Navionics Gold et OPEN CPN

S.V.P. avec quelle version de OPEN-CPN je peux utiliser les cartes Navionics gold ayant pour support un lecteur dédié navionics sur USB?
Avec la version 2.1 CPN reconnait dans le lecteur les cartes mais refuse de les charger.
Merci à ceux qui savent et me le font savoir. ;-)

L'équipage
02 nov. 2010
02 nov. 2010
0

Malheureusement, pour toi et
pour nous tous, il est impossible - actuellement - d'utiliser ces cartes ou tout autres cartes qui possèdent une protection logicielle ou matérielle.
En cherchant bien, mais c'est illégal, on trouve sur le net des "vielles" cartes CM93 non protégées qui fonctionnent bien mais ne sont plus actualisées. ;-) :-(

02 nov. 2010
0

Une réponse claire, merci
je reste un peu étonné que CPN qui est vraiment le résultat d'un magnifique travail d'équipe ne permette pas la lecture à partir d'un lecteur dédié.C'est comme un dongle ce lecteur.
Bref c'est bien dommage pour nous. :-(

02 nov. 2010
0

précision importante
car cela ne dépends que du bon vouloir de Navionics hélas, c'est un peu désespéré pour l'avenir.

02 nov. 2010
0

Navionics
empêche l'opération, pas OpenCPN.
Navionics a choisi ses distributeurs et ses plateformes supportant sa cartographie. Il y a les gros (Maxsea, Seapro), et les moyens (Scannav).

02 nov. 2010
0

Pas tout à fait
les versions 2009 existent aussi...

02 nov. 2010
0

Z'ont....
même mis des marinas récentes (CM-93 2009).... alors qu'à la base c'est une cartographie développée pour les cargos, raison pour laquelle il n'y a pas les "sondes" de l'estran....mais dommage pour le golfe du Morbihan il faut revenir à la version 2001, car ils ont escamoté la carte de détail !

03 nov. 2010
0

Il ne faut pas .....
perdre de vue que OpenCPN est développé essentiellement par des américains, qui n'ont aucun souci de cartographie, dû moins pour leurs côtes, leur administration mettant tout son portefeuille de cartes tant vectoriel (S57) que raster (.kap) gracieusement à disposition de tout le monde ( le Brésil en fait autant mais raster seulement).

Bien évidemment cette gratuité ne concerne que les cartes dont ils sont propriétaire des levés... pas les facsimilés de cartes d'origine étrangères !

Tout ceci expliquant pourquoi il y a peu de chance de voir OpenCPN lire des cartes avec un codage "propriétaire" ......

02 nov. 2010
0

?????......
je ne comprends pas. Il y aurait anguille sous roche?

02 nov. 2010
0

vieilles cartes
il est possible de trouver janvier 2010 !
Mathieu

03 nov. 2010
0

La meilleure solution
serait de pouvoir utiliser mes cartes Navionics malgré tout, je les apprécie ces cartes!
je vais tout de même étudier ta solution, avec une grande prudence. Un grand merci donc.

04 nov. 201016 juin 2020
0

Solution pour profiter de ses cartes « propriétaires »
Ce ne sont pas des pures Navionics, mais elles en reprennent les données. Ce sont des Magellan. Comme le logiciel fourni était d’une ergonomie et d’une stabilité exaspérantes, j’ai cherché à utiliser quand même cette cartographie que j’avais acheté.
J’ai donc fait un atelier de cartographie (voir les sujets et articles sur Heo) pour faire des .kap à partir de copies d’écran plutôt que des scans de cartes papier. En plus du gain de temps, la précision est celle d’une carte électronique (pas de problème de recouvrement des scans) à une échelle donnée. Le calibrage se fait au pixel près dans Mapcal.
Cela ne vaut pas une vectorielle, mais j’ai une cartographie fiable et identique à celle « embarquée » dans le gps.
En image -&gt

05 nov. 2010
0

Navionics Vs Open Source
Open CPN est une solution Open Source, qui cherche donc a s'affranchir du systeme de licence.

