Nouveau nom : Interdenominational boat denaming ceremony

(traduction/résumé)
"Une telle cérémonie doit comprendre cinq parties : une invocation, une expression de gratitude, une supplication, une re-dédication, et des libations. Voici donc la "cérémonie interdénominationnelle de débaptisation de John Vigor". Elle est garantie efficace.
Il faut commencer par supprimer toute trace physique de l'ancien nom du bateau : transporter à terre le vieux livre de bord, tout papier comportant l'ancien nom, les livres, les cartes où le nom pourrait être inscrit. Il faut être impitoyable ! Supprimer l'ancien nom des bouées de sauvetage, de la poupe, du bordé, du canot et des pagaies. Il faut poncer, ou sabler, repeindre par-dessus est totalement insuffisant. Nous sommes en train de parler des dieux, là, pas de simples mortels. Si l'ancien nom est gravé, il faut le poncer ou au minimum le remplir de mastic puis repeindre. Et en aucun cas ne faire figurer le nouveau nom où que ce soit avant la cérémonie, ce serait tenter les dieux.
L'ordonnance de la cérémonie elle-même dépend entièrement de vous. Si vous aimez le théâtre, et adorez vous promener avec votre blazer et casquette type club nautique, installez-vous à la proue et lisez le service devant un cercle d'invités distingués. Mais si vous trouvez cette histoire un peu bête et embarrassante, et si vous ne le faites que parce que vous mourez de peur de ce qui pourrait se passer autrement, vous pouvez
vous réfugier en bas et marmonner pour vous tout seul. Tout ce qui compte, c'est que la cérémonie ait lieu et que les mots soient prononcés.
J'ai fait un compromis, me suis assis dans le cockpit avec le texte caché dans un journal, ainsi un passant pouvait toujours croire que je lisais les nouvelles à ma femme : il y a suffisamment de gens qui me croient fou (même ma femme a quelques doutes). La dernière partie de la cérémonie, les libations, doit se passer à la proue, comme dans un baptême. Deux choses qu'il faut se rappeler : le champagne ne doit pas être n'importe quel liquide à bulles bon marché ; et on ne doit pas en prendre pour soi. Si on en veut, il faut acheter une seconde bouteille. Donc, achetez un champagne raisonnablement coûteux (par rapport à vos moyens), et versez le contenu de la bouteille tout entière sur le bateau. Les dieux de la mer détestent la mesquinerie par-dessus tout.
Y a-t-il un délai à respecter entre la cérémonie de débaptisation et le nouveau baptême ? Non. On peut le faire tout de suite, mais personnellement je préfère attendre 24 heures au cas où il resterait des démons dans le coin.

Et après

Le bouchon a sauté, vous avez secoué la bouteille et inondé la coque avec tout son contenu. Vous pouvez maintenant aller en ouvrir une pour vous.
Au passage, je dois mentionner qu'un ami m'a récemment donné des nouvelles : il vient de perdre son dernier bateau. Il avait accroché une ligne électrique du bout du mât... le bateau a frit. Il a brûlé jusqu'à la ligne de flottaison. Manque de chance ? Que non ! Il l'avait rebaptisé, MAIS n'avait pas célébré la cérémonie interdénominationnelle de débaptisation... et il n'a eu que ce qu'il méritait."

(le texte du service dans un prochain message)

L'équipage
05 jan. 2011
05 jan. 2011
0

le texte
"Au nom de tous ceux qui ont navigué sur ce bateau dans le passé, et au nom de tous ceux qui navigueront à son bord à l'avenir, nous invoquons les antiques dieux du vent et de la mer et les implorons de nous donner leur bénédiction.
Puissant Neptune, roi de tout ce qui bouge dans ou sur l'eau, et puissant Eole, gardien des vents et de tout ce qu'ils poussent,
nous vous remercions de la protection que vous avez accordée à ce bateau jusqu'ici. Nous sommes extrêmement reconnaissants pour les abris qu'il a trouvés dans les tempêtes et les tornades, et pour les trajets qu'il a effectués en paix.
Subséquemment nous vous présentons notre supplique, à telles fins que le nom sous lequel le présent bateau a jusqu'ici été connu (-----) soit irrévocablement annulé et supprimé de vos registres.
Conséquemment, nous sollicitons pour ledit bateau vos bénédictions, après qu'il vous sera présenté de nouveau sous un autre nom, et vous supplions de lui accorder dès lors les mêmes privilèges que vous aviez accordé au susdit (------).
En échange de quoi, nous dédions de nouveau ce bateau à votre domaine, avec la pleine connaissance du fait qu'il sera soumis comme auparavant aux lois immuables du vent et de la mer.
En foi de quoi et pour servir ce que de droit, nous concluons ce pacte par une libation offerte selon le rituel sacré de la mer."

