NMEA, dégradation par interface TACKTICK

Bon, revenons aux choses sérieuses.

Prenons un GPS, par exemple le mien, un MLR XP.

Il dispose d'une sortie NMEA.

Une vingtaines de séquences NMEA sont disponibles sur une sortie dédiée.

Prenons une interface NMEA TACKTICK.

Branchons la sortie NMEA du GPS sur l'entrée GPS de l'interface, et regardons le signal qui sort.

La séquence initiale est modifiée. Un exemple ? La séquence NMEA RMC :

Sortie du GPS, cela donne cela :

$GPRMC,193423,A,4308.258,N,00545.969,E,000.0,000,190607,000,E,A*1E

Sortie de l'interface NMEA TACKTICK, cela donne maintenant cela :

$IIRMC,194935,A,4308.258,N,00545.966,E,00.2,278,190607,,,A*41

Prenons un autre exemple, la séquence RMB :

Sortie du GPS :

$GPRMB,A,0.00,L,-WPT--,DUC ,4301.210,N,00614.102,E,21.78,109,000.0,V,A*48

Sortie de l'interface :

$IIRMB,A,0.00,L,,DUC ,,,,,0021.78,109,,V,A*31

En bref, l'info sortie du GPS apparaît plus propre.

Et regardons une autre séquence NMEA, non disponbile sur le GPS, mais fournie par l'installation. Par exemple MWV, en sortie de l'interface :

$IIMWV,011,T,13.5,N,A*12

Le résultat :

Je connecte un écran 3FD B&G sur la sortie NMEA du GPS. Pas de problème, l'écran, un truc à trois fenêtres, affiche bien, dans chacune des fenêtres, l'info fournie par le GPS (par exemple SOG, COG et autres).

Je connecte le même écran de la même manière sur l'interface NMEA, et rien ne s'affiche. Ni les infos produites par l'installation (comme la vitesse du bateau, la profondeur, le WMG), ni celles sortant du GPS (SOG, COG et autres) pourtant lue en connection directe.

Sans certitude, et devant le peu d'explication fournies par B&G qui a bien vérifié que l'écran fonctionne en mode GPS (avec un autre GPS), je cherche le problème.

Qui a connu ça ?
Comment reformater la séquence NMEA dégradé ?

Par ailleurs, NAVICARTE sur PC et mon pilote SIMRAD TP32 reconnaissent bien le signal sorti de l'interface, tant pour les séquences GPS (carto et pilote en mode WP) que pour celles issues de l'installation (pilote en mode vent).

J'imagine bien que certaines applications sont plus sensibles que d'autres, et que, par exemple, une séquence dégradée pourrait être comprise par un truc et pas par un autre plus rigide.

Connaissez vous un soft qui permettrait d'utilise le PC comme répétiteur des infos NMEA ?

Cela fait quelques temps que je me casse la tête la dessus sans comprendre.

Merci
Jacques

L'équipage
21 juin 2007
21 juin 2007
0

Etrange
Je n'ai regardé que sur la première séquence RMC ...

l'interface Tactick (,,)semble ne pas envoyer de compensation contrairement au GPS (000,E) mais cela ne devrait pas poser de problème.

le reste n'est pas dégradée, c'est juste que les phrases n'ont pas été prise au même moment 0,02 et 270 sont vitesse et cap fond ..

il faudrait a tout hazard calculer le Cheksum, parfois certaines marques le calcul un peu à leur sauce en oubliant les normes .... en intégrant le $ par exemple. déja eu quelques soucis avec ça ..

essaye déja de voir si dans le B&G tu peux paramétrer une entrée sans checksum.

tout cela après avoir bien vérifier les connexions ... :tesur:

21 juin 2007
0

compter les virgules ...
Si je ne m'abuse, un paramètre manquant dans la phrase n'est pas gênant à condition que le nombre total de paramètres (y compris les vides entre virgules) soit le même et que la position des paramètres soit la même dans l'ordre séquentiel de la phrase.