Navionics repose sur un modele économique basé sur les licences, elle est d'ailleurs redevable de royalties auprès de tous les cartographes qui fournissent la source des données (le SHOM par exemple).

C'est donc deux philosophies commerciales différentes.

Si Open CPN paye la licence Navionics on pourra lire Navionics sur Open CPN...

Le vrai scandale c'est que le SHOM nous fasse payer ses cartes que nous avons deja payé par l'impôt.

05 nov. 2010
0

hum
ton raisonnement est partiellement faux (ou partiellement juste) Benoit. OpenCPN lit les S57, qui sont distribuées sous forme de license (en France).

Ce n'est pas le logiciel qui gère l'achat ou la mise à jour des cartes. C'est le fabricant et ses distributeurs.

Si demain OpenCPN représente 50% de part de marché dans la plaisance, je te parie que Navionics va faire un produit pour ça (on le voit avec Android et Apple).

07 nov. 2010
0

D'après ce que j'ai compris,
c'est à dire pas grand chose), S57 n'est pas un format informatique, mais plutôt une norme de cartographie vectorielle.

07 nov. 2010
0

voila...
pour moi ce document va dans mon sens, il s'agit bien d'une norme oui, mais pour définir un format de carto vectorielle. un format dont la doc n'est pas payante visiblement, qui est donc surement libre de droit.

07 nov. 2010
0

S 57 ---&gt S 63
Bonjour,

[b]Carte S57 :[/b]
Une carte S R7 est un fichier informatique qui indique, pour chaque point intéressant de la carte, ce qu'il faut afficher à l'écran. latitude, longitude, terre, ligne de côte, eau, sonde, tour, tourelle, bouée, église, indication de chenaux matitimes,... etc, etc .... Chacune de ces informations est un méta-objet.
Simplifions méta-objet = objet.Il y a plusieurs centaines de types d'objets différents. Avec le logiciel OpenCPN, voyez la liste des objets dans la fenêtre en haut à gauche de l'onglet "Cartes vectorielles" après avoir coché la case : "Libre choix".
Pour chaque objet, il existe une petite image de quelques pixels au carré, dans un fichier banque de données du logiciel, qui sera affichée en tenant compte de la position (Lat. et Long.)
Le logiciel doit pouvoir lire le fichier, et afficher chaque objet à l'aide de sa banque de données de petites images. Le choix de l'image affichées dépends du nom de l'objet et de ses attributs pour un point donné.
Ce qui est vraie pour OpenCPN l'est certainement aussi pour ScanNav et PolarNavy.

[b]Carte S63 :[/b]
C'est un fichier de carte S57 crypté avec une clé de cryptage de 28 caractères. Cette clé dépend:
- du logiciel (avec le même ordinateur, la clé sera différente d'un logiciel à l'autre)
- de l'ordinateur (avec un même logiciel, la clé sera différente d'un ordinateur à l'autre
- de vous. (Avec le même ordinateur et le même logiciel la clé sera différente selon l'acheteur des cartes)

OpenCPN est "parfaitement capable d'afficher" une carte S63 .... Enfin ... non .... non, parce qu'il n'est pas en mesure de décrypter le fichier informatique.

[b]Cartes "Navioniques" ou autre cartes "propriétaires" :[/b]
Il est très probable que les cartes "propriétaires" ne sont rien d'autre que des cartes S57 avec un cryptage "maison". Dites comment on peut décrypter ces cartes et OpenCPN devrait pouvoir les afficher.

Voili voilou.

Best regards, kom disent les Ricains

Gilletarom.

07 nov. 2010
0

non...
ben non, pour lire une carte Navionics il faut le logiciel NavPlanner avec un lecteur USB quelconque. C'est le logiciel qui contient le code (sous licence) nécessaire a la lecture des cartes.

08 nov. 2010
0

je plussois
comme scarface.
les carte ne sont lisible que via le lecteur navionics.
et de plus une copie ne pourra pas etre lue ni par le lecteur ni par le GPS du bord... :-(

06 nov. 2010
0

hmmm
je connais mal les cartes S57, mais il me semble que c'est juste "une capsule" a license ouverte, dans laquelle on peut mettre tout type de cartographie.

