nouvelles voiles sur un arpege

Bonjour,
J'ai décidé de garder mon Arpège. Je vais y mettre un moteur neuf, et changer mes voiles. (+ drisses, écoutes et haubans). Une remise à neuf quasiment.
Je précise que je navigue en méditerranée où le vent est rarement stable longtemps.
Pour la GV j'hésite entre une grand voile normale et une GV lattée (fullbatten)
Et à votre avis, vaut-il mieux un genois court ou un genois à grand recouvrement?
Enfin, j'hésite aussi entre un spi asymétrique et un gennaker.
En fait je me demande quelle est la configuration idéale pour mon bateau et ma zone de nav.
Michel

L'équipage
19 nov. 2012
19 nov. 2012
0

Bonjour,
J'ai déjà un peu naviguer un peu sur un Arpège, mais je ne peut pas prétendre à être un expert...

La GV lattée : le gain sera en durée de vie. Si tu ne fais pas de régate, donc pas de problème de jauge, prend une GV lattée.

Sans son génois grand recouvrement, j'ai peur que le bateau soit sous-toilé, surtout qu'il y a souvent du vent faible. Sur ce type de bateau, on a généralement tendance à garder de la toile devant.
Par contre, il te faudra aussi un génois inter (sur un était largable ?) pour gérer le vent plus fort. Il y a aussi souvent du vent fort en méditerrané.

20 nov. 2012
0

ok, merci
et pour le spi, tu en penses quoi ? spi asymétrique ou gennaker?

20 nov. 2012
0

spi symétrique ou à la rigueur asy pour la facilité
Le gennaker est proche du grand génois en plage d'utilisation

A mon humble avis

19 nov. 2012
0

quel modèle ton Arpège ?

20 nov. 2012
0

Salut,
Je ne suis pas du tout un spécialiste des Arpèges.
Si tu as un certain âge :
une GV fullbatten c'est plus lourd, plus chère et ce sont des frais importants de coulisseaux sur roulement à billes.
C'est plus difficile pour les prises de ris.
Cela augmente la hauteur des coulisseaux les uns sur les autres voile ferlée. Donc éventuel lazzy bag ou housse de protection plus grande et plus haute : donc aussi plus cher, fardage plus grand et gymnastique plus importante pour attrapper le point de drisse.
C'est plus emmerdant à hiverner : démontage des lattes.
Le génois d'origine était je suppose à fort recouvrement comme cela se faisait à l'époque. Difficile de le prendre donc beaucoup plus petit car la grand voile elle même est plus petite .( Mât en position plus centrale que sur nos voiliers actuels.)
A ajouter une autre voile si le génois est déjà à grand recouvrement , reste qu' un spi asymétrique. ( Et/ou un yankee)
Il y a ici de nombreux possesseurs du beau voilier qu'est l'Arpège qui seront certainement beaucoup plus à même de te conseiller!!!

20 nov. 2012
0

par petit temps, le grand génois d'origine ira bien, mais dans les rafales, tu vas souffrir !
alors, étai largable et trinquette pour faire de la route par temps un peu musclé ...
GV full batten, pas une nécessité, avantages et inconvénients déjà cités au-dessus

tu n'as pas dit: enrouleur ou pas ?

20 nov. 2012
0

Bonjour,
Grand voile lattes forcées 3 bandes de ris ( pas besoin de rail sur le mat)bon rendement.Sur ce bateau c'est la GV qui fait l'equilibre,le Genois la propulsion.Donc obligatoirement grand genois si tu ne veut pas te trainer.Spi avec tangon sinon va faloir immaginer un bout dehors.Pour le coup de vent avec 3 ris tu peut voir venir.Genois reduit sur enrouleur devant.

20 nov. 201220 nov. 2012
0

Salut VTP
g un Arpège depuis quinze ans, j'ai quasiment tout changé...

Si tu veux des conseils plus précis, just ask!!!

Pour les voiles, pas de GV fullbatten, les gréements d'époque ont une petite GV par rapport aux plus modernes. Les arguments de Miro sont justes.
Tu peux prévoir une latte forcée en haut, elle maintient mieux le profil dans le haut.

pour le génois, les nouveaux tissus sont à la fois plus lègers et plus résistants, sur enrouleur bien sûr. Je ne l'ai pas fait, mais j'avais un équipage actif :
Le génois à enrouleur s'use quand on le roule mal et le principal des maux est lié au mauvais positionnement du point d'écoute. Un génois a roulé doit être trés bien réglé pour ne pas se déformer. Une barre d'écoute sur galet est un must pour bien régler le point d'écoute et préserver son génois.

