ne jamais faire confiance a l'electronique

L'équipage
21 oct. 2011
21 oct. 201121 oct. 2011
0

Faut voir.

Est-ce le GPS qui à mal placé le bateau ? bug ou erreur de paramétrage ?

Le capitaine qui n'a pas pris de marge de sécurité suffisante en fonction de la précision de son appareil ?

La carte du GPS qui a une erreur (rien à voir avec l'électronique donc) ?

L'électronique à souvent bon dos.

21 oct. 2011
0

mdr ! en plus il pose l'ancre ! :pouce: :bravo: :mdr:

21 oct. 2011
0

Ben oui ! C'est l'une des premières choses à faire lors d'un échouement. Il faut immobiliser le bateau pour éviter que le vent ou la mer le pousse plus haut sur haut fond où il est échoué.

21 oct. 2011
0

ah ca ! pour etre immobiliser il risquait pas s'echapper ! blague a part heureusement que c'est un quille longue en polyester ! du costaud ! :pouce:

21 oct. 2011
0

L'électronique n'a rien à voir dans tout celà : selon les dialogues il s'agit d'un rocher bien connu localement mais ne figurant pas sur les cartes. Le résultat serait donc le même avec une carte papier et des relèvements au compas...

21 oct. 2011
0

oui atyas !entieremment d'accord avec toi ! mais quand tu navigues dans un coin que tu ne connais pas , tu restes prudent sur le gps , les cartes et les instructions nautiques !dans la video on voit bien que le pitaine ne se dirige qu avec cela !amha cela ne suffit pas ! mais cela ne reste que mon avis ! par contre pour l'ancre poser devant le bateau immobile ! :pouce: :oups: :coucou: :-D

0

quand il y a une erreur on dit toujours que c'est un rocher ne figurant pas sur les cartes :-D il y a meme un commandant qui a dit qu'une ile n'etait pas a sa place apres avoir echoué son cargo ,les yeux ,le sondeur ça sert aussi pour naviguer

21 oct. 2011
0

J'ai regardé la vidéo. A la 35 eme seconde, l'état de la surface de l'eau n'est plus la même. Présence de "turbulences" en surface de la mer. Signe de haut fond.
A mon avis.
A+

23 oct. 2011
0

Oui, j'avais remarqué aussi mais le boat qui venait en face allait bien ! J'aurais mis le sondeur en route, trop tard sans doute mais qui sait ?

21 oct. 2011
0

c'est pas courant de filmer ça sur le vif, avec la suite ..!
le flegme british impeccable, pas "la honte" après : j'aime beaucoup :-)

22 oct. 2011
0

Il faudrait tout traduire, ça m'a plutôt l'air d'une fiction didactique sur la non-fiabilité des GPS...

22 oct. 2011
0

En effet, une traduction éviterait certains commentaires à côté de la plaque (voir plus haut). On peut aussi prendre des cours... :-D

22 oct. 2011
0

Il vaut mieux une bonne carto électronique qu'une carte papier qui donnera les mêmes infos mais entachées d'incertitudes sur les quelques points et les délais associés. On navigue sur l'arrière!
Ni le papier, ni l'électronique ne sont fiables à 100% car il manquera toujours des sondes ou des obstructions (épaves, chantiers...)
Le seul bémol sur la carto électronique, c'est que le point GPS est porté sur des relevés qui datent parfois d'où un décalage de la navigation. Pas de sueur en métropole et dans la plupart des coins fréquentés dans le globe, mais beaucoup de précautions à prendre dans les atolls lointains hydrographiés il y a 2 siècles. Sur une carto papier, on navigue en relatif, par relèvements et/ou distances et lignes de sonde. Donc, on s'affranchit des calages du relevé (sauf à porter un point GPS, évidemment).
Ensuite, vient la question des mises à jour. Qui en fait, soit en électronique, soit en papier? moi,pas. Je lis les avurnavs.