Open CPN peut donc ouvrir ce format puisque son décodage est gratuit.

Si navionics portait ses cartes sur ce format, Open CPN pourra les ouvrir, mais Navionics devra toujours rétribué ses fournisseurs.

Je peux me tromper, mais comme je vois que plusieurs éditeurs utilisent le format S57 j'imagine qu'il n'est pas sous license propriétaire.

07 nov. 2010
0

Vous trouverez .....
là :

www.iho-ohi.net[...]ain.pdf

Quelques éléments sur la norme "S57"

;-)

07 nov. 2010
0

S57, c'est le format
standard des Services Hydrographiques ....

En principe il est libre, et c'est sous ce format là que le américains diffusent leur cartes vectorielles libres de droits.....

Il est codé selon système S63, pour les Services Hydrographiques qui vendent leur cartes, souvent par l'intermédiaire des norvégiens "Primar Stavanger"

07 nov. 2010
0

Un peu étonné ou naïf
les cartes NAVIONICS sont obligatoirement lues avec un lecteur propriétaire connecté par USB, IL faut connecter le lecteur pour avoir accés aux cartes. En fait c'est une sorte de DONGLE. je ne comprends pas pourquoi il serait necessaire en plus de coder ces cartes qui imposent un tel dispositif.
2/ FUGAWI (Canadien) permet de lire les Navionics alors qu'il est peu utilisé en Europe. Pourquoi cela ne serait il pas possible pour OPENCPN?

08 nov. 2010
0

pas d'accord
Mes cartes Navionics sont vendues avec un lecteur spécifique NAVIONICS et tu ne peux pas les faire lire avec un lecteur banal relié par USB.

09 nov. 2010
0

c'est
la raison pour laquelle j'ai abandonné cette solution.

08 nov. 2010
0

Amha, cette impossibilité est vrai et fausse!
Je m'explique :
Vrai : car le logiciel Navplaner (ou autre) vérifie la présence ce lecteur spécifique.
Faux : car rien n'empêche de lire la carte SDMC sur un lecteur classique. Les cartes sont d'ailleurs accessibles et copiables ...... mais, bien sûr, restent verrouilées.

De plus, au niveau légal, pour son usage personnel, rien n'empêche de trouver et de réaliser un logiciel qui déverroullerait ces cartes.

Voilà ........ Autant savoir. ;-)

09 nov. 2010
0

J'aimerais bien trouver
ce logiciel qui permettrait de déverrouiller les cartes pour un usage personnel avec n'importe quel logiciel de navigation. Moi, ça me choque de n'avoir pas la liberté d'utiliser les cartes que j'ai payé avec le logiciel de mon choix et en particulier avec OPENCPN. :-(
Alors si tu as un tuyau à me communiquer..
Merci par avance: en MP

09 nov. 2010
0

J'aimerais bien trouver
ce logiciel qui permettrait de déverrouiller les cartes pour un usage personnel avec n'importe quel logiciel de navigation. Moi, ça me choque de n'avoir pas la liberté d'utiliser les cartes que j'ai payé avec le logiciel de mon choix et en particulier avec OPENCPN. :-(
Alors si tu as un tuyau à me communiquer..
Merci par avance: en MP

09 nov. 2010
0

Bof... autant savoir que
même s'il est relativement facile de réaliser cela...

Une affirmation du genre,

« De plus, au niveau légal, pour son usage personnel, rien n'empêche de trouver et de réaliser un logiciel qui déverrouillerait ces cartes »

relève d'une interprétation toute personnelle de la loi sur la piraterie... :jelaferme:

pfffzzzz

09 nov. 2010
0

je souscris
solution, tu n'achètes pas de Navionics!
ils ont peur de se faire voler, êtes vous sûr q'ils ne volent pas ?

09 nov. 2010
0

terrible Cobra
Si j'achète des cartes Navionics j'ai tout de même la liberté de choisir le logiciel de navigation pour les lire. tout le reste est abus de position dominante.