Donc compter les virgules, et vérifier les positions des paramètres avant et après passage dans le Taktic.

Ce qui est idiot, c'est que le Taktic ne transmette pas "aveuglément" un paramètre qui ne correspond pas à son lexique personnel.

Un soft "PC répétiteur" qui permet à un PC de dupliquer sur N ports Com l'info reçue par l'un des N ports existe, je l'ai même eu en main (freeware). Le retrouver dans mon neurone , n'est pas immédiat ;-)

21 juin 2007
0

en v'là un !
qui permet d'utiliser un PC en multiplexeur bidirectionnel répétiteur de ports com:

serial-splitter.eltima-software-gmbh.qarchive.org[...]/

Ce n'est pas le seul. Avec Google tu en trouves pas mal.

21 juin 2007
0

Merchi merchi, mais
C'est vrai que le RMC reste en bon état, mais regarde le RMB, il est déja nettement plus en vrac.

Ce qui me surprend, c'est que le MWV semble, lui, bien propre, alors qu'il n'est pas lù.

Pareil pour DPT : $IIDPT,003.5,-0.7,*40 qui me semble facile et bien propre, et qui n'est pourtant pas compris par l'écran B&G.

C'est pour cela, effectivement, que le calcul du cheksum peut êtr à l'origine du problème.

Non, B&G est fermé la dessus. Ils m'ont bien précisé que le checksum, effectivement identifié comme une cause possible de problème (mais sans vérifier), était nécessaire.

Comment il se calcule ?

Je m'en vais causer un peu à Tacktick, pour avoir leur avis sur cette histoire.

Mais je me pose aussi la question bêtement sur un problème de connection, bien que c'est con comme chou. Un fil NMEA+ et un fil NMEA-... J'ai vérifié deux milles fois, j'ai fait vérifier par un pote

Ma question sur le soft était mal posée. Ce que je cherche, c'est un soft qui lit la norme NMEA pour afficher le résultat sur l'écran du PC (en gros, pour en faire un répétiteur).

Qui connait cela ?

Merchi encore bien.
Jacques

21 juin 2007
0

PC répétiteur
Le PC répétiteur est intégré dans la plupart des logiciels de nav, même dans SeaClear.

Sinon, cela se programme soi-même en 3 coups de cuiller à pot dans n'importe quel langage.

21 juin 2007
0

le checksum
tu devrais le voir en lisant les phrases NMEA avec l'hyperterminal de Windows, donc tu peux bien vérifier si le Tacktik le restitue juste.

21 juin 2007
0

Oui, Robert.
C'est avec hyperterminal que j'ai extrait les séquences que j'ai recopié dans mes posts.

Le checksum, c'est "A*XX" à la fin de chaque séquence.

Ma question c'est de savoir comment il se calcule dans la norme pour vérifier le checksum fourni par TACKTICK.

Effectivement, si le CHECKSUM est faux, cela peut être une cause du problème.

Je suis perplexifié par le fait que les séquences les plus simple (comme encore une fois DPT) ne sont pas reconnue par l'afficheur B&G.

Jacques

21 juin 2007
0

proposition
1) Note une séquence du GPS que le B&G comprends correcement.

2) Utilise ton PC comme générteur de phrases. Branches le port Com de ton PC sur le Tacktic en envoyant cette séquence convenable re-générée par le PC vers le Tacktic (avec le checksum).

3) vérifie en sortie du Tacktic avec un autre PC que le Tacktic n'est pas assez idiot pour inclure le cheksum qu'il reçoit comme faisant partie du message utile, et donc recalcule un checksum incluant le checksum de la phrase reçue ... ce serait très c*n de sa part, mais on ne sait jamais.

4) si le Tacktic marche comme il faut, il doit restituer la phrase avec le même checksum que celui que tu as rentré dedans avec le PC.

21 juin 2007
0

Merci
Mais en français, ça donne quoi ?

