second produit, avait commencé ces recherches en 1991, pour arriver à une application qui existe et qui fonctionne aujourd'hui.
Le revêtement est bien différent dans sa texture et pars-que celle-ci est liée par une quantité de particules de cuivre qui est près du double de la composition de Coppercoat, son mode d'application et la finition obtenue, c'est pour cela, qu'il ne faut pas confondre.
Les recherches et développements ont malheureusement bien affecté la santé de Michel, sinon je suis convaincu qu'il nous aurais fait bénéficier d'une nouvelle composition, mai il ne faut pas désespérer, avec un peu de temps et les encouragements de tous, nous pouvons que lui souhaiter de reprendre très vite du poil de la bête, c'est un battant, souhaitons lui un bon rétablissement.

17 mar. 201217 mar. 2012
0

Phil, j'espère te rencontrer lorsque tu seras chez nous, je suis souvent au Mango, de plus je vais essayé de rencontrer Michel où son épouse, elle promène son chien Titus tous les jours, elle serra très contente de voir que ces amis pensent à eux,surtout que les travaux de Michel, s'ils sont terminées pourraient lui apporter plus de confort. Si tu as réellement l'argent, si tu n'as pas la mêmes image que l'autre société, je te donne ma bénédiction, si le nouveau revêtement grand public est applicable par nous tous et qu'il est à la portée de toutes les bourses,tu va gagner beaucoup d'argent, car nous sommes très nombreux à attendre ce produit.
A bientôt, Phil

09 fév. 2011
0

Précautions
Vu les précautions nécessaires pour éviter l'électrolyse liée au revêtement cuivré, celà risque de ne pas être évident ?

09 fév. 2011
0

200 € le m² !!!
:lavache:

à refaire tout les combien ???

10 juin 2021
0

Je ne peux pas dire réellement le coût , sur une carène dans un état standard, cela ne devrait pas être très onéreux, bien moins cher que ce que valait mon revêtement vendu par Oceoprotec, l’investissement est bien moindre, mais la qualité de l’homme de l’art , le technicien, lui son travail et un facteur qui demande à ce qu’il puisse en vivre, investir en matériel et véhicule adapté, mais, dans tout les cas, son intervention sera toujours en fonction de l’état du bâtiment. S’il faut raboter, reprendre des toiles, ragréer, et mastiquer, il est certain que le montant de la note sera en conséquence. Mais pas de surprise ! Chaque intervention nécessaire, aura son devis ! Donc ? Pas de lézard !
Nous avons une enseigne à gérer ! Et non , le bricoleur du coin !


08 fév. 2011
0

Et au niveau de la glisse,
c'est mieux, pareil, moins bien ou beaucoup moins bien par rapport à un af au Teflon?

09 fév. 2011
0

Mouais...
Je me pose quelques questions sur le bien fondé de ces antifoulings hors de prix sensés durer plusieurs années.
Si c’est vraiment le cas, c’est très bien, mais à condition que la seule raison de sortir un bateau de l’eau soit la réfection de l’antifouling, mais il y a plein d’autres raisons qui devraient pousser à sortir son bateau chaque année:
- Petites réparations sur le bord d’attaque du safran suit à des petits chocs ;
- Petites réparations sur la carène et/ou sur la quille,
suite à une chaîne d’ancre qui aura raguée malencontreusement.
- Vérification du joint de quille.
- Remplacement éventuel de la bague hydrolube.
- Vérification des bagues de safran.
- Vérification et remplacement éventuel des anodes.
Bref, milles petites choses à réparer ou a vérifier (si on veut garder une carène toujours « nickel ») qui impliquent une mise à terre du canote, et dans ce cas l’application d’un antifouling plus conventionnel et économique n’est-il pas préférable ?

;-)

22 déc. 2011
0

je pense pareil.

17 mar. 201217 mar. 2012
0

Bonjour boatlover, tu as raison de te poser ces questions, mai je voudrais te répondre, lorsque tu as ce revêtement cuivre, tu ne sortiras pas ton bateau chaque année, au cas ou tu aurais eu un choc avec un objet flottant, il y a des chances de ne pas avoir de dégâts, comme cela met arrivé, il y a quelques années,pourtant le choc avait été assez rude, la quille, si elle a été bien préparée, il n'y a aucun problème, maintenant si tu à talonné sur une caille? tu aura à vérifié voir l'obligation de faire la réparation adapté, mai dit toi, que ta voiture n'est pas faite non plus pour en accrocher une autre? Tu parle de la chaîne de l'ancre qui rague malencontreusement, rassure toi, le revêtement est plus solide que le gelcoat, lors de mon périple au tour du monde, cela met arrivé plus d'une fois, la chaîne a glissée sur le produit, quant à la bague hydrolube et les bagues de safran, tu n'as pas à les remplacer toutes les années? mon Jouet, a demandé plus de 12 ans avant que je fasses l’opération,tu parle des anodes? je veux te rassurer, tu n'as plus besoin d'anodes, cette opération que j'ais découvert par les conseils d'un excellent électricien anglais, c'est de rendre tous les périphériques de ton moteur indépendants, ce qui veux dire qu'il n'y plus aucun négatif relié au bloc, cette opération m'a coûté, 450 EUROS, depuis il 'y eu plus aucun problème d’électrolyse en 10 ANS.

09 fév. 2011
0

Toujours dr'après
mon CHER dentiste, l'opération est à refaire 10/12 ans après.

En ce qui concerne la concurrence, je rapelle que pour Ocean Protec, le travail est fait par un professionnel, bateau à l'abri de l'humidité. De mémoire, il faut enlever toutes les couches d'antifooling, en profiter pour faire un traitement anti-osmose, etc. Les conditions climatiques sont importantes =&gt le bateau est stocké à l'abri =&gt dématage, etc ... La main-d'oeuvre en terme d'heures travaillées est importante ce qui peut expliquer les 200€ le m².

09 fév. 2011
0

je crois que
notre cher JP a testé....

09 fév. 2011
0

non jp
a testé le coppercoat, ce n est pas le meme

09 fév. 2011
1

désolé
mes neurones ont court circuité! mille excuses

09 fév. 2011
0

mais
les deux antifouling "miracle" se ressemblent tellement que l on peut effectivement se tromper.
pour moi le bateau etant à sec j ai bien le temps de refaire un bel af tous les ans , plus les bricoles qui vont avec.

09 fév. 2011
0

C'est une phase aqueuse ?
Bonjour,

Il me semble que cette marque utilise une phase aqueuse, plus efficace qu'une résine car le cuivre n'est pas emprisonné par le liant.

Et il n'est pas possible de rajouter de la poudre de cuivre à son antifouling traditionnel ?
Bien répartie dans l'antifouling, on devrait obtenir le même résultat que OCEOTRUKMUCH, non ?

Salutations Océanes,

Florent

17 mar. 201217 mar. 2012
0

Bonjour Mootea, Je ne connais pas cette marque, mais je connais Michel Desbois, l'inventeur du revêtement, puiqu'il à traité mon bateau en 1999, à cette époque, son produit était en phase sol-vanté, il est vrai qu'il y avait une teneur en cuivre très importante et Pierre, mon fils et Michel avaient fait l'essai pour avoir des données techniques mélanger une quantité de particules de cuivre dans la peinture,il me semble que c'était 300 où 400 gr dans un litre d'antifouling, cela n'a pas fonctionné, quatre mois plus tard, la coque avait déjà beaucoup de coquillages et d'algues, je te conseil de garder tes sous, car la poudre de cuivre est très onéreuse.

05 nov. 201116 juin 2020
0

"L’antifouling oceoprotec© est une résine époxydique bi-composant sans solvant et sans aucun biocide chimique. Les bénéfices de ce revêtement sont divers :..."

c'est la doc Oceoprotect

"Cette résine époxy mélangée à du cuivre à haute densité et très résistante à l’usure, protège avec succès des dizaines de milliers de bateaux dans le monde entier,..."

c'est Coppercoat

en fait , exactement la mème technologie qui présente un très très très gros défaut de conception

la matière active est emprisonnée dans un liant ETANCHE et non érodable

moralité, pour que ça marche, il faut poncer très souvent pour réactiver le système et faire resortir une couche de matière active

autrement, dit c'est pas bon du tout et on en a vraiment pas pour le prix

voir la photo après 9 mois à Port cam

mais chacun fait bien ce qu'il veut avec ses milliers d'€

02 déc. 2011
0

Bonjour Perkins !
Coppercoat et Oceoprotec ont comme seul point commun d'utiliser du cuivre comme agent antifouling.
En revanche le taux de cuivre, la technologie utilisée, les services proposés sont très différents. A ce titre, nous attachons une attention particulière à la propreté des carènes traités oceoprotec©. Nous suivons chaque bateau individuellement et nous n'avons à notre connaissance pas de bateau présentant des salissures comme présentées sur la photo.
Pourriez-vous communiquer le nom du bateau afin que nous puissions vérifier s'il s'agit d'un bateau traité oceoprotec© ? Merci d'avance.

16 mar. 2012
0

Bonjour Perkins, j'ais mon voilier qui a été traité en 1999,le produit était encore un produit qui n'était pas finalisé, Michel Desbois, qui a mis au point ce revêtement ma traité toute la coque de mon Jouet, cela fait 12 ans, je nais sorti mon bateau que deux fois, j'ais perdu son le contact avec Michel, car j'ais fais un merveilleux tour du monde qui m'a pris 9 ans, il y a eu beaucoup d’arrêts pipi, heureusement que j'avais ce produit sur ma coque, sinon dans beaucoup d’endroits cela aurait été impossible de mettre à terre, j'ais eu un objet flottant qui à raclé toute la coque tribord et qui a éraflé une bonne largeur de gelcoat au-dessus de la ligne de flottaison, mais aucun mal au-dessous, le produit cuivre à très bien tenu à la friction, même-pas une rayure, je dirais même que l'objet flottant a glissé tout du long et qu'il a aidé à préservé ma coque, je suis resté scotché devant la solidité du produit.
Quant aux prix? pour ma part, Michel ne ma fait payé que les composants et les fournitures divers, car je lui avait demandé, je ne voulais-pas qu'il paie tous les composants, d’autant-plus que le kilo de cuivre qu'il faisait frité et faisait venir de chez les British , lui revenait à 1500 fr soit: près de 100O euros aujourd'hui, C'est pourquoi, ayant vendu mon voilier et racheté un catamaran, j'espère rencontrer Michel, pour faire traiter mon unité, je suis certain que son nouveau produit, s'il est finalisé, celui-ci doit être performant et me permettra de naviguer encore de nombreuses années sans aucun problème.

05 nov. 2011
0

J'ai un client qui a passé le coppercoat lui meme sur un bateau neuf. premier bateau, pas spécialiste, et bien le résultat est nickel. Le seul impératif : conditions météo assez précises pour que l'application soit parfaite.

05 nov. 2011
0

Il y a des zones où il est très difficile de sortir un bateau de l'eau parce qu'il n'y a rien de prévu. Ou encore que la taille des bateaux que l'on peut sortir est limitée, et parfois fort risquée. Dans ce cas, ces produits, dont les résultats semblent cependant inégaux, peuvent être utile. A noter que dans les eaux tropicales, un antifouling ne fait pas toujours un an.

05 nov. 2011
0

je ne sais pas ce que cela vaut mais je peux vous affirmer que c'est trés difficile a ponce, j'en ai sur mon safran et c'est encore plus chiant a virer que du gel coat, j'ai tué une ponceuse a bande en forcant (plutot en m'énervant..)

02 déc. 2011
0

@ Ki-dour :
Je vous invite à prendre connaissance des témoignages de nos clients en vidéo : www.oceoprotec.com[...]es.html

02 déc. 201116 juin 2020
1

J'ai quant à moi l'expérience du COPPERCOAT, appliqué il est vrai sur un laque epoxy toute neuve , vieille de 10 jours (très important quant au séchage et à l'élimination de tout solvant)

Le résultat est excellent : auncune bernacle ni algue en deux saisons ; cumulés 10 mois à l'eau en Manche et mer d'Irlande. voir photo

Pas besoin de ponçage à ce stade ; j'attends la suite pour confirmer

A mon sens, OCEOPROTECT et COPPERCOAT sont très voisins ; mais les résultats sont très tributaires des conditions d'application de sorte que OCEOPROTECT tient à faire l'application lui-même pour fournir sa garantie

Au passage, le fait que le cuivre soit enfermé dans l'epoxy est une fable, cet epoxy sans solvant est réputé poreux (dixit la doc COPPERCOAT)

Je profite du post pour aussi citer l'antifouling TRITON de CASTELLANO, Marseille , au moins aussi bon que les deux autres : il ont le marché de la Marine Nationale qui, comme chacun sait, ne met ses bateaux au sec que tous les 5 ans au minimum

02 déc. 2011
0

Echouage en fonction des marées ?

21 déc. 2011
0

Bj

les marches de la marine nationale ne sont pas une preuve de qualite, mais d'opacite.....
Pour memoire que certains ont courtes, des jugements a condamnes des gens autour de cela, il y 1 an ou deux,,

Alors la marine nationale n'est pas le meilleur exemple....
les cargos aussi c'est 5 ans a cause de l'obligation de la classe uniquement

Amicalement

24 déc. 201124 déc. 2011
0

OK Triton est d'un bon rapport qualité/prix....Ceci dit,"expérience" vécue,aprés 70 jours à l'eau(35 en Bretagne+35 en Méd)on peut voir d la "mousse" et qqes petits cocquillages fixés sur la coque...pourtant,2 couches niveau flotaison,voute arr,et safrans...

06 mar. 201206 mar. 2012
1

Permettez-moi de revenir sur un point dans votre comparaison Oceoprotec/Triton/Coppercoat : la différence est avant tout écologique, puisqu'Oceoprotec n'utilise aucun biocide chimique, contrairement aux autres: www.oceoprotec.com[...]ec.html

02 déc. 2011
0

j ai passé copercaot sur mes coques fin mars et cet été juste un coup d'éponge voir meme simplement à la main pour enlever une petite péliculle. par contre après un mois et demi au au port sans sortir des vilains petit coquillage en forme de cratère sont venus envahir les deux coques. la mistère sur les bébettes il n y avaient qu'elles. je pourai en dire plus fin de semaine prochaine je sorts le cata.

02 déc. 2011
0

Quelques photos seraient pas mal pour se faire une idée.

