Nouveau bateau sans pataras

Bonjour un 38 jeanneau est arrive a mon ponton il n a pas de patara
Quel est l interet a part supprimer par economie 2 cables car pour moi qui suis pas specialoste des mats je vois que l ancien jeanneau 382 les barres de fleches sont plus larges les haubans sur la coque empechant de bien border les barres de fleches sont nettement plus poussantes je pense que des le grand largue la GV frotte dessus
Ca me paraissait normal d avoir des pataras pour pas que le mat parte devant sous spi
Qq un peut il m expliquer?

L'équipage
18 nov. 2022
18 nov. 2022
0

Les hunters sont comme ça depuis longtemps, greement bergstroem, je crois

First 30 JK aussi


Fabien83:Sur les jeanneau c'est un gréement classique, juste sans pataras. Ce n'est pas un bergstrom.·le 18 nov. 16:55
18 nov. 2022
0

L'absence de pataras permet aux chantiers de faire une économie sur les cables mais aussi cela évite d'avoir à faire des renforts sur le tableau arrière, les barres de flèches poussantes avec le haubanage pris sur le bordé permettent de faire des économies sur le renforcement du pont, supprime les tirants de cadènes à l'intérieur.
Pour la navigation, le vent arrière n'est pas possible sous peine d'user la G.V sur les barres de flèches.
Cela réduit également la taille des génois et est pénalisant pour faire du près serré par vent faible.


18 nov. 2022
11

ça permet également de mettre une GV a corne.


18 nov. 2022
0

Hello,
Les vendeurs positivent en disant que ça gêne moins pour sortir du bateau pour aller à quai. Ici en Méditerranée on est cul à quai.
Amicalement.
FX


roc:C'est sûr : tu peux pas te cogner. Tu peux pas t'accrocher pour éviter de te casser la gueu!e non plus. Mais faut positiver...·le 18 nov. 13:29
palatrek:Lol.L'argument de vente : "ça facilite la descente à quai " est excellent :)Bientôt il enleverront le génois et on nous dira que ça facilite la vision devant ;).·le 18 nov. 13:44
tatihou:Je suis aussi en med cul a quai j arrive a passer entre les deux pataras franchement si l argument du vendeur c est ca j y crois meme pas·le 18 nov. 13:53
Duduche Braz:Au contraire, pour descendre du bateau cul à quai, ou monter dedans, le pataras est très utile : une main pour soi... ·le 24 nov. 21:19
18 nov. 2022
0

Tant que c'est mieux, ça se vend...c'est le but!
ressembler à ton idole du vendée globe n'a pas de prix pour tes cinq semaines de vacances, si en plus ton voisin est vert de rage, la tu tangentes l'extase... :-)


roc:Ben mon idole du Vendée Globe, si je regarde bien, il a des bastaques à gérer. Je les lui laisse (et garde mon pataras, fut-il réglable lui aussi) !·le 18 nov. 14:09
18 nov. 2022
0

Une petite question pour les utilisateurs de voiliers non pourvus de pataras...
Je comprends que des grandes barres de flèches poussantes permettent de renvoyer les haubans sur l'arrière (pour éviter la chute du mat sur l'avant)
Mais ces systèmes sont ils réglables ?
Sur mon (vieux) bateau le réglage du patara me permet un bien meilleur cap au près... et d'étaler les surventes...
C'est un réglage utile à mon sens...
Les constructeurs ont ils compensés ce réglage ?


philou2:Non aucun réglage possible en navigation, mais en général ces bateaux sont équipés du G.V à corne qui est censée saluer la risée en s'ouvrant du haut.Je ne suis pas convaincu non plus ......·le 18 nov. 13:56
roc:Si, l'ouverture de la chute, ça marche bien. Bon, évidemment, quand la GV est bien faite et bien gréée, sinon...·le 18 nov. 14:07
18 nov. 2022
1

L’intérêt principal , c’est de pouvoir gréer une GV à corne: Plus de puissance sans augmenter la hauteur du mât. Et génois en proportion plus petit, donc virements plus faciles.
En revanche, à l’empannage, mieux vaut ne pas être surtoilé.


