naviguer de nuit - quel équipement

Bonjour a tous!

excusez ma question mais je n'est pas d'expérience en nav nocturne et ça bouillonedans mon cerveau !!

  • Faut-il un eclairage de pont (je veux dire un projo qui permet a la fois d'eclairer le pont et le gréement? (j'ai du mal a regler des voiles lorsque je ne les vois pas ;-). ou une bonne frontale suffit elle?

  • Pour une arrivé en port de nuit...je suis déja rentré en tout début de nuit a martigue ferriere mais c'est eclairé héhé, alors sans faire le psycho du projo, un phare en balcon de proue ou en flêche est-il utile ?

Bref vous l'avez compris avec mes questions de geek, je suis preneurs de toutes vos experiences, commentaires, etc!!

Merci!

L'équipage
09 nov. 2009
09 nov. 2009
0

faire simple
une bonne frontale qui éclaire la ou tu regardes alors que le projo de mat t'ébloui,et une bonne lampe torche tenue à la main,qui sert a tout.Mais rassure toi la nuit n'est que rarement tres noire ,on y voit un peu,un plus que j'apprecie c'est le gps avec traceur sur lequel tu vois tres bien ou tu es et ou tu vas,l'arrivée dans un port est plus simple car à part exeption il sont tous éclairés,au moins les pontons,il y a aussi les jumelles de visée nocturne ,mais pas cadeau pour ce que tu vas t'en servir,voila ,bonne nav;francis

09 nov. 2009
0

euh ...
il te faut des feux de nav , ( en tête de mât c 'est bien visible par les gros !).

pour le reste, c 'est comme de jour , tout depend de la meteo !

quand aux autres eclairages , je ne sais pas puisque je n 'en ai pas et que celà ne m' a jamais manqué !

ne pas confondre la nuit et être aveugle ...

09 nov. 2009
0

idem
Je suis d'accord pour dire qu'une bonne frontale et une bonne torche à main sont suffisantes. A led pour la frontale ce qui permet d'avoir une bonne autonomie. Si en plus elle s'éclaire aussi en rouge, banco. Tu pourras discuter avec quelqu'un sans l'éblouir.
Avant ta nav, bien repérer les différents feux et balizes de ta route te permetra de décompresser et de pouvoir te situer.
Pour le réglage des voiles tu verras vite que l'on s'y fait. Un peu de lumière au début et à la fin tu les éclaires même plus.
Ne pas oublier le port de gilet et de lampes flash étanches individuelles.
Si tu connais la route que tu vas prendre et que tu as déjà repéré les endroits où il y a des casiers de pêcheurs, essai de les éviter quitte à faire un petit détour, c'est un vrai problème dans les nuits sombres.
Pour les ports, reguarde bien la configuration des pontons dans le guide marine et une fois sur place, la lumière est généralement suffisante.
Bien, bonne nav.

09 nov. 2009
0

exact et vivement recommandé
la lampe frontale qui éclaire au choix en blanc ou en rouge.
Testée il y a une semaine avec Aliguen qui t'en dira plus s'il passe par-là.
Il l'a acheté chez Décat: En plus du choix rouge ou blanc, il y a deux intensités. C'est nickel pour ne pas éblouir son voisin qui peut être le barreur.

09 nov. 2009
0

Perso...
... lampe frontale, petite lumiere à poste dans le cockpit et un gros projecteur à main pour, effectivement, controler le réglage des voiles.

J'utilise aussi ce projecteur pour éclairer les voiles lorsque je croise du traffic (surtout des pêcheurs) : le bateau est alors bien plus visible.

Gio

09 nov. 2009
0

arrivé de nuit
l'arrivée de nuit dans un port est très difficile quand il y a beaucoup d'éclairages urbains, c'est même l'enfer ... le rouge de l'enseigne du bar-tabac et le vert de la pharmacie se confondent avec les feux d'entrée, etc ...