11 déc. 2011
0

zut j'ai oublié de faire une photo. pour info quelques petits coquillages toujours les meme sont revenus (après un bon mois au port sans sortie). sinon la coque est propre légère péliculle . j'ai bon espoir d'avoir fait un bon choix. rdv au printemps pour confirmation

19 déc. 2011
0

C'est vrai que c'est très lisse, mais 200K€.....ça fait 4000K€ pour un 9m!!!!!

Sachant que l'antifouling classique revient à 500€ par an, et qu'oceanprotec assure 5 ans...

06 mar. 201206 mar. 2012
0

Au terme de la durée de 5 ans de garantie, un diagnostic de la carène est réalisé par un applicateur. Quelques travaux de réparation peuvent être conseillés si nécessaire. Le cas échéant, une reprise du revêtement est réalisée afin de re-constituer une épaisseur de film suffisante (mais il n'y a pas besoin de décaper à nouveau le bateau). Dés lors il est possible de ré-émettre une garantie pour une nouvelle période 5 ans.

20 déc. 201116 juin 2020
0

Le traitement complet aérogommage + Coppercoat est beaucoup moins onéreux pour un résultat similaire.
Les phases de traitement sont identiques:
-aérogommage complet
-application d'enduit si nécessaire
-protection des parties métalliques mises à nues grâce à un primaire époxy
-application Coppercoat en 4 couches
-grattage ou ponçage de finition

La seule différence est la méthode d'application de l'antifouling d'ou le prix.
De la même façon, vous pouvez réaliser une finition type régate sur un Coppercoat.
L'activation de votre Coppercoat par "grattage" au scotch-brite ou par ponçage fin est obligtoire avant la mise à l'eau.

A+
Thierry

16 mar. 2012
0

Bonjour Fast Nautic, Je ne pense pas que tu puisses mettre les deux produits dans le même sac, Coppercoat, que je connais bien, puisque mon fils là appliqué sur son bateau en 2009, ce produit a trop de résine, il met plus de 12 heures pour sécher et très vite dans des eaux un peu chaudes, il salit très rapidement, par contre, moi, j'ais un jouet 930, Michel Desbois qui est l'inventeur Français d'un produit révolutionnaire, ma fait profité en 1999, du produit en cours de finalisation, cela fait 12 ans que ce produit est sur mes oeuvres vives, j'ais fais deux sorties d'eau, l'une par rapport à un choc sur le bateau, lors de mon tour du monde, l'autre il y a deux ans pour le remplacement de mon hélice et du tourteau, sinon aucun problème.
Le prix, je ne le connais pas aujourd'hui, mai même à 300 Euros le M2, le produit fait faire des économies,je n'ais pas eu à gratter la coque toutes les cinq minutes, seulement un coup d'éponge lorsque mon voilier était stationné un peu trop longtemps dans les marinas.
Je comprends que c'est un investissement, mai au combien reposant.

20 déc. 2011
0

Beaucoup moins onéreux? C'est à dire?

22 déc. 2011
0

environ 2 fois moins cher.

22 déc. 201116 juin 2020
0

une autre pour la route

COPPERCOAT après quelques mois à port camargue

23 déc. 2011
1

C'est toujours le même cas d'échec de Coppercoat présenté de manière systématique. Même si ce cas est spectaculaire, est-il représentatif?

23 déc. 2011
0

Non bien sur.

Je parle de généralisation non représentative sur un cas négatif précis.

23 déc. 2011
0

on peut aussi penser que tu ne poses pas la bonne question

une des bonnes questions pourrait être:

Etes vous prêt à payer quelques milliers d'€ pour prendre le risque d'avoir ce résultat?

06 nov. 201206 nov. 2012
0

C'est curieux, toujours la même photo, jamais le même pseudo ?

06 nov. 2012
0

ben oui,
un coup c'est jp quand il etait pas encore fache, un coup c'est lui sous un autre pseudo, un coup c'est sa femme.
rien de mystérieux la dedans.
c'est vrai qu'ils (lui et sa femme) n'etaient pas ravis ravis de leur experience avec coppercoat. ils ont du garder une dent format defence de mamouth.
jpierre (pas lui moi)

23 déc. 2011
0

il n'y a donc qu'oceoprotec.....mais le prix!!!!

23 déc. 2011
0

Après un tel investissement, je ne voudrais pas me retrouver avec ça en tous cas!

06 mar. 2012
0

Vous ne pourriez pas vous retrouver avec une telle situation avec une carène en Oceoprotec grâce à la garantie : si le moindre problème est constaté, le SAV intervient pour résoudre le problème. C'est l'avantage lorsque l'application est réalisée par un professionnel.

07 nov. 201207 nov. 2012
0

La Garantie n'est-elle pas couverte par le chantier applicateur ?

06 nov. 201206 nov. 2012
0

Que deviens la Garantie après la liquidation judiciaire en cours ?

16 fév. 2013
0

L'autre pb rencontré avec Oceo Prot c'est la grande variabilité des devis selon le chantier...non pas sur le produit lui même mais sur les travaux préalables et annexes...
Quel est ce produit magnifique de Monsieur DESBOIS? et s'il a des pb de santé donc de moyens ne pourrait-on pas constituer une assoc pour lui venir en aide en assurant la diffusion de son produit ?

11 juin 2021
-2

Bonjour Ernst, Michel Desbois, je vous remercie les copains, vous êtes formidable, je suis sauvé des eaux, j’ai été un légume durant plusieurs mois, sans vous donner donner le nom du fautif, mais Oceoprotec a réussi à me démolir la santé, il n’ont rien gagné ! Mon épouse, par la force des choses à lancer plusieurs affaires devant les tribunaux , gagnés tous les procès, c’est pourquoi, Oceoprotec a baissé le rideau et c’est bien ! Bien sûr que nous avons perdus des plumes, mais mon épouse voulait les faires basculer, quitte à ne rien récupérer, ce quia été le cas. Mais personne n’était capable de gérer les applications, de plus, ils ont voulu jouer au apprenti chercheur, acoquiné avec une marque de peinture, qui évidement voulait vendre leurs produits et là a été la goutte qui a fait déborder le vase. C’est pourquoi, j’ai recréé un autre revêtement, encore plus performant, qui devrait être très compétitif le temps d’application est divisé par trois, il y a autant de cuivre, mais il est moins lourd, il couvre plus de m2 , plus besoin de matériel spécifique, il existe à base d’eau et j’ai crée un mixte qui lui a une base de solvant, pour certaines applications, c’est éventuellement le revêtement qu’il faut, le coût MO , cela dépend de l’état du substrat, c’est bien souvent le problème, mais le technicien doit impérativement faire un devis sur chaque opération.

11 juin 2021
1

Je suis mort de rire quand je lis ces posts qui mélangent chimie , arnaque et business . Je connais le dossier de l'intérieur , et si le produit n'est pas à mettre en cause , remettez vous en question quand a ce que vous voulez faire .
Vous nous chantez des lendemains heureux , des produits qui se diluent à l'eau , même des produits avec des solvants , qui peuvent être coloré , de produits moins lourds ( alors là , je m'écroule ) , de temps de main d'œuvre divisée par 3 ,de brevets déposés (on peut toujours déposer un brevet tant qu'il n'y pas de revendication ou de contretype n'a aucune valeur , en particulier dans les peintures qui ne sont que des mélanges , à t on vu un cuisinier breveter un plat ? )
J'ai eu l'occasion de discuter avec le PDG que Mohwinckel un des investisseurs qui s'est fait enfler par Oceoprotec , il y a laissé un petit paquet de fric , et je ne parle pas des sombres histoires qui ont plombées Mader . Laissez tranquille Mader qui n'y est pour rien dans vos déboires , la seule chose qu'ils ont fait , c'est de fabriquer en sous traitance vos formules que vous avez vendue à Oceoprotec . Eux aussi ont perdu de l'argent et la page est tournée .

11 juin 2021
-1

Monsieur, vous parlez de choses que vous ne connaissez pas ! Lorsque ont veux changer la recette d’un produit, il aurait été normal de s’adresser au créateur, au concepteur, et non vouloir faire, faire un produit maison, je ne sais pas à qui je m’adresse, mais, il serait sage de ne pas m’insulter. Le nouveau revêtement et très spécifique, il était déjà dans les cartons en 2010 et a été terminé en 2020, puis a été contrôlé, mis en essai dans les Caraïbes, en métropole et le lac côté suisse. Les éprouvettes ont été immergées près de trois années, nous avons traité plusieurs unités pour avoir toutes les références concernant les différentes applications. Monsieur, lorsque vous,vous permettez de mettre en doute no différentes colories, sachez Monsieur, que la teinte est aussi très spécifique, et celle ci a l’aide de Metals . Si Oceoprotec, n’avait pas voulu faire cavalier seûl , il vivrait encore. Si mon épouse a été dans l’obligation de poursuivre cette société, c’est qu’il y avait un sérieux problème. Nous avons gagné nos procès, et c’est très bien, il ont déposé le bilan, et j’applaudis ! J’ai perdu de l’argent, eux ont perdu leur entreprise. C’est ce qu’il y avait de mieux à faire ! Ce qui m’a permis de reprendre mes recherches et terminer le produit rever. Quant a l’investisseur, comme moi , il a été grugé, truandé par son président directeur, cela faisait déjà depuis quelques mois, qu’il était prévenu du problème, mais quand les personnes ne veulent pas entendre, c’est ce qui arrive! La catastrophe !
Nos produits sortiront d’ici à Novembre, nous serons très heureux de pouvoir vous les montrer.ce qui ne nous empêche pas de traiter pour informations techniques, divers univers . Je vous joins l’une de nos applications sur un catamaran touché par l’osmose. Nos produits sont étudiés pour être appliquer à une humilité de plus de 40% le produit employé évacue l’humidité en surface et à l’intérieur, là aussi, ça a été vérifier et vu par des professionnels.
Alors, Monsieur, permettez-moi de vous dire, évitez de parler de choses que vous ne connaissez pas.
Amicalement
M. Desbois
PS : vous voyez du cuivre à terre ?
En application spray, 3 % de perdre pour 50 m2

11 juin 2021
-1

Monsieur, vous parlez de choses que vous ne connaissez pas ! Lorsque ont veux changer la recette d’un produit, il aurait été normal de s’adresser au créateur, au concepteur, et non vouloir faire, faire un produit maison, je ne sais pas à qui je m’adresse, mais, il serait sage de ne pas m’insulter. Le nouveau revêtement et très spécifique, il était déjà dans les cartons en 2010 et a été terminé en 2020, puis a été contrôlé, mis en essai dans les Caraïbes, en métropole et le lac côté suisse. Les éprouvettes ont été immergées près de trois années, nous avons traité plusieurs unités pour avoir toutes les références concernant les différentes applications. Monsieur, lorsque vous,vous permettez de mettre en doute no différentes colories, sachez Monsieur, que la teinte est aussi très spécifique, et celle ci a l’aide de Metals . Si Oceoprotec, n’avait pas voulu faire cavalier seûl , il vivrait encore. Si mon épouse a été dans l’obligation de poursuivre cette société, c’est qu’il y avait un sérieux problème. Nous avons gagné nos procès, et c’est très bien, il ont déposé le bilan, et j’applaudis ! J’ai perdu de l’argent, eux ont perdu leur entreprise. C’est ce qu’il y avait de mieux à faire ! Ce qui m’a permis de reprendre mes recherches et terminer le produit rever. Quant a l’investisseur, comme moi , il a été grugé, truandé par son président directeur, cela faisait déjà depuis quelques mois, qu’il était prévenu du problème, mais quand les personnes ne veulent pas entendre, c’est ce qui arrive! La catastrophe !
Nos produits sortiront d’ici à Novembre, nous serons très heureux de pouvoir vous les montrer.ce qui ne nous empêche pas de traiter pour informations techniques, divers univers . Je vous joins l’une de nos applications sur un catamaran touché par l’osmose. Nos produits sont étudiés pour être appliquer à une humilité de plus de 40% le produit employé évacue l’humidité en surface et à l’intérieur, là aussi, ça a été vérifier et vu par des professionnels.
Alors, Monsieur, permettez-moi de vous dire, évitez de parler de choses que vous ne connaissez pas.
Amicalement
M. Desbois
PS : vous voyez du cuivre à terre ?
En application spray, 3 % de perdre pour 50 m2

11 juin 2021
-1

Monsieur, vous parlez de choses que vous ne connaissez pas ! Lorsque ont veux changer la recette d’un produit, il aurait été normal de s’adresser au créateur, au concepteur, et non vouloir faire, faire un produit maison, je ne sais pas à qui je m’adresse, mais, il serait sage de ne pas m’insulter. Le nouveau revêtement et très spécifique, il était déjà dans les cartons en 2010 et a été terminé en 2020, puis a été contrôlé, mis en essai dans les Caraïbes, en métropole et le lac côté suisse. Les éprouvettes ont été immergées près de trois années, nous avons traité plusieurs unités pour avoir toutes les références concernant les différentes applications. Monsieur, lorsque vous,vous permettez de mettre en doute no différentes colories, sachez Monsieur, que la teinte est aussi très spécifique, et celle ci a l’aide de Metals . Si Oceoprotec, n’avait pas voulu faire cavalier seûl , il vivrait encore. Si mon épouse a été dans l’obligation de poursuivre cette société, c’est qu’il y avait un sérieux problème. Nous avons gagné nos procès, et c’est très bien, il ont déposé le bilan, et j’applaudis ! J’ai perdu de l’argent, eux ont perdu leur entreprise. C’est ce qu’il y avait de mieux à faire ! Ce qui m’a permis de reprendre mes recherches et terminer le produit rever. Quant a l’investisseur, comme moi , il a été grugé, truandé par son président directeur, cela faisait déjà depuis quelques mois, qu’il était prévenu du problème, mais quand les personnes ne veulent pas entendre, c’est ce qui arrive! La catastrophe !
Nos produits sortiront d’ici à Novembre, nous serons très heureux de pouvoir vous les montrer.ce qui ne nous empêche pas de traiter pour informations techniques, divers univers . Je vous joins l’une de nos applications sur un catamaran touché par l’osmose. Nos produits sont étudiés pour être appliquer à une humilité de plus de 40% le produit employé évacue l’humidité en surface et à l’intérieur, là aussi, ça a été vérifier et vu par des professionnels.
Alors, Monsieur, permettez-moi de vous dire, évitez de parler de choses que vous ne connaissez pas.
Amicalement
M. Desbois
PS : vous voyez du cuivre à terre ?
En application spray, 3 % de perdre pour 50 m2