Numawan:D'après mon expérience sur un Class40, les GV à corne rendent les virements plus difficiles.·le 18 nov. 20:49
18 nov. 2022
0

L’année dernière j’ai remonté toute la Manche Ouest au quasi vent arrière.
J’étais en compagnie d’un de ces bateaux aux barres de flèches très longues et très angulées sur l’arrière.
Je faisais une route à 150-160 degrés du vent sous spi symétrique, mais lui ne pouvait pas descendre en dessous de 120 degrés sous spi assymétrique.
Comme ce n’est pas une luge (Sun odyssey 349) il faisait beaucoup plus de route que moi sans aller beaucoup plus vite.
Avec mon bateau plus petit j’arrivai systématiquement avant lui à l’arrivée de chaque étape.


Fabien83:Je dois être un peu largué... Quel est le rapport avec l'absence de pataras ou la longueur et l'angulation des barres de flèche ?·le 18 nov. 18:26
tatihou:Si tu n angules pas plus les barres de fleches un mat sans patara sera impossible a faire tenir
De la meme facon pour supprimer les bas haubans arriere on a du faite des barres de fleches poussantes·le 18 nov. 18:43
Fabien83:D'accord mais ce que je comprends de l'anecdote de Philou c'est que, sans grande surprise, un spi symétrique permet de descendre plus près du vent arrière qu'un asymétrique. Doit-on en fait comprendre que le barreur du SO349 ne descendait pas davantage pour préserver son gréement de peur que ça tire trop sur les galhaubans ? ·le 18 nov. 18:49
Numawan:Avec mon asymétrique, je peux naviguer comfortablement jusque 155° TWA / 145° AWA. Je peux descendre plus, disons jusque 165° TWA, mais il faut alors surveiller le spi.·le 18 nov. 20:46
patraickdr83:@Tatihou, avec des barres de flèche poussantes il me parait INDISPENSABLE d'avoir des bas haubans arrières. ·le 18 nov. 21:55
tatihou:Tu dois faire erreur pratiquement il n y a plus de bateaux avec bas haubans arrieres·le 19 nov. 10:05
patraickdr83:Si il n'y a pas de bas haubans arrières, il est certain que le mât va flamber à le première barre de flèche.·le 19 nov. 13:42
Fabien83:Patraick, je pense que tu fais la confusion entre les bas haubans d'un gréement dans le plan et les D1 d'un gréement poussant. ·le 19 nov. 13:48
patraickdr83:On est en pleine sémantique, pourquoi pas.J'ai relevé un certain nombre de commentaires concernant les bastaques et autre patars qui ont l'air d'avoir de l'importance au vent arrière, sur les IOR avec gréement fractionnés, au portant on choquait le pataras ET les bastaques pour faire partir le mât en avant, et ce jusqu'à 20nds réel sans problème.·le 19 nov. 14:16
Fabien83:Les D1 d'un gréement poussant sont dans le plan du gréement (pris sur la même cadène que le galhauban assez souvent). Les bas hauban avant et arrière d'un gréement neutre ne sont pas dans le plan du gréement, ils sont justement sur l'avant et sur l'arrière. Pour le fait de choquer le patatras sous spi, je n'ai jamais compris la raison. Choquer le patatras au portant permet de rendre leur creux aux voiles mais par vent arrière sous spi je ne comprends pas l'intérêt. ·le 19 nov. 14:45
patraickdr83:L'intérêt c'est de basculer le mât en avant, sur le dernier quarter ton que j'ai possédé, on arrivait à basculer la tête de mât de quasiment 1 mètre vers l'avant.Ceci permet d'avancer le centre voilure et donc d'adoucir la barre.·le 19 nov. 14:56
Fabien83:Ok, je n'imaginais pas que le mât pouvait bouger à ce point. Merci ! ·le 19 nov. 15:16
Polmar:Voir les bords de vent arrière des Star. ·le 20 nov. 10:25
18 nov. 202218 nov. 2022
0

Sur les bateaux récents, avec gréement fractionné et barres de flèche poussantes, le pataras sert principalement à cintrer la tête de mât. Un peu plus d'angulation et le pataras devient inutile (sauf ce cintre).