Avant le GPS, une nuit devant Antibes j'ai zôné pendant 1 heure pour trouver les feux d'entrée du port (tellement il y a des feux perturbants) alors que je connais assez bien cet endroit ;-)

La nuit on allume aussi peu que possible les lumière du bateau pour permettre aux yeux de remplir leur rôle comme il faut.

09 nov. 2009
0

Et du coup
bien préparé ses entrées de port avant d'y arriver quand il fait encore jour même et surtout si tu connais bien le coin de jour.

Expérience vécue: entrée de nuit à Lorient que je connais bien de jour.
De nuit j'avais l'impression de découvrir un nouveau port.

09 nov. 2009
0

même ressenti
cet été à l'ile d'Yeu, entrée de Port Joinville quasi invisible, sur le fond hyper éblouissant de tous les feux urbains de la côte

a fallu être très attentifs pour repérer les feux d'alignement

09 nov. 2009
0

éblouissement
j'avais une fois posé la question sur ce forum pour ne pas être embêté avec les éclairages publics (lampadaires) qui éblouissent énormément. l'un de vous m'avais suggéré les lunettes de soleil et c'est vrai que ça marche bien !
amicalement,
Bernard

09 nov. 2009
0

La nuit quel équipement
Un projecteur de pont à mi-mat est bien utile ponctuellement quand il faut manoeuvrer sur le triangle avant (mouillage changement de voile) ou lorsqu'il faut eclairer le bateau pour le rendre bien visible.
Je fais aussi porter à chacun une lampe flash étanche portée 2 miles durée d'éclairage 80 heures 20€ au vieux campeur.
J'ai aussi des feux de signalisation sur piles en dépannage: il m'est arrivée d'avoir l'ampoule des feux qui claque, c'est quasi impossible à changer de nuit. Je les acheté après ça et je les installerai si besoin est sur le balcon avant avec de l'adhésif tape.
Enfin l'équipement de sécurité complet pour voir et être vu la nuit :une bonne paire de jumelles (c'est fou ce qu'on peut voir la nuit avec)+ GPS cartographie électronique + le radar/et ou AIS.

09 nov. 2009
0

Ne pas oublier des vêtements chauds et étanches
il fait beaucoup plus froid sur l'eau la nuit!
Port du gilet gonflable avec sangles de sécurités pour que celui qui est de garde dehors reste sur le bateau...
Faire sa nav pour la nuit et avoir TRES BIEN étudiée l'arrivée prévue avant que la nuit tombe.
En cas du moindre doute ou d'hésitation sur la route à suivre pour rentrer dans le port ou l'abri : rester dehors et attendre le jour.
L'utilisation d'un logiciel de nav pour rentrer dans un port ou abri que l'on ne connaît pas est amha extrêmement dangereux surtout hors Europe...
Bonne navs nocturnes!

09 nov. 2009
0

tous les chats sont gris
le rouge n'aveugle pas...
avoir une ampoule rouge sur sa table à cartes ou dans sa capote, permets de consulter les documents et reporter son regard dehors sans etre victime du phénomène d'éblouissement...

09 nov. 2009
0

logiciel de nav electronique la nuit
Je confirme, l'apparente certitude du positionnement de la cartographie est extrêmement dangereux. Lors d'une navigation aux antilles par exemple avec un balisage incertain, on a eu quelques frayeurs sur des atterrissage de nuit.
Un écart de positionnement sur des cartes mal établies ou mal reportées peut être fatal; il faut croiser avec le radar et faire un point traditionnel par relèvement sur les amers.
S'il reste le moindre doute, on reste sagement à croiser au large et on attends le petit matin.

09 nov. 2009
0

une montre au poignet...
ben oui, c'est c.n mais de jour, je n'en ai pas. Depuis le poste de barre, j'ai l'horloge du bord juste devant les yeux, alors.
Par contre de nuit, je ne la vois pas.
Et puis, une bonne troteuse visible facilement pour la fréquence des feux. Pas toujours facile de décompter les secondes quand il fait froid, un peu stressé, qu'on est pas tout à fait sûr d'être là où on pense être.
Pour moi, la priorité de nuit, c'est de toujours savoir où je me trouve (j'ai pas de traceur, alors...)