11 juin 2021
-1

Monsieur, vous parlez de choses que vous ne connaissez pas ! Lorsque ont veux changer la recette d’un produit, il aurait été normal de s’adresser au créateur, au concepteur, et non vouloir faire, faire un produit maison, je ne sais pas à qui je m’adresse, mais, il serait sage de ne pas m’insulter. Le nouveau revêtement et très spécifique, il était déjà dans les cartons en 2010 et a été terminé en 2020, puis a été contrôlé, mis en essai dans les Caraïbes, en métropole et le lac côté suisse. Les éprouvettes ont été immergées près de trois années, nous avons traité plusieurs unités pour avoir toutes les références concernant les différentes applications. Monsieur, lorsque vous,vous permettez de mettre en doute no différentes colories, sachez Monsieur, que la teinte est aussi très spécifique, et celle ci a l’aide de Metals . Si Oceoprotec, n’avait pas voulu faire cavalier seûl , il vivrait encore. Si mon épouse a été dans l’obligation de poursuivre cette société, c’est qu’il y avait un sérieux problème. Nous avons gagné nos procès, et c’est très bien, il ont déposé le bilan, et j’applaudis ! J’ai perdu de l’argent, eux ont perdu leur entreprise. C’est ce qu’il y avait de mieux à faire ! Ce qui m’a permis de reprendre mes recherches et terminer le produit rever. Quant a l’investisseur, comme moi , il a été grugé, truandé par son président directeur, cela faisait déjà depuis quelques mois, qu’il était prévenu du problème, mais quand les personnes ne veulent pas entendre, c’est ce qui arrive! La catastrophe !
Nos produits sortiront d’ici à Novembre, nous serons très heureux de pouvoir vous les montrer.ce qui ne nous empêche pas de traiter pour informations techniques, divers univers . Je vous joins l’une de nos applications sur un catamaran touché par l’osmose. Nos produits sont étudiés pour être appliquer à une humilité de plus de 40% le produit employé évacue l’humidité en surface et à l’intérieur, là aussi, ça a été vérifier et vu par des professionnels.
Alors, Monsieur, permettez-moi de vous dire, évitez de parler de choses que vous ne connaissez pas.
Amicalement
M. Desbois
PS : vous voyez du cuivre à terre ?
En application spray, 3 % de perdre pour 50 m2

11 juin 2021
-1

Monsieur, vous parlez de choses que vous ne connaissez pas ! Lorsque ont veux changer la recette d’un produit, il aurait été normal de s’adresser au créateur, au concepteur, et non vouloir faire, faire un produit maison, je ne sais pas à qui je m’adresse, mais, il serait sage de ne pas m’insulter. Le nouveau revêtement et très spécifique, il était déjà dans les cartons en 2010 et a été terminé en 2020, puis a été contrôlé, mis en essai dans les Caraïbes, en métropole et le lac côté suisse. Les éprouvettes ont été immergées près de trois années, nous avons traité plusieurs unités pour avoir toutes les références concernant les différentes applications. Monsieur, lorsque vous,vous permettez de mettre en doute no différentes colories, sachez Monsieur, que la teinte est aussi très spécifique, et celle ci a l’aide de Metals . Si Oceoprotec, n’avait pas voulu faire cavalier seûl , il vivrait encore. Si mon épouse a été dans l’obligation de poursuivre cette société, c’est qu’il y avait un sérieux problème. Nous avons gagné nos procès, et c’est très bien, il ont déposé le bilan, et j’applaudis ! J’ai perdu de l’argent, eux ont perdu leur entreprise. C’est ce qu’il y avait de mieux à faire ! Ce qui m’a permis de reprendre mes recherches et terminer le produit rever. Quant a l’investisseur, comme moi , il a été grugé, truandé par son président directeur, cela faisait déjà depuis quelques mois, qu’il était prévenu du problème, mais quand les personnes ne veulent pas entendre, c’est ce qui arrive! La catastrophe !
Nos produits sortiront d’ici à Novembre, nous serons très heureux de pouvoir vous les montrer.ce qui ne nous empêche pas de traiter pour informations techniques, divers univers . Je vous joins l’une de nos applications sur un catamaran touché par l’osmose. Nos produits sont étudiés pour être appliquer à une humilité de plus de 40% le produit employé évacue l’humidité en surface et à l’intérieur, là aussi, ça a été vérifier et vu par des professionnels.
Alors, Monsieur, permettez-moi de vous dire, évitez de parler de choses que vous ne connaissez pas.
Amicalement
M. Desbois
PS : vous voyez du cuivre à terre ?
En application spray, 3 % de perdre pour 50 m2

11 juin 2021
-1

Monsieur, vous parlez de choses que vous ne connaissez pas ! Lorsque ont veux changer la recette d’un produit, il aurait été normal de s’adresser au créateur, au concepteur, et non vouloir faire, faire un produit maison, je ne sais pas à qui je m’adresse, mais, il serait sage de ne pas m’insulter. Le nouveau revêtement et très spécifique, il était déjà dans les cartons en 2010 et a été terminé en 2020, puis a été contrôlé, mis en essai dans les Caraïbes, en métropole et le lac côté suisse. Les éprouvettes ont été immergées près de trois années, nous avons traité plusieurs unités pour avoir toutes les références concernant les différentes applications. Monsieur, lorsque vous,vous permettez de mettre en doute no différentes colories, sachez Monsieur, que la teinte est aussi très spécifique, et celle ci a l’aide de Metals . Si Oceoprotec, n’avait pas voulu faire cavalier seûl , il vivrait encore. Si mon épouse a été dans l’obligation de poursuivre cette société, c’est qu’il y avait un sérieux problème. Nous avons gagné nos procès, et c’est très bien, il ont déposé le bilan, et j’applaudis ! J’ai perdu de l’argent, eux ont perdu leur entreprise. C’est ce qu’il y avait de mieux à faire ! Ce qui m’a permis de reprendre mes recherches et terminer le produit rever. Quant a l’investisseur, comme moi , il a été grugé, truandé par son président directeur, cela faisait déjà depuis quelques mois, qu’il était prévenu du problème, mais quand les personnes ne veulent pas entendre, c’est ce qui arrive! La catastrophe !
Nos produits sortiront d’ici à Novembre, nous serons très heureux de pouvoir vous les montrer.ce qui ne nous empêche pas de traiter pour informations techniques, divers univers . Je vous joins l’une de nos applications sur un catamaran touché par l’osmose. Nos produits sont étudiés pour être appliquer à une humilité de plus de 40% le produit employé évacue l’humidité en surface et à l’intérieur, là aussi, ça a été vérifier et vu par des professionnels.
Alors, Monsieur, permettez-moi de vous dire, évitez de parler de choses que vous ne connaissez pas.
Amicalement
M. Desbois
PS : vous voyez du cuivre à terre ?
En application spray, 3 % de perdre pour 50 m2

11 juin 2021
-1

Monsieur, vous parlez de choses que vous ne connaissez pas ! Lorsque ont veux changer la recette d’un produit, il aurait été normal de s’adresser au créateur, au concepteur, et non vouloir faire, faire un produit maison, je ne sais pas à qui je m’adresse, mais, il serait sage de ne pas m’insulter. Le nouveau revêtement et très spécifique, il était déjà dans les cartons en 2010 et a été terminé en 2020, puis a été contrôlé, mis en essai dans les Caraïbes, en métropole et le lac côté suisse. Les éprouvettes ont été immergées près de trois années, nous avons traité plusieurs unités pour avoir toutes les références concernant les différentes applications. Monsieur, lorsque vous,vous permettez de mettre en doute no différentes colories, sachez Monsieur, que la teinte est aussi très spécifique, et celle ci a l’aide de Metals . Si Oceoprotec, n’avait pas voulu faire cavalier seûl , il vivrait encore. Si mon épouse a été dans l’obligation de poursuivre cette société, c’est qu’il y avait un sérieux problème. Nous avons gagné nos procès, et c’est très bien, il ont déposé le bilan, et j’applaudis ! J’ai perdu de l’argent, eux ont perdu leur entreprise. C’est ce qu’il y avait de mieux à faire ! Ce qui m’a permis de reprendre mes recherches et terminer le produit rever. Quant a l’investisseur, comme moi , il a été grugé, truandé par son président directeur, cela faisait déjà depuis quelques mois, qu’il était prévenu du problème, mais quand les personnes ne veulent pas entendre, c’est ce qui arrive! La catastrophe !
Nos produits sortiront d’ici à Novembre, nous serons très heureux de pouvoir vous les montrer.ce qui ne nous empêche pas de traiter pour informations techniques, divers univers . Je vous joins l’une de nos applications sur un catamaran touché par l’osmose. Nos produits sont étudiés pour être appliquer à une humilité de plus de 40% le produit employé évacue l’humidité en surface et à l’intérieur, là aussi, ça a été vérifier et vu par des professionnels.
Alors, Monsieur, permettez-moi de vous dire, évitez de parler de choses que vous ne connaissez pas.
Amicalement
M. Desbois
PS : vous voyez du cuivre à terre ?
En application spray, 3 % de perdre pour 50 m2

11 juin 2021
1

Je sais de quoi je parle , vous dites que quelqu'un a changé votre formule , citez ce qui a été changé SVP , est ce la partie époxy ou la partie durcisseur ? Les usines Mader Europe ont accès à des fournisseurs qui permettent d'optimiser les achats de matières premières en qualité mais aussi en disponibilité , avez vous les preuves écrites de ces changements quelqu'ils soient ?
Mader Sorgues fournit des produits de très haut de gamme dans les cosmétiques et vous imaginez qu'ils vont s'amuser à changer quelque chose dans une formule d'époxy .
Croyez vous que le Dr J. Roussel , qui dirige le labo de Sorgues , qui a dirigé les labos de Cray Valley , déposé des brevets sur des synthèses de résines ou des additifs rhéologiques autrement plus complexes que la chimie des époxy qu'il maîtrise d'ailleurs parfaitement , se serait amusé à changer votre formule ?
Je vous laisse faire la preuve de vos dires , cependant n'essayez pas de faire passer de vrais industriels pour des incompétents , surtout dans votre marigot de zozos .
Au fait , si l'on observe attentivement vos clichés , notamment le second , on peut noter que la surface du chantier qui semble propre , a été lavée par un grain , pour nous convaincre , donnez nous plutôt des chiffres et des ratio surface / poids de produit appliqué , ce sera plus sérieux .

12 juin 2021
0

Monsieur, ne dites pas que vous savez ! Vous avez ce que la direction d’Océoprotec a bien voulue vous donner et vous dire.
Lorsque vous avez à la tête un élément qui n’est pas issu de près ou de loin dans le domaine du nautisme, que deux élément travail pour leurs paroisses et leur seul intérêts personnel, mettant en œuvre avec acharnement une persuasion a modifié tout engagements envers le créateur du produit.
Comment pouvoir faire comprendre, que cette politique était douée pour aller à l’échec !
J’ai eu la maladresse de donner quelques infos techniques aux personnes concernés, l’un pour faire le montage du système de projection par spray, afin qu’il puisse effectuer les essais nécessaires, pour affiner la pulvérisation et son système de brassage, le second, pour être le seul contradicteur et surtout, pour percevoir suffisamment de facturations a éditer et les divers gratuités qu’il a tailleur largement profité à titre personnel sur l’un de ses bateaux.
L’une des personnes concernées ce voyant pousser des ailes, n’a pas hésiter a vouloir prendre une place importante au sein d’Oceoprotec, tout en voulant ce faire désigner en lieu et place de ce qui me revenait de droit (Directeur Technique) qui devait comprendre sur Lyon, un laboratoire, un centre de formation pour les applicateurs et leurs suivi sur site, répondre aux différents problèmes et conseils avisés qu’ils pouvaient être apporté par le staff technique.
Rien de cela n’a été ! Comme la mise en œuvre était difficile, déjà, Océoprotec, a changé de fournisseur, cela sur les conseils du futur directeur technique, celui-ci, préférant intervenir auprès de vos services, puisque l’une de ses connaissances lui avait conseillé. C’est comme cela, que vous êtes devenue fournisseur pour un produit non maitrisé.
Vous avez vos résines, vos additifs, etc…., mais vous le savez, comme moi ! que chaque produit a été au départ , un type de résine spécifique, ainsi que certains produits, que d’une marque à une autre, le ou les produits finis peuvent avoir une finalité très différentes .
Mais ! il n’y a pas que cette dernière phase ! Et ça ? Ca fait partie des élément sur lequel je ne m’étendrai pas , cela fait partie de mes recherches, les essais très nombreux, des résultats et l’analyse que j’en ai tiré, 30 années à manipuler, essayer tel ou telle composition, applications sur des dizaines de bateaux, d’amis plaisanciers, vous , tout comme Océoprotec, vous n’avez pas cet historique , sinon , tous ses problèmes rencontré et pas des moindres : Planète Solar , Laurent Bourgnon, et bien d’autres, comment expliquez-vous les problèmes rencontré ? Moi ! Je sais ! Je le savais bien avant les applications, mais comme j’étais devenu la personne à éviter, Océoprotec, la direction ce croyant invulnérable, pars qu’il était sous contrat avec votre maison, vu que je ne pouvais agir, j’ai regardé patiemment la catastrophe, c’est bien regrettable ! Mais, les faits sont la! Tout aurait pu se passer différemment, tout pouvait être mis en place avec le concours de vos services et dans une entente très cordiale, la preuve !
Pour un petit problème que vous, nous, rencontrions ! (L’asséchement des particules dans le système de pulvérisation et du flux !) voulez-vous, Monsieur, me confirmer qui ? Vous a donner gracieusement la solution ? Si ce n’est pas moi ! Lors d’un déplacement d’une personne de votre laboratoire ou autre service accompagné par le directeur technique (LOL !) de Océoprotec. Encore ! Une erreur de ma part ! Je n’aurais pas dû transmettre, mais, j’ai un trop grand cœur ! Surtout pour les pauvres applicateurs, qui eux ont mis leur entreprise en difficulté, Merci ! Monsieur, Le Directeur Technique ! Merci Monsieur le Président Directeur d’Océoprotec ! Merci ! d’avoir été hyper NUL !
Enfin, pour terminer, je ne donnerais aucune info, vous comprendrez que nous ne sommes pas idiots à ce point, pour vous céder à titre gracieux de telles infos sensibles. Mais, je vous remercie de m’avoir lu , mais je réitère mes dires , je n’ai rien a vous reprocher , sinon de ne pas avoir eu les infos indispensable à la fabrication de ce revêtement pour la réussite d’un produit très élaboré, sans avoir eu tous les attenants et aboutissant .
Très cordialement, au plaisir de vous rencontrer.