Atao5:non, pas d'accord avec toi, si en prenant du patatras tu ne cintres que la tête de mat, c'est que ton mat est mal réglé, en particulier que les bas haubans et inters sont trop blindés. Sur un mat 9/10 à barres de flèches poussantes, avec un bon réglage, prendre du pataras doit à la fois tendre l'étai (et aplatir le foc), et cintrer l'ensemble du mat (et aplatir la gv).·le 18 nov. 19:34
CapCool:J'ai dit "principalement"...·le 19 nov. 10:37
18 nov. 2022
0

Les barres de flèche très angulées nécessaires à cette suppression sont une gène au portant et un risque en cas de départ au lof sous spi car quand le bateau arrêté se redresse si le spi n'éclate pas, il y a risque pour le mat... et est en plus impossible de "travailler" la courbure du mat entre près et portant. Il n'est pas interdit d'ajouter un pataras ou 2 bastaques, si l'éventuelle corne de GV laisse la place.
Je ne suis personnellement pas attiré par ce type de gréément.


cap'tain eric:Idem pour ma part, je n'aurai pas vraiment confiance dans ce type de gréement. J'imagine les efforts démesurés que le haubanage doit encaisser en cas d'empannage violent avec un vent musclé... ·le 18 nov. 20:30
CapCool:Bien au contraire : ce sont les barres de flèche angulées qui évitent le passage au cintre négatif, pas le pataras.Quant aux empannages violents : barres de flèche droites ou angulées, les conséquences sont les mêmes. Dans tous les cas, un noeud de huit à la bonne place sur l'écoute évite que la bôme ne touche le galhauban.·le 19 nov. 10:54
18 nov. 2022
0

Voir les derniers Formule 40 …


18 nov. 2022
0

Pour ceux qui se posent des questions sur ce type de grement... Discutez avec les proprios de cata...

Pour ma part j'ai un Hunter et je me suis habitué à ce type de grement. Oui on peut faire du vent arrière, oui le génois est plus petit, mais la grand voile vraiement grande et cela se gére.

Mais... Je pense, que l'absence de Patara permet aussi de gagner de la pave à l'arrière.


19 nov. 2022
0

Une chose de sûre, parole de vendeur Jeanneau, sur ce type de bateau si vous ne mettez pas un code 0 ou ne lâchez pas des billets pour de grandes voiles d'avant vous avancerez jamais!!!!

Tout ça est un mix de tendances imposées par la volonté des clients non voileux et sociétés de charter le tout empreint d'un soupçon de style "look Vendee Globe".... je ne parle pas des volontés d'économie de chantier et tendance à faire du "facile" à construire tellement la pénurie de main-d'oeuvre est criante.