09 nov. 2010
0

Si c'est possible
Si ce n'est pas ensuite mis à disposition de tout le monde.
La copie privée a été largement attaquée dernièrement, mais dans le cadre strictement personnel, je ne crois pas que ce soit attaquable.

09 nov. 2010
0

Non, relève
d'un peu de connaissance du droit :-)

;-)

09 nov. 2010
0

Exact,
il semble que vous ignoriez pas mal de chose au sujet de la propriété intellectuelle, et si les cartes ne sont pas open source, vous ne pouvez pas modifier le contenu même pour votre usage personnel... bien sur si vous n'en parlez pas, personne n'est au courant... :alavotre:

pfffzzzz

09 nov. 2010
0

Vous avez raison,
les cartes sont "détentrices" d'une propriété intellectuelle et ne peuvent être modifiées.

SVP, relisez moi; je n'ai jamais dit le contraire.

:-D

09 nov. 2010
0

Je ne souhaite pas les modifier
je souhaite les lire tout simplement avec l'outil de mon choix et je préfère OPENCPN à Fugawi que j'utilise actuellement.
Si vous avez un moyen...

09 nov. 2010
0

L'Europe autorise la modification pour Interoperabilité.
En Europe et contrairement au USA, il est tout à fait légal d'ouvrir une boite, de désassembler du code voir même de le patcher pour le rendre interopérable, et ceux même si le propriétaire/constructeur y est opposé.

C'est comme cas que les USA on perdu leur procet contre le Norvégien qui à cassé les protections des DVD.

Conclusion: si vous avez acheté légalement des cartes Navionics ou autre, et que vous trouver un moyen de casser/contourner leur protections pour les lire sur un logiciel libre type OpenCPN, vous êtes parfaitement en règle.

Ceci dit c'est pas parce que c'est légal que c'est facile à faire ;-)

09 nov. 2010
0

L’esprit et la lettre

Dans le cas qui nous occupe, s’il s’agit de copie raster sur laquelle une société à placé un verrouillage pour les adapter a son soft, je serais assez d’accords pour croire que si vous êtes détenteur de la licence d’achat de la carte, la lire sur un autre support en la déverrouillant ne peut être condamnable.

J’irais même plus loin (sans en être sur)mais le fait d’en posséder un support papier « de la même année de correction » devrait vous permettre de justifier l’action de déverrouillage…

Par contre, si la structure même de la carte est un format propriétaire (ce qui se retrouve sur une bonne partie des cartes vectorielles), vous n’avez aucun droit de la modifier

Maintenant, il est de notoriété publique que tous les développeurs vont voir chez le voisin…

Quant à déverrouiller pour utiliser dans un soft sans intérêt, ne m’intéresse pas, je préfèrerais passer un peu de temps pour faire lire des formats non prévus à soft performant.

Ce qui bien sûr est tout aussi interdit... :alavotre:

pfffzzzz

09 nov. 2010
0

Merci Fulup,
C'est dit avec d'autres mots que les miens mais c'est bien ce que je disais. :-D

09 nov. 2010
0

Petite réflexion sur le sujet, et sauf erreur.
Bonjour
Pour qu’un programme utilise une carte électronique il faut d’une part qu’il sache lire le format sous lequel la carte est encodée, et d’autre part qu’il sache gérer les protections s’il y en a. Les premières cartes vectorielles commercialisées pour la navigation maritime étaient les CM93. C’est un format propriétaire C-Map qui n’a pas de protection contre la copie : la protection contre l’utilisation est (quand il n’est pas craqué) réalisé par le logiciel de navigation. Le résultat est que ces cartes ont été (et sont toujours) universellement copiées donc piratées : il suffit de connaître le format d’encodage des données pour réaliser un programme qui peut les lire. Comme il n’y a pas de copyright sur la manière dont est organisé le stockage des données, n’importe quel éditeur qui connaît ce format peut écrire un programme qui sait lire ces cartes. C’est le cas de OpenCPN.
Pour ne pas recommencer la même histoire, les éditeurs de cartes ont durci leur système de protection en changeant de format de carte, et en gérant eux-même les systèmes de protection. C’est pour cela que Navionics commercialise ses cartes sur des supports physiques qui ne peuvent être lus que par un lecteur spécifique (écran multifonction ou lecteur USB pour les PC). Seul C-Map, qui a pourtant adopté le même principe de protection, prend encore le risque de commercialiser des cartes sur cd-rom qui ne dispose pas de protection au niveau du lecteur.