Jacques :-p

21 juin 2007
0

Je ne crois pas
Dans la norme, les deux caractères qui suivent le signe $ identifient l'émetteur de la séquence. II signale donc qu'elle vient de l'installation TACKTICK alors que GP signale qu'elle vient du GPS.

Ce n'est pas une information active. C'est simplement pour que tu puisses identifier l'origine de la séquence, par exemple derrière un multiplexeur qui reçoit la même séquence de plusieurs instruments.

Tous vos messages me font bien réflechir et je n'ai pas encore soumis mon problème à Tacktick.

Je suis trés perplexifié par le fait que d'évidence, dans l'interface TACKTICK, des données du GPS sont altérées.

J'ai des pages de relevés des séquences sortant du CPS. Elles sont toujours propres.

J'ai des pages de relevés des séquences sortant de l'interface TACKTICK et, paradoxalement, les infos de l'installation apparaissent propres, alors que celles du CPS sont notablement transformées, toujours dans le sens d'une dégradation.

Pour autant, ni l'une ni l'autre ne sont lues par l'écran B&G.

Je réfléchi beaucoup à un problème de connexion. Je n'ai pas grand chose pour mesurer, mais je me demande si ce n'est pas un problème de faiblesse de signal sortant de l'interface plutôt que de compatibilité sémantique de la séquence.

Qu'est ce que je pourrais mesurer avec un multimètre ?

Merci

Jacques.

21 juin 2007
0

c'est peu probable
le préfixe II (integrated instrument) est prévu dans la norme .
De plus ces préfixes ne servent qu'à identifier l'émetteur .

Il serait peut être temps de (re)vérifier le câblage ;-)) . 99,9% des problèmes sont liés à l'interversion du in et du out .

Si on est pas familier avec l'ASCII et l'hexadécimal, il n'est pas la peine d 'essayer de calculer les checksum . A la main en plus !

On peut supposer à priori que les concepteurs des deux systèmes connaissent leur boulot !

On trouve toutes les références dans la "nmeafaq" (demander à gogol) .

22 juin 2007
0

le coté obscur de la force du signal ...
si tu veux le connaitre précisément, il faut emprunter un oscilloscope. Il n'y a pas vaiment d'autre possibilité à mon avis.

Un oscilloscope est un instrument très banal qu'on trouve chez tous les bricoleurs en électronique. On en trouve à brancher sur un PC portables à 230 euros.

www.conrad.fr[...]Display

25 juin 2007
0

modifie le checksum est normal.
Le checksum n'est là que pour assurer que la phrase reçue est conforme à la phrase envoyée.

chaque instrument envoyant une phrase, calcul et transmet (les 2 caracteres hexa après *) le checksum de la phrase envoyée.

Le recepteur calcul le checksum de la phrase reçue, si il est différent de celui transmis la phrase est rejetée.

ce qui compte c'est de la calculer de la bonne manière.

J'ai été confronté à un cas de problème de calcul de checksum avec un autre fabriquant d'électronique il y a peu (il y a peu).
sur certains appareil il comptait le $, sur d'autre l' *

le recepteur lui fidèle a la norme ne comptait que les caractères compris entre le $ et le *

et trouvait donc un resultat different de celui transmis dans la phrase.
la phrase était rejetée.

envoie moi un log de tes phrases Nmea, je ferais une verif du checksum.

21 juin 2007
0

le checksum
est calculé sur tous caractères (virgules comprises) entre $ et * .

Le seul fait de transformer les deux premiers caractères ($GP -&gt $II) modifie le checksum même si le reste de la chaîne est identique .

Le checksum est le résultat du XOR (ou exclusif) de tous les caractères .

21 juin 2007
0

le pire ...
serait que le B&G ne supporte pas le préfixe "II" qui remplace le "GP" dans les phrases.

Pour vérifier cela, avec le PC envoi au B&G une séquence qu'il affiche, puis rigoureusement la même en remplaçant le "GP" par "II" (avec le bon checksum) pour voir s'il affiche encore la chose.

Si la réponse est NON, alors les carottes sont cuites !