missingdata:Je confirme, c'est exact pour le Dufour 350 gl, sans le code D ou 0 c'est un veau, il me rend une bonne minute au mille au près. Au portant je ne sais pas mais je vois mal comment il pourrait battre mon spi de 95 m2...vu qu'en plus il ne peut pas ouvrir sa GV...Par contre il a 2 barres à roue, cherchez l'erreur !·le 19 nov. 11:25
CapCool:Les grandes voiles d'avant ont disparu depuis longtemps et c'est très bien. Les génois à 140 % font partie du passé de certaines jauges. Sur les voiliers d'aujourd'hui, une genaker de portant est bien plus utile qu'un code D très à la mode.·le 19 nov. 11:27
CapCool:Je me suis trompé, j'ai écrit "code D" en pensant "code 0". Le code D étant une génaker de portant contrairement au code 0. ·le 19 nov. 11:31
funnywave:Quand on voit comment il faut se démener avec les nouvelles générations pour coller au train ... non merci. Les grands génois ont un seul inconvénient , leur maniement lors des virements en dehors de ça ce sont de véritables couteaux suisses capables de performer à des allures débridées là où d'autres devront avoir avoir au minimum 2 voire 3 types de voiles.Tiens j'ai un souvenir en exemple, une Transat allé entre Mindelo et Saint François sous génois seul c'était magique. La nuit on enroulait un peu pour la jouer safe et le jour on envoyé tt. Ne pas oublier que toutes les voiles d'avant actuelles sont d'un grammage bien plus léger qu'un génois médium et que par conséquent elles n'auront jamais sa durée de vie ni sa large plage d'utilisation. Les tendances du marché vont et viennent ça ne veux pas forcement dire que du meilleur en sort a chaque fois.·le 19 nov. 23:08
Trimaran:Missingdata, l'excitation de l'écrit te fais oublier les maths, si tu prends 1 milles à la minute, t'es plus fort que le dernier vainqueur de la route du Rhum😂·le 20 nov. 10:30
missingdata:@funnywave : complètement d'accord avec toi, un grand genois sur enrouleur c'est le pied, facilité et sécurité. Dès qu'il y a du vent au portant je n'envoie plus la GV, tout au genois plus ou moins enroulé et je tiens mes 6 nds de moyenne en fumant ma pipe.·le 20 nov. 10:40
missingdata:Trimaran : je ne sais pour mes maths mais toi en revanche tu oublies ta grammaire, relis ce que j'ai ecrit...·le 20 nov. 12:13
19 nov. 2022
4

Ce type de gréement n'est pas ma tasse de thé. Mais je voudrais quand même rappeler à certains que le Pogo 12.50 par exemple a le même type de gréement. C'est un bateau pour 'non-voileux' le Pogo 12.50?


CapCool:Effectivement. De toute façon, tout pataras est incompatible avec une voile à corne. En course, on utilise des bastaques, mais l'oubli ne pardonne pas... En croisière, il me paraît normal qu'en l'absence de pataras, il n'y ait pas de bastaques; le haubannage est alors dimentionné en conséquence...·le 19 nov. 11:18
Trimaran:Le Pogo 12.50 est surtout réservé au compte en banque conséquent indépendamment des compétences !?·le 20 nov. 10:31
19 nov. 2022
-4

Merci pour vos reponses
Si je resume que des inconvenients sauf pour le chantier constructeur


BWV988:Bon...c'est un raccourci ...·le 19 nov. 10:40
xabia:Pour le First 30 JK on peut pas dire que ça a été un avantage pour Bénéteau...pas assez de tension de l'étai...le voilier n'a pas fait les ventes espérées. (pas tout imputable au gréement certainement)·le 19 nov. 10:44
iclo420:C'est plus un raccourcis, c'est un court-circuit. Il y a d'excellent bateaux sans pataras.·le 21 nov. 13:21
19 nov. 202219 nov. 2022
0

La plupart du temps il est possible de rajouter des pataras volants (appelez ça des bastaques si vous voulez), ce qui permet le meilleur des deux mondes, avec la possibilité de sécuriser le mât si on on en éprouve le besoin, mais aussi éventuellement d'ajouter un peu de raideur à l'étai, tout en gardant la spécificité du gréement sans pataras.


