Ne pas utiliser d'antifouling

Bonjour,
Je me demandais qui n'utilise pas d'antifouling sur son bateau et qu'a t'il mis à la place (peinture de coque standard) ?
Je suis en particulier intéressé de retours d'expérience pour un voilier à flot à l'année en méditerranée ?

Je viens d'acheter un Kelt 7.60 et je n'ai pas très envie de le badigeonner de poison (ce qu'est l'antifouling). Je cherche donc à savoir s'il est envisageable de se passer d'antifouling ou pas ?

Pour info, j'envisage d'acheter un système à ultra-sons (probablement Jaycar) mais ça demande d'installer un/des panneaux solaires + une batterie de servitude (qui n'est pas encore en place). Bref, un petit peu de boulot que je compte faire plus tard.

L'équipage
24 fév. 2021
0

Laisser un bateau à l'eau à l'année sans antifouling cela veut dire plonger tous les mois pour nettoyer


Rigil:Tous les 15 jours à la belle saison suivant les endroits...j'avais essayé sur un bateau de régate en rade de Brest (pas question de plonger) : une cata !·le 24 fév. 13:39
24 fév. 2021
0

Bonjour SailingFroggy,

je fais parti de ceux qui se passent totalement d' antifouling, mais j' ai l' avantage d' avoir mon bateau basé dans un port à échouage de Bretagne Sud, Pont-Aven.

Généralement, mon "terrain de jeu" est la Bretagne Sud en automne/hiver, et Irlande/Écosse au printemps/été.

Un nettoyage en moyenne tous les deux mois me permet d' avoir une bonne glisse, mais l' année dernière, pour cause de Covid et quatorzaine obligatoire dans les îles Britanniques, je suis descendu en Août/Septembre en Galice et au Portugal.

Dans ces eaux en été, la coque était dégueulasse en un mois, avec une perte de vitesse d' environ 1 nd.

j' ai caréné une première fois à Péniche en échouant, un peu plus d' un mois après être parti, puis un héossien très sympa m' a passé un coup de brosse en apnée à Sada (Ria de la Corogne) trois semaines plus tard.

Ma carène est "brute d' alu" depuis 3 ans et demi, j' ai juste peint en polyuréthane 2 composants jaune la quille -(qui elle est en fonte), l' aileron, le safran et l' étambeau, pour que çà fasse joli pour les poissons, et plus sérieusement au cas où j' aurais le malheur de me mettre sur le toit pour le repérage.

La situation est donc très différente d' un endroit à l' autre, et les bateaux embossés dans le courant de la rivière à 3MN en aval de Pont-Aven se salissent très vite.

Je ne connais pas trop la Med, mais je pense que çà doit être jouable à condition de pouvoir passer un coup, de brosse tous les 15j maxi, car l' eau doit y être bien plus chaude qu' au Portugal, le tout étant de ne pas attendre que ce soit trop accrocher pour intervenir.

On passe beaucoup moins de temps (cumulé) à nettoyer tous les 8j qu' une fois tous les 2/3mois, et c' est bien moins fatiguant.

Un dispositif à ultrason doit probablement être un sacré plus en Med, ou pour ceux de la Manche/Atlantique qui ont leur bateau à flot dans du courant et qui ne peuvent pas nettoyer très souvent.

Il y a aussi la solution de la brosse "lulu", ou équivalent de fabrication artisanale qui permet d' effectuer le travail à flot sans se mettre à l' eau.

Pour une coque en polyester, je pense qu' une bonne solution doit être de peindre la carène avec une peinture époxy, après bien-sûr avoir contrôlé le taux d' hygrométrie de la coque.

Gorlann


24 fév. 2021
0

Pas 36 solutions, surtout en Med où est ton bateau
- soit le mettre en port à sec sans rien et t'en servir 1 mois par an.
- soit passer de l'anti fouling ou autre
- soit plonger et brosser
En eau chaude en été une coque se salit vite et même avec un antifouling il faut parfois brosser.


24 fév. 2021
0

Tous les cas sont différents, et le notre ne t'aideras pas pour la med. mais cela peut être utile à d'autres.

Pour l'instant notre voilier (CP peint) est sur un lac en eau douce sans anti-fouling.