22 oct. 2011
0

Ca fais froid dans le dos !! violence du choc ....
Pour moi la différence de "surface de l eau" a la 35 s, est dûe au courant...
Pour moi, il aurait pu tenter de le giter , soir mettre les voiles, ou via son annexe avec une drisse en tete de mat.....

Non, l electronique n a rien a voir la dedans !

22 oct. 201116 juin 2020
0

Difficile de se faire une opinion. Le skipper dans ce reportage, dans une série de la BBC2 consacrée à l'Ecosse agricole (le bateau n'étant qu'un moyen de transport), précise que ce caillou n'est pas sur les cartes, mais on apprend par les marins de la RNLI (SNSM locale) qu'il est bien connu des locaux (il s'appelle le 'Priest'). La vidéo ne permet pas de savoir où est exactement le bateau: on voit bien une perche, mais il en y a plusieurs sur la carte
Je m'étonne surtout que le skipper n'ait pas utilisé l'un des deux guides nautiques pour ce coin de l'Ecosse (guide Imray ou guide du Clyde Crusing Club, qui sont fabuleusement complets) et dont l'emploi est absolument obligatoire. Si ce caillou existe, je suis presque sûr qu'il est mentionné dans ces guides.

PS Beaucoup d'approches et de mouillages écossais sont difficiles. Par exemple, pour éviter le caillou 2,3 souligné pile à l'entrée du célèbre mouillage de Tinker's Hole (Iona, île de Mull) cet été, qui n'est visible qu'à mi-marée, j'ai réduit la vitesse à un noeud. En tentant de l'éviter en sortant, je l'ai vu un instant passer sous la quille, mais à cette vitesse le choc aurait été, je l'espère, supportable.

22 oct. 201116 juin 2020
0

Dans le guide Imray, voici l'entrée du Loch. Impressionnant...
Dans la partie la plus étroite, le chenal fait environ 30 m de large...

22 oct. 2011
0

Plutôt que de commenter le skipper aurait mieux fait d'ètre attentif à sa navigation dans un coin où il savait la présence d'un rocher piège. Cela me rappelle le retour au Canada, après un remarquable tour du monde en solitaire, de Jean du Sud, allant droit sur la côte rocheuse parcequ'il conversait à ce moment précis sur la VHF pour préparer sa réception officielle. Les fautes d'inattention, que tout le monde fait, peuvent se payer au prix fort. Le flgme britannique est une façon de faire passer avec panache son idiotie.

22 oct. 201122 oct. 2011
0

Effectivement, il est étonnant de se planter avec le traceur sous les yeux. Mais il arrive que la position GPS soit erronée. Constat vu deux fois cet été, ce peut être une explication...

Il arrive aussi que le point programmé soit trop précis comme l'ont constaté les douaniers de Ste Mawime qui ont percuté de jour, la Moutte, l'une des rares tourelles du golfe de St Tropez sous pilote automatique...

22 oct. 201116 juin 2020
0

LE GPS est trompeur

Bonjour
LE GPS est trompeur,j'en ai fait les frais avec du gel coat laissé sur un rocher.
Mais c'est de ma faute, le rase cailloux, ça se réfléchit!
Les fait: seul, de nuit, je rentre dare dare juste avant la fermeture des portes de Trébeurden.
Je passe près des cailloux en jetant un oeil sur le GPS, tout est clair et boum! ça cogne.
Au port je regarde a nouveau mes traces sur le GPS a 2 échelles différentes: voir ci-dessous, ce sont les mêmes traces a des échelles différentes (0.18Nm et 250Ft)
Moralité le grossissment modifie les limites de danger, maintenant je le sais...
Cordailement
Jeff

22 oct. 2011
0

Il ne faut quand meme pas oublié que sur un bateau, c'est la mer qu'il faut regarder, pas un écran...