tatihou:Je ne sais pas si tu as pratique les bateaux a bastaques mais un empannage involontaire avec ce systeme tu descends le mat a coup sur c est un systeme contraignant a chaque virement mais c est vrau efficace·le 20 nov. 12:42
BWV988:Y a bastaques et bastaques...Sur un gréement fortement fractionné avec barres de flèche dans l'axe du genre de celui des Sélection ou Coco ancienne version, il ne faut pas oublier les bastaques. Par contre un gréement en tête ou faiblement fractionné (genre 9/10ème) avec des barres de flèche fortement poussantes (type de gréement que je pratique) et des pataras volants, est très sécurisant et on peut, la plupart du temps, "oublier" les bastaques (ou pataras) sans dommages.·le 20 nov. 12:57
19 nov. 2022
0

Les petits croiseurs côtiers d'antan (Corsaire, Cap Corse, Edel 2) pourvus d'une GV importante (11m²) et de petit foc (5m²), avec des barres de flèches poussantes, n'avaient pas de pataras.

En revanche sur la génération suivante (Edel V, Jouët 18...), avec des GV plus petites et des focs/génois importants, le pataras était possible, mais en option.
Avec ou sans pataras, ces petits bateaux, naviguaient fort bien au vent arrière.

Mais évidemment les contraintes, bien que proportionnelles aux tailles, n'étaient pas les mêmes que sur un voilier de 10 m


xabia:Bénéteau avec le First 210,211,21.7 avait un pataras de même que le First 260,25.7 puis modification voilure sur le First Twenty et First 25S pour ce dernier le chantier avait installé des vis de cadène trop petites d'où casse ensuite...·le 19 nov. 15:01
funnywave:Je ne savais pas pour le 25S.... beneteau a eu qques errances qd même!·le 19 nov. 22:56
cap'tain eric:Cela rejoint mes craintes évoquées un peu plus haut: en absence de pataras, les efforts de traction sur le haubanage (et donc les cadènes) sont forcément décuplés... Si l 'échantillonnage et la structure du bateau ne sont pas en rapport, les ennuis peuvent vite arriver. Donc il est probable que pour les chantiers dits de "grande série", il y ai quelques craintes à avoir. Je ne dis pas que tous les bateaux de ce genre sont à fuir, mais perso, je préfèrerai bien appréhender leur mode de construction avant de les acheter.Question subsidiaire pour @xabia: sur le F25S, tous les millésimes sont ils concernés par ce problème de vis de cadènes ? ( j'ai un copain qui vient d'en acquérir un, modèle 2017)·le 20 nov. 09:24
funnywave:La bonne triangulation d'un haubannage ne remplacera jamais des délires architecturaux... j'en reste convaincu! Et croire qu'on peux se passer de tel ou tel élément sous prétexte de mettre plus en tension un autre est une belle erreur vue la quantité infinitésimale de situations qu'un voilier peu rencontrer.Une mâture bien tenue pour ma part c'est un des éléments que je regarde en 1er.Après il est certain que dans un cahier des charges de chantier, vu ce qu'on demande à un voilier de nos jours on fasse l'impasse sur un paquet de critères... les gens le veulent tant pis!·le 20 nov. 09:37