Avec cet équipement, seul un foc de brise est nécessaire (plus le tourmentin).

Moi, j'ai un foc double qui vient se mettre autour du génois roulé, il y a des discussions à ce sujet sur le forum.

Pour le spi, moi je continue au spi tradi avec ou sans chaussette, l'Arpège ne gagne rien à tirer des bords au vent arrière et, finalement, bien brider avec les barber, il ne roule pas tellement. En cas de vrai roulis je largue d'un coup le barber de l'écoute et le spi "purge" par le haut, efficace!

J'utilise assez souvent le spi, sans tangon et sans GV, trés agréable et impossible avec un asy!

A plus, l'Arpègiste!!!

22 nov. 2012
0

ok, merci pout toutes ces infos précieuses :
si je résume : une GV 3 lattes classique , un génois à grand recouvrement, un foc de brise + un toumentin, soit sur l'enrouleur, soit sur étai larguable, et enfin un spi symétrique plutôt qu'un asymétrique.
Par contre, sans tangon, c'est pas trop dur à stabiliser le spi?
michel

22 nov. 2012
0

non, il suffit de rentrer les barber et de ne pas remonter au vent...

Mais sans GV c vraiment tres stable!

22 nov. 2012
0

un tangon te sera très utile au portant pour tenir ton génois et éviter un roulis rythmique pénible et dangereux

22 nov. 2012
0

Moi, je referais tailler des voiles à l'identique des originales. Ton arpège n'en sera que plus beau!
Mais bon, mon avis n'est pas objectif.

26 nov. 2012
0

ouhai, mais j'ai plus le génois, déchiqueté par une tempête! Tu crois que si j'indique le type de bateau, le fabricant de voile peut me faire une copie à l'identique, mais dans une toile plus légère?

27 nov. 2012
0

OK pour le profil et les pinces mais le guidant et la bordure ont rarement atteints des dimensions aberrantes, la chute est souvent moins déformée qu'on ne croit mais un bon voilier saura... faire un devis sur ces bases là et découvrir ainsi quelles investigations il doit faire au vu de son client....

26 nov. 2012
0

Il m'est arrivé la même chose avec mon foc sur emmagasinneur cet automne; j'ai amené les restes à mon voilier et il va s'en sortir; les mesures du guindant et de la bordure sont faciles car intacts; pour la chute, il extrapole :-)
Mais en tout état de cause, comme l'écrit manhasset, les voileries ont les connections pour récupérer les mensurations pour les voiliers de série,fussent-ils âgés.

27 nov. 2012
0

BJR;
ON NE MESURE JAMAIS LES DIMENSIONS SUR UNE ANCIENNE VOILE ;
autrement on mesure aussi les deformations .
TOUTES LES MESURES SE PRENNENT SUR LE GREMENT EXISTANT
les feuilles de mesure fournies par les voileries sont bien explicites à ce sujet

alain

27 nov. 2012
0

of course yes.
j'ai fait faire des voiles pour des vieux canots et cette prise de mesure fonctionne très bien.

26 nov. 2012
0

VTP,

Il y a eut 1500+ Arpège construit, de mémoire avec deux gréément, l'ancien avec les galhaubans sur le liston, le plus récent avec les glb sur l'hiloire de roof. A part le mien qui a un mat plus long de 1m. + et un second de Lézardrieux qui à deux étage de barres de flèche, je n'en ai vu aucun qui soit différent.
Tout voilier qui se respecte peut trouver les plans ET aller prendre les mesures en discutant avec toi.
Loïc

26 nov. 2012
0

As tu pu constater une réelle différence avec ce mât plus haut?

27 nov. 2012
0

oui/non
en réalité, je l'ai acheté comme ça... donc pas de point de comparaison.

Je le trouve plus esthétique mais c'est le mien et les jambes d'Adrianna sont plus jolies que celle de Josiane (quoiqu'il n'y ait pas que les jambes pour faire une bonne béquille... (sorry!))

Blague à part, je venais de vendre mon Star et j'en ai racheté un depuis donc la puissance ne me fait pas peur.