09 nov. 2009
0

Savoir où on se trouve...
d'accord avec Sebs car cela aide, entre autres, à trouver les feux car on sait où les chercher.

Selon les marins du commerce, éclairer les voiles ne sert pas à grand chose, car cela ne fait guère plus qu'une lueur sur la mer. En cas de risque, la meilleure chose à faire est d'envoyer un coup de projecteur halogène sur la passerelle.
La route des gros navires est facile à identifier avec leurs deux feux blancs, à l'avant et sur le château, bien mieux que les feux de route peu visibles, noyés dans les lumières du bord. Quant aux pêcheurs, on a souvent bien du mal à distinguer quoi que ce soit, car ils sont pleins de projecteurs halogènes. De plus, leur route nous semble erratique car ils suivent des routes programmées et souvent personne à la timonerie. Alors, prudence.

09 nov. 2009
0

aussi
un compas de relevement pour voir ce qui se passe quand on croise d'autres bateaux

09 nov. 2009
0

une bonne lampe de poche
ou un projecteur pour "scotter" les autres bateaux en cas de defaillance des feux de nav. Ca peut disjoncter ces trucs la...

09 nov. 2009
0

Pour éviter de
ne plus avoir de feux de route, j'ai des feux dans les balcons avant et arrière et en tête de mât;

09 nov. 2009
0

ne pas oublier
Préparer de quoi se sustenter.
Repas froid ou sandwichs. Plus que nécessaire.
Et des thermos bien remplis de ce qu'on apprécie et facilement accessibles.

09 nov. 2009
0

Préparation
Et surtout faire les préparatifs pour la nuit......de jour.
C'est que ça tombe vite quand on est pas pret.

09 nov. 2009
0

et surtout..

Régale toi. Les nav de nuit, c'est magique!
Pour le reste, l'essentiel a été dit au dessus ;-)

09 nov. 2009
0

Jumelles
Une excellente paire de jumelles, lumineuses, 8X50, ça me semble primordial.
Mais c'est assez couteux...

09 nov. 2009
0

Nav de (nombreuses) nuits, en solo.
Pour moi la grande difficulté est d'estimer les forces en présence. La nuit (en dehors des périodes de pleine lune) rend ardue l'appréciation de l'état de la mer et par voie de conséquence la réponse à donner en terme de voilure, de conduite.
Quand le vent est amical, tout va bien, le plaisir est roi.
Vient il à forcir et l'on hésite parfois à en donner la juste mesure.

Ajoutez à cela la question du sommeil, et la navigation de nuit peut prendre en certaines occasions des tournures moins sympatiques…

Et là, l'équipement donne peu de solutions.
L'expérience seule finit par venir à bout de cette problématique.

09 nov. 2009
0

Je me suis autorisé une petite digression
car j'estime la question de l'éclairage, ne pas en être une !

Une frontale et un projo et le tour est joué.

La nuit pose d'autres problèmes moins évidents.

09 nov. 2009
0

question de l'éclairage
n'en est pas une quand tu es seul.
Mais à deux, c'est différent. Un à la barre et l'autre qui gère le reste et qui a besoin d'éclairage, qui fait des allers et venues du carré (table à carte) au cockpit, l'aspect est différent.
Extrêmement désagréable et perturbant de se prendre une lampe torche ou frontale blanche dans la tronche alors que tu es en train d'ausculter chaque petit point lumineux lointain pour confirmer ta route.
L'attention du barreur est constante.
Moins elle est perturbée, moins il y a de stress ou d'appréhension.
Car en général l'éclat tu te le prends au mauvais moment.

09 nov. 2009
0

D'accord avec
tous les posts au-dessus concernant l'éclairage, les lampes frontales, l'indispensable compas de relèvement ... Et les "approximations" du GPS traceur dès qu'on sort de nos côtes.