Little Wing:Les 2 plus grands progrès depuis 40 ans sont gps et enrouleur . Ces grandes gv sont une économie, à l origine pour les chantiers. Restent le danger De la bôme qd ça brasse et le danger des prises de ris. 6 jours sous Genoa sur l atlantique nord parfois roulé à 100 % 👍👍👍·le 20 nov. 11:41
tatihou:Oui koala pas de pataras mais des bas hauts arrieres maintenant sur les jeanneaux ni pataras ni bas haubans arrieres·le 20 nov. 12:45
KOALA-5:Je ne sais pas pour les autres, mais ni sur le Corsaire, ni sur l'Edel II, ni sur l'Edel V, il y avait des bas-haubans arrières. Les bas-haubans étaient sur la même cadène que les galhaubans, sauf sur l'Edel II où ils étaient sur l'angle du rouf, mais dans le même axe que les galhaubans. ·le 20 nov. 14:07
BWV988:Je ne sais pas tatihou à quel bateau de chez Jeanneau tu fais référence, mais s'il s'agit du Sun Odyssey 380, il n'y a effectivement pas de pataras, mais il y a bien sûr des bas haubans angulés vers l'arrière.·le 20 nov. 14:08
tatihou:@ bmw 988 ou c est bien so 380 l ucpa.en a un tout neuf c est notre voisin tu fais erreur pas de bas haubans arrieres effectivant barre de fleches poussantes et bien sur haubans Si tu as fait un peu de mecaniques je te laisse imaginer l effort verticale donc d arrachement au point d ancrage des haubans qui au passage est le meme que les bas haubans avant
Moi ca me parait aberrant Les bateaux de course dont vous parlez ont des bastaques ce que n a pas le so 380 Vraiment pour moi c est de la reduction de cout de fabrication maxi les bons vendeurs diront optimisation ·le 22 nov. 14:24
BWV988:Tatihou,tu m'as mis le doute à 'esprit, j'ai donc regardé attentivement, et je te confirme qu'il y a bien des bas haubans sur ce bateau, mais je me demande si tu ne confonds pas les noms des différents haubans. Pour le reste je n'ai pas de compétences particulières en mécanique , mais d'une part on peut quand même penser que les efforts ont été calculés par les concepteurs de ces bateaux, qui ne sont pas complètement idiots, même si je te l'accorde, ils peuvent aussi parfois se tromper, et d'autre part, et pour reprendre ton expression, je te laisse imaginer les efforts d'arrachement au niveau des cadènes, et de compression sur le mât dans le cas d'un gréement plus conventionnel avec des cadènes très rentrées, contrairement à des cadènes implantées sur le bordé... ·le 22 nov. 14:52
minikean:J'ai un first 25.s de 2015. Démâtage en 2017 suite à une rupture de vis de cadène. Benneteau a du revoir sa copie en mettant des vis de 10 au lieu de 8 et en mettant un méplat pour être dans l'axe des haubans. Aussi, ceux qui ont des 25.S de 2017 et avant, méfiance. ·le 23 nov. 07:21
Fred_Ambroisie:Sur les nouveaux Sun Odyssey, la bassesse de la bôme semble aussi un sujet d'inquiétude ! L'angulation du hale-bas fait peur. Et en prime la bôme est tellement basse qu'on ne peut pas la mettre à l'horizontale, elle touche la capote sinon !·le 23 nov. 14:58
BWV988:L'essentiel est que quand tu es debout dans le cockpit la bôme passe au dessus de ta tête; ensuite qu'elle soit plus haute de 10 cm ne changera rien si tu es debout sur le pont.·le 23 nov. 16:30
20 nov. 2022
0

