Nombre de tours sur enrouleur pour réduction génois

Bonjour,
J'avais vu une fois sur le forum (mais je ne retrouve pas) le nombre de tours à prendre sur un génois pour "simuler" 1 ris, 2 ris... et la mesure à reporter sur le génois sous forme de pastilles pour les matérialiser. Mon génois fais un peu plus de 24m², bordure 5,5m, guindant 10,80m. A combien placer ces repères ? Merci d'avance.

L'équipage
16 avr. 2015
16 avr. 201516 avr. 2015
0

D'un bateau à l'autre ça change énormément. Cela dépend du rapport Génois/Grand voile... Du poids du lest... De la stabilité de forme... etc.
Il n'y a qu'une façon de savoir : Sortir avec TON bateau par vents de forces variées et regarder combien tu mets de tours au génois, et de ris dans la GV, pour chaque force de vent.
ça peut servir, par exemple, pour savoir à quelle marque tu as la surface de la trinquette.

16 avr. 2015
2

l'intérêt de l'enrouleur ,c'est que de diminuer à la demande....
simuler un ris , 2 ris ou 3 ris ne présente à mon avis peu d'intérêt.

mais avoir des repères permet d'apprécier le degré de réduction.

16 avr. 2015
0

C'est bien cette notion de degré de réduction que je recherche car après effectivement, je réduis sans ça et ça fonctionne très bien ;-)

16 avr. 2015
0

tu évalues ta surface de voile par 3 tiers et tu mets tes pastilles en fonction .
ainsi tu sauras si tu as enroulè 1/3 ou 1/2 ou 2/3 ça te donnera à peu près la surface par rapport à la force du vent .

16 avr. 201516 juin 2020
0

J'ai réalisé un plan métré du gréement de mon bateau. Après les constats faits lors de sorties en mer, entre force 3 et 7, je suis arrivé à des conclusions. (voir docs).
Mon génois fait 34 m2. Sur l'avant, pour l'étai largable, j'ai :
- Solent lourd (410 g/m) de 11 m2.
- Yankee (410 g/m) de 6,2 m2.
- Tourmentin (450 g/m2) de 4,5 m2.
J'avais une trinquette de 17 m2, mais je ne la trouvais pas assez polyvalente, alors je l'ai retirée. Maintenant, avec la même voile de 11 m2, je peux naviguer de force 5 à 8, en jouant sur les ris., ou virant complètement la GV...
Pour le près à 8, 3 ris + le yankee ou le tourmentin, sinon au portant, solent lourd seul. Comme ça, je vais moins souvent à l'avant...
:heu:
Bon, j'ai en plus une GV de cape "hyper blindée" de 2 m2... jamais essayée...
:oups:

16 avr. 2015
0

Beau boulot... Faudrait que j'essaie de faire un truc comme ça à l'occasion :pouce:

16 avr. 201516 avr. 2015
1

Voilà, quand j'arrive à la 3ème marque sur le génois, je sais que je suis arrivé à l'équivalent du solent lourd. Donc, je l'envoie avant...
En tout cas, il est utile d'avoir le schéma du gréement métré. Ça permet, (par exemple) si on achète une voile d'occasion sur le net, de reporter les côtes sur le papier, pour voir si les écoutes tombent où il faut...

16 avr. 2015
0

Avec ce bateau, je n'ai pas encore essayé à 8... mais je vois ce qu'il se passe à 7, avec 17 m2, je suis confort. Alors j'imagine à 8...
Sinon, pour ce qui est d'équilibrer l'avant et l'arrière, quand je mettais la trinquette de 17 m2 seule, je remontais par force 7. Pas vraiment "serré", mais franchement honorable.
Et par force 4, avec le génois entier seul, je navigue bien avec un près correct.
Mon génois fait 34 m2, et ma GV 17 m2...
Alors, comme je ne fais que de la croisière, il m'arrive souvent de ne garder que l'avant, peut être (et sûrement), par flemme, mais ça marche bien comme ça !