22 juin 2007
0

Les connexions,
je les ai vérifiées 143.000 fois, et je ne pense pas que cela peut venir de ça. Je suis sur du sens de l'interface, puisque le reste des équipements marchent dessus. Et je branche l'écran de la même manière sur la sortie du gps et sur la sortie de l'interface.

Plus j'y pense, et j'y pense beaucoup, et plus je crois que c'est un problème de force du signal.

L'intensité et le voltage du signal doivent bien être normés quelques part. C'est cela que je souhaite vérifier maintenant.

Mais je n'ai qu'un multimètre...

Effectivement, la solution peut être aussi de connecter l'écran derrière l'ordi, c'est à dire avec les séquences NMEA sortant de la prise série.

J'aurais peut être un autre résultat...

Mais sinon, comment vérifier la force du signal ?

Jacques

21 juin 2007
0

pas free mais free to try
nmea talker à
www.sailsoft.nl[...]/

une petite license à payer pour aller au delà de 100 phrases NMEA.

Et free sur Brookhouse
www.brookhouseonline.com[...]
des scripts qui modifie les phrases NMEA.
(+ une pile de doc sympa).

22 juin 200716 juin 2020
0

une hypothèse
(désolé c'est technique)
Quand on se réfère aux notices des deux instruments :

BG utilise une interface du type RS 422 (différentielle) . Ce qui correspond strictement à la norme NMEA183 .
Avec ce type d'interface, il n'y a pas d'interconnection des masses ni de problèmes de niveau de référence . La norme recommande des entrées optocouplées (ce qui est sans doute le cas) .
Quand l'entrée + est positive, l'entrée moins est négative et réciproquement . Donc la transmission est moins sensible au bruit et il n'y a pas de problèmes liés au niveau du signal seul compte le sens de circulation du courant .

Tacktick semble utiliser une interface de type RS232 simplifiée : le signal est sur la sortie +, la sortie - est le niveau de référence (la masse koa) . La sortie + n'est jamais négative par rapport à la - .

Oui, bon j'arrête
:-) :-) :-)

La solution c'est peut être de booster la sortie tacktick par un convertisseur RS232-&gtRS422 du genre de ça :
www.telebytedatacom.com[...]253.htm

Pour un bidouilleur en électronique, c'est rien à faire
;-)

Pour un bidouilleur, on peut visualiser les signaux avec l'entrée micro d'une carte son et le logiciel qui va bien (j'ai oublié)

Il y a une autre solution : la game boy

22 juin 2007
0

peut-être ... ?
Mais le GPS branché sur le B&G donne une bon résultat. Or le GPS n'est-il pas lui aussi en RS232 simplifié, tout comme le Tacktick ? Cela invaliderait ton hypothèse.

22 juin 2007
0

il suffit
de 100mv pour faire la différence

en rs422 (non différentiel)
0 à +200mv : 1
200mv à 6v : 0

en rs232
0 à 3v : 1
3 à 15v : 0

il suffit que la sortie tictac n'arrive pas à "tirer" l'entrée BG en dessous de 200mv pour que ça ne marche pas . (c'est sans doute plus)
Mais ... ce n'est qu'une hypothèse ! Difficile à vérifier avec un multimètre .

Il y a peut-être une solution simple qui serait de placer une résistance de pull-up entre la sortie tactic et le 12v .
Quelle valeur ? je commencerai à 10k puis en descendant prudemment .
Ça peut être un jeu dangereux
:-(

23 juin 2007
0

peut être que l'on tient un truc
avec l'histoire RS 232 RS422.

Effectivement, le GPS emet en RS 422.

Ce qui explique (non ?) qu'il n'ait pas de fil NMEA -.

En fait, il dispose seulement d'une sortie NMEA + et d'une entrée NMEA +.

La connection sur l'interface Tictactoc se fait donc uniquement par le fil sortie NMEA +. Il n'y a pas de NMEA - a connecter, et cela gènère peut être le problème de dégradation remarqué en sortie de l'interface pour les séquences issues du GPS.