Environ 6 mois à terre sur sa remorque, environ 6 mois à flot au mouillage.

En fin de saison il y a une épaisseur d'environ 2mm d'algues à enlever, ce qui est faisable (mouillé) avec un peu de patience.


24 fév. 2021
1

Bonjour
Mon voilier a un revetement coppercoat d'origine ça fait maintenant 10 ans.
Je le sort une fois par an pour un coup de karcher et les anodes.
Il va falloir que j'envisage de refaire le coppercoat car il commence un peu à perdre de son efficacité.
C'est chèr mais si on compte le prix de l'antifouling et le travail et la polution....
Je trouve que c'est une bonne solution


Smart Sails:En fait c'est pas si cher que ça si on se prépare soi-même le mélange époxy+cuivre. C'est la préparation ainsi que l'application qui doivent être soignés. A l'heure actuelle cela reste à mon avis la solution la plus viable·le 25 fév. 00:09
24 fév. 2021
2

Je pense qu'à un moment ou un autre, tout ce qui relâche un poison dans la mer finira par être banni. La liste est déjà bien entamée et je ne serais pas surpris que les revêtements qui larguent du cuivre finissent aussi à la benne. En effet, si le cuivre est le dernier à être interdit, et bien tout le monde va en mettre et fatalement, les doses larguées deviendront incompatibles avec les normes.

C'est pourquoi je suis convaincu que les antifoulings ultrasoniques ont un bon avenir car ils ne relâchent aucun composé.
Aujourd'hui, les AFU sont en cours d'amélioration sur deux plans importants.

Le premier, c'est la formule informatique qui assure un maximum de micro-implosions pile à la surface des coques, là précisément où les micro-organismes cherchent à nicher. C'est donc un effort de précision ainsi que d'adaptation des trains de fréquences.Aussi, on a toujours intérêt à rechercher un produit récent plutôt qu'un prix. Sur les cinq ans passés, les progrès informatiques ont bien marché, ce qui fait que certains fabricants bradent des lots moins récents.

Le second, c'est l'emplacement des émetteurs qui reste très empirique. Cependant, quelques sociétés en Hollande, en Australie, UK, Canada et d'autres sont sur des projets d'analyseurs portables qui se positionnent à l'extérieur et renvoient un "résultat" d'efficacité à l'opérateur qui pose le système. Mais pour l'instant cela reste confiné aux gros navires et aux appareillages qui traitent avec l'eau de mer. Dans les gros navires, les analyseurs aident à placer les émetteurs d'ultrasons dans les systèmes qui font circuler et stagner l'eau de mer (canalisations de refroidissement, osmoseurs, etc) Car contrairement à ce qui a été affirmé dans des fils sur ce sujet, l'AFU a du succès sur de gros navires. Exemple: voir la campagne d'essais avec Hurtigruten, qui n'est pas le premier venu.

Mais revenons à nos moutons, pour le plaisancier, l'AFU a de fortes chances de nécessiter un allié sous la forme d'un revêtement. Cela peut-être de l'antifouling en peinture, mais alors on n'a qu'un gain minime, celui de gagner un an sur une sortie d'eau mais rien par rapport à la pollution. C'est déjà pas mal.
Cela peut être aussi un revêtement ou une peinture qui empêche l'adhésion à la surface. Pour le moment, cela reste à démontrer mais si quelqu'un a fait des recherches sur de tels revêtements, je serais intéressé. Il ne faudrait pas, en effet, que l'AFU agisse en décollant le revêtement en question.


25 fév. 2021
2

Quand j'étais jeune il y a plusieurs décennies, j'ai eu la chance de pouvoir me passer d'antifouling pendant plusieurs années en méditerranée quand j'avais mon proto quarter.
En fait, il y avait un mécano vraiment sympa sur le quai, en face du bateau, qui s'appelait Jean Pozzi. Il avait un camion grue qui pouvait lever directement les 1500 kg de mon bateau sur le quai. Le bateau était sorti de l'eau avant chaque régate et je passais alors un rapide coup de papier à poncer à l'eau. Cela prenait pas beaucoup de temps. Quand je devais modifier le bateau, il le déposait directement devant l'atelier de notre club.
C'est vrai que j'étais très jeune et n'avais alors pas beaucoup d'argent.
J'espère que des pros continueront toujours d'aider les jeunes comme l'avait fait Jean avec moi.