17 avr. 2015
0

surtout qu'un genoa a une partie de sa surface à l’arrière du centre de dérive du bateau. quand il est enroulé c'est plus dur de caler mais déplié aucune différence de cap, juste des relances plus lentes

16 avr. 2015
0

Bonjour,
chez Véga Voiles, ils ont la bonne idée de poser sur leurs gênois des bandes de visualisation de creux et 3 pastilles le long de la bordure correspondant aux 3 ris...

16 avr. 2015
0

Heuuu, les autres voiliers aussi ! :heu:

16 avr. 2015
0

Voui, mais les autres, je les connais pas!

16 avr. 2015
0

D'ailleurs, c'est un truc qu'il vaut mieux faire soi-même. Comme ça, on les met où on veut... Sur les bateaux que je vois, ils sont souvent trop rapprochés, si bien que, quand on a roulé 5 tours, on n'en voit plus aucun et on ne sait plus où on en est.

16 avr. 2015
0

ben moi je préfère faire un repère sur le bout ..

17 avr. 201517 avr. 2015
1

Sur le bout, il y a un (petit) inconvénient : Selon la force du vent, au moment où on le roule, le génois est plus ou moins serré. Donc, à surface restante égale, le nombre de tours varie. Tes repères sur le bout montrent le nombre de tours, et non la surface restante. Les repères sur la voile sont donc plus justes, car contants.
L'air de rien, si un tour de tambour fait 30 cm de voile, sur un guindant de 10 m, ça fait tout de même 3 m2...
:langue2:

17 avr. 2015
0

Tu le fais toi-même.
tu évalue la surface à enlever ex: foc 1, foc 2 et tu mets les pastille au bon endroit.
JJ

17 avr. 2015
0

vu de mon hublot, je ne navigue jamais avec un génois enroulé partiellement, c'est le meilleur moyen d'en faire un sac
donc étais larguable et trinquette arissable

jusqu'à 20 noeuds, tout dessus
jusqu'à 25 neuds, gv 1 ris + gse ou gv + trinquette
25-30 noeuds, gv 1 ris + trinquette
30-35 noeuds, gv 2 ris + trinquette
35-40 noeuds, gv 2 ris + trinquette arissée
et je vais me mettre à l'abris
avant d etre rendu à 3 ris + tourmentin

le tout pour un dufour 34 perf

18 avr. 201518 avr. 2015
0

Bon, il faut (en gros) enlever une force beaufort pour avoir le vent réel... (au près).
Au portant, et surtout au vent arrière, au contraire, on la rajoute !
C'est au bon plein que les vents apparent et réel sont égaux. (dans la zone du travers réel, mais orienté un peu sur l'avant à cause du vent vitesse)
:mdr:
Sinon, la force 9 (réel) commence à 41 nds...

17 avr. 2015
0

Idem que sortilège sur 39 pieds, mais réduction 2 Nd plus tôt à 18 nd, car GV usée avec un creux trop fort. Dès le 1er ris pas de Pb le creux disparait. A plus de 40 Nd , 2 ris + trinquettes arisé ça pousse trop chez moi, sans doute à cause de ma GV usée. Le 3 eme ris s'impose, mais en général la mer va avec, et il est quasiment impossible à prendre en toute sécurité si on n'a pas anticipé.

18 avr. 2015
0

A 40 noeuds etablis, soit force 8 si je ne m abuse, quand les cretes des vagues commencent â vaporiser eh bien je rentre pour ne rien casser

Mes voiles sont neuves et plates car en solitaire la plus part du temps
En med, par vent de terre, la mer n est pas mechante â la cote
Au large, c est une toute autre histoire et passé 30 noeuds, j y vais pas

J ai connu un jour un marseille bonif par 45 knts etablis, claque jusqu à 55
Le tout sur un swann 601
Ben c est la guerre avec de vagues de 4 à 5 metres
Mais à peine 30 metres de longueur d onde
Ça fait des pentes tres mechantes

Avec le mien, s eut ete de la survie...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (114)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021