22 oct. 2011
0

de toute façon et quoi qu en pense certains , la seule maniere de naviguer dans les cailloux de façon precise , c est encore de suivre des alignements precis .
quand un chenal fait 40 metres de large , l electronique est hors jeu , il ne reste que les alignements et l observation des remous .

apres chacun fait ce qu il veut , mais a ses risques

22 oct. 2011
0

bsr,
la jaune garde à porquerolle est 200m trop au nord sur la carte papier du shom .
et la meme chose sur les cm93 ou bien c'est mon gps qui deconne .
alain

22 oct. 2011
0

???
ce n'est pas plutôt un pb de référentiel?

22 oct. 2011
0

Dans le dernier chasse marée un tres beau reportage sur le charles de gaulle.
En photo une jeune offocier reporte en permanence les relèvements bab et trib à l'aide de la bonne vieille cras, sur une carte papier et ce malgré toute une batterie de gps certainement très performants.Belle association de la modernité et des bases classiques que l'on ne doit pas oublier.

22 oct. 2011
0

De toutes les façons, vous auriez tous fait comme lui ! Si, si moi aussi !
Non je n'ai pas fumé, trop pris le soleil ou quoique ce soit.

Permettez moi de vous présenter le sujet sous un angle différent.
Explication : beaucoup d'entre vous avez vu ou fait de la vidéo amateur. Dans tous les cas, vous avez regardé la TV.

  • Ces images ont été tournée par une caméra pro au standard de la BBC, TF1 ou France XY.
  • Le caméraman qui l'utilise est également un pro : les images sont parfaitement cadrées, stable, juste un petit bégaiement à un endroit pour la forme.
  • Les acteurs sont excellents : calme, parle très bien, savent regarder l'objectif de la caméra quand il le faut. Les sauveteurs (acteurs) sont très pro aussi, eux ne devaient pas regarder la caméra.
  • Le montage vidéo est parfait : harmonie chromatique, son : irréprochable même pour les prises de vues en extérieur.
  • Si j'invite à mon bord un caméraman, je fais ceinture et bretelles pour ne pas être dans le top 10 de l'émission "qui veux passer pour un con".

Mais pourquoi passer pour une quiche ! Comme ce navigateur, je le fais volontiers pour une somme raisonnable, mais pas avec mon bateau. vous devrez le fournir.

Mais pourquoi donc ?
Les moyens modernes de navigation, au vu de ce film peuvent laisser penser qu'il est très facile de ce passer du papier et autres docs de grand papa.

Je suis prêt à parier un bière fraiche sous les palmiers que vous allez retrouver ce film comme argument publicitaire soit pour des guides de navigation soit pour un sondeur qui" voit devant". En marketing, cela s'appel savoir créer un besoin.

Ceci dit, ce qui est un scandal, c'est que les Britanniques, qui ont surement la même ancienneté que le Shom pour leur carte marine, donc le même savoir faire, ne dessine pas une roche connue de tous les locaux.

  • C'est de l'escroquerie, que la carte soit sur support papier ou numérique. -

On peut leur accorder une circonstance atténuante, ils se sont trainés si longtemps leurs brasses et leurs pieds faisant en sorte que venant du large les valeurs augmentaient subitement en arrivant près de la côte.
Donc ouvrer l'œil !
RV

22 oct. 2011
0

Un brin de théorie du complot... Je n'en crois rien. Le matériel est c ertainement pro (stabilisateur d'image, micro protégé contre le vent, montage numérique performant..) comme l'équipe technique. Mais on voit mal la BBC se commettre avec entreprise commerciale (ce n'est pas la France !!!). De plus, la navigation n'est pas le but de ce reportage, juste une manière visuellement attractive d'aborder des lieux difficiles d'accès.
Quand à la carte, il est difficile de se prononcer. Ce coin est tellement mal pavé que je crois possible qu'un caillou ne soit pas porté sur la carte, car il est très (trop) proche d'un autre, plus découvrant encore. La sortie de ce loch n'est vraiment pas une zone de grand passage, et les sondages sont certainement anciens, fait à la main en dehors peut-être du chenal principal: il y a bien des zones non hydrographiées autour de Hoëdic...
Une carte est un choix, pas une représentation fidèle de la réalité, surtout si proche du rivage.