Dans le cas GPS vers afficheur, bingo, cela marche. Je vais chercher le NMEA- direct sur l'alim du Gps.

Ouais, il y a peut être quelque chose de ce coté.

Ton lien nous envois vers un fabricant. J'ai trouvé plein d'autres modèles dans des web stores. Autour de 70 roros. Tu as une préférence ?

Merci, en tout cas, à tous pour vos réflexions et idées, bien utile pour me sortir de la nasse.

Jacques

23 juin 2007
0

heuuu ... ?
c'est le contraire (sauf erreur). Si le GPS n'a qu'un fil entrée + et un fil sortie + (le commun étant le -), c'est que le GPS est cablé en RS232, tout comme le Tacktick d'après ce que tu dis. Cela invalide donc l'hypothèse d'incompatibilité RS232-RS422, puisque le GPS en direct marche sur le B&G.

Si toutefois cette incompatibilité était avérée, ce serait la première fois que j'entends parler d'une incompatibilité RS232-RS422 entre instrumetns de navigation nécessitant de cabler un convertisseur hardware. Mais il y a toujours une première fois à toute chose ;-)

23 juin 2007
0

ben v'la
sans doute la cause .
(et on revient au cablage)
l'entrée NMEA - du BG doit être connectée .
-&gt soit à une sortie NMEA -
-&gt soit au commun NMEA du tictac et, si il n'y en a pas au - de son alimentation (si possible par une liaison directe ) .

Il faut une circulation de courant entre les entrée + et - .

Inutile d'acheter un truc à 50 roros .

Le problème ne semble pas si rare :
www.ybw.com[...]lat.php

23 juin 2007
0

complément
www.tacktick.com[...]_pc.pdf

C'est le pin 5 (data ground) qu'il faut relier à l'entrée NMEA- .

23 juin 2007
0

Vous avez dit rare ?
Exact, le problème n'est pas rare :heu: En général il se résout (par un problème d'analyse combinatoire ;-) ) en en testant une demi-douzaine de combinaisons de connection entre le - de la masse, le - signal et le + signal des instruments.

23 juin 2007
0

Voila voila
Effectivement, le tableau de connection tacktick que tu nous donne, Alien, me semble explicite.

Je suis prêt à parier que ce n'est pas le même que celui que j'avais.

Notamment parce que l'image du bus était inversée.

Je prend mon kayak et je vais rejoindre Erendil qui est au mouillage devant Bandol et je vais regarder cela.

Un truc me surprend, je suis certain que, contrairement à ton plan, il y a bien marqué - sur la sortie de l'interface NMEA. Et c'est bien sur ce - que j'ai connecté le pilote et la sortie série.

L'idée de la conversion RS232 et RS 422 me semble aussi à creuser. Elle peut effectivement expliquer une partie du problème (notamment le pourquoi tictactoc dédie une entrée au GPS).

Donc merchi merchi merchi...

23 juin 2007
0

la doc du multiplexer sur le site de brookhouse
donne toutes les combinaisons de connexion qui fonctionnent bien avec entrée/sortie un seul fil (on relie alors la masse de l'appareil), + et - , 12 et 0 volts...
et ça pour le 422 comme pour le db9 232.

Reste à savoir dans quel cas tu te situe vraiment.

23 juin 2007
0

Mais pourquoi la vie serait t'elle simple ?
De retour de ma ballade en kayak dans un joli mistral pour aller tester tout ça sur Erendil, voila où j'en suis.

La solution préconisée par la doc tictoc, différente de celle que j'avais avant, ne change rien au résultat. L'afficheur ne reconnais pas les données.

Alors au point où j'en étais, j'ai effectivement essayé différentes connection du - nmea de l'afficheur.

Rappelons donc les choix :

Je dispose sur l'interface :

  • de deux bornes + et - pour l'alimentation

  • de deux bornes + et - pour l'alimentation du GPS

  • de deux bornes + et - pour l'entrée NMEA

  • de deux bornes + et - pour la sortie NMEA

Résultat :

En connectant le - nmea de l'afficheur sur le - du GPS, l'écran n'affiche rien.