Dans ces conditions OpenCPN pourrait certainement lire des cartes Navionics, à condition que Navionics communique à l’équipe qui développe le programme les spécifications du format des données qui sortent de leur lecteur spécifique. Je doute qu’il le fasse car OpenCPN étant un logiciel sous licence GPL on a accès au code source. Il deviendrait alors probablement assez facile de réaliser des programmes de contournement de la protection. Et l’histoire des CM93 se reproduirait.
De plus, les éditeurs de cartes ont sûrement conclu des accords avec les éditeurs de logiciel de navigation. Je ne connais pas la nature de ces accords, mais cela m’étonnerait beaucoup qu’ils leur permettent de favoriser gratuitement un de leur concurrent les plus dangereux (justement parce qu’il est gratuit)

Cordialement.

09 nov. 2010
0

On a fait le tour de la question non?
Bravo pour cette brillante synthèse de la question. J'ai enfin peut être tout compris. J'espérais qu'il serait peut être possible un jour d'utiliser les cartes Navionics que je trouve claires même si elles comportent des erreurs avec OPENCPN , il ne faut pas y compter.
Interloqué par cette petite phrase de COBRA:
"utilisée avec un logiciel sans intérêt"???

09 nov. 2010
0

Eh oui
COBRA, tu as oublié de préciser: "un logiciel sans intérêt "POUR MOI", mais pas pour tout le monde.
On pourrait peut être mettre fin à ce fil avant que COBRA ne devienne encore plus venimeux.
:-( :-( :-| :-|

09 nov. 2010
0

Pourquoi Interloqué ?

Un logiciel sans intérêt est un logiciel qui ne bénéficie pas des fonctions que j’estime indispensables pour mon usage personnel ou dont l’ergonomie ne convient pas à ma sensibilité particulière...

Il est donc sans intérêt pour moi
Rien de plus, rien de moins :alavotre:

pfffzzzz

09 nov. 2010
0

Je ne suis jamais venimeux,
(enfin presque jamais)je remet seulement les choses à leurs place.
Et laisse à chacun sa propre interprétation de mes radotages... :heu:

De plus, contrairement aux bigots traditionnelles je ne pense pas avoir préciser avec insistance noms des programmes que je trouve totalement nul.... Et pourtant, ce n'est pas ce qui manque qu'ils soient chers ou gratuits... Pour beaucoup de motif différents d'ailleurs

Mais puisque je sens que vous insistez et que je suis de bonne humeur, je vais vous faire plaisir en précisant que ce que vous encensez, à tenu plus ou moins 10 minutes de tests avant de passer à la poubelle (installation et désinstallation comprise)

Cela dit, je trouve très bien que certains s'investissent, et si vous n'aviez pas bêtement insisté, je n'en aurais pas dit un mot... :alavotre:

Mais bien sur, si vous vous contentez de ce genre de truc, j'en suis très heureux pour vous. :mdr:

pfffzzzz

09 nov. 2010
0

Evident mon cher Watson
Comme aurait dit Olmès.

Mais il y a un grand nombre de gens qui voudraient à tout prix que cela ne soit pas ainsi.

Pourtant cela a été dit et redit et répété encore tant :
- dans le site opencpn.org,
- que dans l'aide interne du logiciel (en Anglais), que dans le tutoriel en Français chez Eauxturquoises,
- que dans les fils (en Anglais ) du forumcruisers dédié à OpenCPN,
- que dans les moult nombreux fils qui en parlent ici chez H&O ou la bas, dans la taverne d'en face.

J'avoue que ces questions inutiles et répétées m'agacent souvent.