22 oct. 2011
0

Je n'ai jamais écrit que cela avait été tourné par la BBC ni de complot. J'ai parlé de standard ce qui est différent. Ils ont quantité de boites de prod eux aussi. Surtout pour faire une pub. Car en fait je pense que c'est leur but. Préparer l'arrivée d'une vraie pub complète : guide papier ou ?
RV

22 oct. 2011
0

C'est quand même incroyable que la TV était juste à bord ................

Naïveté????????????

22 oct. 2011
0

Pourquoi ? Si le script de l'émission le prévoyait...

22 oct. 2011
0

c' est un truc bidonné même si le choc est réel. j'ai fait 2 fois des erreurs comme cela dans les 12 derniers mois et je suis reparti à 180 degrés de la route "erreur" en faisant gîter et bouger le bateau avec le moteur. c'est cela qui est incompréhensible, ne faire aucun effort

22 oct. 2011
0

"le prévoyait..." de s'échouer? :mdr: :lavache:

23 oct. 201123 oct. 2011
0

Pas besoin d'electronique pour s'echouer : " ...il faisait nuit.Soudain un grand choc nous fit tous monter sur le pont.Sur la carte que possedait mon beau pére, ne figurait pas une digue recente reliant le port de Dakar à l'ile de Gorée. Le bateau s'y était tout simplement échoué : impossible d'en repartir...."
Le capitaine en question (beau pére de la narratrice) avait pourtant bien plus d'experience que nous tous ici il s'appelait Louis Bernicot , commandant Louis Bernicot pour etre plus précis .
Tout le monde a fait ,fait et fera des erreurs , electronique ou pas ... :oups:

23 oct. 2011
0

Il est important de vérifier la précision de son GPS, et éventuellement des cartes de son logiciel de navigation, j'ai remarqué qu'avec mon GPG Garmin 72 la précision est d'environ 5/8m, carte Cmap, par contre avec un GPS usb quand je rentre à Gruissan cela m'indique que je navigue sur les "Quais" précision 10 à 15m.
En Conclusion bien arrondir tous les obstacles

23 oct. 2011
0

bsr
pourquoi n'ont'ils pas fait cette video avec un béné fquelque chose interdit de poser sur sa quille ,ça aurait été plus drole de voir le tupperware exploser en mille morceaux
ce genre de voilier est plsu serieux comme construction mais l'etrave à quand meme etée traversée ..
il lui manquait un sonar qui voit 300m devant
alain

23 oct. 2011
0

J'ai eu aussi l'impression que c'était bidonné. J'ai filmé comme tout le monde je crois et on m'a filmé en nav mais c'et jamais aussi bon que ça et ça fait vraiment reportage. Mais ça peut arriver. Ce qui me fait penser que ça n'est peut-être pas bidonné c'est qu'on voit le drapeau anglais derrière, pour du cinéma pseudo vérité, les anglais qui nous aiment bien auraient mis un drapeau français. Ils ne manquent jamais d'humour ni de piquant... pour les autres.

23 oct. 2011
0

Bon,eh bien moi je suis pour dynamiter ce rocher là!!!

24 oct. 2011
0

Pourquoi pas un tunnel ?

24 oct. 2011
0

Oui un tunnel, super pour les sous marins... je sais il y a plus de marins souls...

24 oct. 2011
0

D'où le post que j'ai mis :
hisse-et-oh.com[...]-bronze
On se demande pourquoi il y a si peu de plaisanciers qui en sont équipés !
Ce qui n'empêche pas de regarder ses cartes de temps en temps !

