NMEA, RS232, multiplexer

toujours dans les reflexions sur les instruments suite à la panne de girouette, je viens de lire sur le site de cruzpro que leur multiplexer prenait 4 entrée NMEA pour duplexer ça sur une sortie RS232.
Peu après on te dit que cette sortie RS232 peut être lu par un PC, un radar, un plotter ou par leur afficheur RP110 ou RP30.
Quand on regarde la description de leur afficheur NMEA on voit qu'il a 4 entrées simultanées (channel) NMEA (1 fil pour chaque canal).
Bon si j'ai tout compris, RS232 est un protocole (format décidé par le hardware) qui charie des phrases NMEA (infos proprement dites mise dans un format défini décidé par le software). Pour le clampin moyen que je suis, ça voudrait dire que sur une prise RS232 (DB9) on va balancer des phrases NMEA. Mais l'afficheur lui n'a pas de prise DB9 en entrée (tout comme le radar ou le ploter). Ca serait donc un abus bien courrant de langage ?
Si c'est bien le cas, ça voudrait aussi dire qu'en sortie (rs232) de ce multiplexer, je peut coller n'importe quel appareil acceptant du nmea, comme mon pilote par exemple.
Me gourre-je ?

L'équipage
16 jan. 2007
16 jan. 2007
0

Je ne vais pas rentrer
dans la technique a fond, il y different protocole dont la norme est differente Nmea, RS232 et RS 422 (je crois) ...

mais dans la pratique le port serie de ton PC sait lire tout ça sans multitruc ...

en revanche si tu as plusieurs "fournisseurs" NMEA a brancher, tu ne peux pas les branchers en //, ils brouillent l'ecoute :heu:
Dans ce cas il faut soit un multiplexer et utiliser un seul port serie, soit autant de port serie que de "frounisseurs" Nmea ...

16 jan. 2007
0

nmea et rs232
Bonjour
il y a une certain comptabilities entre les deux
cela dépend des appareils que tu branches et
le nombre d'entrée et de sortie
j'ai fait un câble en Y avec une entrée gps
mnea et deux sorties un pour un pc portable rs232 et une autre mnea pour la VHF

avec un simple câble

yves

16 jan. 2007
0

Réponse
C'est simple: NMEA n'est qu'une utilisation particulière d'une liaison "série RS232".

RS232, c'est une liaison série, que l'on retrouve sur tous les PC anciens, modems, etc. RS232 décrit les niveaux de tension de l'interface, et comment les données doivent être transférés (vitesses acceptables, transfert octet par octet).
Mais "RS232" ne décrit pas le connecteur, donc ça peut être n'importe quoi: DB9, DB25, jack, voire des borniers à vis...

NMEA est une norme qui décrit à la fois le support de la communication (la liaison série RS232) mais aussi le contenu: label des données (vent, cap, vitesse) et format des données.

Donc tu peux très bien connecter ton pilote et un ou 2 autres appareils récepteurs (PC ou radar ou chartplotter) à la sortie de ce multiplexeur.

D'ailleurs, quel est ton pilote? A-t-il vraiment besoin de multiplexeur? Les pilotes in bord récent de Raymarine ont 2 entrée, donc ces pilotes peuvent faire multiplexeur. Le pilote a normalement une sortie NMEA, qui ressort en plus la donnée "cap compas", utile pour le radar notamment.

Leon.

16 jan. 2007
0

Divers détails
c'est comme tu dis, lapin ;-)

Comme dit Zephir, en pratique une connection RS232 communique fort bien avec une connection NMEA183 (en théorie ce n'est pas garanti, mais je n'ai pas encore vu d'exception qui n'aurait pas marché).

Comme dit Zephir, tu peux brancher en // des entrée RS232 qui "écoutent" le même émetteur, mais pas en // des sorties car elles "parleraient" les unes sur les autres.

Le hardware RS232 comporte 3 fils: commun, entrée, sortie. Ce n'est pas nécessairement une fiche BD9, il y a eu des DB15 et même n'importe quoi qui a 3 fils au moins. Dans le temps il y avait plus que 3 fils, 5 souvent, pour faire le Handshake, et autre protocoles de dialogue tombés en désuétude.