Cette configuration, à laquelle on n'est pas obligé d'adhérer, a quand même largement fait ses preuves sur les Pogo 30, 36 et 44, et certainement bien d'autres. Par contre il est vrai que par rapport à des configurations anciennes avec une multitude de haubans du genre:2 pataras, 2 bas haubans arrières et 2 bas haubans avant, plus bien sûr une paire de galhaubans, le tout pour soutenir un poteau, la rupture d'un élément de l'ensemble de la configuration moderne conduira, je pense, plus sûrement au démâtage qu'avec l'ancienne. Enfin ce n'est quand même pas ça qui m'empêcherait de faire l'acquisition d'un de ces merveilleux bateaux si... ☹


Little Wing:Il y a plus simple j aiUn patatrasUn etai2 galhaubans dans l axe des bof2 bas haubans pareil1 bas etai·le 21 nov. 16:18
20 nov. 2022
0

cap'tain eric:Super xabia, merci beaucoup !·le 21 nov. 08:15
21 nov. 2022
0

IL me semble qu'à l'origine, le gréement Bergström n'a pas été fait pour faire des économies, mais pour avoir des GV à fort rond de chute (maintenant à corne).

Je trouve ce concept séduisant pour certains bateaux dans le genre des POGOs : bateaux faits pour rester en écoulement laminaire au portant avec beaucoup de toile, donc GV pas trop débordée : les barres de flèches très angulées sont alors moins pénalisantes. La GV à corne permet aussi un gréement plus ramassé, donc mat plus court avec les avantages qui en découlent.

L'inconvénient est d'avoir un étai un peu mou au près et au reaching, mais l'adoption d'un mat carbone bien rigide permet d'atténuer ce défaut. Au près, c'est la tension de l'écoute qui permet de rigidifier l'étai. Et puis les POGOs ne sont pas faits pour le près serré, ils sont plus à l'aise avec quelques degrés de cap en moins et plus de vitesse.

Inversement ce n'est pas adapté pour des croiseurs lourds AMHA.
J'espère ne pas avoir dit trop de bêtises et laisse les spécialistes corriger mon propos.


BWV988:En l'occurrence le type de gréement qui équipe les Pogo et d'autres et qui fait l'objet de cette discussion n'est pas un gréement Bergström. Le gréement Bergstrôm est un gréement complètement bloqué avec des losanges, soit un mât autoporté. www.z-spars.com[...]ats.pdf ·le 21 nov. 12:57
Little Wing:Ce que j avais indiqué, Greement des hunters us·le 21 nov. 13:45
Meaban:Merci pour les corrections, effectivement le Berström est bloqué. J'aimerais bien savoir ce quel disent les proprios de Pogos, concernant la tenue de l'étai.·le 22 nov. 16:52
21 nov. 2022
4

Tout ca c'est bien joli, mais personne n'a encore indiqué qu'en absence de pataras, il manque un appui pour pisser tranquille à l'arrière.
Donc pataras obligatoire pour moi.

Même pas besoin que je vous dise ce que je pense des mats autoportants.


Fabien83:Tu n'as pas un cockpit autovideur ? ·le 21 nov. 18:24
xabia:Et aussi quand tu te rinces à la douchette sur la jupe, quand tu veux récupérer un truc passé à l'eau...quand tu remonte le paddle...c'est un élément de sécurité !·le 21 nov. 22:59
ucello:Par mauvais temps tu pisses dans le cockpit ce qui t'évite bien des emmerdes comme de passer à l'eau, de la voire disparaitre à l'intérieur du fourbi et de dépenser une énergie considérable à vouloir te maintenir debout...mais c'est un vieux pisseur qui parle·le 22 nov. 12:48
Fabien83:Moi c'était pour plaisanter ! Dégueu de pisser dans le cockpit. Moi je descends et je pisse dans le lavabo !·le 22 nov. 16:30
KOALA-5:J'ai la chance d'avoir un bateau dans lequel il y a un cabinet de toilette et des WC; c'est très commode pour faire ses besoins....Mais à vous lire, ce ne doit pas être très courant, les architectes devraient y réfléchir..... !!!!!·le 22 nov. 17:18
Sapha Pani:J'ai lu quelque part il y a longtemps que 30% des noyés avaient la braguette ouverte. Comme on ne passe pas 30% de son temps à pisser, on en déduit que cette partique implique une surnortalité. Il faudrait que Viking nous fasse des stats la dessus.·le 22 nov. 17:40
Little Wing:Répéter un truc faux n’en fait pas une vérité, cette histoire de braguette ouverte est une fake news·le 22 nov. 17:41
23 nov. 2022
0

Au printemps j’ai carèné à côté d’un SO 380 sur lequel un pataras a été rajouté, donc on peut en déduire qu’il y a un doute chez certains propriétaires.
Il y a aussi deux cas de démâtage avérés sur des Dufour 360, lesquels n’ont pas de pataras.
Sur mon D34 le pataras sert essentiellement à régler le mât et je peux naviguer avec le palan de pataras complètement détendu sans problème.
Mais quand ça bastonne un peu c’est rassurant (et utile) de reprendre de la tension.
Quand aux Pogo, ça n’a rien à voir, ce sont des constructions extrêmement rigides et des carènes planantes avec des mâts carbone. On peut supposer que le gréement est suffisamment dimensionné et on n’a jamais entendu parler de démâtage sur ces bateaux.
Ce n’est pas facile de trancher, il y a des gréements où le pataras est indispensable, d’autres où on peut s’en passer et certains où ça relève plutôt d’une économie à la conception.