Maintenant, sans changer cela, si je déconnecte l'alimentation - du GPS, l'écran affiche les données de l'installation.

C'est la première fois que je voyais les données de l'installation sur l'écran (genre AWA, AWS, DPT et tout ça).

Mais bien sûr, dans ce cas, l'interface ne reçoit plus rien du GPS (normal, il n'y a plus de - pour le GPS dans mon installation, alors que le GPS continue à fonctionner sur ses piles).

Alien, tu avais raison, le problème vient bien du format du - NMEA.

Roc, tu avais raison, c'est le GPS qui, apparament, est le seul à fonctionner en RS232.

Je me pose maintenant la question de placer ce convertisseur RS232 / RS 422 entre le GPS et l'interface NMEA.

Il y a bien d'autre gags. J'ai, à coté de tout ça, une télécommande tictoc, avec un afficheur qui reçoit toutes les infos de l'installation (y compris le GPS quand il est connecté...). J'éteins la télécommande, l'écran B&G ne recoit plus les données...

Bon, oublions cela.

Donc premier grand progrés, l'écran répéte bien les infos de l'installations et ce n'est pas grave de ne pas y lire les infos du GPS.

Mais, du coups, je perd quand même le GPS sur la télécommande, ça c'est dommage, et sur le PC, ce qui suppose alors que je connecte le GPS en direct sur le PC, mais je n'aurais pas les infos de l'installation sur le PC...

Reste encore un multiplexeur à l'entrée du PC, pour recevoir également les infos de la centrale.

C'est peut être pour cela que toctoc vend maintenant un multiplexeur NMEA...

Merci à tous pour votre aide, décisive.

Jacques

23 juin 2007
0

Pour savoir quoi connecter avec quoi
entre le 0V le rs232 et 422, la doc d'instal de LCJ capteurs est on ne peut plus claire (elle ;-) ).
Lire page 3.

www.lcjcapteurs.com[...]es.html

descendre le pdf de notice CVF3 après 2005 (CV3FTE20.pdf)

Avec ça, si tu as véritablement un problème de connexion, tu dois pouvoir comprendre d'où il vient.. et ainsi nous l'expliquer clairement ;-).

23 juin 2007
0

Bien comprendre entre autre
"""Pour une entrée normalisée NMEA183 flottante RS422 :
S'assurer préalablement qu'aucune des entrées du récepteur n'est reliée au 0 Volt, sinon appliquer le branchement RS232."""

24 juin 2007
0

Détournement de fil
Excusez-moi, mais je voudrais profiter de ce fil pour poser quelques questions à erendil et aux autres utilisateurs des instruments Tacktick.

Premièrement, en est-tu globalement satisfait de ces instruments?

Deuxièment, comment se présentent-ils la nuit? Eclairage suffisant? Couleurs?

Merci d'avance,

Francois

25 juin 2007
0

les solutions toc toc ?
Allez, sois tranquille, c'est, pour moi, une superbe solution.

Partons du début.

J'avais, sur Erendil, une vielle centrale NKE NK2 de 18 ans, qui se déglinguait mille après mille.

Plus d'afficheur extérieur, plus de pile de sauvegarde (foirer la soudure), plus d'anémo réparer douze mille fois, restait un sondeur et un speedo.

Envie de changer.

Un constat : les trois quarts de mes ennuis provennaient de pb de connexion (sans rire !).

Tacktick ? Tu achètes chez JG tech en angleterre (web store efficace, avec Hellen qui te répond par mail, à qui tu peux téléphoner, qui est hyper pro et claire)? Gains : 40% sur les prix de big U Dif.

Tu reçois une collection de boites : J'avais commandé le sondeur, le speedo, l'anémo, l'interface NMEA (la fameuse) et la superbe télécommande répétiteur. Je voulais aussi deux maxi affichages, mais Hellen m'a fait part des pb de fiabilité, confirmés par tictoc, qui m'ont clairement dit qu'ils avaient un souci de sous traitant.

