Nouvelle grand voile - beaucoup (trop) de creux au niveau du guindant

Bonjour à tous,

Je me suis fait faire une nouvelle GV par un artisan voilier de la zone ou mon bateau est stationné (Normandie) et lors des premier jours de nav je suis étonné du creux fort important au niveau du guindant (je parle carrément d'un gros "plis" ou presque dans les 40 premiers cm).

En envoyant une photo au voilier celui-ci note qu'éffectivement il y a trop de creux et fait référence soit au mât ("trop droit") soit à la tension de la drisse. Celui-ci (le mât) n'étant probablement pas adapté à la voile.

Vu que cette voilerie est située dans une zone avec une forte activité course est-il possible que les coupes des GV qu'ils réalisent soient adaptées à des mâts plus flexible que mon vieux gros poteau IOR des années 70 sur lequel les réglages des haubans n'ont aucun éffet ?

Ca me parraîtrait logique. Je veux dire un souci de guindant trop creux se règle généralement avec une petite reprise du pataras non sur un mât moderne ? ou ?

Je n'étais pas la lors de la prise de cotes mais d'après les infos ce ne serait pas forcément la/les mêmes personne qui réalise les voiles donc l'info comme quoi le mât était un "poteau" n'a pas forcément circulé.

La tension de la drisse n'a rien à voir, j'ai essayé plusieurs réglages sans résultat.

Donc ma question est: selon votre expérience est-il effectivement le cas qu'on puisse facilement ratrapper du creux avec le réglage des haubans sur un mât moderne ? (ce qui expliquerait la coupe de ma voile qui prévoierait cette possibilité).

Au plaisir de vous lire.

Pierre

L'équipage
14 août 2020
14 août 2020
0

je suis étonné que ton maître voilier ne soit pas venu monter la voile après la réalisation
un déplacement de la ralingue doit être envisagé ,s'il y en a une ..
alain


14 août 2020
0

Quel bateau ? Mat est-il cintrable ?
Au moins, si le voilier reconnait la mauvaise forme de la voile, il devrait proposer une solution. Reprise du creux si possible bien évidement.


14 août 202014 août 2020
1

Mon bateau est un vieux one tonner, année 1973. Le mât est vraiment trés épais. Absolument pas cintrable. Un étage de barres de flèche pour 14m de haut. Rien à voir avec un mât moderne. C'était comme cela à cette époque. Il est même écrit que ça frustrait les régatiers car il y avait si peu de possibilités de réglages sur ces bateaux. J'ajoute qu'il n'y a pas de soucis concernant la réactivité et la bonne volonté du maître voilier. J'essaye juste de comprendre l'origine plausible du souci.


14 août 2020
1

Au maître voilier de trouver une solution, donc...


14 août 2020
0

As-tu un bas étai? Normalement même un poteau est cintrable et on essaie toujours de mettre 1/4 à 1/2 profil de préceintre pour éviter que le mat fasse le ventre à l'envers sous spi... Si le volume est trop important, il faut que le voilier retaile le rond de guindant. La tension de drisse faible aide à reculer celui-ci mais si le rond de guindant est trop important ça ne va pas changer radicalement le problème...


Pierre3:OK merci. Oui je comprend bien le principe du préceintre pour "anticiper" l'éffet du spi. Oui mon bateau a un bas étais. Ceci dit le creux au guindant est vraiment important donc je pense qu'une retaille va s'imposer.·le 14 août 2020 18:06
14 août 2020
0

Pour les modèles réduits il existe des logiciels de conception des voiles.
Pour la GV un des paramètres à saisir est la valeur du cintre du mât en navigation.
Pourquoi n'en est-il pas de même en vraie grandeur?


Virgule:il en est de même en vraie grandeur. (compris position du cintre)·le 14 août 2020 18:38
14 août 2020
0

Bonjour, lors de la conception de la grand voile le voilier défini le profil à trois niveaux (tiers bas, milieu et tiers haut). L'objectif est d'avoir le profil adapté. En navigation par vent fort on essaye d'aplatir la voile pour réduire la portance, ce qui est obtenu entre autre par le cintrage du mât. Pour y parvenir on utilise un palan sur le pataras et par vent modéré le pataras n'est pas trop tendu. Deux conditions sont à respecter: avoir des barres de flèche dans l'axe et laisser du mou dans le réglage des bas haubans arrières. Dans le cas présent la première vérification concerne la rectitude du mât (oeil sur la gorge pour vérifier sa verticalité avec un pataras raidi juste pour assurer la tension de l'étai). Ensuite vérifier que le "noeud" au niveau des barres de flèches n'est pas "bloqué" par la tension trop forte des bas haubans arrière (gorge qui cintre vers l'arrière). Si on souhaite donner un pré cintre au mât vérifier que la tension du bas étai est bien reprise sous le pont (il ne faut pas que le pont se déforme). Sur ce type de bateau un pré cintre d'un quart du profil me semble un maximum. la tension de la drisse est minimale juste pour positionner le tissus sans le mettre en tension. Revoir avec le voilier après ces nouveaux réglages. cordialement.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les enfants de la mer

Souvenir d'été

  • 4.5 (156)

Les enfants de la mer

novembre 2021