12 juin 2021
0

Monsieur, ne dites pas que vous savez ! Vous avez ce que la direction d’Océoprotec a bien voulue vous donner et vous dire.
Lorsque vous avez à la tête un élément qui n’est pas issu de près ou de loin dans le domaine du nautisme, que deux élément travail pour leurs paroisses et leur seul intérêts personnel, mettant en œuvre avec acharnement une persuasion a modifié tout engagements envers le créateur du produit.
Comment pouvoir faire comprendre, que cette politique était douée pour aller à l’échec !
J’ai eu la maladresse de donner quelques infos techniques aux personnes concernés, l’un pour faire le montage du système de projection par spray, afin qu’il puisse effectuer les essais nécessaires, pour affiner la pulvérisation et son système de brassage, le second, pour être le seul contradicteur et surtout, pour percevoir suffisamment de facturations a éditer et les divers gratuités qu’il a tailleur largement profité à titre personnel sur l’un de ses bateaux.
L’une des personnes concernées ce voyant pousser des ailes, n’a pas hésiter a vouloir prendre une place importante au sein d’Oceoprotec, tout en voulant ce faire désigner en lieu et place de ce qui me revenait de droit (Directeur Technique) qui devait comprendre sur Lyon, un laboratoire, un centre de formation pour les applicateurs et leurs suivi sur site, répondre aux différents problèmes et conseils avisés qu’ils pouvaient être apporté par le staff technique.
Rien de cela n’a été ! Comme la mise en œuvre était difficile, déjà, Océoprotec, a changé de fournisseur, cela sur les conseils du futur directeur technique, celui-ci, préférant intervenir auprès de vos services, puisque l’une de ses connaissances lui avait conseillé. C’est comme cela, que vous êtes devenue fournisseur pour un produit non maitrisé.
Vous avez vos résines, vos additifs, etc…., mais vous le savez, comme moi ! que chaque produit a été au départ , un type de résine spécifique, ainsi que certains produits, que d’une marque à une autre, le ou les produits finis peuvent avoir une finalité très différentes .
Mais ! il n’y a pas que cette dernière phase ! Et ça ? Ca fait partie des élément sur lequel je ne m’étendrai pas , cela fait partie de mes recherches, les essais très nombreux, des résultats et l’analyse que j’en ai tiré, 30 années à manipuler, essayer tel ou telle composition, applications sur des dizaines de bateaux, d’amis plaisanciers, vous , tout comme Océoprotec, vous n’avez pas cet historique , sinon , tous ses problèmes rencontré et pas des moindres : Planète Solar , Laurent Bourgnon, et bien d’autres, comment expliquez-vous les problèmes rencontré ? Moi ! Je sais ! Je le savais bien avant les applications, mais comme j’étais devenu la personne à éviter, Océoprotec, la direction ce croyant invulnérable, pars qu’il était sous contrat avec votre maison, vu que je ne pouvais agir, j’ai regardé patiemment la catastrophe, c’est bien regrettable ! Mais, les faits sont la! Tout aurait pu se passer différemment, tout pouvait être mis en place avec le concours de vos services et dans une entente très cordiale, la preuve !
Pour un petit problème que vous, nous, rencontrions ! (L’asséchement des particules dans le système de pulvérisation et du flux !) voulez-vous, Monsieur, me confirmer qui ? Vous a donner gracieusement la solution ? Si ce n’est pas moi ! Lors d’un déplacement d’une personne de votre laboratoire ou autre service accompagné par le directeur technique (LOL !) de Océoprotec. Encore ! Une erreur de ma part ! Je n’aurais pas dû transmettre, mais, j’ai un trop grand cœur ! Surtout pour les pauvres applicateurs, qui eux ont mis leur entreprise en difficulté, Merci ! Monsieur, Le Directeur Technique ! Merci Monsieur le Président Directeur d’Océoprotec ! Merci ! d’avoir été hyper NUL !
Enfin, pour terminer, je ne donnerais aucune info, vous comprendrez que nous ne sommes pas idiots à ce point, pour vous céder à titre gracieux de telles infos sensibles. Mais, je vous remercie de m’avoir lu , mais je réitère mes dires , je n’ai rien a vous reprocher , sinon de ne pas avoir eu les infos indispensable à la fabrication de ce revêtement pour la réussite d’un produit très élaboré, sans avoir eu tous les attenants et aboutissant .
Très cordialement, au plaisir de vous rencontrer.

12 juin 2021
0

Monsieur, ne dites pas que vous savez ! Vous avez ce que la direction d’Océoprotec a bien voulue vous donner et vous dire.
Lorsque vous avez à la tête un élément qui n’est pas issu de près ou de loin dans le domaine du nautisme, que deux élément travail pour leurs paroisses et leur seul intérêts personnel, mettant en œuvre avec acharnement une persuasion a modifié tout engagements envers le créateur du produit.
Comment pouvoir faire comprendre, que cette politique était douée pour aller à l’échec !
J’ai eu la maladresse de donner quelques infos techniques aux personnes concernés, l’un pour faire le montage du système de projection par spray, afin qu’il puisse effectuer les essais nécessaires, pour affiner la pulvérisation et son système de brassage, le second, pour être le seul contradicteur et surtout, pour percevoir suffisamment de facturations a éditer et les divers gratuités qu’il a tailleur largement profité à titre personnel sur l’un de ses bateaux.
L’une des personnes concernées ce voyant pousser des ailes, n’a pas hésiter a vouloir prendre une place importante au sein d’Oceoprotec, tout en voulant ce faire désigner en lieu et place de ce qui me revenait de droit (Directeur Technique) qui devait comprendre sur Lyon, un laboratoire, un centre de formation pour les applicateurs et leurs suivi sur site, répondre aux différents problèmes et conseils avisés qu’ils pouvaient être apporté par le staff technique.
Rien de cela n’a été ! Comme la mise en œuvre était difficile, déjà, Océoprotec, a changé de fournisseur, cela sur les conseils du futur directeur technique, celui-ci, préférant intervenir auprès de vos services, puisque l’une de ses connaissances lui avait conseillé. C’est comme cela, que vous êtes devenue fournisseur pour un produit non maitrisé.
Vous avez vos résines, vos additifs, etc…., mais vous le savez, comme moi ! que chaque produit a été au départ , un type de résine spécifique, ainsi que certains produits, que d’une marque à une autre, le ou les produits finis peuvent avoir une finalité très différentes .
Mais ! il n’y a pas que cette dernière phase ! Et ça ? Ca fait partie des élément sur lequel je ne m’étendrai pas , cela fait partie de mes recherches, les essais très nombreux, des résultats et l’analyse que j’en ai tiré, 30 années à manipuler, essayer tel ou telle composition, applications sur des dizaines de bateaux, d’amis plaisanciers, vous , tout comme Océoprotec, vous n’avez pas cet historique , sinon , tous ses problèmes rencontré et pas des moindres : Planète Solar , Laurent Bourgnon, et bien d’autres, comment expliquez-vous les problèmes rencontré ? Moi ! Je sais ! Je le savais bien avant les applications, mais comme j’étais devenu la personne à éviter, Océoprotec, la direction ce croyant invulnérable, pars qu’il était sous contrat avec votre maison, vu que je ne pouvais agir, j’ai regardé patiemment la catastrophe, c’est bien regrettable ! Mais, les faits sont la! Tout aurait pu se passer différemment, tout pouvait être mis en place avec le concours de vos services et dans une entente très cordiale, la preuve !
Pour un petit problème que vous, nous, rencontrions ! (L’asséchement des particules dans le système de pulvérisation et du flux !) voulez-vous, Monsieur, me confirmer qui ? Vous a donner gracieusement la solution ? Si ce n’est pas moi ! Lors d’un déplacement d’une personne de votre laboratoire ou autre service accompagné par le directeur technique (LOL !) de Océoprotec. Encore ! Une erreur de ma part ! Je n’aurais pas dû transmettre, mais, j’ai un trop grand cœur ! Surtout pour les pauvres applicateurs, qui eux ont mis leur entreprise en difficulté, Merci ! Monsieur, Le Directeur Technique ! Merci Monsieur le Président Directeur d’Océoprotec ! Merci ! d’avoir été hyper NUL !
Enfin, pour terminer, je ne donnerais aucune info, vous comprendrez que nous ne sommes pas idiots à ce point, pour vous céder à titre gracieux de telles infos sensibles. Mais, je vous remercie de m’avoir lu , mais je réitère mes dires , je n’ai rien a vous reprocher , sinon de ne pas avoir eu les infos indispensable à la fabrication de ce revêtement pour la réussite d’un produit très élaboré, sans avoir eu tous les attenants et aboutissant .
Très cordialement, au plaisir de vous rencontrer.

12 juin 2021
1

Du bla bla quoi , ce n'est pas parce qu'on a un bateau qu'on est issu du nautisme ,et ce n'est pas parce qu'on bricole dans sa cuisine qu'on est chimiste , si votre système ( qui n'a rien de novateur ) n'a pas connu le succès que vous en attendiez , ne vous en prenez qu'à vous même et remettez vous en question sur votre démarche de commercialisation , mais n'accablez surtout pas Mader et d'autres investisseurs qui ont perdu de l'argent et du temps précieux avec votre formule soit disant miracle .

23 déc. 2011
0

et pendant ce temps la les naissains de moules et d'huites meurent ,il faut conseiller
aux ostreiculteurs d'employer ces produits pour favoriser la pousse .
ça à l'air de bien fonctionner ,on met bien de l'oxyde de cuivre au pied des tomates ..
j'utilise un antifouling classique 'impact one" qui dure un an un coup de sctochbrite suffit avec un bon rinçage et ma coque est propre toute l'année ..
alain

23 déc. 2011
0

avant je prenais seajet auto érodable dont j'étais satisfait. Cette année, j'ai mis une horreur que je devais nettoyer après un mois (hempel auroérodable))

11 mar. 201211 mar. 2012
0

Bonsoir,
A l'attention de Clarivoile; pour information svp, le produit Hempel érodable est il originaire d'un négociant de la Palice?
Pour ces deux années passées, j'étais utilisateur de cet anti-fouling Hempel érodable (noir), le boat est également aux Minimes et au regard du dernier carénage février 2012, le résultat me semblait satisfaissant.
Au plaisir. J-F

16 mar. 2012
0

Bonsoir,
Ok, merci du retour.... Au plaisir. JF

11 mar. 2012
0

non, acheté à la va vite un peu tard chez Navigatlantique

23 déc. 2011
0

avant de généraliser sur un échec unique du Coppercoat, non représentatif, il faut s'attarder sur :
les conditions de préparation de la carène de ce bateau
les conditions de mélange du produit et d'application
la fréquences des navigations

23 déc. 2011
0

bien sur, c'est toujours la faute du client, c'est bien connu, quand un produit est foireux

Coppercoat a été appliqué sur mon bateau en suivant les recommandations du fabricant et dans le strict respect du process indiqué dans le DVD d'accompagnement du produit

la coque était rabotée et enduite d'époxy depuis 5 jours, opérations réalisées par un professionnel ayant pignon sur rue et avant l'application, j'ai appelé Aquarius, le fabricant pour lui faire confirmer que c'était correct
l'application a été réalisée après son accord donné après qu'il ait tout les éléments d'appréciation

il n'est pas indiqué de fréquence de navigation obligatoire dans aucune doc Coppercoat et si c'est un élément déterminant, c'est encore pire que ce que je pense

23 déc. 201123 déc. 2011
0

pour mon ti canot de 9.99m. un carénage me coute:
sortie d'eau + ber + calage + 4 jours a terre = 35€
antifooling érodable + petits matériels et consommables 150€
huile de coude plein
Total = moins de 200€ soit 1/35° d'un traitement
autant dire que je ne suis pas prêt pour passer au coppercoat et autres malgré tout l'argumentaire commercial qui m'a été distillé au nautic 2011 :non: :non: :non: :non: :non:

24 déc. 2011
0

sortie de l'eau/remise à flot+ber+4 jours à terre pour 35 euros?

05 jan. 2012
0

Hellon Pascal11, quand je pense que pour 1,2m de coque en plus je paie 1600 € !!!! Dont 300 € de sortie de l'eau + remise a l'eau en tant qu'abonné, j'ai mal quelque part ! ( au cap d'agde..) :-(

05 jan. 201205 jan. 2012
0

Hé bien je crois que je ferai cela au printemps ! Merci du tuyau Pascal11. Il est vrai que je passe souvent au large de Sete sans m'y arrêter, sauf pour le resto mais j'y vais en voiture ..

12 mar. 201212 mar. 2012
0

Pascal11. Mp envoyé, merci

16 fév. 2013
0

Vous êtes vernis...à Antibes c'est plus de 300 euros

24 déc. 2011
0

oui, une fois par an à Sète pour les abonnés, sortie d'eau gratuite, avec 3 jours + 1 jour 10 € + 25 € pour le ber le calage et le karcher. C'est chouette. Sinon pour les meme 4 jours au chantier voisin 100€

05 jan. 2012
0

@ drakkars, pourquoi ne viens tu pas au chantier "lebail" au début du môle, un peu bordélique mais tellement economique et sympa!

17 mar. 2012
0

Tu a raison Pascale! Si tu pends ton pied à tripoter cette peinture, si tu aimes décaper, poncer, barbouillé et passer par toutes les couleurs, si ta copine accepte de ce transformer en stroumfette? Si tu aime te polluer les poumons,tous ça vaut bien quelques petites économies.

23 déc. 2011
0

que mets tu comme antifouling?

23 déc. 2011
0

érodable CASTELLANO en plus c'est quasi-local, l'usine est à Marseille
113€ les 2,5kg chez mon fournisseur Sétois (quincaillerie Marlier)+ un pot de 750g. :bravo: :bravo: :pouce: :pouce:

www.peintures-castellano.fr[...]/

23 déc. 2011
0

j'ai vu ce bateau au port Napoléon
www.voilesetvoiliers.com[...]rapide/

il etait traité avec de l'ocean protect
là ou il n'est pas parti, il n'y avait rien qui avait poussé dessus

par contre, il y avait des plaques comme "osmosée" où l'ocean protect n'existait plus !!!!!

bateau neuf, plus traitement epoxy (si j'ai bien compris le process) comment ce fesse ?

06 mar. 2012
0

Pour ce bateau, il a été constaté que la carène était osmosée NEUVE. Une reprise par le fabricant du bateau est en cours.

16 mar. 2012
1

comment une coque neuve qui reçoit 2 ou 3 couche d'epoxy peut etre osmosée??? :reflechi:

08 oct. 2013
0

Quel est l'imbécile, qui dit que l'osmose c'est développée sur une coque neuve ? Pour sa gouverne! Il devrait apprendre ce qu'est l'osmose, et d’où et comment il ce développe.
C'est ça? le service technique Oceoprotec ? Alors les clients peuvent être tranquillisées !