J'ai un tiran d'eau cours donc on réduit trés vite mais une prise de ris ne modifie pas la qualité d'une gran'voile contrairement à un génois roulé. La quête est un peu plus prononcée que sur les autres Arpèges croisés ce qui ré équilibre le plan de voilure une fois le premier ris pris.

Autrement, il reste plus manoeuvrable sans génois, mais c pas fait pour ça, et est particulièrement vif dans les rias et rivières ce que j'apprécie (moteur allumé, on ne sait jamais!)

Le spi est plus vicieux, un peu grand en solitaire, mais une fois qu'on s'est pris une torchée, on le sait!

29 nov. 2012
0

Bonjour,
je reviens sur mon problème de voiles.
On m'a déconseillé un spi asymétrique sur un arpege, au profit d'un spi symétrique.
Qu'en pensent les arpégistes ?
michel

30 nov. 201230 nov. 2012
0

L'Arpège a été construit quand les asy n'existaient pas encore.
D'ailleurs je ne vois pas bien comment tu l'amurerais.

Je serais plutôt pour la tradition, c'est à dire une garde robe copiée sur l'originale à savoir un gènois à grand recouvrement (au vent arrière, tangonné en ciseau, ça tire super bien !), une GV 4 lattes dont une forcée au dessus et un spi symétrique (bien que je n'en aie jamais eu...)

Eventuellement puisque Med : une trinquette et un TMT sur étai largable.

29 nov. 2012
0

Symétrique :
"Pour le spi, moi je continue au spi tradi avec ou sans chaussette, l'Arpège ne gagne rien à tirer des bords au vent arrière et, finalement, bien brider avec les barber, il ne roule pas tellement. En cas de vrai roulis je largue d'un coup le barber de l'écoute et le spi "purge" par le haut, efficace!" voir plus haut....

30 nov. 2012
0

l'arpège étant incapable d'accélérer il faut un spi qui lui permet de bien descendre en angle, et seul le symétrique le lui permettra

30 nov. 2012
0

Bon, merci, mais il y a toujours deux points de vue contradictoires, et ça ne m'aide pas à prendre une décision.
Y aurait-il un arpégiste qui serait passé du spi symétrique à l'asymétrique et qui pourrait me dire si c'est mieux ou moins bien ?
merci
Michel

30 nov. 2012
0

JE ne crois pas avoir lu de point de vue contraire au spi symétrique ici :tesur:

30 nov. 2012
0

Je suis en accord avec Clarivoile. vu la forme de coque qui est très loin d'une planante. (petit cul).
Dailleur tu peux déjà estimer ses capacités en partant du vent AR et en t'écartant jusqu'au largue. les différences de vitesses ne sont pas énormes. Alors que sur une coque plus plane, au grand largue tu as une augmentation très sensible.
Rien ne t'empêche d'essayer d'amurer sur l'étrave au petit largue par petit temps cela te permet d'avancer.
Donc rester au symétrique plus polyvanlant et facile sur un petit bateau.
JJ

30 nov. 2012
0

oui, c'est vrai, j'avais mal lu!
Donc banco, ce sera spi symétrique!
Autres questions : quelles matières pour les voiles ?
Et Pour la GV (petite,17m²) quelle différence entre la GV classique d'origine (4 lattes) et une GV semi lattée?
merci
Michel

30 nov. 2012
0

moi, j'aime pas les semis, sauf en horticulture.

une voile lattée est utile qd la voile dépasse des dimensions manoeuvrables ce qui n'est pas le cas de l'Arpège.

Semi-latté ne sert a rien!

une GV normale avec trois latte flottante et un latte forcée en haut me semble être la meilleure solution.

30 nov. 2012
0

J'adore les voiles lattées, mais concernant l'arpège je choisirais comme Manhasset, du classique en hydranet si j'ai les moyens

30 nov. 2012
0

ok, merci pour tout!
michel

30 nov. 201230 nov. 2012
0

Gv classique 3 ou 4 lattes,
par contre ton génois en triradial serait un plus !

30 nov. 2012
0

ah§ Et quel est l'avantage du triradial?
michel

01 déc. 2012
0

ok, merci!

30 nov. 2012
0

sur un grand génois comme celui de l'arpège, une meilleure tenue dans le temps, moins de déformation, longévité accrue, meilleur rendement roulé (si enrouleur) et meilleur près plus longtemps ...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (26)

L'eau de l'Aude là

mars 2021