Enfin, c'est la vie !

09 nov. 2010
0

Oui et non
Le fait d'utiliser un lecteur spécial pour la lecture ne protège pas vraiment. En effet il suffit de brancher le lecteur et de copier le résultat pour avoir un fichier non crypté. Par contre le lecteur peut avoir un clef Interne qui permet de décoder la carte (un peu comme la carte SIM de nos téléphone). Du coup même si on copie le fichier résultant+logiciel on ne peut toujours pas l'utiliser. En fait c'est exactement ce que font les logiciels qui utilisent une clé-USB de protection.

Si Navionic le voulait, il pourrait bien évidemment fournir un module de lecture pour OpenCPN, toutefois ceci imposerait de répondre à deux questions:
- Protection de la carto: même si la section du code Navionic restait propriétaire (c'est possible en GPL via un plugin), il n'en reste pas moins que le reste du code OpenCPN étant public, il resterait possible de copier les cartes plus loin dans le logiciel une fois le décodage effectué (ex: au niveau des buffers graphiques).
- la viabilité commerciale basé sur des codes ouverts discutable. D'une part les utilisateurs de système gratuit/opensource sont rarement intéressés à payer le contenu. Deplus, si plus l'équipement est cher plus le contenu peut être vendu cher, l'inverse est aussi vrai. Le couple Linux/OpenCPN tire donc les prix de l'électronique et des cartes vert le bas, c'est donc une mauvaise nouvelle pour toute la chaine commerciale: Raymarine, Navionics, UShip, etc ...

Conclusion: même si c'est techniquement possible, le plus gros problème reste commercial. Un utilisateur de Notebook à 150Euro tournant Linux/OpenCPN va difficilement accepter de payer 200Euro pour la carto, ou plus de 1000Euro pour un lecteur Raymarine 8".

09 nov. 2010
0

C'est pas tout à fait vrai
S'il est exacte sur tout ce qui est fait par la main de l'homme peut être défaite par la main de l'homme le fait d'avoir le source ne suffit pas à casser complètement une chrypto.

Ce que nous appelons PKI Public Key Infrastructure) dans notre jargon permet de faire en sorte que le secret ne soit plus conservé par le schéma de la serrure mais par la possession de la chef, et comme les clef de cryptage et décryptage sont différentes le fait d'avoir l'une ne permet pas de connaitre l'autre.

Coté légal je regrette, mais le désassemblage pour le contournement de code à des fin d'interopérabilité sur des produits acheté est tout à fait légal en France comme d'ailleurs partout en Europe. Les grands vendeur de logiciel US on essayer de faire changer d'avis à la commission sans succès (du moins pour l'instant). Il existe d'ailleurs tout un tas de contre exemple de produit OpenSource qui ont cassés des code propriétaire. Les lecteurs video VLC, mPlayer, FFMEG ou OpenOffice pour le format .DOC de Word étant sans doute les exemple les plus connus.

Par contre je suis d'accord sur le temps, nécessaire pour contourner un codage, voir de l'impossibilité de casser un code (PKI). Dans le cas d'OpenCPN il est surement préférable de travailler avec le SHOM pour avoir un access à leur ENC, et voir comment intégrer leur crypto.

09 nov. 2010
0

Protection "hardware"
En informatique aucune protection n'est incontournable. Si on disposait des sources, ce serait évidement un jeux d'enfant. Si on dispose des programmes, c'est plus compliqué, mais c'est faisable par analyse du code (désassemblage, etc...)
Si la protection est matérielle (cas des lecteurs dédiés) c'est toujours faisable, mais c'est encore plus difficile.
Tout cela exige beaucoup de travail et de temps. Et comme on est alors clairement dans l'illégalité (il est interdit, même en France de casser les systèmes de protection) aucun développeur travaillant sur un projet sous licence GPL ne s'y risquera.