Si donc l'afficheur n'a pas de prise DB9 ce n'est pas un problème, du moment qu'il a un commun et autant de fils que de canaux (en écoute seule), ou un commun et autant de paires de fils que de canaux (en écoute et émission).

En sortie de ton multiplexeur tu met donc tout ce que tu veux qui comprends NMEA en RS232.

Mais attention: la norme de description des phrases NMEA n'est pas forcément absolument rigide. Il faut donc avoir la liste de ce que comprend et émet chaque appareil pour voir s'ils vont se causer comme il faut entre eux.

La différence entre un afficheur à 4 canaux et un multiplexeur à 4 canaux, c'est que les 4 branchés sur l'afficheur "causeront" à l'afficheur, mais ne se "causeront" pas entre eux. Alors qu'avec un multiplexeur, ils se "causent" entre eux.

16 jan. 2007
0

T'as tout compris !
En fait si j'ai bien pigé tout (je sens qu'un big pro crack va me ruiner mes certitudes, mais c'est un peu fait pour), la difference entre le nmea et une connexion RS232, c'est qu'un branchement par une RS232 est bidirectionnelle, alors que le nmea non.

Pour un branchement en RS232 à partir du nmea, tu as un fil "in", un fil "out", et une masse. Pour un nmea, tu as soit un fil "in"+neutre ou un soit "out"+neutre ce qui fait que tu as sur un appareil soit un nmea "in" et un nmea séparé, ou 4 branchement sur ton afficheur (+ et - "in" et + et - "out")

Bon voilà pour le baratin qui sert à rien, mais oui un multiplexer est bien pratique pour raccorder un pilote à la grande condition qu'il soit bidirectionnel, car tous les multiplexer ne le sont pas (on en trouve par exemple avec une entrée et 4 sorties, ceux là ne conviennent pas pour raccorder un pilote, mais sont utilisés pour raccorder 4 instruments au GPS, et ce ne sont en fait pas des multiplexer comme ils sont très improprement appelés, mais des simples amplificateurs nmea. Le multiplexer lui amplifie ET permet la circulation dans les deux sens)

Au début, je me suis amusé à raccorder tous les instruments avec un domino, oulah pas bon, certains instruments devenaient fous et surtout j'ai appris après que je risquais d'en cramer certains.

Je me suis alors mis en quête d'un multiplexer qui va bien (pour pouvoir raccorder le pilote), et j'ai trouvé celui ci:

www.nauticom.fr[...]34.html

Le pdf en bas de la page est très utile pour comprendre les possibilités d'interfaçage et les branchements à réaliser.

Mais comme je suis incorrigible, je l'ai acheté là:

www.brookhouseonline.com[...]/

125 € + 10 € de port, j'ai trouvé ça mieux que 219 € + 9 € de port (à noter, 1 € de plus entre le national et l'international à partir de la NZ, va comprendre Charles :-D )

Commandé direct sur le site, reçu 10 jours + tard par la poste sans problème, de plus il n'y a pas de TVA à appliquer pour les marchandises inférieures à 175 €

Installé à Noel, ça marche très bien, mais je n'ai pas fini de tester l'envoi de WP au pilote à partir de l'ordi (hé oh vu le temps qu'il faisait, j'ai préféré aller faire des tours en mer plutôt que de potasser les notices ....). Mais sinon, tout est interfacé:l'ordi le radar, la centrale, le navtex, la vhf, le pilote et tout le monde se cause dans la joie et la bonne humeur.

Dernière étape: balancer aussi l'image radar sur l'ordi (superposition carto/radar et MARPA) puis de là avec un bluetooth balancer tout ça dans le cockpit sur un écran panasonic, mais vu ce que j'ai trouvé sur le radar overlay, je sens que ça ne va pas être pour demain .....

16 jan. 2007
0

Ah bé voilà
le temps de taper: grillé !

Espérons que l'adresse brookhouse soit au moins utile ....... :litjournal:

16 jan. 2007
0

Bah heu ...
La ref (le -) du Nmea peut etre le meme en In et Out .... avec 3 fils ça marche bien.

D'ailleurs quand tu branches sur le port serie d'un PC tu utilises que 3 broches sur la DB9 pour le Nmea In et Out.