Cérémonie de baptême

Après la cérémonie de débaptisation, il suffit de donner son nouveau nom au bateau dans les formes traditionnelles : casser la bouteille de champagne sur la proue, et prononcer ces mots : "Je nomme ce bateau ----- et souhaite qu'il donne bon vent et bonne fortune à tous ceux qui navigueront à son bord". C'est encore mieux, bien sûr, si c'est la reine Elisabeth qui s'en charge.

05 jan. 2011
0

J'y crois pas, bien sûr !!!
... mais j'ai mis le nouveau nom sur les défenses... j'ai tout raté, alors ?
Aïe aïe...

D'un autre côté, l'idée de casser une bouteille de champagne sur une coque plastique... ça le fait ?

05 jan. 2011
0

Aucun souci
Tu trouveras tous les conseils pour réparer ici : www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

Sinon, vise le davier...

Jacques

05 jan. 2011
0

Evident, mon cher...
Une première fois avant la cérémonie ;
une deuxième fois avant l'invocation ;
une troisième fois avant les remerciements ;
une quatrième fois près les remerciements ;
une cinquième fois avant la requête ;
une sixième fois avant d'attraper la bouteille ;
une septième fois avant d'aller boire un coup !

Comme ça, si tu n'as pas d'huîtres, tu peux te faire griller les ??? combien au juste ??? morceaux de serpent.

Par contre, j'ai oublié la formule sacramentelle qu'on doit prononcer en coupant chaque morceau.

05 jan. 2011
0

et le serpent?
on le coupe 7 fois a quel moment?
eric

05 jan. 2011
0

sur arcachon
je les aurais les huitres ca c'est sur!!!
pour le champ on s'organise...
:-D :-D :-D :-D
eric

05 jan. 2011
0

Y a til un tabou quelconque
à ce que le champagne soit accompagné d'huitres ?
Je raffole de ce duo, au dessus de mes moyens, car les huitres ne s'accommodent que des meileurs champagnes…

05 jan. 2011
0

Je vois que mon idée d'huitres fait son chemin…
mes préférences pour le champagne : Veuve Clicquot ou Laurent Perrier.

Pourquoi vous toussez ?

06 jan. 2011
0

Je tousse parce que
Ruinart ou rien !
Quoique... avec des huîtres je verrais mieux du Heidsieck (oh là ! Ca s'écrit comme ça ?).
Et avec le serpent... de la Blanquette de Limoux, peut-être ?

07 jan. 2011
0

Bienvenue à bord,
ruinart, crystal ou krug, quel que soit ton nom !

Mais pas d'anguilles, hein ? Quand on en a préparé une fois, on est vacciné à vie.
Même si c'est bon, PLUS JAMAIS CA !!!

06 jan. 2011
0

lorenzo
tu es un jouisseur et tu as bien raison
ca va bien avec la qualite de ton travail du bois

serpent .. ca fait bien longtemps que je n'en ai mangé a part les anguilles de jeann de boy a cote des prés salés
ruinart, crystal, krug, comme vous y allez les epicuriens.. vous avez bon gout

si jamais un jour.. un visu ...je sais ce que je dois apporter...
eric
;-) ;-) ;-)

07 jan. 2011
0

Je n'osais afficher tant d'exigence !
Top là ça marche !

Pour les huitres je propose un cocktail Saint-Vaast la hougue, Cancale, Saint-Philibert et Marennes d'Oléron !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

 Ty arc en ciel au pays du Ty punch

Après la pluie...

  • 4.5 (113)

Ty arc en ciel au pays du Ty punch

mars 2021