Perso je ne crains pas les gros bateaux dont la route est facile à apprécier, mais bien plutôt les pécheurs.
Très difficile d'apprécier la distance qui vous sépare d'un feu en mer ... Lorsque feu il y a.
Je suis quelquefois passé bien près de grosses barques de pèche sans feu aucun, même à 15 milles de la côte au maghreb.

D'où mon envie d'un radar, mais c'est pas donné et ça consomme !

09 nov. 2009
0

Que l'autre
t'éblouisse par mégarde, c'est franchement un point de détail.

D'ailleurs mes remarques précédentes sont valables en équipage.

09 nov. 2009
0

justement

moins il y a de petits détails "négatifs" au cours d'une route de nuit, plus elle est facile et plus elle reste magnifiquement gravée dans ma mémoire. ;-)

Ca a été le cas il y a peu grâce à une très bonne connaissance de ces moindres détails du skipper avec qui j'étais.

09 nov. 2009
0

ok avec ce qui a été dit j'ai toujours
pensé que moins il y a de lumière, mieux on se porte, la nuit en mer, au point d'être franchement gêné par la réverbération des feux de route sur l'eau et de, parfois, les éteindre pendant 5 minutes pour mieux voir.
Importance des jumelles (pour mois 7x50 au max ...) mais surtout ne pas lésiner sur la qualité de luminosité des optiques...
Confirmation que la nuit, sans lumière, sur nos bateaux, ce qui se voit le mieux sur le pont = couleur noire.

09 nov. 2009
0

les chats sont gris
et les bateaux st violets, enfin une couleur qui tirent un peu vers le rose, ce qui serait la couleur de coque la plus remarquable pour etre vu????

09 nov. 2009
0

"réverbération des feux de route sur l'eau "
d'où le détail (encore un) de les avoir en tête de mât.

09 nov. 2009
0

si tu barres de nuit
(et non bar de nuit ...)
et valable dès que tu auras a refaire des réglages.

Il y a des petites choses qui facilitent la vie.

le compas éclairé.
les penons en tissus réfléchissant (qui réfléchissent la lumière de ta frontale)dans les voiles pour un bon réglage.

le feux en tête de mat qui éclaire la girouette. bien pratique pour rester par exemple au près serré.

09 nov. 2009
0

perso
je tiens une torche dans le cockpit au cas où mais personnellement je ne l'utilise pratiquement jamais, juste s'il y a quelque chose qui se coince, ou un coup sur les penons de la voile, mais sinon toutes les manoeuvres on les fait sans lumière, idem la frontale elle reste en bas elle me sert uniquement pour regarder dans le coffre du moteur (jour ou nuit)
:-D

par contre la torche géante à un fantastiliard de candelas c'est génial :-)

09 nov. 2009
0

Barrer de nuit

quelle drôle d’idée, déjà que je ne le fait pas dans la journée...

Pour ma part, le chef va roupiller vers 10/11h et je m’installe confortablement dans le fauteuil de veille, un œil distrait sur l’écran du PC

Petits contacts radio histoire de passer le temps, un peu de musique (rare) un peu de lecture, quelques fois un p’tit expresso et une petite gâterie… et on est vite le matin pour réveiller le chef avec des croissants chauds

Sauf pour une prise de ris éventuelle ou une arrivée de nuit, comme fin juin de cette année au Scilly (2h du mat), je ne mets pas une patte dehors. (Normal vu mon état direz vous)

Tous ça pour dire que de jour comme de nuit, le matos est le même et qu’a par les feux de routes et un projo pour trouver une place au mouillage ou vérifier un détail quelconque, on fait exactement le même boulot... :alavotre:

pffzzzz

09 nov. 2009
0

Comprend pas !
Tu ne fais pas de veille visuelle, ou tu as un radar en veille permanente et une confiance inoxydable en l'alarme d'icelui ?

En Med ma hantise permanente même au large est l'abordage avec un petit bateau sans feu, péchou ou voileux "économisant" sa batterie. C'est parfois passé bien près !