24 oct. 201124 oct. 2011
0

Je viens de revisionner la vidéo, on remarque que le barreur et son équipière portent un brassière auto-gonflante, même au moteur dans le chenal et dans la pétole... bien les english
Si le barreur ne voit pas les remous à la surface de l'eau, c'est parce qu'il y a un c... ameraman à l'avant du bateau... bizarre qu'est-ce qu'il fait là...

24 oct. 2011
0

et vous remarquerez que tel qu'il était positionné au début, il était bon pour se manger la bôme. A près de 4 noeuds, ça aurait fait mal. Or ensuite il était décalé. Et le caméraman qui film le GPS pour montrer qu'il est dans le chenal, puis à l'avant au moment du choc, d'un air de dire on ne voit rien venir.

28 oct. 2011
0

j(ai trouvé ce lien sur le net.
www.navicom.fr[...]astique .

pour naviguer à Chausey cela doit être réconfortant pour un grand tirant d'eau.

28 oct. 2011
0

Revenez sur terre (ou sur mer)

La manière de filmer et de mettre les choses en scène au montage sont tout à fait habituelle des anglo-saxons. Pour le reste, je ne vois pas en quoi cela servirait de pub à un quelconque guide puisque les infos ne sont pas reprises.
Et il faut aussi rester raisonnables...

Imaginons que Sylphe ait raison. L'éditeur du guide aurait financer un crash bidon d'un bateau, filmé par une équipe professionnelle (mais avec une seule caméra...) et mobilisé le RNLI et son canot... le tout au risque de compromettre le sérieux d'une émission réputée et d'une institution (BBC) qui ne l'est as moins. Les tenants de cette thèse ont-ils une seconde calculé le budget de l'opération par rapport au tirage desdits guide de navigation locaux ; même sur des années... alors que leur rentabilité est déjà très limite.
Enfin, le message supposé qui serait du genre "si vous ne voulez pas que ça vous arrive, achetez le guide Machin" aurait beaucoup de mal à passer car tout navigateur (débutant ou chevronné) sait que cela peut arriver guide ou pas guide. De plus, le gars dit clairement que le GPS n'est là que comme "back up" par rapport au reste...

Evidemment, si c'était arrivé en France, on aurait pas vu le même flegme. on se serait empressé de mettre en cause le SHOM, la marine, le Maire, les Affmar, le Ministre, le Président, "Bruxelles", le Pape ou encore le rocher qui ne devait pas être là plutôt que d'assumer sa propre erreur.

28 oct. 2011
0

Mais c'est vrai : qu'est-ce qu'il foutait là cet anglais :acheval: :acheval: :acheval:

28 oct. 201128 oct. 2011
0

Il manque quelques secondes au montage, parce que juste après le choc, le bateau se retrouve à la gite. Par ce temps, c'est pas crédible, donc il y a une coupe au montage, peut-être le moment ou le type perd son flegme ??? Par ailleurs, la position de l'endommagement de la quille est très sur l'avant, ce qui laisse imaginer un rocher très abrupt, là encore il manque une explication... comment le bateau monte-t'il sur le rocher, en l'absence de houle ?

Cela dit, ça peut arriver à tout le monde .... et ça rappelle la règle du "pouce" : ne jamais s'approcher d'un danger à plus d'une largeur du pouce, quelle que soit l'échelle de la carte.... :reflechi:

28 oct. 2011
0

à première vue, ça peut sembler bidouillé?
Je penserais plutôt qu'ils étaient en train de filmer une navigation dans des parages pas faciles (beaucoup de courant) quand l'accident s'est produit; en vrais pros, ils ont continué de filmer, dans une situation imprévue, réalisant ainsi une séquence du plus grand intérêt. Bravo!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Arc-en-ciel Viveiro

Après la pluie...

  • 4.5 (151)

Arc-en-ciel Viveiro

mars 2021