09 nov. 2010
0

Quant à la légalité dont question ci-dessus,
que pensez-vous ce ceci :

www.canevet.com[...]pip.php

et notamment de ceci :

"3.2 De la légalité de la décompilation

Le paragraphe IV de l’article L. 122-6-1 du CPI constitue une autre exception aux droit d’auteur, il autorise l’utilisation de la décompilation (terme français pour le « reverse engineering ») afin d’assurer l’interopérabilité entre deux logiciels. L’article précise le sens de « décompilation » au moyen des termes suivants : « La reproduction du code du logiciel ou la traduction de la forme de ce code ». L’utilisation de la décompilation doit respecter les points suivants :

« 1o Ces actes sont accomplis par la personne ayant le droit d’utiliser un exemplaire du logiciel ou pour son compte par une personne habilitée à cette fin ;"

;-)

09 nov. 2010
0

Pas grand chose,
Car on ne va pas analyser tous ces radotages puisque de toute façon, le petit malin qui veut avoir raison ne reprendra que partie des arguments qui lui sont favorable...

Exemple..., il oubliera entre autre préciser que:
« L’utilisation de la décompilation doit respecter les points suivants :
« 1o Ces actes sont accomplis par la personne ayant le droit d’utiliser un exemplaire du logiciel ou pour son compte par une personne habilitée à cette fin ;
2o Les informations nécessaires à l’interopérabilité n’ont pas déjà été rendues facilement et rapidement accessibles aux personnes mentionnées au 1o ci-dessus ;
3o Et ces actes sont limités aux parties du logiciel d’origine nécessaires à cette interopérabilité.
Les informations ainsi obtenues ne peuvent être :
1o Ni utilisées à des fins autres que la réalisation de l’interopérabilité du logiciel créé de façon indépendante ;
2o Ni communiquées à des tiers sauf si cela est nécessaire à l’interopérabilité du logiciel créé de façon indépendante ;
3o Ni utilisées pour la mise au point, la production ou la commercialisation d’un logiciel dont l’expression est substantiellement similaire ou pour tout autre acte portant atteinte au droit d’auteur. »
L’envoi d’une lettre recommandée avec accusé de réception à destination de l’auteur du logiciel que l’on souhaite décompiler lui demandant les informations nécessaires à la compatibilité avec son propre logiciel (réalisé de façon indépendante) permet de se prémunir, dans la plupart des cas, contre le point 2o. »
De plus, pour parler large et ne pas se limiter à quelques abats...
N'oublions pas de rappeler une fois de plus « que ces articles ne prévoient que des exceptions au principe de la protection des droits des auteurs/interprètes : ces exceptions, au nombre desquelles se trouvent la fameuse copie privée ne sont pas des droits, mais des tolérances de la loi.
Conséquences : les juges les interprètent strictement et le législateur peut revenir dessus. »
Dans le fond, les contradictions d’interprétation sont bien normal, les avocats doivent pouvoir vivre...

Bien sur, ces quelques bribes ont été récupérées du même site que sont contraire... il vous suffit de lire le tout... et de choisir votre camps... celui des magouilleurs ou des cons...

De toute façon, 99,999999999% des magouilleurs sont trop crétin pour faire le boulot eux même et essayent juste de récupérer quelques miettes au passage des camions... :alavotre:

pfffzzzz

09 nov. 2010
0

Un peu moins d'agressivité
..... SVP "celui des magouilleurs ou des cons".

Il y a moyen d'exprimer son opinion dans le respect des autres. :pouce:

09 nov. 2010
0

Pourquoi ne pas nommer
les choses par leurs noms

Il n'y a aucun manque de respect la dedans puisque je ne pense pas avoir précisé qui était quoi nommément... :alavotre:

pfffzzzz

09 nov. 2010
0

Rectif :
Le choix s'opère entre des solutions payantes, une solution open source gratuite, et une solution gratuite.

09 nov. 2010
0

a quand le point goldwin ?
en fait on a le choix entre une solution Open source ou une solution payante.

On peut adhérer a l'une et pas a l'autre, aux deux ou a aucune, le reste c'est du troll :

fr.wikipedia.org[...]enet%29

;)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bergen , sous le soleil

Souvenir d'été

  • 4.5 (5)

Bergen , sous le soleil

novembre 2021