09 nov. 2009
0

Ca s'adresse
à Cobra bien sûr.

09 nov. 2009
0

l'écran reprend
la cartographie, l'AIS, le radar HD en overlay, la direction et la force du vent apparent, du vent réel, la vitesse de la barque la hauteur d'eau, l'heure d'arrivée et les hauteur d'eau théorique à l'arrivée, ce truc me calcul le meilleur cap que je pourrait faire en foncion du temps réel et théorique par les gribs

keske vous voulez de plus

L'est bien plus malin que moi ce machin... :alavotre:

pfffzzzz

PS, Si le ciel est dégager, il m'arrive d'aller rever un peu dehors...

09 nov. 2009
0

hé hé
:-D :-D C’est gentil de votre part de me prêter des potentialités de gamin, mais je pensais à des choses plus gouteuse...

Quoi qu’il en soit, pour vous remercier de l’estime que vous me portez, une Duvel vous sera réservée à bord. :alavotre:

pfffzzzz

09 nov. 2009
0

pour les gateries
attention ton coeur cobra...
signé ;"un ami qui te veut du bien"

09 nov. 2009
0

Ca tombe bien
Ca tombe bien, je suis de passage le 21 .
Mais bon d'ici là j'en gouterai une autre.... :-D :-D :-D

09 nov. 2009
0

entrée .... Et sortie de port la nuit
Audierne, ceux qui connaissent savent qu'il faut bien veiller aux alignements (chevrons rouges et blancs) pour rentrer et éviter à tribord le banc et à babôrd les enrochements. Un premier alignement en entrant, puis un second à tribord vers le quai des pêcheurs côté Poulgaezec, puis encore longer celui-ci et piquer à bâbord vers la càle côte Audierne avant de longer le quai tout en faisant gaffe de ne pas se foutre sur le banc côté tribord. Aussi cette année j'ai fait l'acquisition d'une petite cartographie pour la console de barre (Raymarine c435). Je m'étais dit "badour pour rentrer dans les ports ... la nuit". Pourtant bien calibré après constats nombreux sur plusieurs ports et bouées, je me suis aperçu en rentrant cet été de jour à Audierne que ma trace me situer sur le quai de Poulgaezec. Aussi lors d'une sortie vers 23 h 30 (le 15 août) à la montante (nécessaire à cause de mon TE) pour prendre un coffre à Ste Evette et ainsi profiter du courant le lendemain matin pour le raz de sein, j'avais mieux préparé ma navigation car les chevrons rouges et blancs sont invibles de nuit. Aussi ai-je noté soigneusement les gisements et distances séparant chaque point. Vitesse très très mini, un copain à l'avant avec le phare, j'ai fait un ouf de soulagement dès la sortie. Donc bretelles et ceinture, cartes papier et électronique !

09 nov. 2009
0

perso

trois choses , le reste...

-1/ aucune derogation ,seule chose imposée à bord : des que l'on met le pied dans le cockpit il faut etre attaché , le harnais doit etre sur le dos et la sangle frappée sur la ligne de survie.donc avant qu'il fasse nuit chacun prend un harnais le regle et le range pour le retouver facilement.

-2/ chacun a SA lampe ,on dort avec , frontale, pas frontale peut importe ..

-3/ au moindre doute ,une inquietude ,etc...on reveille le skipper qui se eleve sans raler , si si ...

Pour l'atterissage des ports avec les feux directionnelle ç'est aussi simple la nuit que le jour.

Et vaut mieux pas d'éclairage sur le bateau on y voie mieux .

09 nov. 2009
0

naviguer de nuit - dormir...
Merci a tous pour vos précieux commentaires!!
j'en profite pour lancer un autre sujet, celui des rythmes de sommeil, surtout en solo, ce qui est mon cas! je vais poster un nouveu fil! merci les amis !!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Loch Nevis juillet 2017

Souvenir d'été

  • 4.5 (135)

Loch Nevis juillet 2017

novembre 2021