Atao5:je connais aussi 2 cas de dématage sur dufour 360, et ce ne sont peut être pas les mêmes. Complètement d'accord avec tes commentaires.·le 23 nov. 08:56
BWV988:Voilà une intervention nuancée, et je partage l'avis de Solent. Cela dit , les démâtages ne datent pas d'aujourd'hui, il y en a toujours eu, quelles que soient les configurations de gréements.·le 23 nov. 09:03
tatihou:Pour les chantiers dit low cost je penche plus pour la raison economie a la construction ce sont des champions de "l optimisation"·le 23 nov. 09:29
23 nov. 202223 nov. 2022
2

En fait, c'est une question de cohérence globale du système : si on enlève le pataras, il faut effectivement des barres de flèches très poussantes pour tenir le mat, mais du coup la GV ne peut plus s'ouvrir en grand au vent arrière. Donc, au vent arrière, il faut tirer des bords de largue, à 140° du vent réel. Mais pour que ça reste performant (on fait plus de route), il faut aller plus vite. Donc ça veut dire bateau léger, carène planante et très toilé (GV à corne et spi asymétrique, au mieux spi léger et spi lourd).

Et là on a la description d'un Pogo...

Si on se contente d'enlever le pataras sur un croiseur "normal", auquel son poids interdira de toute façon de planer, on n'a qu'un bout du système et c'est bancal et inefficace. Dans ce cas, autant avoir un pataras et spi symétrique et naviguer quasi vent arrière. Mais c'est beaucoup moins rigolo qu'à 140° du réel sous spi asy...


Mouetterieuse123:Le “système” inclut d’ailleurs aussi un bateau large, et un Solent en avant des barres de flèche.·le 24 nov. 20:48
24 nov. 202224 nov. 2022
0

j'ai installé sur mon superchallenger de 1975 un nouveau plan de voilure avec foc à 105% de recouvrement et barres de flèches poussantes avec 20° d'angulation. Les cadènes ont été déplacées sur les liston et il y a toujours un pataras. Malgré un mât plus haut, et un guindant de GV augmenté de 18%, la surface totale de voile au près a diminué de 6% par rapport au plan de voilure avec le génois d'origine à 150% de recouvrement.

J'ai pas mal navigué avec les deux plans de voilure et je suis certain que le nouveau plan de voilure à barres de flèches poussantes est toujours plus efficace, aussi bien au près qu'au portant.

Sous spi avec l'ancien gréement, j'ai pas souvenir d'avoir navigué avec la GV dans les haubans au vent arrière. Les barres de flèche à 20° ne posent pas vraiment de problème pour bien régler la GV au portant. Tant au près qu'au portant, les voiles sont plus faciles à régler pour un rendement optimal, même sans spi au portant.

En jauge ORC, le bateau est justement pénalisé par rapport au bateau d'origine. Mais en IRC, c'est le génois d'origine à 150% qui aurait été pénalisé.

Pour ce qui concerne le pataras, mon bateau est ancien et se déforme pas mal. Au près, j'apprécie le pataras qui me permet de régler le cintre du mât et la tension de l'étai. Au portant jusqu'à 10 ou 12n, je lâche facilement tout le pataras pour que le mât parte sur l'avant. Mais, avec du vent et de la mer, je reprends du pataras, par sécurité, pour limiter la flèche de l'étai et les mouvements du mât.

Je préfère donc avoir un pataras si le bateau n'est pas planant avec une coque bien raide.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Cabo Finisterra Galicia

Phare du monde

  • 4.5 (92)

Cabo Finisterra Galicia

décembre 2022