05 jan. 2012
0

Pour mon bateau de 9.2m avec 25m2 de surface mouillée, Oceoprotec, c'est 5300 €, dont 500 de protection, 1000 de préparation, et la différence en application, plus éventuellement option 250 pour finition performance........

05 jan. 2012
0

C-E,

combien de temps serait garanti le traitement sur ta libellule avec cette "modique" dépense ??? :litjournal:

05 jan. 2012
0

5 ans!!!

05 jan. 2012
0

...
je suis sceptique, et ils t'assurent que tu auras une carène version "peau de bébé après le bain" pendant 5 ans???

06 mar. 2012
0

Si vous souhaitez avoir une idée de l'entretien nécessaire avec Oceoprotec, je vous conseille le témoignage vidéo suivant : www.oceoprotec.com[...]34.html

05 jan. 2012
0

en plus du prix qui me paraît un peu fou, j'ai le même doute

05 jan. 2012
0

garantie? Style decenale comme dans le batiment avec assurance qui couvre le risque de disparition du fournisseur?

06 mar. 2012
0

attend, 5300 euro pour 5 ans, ça fait 1060 euro par ans.... la voile est vraiment un sport de riche...
je crois que je vais rester au VC 17

07 mar. 201216 juin 2020
0

Moi je n ai pas de retour mais j ai demandé un devis pour mon Canot.....

Efectivement, je pense que je vais rester sur du VC17M.....


08 nov. 201208 nov. 2012
0

Ce qui fait 177.4 euros le m² ?.... :tesur: :heu:

07 mar. 201207 mar. 2012
0

oui, devant le devis, J'ai décidé de garder un antifouling erodable classique.....C'est vraiment trop

07 mar. 201207 mar. 2012
0

C'est fort dommage, la technique est belle mais le tarif est prohibitif. Sur mon Fantasia ça revient au tiers de sa valeur, j'aurai bien franchi le pas pour tout un tas de bonne (ou mauvaise) raisons mais je préfère garder cette somme pour d'autres projets d'aménagement/travaux qui de plus s’étaleront dans le temps.

17 mar. 2012
0

Bonjour Clavirole, j'ais appris que l'inventeur français qui a mis au point le revêtement cuivre aurait été récompensé au concours Lépine en 2009 à Paris et aurait mis au point un produit grand public!je dois le rencontrer d'ici a quelques jours, car je dois traiter ma nouvelle acquisition et je suis prêt à l'aider financièrement s'il le faut, mon groupe d'actionnaires serra tout à fait d'accord,à condition que le brevet ne soit pas encore vendu? Continu avec tes applications traditionnelles pour l'instant, car si nous arrivons a faire affaire avec Michel, mon groupe pourrait présenter ce produit au salon 2012/2013 à Paris.

18 sept. 2014
0

Bonjour Clarivoile, c'est difficile de traiter un accord avec certains industriels, ceux-ci voudrais avoir le beurre, la crème et la crémière, avant de traiter les premiers accords, il est certain, concernant Oceoprotec-Mader, que le procédé est largement dépassé, l’application actuelle ne peut pas offrir les garanties proposées, l'application de l'interface ne convient pas, une multitude de clients ce plaignent de décollements de la matière, bullages, etc... de plus, avec la nouvelle formule grand public, c'est ce que tout les plaisanciers attendaient, aujourd’hui, il me faut arriver à trouver un industriel sérieux désirant agrandir ça gamme produits, cela engendre automatiquement du développement, essais divers sous des latitudes, différentes de la métropole, dans des pays chauds, comme la Martinique, dont l'eau dans les ports évolues jusqu'à 28 à 30°, cela permet d'évaluer la résistance du revêtement très rapidement, chose impossible en métropole,c'est pourquoi, les problèmes que rencontre

17 mar. 2012
0

Quel est ce groupe?

16 fév. 2013
0

Ou en êtes vous ?

07 mar. 2012
0

En ce moment, au chantier Leborgne à Baden (56), un bateau est en train d'être traité. C'est une grosse opération : sablage du bateau, traitement de la quille avec chaufage des dessous sous bâche. J'ai interrogé le gars qui y travaille en lui demandant ce qu'il en coûterait pour mon viel Euros 39. Tout d'abord, ce n'est peut-être par possible si la coque présente plus de 5% d'humidité, sinon il pense que cela reviendrait à 5/6000€ pour mon yak.
Il faut mettre cette somme en balance avec les coûts de sortie/mise à l'eau du navire + le prix de 5 litres d'anti-fooling pendant 5 ans.

10 mar. 2012
0

COPPER COAT, presque 2 mois apres la mise à l'eau: quelques petites zones sales qui parte nt avec la main.
pas pire que l'antifouling SOROMAP de l'an dernier.
pour l'instant: satisfait

11 mar. 201211 mar. 2012
0

L'égrenage a été réalisé avec une éponge à gratter type scotch ou bien ponçage et dans ce cas au combien ?
Sous l'eau, le nettoyage est fait comment : éponge, éponge à gratter, ponçage (et au combien ?) ?
Est-ce que les zones sales sont celles qui sont abritées du flux d'eau ou bien il y en a même là où il y a une bonne circulation d'eau pendant la navigation ?
Je vois dans un autre post que tu as un Edel 35 avec lequel tu fais 12 noeuds au grand largue sous spi : observes-tu des zones sales après un peu de vitesse ?
Moi, avec mon monocoque loiurd, je plafonne à 8 noeuds en conditions normales ...
J'ai reçu le primaire epoxy (VC-Tar 2), le Coppercoat arrive en principe lundi et je prévois une application courant mars dès que j'ai terminé la ligne de flottaison.

11 mar. 2012
0

0Declav,
Pour la méthodologie de nettoyage et les zones de salissure, je pense qu'un autre usager devrait te donner des conseils car je n'ai que 2 mois de recul, c'est peu. Les petites traces, de la taille d'une pièce d'un euro, ont été nettoyées pour le principe, avec la main, et lors d'un tour en annexe du bateau. L'eau en Crète étant encore à 14 degres, je remet à plus tard une plongée pour contrôle.
J'envisage pour la suite de nettoyer au scotch britt afin de réactiver la formule.
la surface obtenue est tellement dure qu'il y a de la marge avant de l'user.
L'egrénage a été effectuée au papier à l'eau 180, afin d'écrêter également les imperfections du rouleau.au 240, c'était un peu long
ne panique pas pour l'application, car au début, j'ai essayé d'aller assez vite car je pensait que la polymérisation commençait dans le pot, mais le fait de remuer souvent laisse largement le temps d'appliquer proprement.(15 degrés de température dans la journée)
Surtout bien dépolir ton VC-tar aprés un bon séchage, afin qu'il ne t'arrive pas l'aventure de certains utilisateurs déçus, avec le précieux coppercoat qui se barre en plaques.
Pour l'application, essaye de retrouver le blog d'un propriétaire d'AMEL 54, qui est un vrai didactitiel, et est un bon complément au site officiel( assez bien fait).
Pour d'autres questions qui pourraient ennuyer les autres forumeurs, n'hésite pas a m'envoyer un @mail.

P'tain, je pourrai bien être recruté VRP au chantier des venettes!

16 mar. 2012
0

Bonjour Kidour, je ne suis pas sur, si c'est le produit qui est sur mon Jouet 930, mai je peu te dire que si c'est celui de l'inventeur que je connais, Michel Desbois, le produit est formidable, j'ais eu le privilège de bénéficier en 1999, du produit en cours de finalisation, je t'assures que depuis son application sur mes oeuvres vives, je n'ais sorti mon voilier que deux fois en 12 ans, je n'ais pas sorti mon bateau pour un nettoyage, mai pour une avarie lors de mon tour du monde et la dernière fois, en 2009, pour remplacer le tourteau et l'hélice qui avait un déséquilibre.
Je dois descendre en Martinique pour réceptionner mon cata, j'espère rencontrer Michel, pour traiter les oeuvres vives de ma nouvelle unité, j'espère qu'il acceptera, j'ais appris qu'il avait des petits problèmes de santé et qu'il avait dans ces cartons un produit encore plus performant,je devrais en savoir un peu plus d'ici quelques jours, je tiendrais au courant tous nos amis.

18 mar. 2012
0

La societè de Michel Desbois , Metaleau , a ète mise en liquidation judiciaire en debut d'annèe...
Dom

18 sept. 2014
0

La sté a été liquidée, pars que hospitalisé en métropole, sur la table d'opération, 7 interventions, plus de 24 mois, sans pouvoir me rendre compte de ce que le PD d'océoprotec, m'avait fait subir pour me voler mes royalties, profitant de ma grande faiblesse, pour m’estoquer ma signature, profitant d'un malaise.
Cela ne c'est pas arrêté là ! j'ai subit un triple pontages, plusieurs complications, plus de cinq mois alitée, actuellement en chaise roulante pour quelques mois encore, puis une rééducation pour la marche, alors parler de liquidation, il faut en connaître la cause réelle! Aujourd’hui, j'ai retrouvé la parole, l'écriture, avec l'aide de professionnelles, mais trop tard, je ne peu plus rien faire comme intervention auprès du tribunal de commerce, afin de défendre mon dossier.

04 nov. 2012
0

Bonjour Andrée, tout ceci me parait extrèmement intéressant mais je pense que beaucoup d'entre nous aimeraient en savoir plus et s'il s'averait que cette histoire soit vraie et que le produit inventé par Michel soit réellement éfficace, je pense que beaucoup d'entre nous seraient prêt à mettre de l'argent pour soutenir Michel, moi le premier.

04 nov. 2012
0

Qu'en est il du rachat de la société par Mäder group , producteur de la résine époxy de base ?

04 nov. 2012
0

Hello,
Oui,si d'autres infos,suis également interessé par le procédé! :lavache:

06 nov. 2012
0

Après les interventions de phil971 et faraniol si dessus, je ne comprends pas que cela ne génère pas plus de réactions et d'intérêts! Pas plus de démenti de la part du président de la société incriminée c'est à dire Océoprotec...bizarre, bizarre vous avez dit bizarre ?

06 nov. 2012
0

Ta question est ?
Qui est faraniol ? alors il faut le dire clairement , ça va plus vite.

06 nov. 2012
0

Ce qui va plus vite c'est de comprendre ce qui est écrit, rien de plus...il n'y a pas de question dans mon intervention; je sais qui est faraniol puisque c'est inscrit sur sa fiche et phil 971 aussi et je ne vois pas en quoi le fait d'être la femme de Michel Desbois entamerait d'office la crédibilité de ses propos pendant que les bons gros mérous de chez Océoprotec qui te vendent la couche de poudre de cuivre à 200 euros le mètre carré seraient les bons apôtres porteurs de la sainte vérité...moi j'ai juste le sentiment que cette affaire sent la vraie bonne trouvaille d'un monsieur "toutlemonde" qui aurait croisé la route des mauvaises personnes au mauvais moment.Si le produit pour lequel il a effectivement reçu le prix du concour Lépine en 2009 est vraiment éfficace et qu'il avait l'intention de le commercialiser à un prix acceptable, voir concurrenciel , on comprends vite pourquoi la petite sardine se soit fait illico rouler dans la farine et avaler toute crue par les industriels du secteur qui te vendent,si cher, leur si performant et écologique antifouling de printemps ou par quelque requin du secteur qui passait par là...toujours l'histoire du petit pot de cuivre contre le gros bidon d'antifouling .

06 nov. 2012
0

Faraniol = andrée desbois selon fiche HeO
Desbois ... ? Mme Desbois, la femme de Mr Desbois, ou un homonyme ?!

06 nov. 2012
0

Regardes là : www.facebook.com[...]desbois

...y'a comme qui dirait des propos qui pourraient nous inciter à penser qu'un certain lien existe, effectivement :-)

06 nov. 2012
0

Ha désolé, je ne me permettrait pas de copier le message qu'Andrée Desbois à publiée sur sa page Fb, où elle explique se son époux s'est fait spolier sa société, sans citer de marque toutefois.

Toujours est-il que je leur souhaite bien du courage, sans plus commenter sur le fond de cette affaire lugubre que je ne connais pas.

06 nov. 2012
0

Désolé, je ne suis pas inscrit à facebook et donc la page que tu donnes change au bout de 2 à 3 secondes.

06 nov. 2012
0

la lecture de ce fil est très intéressante
Perso j'avais un à priori très favorable pour Océoprotec
Seul probs, pour moi, et de taille : le coût
Il y a 2 ans, j'ai fais faire un devis, et n'ai pas donné suite, trop déraisonnable pour mon budget même si j'en avais très envie ! (bateau de 9,30 m)
En plus, au Salon Nautique du Cap d'Adge, une conférence avait pour thême "la pollution des océans liées aux Antifouling... et ce genre de procédé a été évoqué...
En parcourant ce fil, j'ai un peu moins de regrets, car j'ai 'impression que celui-ci nous oriente... ; en quelque sorte une opération de communication, instaurée sur du long terme (février 2011... nov 2012)
Je me trompe sûrement, ou je suis trop méfiant ; mais ce genre d'opération est pour moi définitivement répulsive
J'aimerai que les modérateurs nous disent ce qu'ils en pensent....
Frédéric

06 nov. 2012
0

L'avenir dépend peut-être de ce qui se passera le 19 novembre :

www.interencheres.com[...]lic.php

06 nov. 2012
0

Bonjour à tous
Il y en a qui se compliquent bien la vie.
En ce qui me concerne, je sors mon bateau tous les printemps, il y a toujours un petit entretien ou vérification à faire.Puis nettoyage et AF le moins cher et érodable.
ça fait pas mal d"années que ça marche (bien) ...

06 nov. 2012
0

Eh oui , on se complique la vie pour ne pas salir notre mer .....
Voulez vous savoir ce que vous déversez chaque année avec votre antifouling , et qui se retrouve dans votre élément favori ?

08 nov. 2012
0

Pas grand chose enfait.

07 nov. 2012
0

Ça y est... On rentre dans la culpabilisation. C'est la seule solution pour vendre la peur!!!
Je suis désolé Monsieur, j'le ferai plus!