En une demi journée, tu as tout posé. Le plus compliqué était la pose des passes coques (plus gros que ceux de NK truc). C'est dire la simplicité du truc. L'anémo ? Tu monte au mat avec ta perceuse, tu fais les deux trous qui vont bien pour les vis données avec. Tu vises l'embase. Tu redescent et t'es content de toi.

Ca marche bien. L'éclairage dispose de trois niveau (mais attention, je n'ai aucun afficheur tictoc, seulement la remote).

Jamais de souci de recharge (mais l'interface et le sondeur et le speedo sont alimentés par mes batteries).

C'est fiable, bien que j'ai, quelques fois, briévement perdu le signal de l'anémo.

Mais je n'ai tout cela que depuis un an.

La remote (qui est au début une télécommande pour les afficheurs tictoc) est un répétiteur fabuleux. Tu as quatre série d'écran. La première donne l'affichage d'une fonction en grand (genre la vitesse), la deuxième, 4 écrans différents proposants chacun quatres infos (que tu choisis). Tu peux donc avoir dans la main en même temps le vent réel, le vent apparent, le vmg et la vitesse, par exemple, où la tension des batteries du bord, la température de l'eau, la profondeur et la vitesse du vent. La troisième série te propose l'affichage de deux courbes (par ex vitesse du bateau et vitesse du vent) d'une durée programmable. Et la dernière série te renvoie en mode graphique l'écran du GPS. Totalement génial et archi érgonomique.

Et puis tu as plein de copains ici pour t'aider pour les trucs compliqués (comme faire marcher ça avec un soft de navigation, un pilote d'une autre marque, et, pourquoi pas, un écran BG...).

Jacques

25 juin 2007
0

Je trouve aussi le concept génial
C'est bien connu que la plupart des problèmes avec les intruments sont dû aux connections. En plus, les TickTack sont faciles à installer.

Je trouve donc le concept des instruments TackTick assez génial. Je parie que, dans 10 ans, il n'y aura plus que des instruments sans fil sur le marché. Et ce concept peut s'appliquer à d'autres choses. A quand des compas magnétiques classiques rétroéclairés grâce à de mini-panneaux solaires (encore des fils en moins)? Ou des micros VHF sans fil?

Pour en revenir à mes questions, merci Jacques de toutes tes précisions. Quelqu'un dans la salle avec une expérience de nuit des afficheurs TackTick? :-D

A+

25 juin 2007
0

OUI, Tip Top, comme le reste !
Je les ai utilisé souvent de nuit : éclairage niveau 3, c'est TOP .
Aucun soucis de charge : ils tiennent à mon avis au moins 2 nuits complètes sans aucune recharge diurne (à vue de nez).
A+

25 juin 2007
0

Message bien recu
Merci arny

24 juil. 2007
0

Et comment ça c'est terminé ?
Alors voila où j'en suis.

Aprés une longue discussion par mail avec le SAV de tacktick, il en ressort que leur interface NMEA est en fait plutôt une sortie RS232.

La dégradation des signaux que nous avions remarqué est volontaire, il s'agit, pour eux, d'alléger les séquences NMEA des caractères que la centrale n'exploite pas.

Pour résoudre mon problème, qui était effectivement un problème d'isolation du - NMEA, j'ai connecté un mux Brookhouse entre la sortie de l'interface tictoc et mon répétiteur B&G.

Cela marche.

Il y avait également la solution (moins chère) de poser un convertisseur RS232 / RS422 entre l'interface et l'écran, mais tant qu'à claquer du pognon, j'ai préféré pousser un peu plus loin (220 roros le mux chez Nauticom contre 70 roros pour le convertisseur) pour pouvoir ensuite connecter d'autres émetteurs NMEA (j'ai vu une superbe cafetière USB et un camescope diesel de chez Lada qui me font réver).

Vous aviez bien compris le problème. Merci pour votre aide.

Jacques

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (47)

mars 2021