Ref (commun) Nmea plot 5
Nmea In PC plot 2
Nmea Out PC plot 3

Le multitruc n'est utile que si tu as plus de sortie que d'entrée ...
Mais vu que beaucoup d'appareil qui ont une sortie Nmea ont une entrée .... et font du coup multpilexeur ... et que beaucoup de pilote ont deux entrées ....

Un multiplexeur est assez rarement indispensable.

16 jan. 2007
0

Bah ...
Normalement, ton Navtex n'a besoin que d'une entrée Nmea ...

tu te branchais en // sur ta sortie GPS et roule ...

Le navtex n'avait que les phrases de position issue du GPS, le reste ne le concernait pas ...

16 jan. 2007
0

Pas indispensable
sauf si un appareil a le buffer qui devient fou quand il reçoit trop de phrase.

C'était mon cas avec le navtex, et j'avais le choix:
soit un upgrade du navtex, mais je restais avec mon domino et mon risque de cramage
soit un multiplexer qui m'a permis d'isoler une sortie gps dédiée au navtex

les deux solutions revenaient au même prix, et c'était plus compliqué d'acheter l'upgrade chez ICS. Alors j'ai pris le multiplexer et tout est bien branché comme il faut ;-)

16 jan. 2007
0

sauf erreur
en lecture, y'a pas de danger a mettre plusieurs appareils sur une rs232.
Y'a peu, pas de risque de "cramer" quoique ce soit because c'est du courant tres faible. attention seulement au - : c'est la masse ! faut donc qui soit commun aux appareils. Meme en cas d'erreur de branchement (2 broches emmission mise en commun par ex)

Faut faire plus attention a la RS 422 (tjs de tete mais je peux preciser en refouillant dans mes docs), dite "boucle de courant" qui permet d'envoyer bcp plus loin, don plus de puissance et un codage au niveau materiel different. Mais je ne pense pas qu'il y ait bcp d emonatge RMEA en 422.

Par contre, je confirme que l'interpretationd es commandes est souvent folklo d'une marque a l'autre, srtout pour du vieux matos. si l'appareil de destination est un pc, pas de soucis, lir eune rs est tres simple, reconnaitre les trames et renvoyer au bon format est egalement assez trivial.

JF

16 jan. 2007
0

RS 422
si ma memoire est intacte ... :heu: les sorties NMEA des GPS fixes MLR FX312 par ex sont en RS 422 et ça cause impec. avec les petits copains ......

16 jan. 2007
0

pas tombé trop loin
pour le db9 c'était pour que l'exemple soit parlant, mais ce que je ne pige pas vraiment - et c'est pourquoi j'ai lancé le fil - c'est que le rs232 a bien 3 fils alors que l'afficheur n'a qu'un fil par canal.
Faut-il relier le (-) à une masse genre (-)VDC ?
Bon je lis le pdf de nicolas et je reviens vers vous.

16 jan. 2007
0

C'est assez frequent
le commun Nmea est la masse de l'alimentation, ... la masse du bord.

c'est comme ça sur plein d'appareil ..

par exemple du NKE ça passe l'info et l'alimentation du systeme sur 3 fils ... + 12 V, masse, et data.

16 jan. 2007
0

C'est assez frequent
le commun Nmea est la masse de l'alimentation, ... la masse du bord.

c'est comme ça sur plein d'appareil ..

par exemple du NKE ça passe l'info et l'alimentation du systeme sur 3 fils ... + 12 V, masse, et data.

17 jan. 2007
0

3 fils ou 2 fils ?
je ne suis pas sûr de t'avoir bien compris ... mais voici ma réponse (une redite d'avant):

  • il faut trois fils si le dialogue est bilatéral (0, TX, RX) (R=receive, T=Transmit)

  • il faut deux fils si le dialogue est unilatéral (0, RX)

Un afficheur est unilatéral: il écoute (RX) mais ne dit rien. Donc deux fils lui suffisent, 1 pour le signal RX, l'autre pour le zéro volt. S'il y a plusieurs canaux, le fil zéro volt est commun à tous les canaux (le plus souvent c'est le "-", mais ça peut aussi être un fil à part, flottant non relié à une masse)

Un multiplexeur permet une communication bilatérale (écouter ET parler) donc il a deux fils par canal plus un fil de zéro volt.

Est-ce la réponse à la question ?