08 nov. 2012
0

Et bien voila une raison supplémentaire d'aller au Nautic... :litjournal:

13 jan. 2013
1

Oceoprotec est un bon procédé sur le fond, il est simplement hors de prix, le tarif annoncé sur les salons 117€ (car en plus ils en parlent en HT en tous les cas pour les malhonnêtes du réseau) soit en fait 140€ ttc c'est sans le stationnement qui dure au moins 15 jours, les manut's, la préparation de carène (sans avoir de problème majeur), décapage, protection de coque c'est en fait plus de 200€/m2, il ne faut pas avoir fait math sup' pour faire la comparaison avec des antifoulings longues durées. (24 & 36 mois à 4 fois moins cher ).
Le blabla, éco, glisse etc. ne tiens plus la route avec l'effort fait par les fabricants actuels.
En tant qu'ancien applicateur Oceoprotec, je trouve INACCEPTABLE de voir un site internet de la marque afficher encore une garantie de 5 ans qui n'est plus appliquée depuis le dépôt de bilan de la société Oceoprotec le 10/10/2012 et de faire comme si rien n'était...

Un conseil réfléchissez avant de vous engager, vérifier les compétences de l'applicateur OCEOPROTEC (car même agréé il y a beaucoup d'amateurs qui se prennent pour des "JE SAIS TOUT", les pauvres...) , par respect pour certains du réseau je ne ferais pas état de toutes les autres contraintes technique d'appliquer un cuivre en sous marine.

J'ai plusieurs années de peinture derrière moi, spécialisé plaisance, consultant en désordre de revêtement pour des fabricants comme pour les particuliers qui sont en litige avec des chantiers et l'amateurisme de plus de 80% du réseau OCEOPROTEC a eu raison de moi, j'ai décidé d'arrêter il y a plusieurs mois.
Entre le service commercial qui fait du R&D de fond de bétonnière, les applicateurs issus de la reconversion professionnel parachutés dans le métier complexe de la peinture le cocktail est DÉTONNANT.

Les commentaires de TCHAVALO sont extrêmement justes, justifiés et j'en suis même très étonné ?!

Pour ceux qui rencontre un litige avec un applicateur OCEOPROTEC ou autre lien avec cette firme, n'hésitez pas à me contacter, je connais un excellent cabinet d'expertise qui vous aidera dans la démarche de "l'appel en responsabilité", pour par exemple:

Non respect des termes du devis
Non respect des arguments marketing avancés
Réaction du revêtement, bullage etc.
Non respect des épaisseurs
etc...

Bon courage dans vos choix,

08 oct. 2013
0

odysseymarine, tu as raison sur toute la ligne, le produit est bien trop cher, les arguments avancés par la firme qui commercialise le produit, n'a pas toutes les données techniques, de plus vu que ce revêtement est appliqué sur un interface non approprié, non imprégnant dans le substrat, l'application ne peu pas réussir, de plus celui-ci oblige d'avoir recours à un applicateur choisi par le fabricant, c'est pourquoi ! les clients font les frais de divers mécontentements.
C'est simple à comprendre ! Oceoprotec, la société qui a commercialisée le revêtement issu d'un brevet, ce revêtement demandait encore quelques mois de développement pour être mis à disposition des applicateurs, de plus, ceux-ci ont eu pratiquement aucune formation, Oceoprotec, par son directeur, celui-ci ayant préféré privilégié sa position, un CA immédiat, écartant ainsi, les conseils de l'inventeur, de l'expert technique référent.
Aujourd'hui, le produit a largement évolué et est applicable par le grand publique, son prix à la vente, devrait être divisé par six, voir sept, soit une vingtaine d'euro, le M2, reste au client de faire sa préparation de coque ainsi que l'application, ou alors de choisir lui-même; les personnes professionnelles de son choix.

13 jan. 2013
0

Un peu aigri Monsieur Odyssey ? Un an que j'ai fait mon traitement Oceoprotec.

Pas si cher que ça faut pas exagérer. Le retour sur investissement se fait sur deux ou trois ans max.

Sans entretien. J'ai passé l'éponge sur la ligne de flottaison deux fois plus pour faire propre qu'autre chose.

Pas de biocides. Quand on aime la voile et la mer il me semble que l'on est un peu écolo aussi. Vous jetez vos ordures à l'eau ?

Une très bonne glisse et le bateau accélère de façon surprenante.

Pas beaucoup de recul donc mais une première année satisfaisante.

L'économie réalisée (oui économie) dépendra évidement de la tenue de la charge en cuivre... Même s'il faut en remettre une couche d'içi 3 ans je serais gagnant financièrement, tout en gagnant en glisse et étant heureux de ne pas déverser de biocides, même si c'est ridicule c'est ma petite contribution.

Ce qui coute cher dans le traitement Oceoprotec c'est surtout la préparation de la coque qui ne se fait qu'une fois évidement. Si au bout de 5, 7 ans, plus, il est nécessaire de recharger une couche, ce n'est pas du tout le même prix d'application. Et à nouveau des années de tranquilité.

Par contre il faut sortir souvent et aller vite. Sinon on dit qu'il faut donner une à deux fois par an un coup de karcher pour garder une carène bien propre. Vite étant relatif on m'avait dit 10 noeuds. En pratique je ne roule pas tout le temps à cette vitesse et apparement même à 8 noeuds la carène est autonettoyante. Un petit surf de temps en temps ça doit bien remplacer ce coup de karcher aussi.

13 jan. 2013
0

le produit fonctionne le problème n'est pas la, une couche supplémentaire au bout de 5 ans est à 90€ environ puisque vous devez avoir 250microns constant et il sera rappliqué 100microns environs après une préparation soigneuse, masquage, stationnement, manutentions etc.

08 oct. 2013
0

JULEVE13, Tu as raison de relevé ces erreurs, ce sont des informations données par un branquigniol, qui ne connait rien de l'application et aux réactions possibles du revêtement.
Vu l'interface préconisé et employé par les applicateurs, il est impossible que ce traitement puisse donner toute ses valeurs dont, Oceoprotec, veux faire valoir. Toujours par la qualité de l'interface, le revêtement est condamné par avance, celui-ci aura qu'une durée de vie limité, concernant une application au bout de cinq années ? Foutaise ! La préparation ne peut être bonne, ce n'est pas parce-qu’il y aura eu un nettoiement, un ponçage, qu'il y aura eu une préparation adéquate, c'est faut ! Celle-ci est bien plus contraignante, polluante et peu recommandable pour tous.
La seule application a envisager est une application pérenne, qui aura une durée de vie, semblable à celle du bateau (environ) ça existe aujourd'hui, la formule a bien changée, et, est applicable par le grand publique, n'importe quel professionnel ayant un matériel pour des applications en spray,la pratique du pistolage basse pression.

Le coût produit qui devrait être commercialisé, ne devrait pas dépasser une vingtaine d'euros, (prix revendeur) L'application devra être assurée par une épaisseur de 350 microns + son interface exceptionnel, qui est le seul existant, permettant d'autres applications, exemple: Application de gelcoat sur de l'inox, acier et..., de plus celui-ci est à un prix défiant toutes concurrences, le seul inconvénient possible ? ce revêtement sera commercialisé en bidon de 5 litres. Prix de vente, environ 60 euros.

13 jan. 2013
0

Pas si cher!

5K€ pour un 9 m !!!!!

13 jan. 2013
0

bonsoir ,
si j'ai bien compris :
il faut une preparation d'enfer sur une.
l coque avec moins de 5%d'humidité pratiquement une application sous hangard en atmophére controlée ,par un applicateur agrée ,
après il faut naviguer vite entre 8 &10 nds ce qui n'est pas à la portée de tout le monde
le cout 300€ du M2 si on compte tout ,c'est à dire pour un10M
environ 5000€ si on a une quille en plomb n'y at'il pas de risque d'electrolyse avec le cuivre ?
je ne sais pas si mes 2L5 d'antifouling qui me coutent avec le grutage environ 500€ par an me reviennent plus cher ?
alain

13 jan. 2013
0

Il y a un film qui se forme sur la carène. Comme un film gras, qui part tout seul du bout du doigt. Je le vois bien cet hiver où je navigue plus vraiment. Ce film peut devenir à terme le point de départ de nouvelles vies. Le coque doit donc être nettoyée. Un coup d'éponge sous l'eau ou un coup de karcher, une ou deux fois par an et c'est joué. Comme ce film n'adhère pas, la carène est autonettoyante avec la vitesse. Dans mon cas ça marche. Alors que je dois avoir une vitesse de coque de 9 noeuds et quelques et que je tourne avec une moyenne de 7 et des brouettes. Je suppose que les surfs doivent décrasser la coque et avoir un effet karcher aussi.

Moi tout compris, grue, bers, immobilisation pendant trois mois (conditions hivernales difficiles) cela m'a couté même pas 110 euros le mètre carré. C'était une offre attractive c'est vrai. Et puis je suppose que le prix au mètre carré décroit avec la taille... Sortir un 15 mètres est plus cher qu'un 7 mètres mais c'est loin d'être le double. C'est pareil pour beaucoup de choses.

Oui le risque d'electrolyse existe forcément. Je fais attention à mes voisins de pontons. Pas envie de trainer trop longtemps trop près d'un acier, on sait jamais...

13 jan. 201313 jan. 2013
0

110€ n'est pas du tout le prix, vous ne dites pas tout !!!
vous etes sponsorisé ? vous bénéficié de l'offre au régatier ?
soyez honnête vous serriez le seul à payer cette somme et les autres qui ont payé le vrai prix sont des "couillons" alors ?
Le tarif pour votre bateau serait:
140€/m2 l'application, préparation, masquage...
35€/m2 de décapage par hydrogommage au minimum
200€ de manut
200€ de stationnement
les deux derniers points peuvent êtres plus ou moins élevés
Ces prix sont idéaux car c'est rarement le cas...

Il ne faut pas avoir peur de vos voisins mais c'est plutôt vos voisins qui doivent faire attention à vous, un courant de fuite de votre bateau ou une terre du ponton mal isolée seront les conséquences d'une électrolyse (même si c'est plus complexe que cela)

13 jan. 2013
0

PFCE / ODYSSEY demain autre chose, l'essentiel et de communiquer des éléments justes. C'est pour cette raison que j'ai corrigé vos infos qui sont fausses, mais cela ne veut pas dire que vous etes informé de la réalité, donc n'y voyez rien de personnel.
C'est bien ce que je dis, dans ce réseau tout le monde fait ce qu'il veut même le fait de ne pas respecter un tarif public conseillé, vous en êtes la preuve.
Mais les forums ne sont pas la pour les règlements de compte et je ne suis pas aigri, mais honnête et comme tous SUDISTES quand le cerveau se met sur OFF cela devient difficile.

Bonne nav' a vous et je suis convaincu que le revêtement fonctionne bien, mais à quel prix ????
ESTOP

13 jan. 2013
0

Ha PFCE c'est odysseymarine donc aussi ??

J'ai contacté Océoprotec qui m'a envoyé vers un applicateur qui m'a fait un devis que j'ai signé et voilà. Rien d'extraordinaire à tout ça. Basta.

13 jan. 2013
0

@vagabond13 : comme le cuivre "attaque" l'acier, c'est sympa pour eux... Ne vous y frottez pas...
@PFCE : je crois bien que c'est le contraire (causes et conséquences)...

13 jan. 2013
0

je reconnais ta signature et tu es la référence dans le milieu, mais l'important sont bien les effets...
@+JM

13 jan. 2013
0

je me trompe ou on nous prend pour des neuneus sur ce fil ?

13 jan. 2013
0

ce sont les pieds nikelés ou chromés , ou cuivrés au choix
et tout ça avec des résines tirées du charbon ,à quand l'antifouling sorti de molecules a base d'algues ,tiens un sujet a creuser ou a etaler comme la culture .
alain

13 jan. 2013
0

Une dernier chose, PCFE on sait qui c'est, Odyssey aussi mais bizarrement ,Vagabond 13, nonobstant l'accent du sud, c'est l'anonymat total...pour quelqu'un qui connait si bien le sujet c'est dommage, vraiment dommage...

13 jan. 2013
0

où trouves tu ce cuivre?

13 jan. 2013
0

il suffit de taper "oxyde de cuivre" sur Google et d'aller voir l'offre chinoise; à plusieurs ,un fût de 100kg et c'est parti .

13 jan. 2013
0

je dois avoir besoin de 2kg je suppose!... :oups:

13 jan. 2013
0

a quel antifouling le mélanger ?
de préférence une matrice dure pour garder les particules de cuivre le plus longtemps.
quand cela va s'éroder ou le cuivre va aller d'après vous ?
sur l'abre en inox ? ou pire sur le sali en alu ?
attention aux expériences non contrôlées mais si TCHAVALO le fait pour quoi pas (faites assez de plongée pour contrôler tout ce petit monde la dessous)

13 jan. 201313 jan. 2013
0

je ne sais pas les quantités que vous mélangez mais faites une demande pour acheter que le kg de cuivre au chantier des venetes dans le 56, je ne sais s'ils accepterons mais c'est plus simple que la chine, non ?
pour coppercoat c'est 1kg pour 4 m2 (sauf erreur)

13 jan. 2013
0

bon 4-5 kg donc.

Je vais voir avec ce chantier

13 jan. 2013
1

C'est l'arnaque du mélange, escroquerie bien connue de référence, le paté aux alouettes : un cheval, une alouette !
Je viens de faire faire un devis pour du teck synthétique, c'est finalement plus cher que du vrai teck, a mourir de rire.
La chasse au pigeons est ouverte............

13 jan. 201313 jan. 2013
0

Et si ce n'était pas une question de prix mais d'éco-citoyenneté ? C'est tout de suite moins drôle, non ?

13 jan. 2013
0

Le teck synthétique thermo soudé (pas la technique collé), posé avec une garantie 5 ans sur produit et pose, sans entretien, haute pression autorisé etc.
550€ le m2
Teck posé, entretien, pas d'étanchéité, change de couleur tous les 36 du mois etc.
1000 à 1200€ le m2
c'est ou l'arnaque ?
ca m'interesse de connaitre la marque qui a fait ce super prix !!!!!

13 jan. 2013
1

Une marque française, leader dans les ponts des bateaux de croisières qui doit prendre des frais de dossiers dont le montant est transparent pour les gros équipements, mais alourdi la facture des plaisanciers !
Pour 2,2 m2 premier devis 3200 TTC, deuxième après discussion 2700 €!
On est dans le délire, sous prétexte d'écologie, je ne veux pas être pris pour un gogo, désolé Coreng
Ce sont les mêmes méthodes marketing qu'Oceoprotec, une communication élitiste, des arguments écolos et on prend un maximum sans aucune notion de respect du client.
Tout le monde ne peut faire du Nespresso, vendre un produit x fois plus cher que les concurrents et devenir leader du marché.