25 fév. 2021
0

En parlant de passer un balais sur la coque pour nettoyer : est-ce que quelqu'un a déjà utiliser un ?
Ça a l'air pas mal et c'est pas très cher (100€) et en vente par plusieurs shipchandler (par ex. ).

Comme mon bateau est petit (7m60), dans un premier temps, je pense essayer de le nettoyer avec juste un balai brosse avec de la moquette et un vieux gilet de sauvetage (pour la flottaison). Et puis, je suis également plongeur donc ce n'est pas un problème d'aller faire un tour sous la coque, si besoin (même si je vais éviter l'hiver au port).

Sinon, je vais mettre le voilier sur cale pour changer tous les passe-coques et j'en profiterai pour passer un bon coup de karcher.
Est-ce que vous conseillez de faire autre chose : ponçage ? passage d'une peinture (laquelle) ? autre chose ?

Merci d'avance pour votre aide ... c'est un nouveau domaine pour moi.


gorlann29:Bonjour,çà a l' air pas mal comme type de brosse pour nettoyer sans (trop) se mouiller.Gorlann·le 25 fév. 12:28
25 fév. 2021
-1

Pour te pourrir la réflexion:
L bon coup de karcher peut être préjudiciable vis-à-vis de l'osmose par injection d'eau douce dans le moindre défaut de gelcoat.


JeanLW:Je refuse systématiquement le karcher que je suppose être très dommageable aux coques polyester La contrainte est de sortir un bateau propre, faisait cria houx fin octobre dans l eau mais c telllement plus facile de nettoyer dans l eau·le 25 fév. 11:17
25 fév. 2021
0

C'est vrai que pour le moment, un antifouling à ultrasons a besoin d'être doublé avec un autre procédé, que ce soit un brossage régulier ou un revêtement par peinture biocide ou de nature à empêcher l'accrochage des micro-organismes.
Une des raisons principales, c'est l'empirisme avec lequel on place les émetteurs. Tous les fabricants indiquent dans leur mode d'emploi une méthode approximative. Dans le secteur des grands navires, quelques sociétés développent un kit comprenant des émetteurs amovibles, un dispositif acoustique sous marin et un boitier capable de décider à quel moment les émetteurs sont placés au meilleur endroit. Si un fabricant d'AFU pour la plaisance en avait un à nos dimensions, je pense qu'on aurait là une évolution majeure.
En attendant, j'aurais une préférence pour un revêtement de glisse, plutôt que biocide, cette action étant déjà remplie par l'AFU.


25 fév. 2021
1

Comme le recommande Polmar, je n'utilise jamais de karcher sur la coque car cela peut créer de l'osmose ou décoller les anciennes peinture, ce qui n'est pas génial sur les vieux bateaux. La plupart des bateaux passés au karcher dans les chantiers ont plein de trous dans leur sous-marine ....

Il y a moyen d'être efficace sans karcher. J'utilise une spatule large pour décoller le gros des algues et les coquillages puis je frotte de l'autre main avec un solide tampon abrasif. J'utilise des morceaux découpés dans un disque abrasif de machine industrielle de nettoyage des sols. Un disque permet de faire une trentaine de tampons, ce qui permet de tenir pendant plusieurs dizaines d'années.
C'est rapide et efficace tant en dehors de l'eau que sous l'eau.
Sur le quarter, je passais carrément du papier de verre à l'eau de 100 mais le tampon abrasif pro est efficace en abîmant moins la coque.


25 fév. 2021
0

Sinon, il y a la jupe opaque qu'on enfile sous la coque et permet de la protéger.


25 fév. 2021
0

Je deviens un obsédé du balai : c'est ma femme qui va être contente ! ;-)
Est-ce que certains ont déjà essayé des balais pour piscine?

Je suis tombé sur ça par hasard : , ... je n'ai plus qu'à fabriquer un tube coudé (et ajouter un vieux gilet pour la flotaison) et j'ai mon scrubbis maison ! ;-)


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (20)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021