17 jan. 2007
0

fouchtri de fouchtra
ben oui, ma rs232 actuelle c'est pour le port COM de mon PC donc TX aussi.
Kékon, j'ai bien lu, j'ai pas bien assimilu, j'ai pu rapelu. Maintenant tout "éclaire" ;-)

17 jan. 2007
0

petit coup de main
en plus de ce qui a été dit .
Avant de chercher les fils et les broches, il faut refléchir aux principes généraux:

1)un afficheur ne peut que recevoir (et afficher ce qu'il reçoit si les phrases nmea sont compatibles) donc son cablage peut etre a deux fils par entrée: "masse" et "data in"
2)ne pas brancher deux emetteurs d'infos sur une m^me entrée, il faut des entrées séparées , eventuellement un multiplexeur
3)l'alimentation est souvent incluse dans le cable série (des gps , centrales etc..), donc ne pas mettre ces fils en parallèle inconsidérément
4)un emetteur peut se connecter a plusieurs récepteurs en reliant son fil "data out" aux divers "data in" des autres, mais sans mettre en parallèle les fils "data out" des autres..

tout ça en supposant que les niveaux et puissances sont compatibles, sinon il faut des buffers, et que ces liaisons ne sont pas flottantes (bifilaires)sinon il faut réfléchir a une seule connexion de masse , ou a des entrées et sorties différentielles également

et penser que tous ces cablages en l'air sont des antennes remarquables et risquent d'etre bloquees dès le coup de micro vhf ou blu

pour mémoire, la liaison 5V "bète"avec masse commune est trés vite peturbée si la distance augmente , alors qu'en différentiel basse impédance blindée, on peut relier l'avant et l'arriere du charles de gaulle

hummm?

17 jan. 2007
0

j'ai lu trop vite
vos réponses et je m'ai mélangé un poil les crayons parce l'afficheur de mon pilote n'est pas qu'un afficheur (bien qu'il n'ai pas de sortie nmea) et il "renvoi" les infos reformattées sur le bus seatalk. Alors, prenant mes désirs pour des réalités je me disait que si l'afficheur de cruzpro avait une sortie nmea c'est qu'il faisait multiplexer, donc j'ai été voir et là j'ai plus rien compris parce que pour leur multiplexer - pas l'afficheur hein, tu suis toujoutrs, parce que moi ça commence à être le brouillard ;-) - c'était une sortie rs232 et des entrées nmea et que l'afficheur que l'on pouvait mettre sur la sortie du multiplexer prennait 4 entrées nmea. Alors j'ai cherché à comprendre par les fils qu'elle était la différence ou plutôt est-ve que ça voulait dire que ça marcherait aussi si je branchais directement mon pilote (qui a une entrée nmea) sur la sortie du multiplexer et :blabla: d'où le fil....ouf.
Par contre, je me copie tes principes généraux (entre autre le numéro 3 auquel je n'ai jamais reflechi, alors que j'ai un gps qui transmet au radar, pilote et pc et que je me sers du PC pour transmettre les waypoints (donc à tout le monde aussi si ils sont connectés !! beurk, à repenser ça si je ne met pas de multiplexer.

17 jan. 2007
0

petit coup de main ++
Lorsqu'on a 2 ou 3 fils dans les bras et qu'on veut les identifier il est possible de les identifier en branchant directement un voltmètre électronique (à afficheur numérique) sur 2 des trois fils.
Si ça bagote au niveau de l'afficheur c'est que les 2 fils véhiculent une conversation NMEA, donc qu'à l'autre bout on a un émetteur NMEA, du coup le 3ème est un récepteur NMEA, on peut causer dessus.

Bon, faut bien sur que ces 3 fils soient du NMEA à la sauce 232.

17 jan. 2007
0

les 3 fils du RS232
En RS232 :
- RxD : received data, celui qui tient le cordon ou le connecteur DB9/DB15/DB25 y reçoit des données.
- TxD : pour l'émission, celui qui tient le cordon y dépose des données.
- SG : Signal Ground. C'est la référence des signaux, s'il fallait mesurer au voltmètre on y mettrait le COMMON du voltmètre

En différentiel (RS422 ou 432) :
- une paire "received" notée Rx+ et RX-
- une paire "transmit" notée Tx+ et TX-

Quand on utilise le mode dégradé (NMEA différentiel raccordé à un PC RS232) on branche les Rx- et Tx- au 0V de référence de la prise RS232, donc sur la broche 5 d'un DB9

D'après mes plans (validés, voir takari.ouain.com[...]ion.pdf ), j'ai connecté la sortie NMEA du calculateur autohelm CC300 aux broches 2 et 5 du PC.
Note bien que pour le calculateur le fil relié à 2 est NMEA.out+ et le fil relié à 5 est NMEA.out-
Il n'y a pas contradiction avec le fait que la broche 2 du PC soit une entrée, et que certain l'appelleront NMEA.in+ (une sortie sur une entrée, tout baigne), pas de contradiction mais on s'y pert souvent.