13 jan. 201313 jan. 2013
0

La j'avoue que c'est du délire pour ne pas être plus méchant !
Malheureusement de tels abus ne fait pas avancer, mais sachez que je n'ai jamais entendu de prix aussi exagérés, c'est n importe quoi !
Vous devriez sans problème trouver un prix très raisonnable auprès d'autres pros, Flexiteek Atlantique sont très bien, PERMATEEK France sud etc.
Dans quel coin est le bateau ?

13 jan. 201313 jan. 2013
0

Les caractéristiques mécaniques nécessitées pour le pont d'un bateau de croisière ne sont pas celles demandées pour celui d'un voilier de 10 m. Ou la structure du fournisseur n'est pas adaptée aux petites quantités... Dans ces conditions, pourquoi s'étonner d'une différence de prix et hurler au loup ? C'est assez limite comme démarche... Commencez par consulter des fournisseurs plaisance. Il n'en manque pas...

13 jan. 2013
0

Coreng tu vas sur un chemin épineux surtout dans l exemple de LADY JANE au sujet des ponts synthétiques:

Le produit est acheté environ 150€/m²
L'assemblage par thermo soudage en atelier 50€/m²
Prise de gabarit sur pont et pose 150€/m²
Marge produit plus ou mois 50 a 80€/m²
20€/m² de colle SABA 750 xl (2,5 cartouche de 290ml / m²)

Que viennent faire les caractéristiques mécaniques la dessus ?
La structure du fournisseur est forcément petite puisque pour un installateur ayant 5 ans d'expérience un atelier avec 2/3 personnes et le potentiel actuel du marché c'est 400m2 par mois.

Je confirme 3200€ pour 2,2m2 c'est n'importe quoi et complètement injustifié.

13 jan. 2013
0

Epineux, épineux, je ne donne aucun chiffre !!! Juste une remarque d'ordre général... Lady Jane nous parle de pont de paquebots. Pour ce type de navire, les propriétés techniques (dont mécaniques) des revêtements de pont figurent au cahier des charges des armateurs, des chantiers et des sociétés de classification... Les besoins ne sont pas les mêmes sur un paquebot et sur un voilier, je ne dis rien de plus.

13 jan. 201313 jan. 2013
0

Désolé, mais le dit fournisseur était exposant au salon nautique, c'est lui qui veut devenir "leader sur le marché de la plaisance"
Bon à part le coté, je prends les plaisanciers pour des vaches à lait aucun rapport avec Oceoprotec qui est le sujet du fil.

13 jan. 2013
0

Whaaaa... Y'a du lourd ce soir. Ca tire de tous les côtés. Pourquoi cette agressivité gratuite ? Oceprotec ne vous suffit pas que il faut que ça parte en live sur le teck ?

Je sais plus trop qui a dit quoi, mais je n'ai jamais qualifié qui que ce soit de crétin déjà, c'est hallucinant. Va falloir se calmer.

L'origine de ce fil est une demande de retours d'expérience, or il me semble que je suis le seul finalement si j'ai bien suivi à apporter un retour concret, même si c'est juste un petit retour sur une année.

Apparement Oceoprotec est un sujet sensible qui déclenche les foudres, je suis désolé d'être pour le moment satisfait de mon choix et d'apporter mon témoignage.

Je ne sais pas trop ce qu'il manque dans mon profil. Mon numéro de sécu peut-être ? Il y a ma localisation exacte, mon bateau en photo... je sais qu'il y a un onglet "mon bateau" que je n'ai pas rempli sciemment. Par pudeur je pense, c'est un beau bateau et je ne vois pas l'intérêt d'étaler ça. Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse...

Je suis vraiment impressionné par le ton de beaucoups de messages. Je reste certain que si nous étions ensembles de visu dans un carré les propos seraient différent, mais ça me laisse songeur tout de même.

Et puis que le prix de la première application, avec tout le travail réalisé sur la coque, soit de 100 ou 300 euros le mètre carré selon les uns ou les autres, comparer cela avec une simple couche d'antifouling conventionnel, appliquée soit même au passage, me laisse perplexe.

C'est un peu comparer une vieille Clio et une Porsche flambant neuve, certes les deux ont un moteur et quatre roues, vont emmenerons d'un (way)point A à un (way)point B, sauf que en fait c'est pas le même chose quand même. Enfin il me semble même si je ne connais pas grand chose aux voitures.

Je supprime l'alerte email parce que des dizaines d'emails en deux heures c'est un peu soulant, mais si certains veulent discuter d'Oceoprotec qu'ils me contactent en mp. Je suis pour l'échange et le dialogue.

15 fév. 2013
0

Je sors mon bateau fin février, je vais voir le resultat après 1 an de traitement OCEOPROTEC . Traitement réalisé sur une coque neuve( préparation plus facile ). Affaire à suivre.

08 oct. 2013
0

Un peu tardivement , pour moi après passage du karcher, le résultat est satisfaisant, la carène est très lisse. Seul bémol, la ligne de flottaison ou le traitement manque donc une petite salade (maxi 2cm de large ) mois de juillet un petit nettoyage sur un mouillage: pour la salade brosse souple ; puis un coup d'éponge sur la carène, sans oublier les safrans qui sont plus souvent épongés. Prochaine sortie en février ou mars 2014, affaire à suivre.
Déjà un antifouling de gagné, si ça dure 5 ans, pour mes poumons c'est top.

14 jan. 2013
0

Bonjour, aprés avoir manipulé les deux produits oceoprotec et copper coat, je peux vous certifier que le taux de cuivre est exactement le même, même rapport de poids de cuivre par volume de résine, sauf qu'oceoprotect ajoute en plus, un peu d'eau pour mieux rendre le mélange applicable au pistolet.
Comme Oceoprotect (avant qu'il ne dépose le bilan et qu'il ait été mis en faillite) ne voulait pas vendre des kits à appliquer soi-même, j'ai préféré acheter du coppercoat.
Le prix est beaucoup plus abordable.
Par contre l'application est manuelle mais à deux, on avait pu appliquer les 4 couches dans la journée sur mon 12m. Il ne faut pas trainer mais le résultat était un peu peau d'orange avec le rouleau. 3 Jours aprés, un bon ponçage de surface avec un papier fin et le résultat impeccable. Depuis plus de 2ans je suis trés satisfait. En en discutant autour de moi avec des chantiers et des particuliers, on doit être des milliers a avoir déja appliqué ou fait appliquer du coppercoat. Tout le secret est évidemment d'avoir effectué un ponçage "à nu" de la coque au départ et c'est le plus fastidieux.

14 jan. 2013
0

J'ai abandonné le coppercoat après un essai de 2 saisons le résultat à Loctudy était médiocre 4 sorties d'eau en 6 mois pour brosser la carène,le coppercoat avait été appliqué par un pro au Portugal,je suis passé à un antifouling érodable haut de gamme le résultat est incomparable au bout de 9 mois la carène était quasi parfaite....

14 jan. 2013
0

Pour être en contact avec les gens de Mader qui ont repris Océoprotect et créés Mader Marine , je confirme les termes de Stéphane et Philippe , à savoir que l'Océoprotect est un peu plus "évolué" par l'utilisation d'un époxy 2 K hydrodiluable facilitant l'application .
Le prix au m² est influencé par la main d'oeuvre qui reste importante et elle a été à l'origine de la garantie de résultat donné par Océoprotect .
L'application de ces produits (coppercoat ou océoprotect ) est assez délicate et pas à la portée de tous le monde .De nombreux critères (températures , hygrométrie , viscosité , qualité du mélange , séchage à t° sup. à 15°C , surcouchage ) sont controlés par l'applicateur et donc garantissent son travail et la durabilité du système .
Il y a de nombreux bateaux qui ont été traités en Océoprotect et les résultats sont tout à faits bons et vérifiables , mais tous les propriétaires ayant traité leurs bateau , ne sont pas membres de notre blog .

15 jan. 2013
0

Pour que le coppercoat soit applicable au pistolet (oui c'est possible) il y a l'adjonction de l'isopropanol ou connu sous le nom IPA (je ne donnerais pas le pourcentage, je ne suis pas salarié de coppercoat mais l'info est aussi sur le net), coppercoat est aussi en formulation hydro, au risque d'être en contradiction avec votre justification de prix que vous donnez c'est plutôt qu'il y a une machine à payer (au prix d'une berline allemande) un tarif à l'achat pour l'applicateur 4 fois plus important.
Effectivement il y a"quelques" bateaux qui ont été fait en oceoprotec, je confirme que le résultat est très bon (sauf chez les applicateurs qui mettent la moitié des kits prévus pour augmenter la marge ou qui ponce trop etc...), mais contre ça oceoprotec n'est pas responsable.

Par contre si le procédé est si bien, qu'ils auraient fait "pas mal" de bateaux, pourquoi ils ont déposé le bilan ????

peut-être un peu cher non ?

Etes vous sur que les paramètres d'application que vous citez sont si bien respectés ?
hummm !

15 jan. 2013
0

@safioran
je ne veux pas entrer dans ce schéma de discussion justificative avec du"à toi à moi" même si vos observations n'ont rien d'agressives, au contraire...
Mais votre vision est très utopique, je ne sais pas le relationnel que vous avez avec le group MADER (mais il y en a un c'est certain) maintenant appellation MARINE qui est comme vous le dites un industriel ils vendent des peintures, point !

Vous mettez en avant MASSU, le produit l'a-t-il acheté ? est ce un choix de sa part ou une proposition sponsor ? le résultat est là très bien...

Et les autres ? qui ont bénéficié du même programme avec un état de carène catastrophique, vous pouvez aussi les citer ?
Au moins pour connaitre les causes afin que ce soit constructif sur le fil et pour les personnes voulant un antifouling cuivré.

Je crois avoir vu un blog sur un catamaran traité dans l'ouest de la méditerranée, je crois que c'était un NAUTITECH 47, vous connaissez ?

Vous dites le produit assez technique (??), un durcisseur, une base, la charge de cuivre et pas besoin de la fameuse machine qui mélange, puisque un modèle existe déjà chez des fabricants de pistolet (depuis les années 70).
Ah !! technique pour la mise au point du produit alors ?

Donc oui, un particulier peu largement au même titre qu'une peinture classique avec un fiche technique, les conseils du fournisseur mélanger trois éléments et louer un pistolet mélangeur, il est serait ou le désastre à part avoir une mauvaise fiche technique et pas de conseils techniques ?

Arrêtons de nous faire croire que c'est infaisable, que c'est novateur etc.

Aujourd'hui bon nombre de produit sont sur le marché cuivré:

CUNIGARD
COPPERCOAT
COPPERTECK
M300
OCEOPROTEC
SEAHAWK

et d'autres arrivent encore en France...

Ce n est plus une niche, cela ne l'a jamais été d'ailleurs, l'utilisation du cuivre était déjà sur les galions espagnol, non ?

Bref tout ça pour dire que le produit fonctionne, qu'il est cher, que l'industriel a repris, mais que le groupe mader pérennise redonne de la compétitivité on s'en fou un peu, je pense ? A part pour faire un peu de com' "qui va bien" !!!

Cordialement

16 jan. 201316 jan. 2013
0

@safioran

Parfait votre profil et je ne remet rien en doute !
Le sérieux de Mader ? Oui certainement, mais leur grande méconnaissance du milieu marin, la spécificité du nautisme ne s'apprend pas facilement.

Je n'affiche pas mon profil car c'est peu important mais mon cursus m'aura donné la possibilité d'être pendant 8 mois le responsable qualité / SAV d'Oceoprotec et si j'ai cassé mon contrat c'est bien pour de nombreuses raisons liées au manquement de rigueur , de professionnalisme etc.
J'ai souhaité m'éloigner de ce panier...

J'ai suivi la formation peinture Mader sur l'usine de L'aigle, j'ai travaillé sur du R&D avec eux, laissé moi remettre fortement en doute vos affirmations, non sur la chimie, mais la mise en œuvre et le choix des produits et formules sous marine...

S' ils étaient aussi sérieux les certaines erreurs n'auraient pas été faites et ça c'est pas la direction d'Oceoprotec qui a fait la faute.

Il ne suffit de changer l'étiquette d'un produit utilisé dans un domaine et le mettre en plaisance pour faire des s....

Bref, bon courage à eux dans leur Nouveau métier !!!

Je m'arrête la !!!

16 jan. 201316 jan. 2013
0

Bonjour,
renseignements pris auprés des actionnaires, en effet oceoprotec présentait des faiblesses : trés peu d'applicateurs et trés peu de commande d'ou un chiffre d'affaire insignifiant et des résultats catastrophiques duent à de la com tous azimuts. De plus des garanties de 5ans que les applicateurs ne pouvaient pas tenir. En effet des malfaçons sur une préparation de coque mal faite, souvent sous-traitée et tout tombe à l'eau. La théorie c'est bien mais la pratique c'est que quelques bateaux traités seulement depuis peu d'année, certains avec des malfaçons et d'autres qui sont superbes.
ça, ce sont des faits et oceoprotec a coulé!

15 jan. 2013
0

Je confirme que l'on peut appliquer Coppercoat en le diluant avec un peu de solvant (pas que de l'IPA) , mais il faut avoir un niveau de bricoleur assez confirmé car peu de gens maitrisent la chimie des époxy et notamment les phénomènes d'hystérésys viscosité réactivité (qui vont entrainer des problêmes de coulures , ou de redéposition de la poudre de cuivre ) . Mais on peut .
En explorant le site Coppercoat , on ne voit pas de formulation hydro . Si vous m'en dites un peu plus , je serais intéressé ?
Pour ce qui est d'Océoprotect , si effectivement les applicateurs sont les acteurs de la qualité du procédé , qu'en serait il si les produits (assez techniques) étaient laissés à la libre disposition du grand public ? Les résultats ne seraient ils pas plus désastreux ?
Pour l'instant , Océoprotect peut revendiquer des bateaux ( je ne les compte pas car je préfères compter les tonnes de résines ....) mais des clients comme Philippe Massu (vainqueur de la Transquadra 2005 ) qui ont choisi ce type de produit restent des références en termes de préparation de bateaux n'est ce pas ?
Pour ce qui est du dépôt de bilan , l'ancienne structure a présenté des "faiblesses " qui n'ont pas su accompagner le développement de ce procédé trés novateur .
La reprise par le Groupe Mader (des industriels de la peintures ) devrait pérenniser le procédé et lui redonner la compétitivité qui assurera son succés .

16 jan. 201316 jan. 2013
1

@PCFE , si vous consultez mon profil ( parfaitement renseigné pour ma part ...) , vous constaterez que je suis ingénieur chimiste , ayant fait la totalité de sa carrière dans la formulation de peintures ( 17 ans ) puis dans la production de résines pour peintures ( 20 années ) et que le groupe Mader a été un de mes nombreux clients , dont je connais le sérieux . Aujourdhui et ce depuis 3 ans , je suis à la retraite , et je blogue en essayant de porter un regard "professionnel " sur les peintures ou je penses que mon avis peut avoir une certaine valeur mais cela n'engage en rien vos choix .
Lorsque je dis que le produit Océoprotect me semble sérieux , c'est parceque je connais le travail de mise au point qui a eu lieu pour proposer aux clients , un époxy hydrodiluable bicomposant applicable , avec des procédures écrites et au point .Vous pensez que la chimie est une "cuisine" de mélange ou il suffit de se servir dans une base de données grâce à internet , ce n'est malheureusement pas aussi simple , il y a de nombreux autres critères techniques ( législation , additifs de mouillage , additifs de dissolution etc ...) qui ne sont pas à la portée de tous le monde .
Vous citez une liste de produits identiques , mais avez vous pris le soin d'examiner les fiches techniques puis de considérer la technologie en séparant les qualité et défauts de chacune .Je le fais systématiquement , et je peux pour chacune d'entre elle faire la part du bon et du mauvais , j'espère que ce n'est pas un crime ?
Dernièrement , j'ai examiné la peinture Copperpaint , une médiocre peinture alkyde contenant de la poudre de Cu en quantité insuffisante pour faire office d'antifouling , mais vous êtes libre de l'utiliser . Coppercoat est un bon produit , mais comme quelque utilisateurs j'ai vu que l'extrème viscosité du mélange est un frein à un bon résultat , mais vous pouvez l'utiliser si vous savez poncer et additionner les couches (c'est vous qui voyez ...) .
Je continue de penser que la solution du cuivre en poudre comme biocide "naturel" est une solution de trés bonne qualité , peu polluante , donnant une trés bonne glisse , durable et d'avenir .
Je suis prêt à soutenir un débat argumenté et j'ai même proposé un visu pour éclairer ceux qui pourraient être intéressé à connaitre les faces cachées des produits antifouling .
A votre service si besoin , je vais de ce pas me livrer à une analyse comparée des polyesters insaturés utilisés pour les mastics ( DCPD contre ortho ) .
Bien à vous

16 jan. 2013
0

Vous comprendrez pourquoi la remise en ordre de la vente de ce système est un long travail , tant en négociations avec les anciens actionnaires , les nouveaux , une nouvelle stratégie de vente (peut être ) , mais pour ce qui est du produit , il est fiable et ne demande AMHA , qu'a être utilisé .
Affaire à suivre .....

14 jan. 2013
0

trouvé sur la toile....et à titre de comparaison (je ne suis pas client :heu: )

m300antifouling.fr[...]/fr_FR/

d'où j'ai extrais ça:

"Prenons maintenant l'exemple d'un voilier de 12 m. La surface immergée est d'environ 36 m2, ce qui réclamera 7 kits, soit un budget de 1253 €TTC, soit 35 €/m2.

Il est donc convenable de tabler sur un prix de revient entre 35 et 38 €TTC/m2 hors main d'oeuvre (qui sera variable selon si vous appliquez au rouleau ou au pistolet). Ce coût est amortissable sur au moins 5 ans."

c'est combien la MdO ? :lavache:

15 jan. 2013
0

J'ai eu un devis de 5000 pour mon 9,20m

15 jan. 201315 jan. 2013
1

De mon point de vue, le plus gros avantage d'Oceoprotect, est la finition que permet l'application au pistolet.
J'ai appliqué coppercoat au rouleau, comme tout le monde, et la peau d'orange résultant de ce mode d'application doit être poncée. et le film est TRÈS dur, avec le risque de perce jusqu'au gel coat si on ne fait pas gaffe Je n'ai pas été jusqu’à un état de surface parfaitement lisse.
Il en résulte pour mon cas, des touts petits creux qui ont échappés au ponçage(les crêtes ayant été arasées) où les salissures peuvent s'accrocher.
Le résultat est quand même satisfaisant et sera amélioré, forcément au prochain ponçage(400).
Oceoprotect permet d'avoir directement cette finition.
Et le prix demandé me paraît justifié, compte tenu de l'intervention de professionnels.
Finalement, je ne comprend pas ou est le problème:
Celui qui veut le faire lui même a moindre cout, il se fournis en coppercoat(si il est soigneux dans son travail)
Celui qui n'en a pas envie et qui a des sous, il fait bosser la profession.
Et ceux qui ne sont pas convaincu par l'une ou l'autre formule, continuent leurs applications traditionnelles.
Pas de quoi se fâcher!
Ceux qui veulent des conseils sur l'application, l'entretien et les défauts de coppertruc, peuvent le faire pas message privé. Je n'ai qu'un an de recul, mais pas mal d'enseignements

15 jan. 201316 juin 2020
0

@PASEO

Bien résumé

Quant à moi, j'invite tous les détracteurs des antifoulings au cuivre à voir mon bateau, actuellement au sec à proximité de St Malo

Mon chantier qui assure lui-même l'entretien a été surpris du résultat

15 jan. 201315 jan. 2013
0

Non, si le revêtement est correctement isolé et le potentiel de coque maintenu en deçà du seuil de protection.

15 jan. 2013
0

les précautions à prendre sont importantes, la première sera d'avoir un minimum de 600microns d'interface (primaire, anti co etc...) avant l'application d'un antifouling cuivré, de préférence utiliser un anti co fortement chargé en zinc par exemple pour "cautériser" la blessure éventuelle (INTERGUARD 5000 de chez international par exemple), s'assurer d'avoir une excellente protection électrique.

16 jan. 2013
0

Ne jamais faire ça, le cuivre va favoriser l'oxydation de l'acier voir tous les sites sur les phénomènes de corrosion. A moins d'une isolation parfaite mais la perfection n'existe pas!

09 oct. 2013
0

Dans l'échelle de Gauss... 60nora, avez-vous des références permettant d'étayer ce point de vue (cuivre plus anodique que l'acier dans l'échelle de Gauss), qui révolutionne quand même tous les fondements de la discipline ? La phrase laisse planer le doute : "...c'est lui qui se corrode". C'est qui lui ? Cu ou Fe ?

15 jan. 2013
0

Les procédés au cuivre ne posent pas de problème sur des coques acier ?

09 oct. 2013
0

je ne suis pas tout à fait d'accord ,dans l'echelle de gauss
c'est le cuivre qui est plus anodique que l'acier donc c'est lui qui se corrode .

le zinc plus que l'alu c'est pour ça que certains boat ont du métagrip (zinc sillicaté)
qui peut d'ailleurs être aussi utilisé sur l'acier et comme antifouling
alain

15 jan. 2013
1

PAs faché, mais 5000€ équivaut à 10 ans d'antifouling pièce et main d'oeuvre.... :heu:

15 jan. 201315 jan. 2013
0

le coppercoat appliqué dans de bonnes conditions météo, une équipe bien organisée entre ceux qui mélange (surtout eux) et les applicateurs donne un excellent résultat.
Un léger ponçage au 400 pour ouvrir le film epoxy qui enferme les particules de cuivre est nécessaire avant la mise à l'eau.
Oceoprotec, selon l'applicateur peut arriver à un bon fini mais ils font aussi un ponçage pour enlever la peau d'orange (eux aussi) au 500.
Mais le problème chez oceoprotec est après l'application, effectivement 250 microns sec reste sur la coque et APRÈS LE PONCAGE combien reste t-il ????
Il reste plus épais (près du double) en coppercoat, le taux de transfert avec l'application au pistolet est plus fable que l'application au rouleau qui elle ne perd rien !!!!

Maintenant assez d'accord avec votre conclusion, ceux qui ont des sous vont payer 200€/m2, ceux qui en ont moins 35€/m2, mais au final le résultat est le même.

J'ai appliqué les deux sur plus de 40 bateaux (sur les deux marques confondus)

15 jan. 201315 jan. 2013
1

Cette photo sans historique ne veut rien dire.

Il a été combien de temps dans l'eau avant d'être mis à sec ?

Ton antifouling au cuivre date de combien de temps ?

Une fois mis au sec, n'a t'il pas été nettoyé ?

Parce que je constate que même l'hélice est propre ! Elle a été traitée avec quoi ?

15 jan. 201315 jan. 2013
0

je dis ça, je dis rien...
... mais quand je vois le nombre d'apprentis chimistes qui font eux-même ou (pire) commercialisent leur petite tambouille au cuivre, à l'oxyde de machin, au PFTE, ... mélangée à une base d'AF plus ou moins connue le tout, bien entendu, sans beaucoup d'étude d'impact sur l'environnement, je me dis qu'il y a du soucis à se faire pour la qualité de l'eau dans les ports et mouillages.
Quand on voit les horreurs que l'industrie de la chimie produit alors qu'elle est hyper contrôlée, le petits chimistes m'inquiètent...

Si tout cela était si simple et sans impact, le budget R & D d'AKZO NOBEL (et autres) serait celui de la buvette du yacht-club.

15 jan. 201315 jan. 2013
-1

@kako

Allons-y pour les réponses (pas fabriquées spécialement pour les incrédules ! mais reflétant la réalité !)

Il a été combien de temps dans l'eau avant d'être mis à sec ?
Réponses 2 saisons : 10 mois en Manche et Atlantique , basé aussi entre chaque nav, sur l'estran, en Rance maritime

Ton antifouling au cuivre date de combien de temps ?
printemps 2010, fait sur un epoxy datant de 2 semaines (point très important)

Une fois mis au sec, n'a t'il pas été nettoyé ?

jamais nettoyé, jamais ponçé : alors que les autres AF necessitent un coup de Kärcher en sortie d'eau, un petit coup de jet d'eau suffit.

Parce que je constate que même l'hélice est propre ! Elle a été traitée avec quoi ?

Elle n'a pas été traitée ; elle est simplement à l'équipotentiel de la coque, via l'arbre et le moteur ; elle est en bronze, comme toutes les bonnes hélices

Je pense qu'au rythme actuel de l'usure (??) de l'antifouling, j'en ai pour 10 ans ; à mon âge, économiser l'huile de coude est essentiel !

15 jan. 2013
0

Salut tu entend quoi par " l'équipotentiel de la coque, via l'arbre et le moteur " ???
Ton résultat de carène semble intéressant.
A+ DIAMBA

15 jan. 2013
0

le non contact du cuivre avec des matériaux plus faible comme l'inox ou pire l'alu est fortement conseillé, un calcul du bon poids et choix de la qualité des anodes est aussi essentiel.
Le tout avec un contrôle de courant de fuite avec anode de potentiel calibrée (chez GALVATEST) assurera le tout.
Mais si vous êtes intéressé par le cuivre, un applicateur professionnel saura vous conseiller et fera OBLIGATOIREMENT ce contrôle, en tous les cas il est obligatoire (normalement...) chez oceoprotec, s'il ne le fait pas ce n'est pas conforme = pas pro.

16 jan. 2013
0

le moteur, sur un bateau acier, est à la masse de la coque ; la continuité électrique vers l'arbre d'hélice s'opère en disposant une tresse de masse sur les boulons du tourteau en sortie d'inversseur.

De cette façon, l'arbre et l'hélice sont à la masse de la coque, ce qui est essentiel pour être protégé par le anodes sacrificielles extérieures, protection identique à celle de la coque.

15 jan. 2013
0

effectivement l'attente des deux semaines selon les primaires utilisés (qui ne sont pas comme es enduits epoxy à 100% d'extrait sec c'est à dire peu ou sans solvant) sont essentielles avant l'application d'un base hydro.
Bon conseil ! si les chantiers pouvaient l'appliquer il y aurait moins de décollement, de bullage etc.
Pour conserver un bon équilibre d'épaisseur, attention de ne pas pas trop frotter juste sous la flottaison là ou le biofilm se forme...

15 jan. 201315 jan. 2013
0

Aviez vous traité au cuivre les sondes ou les aviez vous poncées ?
Personnellement j'avais appliqué les 4 ou 5 couches de coppercoat partout et j'ai été surpris de voir que ma sonde de profondeur marchait quand même. Toutefois j'ai l'impression qu'elle est moins sensible ce qui paraîtrait logique. Quelqu'un a-t-il une expérience prouvée la dessus ?

15 jan. 2013
-1

Je n'ai jamais mis d'AF sur la partie active de la sonde de profondeur ; d'abord c'est vivement déconseillé ; et on peut intuitivement supposer qu'un "écran" métallique sur le parcours des ultrasons risque de perturber (par réflexions parasites) la force du signal reçu, voire l'exactitude de la mesure

16 jan. 2013
0

Si ça marche, c'est le principal.

Merci pour l'info

16 jan. 2013
0

Bonjour,
je suis tout à fait d'accord mais c'était un oubli de ma part, je m'en suis aperçu aprés la mise à l'eau, depuis 2ans c'est comme ça et mon sondeur semble m'indiquer qd même des indications correctes, j'en ai surtout besoin à 0,1m prés dans les sorties de port avec mon TE de 2m. Par ailleurs je n'ai plus de coquillage ni d'algue dessus donc c'est un compromis peut-être interessant ? Je vais qd même toiler légèrement la sonde pour diminuer l'ep de cuivre tout en en laissant un peu lors de mon contrôle au printemps.

10 juin 2021
-1

Oui ! Ils y a eu des retours ! Et certains très connus ! Je le regrette, mais, lorsqu’une société, veut jouer à l’apprenti sorcier ? Ça ne peut-être que le drame! Il m’a fallu plusieurs procédures que j’ai gagné ! Pour que cette société baisse le rideau définitivement. C’est pourquoi, j’ai repris de l’activité, pour de nouveaux revêtements et en plus, de différentes couleurs et ce n’est pas avec l’ajout de produits peintures.

11 juin 2021
-1

Ça s’explique ! Si vous n’avez pas le bon produits au départ, vous ne pouvez pas croire que votre application va être extraordinaire ! Il faut des produits qui puissent se marié, se compléter, c’est ce que je voulais que Oceoprotec, puisse faire, non! Ils ont préféré vendre n’importe quoi !

11 juin 2021
-1

Ça s’explique ! Si vous n’avez pas le bon produits au départ, vous ne pouvez pas croire que votre application va être extraordinaire ! Il faut des produits qui puissent se marié, se compléter, c’est ce que je voulais que Oceoprotec, puisse faire, non! Ils ont préféré vendre n’importe quoi !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bien fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (8)

Bien fini ?

mars 2021