17 jan. 2007
0

RS232C, V.24, NMEA ...
La norme RS232 est une norme électrique et logique qui spécifie la manière de coder les bits (normalement en +12 et -12V, en asynchrone avec bit de start, bits de stop, bit de parité, 5 à 8 bits d'information utile étant accompagné d'un bit de start, d'un éventuel bit de parité et de 1, 1,5 ou 2 bits de stop ...) et de gérer les info annexes (en plus de RxD, TxD et SG il y a CD, DTR, RTS, CTS, etc ..., y en a plus de 30, rarement utilisés). Elle ne spécifie pas le connecteur ni l'affectation des broches (RxD en 2, TxD en 3, SG aka Signal Ground en 7 pour les DB25)

La norme V.24, son équivalent européen (norme ITU, ex-CCITT) est la même chose plus une norme mécanique qui spécifie la forme du connecteur (le DB25) et l'affectation des broches (CD aka 109 est sur la broche 8 ...) et qui porte un connecteur DB25 mâle ou femelle (un ETCD aka modem est femelle au chassis)

Les connecteurs actuels autour de ces normes peuvent être des DB25 (gros trucs à 25 broches, désuets) ou DB15 (idem, 15 broches) ou DB9 (le trucs actuel sur les PC, 9 broches)

NMEA est une norme logique qui spécifie le codage des phrases véhiculant telle ou telle information (un GPS commence par $GP et un $GPRMM code ceci et cela et le nombre de satellites entendus et ...), le mode de calcul du checksum, ... .
Ca spécifie aussi que ça se transmet en "asynchrone" (cf ci-dessus, start/stop/parité/...,).
C'est aussi une norme électrique qui spécifie la manière de coder les 0 et les 1, de mémoire en différentiel 5V ou 12V (me souviens plus) donc un RS422 ou 432.

Il se trouve que la plupart des communicants NMEA (le vieux, pas le 2000 que je ne connais pas) accepte un mode dégénéré (== ça tombe en marche) et accepte de comprendre une version dégradée du RS232 ou on code en 0V et 5V (au lieu de -12V et +12V). Du coup on peut connecter un PC à un "bus" NMEA, ça tombe suffisement en marche.
Pour nous, la bonne nouvelle est que même si NMEA "stricto sensu" est du RS422 (ou 432, je sais plus) il est "compatible" RS232.

NMEA ne spécifie pas de manière de partager le support (le fil série, TxD), à la différence par ex. de ethernet ou seatalk : Si 2 causeur parlent en même temps ils se brouillent mutuellement et leurs messages sont perdus. ("NMEA est un bus en lecture, pas en écriture").
D'où la nécessité, si on veut regrouper les info de deux parleurs (ex : le GPS et la girouette) de disposer d'un multiplexeur (le "mux"), équipement doté de plusieurs entrées . A chaque entrée on connecte un seul parleur (donc pas de collision/brouillage possible). Dans l'instrument un logiciel fait la fusion logique des entrées et recrache tout ça sur une ou plusieurs sortie. En toute rigueur si 4800 bit/s est le débit de chaque entrée, il doit recracher la fusion des n entrées sur une sortie à n x 4800 bit/s.
Pour plaire à l'acheteur le logiciel peut aussi recracher ça sur plusieurs sorties séries et/ou USB.
Pour nous, retenir qu'on ne peut pas raccorder plusieurs producteurs d'information sur un même fil (le "bus"), il faut un multiplexeur.

enfin, certain constructeur font remplit à certains de leur équipements la fonction de mux (ex : le boitier de commande du ST6000)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

Souvenir d'été

  • 4.5 (175)

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

novembre 2021